Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Elizabeth Von Arnim

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9136
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Elizabeth Von Arnim   Ven 13 Juil 2007 - 12:28

J'ai beau chercher, je ne lui trouve pas de topic dédié. Donc j'en ouvre un, en espérant poster au bon endroit Very Happy

En dépit de son nom à consonance germanique, Elizabeth Von Arnim est bel et bien une écrivaine anglophone (ce n'est pas très joli "écrivaine", mais je tiens à la féminisation Very Happy ), née en 1866 à Sydney (Australie) et décédée en 1941 à Charleston (USA).

Dans la bio en Français qui lui est consacrée sur Wikipédia (que je vous laisse consulter si vous êtes intéréssés ... je préfère ne pas écrire des tartines, au risque de ne pas être lue), on tombe sur des noms célèbres : Katherine Mansfield (sa cousine), EM Forster (un des précepteurs de ses enfants), HG Wells (son amant).

Ce week-end, en me promenant dans les allées da ma bibliothèque municipale, j'ai découvert un petit livre intitulé "Tous les Chiens de ma Vie", qui m'a plu et que j'ai emprunté.

Je suis actuellement en train de le lire et je dois dire que c'est une très belle surprise que ce petit livre, j'en savoure chaque page. La condition sine qua non est quand même d'aimer les chiens, car dans cet ouvrage, Elizabeth Von Arnim nous fait partager ses souvenirs, chaque chapitre étant lié à chacun des 14 chiens qui l'ont accompagnée dans la vie.

Il ne s'agit donc pas d'une autobiographie classique, loin de là, mais d'un livre qui lui permet à travers ses chiens de livrer au lecteur des aspects de sa vie Razz

Une pure délectation Razz

Je sais qu'une forumeuse a récemment lu "Avril Enchanté", donc je lui cède le clavier pour qu'elle nous livre ses impressions sur ce roman Very Happy (et je reviendrai d'ici quelques jours avec d'autres commentaires sur "Tous les Chiens de ma Vie" ).

Edit : J'ai supprimé le lien vers la photo ... qui ne fonctionnait plus No


Dernière édition par le Lun 6 Aoû 2007 - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 35
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Dim 15 Juil 2007 - 19:51

Je viens juste de remarquer ce topic affraid Il m'en a fallu du temps lol! ...

Effectivement, j'ai lu Avril Enchanté. J'ai dû le terminer il y a environ une semaine de ça. J'ai beaucoup aimé même si je ne pense pas non plus qu'il restera gravé dans ma mémoire très très longtemps. Je le conseille néanmoins à tous ceux qui souhaitent lire quelque chose d'à la fois léger et bien écrit. Le roman a un parfum estival, et rend un assez bel hommage à l'Italie rurale. Les personnages sont assez attachants et leurs relations plutôt bien décrites. Néanmoins, j'ai trouvé que l'intrigue manquait un tout petit peu de piment. C'est très plaisant à lire mais il n'y a pas non plus de quoi fouetter un chat... Pas de rebondissements majeurs mais une histoire plutôt bien construite et un style élégant. J'ai trouvé le 1er tiers du roman réellement prenant mais ça s'est assez vite essouflé par la suite. Le début promettait pourtant de belles aventures...
On m'a dit qu'Avril enchanté était sans doute le meilleur roman d'Elizabeth Von Arnim alors je ne sais pas trop si lire ses autres oeuvres vaut vraiment le coup...
Surtout que j'ai encore d'autres auteures féminines anglaises à découvrir (comme Rosamund Lehmann qui m'attend avec Poussière) ou à re-découvrir (Elizabeth Goudge avec L'Arche dans la tempête et le Jardin de Belmaray) Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9136
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Lun 16 Juil 2007 - 11:10

De mon côté, j'ai achevé ce week-end la lecture de "Tous les Chiens de ma Vie", et j'ai vraiment apprécié ce petit livre Very Happy ça donne envie d'en savoir plus sur la vie de cette femme hors du commun (qui n'apparaît qu'en filigrane dans cet ouvrage).

Apparemment, son premier livre "Elizabeth et son Jardin" a connu un certain succès à sa sortie et figure parmi les meilleurs livres de l'auteur. Pour le moment, comme Emjy, j'ai d'autres lectures en attente, mais je pense que je recroiserai la route d'Elizabeth Von Arnim un jour tant son style léger m'a paru très rafraîchissant Razz

En ce qui concerne "Avril Enchanté", je me souviens avoir beaucoup aimé l'adaptation ciné de Mike Newell. Mais à ma grande honte, je ne me souviens que de cet enthousiasme et pas du tout du film Embarassed il faut vraiment que je le revois cet été Razz
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9136
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Lun 23 Juil 2007 - 15:06

Je me suis revisionné "Enchanted April" ce week-end et c'est drôle, la magie a bien moins opéré qu'il y a une dizaine d'années. J'ai toujours bien aimé ce film, mais j'ai été moins charmée qu'au premier visionnage ...

J'ai trouvé que le film n'avait pas très bien vieilli ... mais sur ce point là, je reste dans le doute étant donné que j'avais emprunté une vieille K7 vidéo dans une médiathèque, qui a dû être visionnée des centaines ou milliers de fois...

Ceci dit, les actrices sont excellentes Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9136
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Lun 6 Aoû 2007 - 14:37

Je ne résiste pas au plaisir de citer ici un extrait de "L'Eté Solitaire", un petit ouvrage publié aux éditions 10/18 dont j'ai entamé la lecture ce WE (comme je l'ai dit ailleurs, j'ai été attirée par le titre et aussi par la taille du livre, tout mince).

Cette phrase se trouve au début du livre. Elizabeth Von Arnim y parle de sa passion pour les livres et des livres qu'elle aime lire, en précisant dans quelles circonstances (ex: Thoreau le matin au bord d'un étang, Goethe, l'après-midi sous un arbre, Keats en forêt ...)

Et elle en arrive à Carlyle :

Citation :
"Carlyle faisait partie des élus, il y a des années, lorsque j'avais les cheveux très longs et des jupes fort courtes."

Cette phrase m'a fait sourire : l'ouvrage a été publié en 1899, et Elizabeth Von Arnim fait référence à la période de sa jeunesse, avant son mariage. Donc ses jupes devaient être d'une longueur plus qu'honorable au regard des critères actuels ...
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul
avatar

Nombre de messages : 3837
Age : 68
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Sam 22 Sep 2007 - 16:55

Je viens d'achever la lecture des " Aventures d'Elizabeth à Rügen " , après celle de " L'Eté solitaire " et d' "Elizabeth et son Jardin Allemand "( relecture en ce qui concerne ce dernier ouvrage ). J'ai connu Elizabeth von Arnim il y a 17 ans et j'avais eu un coup de coeur pour elle .Après toutes ces années, j'ai retrouvé le même bonheur à la lire.
Ces 3 ouvrages ne sont pas des romans , mais des autobiographies.
Dans les 2 premiers, Elizabeth raconte sa vie en Allemagne ( elle est d'origine anglaise, mais a épousé un comte allemand, cousin du poète Achim von Arnim ), auprès de ses 3 petites filles et de son mari - qu'elle surnomme " l'Homme de Colère " et " Celui qui a le droit d'apparaître comme il Lui plaît et quand Il lui plaît " -, ses essais pour créer un jardin anglais dans son nouveau pays,son amour de la nature et des livres, ses efforts pour devenir une vraie aristocrate prussienne.
Le 3ème ouvrage est le récit d'un voyage de quelques jours sur l'île de Rügen en mer Baltique qu'Elizabeth accomplit seule avec sa femme de chambre et son cocher. Au lieu d'y trouver la solitude et la paix recherchées, elle y fera des rencontre imprévues et importunes , qui nous valent - à la place d'un guide de voyage- un récit plein de péripéties assez drôles, contées avec son sens de l'ironie et son humour léger et sensible .
Oui, vraiment, j'aime beaucoup Elizabeth von Arnim !
Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley
avatar

Nombre de messages : 2245
Age : 72
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Sam 22 Sep 2007 - 21:09

Vous m'avez convaincue de partir à la découverte de cet auteur que je ne connais pas study je vais commencer par l'été solitaire et poursuivre par les aventures d'Elisabeth à Rugen, Miss Halcombe ton compte rendu est très alléchant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul
avatar

Nombre de messages : 3837
Age : 68
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Dim 23 Sep 2007 - 11:34

J'espère que tu seras conquise, Nelly8 ; " L'Eté solitaire " vient après " Elizabeth et son jardin allemand " mais on peut lire les deux séparemment. Par contre , je pense qu'il faut lire "Elizabeth à Rügen " en 3ème, on l'apprécie mieux lorsque l'on a déjà " fait connaissance " avec Elizabeth von Arnim.
Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley
avatar

Nombre de messages : 2245
Age : 72
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Dim 23 Sep 2007 - 21:46

Merci pour les précisions Miis Halcombe, je vais suivre tes conseils
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9136
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Jeu 11 Oct 2007 - 11:41

Je n'avais pas entendu parler d'Elizabeth à Rügen mais ce que tu nous en dis ici, Miss Halcombe, me donne très envie. Il est publié en 10/18 comme les autres je suppose ?

J'aime bien les surnoms que donne Elizabeth à son entourage (l'Homme de colère pour son mari, comme vous l'avez rappelé, mais aussi les surnoms de ses filles : le bébé d'avril, le bébé de mai et le bébé de juin Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul
avatar

Nombre de messages : 3837
Age : 68
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Ven 12 Oct 2007 - 17:26

Je n'ai pas l'impression qu' "Elizabeth à Rügen" soit déjà publié en 10/18.
Je pense l'avoir vu une fois sur Priceminister, c'est d'ailleurs là que je complète peu à peu ma série des oeuvres d' Elizabeth von Arnim ( et de Vita Sackville West) .
Oui, j'aime beaucoup aussi tous ces petits surnoms qu'elle attribue aux uns et aux autres au fil de ses récits. Je viens de commencer la relecture de " En Caravane ".
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9136
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Ven 12 Oct 2007 - 18:12

Chez quel éditeur a été publié celui que tu as lu Miss Halcombe ?
J'attends avec impatience les premières impressions de Nelly 8 Razz
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul
avatar

Nombre de messages : 3837
Age : 68
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Ven 12 Oct 2007 - 18:27

Aux éditions Salvy . C'est dans cette édition que j'avais acheté mes premiers Elizabeth von Arnim il y a 17 ans environ, je ne sais pas si Salvy existe encore. On en trouve sur les sites de livres d'occasion ; j'avais eu un coup de coeur pour les livres de cet éditeur ( papier épais , belle police d'écriture - genre garamond -, jaquette avec de belles couvertures - souvent des reproductions de tableaux en relation avec le thème du livre , choix d'auteurs sortant un peu du commun.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul
avatar

Nombre de messages : 3837
Age : 68
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Jeu 15 Nov 2007 - 18:27

Voilà, je viens de tourner la dernière page de " Christopher et Colombus ". J'ai beaucoup, beaucoup aimé ce roman et il y avait longtemps que je n'avais pas lu aussi vite un roman de 490 p. C'est un récit charmant, drôle, attendrissant, bien fait pour me requinquer pendant ces journées froides et moroses.
Elizabeth von Arnim l' a écrit en 1919. Elle conte l'histoire un peu rocambolesque de deux jumelles de 17 ans, Anna-Rose et Anna-Felicitas , qui se retrouvent en Angleterre, recueillies par un oncle,après la mort de leurs parents. Le problème, c'est que , de mère anglaise mais de père allemand, elles vont se retrouver dans une situation délicate ( nous sommes en 1916 ). Leur oncle,d'ailleurs, va vite s'en débarrasser en les envoyant en Amérique chez de vagues relations.
Les voilà donc livrées à elles-même sur un paquebot, se surnommant l'une/l'autre Christopher et Colombus pour se donner du courage. heureusement, lors du voyage, elles rencontrent Mr Twist, homme au coeur tendre,l'inventeur de la " théière qui ne goutte pas "et qui va les prendre sous son aile . Leurs (més)aventures ne font que commencer !
C'est à la fois une histoire d'amour et de tendresse entre trois êtres esseulés et une critique fine et souvent acérée des on-dits, du mariage,des conventions,des préjugés liés aux origines. Je me suis régalée, c'est un récit qui met en joie ! ( enfin, c'est mon point de vue, bien sûr ! )





Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9136
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Ven 16 Nov 2007 - 10:07

Je n'avais jamais entendu parler de ce roman, mais cela donne envie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth de Castaignac
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 25
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Jeu 29 Nov 2007 - 23:27

bizarre bizarre...il y a une autre Elizabeth von Arnim, romancière et poétesse allemande...visiblement pas du tout la même puisqu'elle a été la muse de Goethe et de Beethoven...même si on a connaît mieux sous le nom de Bettina Brentano... haaaa l'homonymie...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thephantomoftheopera.forumsmotion.com
Miss Halcombe
Wandering White Soul
avatar

Nombre de messages : 3837
Age : 68
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Ven 30 Nov 2007 - 12:47

En effet, elle était la femme d'Achim von arnim, cousin du mari d'Elizabeth von Arnim, l'écrivain qui fait l'objet de ce topic. Les Brentano/ von Arnim ont
"fourni "de grands écrivains et poètes à l'Allemagne.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth de Castaignac
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 25
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Ven 30 Nov 2007 - 19:13

non seulement à l'Allemagne, mais aussi à l'UK et à ma France il me semble...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thephantomoftheopera.forumsmotion.com
Miss Halcombe
Wandering White Soul
avatar

Nombre de messages : 3837
Age : 68
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Dim 16 Déc 2007 - 15:49

Je continue la découverte des romans d'Elizabeth von Arnim et viens de terminer " Véra " , écrit en 1921. L'auteur le considérait, paraît-il, comme son meilleur roman.Il s'agit d'une sorte d'étude du pouvoir que peuvent prendre certains hommes dans le mariage et la faiblesse des femmes quand elles sont très amoureuses.
Everard Wemyss, 45 ans, vient de perdre sa femme Véra dans d'une manière peu nette ( accident, suicide, crime...? )Il se sent seul, 15 jours après, il rencontre une jeune fille d'une vingtaine d'années, Lucy, qui vient de perdre le matin même son père d'une mort foudroyante. Orpheline de mère, elle vivait depuis toujours heureuse avec lui, entourée d'amis, partageant avec lui l'amour des livres, étant pour elle " le plus drôle des compagnons, le plus éclairé des guides, le plus adorable des pères ". D'un caractère aimant, sensible , dévoué, sa mort la laisse complètement désemparée.
C'est ainsi , alors qu'elle est si vulnérable,que la découvre Everard, qui jette son dévolu sur elle, sait se rendre indispensable, et Lucy reporte rapidement son besoin d'aimer sur lui.
Spoiler:
 

Habituée au style plutôt léger et plein d'humour d'Elizabeth von Arnim, j'avoue que ce roman m'a déconcertée dés les premières pages et son côté noir a failli me le faire abandonner!. Mais pourtant, je l'ai dévoré, littéralement fascinée par la "vampirisation " d'Everard envers Lucy et j'ai aimé ce récit dramatique. Elizabeth von Arnim nous a laissé dans l'ignorance du destin futur de Lucy .
Pardonnez-moi ce post un peu long, je suis encore sous le coup de l'émotion ressentie lors de ma lecture ... Pauvre petite Lucy...




EDIT mimidd : suite au message de Janebennett, j'ai édité ton post, et mis des balises spoiler sur le passage qui me semble en révéler un peu trop Wink
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9136
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Lun 17 Déc 2007 - 11:04

Miss Halcombe, j'ai l'impression que tu nous as révélé la fin du livre scratch

Pourquoi n'as-tu pas mis la fin de ton post sous spoiler ?
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul
avatar

Nombre de messages : 3837
Age : 68
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Lun 17 Déc 2007 - 14:25

Oui, mimid et janebennett, vous avez eu raison, j'en ai trop dit ; je n'ai pas du tout pensé aux balises spoiler Embarassed ; je suis encore peu habituée à écrire mes impressions de lecture sur le forum ; il va falloir que je me perfectionne en 2008 ! Heureusement que vous êtes là ! rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 35
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Jeu 5 Fév 2009 - 21:38

Je viens de finir Vera et j'ai beaucoup aimé. Very Happy Elizabeth Von Arnim a une plume remarquable.
J'ai moi aussi été quelque peu surprise de constater qu'elle avait écrit un roman aussi sombre. Il est tellement différent d' Avril enchanté ! Shocked
Cela dit, je l'ai trouvé tout aussi bien écrit ! Le style de l'auteur est d'une finesse absolument exquise et empreint d'une sensibilité assez incroyable ! Elle dresse des portraits criants de réalisme (Lucy, sa tante mais aussi et surtout Everard) et dépeint des situations avec un grand art de la description.
La relation Everard/Lucy est admirablement écrite. Le lecteur n'a aucun mal à saisir la personnalité ambigüe d'Everard. Elizabeth Von Arnim a réussi là un portrait des plus complexes ! C'est un personnage plein de contradictions, tout à la fois, enjôleur et glaçant mais surtout terriblement inquiètant.
J'aurais aimé que le dénouement se fasse d'une autre manière.
Spoiler:
 

Bref, Vera s'avère être un roman amer, indiscutablement ...

J'ai Christopher & Colombus dans ma PAL. J'espère que je l'apprécierai tout autant, voire même plus Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
Miss Halcombe
Wandering White Soul
avatar

Nombre de messages : 3837
Age : 68
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Ven 6 Fév 2009 - 9:22

Oui, Emjy, la lecture de Véra laisse un sentiment amer ; Christopher et Colombus est complètement à l'opposé , enjoué et optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23901
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Lun 16 Nov 2009 - 0:29

Je suis très heureuse de faire remonter ce topic pour parler de mon enthousiasme pour le premier livre d'Elizabeth von Arnim que je lis, The Enchanted April. C'est grâce au forum que j'ai eu envie de découvrir cette romancière et je dois dire que je suis ravie de m'être lancée.

Dans les années 20, quatre anglaises quittent la pluie londoniennes pour un séjour dans le cadre enchanteur d’un château situé sur la côte méditerranéenne, non loin de Gênes. Mrs Arbuthnot and Mrs Wilkins fréquentent les mêmes cercle mais ne se sont jamais parlé lorsque toutes deux tombent sur une annonce qui leur donne envie d’échapper à leur morne quotidien de femmes mariées dont le sens du devoir n‘a jamais été pris en défaut: une vielle demeure à louer pour le mois d‘avril sous le soleil italien, quoi de mieux pour enfin se laisser aller à se faire plaisir? Cherchant deux autres locataires afin de partager les frais, elles acceptent sans trop d’enthousiasme la candidature de Lady Caroline Dester, une beauté aristocratique et désabusée, ainsi que celle de l’acariâtre Mrs Fisher, une veuve qui n’a pas fini de regretter une jeunesse que sa solitude actuelle lui fait sans doute imaginer plus exaltante qu'elle ne l'a réellement été. Toutes les quatre voient dans cette échappée italienne l’occasion de fuir une grise réalité, un changement de cadre qui ne manquera pas d‘être propice à certaines remises en question.

J’ai adoré assister à l’évolution de ces femmes (plus ou moins rapide selon la personnalité de chacune), explorer leurs pensées intimes sans en avoir l’air, me laisser bouleverser (sans aucun élan lyrique, attention) en leur compagnie par la beauté du décor. Les deux initiatrices du projet, la sensible et franche Mrs Wilkins, pleine d'empathie pour son entourage, et plus réservée, Mrs Arbuthnot, ses doutes, son conformisme bien anglais, plus coincée que sa compagne d‘aventure italienne, et de ce fait peut-être encore plus touchante, paraissent les plus sympathiques au premier abord. On a plus de peine à s’attacher à leurs recrues. Lady Caroline, trop gâtée par la nature et noyée dans l’océan d’adoration que sa beauté ne manque pas de créer, même lorsqu’elle essaie de se montrer désagréable, ne croit pas aux relation humaines authentiques et recherche avant tout la solitude. Mrs Fischer, pétrifiée dans la nostalgie de ses illustres amis victoriens disparus (Tennyson, Carlysle et même Ruskin - , en tout cas pour moi qui ai ajouté il y a peu à ma PAL des extraits de The Stones of Venices, un ouvrage que Mrs Fisher trouve opportun de relire durant son séjour italien) est bien décidée quant à elle à s’approprier meilleur de l’endroit en évitant le plus possible la compagnie de ses jeunes colocataires.

Ce qui fait surtout le charme de ce récit, c’est un humour diffus, nourri de fines observations semées çà et là, de petites remarques glissées au cours d’une conversation, de réflexions teintées d’ironies. Pas de situations cocasses
Spoiler:
 
ni de personnages ridicules (même Mrs Willkins et ses visions ne le sont pas) mais une distance ironique et douce à la fois. L’exemple qui m’a le plus frappée : le premier repas entre les quatre femmes, un morceau de choix qui m’a laissée un sourire béat aux lèvres.

Bien peu d’événements majeurs vont venir ponctuer cet avril italien mais pas besoin de mille péripéties : l'atmosphère si radieuse et la compagnie de ces personnages si délicieusement croqués dans la langue fine et élégante d’Elizabeth von Arnim se suffisent à eux-mêmes. Et puis il faut bien le dire, les derniers chapitres durant lesquels la quiétude des lieux est secouée par un ou deux coups de théâtre un peu téléscopés ne constituent de loin pas la meilleure partie du roman.
Spoiler:
 


Mais le reste est si réussi que je pardonne volontiers à l’auteur ces quarante dernières pages un peu précipitées et frustrantes. La description du décor, vieilles pierres nimbées de lumière, cascades de fleurs envahissant les jardins en terrasse (excellent pour donner un coup de pouce à mon vocabulaire horticole anglais - Elizabeth von Arnim était une jardinière passionnée et cela se sent), rivages découpés de la côte ligurienne, provoque un dépaysement est total (même si on n’est pas anglais Laughing ) et on n’a qu’une envie, passer à son tour quatre semaines de retraite emplies de quiétude et de remise en question dans l’écrin de San Salvatore. Et puis tout cela est si visuel qu’il est aisé d’imaginer que le roman ait pu donner lieu à une adaptation, que j’ai maintenant très envie de découvrir. De même d’ailleurs que d'autres livres d’Elizabeth von Arnim, qui ne devraient pas tarder à venir gonfler ma PAL. sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par cat47 le Dim 7 Fév 2010 - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul
avatar

Nombre de messages : 3837
Age : 68
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   Lun 16 Nov 2009 - 18:31

Cat, je suis contente que tu aies aimé " Avril enchanté ". Comme je l'ai dit plus haut dans ce topic, Elizabeth von Arnim est un auteur que j'aime beaucoup . J'ai lu plusieurs fois " Elizabeth et son jardin allemand " et l'Eté solitaire ", qui forment un tout, et je pense que tu devrais les aimer aussi, surtout si tu apprécies le jardinage.
Je suis d'accord avec toi, la fin d'Avril enchanté " m'a toujours semblé trop rapide, et l'on reste un peu frustrée de quitter si vite nos charmantes héroïnes. L'adaptation cinématographique de 1935 m'a beaucoup déçue, je l'ai trouvée un peu vieillotte ; par contre, il y avait eu une adaptation TV dans les années 1980/1990, qui m'avait parue idéale, avec des décors superbes, et des acteurs conformes à l'idée que je m'en faisais en lisant le roman.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elizabeth Von Arnim   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elizabeth Von Arnim
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tous les chiens de ma vie d'Elizabeth Von Arnim
» En Caravane d'Elizabeth Von Arnim
» Elizabeth Von Arnim
» Les couvertures des romans d'Elizabeth Von Arnim
» Semaine 3 : du chapitre 15 à la fin du roman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: