Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Y a-t-il une écriture féminine?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Y a-t-il une écriture féminine?   Ven 17 Aoû 2007 - 20:13

Au fond, j'aurais pu poster ce sujet ailleurs, mais bon, voilà, c'est fait. Que cela n'empêche pas les admirateurs des soeurs Brontë et d'Elizabeth Gaskell de venir se joindre à nous!

Alors voilà, ce qui me frappe, c'est que les livres écrits par des femmes sont considérés un peu rapidement comme des ouvrages réservés aux femmes ; du coup, c'est une littérature qui rencontre davantage de succès auprès des lectrices que des lecteurs (dites-moi si je me trompe!), ceci parce que l'écriture féminine est associée au sentimentalisme et aux romans à l'eau de rose.
D'où ma question : le concept de littérature féminine a-t-il vraiment un sens, où s'agit-il d'un ghetto littéraire? Et si littérature féminine il y a, pourquoi ne parle-t-on jamais de littérature masculine?
Questions subsidiaires : Si écriture féminine il y a, quelles en seraient les caractéristiques? Est-ce que vous pensez que cette écriture, si on peut en effet l'identifier, est l'apanage des femmes, ou au contraire que des hommes l'ont aussi? Faut-il prendre un pseudonyme masculin pour être considéré comme un écrivain, ou signer, comme Jane Austen, a Lady?


Dernière édition par le Sam 18 Aoû 2007 - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Sam 18 Aoû 2007 - 16:17

peut être que ce topic devrait être dans la partie sur le plaisir de la lecture, il va sans doute d'elargir...

je pense qu'il n'y a pas d'écriture masculine parce que pendant des générations, c'était l'homme qui était la norme. les livres écrits par des femmes étaient un peu des genres littéraires, comme la poésie ou le théatre. ce n'était pas beaucoup pris au sérieux, vu que c'était fait par les femmes, et que ce qu'elles faisaient, n'était pas très sérieux.
Heureusement pour nous, celà a bien évolué aujourd'hui....

cependant, en tant que fille, je suis peut être plus attirée par un bouquin écrit par une femme, mais petit à petit je pense que j'évolue...

d'ailleurs, les femmes ecrivains ne choisissent plus forcemment des femmes comme héroïne, et celà à aussi du succes. Harry Potter en est l'exemple parfait, je ne saurais jamais ce que c'est que d'être un garçon/homme, à moins que je me transforme un jour en Tiresias, mais l'évolution du caractere d'Harry me parait assez masculine...
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Sam 18 Aoû 2007 - 22:49

Tu as sûrement raison, Camille, concernant la place de ce topic, mais je ne sais pas comment le déplacer, et ne suis d'ailleurs pas sûre de le pouvoir, techniquement parlant. N'est-ce pas le rôle des modératrices? scratch

Merci d'éclairer ma lanterne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Sam 18 Aoû 2007 - 22:53

si, c'est le rôle des modos! on se demande ce qu'elles font d'ailleurs! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Sam 18 Aoû 2007 - 23:08

Rhooo ! on peut pas regarder la tv en paix ?
Ca va, vous êtes contentes ? lol!


Pour rester dans le sujet, je dois dire que je n'ai jamais fait attention au sexe de l'auteur scratch . Je lis des livres parce que le sujet me plait, parce que le style me plait, mais je ne me suis jamais posée la question d'une écriture au masculin ou au féminin rendeer ... pour moi c'est kif kif ... mais il faudrait peut être que je me penche plus sérieusement sur la question Wink

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=


Dernière édition par le Sam 18 Aoû 2007 - 23:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Sam 18 Aoû 2007 - 23:09

hum hum... ça va ça va... comme t'es une gentille modo, je te passerai la passe dangereuse!
lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Sam 18 Aoû 2007 - 23:12

Cool ^^

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Bexounet
The Admin's Worshipper


Nombre de messages : 1940
Age : 41
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Sam 18 Aoû 2007 - 23:19

Nos modératrices Vénérées vont effectivement très certainement déplacer ce topic. [Edit] Ah ben oui, c'est fait ! [/Edit]

Pour répondre à la question, je pense que oui, il y a une littérature féminine. Il ne faut pas se leurrer, on n'est pas pareil... En moyenne... De la même manière, il y a certainement une littérature masculine, qui ayant été la norme pendant des siècles comme l'a dit Camille, a du mal à se démarquer.

Cependant, ce n'est pas parce qu'il y a un genre féminin, et un genre masculin, en littérature au moins, qu'il ne faut pas se mélanger un peu : vive la mixité. Je ne pense pas que cela soit choquant de qualifier Jane Austen d'auteur de littérature féminine. Par contre, la contraindre à se cantonner dans ce getto est hautement choquant. [Edit] Bref, ils nous faut lire de tout...[/Edit]

Si l'on est tous mâle et femelle, on en demeure pas moins mâle ET femelle... Ils ne faut jamais l'oublier.

Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
séli
Countryside Lady


Nombre de messages : 2237
Age : 59
Localisation : Au pied de la Chaîne de l'Etoile...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Sam 18 Aoû 2007 - 23:42

Je crois aussi qu'il y a une Littérature plus spécifiquement féminine comme J.A. bien sûr, les Brontë mais aussi L.M. Alcott ou Elizabeth Goudge tout comme je crois profondément qu'il y a une façon féminine d'envisager toutes choses. En tant que femme, je suis plus attirée et séduite par les romans écrits par des femmes et surtout par des héroïnes féminines plus que des héros au masculin (à part H.P. en particulier bien sûr).
Mais je te rejoins Bexounet pour dire que l'on a tous une part féminine et une part masculine en nous et qu'il serait dommage de ne se cantonner qu'à ce qui nous est le plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Dim 19 Aoû 2007 - 0:29

Je dois dire que tout comme Mimidd, je ne fais absolument pas attention au sexe des auteurs des livres que j'achète. Bien sûr, si je prends l'exemple du XIXème siècle anglais, j'ai lu plus Austen, Brontë ou Gaskell que Dickens ou Thackeray mais j'ai l'impression que c'est un hasard. Les auteurs masculins dans l'ensemble tiennent une grande place dans ma bibliothèque.

J'aurais par ailleurs beaucoup de peine à distinguer des éléments plus spécifiquement féminins ou masculins dans l'écriture en tant que telle. Il est vrai cependant que j'aurai plus tendance à me passionner pour un livre dont l'héroïne est une femme, même si je peux trouver de nombreux exemple où un héros masculin m'a totalement conquise. Ce qui est finalement indépendant du sexe de l'auteur, car je peux trouver de nombreux exemple de splendides héroïnes créées par des hommes.

Pour revenir au post initial, je trouverais un peu dur de réduire l'écriture féminine au sentimentalisme et à l'eau de rose. Je rappelle d'autre part qu'Austen a eu (et a toujours) de nombreux admirateurs hommes (j'aime à rappeler que Benjamin Disraëli avait la réputation d'avoir lu 17 fois P&P) et je suis sûre que c'est également le cas pour les Brontë, Gaskell, du Maurier, etc.

Je pense d'ailleurs que les auteurs modernes n'ont plus à souffrir de cette sorte de complexe que pouvaient avoir les femmes avant le vingtième siècle, la littérature fémine s'étant maintenant affirmée et ne souffrant absolument plus des problème d'édition que pouvaient avoir effectivement certains auteurs femmes du temps d'Austen ou de Brontë. Heureusement! Razz

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Anne Elliot
Sailor's Faithful Love


Nombre de messages : 1901
Age : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Mer 22 Aoû 2007 - 19:22

Je crois que la question de l'écriture féminine dépend beaucoup du style particulier de chacun des auteurs. Certains laissent ressortir leur féminité / masculinité beaucoup plus que d'autres.

Par exemple, si on m'aurait fait lire certains romans "à l'aveugle", sans me dire l'auteur, je crois que j'aurais été capable de deviner que l'auteur de P&P était une femme, mais j'aurai probablement cru que l'auteur de Wuthering Heights était un homme.

Ce qui amène une autre question: Est-ce que les écrivaines qui ont vécu à une époque où se faire publier et respecter était très difficile pour les femmes ont du refouler leur féminité?
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn


Nombre de messages : 3261
Age : 23
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Mer 22 Aoû 2007 - 19:48

Je pense que ça dépend des auteurs, qu'il y ait une écriture féminine ou pas.
Par exemple les romans d'Agatha Christie, même s'ils ne ruissellent pas de sang, ne sont pas très sentimentals ni intuitifs, les enquêteurs utilisent les faits et leur raison pour résoudre les mystères...
Harry Potter aurait très bien pu être écrit par un homme, je pense...
Par contre, on voit clairement que les romans de Jane Austen sont l'oeuvre d'une femme par la façon dont elle décrit les sentiments des personnages (qu'elle comprend très bien) et la vie au quotidien, toujours vue du côté des femmes.

D'un autre côté, j'ai l'impression qu'on reconnaît toujours lorsqu'un livre est écrit par un homme...
Revenir en haut Aller en bas
Remi
Subtil compliment


Nombre de messages : 172
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Jeu 23 Aoû 2007 - 21:17

Il est vrai que les livres de Jane Austen sont encore considérés comme des livres "pour les filles" même si des hommes de bon sens ( à tout hasard moi Razz ) les aiment. Je trouve qu'on assiste au renouveau d'une littérature très ciblée fille/ado en ce moment avec une foultitude de bouquins pour les demoiselles qui cultivent impertinence/indépendance et analyse des sentiments de leurs lectrices... un héritage austinien. Aucun exemple en tête mais ma soeur en lit parfois.
Quand au style particulier c'est plus délicat pour moi de juger n'étant pas féru de lecture analyique. On le ressent plus qu'on ne le lit. Une analyse plus fine des sentiments, une certaine "charnelité" que les hommes abîment parfois par des mots mal choisis, ou par un trop-plein de masculinité.
Vous voyez ce que je veux dire? (ou est-ce que j'écris aussi mal que les auteurs francophones à la mode?)
Revenir en haut Aller en bas
Anne Elliot
Sailor's Faithful Love


Nombre de messages : 1901
Age : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Ven 24 Aoû 2007 - 16:55

Je vois tout à fait ce que tu veux dire et je suis d'accord avec toi. Je crois qu'on ressent plus qu'on ne lit la feminité / masculinité de l'auteur.

En tout cas moi je n'ai jamais vraiment pris la peine de détecter des détails qui pourraient le suggérer dans la manière d'écrire, la manière d'arborer certains thèmes, etc mais à la fin d'un livre, il est parfois possible de juger si, dans l'ensemble, c'est un livre à charactère plus masculin que féminin (ou vice versa)
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Dim 5 Juin 2011 - 18:17

J'exhume ce topic pour y poster l'avis sur la question d'un auteur qui a sa chambre à l'auberge (alors soyons indulgents pour sa vanité, même si on a envie de le boxer lol! ), , V.S. Naipaul, et qui pense que oui, il existe une écriture spécifiquement féminine, qui, bien entendu, est inférieure.

Arrow

L'article étant déjà suffisamment caustique, je n'ajouterai pas mes commentaires. Evil or Very Mad Razz lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Jeu 9 Juin 2011 - 18:21


Les propos de ce monsieur me laissent sans voix, surtout quand je lis ça :

Citation :
He holds a particular disregard for Jane Austen and said he didn't think there was a female writer who could be considered his equal.

affraid J'ai du mal à comprendre comment on peut encore dire de pareilles inepties affraid

Je ne connaissais pas cet auteur, mais curieusement je n'ai guère envie de m'y intéresser, bizarre, non ? Laughing.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20713
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Mar 14 Juin 2011 - 10:57

Shocked voilà un topic qui m'avait totalement échappé, car je ne fais jamais attention à qui écrit le livre, mais plutôt au contenu du livre.

Je viens de répertorier les auteurs de ma bibliothèque, et franchement, homme/femme s'entendent bien et s'équilibrent. Le 18è siècle est représenté par peu de femme, c'est normal, leur éducation était très négligée, mais celles qui étaient curieuses et intelligentes ne se sont pas privées de raisonner et d'écrire.... telles, Madame de Tencin, de Graffigny, Riccoboni, de Charrière, de Gouges, de Souza, Cottin, Genlis, de Krüdener et de Duras. Elles parlent d'amour d'une manière très réaliste, et j'avoue que Marivaux dans ses textes fait de même. La différence.... aucune, c'est bien écrit.

Au 19e, il y en a un peu plus et j'ai surtout regardé vers l'Angleterre comme vous, je n'exagère pas en disant que là aussi, les textes sont bien écrits, et les hommes que j'ai lu traitaient les mêmes sujets, alors pour moi encore aucune différence.

Pour le 20e ça se corse les femmes osent bien plus, et surtout leur éducation les a affranchies des complexes dû à leur sexe : elles écrivent beaucoup lol! lol! lol! pas de tomates s'il vous plait, pale merci. Les sujets donc les préoccupations de ces écrivaines sont les mêmes que ceux de ces messieurs, les pièces aussi et pour aimer Rosemonde Gérard, Jacqueline de Romilly et Simone de Beauvoir ou Edmonde Charleroux, Christiane Desroche-Noblecourt etc... l'on ne boude pas Gide ou Proust ou Monfreid ou Cornwell lol!

Il y a des hommes qui écrivent très mal, et des femmes aussi : j'en ai lu affraid m'affranchissant du style, juste pour la ligne de l'histoire qui me paraissait tenir la route, ou contenait des informations intéressantes (oui, le dernier en date, c'est ça).

Oui les hommes ont beaucoup écrit et depuis longtemps... Beowulf... la chanson de Roland, mais pendant ce temps, naissait au Japon un livre écrit par une femme qui était très prisé par la haute société et ce n'était pas étrange, car quelqu'un de curieux et avide de connaissance, homme ou femme pouvait avoir des maîtres, ce qui en Europe ne se pouvait, les moeurs étaient empreints de moins de liberté d'esprit.

Bien ce n'est pas un argument, mais scratch même dans ma vie, je ne fais pas la différence.... un cerveau bien fait n'a pour moi pas de sexe. lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...


Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Mar 14 Juin 2011 - 15:12

Je dirais d'abord que peu importe l'écriture 'masculine' ou 'féminine', l'important c'est qu'il y ait écriture !
Dans mon cas, sans tenir un tableau de statistiques, j'aime autant l'un et l'autre.sunny

Mais je suis un peu embêtée pour répondre (le genre de question impossible).scratch

Surtout lorsque je m'aperçois que malgré tout, je peux bel et bien être davantage attirée par un livre écrit par une femme que par un homme.Rolling Eyes
Ici je parle moins des auteurs classiques, à la valeur reconnue, que des auteurs modernes (ou anciens mais plus discrets).

Alors je crois que oui, il y a effectivement une sorte d'écriture féminine, un mélange de thèmes, de manière d'aborder et de développer les choses, de créer les personnages...
Mais tout cela sans valoriser ou rabaisser qui que ce soit. Very Happy

* Au collège, au lycée, ne nous fait-on pas majoritairement (si ce n'est exclusivement) étudier des auteurs masculins ? Evil or Very Mad Il me semble bien que oui...
Revenir en haut Aller en bas
Laurenzina
Préceptrice


Nombre de messages : 25
Age : 38
Localisation : Provence
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Mar 19 Juil 2011 - 1:30

Même si elles sont les initiatrices du genre romanesque, ce serait faire injure aux femmes que de limiter ainsi leur talent ! Il y a certes des romans sentimentaux mais aussi du fantastique, du surréalisme, bref elles ont du génie, et leurs oeuvres ne sont pas non plus destinées seulement aux femmes.
Il n'y a pas d'écriture masculine ou féminine, mais plutôt des lectures qui s'adaptent selon que l'auteur est homme ou femme. On ne lit pas une oeuvre de la même façon si l'on imagine l'auteur comme homme ou comme femme. Il y a une sorte de conditionnement sociologique qui subsiste : on n'aborde pas de la même manière un livre écrit par un homme ou par une femme.
Et, en toute franchise, je ne pense pas qu'il y ait un style différent entre hommes et femmes.
Bien sûr, il y a des thèmes qui ne sont pas les mêmes par exemple un auteur féminin aura sans doute plus de facilité à faire vivre une héroïne qu'un héros. Mais ce n'est pas une infériorité car les hommes aussi se glissent plus aisément dans la peau d'un personnage masculin. Mais ce n'est pas TOUJOURS le cas. SI on est objectif, le sexe d'un auteur ne joue aucun rôle, parce que normalement en tout bon écrivain doit cohabiter les deux sexes Wink Par exemple Flaubert qui arrive si bien à se mettre dans la peau et la tête d'Emma Bovary.

Dans les librairies, bien qu'il y ait le rayon "littérature féminine", on ne classe jamais les livres signés par des hommes dans la catégorie "littérature masculine"... Pourtant beaucoup d'écrivains (masculins) disent qu'ils font appel à la part féminine de leur personnalité! Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Aislynn
Ready for a strike!


Nombre de messages : 943
Age : 49
Localisation : En mer, sous les étoiles
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Lun 5 Sep 2011 - 20:46

La question est très intéressante mais je suis, pour ma part, très perplexe.

En fait je rejoins l'avis de Cat sur la question. D'une part, je n'ai jamais fait attention ni au nom (ni encore au moins au sexe) de l'auteur en regardant, feuilletant, choisissant un livre.

D'autre part, la question étant posée j'ai fait un petit tour rapide de ma bibliothèque et je voix que la parité est respectée lol!

Il est vrai que j'ai déjà entendu dire : "une femme est incapable de créer un héros masculin, vraiment masculin, il sera toujours efféminé". Je l'ai entendu dire mais je n'arrive pas à trouver d'exemple qui me convaincrait. Parmi les classiques les plus prisés de l'auberge, qui dirait qu'Edward Rochester ou Rhett Buttler, héros créés par des femmes, sont efféminés ? Je reconnais que c'est l'avis d'un homme qu'il nous faudrait pour trancher la question, un homme siouplé, quel est votre avis ?

Je ne reviendrai pas sur les sujets traités, je pense que tout a été dit. Certaines femmes écrivent des romans d'aventures avec des héros masculins (Robin Hobb et L'assassin royal, par exemple, pour citer le premier titre qui me vient à l'esprit) et certains hommes ont créé de grandes héroïnes.

Pour ma part, je n'ai pas plus de mal à m'identifier à un personnage masculin que féminin, du moment que c'est un personnage qui me touche d'une manière ou d'une autre et que l'histoire me plaît.

Non, décidément, je suis très sceptique sur cette question d'écriture féminine ou masculine Suspect
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Dim 18 Déc 2011 - 17:35

Pour ceux qui lisent en anglais, voici un très intéressant article sur The not-so-neat “gender divide” in fiction Arrow . Les commentaires postés après l'article sont tout aussi intéressants.

Un extrait des commentaires:
Citation :
It seems to me that Austen, for one, was certainly doing both, and setting up “marriage” and “society” as distinct categories in order to classify men vs. women writers is begging the question. Dickens had a different way of writing about “society,” one that involved a large cast of colorful characters and an urban setting, but that’s not the only way to do it. (Also, Dickens wrote about love and marriage too; he just didn’t do it very well.)

Et un extrait de l'article lui-même :
Citation :
There’s nothing wrong with writing principally about marriage and love, I should add. Dismissing domestic matters as unworthy of great fiction is an old excuse for marginalizing women’s writing.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Dim 19 Fév 2012 - 17:32

Les propos de V.S. Napaul, mentionnés un peu plus haut dans un de mes posts, continuent à susciter d'intéressantes réflexions, et ceci jusque en Australie. Arrow

L'article, qui est en fait la retranscription d'une conférence, fait un intéressant tour d'horizon sur la question de savoir si les préjugés sexistes en matière de littérature ont la vie dure.

Petit teaser :

Citation :
What are the "important books'' as opposed to the "unimportant books''? Who decides what they are? Are some genres of book inevitably seen as more weighty, more worth reading and reviewing and teaching, than others? Could it be that most of these books are written by men? Why would that be? And so on. Fundamental questions and yet we so rarely ask them. Instead, we continue with age-old assumptions.

Read more: http://www.smh.com.au/entertainment/books/a-womans-place-20120113-1pyoa.html#ixzz1mqVzHAI4

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Daehan
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Ven 2 Mar 2012 - 12:38

Je vais faire aussi court que possible pour départager l’écriture féminine ou masculine.

Pour cela, je me base sur mon genre de prédilection, la SFFF (Science-Fiction, Fantasy, Fantastique pour ceux qui demandent). Je crois que c'est là que c'est le plus marquants. Bien entendu, il y a toujours des exceptions. Il ne s'agit ici que de mon impression général au fil de mes lectures.

- Un homme sera plus technique, dans le sens où il mettra en avant son univers n'hésitant pas à utiliser des termes spécifiques pour développer, il aura même fait un plan complet et son historique avant d'importer ses personnages. Il appellera un chat un chat. Il y aussi une certaine froideur derrière les personnages. Il ne manquent pas de psychologie, ils s'emportent, rit ou tombe amoureux. Et il ne va pas nous l'étaler sur 600pages pour aboutir à un "enfin ils sont ensemble" Si ça doit se faire, ça se fera de manière plutôt néandertalienne. Un homme veut une femme, il la séduit avec quelques mots et ils finissent ensemble (ou couchent seulement ensemble) et on n'en parlent plus. Ils ne vont pas se tourner autour durant toute l'histoire avant de se décider. Car je crois que le but d'un auteur homme n'est pas vraiment de mettre ses personnages en avant, mais de réussir à boucler son histoire. Alors dès qu'un problème est résolu, il essayent de résoudre le suivant.

- Je prends à présent l'exemple d'une femme qui écrit dans le même genre. Elle développera son univers mais il restera secondaire, les personnages auront une plus grande place. J'ai même l'impression, qu'elles imaginent d'abord les personnages avant d'ajouter le décor où cela doit se passer. Pour le côté romance, on aura un jeu du chat et de la souris avec des personnages qui vont se taper sur les nerfs durant toutes l'histoire avant de se trouver enfin. Ils peuvent finir ensemble au milieu de l'intrigue mais cela n'empêchera pas que le couple nouvellement formé continue de rencontrer des problèmes et quelques hésitations sur une probable séparation (sans parle de certains ex qui apparaissent mystérieusement pour semer le trouble).

Petite distinctions quand l’héroïne est une femme, peu importe l'auteur, elle sera souvent assisté par un ou plusieurs hommes (ou évoluera dans un univers plutôt masculin) qui seront parfois son alter ego masculin.
alors qu'un héros homme, n'a pas forcément une femme qui le seconde, ou alors elle reste en retrait même si elle reste une aide précieuse, on la verra rarement au front ou alors elle sert de "boulet" celle qui se fera prendre pour mettre le héros en péril.

J'essaye de me souvenir d'un roman qui évite ses clichés mais rien ne me vient à l'esprit. scratch


Ceci explique que je préfère un auteur homme quand je lis de la SFFF car je veux avant tout découvrir un univers différent dans ces moindre détails. Mais ma nature féminine étant quand même la plus forte, voir un brin de romance à l'occasion ne me déplaît pas. Et pour l'instant, les deux seules auteurs femmes qui me semblent avoir réussi à faire les 2 sont Particia Briggs et Illona Andrews. Je ne dirai pas que leur écriture est masculine mais c'est ce qui s'en rapproche le plus en mettant en place : une véritable intrigue complexe, un univers riche et varié, une mythologie qui se complète progressivement tout en gardant une romance en arrière plan qui pourra servir ou desservir l'intrigue.
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead


Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Ven 2 Mar 2012 - 20:40

Je ne suis pas vraiment d'accord pour moi ce sont d'énormes généralisations, et surtout des clichés (en gros tous les garçons sont des bêtes en math et toutes les filles ont 20/20 en dictée Laughing )

Je lis beaucoup de SFFF également mais on ne doit définitivement pas lire les mêmes auteurs parce que je ne retrouve absolument pas mes lectures dans ce que tu décris Suspect

Je ne trouve pas que les personnages soient au second plan par rapport à l'intrigue dans la saga de Dune de Frank Herbert, je ne trouve pas que l'univers soit secondaire par rapport aux personnages dans la Romance de Ténébreuse de MZB.

Les histoires d'amour qui m'ont fait écraser le plus de larmes en fantasy ont été écrites par Guy Gavriel Kay. Le couple Simon/Miriamélé dans le cycle de l'Arcane des épées a l'une des évolutions les plus construite et cohérente que j'ai jamais lu.

Je n'ai pas l'impression que dans la Saga Vorkosigan tout l'Univers mis en place par Lois McMaster Bujold soit une sorte d'excuse pour pouvoir raconter l'histoire d'amour soooo romantique entre Aral et Cordelia.

J'avoue je suis perplexe.


_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Ven 2 Mar 2012 - 21:36

@ Daehan et Pandora Black:

Merci pour cette discussion que je trouve très intéressante. bounce

Tout comme Pandora Black, j'ai immédiatement pensé à la saga de Dune de Franck Herbert - auteur barbu s'il en fut - comme contre-exemple à ta description des livres de science-fiction écrits par des hommes.

Pour aller dans le détail, je dirais que, dans le cas de Dune, l'individualité des personnages et la nature des relations qu'ils entretiennent les uns avec les autres constituent non seulement une partie non-négligeable de l'intrigue mais, en outre, les rouages décisifs même des divers arcs narratifs, et donc, in fine, de l’épopée déployée.


Spoiler:
 

Je dirais même que l'une des grandes réussites de Dune réside dans le fait que l'auteur a su développer avec une minutie et une cohérence extraordinaires un univers complet, des civilisations, des cultures, des atmosphères et des systèmes politiques ultra-raffinés tout en ramenant constamment les diverses trames développées à la dimension humaine qui les portent: sentiments d'amour ou de haine, ambition, désespoir, compassion, solitude, ressentiment. Ce sont les passions qui portent les personnages et façonnent l'histoire, d'égale mesure avec les inventions et trouvailles technologico-épiques de l'auteur.

En ce sens, je suis d'accord avec Pandora Black: il me semble, Daehan, que si ton analyse est forcément juste pour certains auteurs masculins (et donc féminins) de science-fiction, le passage à une généralisation globale peut difficilement être fondé.


Dernière édition par Dérinoé le Sam 21 Mar 2015 - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Y a-t-il une écriture féminine?   Aujourd'hui à 9:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Y a-t-il une écriture féminine?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Y a-t-il une écriture féminine?
» [SOFT] Zone d'écriture sur le HD2
» Des ateliers d'écriture dans vos régions
» activer la saisie prédictive lors de l' écriture d'un texte
» couverture d'album, porte carte, carnet d'écriture ...1 mai 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: