Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Atonement : le film de Joe Wright

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28  Suivant
AuteurMessage
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Lun 30 Jan 2012 - 20:04


Bonsoir,

alors, bien que je sois une grande fan de la version de Pride and Prejudice réalisée par Joe Wright et que j'ai dû la voir une bonne cinquantaine de fois, je n'ai pas du tout aimé Atonement.

Je l'ai vu en Allemagne, en allemand, il y a environs deux ou trois ans. Ma copine, qui l'avait adoré, tenait à me le montrer et je dois dire que le résumé et le casting me paraissaient bien tentants. Nous l'avons donc visionné un soir et j'avoue ne pas en garder un grand souvenir.

D'abord, j'ai trouvé l'histoire très fade ou très cliché. Le côté "amour indéfectible au-delà de la guerre" et la scène des retrouvailles, au restaurant, m'ont paru complètement construites. Il n'y avait pas assez de "chair" - au sens métaphorique de l'expression - autour de cette relation pour me la rendre crédible: les dialogues me paraissaient plats, peu authentiques et j'avais de la peine à m'identifier à un quelconque aspect des personnages ou de leur drame.

J'ai le souvenir de très beaux paysages durant la traversée de guerre de Robbie mais le décor, quel que soit sa splendeur, ne compensera jamais pour moi l'absence d'une trame prenante ou de dialogues bien écrits. (Pas taper.)

J'ai été assez déçue mais étant donné le nombre d'avis positifs que je lis ou entends, je me demande si je n'ai tout simplement pas rien compris au film. Pour changer.

Dérinoé



Dernière édition par Dérinoé le Lun 30 Jan 2012 - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Queen Margaret
Knight in white muslin
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 33
Localisation : A la gare avec John Thornton.
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Lun 30 Jan 2012 - 22:10

Pour te dire la vérité, je n'ai vu ce film qu'une fois, pas parce qu'il ne m'a pas plu, au contraire. L'ambiance est assez lourde, même la musique est pesante dans mon souvenir, mais ce qui m'a vraiment bouleversée dans ce film, c'est la fin, horrible fin, je ne m'y attendais pas du tout et j'ai ressenti toute la culpabilité de l'actrice, ça m'a marquée. Le film est très beau, l'histoire poignante. Depuis il attend sagement dans ma bibliothèque, qu je me décide à le revoir Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Lun 30 Jan 2012 - 22:33


@ Miss Margaret:

Citation :
mais ce qui m'a vraiment bouleversée dans ce film, c'est la fin, horrible fin, je ne m'y attendais pas du tout et j'ai ressenti toute la culpabilité de l'actrice, ça m'a marquée.

J'ai un peu honte mais, avant de parcourir ce topic, j'avais complètement oublié le twist final: c'est dire s'il m'a marqué. Je crois que le sentiment d'ennui que je garde du film est si profond qu'il en a presque effacé les aspérités.

Je pense aussi que j'ai une certaine aversion pour les films qui traitent du sentiment de culpabilité. Dans le cas d'Atonement, j'ai eu l'impression, comme souvent dans ce genre de cas, qu'il y avait une certaine imposture à nous présenter le "remord de toute une vie". Comme dirait Tom Ripley: "Personne ne se prend jamais pour le méchant de l'histoire." De surcroît, il me semble que la culpabilité que nous éprouvons enfant, quelle que soit sa force ou sa violence du moment, finit toujours par se transformer et par se couler dans les moules flous de l'auto-justification une fois atteint l'âge adulte. Je peine à croire aux émotions intactes, soixante ans après.

Mais ce sont là des préjugés tout personnels...

Dérinoé



Dernière édition par Dérinoé le Lun 30 Jan 2012 - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23572
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Lun 30 Jan 2012 - 23:11

Dérinoé a écrit:
D'abord, j'ai trouvé l'histoire très fade ou très cliché. Le côté "amour indéfectible au-delà de la guerre" et la scène des retrouvailles, au restaurant, m'ont paru complètement construites. Il n'y avait pas assez de "chair" - au sens métaphorique de l'expression - autour de cette relation pour me la rendre crédible: les dialogues me paraissaient plats, peu authentiques et j'avais de la peine à m'identifier à un quelconque aspect des personnages ou de leur drame.
C'est sûr que si on ne regarde que le côté "amour indéfectible au-delà de la guerre", le scénario n'est pas d'une grande originalité. Mais il me semble que ce n'est qu'un aspect secondaire de l'histoire, qui tourne principalement autour de Briony et de... la création d'histoires, justement.

Certes les dialogues ne sont pas spécialement brillants, mais le scénario rend tout de même justice au roman. Roman qui d'ailleurs mise beaucoup plus sur la mise en place d'une atmosphère que sur l'échange verbal entre les personnages. En ce sens, le film lui est parfaitement fidèle. Le scénario de Christopher Hampton (dramaturge à ses heures, donc en principe à l'aise avec les dialogues Very Happy ) a été nominé aux Oscar (Oscar que Hampton avait d'ailleurs remporté pour son adaptation des Liaisons dangereuses pour S. Frears).

Mais il est évident que les récompenses ne sont pas un critère absolu et que nous ne pouvons pas tous avoir les mêmes goûts. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Mer 1 Fév 2012 - 19:46


@ Cat47:

Citation :
Le scénario de Christopher Hampton (dramaturge à ses heures, donc en principe à l'aise avec les dialogues ) a été nominé aux Oscar (Oscar que Hampton avait d'ailleurs remporté pour son adaptation des Liaisons dangereuses pour S. Frears).


Tu m'apprends quelque chose. J'ai pourtant beaucoup aimé cette excellente version des Liaisons dangereuses. J'ai fait un petit tour sur Allociné pour glaner quelques informations sur le film et je n'y ai lu que des éloges, allant du "plutôt très bon" au franchement dithyrambique. Je me dis que le problème doit venir de moi et que, une fois de plus, je n'ai pas saisi quelque chose d'important. (Je suis connue, parmi mes proches, pour ne jamais rien capter aux trames des films ou des séries. Un encouragement certain à se plonger dans la lecture. Laughing )

Citation :
C'est sûr que si on ne regarde que le côté "amour indéfectible au-delà de la guerre", le scénario n'est pas d'une grande originalité. Mais il me semble que ce n'est qu'un aspect secondaire de l'histoire, qui tourne principalement autour de Briony et de... la création d'histoires, justement.

Je pense que tu as raison. Je me l'explique par le fait que, dès qu'il s'agit d'amour, de désespoir, de culpabilité ou de grands sentiments en général, j'ai vite l'impression d'une imposture lorsque l'histoire prend un tournant tragique ou qu'elle donne dans le sublime.

Je vais tenter de revoir le film sans préjugé, à l'occasion.

Dérinoé

Revenir en haut Aller en bas
Miss Maureen
Regency Gown in the Wind
avatar

Nombre de messages : 3568
Age : 26
Localisation : Belgique, au pays de Tintin
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Mer 1 Fév 2012 - 20:36

Cat47 tu as tout dit à propos du scénario...

La première fois que je l'ai vu je me suis attardée sur la liaison amoureuse, ce que je pensais être la seule dimension de l'histoire (comme dans la plupart des films de ce genre ou du moins que je regarde...).
Je l'ai revu ensuite car cela m'avait bouleversé et là on comprend que en fait le but du film était de montrer l'impact des mensonges... et après ça on n'a plus envie de mentir... (meilleur impact que Pinnochio donc lol! )
Revenir en haut Aller en bas
http://lheureanglobelge.canalblog.com/
Vanesss
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 648
Age : 25
Localisation : Lost in the scottish land in the XVIII century...
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Lun 4 Juin 2012 - 21:26

Oui, c'est vrai Miss Maureen!
La première fois j'ai été comme toi, la première partie du film m'a vraiment obsédée avec leur histoire d'amour qui se fini tragiquement.
Mais la deuxième fois je me suis plus attardée sur les autres personnages: Brioni (l'actrice qui interprète ce personnage est vraiment de grand talent!), sa cousine rousse Lola (elle aussi est très douée, elle a joué dans Cracks avec Eva Green) et l'affreux type: Paul Marshall (Je n'avais même pas reconnu ce cher Sherlock!!!!) Je le déteste je le déteste! (dans le film seulement) C'est le type le plus dégoutant avec William Hamleith(piliers de la terre)!
Cette histoire m'a beaucoup bouleversée, et je peux même dire que j'ai de la compassion pour Brioni, même si ce qu'elle a fait est affeux, elle se repend pendant toute la seconde partie du film en devenant infirmière et en essayant de renouer avec ses proches. Et quand on la voit plus agée à la fin, je trouve qu'on peut lui pardoner.
En ce qui concerne les avis divergeants sur le film (j'ai lu des commentaires très tranché pour et contre) je les respecte, mais je trouve que vraiment la première partie du film touche à la perfection: tout d'abord la musique (même s'il y a un topic dessus je veux juste dire une phrase^^) le theme de la machine à écrire accentue la tension, de plus les plan rapprochés vers les yeux de Brioni qui symbolisent son imagination sont parfaits. La luminausité est aussi très importante, cela se passe en plein été, et à chaque fois que je le regarde, que ce soit en hivers ou en été je crève de chaud! Non non je n'exagère pas!
Les musiques classiques qui atteignent leur paroxysme quand James écrit sa lettre, la SUPERBE robe verte en soie de Keira, les regards furtifs de la part de tous les personnages, les dialogues insisifs (je comprend qu'on ne capte pas tout le sens de certaines répliques quand on n'a pas lu le livre) tout tend vers la perfection je le dis et le redis! De plus quand on a lu le livre on remarque tous les petits détails très fidèles.
La deuxième partie est plus classique je dirais, avec lui qui part à la guerre, mais dans la troisième partie où Brioni devient infirmière on sent tout le remord de son personnage et la tension et l'émotion reprend. (le cadre de la guerre est très réaliste et réussi)
Quand à la quatrième et dernière partie je n'en dirai pas plus, mais si on ne craque pas définitivement.... il faut le faire!!
Voilà je trouvais qu'il y avait un peu trop d'avis négatifs sur ce film et je voulais inverser la tendance!
Mais je suis ouverte, n'hésitez pas à me dire votre avis!
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5273
Age : 58
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Mar 5 Juin 2012 - 18:46

Un très bel avis, Vanesse, qui me touche beaucoup et me donne envie de revoir (encore!) le film.
Revenir en haut Aller en bas
Lily of the valley
Sherlock's Blue Scarf
avatar

Nombre de messages : 6239
Age : 48
Localisation : Pile entre Honoré (de B) et George (S)...
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Mer 5 Sep 2012 - 18:56

Dire que je n'ai pas vu ce film.... mais ce sera chose faite :

Diffusion lundi 17 septembre sur Arte à 20
h45
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bravigou.canalblog.com
Otma
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1350
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Dim 16 Sep 2012 - 21:14

Merci Lily Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Juliann
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 35
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: "Reviens-moi" sur Arte ce soir 20h50 - 17 septembre 2012   Lun 17 Sep 2012 - 10:45

L'adaptation cinématographique tiré du livre du même nom (ou Atonement en VO) d'Ian McEwan passe ce soir sur Arte à 20h50.
Pour les fans, les acteurs principaux sont Keira Knightley et James McAvoy

Synopsis

Dans l'Angleterre des années 1930, Briony Tallis, 13 ans, se plait à écrire sa première pièce de théâtre dans la propriété victorienne familiale.
Un été caniculaire où règne l'insouciance, alors que les tensions se multiplient en Europe.
Un jour, elle surprend sa sœur Cecilia avec Robbie Turner, le fils d'une domestique.
Suite à un viol commis sur le domaine, l'enfant aux intentions troubles va alors porter de graves accusations envers le jeune homme, à l'aube de la Seconde Guerre mondiale...



Diffusions

lundi17 septembre 2012 à 20:50 ARTE
Rediffusion mardi 18 septembre à 14H30 et vendredi 28 septembre à 14H25



Revenir en haut Aller en bas
http://www.monbookclub.com
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Lun 17 Sep 2012 - 13:57


Merci de cette piqure de rappel, Juliann. J'avais bien noté que je devais regarder, mais je l'avais oublié Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott
avatar

Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Lun 24 Sep 2012 - 16:04

Je ne suis sans doute pas la seule (vous me pardonnerez de ne pas avoir le courage de lire les 27 pages Embarassed ) mais je trouve le film en soi très bien et fidèle au livre. Mais je le trouve complètement fade comparé au livre ! Certaines scènes (parfois essentielles) sont perçues d'un point de vue différent ou simplement pas présentes. Je trouve cela vraiment dommage...
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
Vanesss
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 648
Age : 25
Localisation : Lost in the scottish land in the XVIII century...
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Lun 24 Sep 2012 - 17:46

J'ai lu le livre comme toi, et je trouve le film très fidèle au livre. De quelles scènes parles-tu en particulier, sur le moment je n'en vois pas vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Lun 24 Sep 2012 - 20:57

J'ai découvert ce film grace à arte l'autre soir. Il m'avait déjà fait de l'oeil lors de sa sortie en salles, mais je ne l'avais jamais vu.

J'ai beaucoup aimé cette histoire à tel point que j'ai commandé aussitôt le livre.
Cette jeune fille , presque une enfant qui accuse à tort l'ami de sa sœur , avec des conséquences dramatiques sur les personnes de son entourage : on ne peut même pas lui en vouloir. Elle a analysé les évènements dont elle a été témoin, avec la capacité d'analyse de son age, et c’était forcément déformé.
C'était terrible cette scène où elle surprend sa sœur et son ami, en pleine action dans la bibliothèque, où tous les deux sortent très dignes , comme si de rien, en la laissant en état de choc, sans lui apporter un mot d'explication.
Pauvre gamine Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott
avatar

Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Sam 29 Sep 2012 - 21:14

Oui c'est très fidèle, je l'ai dit aussi mais je trouve que les scènes avec Emily sont très importantes et très intéressantes. Or, si on s'en tient au film, elle n'est "que la mère" si je puis dire. C'est vraiment dommage. En particulier concernant la scène de la battue je trouve... Et puis la fin du livre est assez différente de celle du film quand même.

@zoju : Pauvre gamine : oui et non. Elle aurait pu aussi se fier à son vécu, ie que Robbie est un garçon bien et que donc il n'a probablement jamais agressé sa soeur x).
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
Zakath Nath
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3259
Age : 34
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Sam 29 Sep 2012 - 21:32

Concernant la fin du livre, je trouve qu'ils ont eu raison de changer. Sinon, on aurait eu un épilogue très long qui aurait un peu fait retomber la sauce, et surtout, on ne sait le devenir des personnages qu'au travers des pensées de Briony, alors on aurait pu faire en sorte qu'elle ait une conversation avec un membre de sa famille où on aurait eu les infos, mais ça aurait été un peu artificiel. je trouve que l'idée de l'interview est bien trouvée tout en étant logique
Spoiler:
 
et permettait de conclure sans trainer sans amener les informations de façon maladroites.

Concernant Briony, il ne faut pas oublier qu'elle met tout en scène et s'y perd un peu. En effet, Robbie a toujours été charmant (et quelques années plus tôt elle le voyait comme le Prince charmant qui devait la sauver) mais elle s'est un peu perdue dans ses fantasmes d'écrivain et tout ce qu'elle a intercepté venait confirmer cette vision alors qu'elle n'en avait que des bribes. Il ne faut pas non plus l'absoudre de toute responsabilité, c'est sûr, mais bon, des enfants/pré-ados qui ne comprennent pas forcément ce qui se passent ou la portée de leurs actes, on en a malheureusement des exemples régulièrement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Dim 30 Sep 2012 - 10:39

Lady A a écrit:

@zoju : Pauvre gamine : oui et non. Elle aurait pu aussi se fier à son vécu, ie que Robbie est un garçon bien et que donc il n'a probablement jamais agressé sa soeur x).

Oui, je t'accorde qu'il y a certainement un sentiment de jalousie la dessous, qui associé à l'intransigeance de l'adolescence , n'a pas fait bon mélange. Cela a pu donner une envie de vengeance.
Mais porter le poids de cette erreur de ses 13ans à la fin de sa vie, c'est une bien lourde punition en rapport à la faute commise qui est due à un mélange de sentiments indescriptibles pour cette gamine.
je ne peux pas m'empêcher de penser à elle comme une pauvre gamine. pale

Mais je n'ai pas encore lu le livre, il a peut être un autre éclairage dedans. Je ne fie qu'au film cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3259
Age : 34
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Dim 30 Sep 2012 - 11:41

Personnellement, je ne vois pas de jalousie dans le comportement de Briony. Quand elle est infirmière, elle raconte à son amie que quand elle avait 10 ans elle avait le béguin pour Robbie, mais qu'aussitôt qu'il l'a "sauvé" de la noyade ça a disparu. Donc trois ans avant les événements du début du film. Ça témoigne juste de son besoin de tout mettre en scène. Quand le film débute elle n'a plus ce béguin et la jalousie et la vengeance, à mon avis, n'ont rien à voir avec ses motivations.

Ce qui explique la conduite de Briony tout au long du film, c'est qu'elle est avant tout un écrivain, et voit le monde à travers ça. Elle aime Robbie quand elle a 10 ans? Elle va se jeter à l'eau pour qu'il la sauve et être le chevalier blanc qu'elle s'imagine qu'il est. Aussitôt qu'il a fait ça (et sa réaction furieuse n'étant pas celle qu'elle avait imaginé) elle passe à autre chose et trois en plus tard, elle va à nouveau tout mettre en scène à partir de ce qu'elle perçoit, et va donner à Robbie le mauvais rôle, et encore une fois la réalité sera très différente de ce qu'elle a imaginé dans sa tête, mais avec des conséquences plus graves.

Du coup par la suite, elle va encore agir en écrivain
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
Lady A
The Lady of Shalott
avatar

Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Dim 30 Sep 2012 - 12:24

Je rejoins Zakath Nath concernant Briony, je ne vois pas non plus de jalousie en elle, vraiment pas. Et oui la punition est lourde pour un "simple mensonge" mais quel mensonge !, et les conséquences sont désastreuses. Certes, elle s'en veut et souffre mais elle est en vie. Les regrets, remords et autres sentiments (aussi difficiles qu'ils soient) sont le privilège des vivants...

Par contre je trouve cela un peu bizarre que vous ayez tous l'air d'être d'accord sur le fait que Briony étant écrivain, voit et vit nécessairement le monde autrement que les autres humains ! A 13 ans, pourquoi pas même s'il me semble que très rapidement faire la différence entre ses fantaisies et la vraie vie est une chose nécessaire et plutôt simple à faire... Je dis ceci en raisonnant d'un point de vue concret bien sûr. Dans ce roman cela peut être la raison profonde de son comportement mais ce roman étant très réaliste, je ne peux m'empêcher de transférer cette histoire dans la réalité et Briony m'apparaît alors comme quelqu'un de très arrogant et d'immature bien que gentil et doux.

EDIT : Ah et en ce qui concerne la fin du film. Oui d'un point de vue cinématographique ils ont très bien fait, cela rend le film plus "logique" d'une certaine façon et il faut noter la justesse de l'interprétation du réalisateur, scénariste etc qui ont fait le choix de faire cela mais je trouve la fin du livre plus belle et moins fade. Je m'excuse de rester bloquée sur ce mot "fade" mais c'est vraiment la sensation que j'ai eu.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Dim 30 Sep 2012 - 14:01

J'ai beaucoup de mal à juger Briony négativement par rapport à ce qu'elle a fait.
Je n'arrive pas à me positionner dans sa place d'écrivain, comme toi,Zakath Nath, c'est un terrain sur lequel je ne m'aventurerai pas.

Par contre, je peux me positionner à la place d'une très jeune fille de 13 ans , adolescente, et là, je me dit que la soirée qu'elle a vécu a du la mettre en état de choc:

- trouver sa soeur écartelée contre le mur, dans une position bizarre, et certainement que si ces deux adultes , à ce moment, n'avaient pris que 5 min pour mettre des mots sur ce qu'elle avait surpris, la suite n'aurait pas été la même. Mais ils ont lâchement fuit leur responsabilité d'adultes à ce moment vis à vis d'elle.

- trouver son amie de presque son age , violée.
Elle n'est pas encore une adulte , elle est en construction psychologiquement et physiquement parlant. Et on lui demande en un bref laps de temps de tirer une analyse de tout ce qu'elle a vu et vécu sur les dernières heures, alors que ces dernières heures ont été certainement extrêmement traumatisantes pour elle: il ne faut pas s’entonner que l'accusation ne soit pas la bonne.

et malheureusement cette accusation erronée va avoir des répercussions dramatiques, et elle le payera fatalement toute sa vie.


Dernière édition par zoju le Dim 30 Sep 2012 - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3259
Age : 34
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Dim 30 Sep 2012 - 14:20

Ah mais oui, c'est aussi une fille de 13 ans qui comprend les choses comme une fille de 13 ans, et donc ne réagit pas forcément rationnellement à des choses choquantes ou qu'elle peut trouver choquante. De plus, je pense que comme elle est intelligente et doit le savoir, elle a tendance à se dire qu'elle sait tout mieux que tout le monde alors qu'elle n'a pas la maturité pour appréhender certaines choses, d'où ses erreurs. Mais son côté "auteur" avec sa façon de disséquer le comportement des autres et de les mettre en scène en écrivain joue également, et je mettais surtout ça en opposition à une supposée jalousie qui ne me semble pas du tout jouer dans sa façon d'agir.

À propos du choc causé par le viol de Lola, c'est certain que pour n'importe quelle fille de 13 ans c'est éprouvant et devoir témoigner est difficile et peut entraîner des déclarations que l'on sait, seulement elle avait déjà commencé à faire de Robbie le vilain dès la scène de la fontaine et après, il y a une série de quiproquos qui s'empilent et qui ne servent qu'à l'assurer dans son petit délire, alors que si par exemple il y avait eu quelque chose pour casser la dynamique (comme quelques années plus tôt, Robbie l'enguirlandant au lieu de sembler ravi de l'avoir sauvé comme elle s'y attendait, et mettant fin à son béguin et sa façon de le mettre en scène comme un prince charmant) elle aurait pu avoir des doutes et remettre cela en cause.

Ensuite il faut également faire remarquer qu'à part sa grande sœur et la mère de Robbie personne ne semble douter de son témoignage alors que Robbie est aussi connu et apprécié de la famille depuis des années, seulement, c'est plus pratique (et même Robbie et Cecilia soupçonnent le domestique un peu bizarre et pas futé plutôt que Paul Marshall qui par son statut n'est jamais soupçonné, donc quelque part, eux aussi ont leurs a priori même si ce n'est pas aussi poussé qu'avec Briony).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
Lady A
The Lady of Shalott
avatar

Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Mer 3 Oct 2012 - 17:48

Il faut dire que le fait de faire voir le mot (celui envoyé par Robbie à Cecilia) à la mère compromet un peu l'image de Robbie... On comprend la réaction de la mère (même si on ne la cautionne pas) quand on a lu le roman. C'est un autre problème de cette adaptation. Ils font passer certaines choses comme si de rien n'était, sans nous montrer ce qui les justifie alors que dans le livre, ça l'est. C'est dommage.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Mer 3 Oct 2012 - 18:06


oui, je ne pense pas avoir une vision compète, n'ayant pas lu le livre et vu le film qu'une seule fois. Sur un visionnage , il y a des choses que je n'ai pas compris, comme l'épisode du mot. Embarassed
Il faut vraiment que j'attaque la lecture.
J'avais eu la même impression sur P&P 2005, j'avais adoré le film que j'ai vu sans connaitre l'histoire, mais je l'ai vraiment compris à la lecture du livre.
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott
avatar

Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   Jeu 4 Oct 2012 - 10:29

J'ai vu le film deux fois et les points d'obscurité m'ont semblé les mêmes... Il n'y a en effet que la lecture qui pourra t'aider à te faire une opinion je crois. En plus, c'est vraiment un excellent livre Smile

Je suis tentée de te demander ce que tu n'avais pas saisi concernant P&P 2005 mais comme ce n'est pas le topic, on va peut-être se faire taper sur les doigts (?) lol.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atonement : le film de Joe Wright   

Revenir en haut Aller en bas
 
Atonement : le film de Joe Wright
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 27 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» Atonement : le film de Joe Wright
» Atonement - le film de Joe Wright
» Macbeth (2006) : Film de Geoffrey Wright avec Sam Worthington
» Anna Karenina (2012), le film de Joe Wright, commentaires
» L'exosquelette de Marcus Wright

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles) :: Ian McEwan-
Sauter vers: