Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 EM FORSTER et James Ivory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 32
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mer 2 Avr 2008 - 21:28

Quant à moi, j'ai vu Maurice Lundi soir et j'ai ( un peu) moins aimé que le livre. Ce qui m'a déplu c'est cette invention ( en tous cas je n'ai aucun souvenir de ça dans le livre) du personnage de leur ami de Cambridge qui se fait arrêter pour homosexualité et qui amène Clive à vouloir nier la sienne, alors que pour moi, il ne la nie pas, il cesse rééllement de l'être et ne l'a jamais vraiment été.

Mais sinon, c'est sans contexte un film qui manque cruellement à ma vidéothèque.
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mer 2 Avr 2008 - 21:29

Nettie a écrit:
Par mensonges, je voulais plutôt dire qu'elle joue "un rôle" durant tout le film, trop jeune fille coincé. On a l'impression que tout est à l'intèrieur d'elle. Elle manque un peu de "grain de folie" par rapport à George et à son frère.

Ah oui! je comprends un peu mieux, maintenant. Tu as en fait exactement décrit Lucy. Je ne pense pas que c'est parce qu'elle est un femme, même si ça doit jouer un certain rôle. Je crois que c'est sa personnalité, son manque d'assurance. Elle aimerait faire les choses de manière "convenable" mais elle n'est pas sûre que ce que les autres considèrent comme convenable va assurer son bonheur. D'où ses hésitations et le rôle qu'elle joue, en quelque sorte.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
rotko
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Sam 5 Avr 2008 - 14:32

Camille Mc Avoy a écrit:
Ce qui m'a déplu c'est cette invention ( en tous cas je n'ai aucun souvenir de ça dans le livre) du personnage de leur ami de Cambridge qui se fait arrêter pour homosexualité et qui amène Clive à vouloir nier la sienne, alors que pour moi, il ne la nie pas, il cesse rééllement de l'être et ne l'a jamais vraiment été..

Comme James Ivory ne donne pas les "commentaires" de l'auteur E M Forster, il a besoin de jalons et de raisons pour expliquer le malaise de Clive, d'où une lâcheté devant un ami homosexuel qui demandait son soutien dans un procès. C'est effectivement une scène inventée. Mais le personnage est là au début du récit.

Moi aussi, j'ai préféré le livre, beaucoup plus riche que cette version filmée.

Deux reproches essentiels au film

- le rythme : celui du livre est rapide, avec de courts chapitres et des interventions d el'auteur qui expliquent les attitudes et l'évolution des sentiments. James Ivory suit trop fidèlement les scènes - qu'il fait durer, sans donner les jalons fournis par les commentaires.

- la parti pris esthètisant, infidèle au contexte.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.grain-de-sel.cultureforum.net
imonjo
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1377
Age : 44
Localisation : près de Paris
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Dim 3 Mai 2009 - 20:03

J’ai fini il y a un bon moment de lire Avec vue sur l’Arno et j’ai été incapable de trouver le temps de laisser un commentaire dessus. J’ai profité de ces semaines pour lire vos propres commentaires sur le sujet et je comprends mieux ce que j’ai ressenti à la lecture, après avoir lu vos explications sur la vie de Forster.

J’ai vu le film il y a bien longtemps. Il m’a profondément marquée, l’histoire d’amour bien sûr (j’étais une adolescente fleur bleue, je le reste) mais aussi l’ambiance italienne et anglaise, la douceur, les non-dits…
J’ai toujours pensé que je reverrais le film avant de découvrir moi-même Florence. Et cela n’a pas été le cas. J’ai visité Florence avec mon futur mari, j’ai marché sur les pas de mon héroïne en repensant au film (et en me moquant un peu de mon besoin de sortir constamment mon guide vert Wink ). Et j’ai eu très envie après ma lecture de faire le lien entre ma réalité et leur fiction (c’est fait à présent : vive ma bibliothèque municipale et ses vieilles cassettes VHS ! ).

J’ai commencé par penser que le livre était décevant, qu’il n’apportait rien de plus que le film et que c’était dommage : j’aime quand les livres sont plus profonds que leurs adaptations ; j’aime pouvoir mieux comprendre un film grâce aux éléments supplémentaires offerts par le livre.

Et en fait « SI, il y a PLUS dans le livre ».
Mais aussi « le film est absolument EXCELLENT ».
Je m’en étais rendu compte il y a 20 ans. J’ai trouvé géniale Helena Bonham Carter, le révérend Beebe m’a fait beaucoup rire et je revois toujours l’acteur avec plaisir dans d’autres films, et c’est sans doute le film dans lequel j’ai fait la connaissance de Lady Maggie Smith, dont j’adore tout, le jeu, les regards, les gestes…

Julian Sand me laisse un peu perplexe. Mais la voix français y est peut-être pour quelque chose : je la trouve déconnectée du personnage, en particulier lors de la grande explication avec Lucy après le second baiser. Pour le reste, ses regards, son jeu, sont un peu étranges et incompréhensibles comme le personnage lui-même, alors cela me va.

Et finalement le livre est plus complet. J’y découvre un point particulièrement important : le rejet par les Honeychurch et toute la bonne société de Summer Street du mariage de Lucy et Georges.
J’avais saisi que les Emerson étaient jugés indésirables à la pension Bertolini, mais je pensais seulement à l’originalité du père et au mutisme du fils. Je n’avais pas vu que cela allait beaucoup plus loin : au socialisme et à l’agnosticisme (ou au déisme ???) du père qui rejaillit sur le fils.

J'ose croire que le rejet du jeune couple cessera plus vite que celui des parents Emerson, il y a une génération d'écart et je vois plus là un mécontentement de la part de Madame Honeychurch de découvrir que sa fille a menti et LUI a menti en particulier. Rien qui mérite une excommunication à vie, à mon humble avis !

Le film a été vraiment très bien réalisé. L’ambiance est là, à l’image du livre abandonné sur la terrasse au grand soleil, et de la grande chaleur qui s’en dégage.

Je vois que vous vous êtes interrogés sur la phrase dite par Georges sur le soleil et l’ombre laissée par celui qui en profite. Je l’ai interprétée comme une constance de la quantité totale de bonheur dans le monde, un équilibre immuable. Si nous prenons notre part de soleil, alors cela aura des conséquences sur le monde qui nous entoure, à nous d’essayer de faire le moins de mal possible à notre entourage… Ce n’est pas très clair philosophiquement peut-être, mais j’ai un exemple très pratique et je suis du genre à y croire et à essayer de faire attention aux autres dans ma vie de tous les jours : penser à la grande gigasse, avec sa tignasse tout juste sortie d’un clip des Jackson Five, qui s’installe pile poil devant vous dans la salle de cinéma quasiment vide. Ne trouvez-vous pas qu’elle exagère ? Que cela ne lui coûtait rien de se décaler par rapport à vous ? Et vous rêvez de lui envoyer vos pop-corn dans les frisettes… Ben voilà, la quantité de soleil est la même pour elle, mais à aucun moment elle n’a daigné faire attention à l’ombre qu’elle créait sur son entourage !

J’ai aussi peu apprécié que vous la traduction en français. J’ai capté Phaéton grâce à sa majuscule. Mais la ponctuation est fantaisiste, et j’ai arrêté de faire confiance au traducteur à la deuxième faute de grammaire (je sais bien que je fais moi-même pas mal de fautes, mais ce n’est pas mon métier ; je déteste en trouver dans les livres).

Par contre contrairement à vous, je n’ai pas été déroutée par le mot « hoir » car je connais le mot, ou en tout cas « hoirie ».
Je travaille chez des notaires et mes donations étaient le plus souvent réalisées jusqu’en 2006 « en avancement d’hoirie ». Je dis jusqu’en 2006, car la réforme dans le domaine de succession a aussi porté sur les termes vieillis et « en avancement d’hoirie » a été remplacé par « en avance de part successorale ». Plus prosaïque mais moins poétique à mon goût. J’aime bien le mot « hoirie », il a un lien avec héritier et « heir » anglais, donc une racine latine commune sans nul doute.
Par contre comme vous, « hoir » me paraît totalement dépassé. Je vais essayer de farfouiller dans nos vieux actes de 45-50 (époque de la traduction) pendant une pause déjeuner pour voir si je trouve des nuances importantes par rapport à mes actes actuels.

« Fils et hoir », je l’ai senti comme une volonté du traducteur d’imposer un sens moral à l’expression. Freddy se pose comme l’héritier non pas financier, mais le nouveau chef de famille, dépositaire des pouvoirs de son père prédécédé. Et voilà pourquoi il ne juge pas surprenant que Cecil vienne lui demander son avis (pas exactement lui demander la main de sa sœur, mais pas loin).
Bref ce point de traduction est bizarre mais pas inintéressant.

EDIT du 20 mai 2009 : je n'ai pas farfouillé dans les vieux actes notariés d'après-guerre, mais j'ai feuilleté des revues juridiques de l'entre-deux-guerres et je ne trouve nul part l'utilisation de hoir ; le code civil qui n'a pas tant changé pendant le XXème siècle parle également d'héritiers. Donc définitivement, "hoir" est un mot rare, totalement inusité même dans les offices notariaux poussiéreux. Je ne vois pas où le traducteur est allé le chercher, mis-à-part pour jouer avec sa ressemblance avec "heir".
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain
avatar

Nombre de messages : 6153
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Jeu 29 Oct 2009 - 17:43

Et hop ! Petit remontage de topic ! Wink
J'ai vu Retour à Howards End hier soir... Et j'aimerais bien avoir votre avis !

Je ne sais pas quoi penser de ce film. J'ai trouvé que les images, la musique, le jeu des acteurs faisaient de chaque scène un instant unique. Le moindre détail aspire le spectateur dans l'histoire et j'ai été submergée par les émotions. Mais c'est là le hic ! C'est la première fois qu'un film me fait cet effet. Alors que chaque scène m'a beaucoup plu, l'impression générale qui m'est restée est une impression d'étouffement. Tout est "trop" : les images trop belles, les personnages trop humains (dans le sens trop complexes), la musique trop présente, trop belle si bien qu'elle en devient pesante...

Au bout du compte, j'ai eu le sentiment de me perdre moi-même dans le film. No Je pense qu'on peut en déduire que c'est un film génial. N'empêche que le "sublime" du film m'a mise extrêmement mal à l'aise.J'ai eu le sentiment d'être dans un tableau de Rosetti (je pense aux tableaux "féériques" qui font les couvertures 10-18 de Jane Austen). En bref tout est trop magnifique pour laisser une impression positive ... scratch

Euh j'ai l'impression d'être un peu confuse... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 27
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Jeu 29 Oct 2009 - 18:43

Je suis entrain de lire Avec Vue sur l'Arno j'ai fini la première partie qui se passe à Florence et je dois dire que j'ai un peu de mal avec le style de Forster pour l'instant! Il écrit très bien mais parfois, je ne comprends rien, c'est tout confus et je me sens très stupide de galérer comme ça! est-ce que ca vous l'a fait aussi? en plus je lis en VF donc pas d'excuses Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5527
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Ven 30 Oct 2009 - 11:18

C'est normal, la traduction est un peu bizarre, on en a déjà parlé d'ailleurs Wink
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 27
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Ven 30 Oct 2009 - 11:24

D'accord merci MissHoneychurch! (maintenant ton pseudo prend enfin tout son sens pour moi Razz) Je n'ai fait que survoler très vite ce topic de peur d'etre spoilée, je n'avais pas vu que je n'étais pas à la seule à faire cette remarque ça me rassure! Very Happy

Mais à part ça j'aime bien le roman pour l'instant (les personnages sont tellement biens!) avec un coup de coeur pour la scène du baiser Tellement simple mais tellement belle!
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5527
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Sam 31 Oct 2009 - 13:17

Si tu craques quand même, c'est l'essentiel Wink Après, il faudra que tu lises Maurice, qui est encore meilleur (et cette fois, la traduction est beaucoup plus fluide).
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 27
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Dim 1 Nov 2009 - 13:53

J'ai Maurice dans ma PAL, il est prévu pour bientot Very Happy

En tout cas maintenant j'en suis à la partie en Angleterre qui est déjà mieux niveau traduction et j'adore! cheers (et la 2e scène de baiser, again )
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 27
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 2 Nov 2009 - 17:07

Double post pour la bonne cause! J'ai fini de lire Avec Vue sur l'Arno et j'ai beaucoup beaucoup aimé! I love you

Comme je l'ai dit j'ai eu du mal avec le style au début, mais ensuite ça allait mieux et je vois que c'est quelque chose qui a été souligné à nombreuses reprises (j'ai lu les 10 pages du topic maintenant) donc ça me rassure ca ne venait pas de moi! Very Happy

J'ai beaucoup aimé l'ambiance du roman...c'était très "ensoleillé" je sais pas comment mieux m'exprimer, mais il y a avait une sorte de gaieté tout au long du roman, meme dans les moments pas joyeux!

Au niveau des personnages j'ai adoré Cecil!! Je ne comprends pas d'ailleurs que Lucy finisse par lui reprocher tant de choses, moi je l'appréciais beaucoup! mais bon j'aime George aussi, meme si je trouve le personnage pas assez étoffé...c'est d'ailleurs une critique que je ferai pour le livre entier, j'aurais aimé qu'il soit plus long, il y a avit matière à développer!
Sinon j'aimais bien aussi Miss Bartlett, agaçante mais elle est touchante quand meme, elle me fait penser à Miss Bates, le genre de personnes que l'on tourne en ridicule mais qui pourtant émeut et a plus de profondeur que ce qu'on pourrait penser à première vue.
D'ailleurs, je ne sais pas si c'est moi qui aie interprété certaines répliques du roman, mais est-ce que Miss Bartlett n'a pas vécu elle aussi une histoire d'amour un peu comme Lucy, sauf que dans son cas, elle n'a pas réussi à s'opposer à sa famille pour laisser l'amour triompher? Au début j'ai mm pensé que jeune elle aurait pu avoir vécu une avnture avec Mr Emerson

Comme je l'ai dit, les scènes de baiser, toutes simples m'ont bien faites swooner

Maintenant j'ai trop envie de voir le film! sunny
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 2 Nov 2009 - 20:49

C'est marrant, tu dois bien être une des seules sur ce forum à avoir découvert le roman avant d'avoir vu le film.
Intéressant de voir que ce roman se suffit à lui même pour susciter ton enthousiasme sunny
J'attends avec impatience tes commentaires sur le film. On est plusieurs à avoir trouvé qu'il avait quand même pris un coup de vieux. Le fait que tu ne l'ais encore jamais vu apportera peut être un éclairage nouveau.
Et sinon, je ne peux que plussoyer Miss Honeychurch : la prochaine étape, c'est Maurice ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 27
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mer 4 Nov 2009 - 10:44

Oui c'est vrai que le film a l'air d'etre plus connu, en tout cas auprès du grand public...en arrivant à l'Auberge je ne le connaissais pas du tout et meme, pendant plusieurs mois, j'ai cru que Chambre avec vue était un film d'Hitchcock Embarassed j'avais confondu avec Fenetre sur Cour (ca se ressemble non? )
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5527
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mer 4 Nov 2009 - 13:42

C'est vrai que Miss Bartlett finit pas être attachante. En revanche, je n'ai jamais apprécié Cecil, je voulais trop que Lucy revienne vers George
En ce qui concerne le film, moi aussi je l'ai découvert après avoir lu le roman. C'est l'un de mes préférés maintenant.

Et pour ta confusion avec Hitchcock, en tant que spécialiste de ce genre de choses, je ne vais pas te blâmer Rolling Eyes Wink
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Mer 4 Nov 2009 - 17:30

misshoneychurch a écrit:
En revanche, je n'ai jamais apprécié Cecil

Moi aussi j'ai un peu de peine avec ce Henry Tilney sans humour. lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2748
Age : 22
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: forster   Dim 4 Avr 2010 - 23:41

je viens de voir "Chambre avec vue". Quel spectacle !
vraiment super !

je trouve Charlotte totalement attachante et même au début du film, quand à Cecil, je l'ai prit en pitié j'avoue, il ne va pas du tout avec Lucy, il est même à la limite du supportable parfois, mais quand j'ai vu ces petits yeux
Spoiler:
 
silent
J'ai moi aussi été frappée par la beauté de la jeune italienne blonde qui descend du véhicule.
Pour moi, la scène de la baignade aurait pu durer un peu moins longtemps (mais bon, c'est quand même pas désagréable de voir ces belles petites paires de fesses Laughing ).
La scène du baiser est courte quand même (maudite Charlotte Razz ) mais très belle. J'aime beaucoup le deuxième aussi (après la partie de tennis).
La musique couronne le tout.

J'avais récemment vu "sur la route des indes", un film qui m'avait beaucoup impressionné, et je ne savais pas qu'il était d'Ivory.
Je ne demande à présent qu'à voir "Retour à Howards end", j'ai honte mais je ne l'ai toujours pas vu !
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5527
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 5 Avr 2010 - 9:48

C'est David Lean qui a adapté Route des Indes, pas James Ivory (sauf erreur de ma part) Wink
Je suis ravie que tu aies psuccombé au charme de ce film qui est l'un de mes préférés (je sais, je me répète) I love you Howards End est très bien également, mais à mon avis, si tu as le choix, Maurice est encore mieux Wink .
Tu connais les livres ?
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2748
Age : 22
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: ivory   Lun 5 Avr 2010 - 10:39

Merci pour la precision (David Lean a également réalisé Docteur Jivago et Laurence d'Arabie non ?)

Sinon, avec la découverte de ce film j'ai bien l'intention de commencer à lire les livres de Forster !
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 5 Avr 2010 - 14:20

Oui c'est bien lui également qui a réalisé Docteur Jivago et Lawrence d'Arabie, Emily Very Happy . La confusion est compréhensible car les réalisateurs sont souvent comparés et qu'ils partagent le même univers.

Et je ne peux que plussoyer misshoneychurch sur tout ce qu'elle dit. Howards End est très bien mais tout de même très long et j'avoue m'y être parfois ennuyée (aussi bien en livre qu'en film d'ailleurs Rolling Eyes .
En revanche, Maurice est absolument génial (aussi bien en livre qu'en film Razz ).
Et n'hésite pas à partir à la découverte des livres de Foster, tu ne devrais pas être déçue.
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7690
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 5 Avr 2010 - 15:00

Contente que tu ais aimé Chambre avec vue, Emily de Winter ! cheers C'est l'adaptation que je préfère parmi les trois films "fosteriens" de James Ivory. Tout est parfait, acteurs, musique, paysages... drunken Et c'est un de mes films préférés aussi, tant qu'à faire. Wink (D'ailleurs je rêve de lire le livre mais j'attends de tomber dessus car je crois qu'il n'est plus édité...)

J'ai moi aussi trouvé Howards End trop long même si j'ai bien aimé. Le seul Forster que j'ai lu est Maurice, c'est un livre magnifique, par contre l'adaptation ne m'a pas tellement marquée. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Joëlle
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 62
Localisation : sur une branche de l'arbre de Vie dans le jardin d'Eden
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 5 Avr 2010 - 18:36

Je viens de voir ''Chambre avec vue'' et lire le livre (tout cela découvert grâce au forum). J'ai beaucoup aimé le film et l'humour du livre.

Je me demandais bien ce qui arrivais à Lucy, pourquoi cette ténacité à refuser les sentiments, les émotions amoureuses. et ça m'a fait faire un parallèle avec Elisabeth Gaskell et Nord et Sud.
Là aussi il y a un refus de Margaret d'accueillir les sentiments, elle se sent comme gênée, mortifiée de ce que les hommes s'intéressent à elle. Alors je me suis demandée si ce n'était pas produit par cette époque victorienne sexuellement coincée (du moins en apparence). Les jeunes filles n'arrivent pas à accepter de susciter le désir, c'est incongru, malsain, elles ont l'impression de faire quelque chose de mal.
Voilà mon hypothèse bien qu'il y ait prés de 50 ans de distance entre les deux oeuvres.
qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 5 Avr 2010 - 19:14

C'est sympa de voir ce topic régulièrement alimenté et de constater que Chambre avec vue continue de séduire. cheers

Emily, j'espère que tu te laisseras tenter par les livres de Forster. sunny

Joëlle, je peux voir une certaine similitude dans l'attitude farouche des deux jeunes filles mais chez Margaret j'y vois des préjugés de classe plus que la crainte de susciter le désir. Et d'un autre côté, une certaine frayeur face à l'inconnu au début d'une relation amoureuse n'est pas quelque chose de rare, je dirais même que c'est un passage obligé, et cela indépendamment de l'époque. Je viens encore d'en voir une belle illustration dans un livre découvert grâce à Misshoneychurch, que je remercie au passage , Les Envoûtés, de Witold Gombrowicz. Et là rien à voir avec l'époque victorienne. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2748
Age : 22
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: ivory   Lun 5 Avr 2010 - 19:27

Merci de ces messages d'encouragement !

(Cat, de quel film vient ton avatar et ta bannière ??)
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5527
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 5 Avr 2010 - 20:23

Cat, tu as lu Les envoûtés ?!!! Je suis tellement contente, j'adore ce livre. Comme ça, tu vas pouvoir nous ouvrir un sujet dessus, j'avoue que j'aurais du mal à le faire moi même pour cause de Cela dit, je pense le relire.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   Lun 5 Avr 2010 - 22:31

Emily-de-Winter a écrit:
(Cat, de quel film vient ton avatar et ta bannière ??)
C'est tiré de l'adaptation de Wives and Daughters, d'Elizabeth Gaskell, un grand classique lambtonien Arrow et l'une de mes adaptations favorites.

MIsshoneychurch, j'essaie d'ouvrir un topic cette semaine. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EM FORSTER et James Ivory   

Revenir en haut Aller en bas
 
EM FORSTER et James Ivory
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles) :: E.M. Forster-
Sauter vers: