Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 EM FORSTER et James Ivory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7691
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Jeu 5 Mai 2011 - 10:19

Ravie que tu aies aimé le film Ju ! Very Happy Ca fait un moment que je ne l'ai pas regardé d'ailleurs, il faut que je me prévoie un revisionnage. bounce

J'ai envie de lire le livre depuis que j'ai découvert ce film mais il est difficile à trouver... Neutral Enfin il n'est pas à ma bibliothèque et je ne suis jamais tombée dessus chez un bouquiniste ou à Emmaüs... Mais maintenant que je me suis initiée à Price minister il faudrait peut-être que je regarde là ^^
Revenir en haut Aller en bas
Lady Crumpets
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 31
Date d'inscription : 05/06/2011

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Sam 11 Juin 2011 - 18:08

Cette auberge est une véritable caverne d'ali baba sunny Vous me faites découvrir plein de trucs !

J'ai vu A Room with a view il y a longtemps, et c'est un film que j'adore et que je revois régulièrement. J'ai toujours eu envie de lire le livre, mais je ne l'ai jamais trouvé chez moi et j'avoue que je n'ai pas remué ciel et terre pour le trouver, j'avais tellement d'autres choses à lire que j'ai fini par oublier... Et je ne me suis pas intéressée plus que ça à Forster du coup... again

Du coup, je découvre plein de choses ici et je sens qu'il va vraiment falloir que je me débrouille pour trouver les bouquins et regarder les adaptations. Je ne savais pas qu'il existait une autre version de A Room with a view ! J'ai bien hâte de voir ce que ça donne. J'ai adoré George... Il est complètement allumé en fait lol! Et comme beaucoup, je garde en tête la scène du baiser volé. J'ai vu ce film quand j'avais quoi... 14 ou 15 ans (plus j'écris ici plus je me rends compte qu'il doit vraiment y avoir une date charnière dans ma vie, parce qu'à chaque je m'explique en disant "j'avais 14 ou 15 ans quand..." lol! ), et j'en étais toute gonflée, rêvant de vivre la même chose.

D'ici quelques jours je pense que je me regarderai la nouvelle version (avant je dois finir de voir North and South XD). Et j'ai bien hâte de faire un saut à Paris et de visiter mes librairies favorites. Je vais bien trouver du Forster par là bas quand même non ?
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5527
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Sam 11 Juin 2011 - 22:42

Oui, il faut absolument que tu lises les livres. Twisted Evil Cette scène du baiser, c'est vraiment l'une des plus belles. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 37
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 11 Juil 2011 - 10:25

J'ai regardé hier Chambre avec vue/A room with a view et le moins que je puisse dire, c'est que ce film est juste magnifique. Chaque plan est une merveille et sous la caméra de Ivory, l'Italie (ah! Florence) et la campagne anglaise est sublimée à un point... J'étais époustouflée devant tant de beauté et de grâce. La musique, par ailleurs, colle parfaitement aux images et je dois dire qu'elle rajoute du charme au film et envoûte. Je pense qu'il va me falloir une autre vision, parce que j'ai été tellement happé par les décors que je crains d'avoir un peu négligé l'intrigue en elle-même. Cela ne m'a tout de même pas empêché d'apprécier grandement une Helena Bonham Carter fort jeune mais déjà très bonne actrice. En plus, ce rôle change littéralement de ceux dans lesquels on a l'habitude de la voir. J'étais aussi très contente de voir Maggie Smith! Bref, je n'ai que des éloges sur ce film à faire. L'histoire m'a plu également mais résolument, il va falloir que je le revois. Passé le premier choc, je serais plus à même de me concentrer sur l'intrigue. Et bien sûr, cela m'a donné une envie impérieuse de me remettre à Forster par Avec vue sur l'Arno (Pourquoi ces deux titres français d'ailleurs pour un même livre?). Je pense d'ailleurs que ça sera mon prochain livre avant d'entamer le 2ème tome du Trône de Fer.
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivresdeseverine.over-blog.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5527
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 11 Juil 2011 - 12:35

Génial, une nouvelle adepte. cheers Tu as raison, ce film est une merveille, et HBC et MAggie Smith forment un duo remarquable. Je me suis encore regardé en partie ce film il y a quelques jours, je ne m'en lasse pas.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Dim 17 Juil 2011 - 22:57

Ravie que le film t'aie séduite, Séverine. sunny Je me réjouis de lire tes commentaires sur le livre. bounce

Moi j'ai découvert Helena Bonham Carter avec ce film. Donc j'avoue que les rôles que son cher mari lui donne me font souvent un drôle d'effet. Rolling Eyes Laughing

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50455
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Sam 26 Nov 2011 - 1:08

Je viens de voir le film "Maurice" et comme j'ai lu le livre il n'y a pas deux mois je l'avais très présent à l'esprit. Bien sûr c'est Ivory, nest-ce pas ? Images superbes, mise en situation de l'époque remarquable, acteurs fabuleux, enfin, la routine avec Ivory. Alors je dirai que le livre est bien adapté, mais je trouve comme un peu pâli, en ce sens que les personnages sont moins extraordinaires que ceux du livre.
Je m'explique (enfin, je tente ! Very Happy ) Clive, par exemple est simplifié, car ses tourments intérieurs très réels dans le roman sont à peine évoqués, et si il se détache de Maurice, c'est plus par un sentiment petit bourgeois de trouille de la société, suite à l'affaire du vicomte. Dans le roman j'ai eu la sensation que de la part de Clive l'histoire d'amour était de la catégorie de ces grandes passions estudiantines, liées à la fois à l'intellectualisme des études, la promiscuité, et une sexualité effervescente due à la jeunesse. Pour Maurice, ce n'est pas le cas, il aime fondamentalement Clive, et la force sensuelle de l'amour l'habite constamment (je pense comme Toxic, je crois, que le physique masculin ou féminin rebute également Clive et son mariage doit être bien calme de ce côté-là !)Dans le roman, Clive cesse tout simplement d'aimer, parce que cela arrive que parfois quand on atteint un sommet passionnel, et que l'on ne peut aller plus haut on ne peut que redescendre. Comme leur relation ne pouvait plus évoluer, ni vers la sexualité, ni vers une autre voie, pour Clive, elle ne peut que cesser et la fin de son amour pour Maurice est en quelque sorte relié à la déception qu'il éprouve à voir la Grèce"une terre qui se mourait dans la lumière du jour mourant" Ivory a fait intervenir l'histoire du vicomte pour donner une explication facile au revirement de Clive, lui ôtant par là même sa noblesse et lui donnant un côté médiocre qu'il n'a absolument pas dans le roman.
Et je préfère certainement la fin du roman c'est d'une beauté déchirante, Clive qui parle à l'ombre, et qui ne sait pas à quel moment Maurice a disparu, disparition que nous savons définitive, il a choisi un autre monde, et la réflexion triviale de Clive se demandant comment il va l'annoncer à sa femme !! Moi j'enviais Maurice, que l'on sent enfin arrivé à voir clair, à comprendre, et même à être heureux. Dans le film l'image finale de Clive se barricadant dans la chambre conjugale, avec quand même une pensée de nostalgie pour Maurice avant de fermer la dernière fenêtre est belle mais elle n'a pas tout à fait la force poignante de celle du roman
Citation :
"Maurice s'était déjà fondu dans la nuit sans laisser d'autre trace de son passage que quelques pétales d'œnothères.... Jusqu'à la fin de sa vie Clive ne fut jamais très sûr du moment exact de son départ.... Il n'avait pas compris que tout était fini, sans crépuscule, sans compromis, que leur route ne se croiseraient jamais plus, qu'il n'entendrait plus jamais parler de lui ... "
Il y a là une force transcendante d'évasion, de libération qui est à l'opposé de l'image de la claustration dans la chambre.

Mais c'est un très très bon film, dans la mesure où l'adaptation ne peut (et ne pourra jamais) rendre la force évocatrice de l'écriture, particulièrement dans cette scène finale .
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 5 Déc 2011 - 18:17

Merci pour cet avis, Clinchamps. Very Happy Comme toi, le film m'a fait un peu moins d'effet que le livre. Il m'est par contre impossible de dire si c'est pour les même raisons que toi. scratch

Je pense qu'il n'est pas évident de rendre justice par l'image à la prose précise et fine de Forster, surtout pour un roman aussi personnel. Mais comme tu le dis, ce film reste une oeuvre de grande qualité.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 9 Avr 2012 - 18:42

Assez peu apprécié Avec vue sur l'Arno. No

J'ai été surtout ennuyée par la 1e partie en Italie, parce que le maniement des personnages m'a semblé confus, j'avais du mal à m'y retrouver dans les relations des uns et des autres. Quant à ce qui arrive, c'était sans plus pour moi.

La partie en Angleterre m'a un peu réveillée (j'étais surprise de ce changement de lieu d'ailleurs). Les hésitations de Lucy pour choisir son fiancé, le comportement des familles entre voisins, c'est très bien montré.
Et comme toujours chez Forster, il y a de très belles descriptions, il excelle réellement à dépeindre les paysages de campagne.

A propos des personnages, il ne sont pas vraiment engageants. J'ai l'impression bizarre que Forster a tenté d'en rendre certains 'sympathiques' pour le lecteur, et pourtant ça ne fonctionne que moyennement. Si je peux relativement apprécier Lucy parce que c'est l'héroïne, qu'on est est touché par ce qui lui arrive, plus que charmé par son caractère d'ailleurs, je n'ai par contre rien trouvé de particulièrement agréable au personnage de George et de son père. Tous sont finalement assez transparents, et celui qui se détache le plus est peut-être Cecil, malgré son aspect conventionnel.

Forster décrit toujours une société tellement sclérosée et hautaine que ça semble souvent incroyable de bêtise. C'est sûrement pour ça que même ses personnages principaux ne parviennent jamais à paraître totalement aimables.

Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5527
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 9 Avr 2012 - 18:53

Il se moque clairement de ses personnages, je me souviens de quelques remarques assez cinglantes sur Lucy notamment. Rolling Eyes

Déçue que tu sois déçue évidemment, puisque ce livre est vraiment parmi mes préférés... En fait, ce que j'aime dans ce livre, c'est qu'on peut l'aimer pour diverses choses : son histoire, son côté cinglant (en le relisant plusieurs fois, j'ai trouvé que Forster se lâchait beaucoup plus que je ne l'avais repéré à ma première lecture), ou le charme de l'Italie puis de l'Angleterre. Contrairement à toi, j'apprécie beaucoup ses personnages. Ils ont plusieurs facettes, déçoivent parfois (le frère de Lucy, Mr Beebe), d'autres ravissent au final (Charlotte et Lucy) et d'autres enfin restent fidèles à eux-mêmes (les Emerson). Donc sur les personnages, je ne suis pas du tout de ton avis. Wink Cela dit, difficile de te contredire sur le côté obscur de certains passages (surtout en VF), mais nous dirons que l'amour m'a fait passer outre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7691
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Dim 15 Avr 2012 - 20:16

J'ai lu Avec vue sur l'Arno... et j'ai adoré. Tellement que mon post risque d'être très confus.

J'ai découvert le film il y a environ quatre ans, et j'ai eu un gros coup de coeur. Je l'avais trouvé un peu déroutant (le point d'interrogation dans la chambre de Georges...) mais ça ne m'avait pas dérangée outre mesure, et au fur et à mesure de mes revisionnages j'ai trouvé que ça faisait partie du charme si particulier de cette histoire. Je trouve l'interprétation des acteurs parfaite, même Daniel Day-Lewis qui ne plaît pas à tout le monde dans ce rôle. Wink

Donc là c'est bon, j'ai enfin découvert le livre. Pas trop de surprise au niveau de l'histoire donc. lol! J'ai tellement aimé que je ne sais pas trop quoi dire en fait. Rolling Eyes J'ai adoré le style de Forster. Je n'avais lu qu'un autre livre de cet auteur jusqu'à présent, Maurice, et même si j'avais trouvé ce livre superbe, je garde le souvenir d'une petite "gêne" lors de ma lecture, certains passages m'avaient semblé un peu obscurs.

Dans Avec vue sur l'Arno, pareil, j'ai trouvé Foster obscur par moments mais je crois que c'est une des raisons qui m'ont fait aimer autant ce livre. J'ai le sentiment qu'on peut creuser à chaque relecture. (Je ne sais pas si je suis très claire, on va dire que c'est l'effet Forster Laughing ).

La traduction m'a semblée un peu étrange par moments, je vois que ce point a déjà été soulevé, moi aussi j'ai tiqué sur le "hoir" et certaines tournures de phrases... (un petit exemple au chapitre 13, Cecil dit "on peut quitter sa chaise, Lucy et moi ?"... tournure un peu incorrecte pour un homme aussi cultivé ! Razz A un autre moment Mrs Honeychurch appelle Lucy "ma vieille" ce qui m'a semblé bizarre, et j'en passe et des meilleures !) et j'ai aussi relevé plusieurs coquilles, dommage qu'ils n'aient pas relu la traduction un peu plus attentivement pour la publication chez Omnibus ! Ceci dit ça ne m'a pas vraiment dérangée, et le style un peu étrange de la traduction m'a même plutôt séduite. (Encore une fois, je ne suis pas très logique... Rolling Eyes )

J'aime beaucoup les titres des chapitres. I love you Je trouve que James Ivory a très bien fait de les insérer dans son film. Ca fait partie de l'écriture de Forster, son style si particulier dont je suis tombée amoureuse, de son ton, drôle, distant, moqueur, tendre à la fois envers ses personnages.

En fait je peux plussoyer entièrement le post de misshoneychurch herself juste au-dessus !

Dans le film je dois dire que j'aimais bien Cecil mais il est moins sympathique dans le livre. En revanche j'aime toujours autant Lucy, Mr Beebe, Mr Emerson et son humanisme et George. Et puis Freddy aussi (j'ai un faible pour Ruru-je-ne-sais-pas-combien dans ce film... mais j'ai cru comprendre qu'il était chasse gardée de misshoneychurch et toxic Razz ) je l'ai encore plus adoré dans le livre, avec ses supers phrases... je ne résiste pas au plaisir d'une petite citation :

Citation :
Voilà une journée qui compte pour deux !

J'ai ri, j'ai été émerveillée, j'ai été très émue (la scène du baiser est d'une intensité rare). J'ai adoré la "philosophie" qui se dégage de cette oeuvre, la justesse de chaque phrase de Forster.

Citation :
La vie se raconte aisément - vivre déconcerte davantage.


Dernière édition par esperluette le Sam 24 Nov 2012 - 9:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Dim 15 Avr 2012 - 23:04

esperluette a écrit:
J'ai ri, j'ai été émerveillée, j'ai été très émue (la scène du baiser est d'une intensité rare). J'ai adoré la "philosophie" qui se dégage de cette oeuvre, la justesse de chaque phrase de Forster.

Yes! Dans mes bras, mon Esperluette! Tu me rappelles ce que j'ai ressenti à cette lecture. bounce

A vous lire, Dulcie et Esperluette, je me dis qu'il faut vraiment que j'essaie la VF, pour savoir si c'est la traduction qui donne cette impression de confusion. Je ne sais pas si j'ai un préjugé favorable mais je trouve quant à moi la prose de Forster si limpide que je suis toujours étonnée de voir que ce n'est pas le cas pour tout le monde. L'exemple de la chaise est un indice que peut-être l'écrivain n'est pas en cause.

Citation :
Je trouve l'interprétation des acteurs parfaite, même Daniel Day-Lewis qui ne plaît pas à tout le monde dans ce rôle.
Hihi, je suis coupable. Embarassed Je crois que ce que je reproche à Daniel Day-Lewis est de rendre le personnage moins aimable que dans le livre. Moi qui ai un faible pour son physique, pourtant, je n'aurais jamais accepté son comportement en tant que Cecil. No Mais j'avoue que ça donne un petit côté comique au film qui passe très bien. Very Happy

Citation :
je suis tombée amoureuse, de son ton, drôle, distant, moqueur, tendre à la fois envers ses personnages.
C'est exactement cela, cette distance et cette tendresse sont pour beaucoup dans le charme de ce livre. Cela accentue le côté nostalgique, cette impression de voir un tableau. On n'est pas tout à fait partie prenante, mais on se sent quand même concerné. Cool

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Dim 15 Avr 2012 - 23:17

Je ne crois pas avoir trouvé ma lecture confuse à cause d'un manque de clarté de la traduction. scratch

Au début du livre, c'est peut-être parce que je n'arrivais pas à être super attentive, et du coup les personnages sont restés flous, je ne les discernais pas vraiment les uns des autres (même si il n'y en a pas beaucoup !). Si je connaissais le film, ça aurait été plus simple.

Sinon Esperluette a raison, les romans de Forster sont de ceux qui gagnent à être lus plusieurs fois.
Je ne l'ai pas encore fait, j'étais encore dans la phase découverte, mais c'est une évidence tellement ses romans sont riches de contenu. study
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7691
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 16 Avr 2012 - 18:08

cat47 a écrit:
Je crois que ce que je reproche à Daniel Day-Lewis est de rendre le personnage moins aimable que dans le livre. Moi qui ai un faible pour son physique, pourtant, je n'aurais jamais accepté son comportement en tant que Cecil. No Mais j'avoue que ça donne un petit côté comique au film qui passe très bien. Very Happy

Tu trouves Cecil plus sympathique dans le livre ? Shocked Moi je l'ai trouvé bien plus agaçant que dans le film. Laughing Mais, c'est peut-être à cause de Daniel Day-Lewis que je ne suis pas très objective car j'ai un petit faible pour lui moi aussi. Razz Je trouve qu'il rend Cecil plus ridicule que dans le livre, mais plus attachant aussi. Dans le livre il m'a paru nettement plus méprisant envers la famille de Lucy par exemple.

cat47 a écrit:
C'est exactement cela, cette distance et cette tendresse sont pour beaucoup dans le charme de ce livre. Cela accentue le côté nostalgique, cette impression de voir un tableau. On n'est pas tout à fait partie prenante, mais on se sent quand même concerné. Cool



Dulcie, je pense que le fait de connaître le film par coeur m'a évité d'être un peu perdue parmi les personnages, qui sont plus esquissés que réellement décrits par Forster. J'avais les acteurs en tête donc je ne les ai pas trouvés flous du tout. Wink Pourtant je suis une adepte de "la lecture avant de voir l'adaptation" mais là je n'ai vraiment pas eu l'impression de rater quelque chose en étant influencée par le film. Cette adaptation est un bijou, je te la conseille vivement. I love you
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5527
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mar 17 Avr 2012 - 17:42

Ravie que tu aies aimé Esperluette. sunny Et ton post me rappelle que moi aussi j'adooore les titres des chapitres, et qu'ils font un très bon effet dans le film. Very Happy

Côté Cecil, il faut encore que je relise le livre, mais ça ne me surprend pas qu'il t'ait moins plu que dans le roman (même si ça n'est pas forcément mon cas). Forster se moque beaucoup de ses personnages, et je ne me souviens pas si l'effroi de Cecil face aux accusations de Lucy puis son attitude compréhensive et un peu abattue sont présents dans le livre.
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mar 17 Avr 2012 - 21:04

Contente que tu ais adoré ta lecture, esperluette même si, en ce qui me concerne, mon avis sur Cecil rejoint plutôt celui de cat.
Je me rappelle avoir trouvé l'interprétation de Daniel Day Lewis vraiment too much après ma lecture de Chambre avec vue. Je ne me rappelle plus bien de mes impressions mais il semble me souvenir que Cecil éprouvait réellement de l'admiration pour Lucy et qu'il n'était pas "ridicule".

EDIT: ah ben j'ai retrouvé ce que j'avais dit à l'époque
cat47 a écrit:
toxicangel a écrit:
A la base Cecil est un personnage que je n’appréciais vraiment pas, mais la lecture du roman me l’a fait voir sous un jour nouveau. Bien sûr il est la plupart
du temps insupportable mais il est aussi décrit comme un être humain et je me demande dans quelle mesure Forster n’a pas mis un peu de lui même dans ce personnage, tout comme il y avait beaucoup de lui dans Philip Herriton de Where Angels fear to tread.

Et c'est pour cette raison que je n'ai pas trop apprécié le traitement du personnage dans le film d'Ivory, trop caricatural. Dans le livre, Cecil ne paraît pas ridicule, il n'est simplement pas sur la même longueur d'onde que Lucy et sa famille. Je suis plutôt d'accord sur le parallèle avec Philip Herriton (ou Forster lui-même): ce sont des personnages cultivés, attirés par l'art, mais un peu handicapés émotionnellement.
Et sinon, je suis heureuse que tu ais bien compris les fondamentaux de ce topic
esperluette a écrit:
(j'ai un faible pour Ruru-je-ne-sais-pas-combien dans ce film... mais j'ai cru comprendre qu'il était chasse gardée de misshoneychurch et toxic Razz )
Tutafé : Ruru the 1st, le seul et unique est chasse gardée... mais Miss Honeychurch ne compte pas, c'est sa soeur Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7691
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mer 18 Avr 2012 - 9:00

misshoneychurch a écrit:
je ne me souviens pas si l'effroi de Cecil face aux accusations de Lucy puis son attitude compréhensive et un peu abattue sont présents dans le livre.

toxicangel a écrit:
Et c'est pour cette raison que je n'ai pas trop apprécié le traitement du personnage dans le film d'Ivory, trop caricatural. Dans le livre, Cecil ne paraît pas ridicule, il n'est simplement pas sur la même longueur d'onde que Lucy et sa famille. Je suis plutôt d'accord sur le parallèle avec Philip Herriton (ou Forster lui-même): ce sont des personnages cultivés, attirés par l'art, mais un peu handicapés émotionnellement.

Oui on retrouve bien cette attitude dans la scène d'explication (plus développée que dans le film il me semble, et absolument géniale au passage). Je comprends votre point de vue sur Cecil, c'est vrai que l'interprétation de Daniel Day-Lewis est un peu outrancière même si pour moi ça passe très bien. Wink Je trouve que l'admiration de Cecil pour Lucy, son décalage avec la famille de cette dernière et son côté "handicapé émotionnellement" ressortent bien dans l'adaptation... et le fait que son personnage soit un peu ridicule me le rend plus sympathique que celui du livre que j'ai trouvé franchement désagréable dans de nombreux passages. Laughing

toxicangel a écrit:
mais Miss Honeychurch ne compte pas, c'est sa soeur Razz

lol! Je vois que tous les arguments sont bons dans la guerre pour Ruru.
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5527
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mer 18 Avr 2012 - 11:26

Nan mais j'ai déjà dit que si c'était comme ça, je prônais l'inceste. Laughing D'ailleurs, ils ne sont pas frère et soeur dans tous les films, donc ça va. lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mer 18 Avr 2012 - 20:22

esperluette a écrit:
toxicangel a écrit:
Et c'est pour cette raison que je n'ai pas trop apprécié le traitement du personnage dans le film d'Ivory, trop caricatural. Dans le livre, Cecil ne paraît pas ridicule, il n'est simplement pas sur la même longueur d'onde que Lucy et sa famille. Je suis plutôt d'accord sur le parallèle avec Philip Herriton (ou Forster lui-même): ce sont des personnages cultivés, attirés par l'art, mais un peu handicapés émotionnellement.

En fait cette partie est de moi. lol! Et heureusement. parce que c'est exactement ce que je voulais redire pour te répondre, merci à Toxic d'avoir exhumé les archives. Very Happy

Il est normal que tu trouves le Cecil du livre plus méprisant, Esperluette. Moi je trouve que ça rend la situation plus "plausible". Je ne parviens pas à saisir comment la Lucy du film s'est laissée prendre à ses filets. Dans le livre, il est plus facile de comprendre qu'elle ait ressenti une certaine fascination pour son milieu, ce qu'il représente du point de vue de l'élévation sociale. Tout le contraire de George, en fait. Dans le film, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'elle devrait réagir négativement à ses travers beaucoup plus tôt, sans avoir vécu "l'illumination" George.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7691
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mer 18 Avr 2012 - 20:34

Ah mince, j'avais bien vu que Toxic te citait mais je me suis plantée dans ma citation. Laughing

Je comprends tout à fait ce point de vue mais personnellement, ça ne m'a jamais choquée dans le film, car malgré tout je ne trouve pas Cecil complètement ridicule non plus. Wink Je suis quand même d'accord avec ça :

cat47 a écrit:
Dans le film, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'elle devrait réagir négativement à ses travers beaucoup plus tôt, sans avoir vécu "l'illumination" George.

Mais bon, Forster nous montre quand même que Lucy est un peu longue à la comprenette en ce qui concerne ses propres sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mer 18 Avr 2012 - 21:28

Pas choquée non plus par ce Cecil, hein, je précise. Wink C'est juste que DDL m'a un peu déçue sur ce coup-là. Ce qui ne m'empêche pas de swooner grave sur lui. lol!

Et tu as raison, Lucy n''est pas la championne de vitesse en matière d'analyse psychologique et de prise de décision.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6708
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mer 18 Avr 2012 - 23:21

En vous lisant, je m'aperçois que je n'ai jamais posté dans ce topic alors que j'aime beaucoup Avec vue sur l'Arno (titre français du livre, non ?) et Chambre avec Vue. Ce livre est un vrai plaisir et l'adaptation de James Ivory, totalement séduisante. J'y adore le duo Helena Bonham-Carter / Maggie Smith. Rupert Graves est très rafraichissant, même s'il est chasse gardée de Toxic et MissHo (qui se sont mises au tennis pour lui plaire, d'après ce que je comprend).
Pour poursuivre sur la discussion, je ne trouve pas que DDL démérite dans le rôle de Cecil, même si le trait est sans doute un peu forcé. On voit assez bien qu'il n'est pas du même milieu que sa chère et tendre, qu'il est fasciné par ses talents de musicienne sans bien comprendre d'où ils viennent et qu'il considère sa famille comme bien trop vulgaire et dépourvue de bonnes manières.Cette dernière conviction l'amène à traiter le frère et la mère d'une façon grossière en se croyant dans son bon droit (un peu comme Lady Catherine avec les Collins ou Darcy au bal de Meryton). Et Miss Honeychurch se demande dans un premier temps si ce n'est pas sa famille qui a un comportement inacceptable, tant elle est convaincue de la supériorité intellectuelle et sociale de Cecil et fait des efforts pour correspondre à l'idéal qu'il s'est forgé d'elle. Bref, son "aveuglement" ne m'a pas choquée.
Mais ma vision du film est certainement influencée par mes lectures du livre.

Moi, c'est Mr Beebe que je trouve "arrangé" dans le film, il est plus ambigu et moins sympathique dans le livre.

Sinon, j'aime beaucoup la scène du bain dans la forêt... et les demoiselles Alan.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50455
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Sam 5 Mai 2012 - 11:31

J'ai raté cette discussion passionnante pour cause d'éloignement mais je viens de vous lire et j'abonde dans l' "obscurité" de Forster : je l'ai ressentie souvent particulièrement dans "le plus long des voyages" mais comme le dit Esperluette, cette obscurité fascine plus qu'elle ne rebute et m'a fait m'accrocher fortement, soutenue par les éclats de lumière soudains et la poésie fulgurante qui s'y insèrent. Pour "Vue sur l'Arno" c'est le roman qui m'a paru le plus clair, le "facile" et pour le film d'Ivory, je rejoins l'avis de MissA entre autres, sur DDL. Certes le trait est un peu plus forcé dans le film mais nous retrouvons cela dans bien des adaptations, car ce qu'un auteur explique en une page doit tenir parfois en un mot et un regard !! Very Happy le côté ombrageux de DDL est un plus pour moi apporté au personnage et lui donne une profondeur que je ne vois pas trop dans le personnage du roman. Quant à la traduction, ce qu'Esperluette a relevé me semble effectivement assez approximatif, mais je ne me souviens pas que cela m'ait frappée sur le moment. En tout cas j'ai été vraiment fascinée par ce roman, sa description au vitriol d'une certaine classe et on sent tout le temps transparaître la lucidité amère de celui qui a dû souffrir d'être en but à la bêtise et aux préjugés.
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 13984
Age : 20
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 23 Juil 2012 - 16:31

Voici un roman que je voulais lire depuis très longtemps ! J'ai beaucoup aimé le personnage de Lucy Honeychurch qui, en voyage à Florence en compagnie de sa cousine et chaperon Charlotte Bartlett, va rencontrer grâce à un malentendu M. Emerson et son fils, George. de là va suivre une sublime histoire d'amour entre George et Lucy à travers des baisers passionnés mythiques dans les violettes de Fierone ou dans un sentier étroit...

Délicieux roman que j'ai véritablement adoré, E.M.Forster nous décrit avec humour cette société très diversifiée, mais toujours avec des personnages charmants, qui ont chacun des caractéristiques plus ou moins symphatiques (j'ai apprécié Freddy, Lucy et George, M.Emerson, Miss Lavish et parfois M.Beebe), ses paysages merveilleux et son histoire fascinante !

Je vous conseille de voir le film de James Ivory aussi passionnant et délicieux que ce roman, avec un casting de rêve (Helena Bonham Carter, Daniel Day-Lewis, Julian Sands, Maggie Smith, Judi Dench...) avec un petit coup de coeur, je l'avoue pour la si romantique scène du baiser dans les champs...

A lire absolument !! cheers
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5527
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 23 Juil 2012 - 17:14

Je suis ravie de te voir si enthousiaste. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   

Revenir en haut Aller en bas
 
EM FORSTER et James Ivory
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles) :: E.M. Forster-
Sauter vers: