Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38
AuteurMessage
lizl
Demande enflammée
avatar

Nombre de messages : 393
Age : 40
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 02/11/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Jeu 30 Jan 2014 - 22:19

Personnellement j'ai trouvé ce film visuellement magnifique mais il n'a créé aucune émotion chez moi. Je trouve ce Darcy un peu plat et invisible, pas suffisemment d'orgueil quand il doit en avoir, ni d'émotion quand il le faut. Bref je le trouve aussi expressif qu'un poisson rouge. Pas taper!! Pourtant j'ai visionné ce film plusieurs fois parce que je voulais l'aimer mais y'a rien à faire!
Et je suis déçue par la scène de fin. Très esthétique comme tout le film mais voir ce pauvre Darcy recevoir comme seul acquiessement un baiser sur la main... Le message est clair mais le mec s'est déjà fait jeter une fois et il a tout de même le courage de reposer la question, malgré son orgueil légendaire, il a sauvé la famille Bennet de la honte, je trouve qu'il mériterait au moins un p'tit mot sympa, une p'tite déclaration. Je sais que c'est pour le côté romantique et visuel mais je trouve ça léger.
Et KK... Je dois dire que j'en ai un peu marre de voir sa tête partout, et je trouve qu'elle joue un peu toujours de la même façon. Le coup de la lettre concernant Lydia : c'est quoi ce sketch?
Tout de même, je trouve qu'elle fait une Lizzie tout à fait acceptable mais il lui aurait fallu un Darcy plus fort, avec plus de caractère pour que ça donne un truc vraiment bien.
J'aime beaucoup les autres personnages, en revanche, en particulier Jane et Mr Bennet.

Désolée, pour mes critiques, je sais qu'à l'auberge beaucoup de personnes aiment ce film!
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5210
Age : 58
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Jeu 30 Jan 2014 - 23:10

Pas de problème, Lizl, j'ai d'ailleurs toujours bien ri de la critique faite à MMF d'être aussi charismatique qu'une palourde.  lol! 

N'empêche que je suis amoureuse de ce Darcy, et que je me régale à lire Callista qui vit à son tour cette grande passion pour le bouquin et la version 2005...
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 49507
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Ven 31 Jan 2014 - 0:44

Rassure-toi, Lizl, je ne suis pas non plus une grande fan de cette adaptation, donc nous sommes au moins deux... lol! J'ai déjà longuement expliqué pourquoi (MMF, KK, la boue, le cochon ...le temple de l'amour etc...) je ne vais pas y revenir, mais ce n'est quand même pas un gâchis, comme le titre du topic le laisse entendre  lol! 
Revenir en haut Aller en bas
cléopatre
gypsy acid cat
avatar

Nombre de messages : 6289
Age : 23
Localisation : Flying with Poe Dameron
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Ven 31 Jan 2014 - 0:48

lizl a écrit:
Et KK... Je dois dire que j'en ai un peu marre de voir sa tête partout, et je trouve qu'elle joue un peu toujours de la même façon.

Nous sommes entièrement d'accord. J'en ai marre de la voir partout alors qu'une fois que t'as vu un film avec elle, tu les as tous vu, si on parle de son interprétation.

Mais sinon moi j'aime bien la version 2005, même si elle vaudra jamais celle de 95 à mes yeux. Je trouve que KK ne va pas du tout pour le rôle de Lizzie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/CarolineKrzys
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 16912
Age : 38
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Ven 31 Jan 2014 - 13:40

 
Callista a écrit:
Il faudra que quelqu'un m'explique ce qui m'arrive, parce que ça fait trois fois en 10 jours que je regarde le même film, sans compter les visionnages de petites scènes par ci, par là. Et 2 fois que je relis le même livre en 5 jours. Je me couche à une heure du matin tous les jours, j'en rêve la nuit, je suis exténuée, j'en peux plus... et j'en redemande  !!!

 Razz non, mais c'était comme ça pour moi au début de mon coup de foudre pour le film, donc c'est normal. Razz (enfin question de parler) et en plus, ce que je ne t'ai pas dit, c'est qu' en fac d'anglais, j'ai même eu l'étude du film de 2005 et le livre comme séquence de cours, donc je connais bien l'oeuvre et le film donc scène par scène. Quand on en viendra au revisionnage du film en commun, j'aurai le plaisir de vous dire tout ce qu'il en est car j'ai conservé mes livres d'étude bien sûr.  Smile  drunken  sunny 

Je suis l'une des rares personnes à trouver que le rôle de Lizzie Bennet va très bien à Keira Knightley!  I love you C'était l'un de ses premiers rôles et pour moi sans doute l'un des meilleurs si ce n'est le meilleur!

Je ne reviendrai pas sur MMF car c'est mon Darcy!! mon seul regret, pas assez de scènes avec lui. c'est Lizzie Bennet qui est au coeur de ce film!
Revenir en haut Aller en bas
Lilieärendil
Sungkyunkwan Sung Ballad
avatar

Nombre de messages : 8161
Age : 22
Localisation : Sungkyunkwan University, Seoul
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Ven 31 Jan 2014 - 13:55

Fée clochette a écrit:
   Callista, tu es prête pour un lit à l'infirmerie de Lambton   

La fin alternative, c'est pour les Américains, ils en sont fan, l'autre est pour le reste du monde, et j'avoue que tout ce que tu as signalé comme étant "cliché", c'est vrai, mais qu'est-ce que cela fait plaisir de regarder    
  

Selenh a écrit:
N'empêche que je suis amoureuse de ce Darcy, et que je me régale à lire Callista qui vit à son tour cette grande passion pour le bouquin et la version 2005...
  

C'était le message constructif du jour !

Étant donné que j'ai découvert Jane Austen avec ce film et que c'est grâce à ça que j'ai découvert tout le reste (Brontë, Gaskell, Lambton Razz ) je ne peux pas être objective. Je suis juste toujours autant fan de ce film que la première fois que je l'ai vu. C'était un dimanche d'été pluvieux. Et je mangeais de la crème de spéculoos. Wow. Trop de bons souvenirs Et je me suis jetée sur mon piano après pour jouer l'ost Laughing
Après, c'est vrai que comme ça a été ma découverte, je n'avais aucun outil de comparaison, ça peu aider à m'avoir rendue folle de cette adaptation. Mais, sérieusement, MMF quoi. I love you   
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Ven 31 Jan 2014 - 14:14

La crème de spéculoos de Lilie = la madeleine de Proust !  Razz   drunken
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21421
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Ven 31 Jan 2014 - 14:14

Lilieärendil a écrit:
Mais, sérieusement, MMF quoi

Selenh a écrit:
j'ai d'ailleurs toujours bien ri de la critique faite à MMF d'être aussi charismatique qu'une palourde.

les goûts  lol!  certains aiments les crustacés, d'autres les mollusques   

moi, j'aime tout................ donc je prends tout   
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Ven 31 Jan 2014 - 16:38

@ Callista :


Citation :
Il faudra que quelqu'un m'explique ce qui m'arrive, parce que ça fait trois fois en 10 jours que je regarde le même film, sans compter les visionnages de petites scènes par ci, par là. Et 2 fois que je relis le même livre en 5 jours. Je me couche à une heure du matin tous les jours, j'en rêve la nuit, je suis exténuée, j'en peux plus... et j'en redemande   !!!


Ton enthousiasme est rafraîchissant et me rappelle mon propre sentiment de ravissement après le premier visionnage de cette version au cinéma, il y a quelques années. sunny 


Citation :
En regardant comme ça plusieurs fois on est attentif à d'autres détails. A mon premier visionnage, la visite de Pemberley ne m'avait pas tant frappée. Pourtant, la progression parmi les statues est hyper intéressante. D'abord cette rencontre de Lizzie avec la statue voilée. Et cette femme voilée, n'est-ce pas elle, Lizzie, dont les yeux sont encore aveuglés par des sentiments contradictoires? Elle avance, elle se laisse troubler par la nudité joliment suggérée d'une statue d'homme, puis d'une statue de femme. Elle avance, elle écoute en sourdine les louanges de l'intendante sur son maître. Et la voilà tout à coup devant LUI. Mais pas le Darcy sombre et fermé, non c'est un Darcy souriant, jeune, ouvert qui semble la regarder. Elle le voit chez lui, dans son cadre et il lui est comme révélé. C'est à ce moment que ses yeux à elle se désillent, le voile est tombé. Tout cela est excellemment suggéré.


Ton analyse de la statue voilée est très intéressante.


Citation :
J'ai aussi pu pleinement apprécier le jeu de Rosamund Pike. Sa Jane est d'une telle fraîcheur, si naturelle, si vraie, si belle, si gracieuse. Candide, mais pas bêtement naïve. La bonté de Jane me semble à la fois le fruit de sa nature et le résultat d'une sorte de choix moral, de refus du mal pour elle et pour les autres. Elle a encore une très grande maîtrise d'elle-même, qu'on apprécie dans la scène de la visite de Darcy et Bingley juste avant la demande lorsque sa mère se met à débiter comme une machine. Juste un petit battement de cils résigné. Maîtrise de soi que j'ai surtout appréciée dans la scène où elle assure Elisabeth de son indifférence après le retour de Londres. L'actrice a une petite expression de chagrin, si légère, si vite chassée. C'est très fin. Dommage qu'elle n'ait pas eu en face d'elle le Bingley de 1995. Ce jeune homme distingué, aimable est vraiment "l'idéal du jeune homme", beaucoup plus que  Simon Woods qui fait vraiment un peu trop benêt (qui de vous a dit le ravi de la crêche?).


Je suis d’accord avec ton analyse du personnage de Jane – et, accessoirement, avec celui du jeu, excellent, de la très fraîche Rosamund Pike. Le personnage de Jane, telle qu’il est incarné dans la version de 2005, m’a toujours rappelé celui de Melanie Hamilton – interprétée par Olivia de Havilland, rayonnante et pleine de grâce dans ce rôle – dans la célèbre adaptation cinématographique d’Autant en emporte le vent: deux caractères féminins d’une trempe exceptionnelle qui, au vu des fortes personnalités qui les entourent, passent parfois pour des figures pâlottes sans envergure, gentilles et douces par manque d’aplomb ou de jugeote. Je crois, au contraire, que leur bonté et la bienveillance dont elles font preuve à l’égard de tous – y compris de ceux qui se montrent odieux ou injustes à leur égard – témoignent d’une grande force de caractère.


Citation :
J'aime aussi la famille Bennett constamment plantée à l'affût derrière une porte pour écouter et surgir au bon moment. Sorte de leitmotiv comique brisé à la fin: personne n'écoute à la porte de M. Benett lorsque Lizzie s'entretient avec lui tandis que Darcy fait les 100 pas.


Très intéressant. Je n’y avais jamais pensé.


Citation :
Bon et puis maintenant que je connais le roman, je suis à même de voir toutes les libertés prises avec l'original. En fait... presque aucun souci! Je trouve que le film condense toute l'histoire, la sublime parfois (fan de la scène du bal de Meryton!!!) mais ne la trahis jamais. Juste un bémol (dont j'avais déjà parlé) sur les clichés de l'orage et de la pluie. Dans le roman, la 1e déclaration est à l'intérieur, ici on a voulu la mettre en extérieur pour faire coïncider l'éclatement des sentiments de Darcy avec celui de l'orage et la douche d'injures qu'il se prend en pleine face avec la pluie qui lui inonde les cheveux. C'est trop cliché pour moi, mais comme ça nous vaut une splendide image de MMF si séduisant tout mouillé, ben, je, quoi, hum, d'accord   !!! On pourrait dire la même chose du "soleil levant de notre amour" et de "l'aube de notre vie nouvelle", encore cliché et recliché, mais tant pis et re- tant pis, parce que c'est si doux cette scène au son des chants d'oiseaux avec ce triple "I love you".


Encore une fois, la finesse de tes observations cristallise des impressions diffuses que plusieurs visionnages ne m’avaient jamais permis de mettre en forme. Il est vrai que la scène de la « première déclaration », sous une pluie battante, s’éloigne de beaucoup de ce à quoi pouvait ressembler pareil moment dans l’esprit de Jane Austen et de son époque.

Néanmoins, je trouve qu’elle ajoute, par le bruit et la fureur transmis par le déchaînement des éléments, au chaos des sentiments exprimés, en miroir, par les deux personnages. En outre, le fait qu’elle se déroule en pleine nature, loin de la petite société étouffante qui les entoure constamment, souligne encore le caractère extraordinaire du moment.


Citation :
Heuh, bon, j'arrête de monopoliser l'antenne!


Monopolise autant que tu le souhaites : c’est un plaisir que de te lire. Very Happy 

@ Lizl :


Citation :
Personnellement j'ai trouvé ce film visuellement magnifique mais il n'a créé aucune émotion chez moi. Je trouve ce Darcy un peu plat et invisible, pas suffisemment d'orgueil quand il doit en avoir, ni d'émotion quand il le faut. Bref je le trouve aussi expressif qu'un poisson rouge. Pas taper!!


Je te comprends parfaitement car, bien que j’aime beaucoup cette version, Atonement, du même réalisateur – Joe Wright – a suscité chez moi exactement la même réaction.


Citation :
Et KK... Je dois dire que j'en ai un peu marre de voir sa tête partout, et je trouve qu'elle joue un peu toujours de la même façon. Le coup de la lettre concernant Lydia : c'est quoi ce sketch?


L’un de mes collègues nourrit exactement les mêmes sentiments à son encontre – et en ce qui concerne son jeu en général, et par rapport à son interprétation d’Eliszabeth Bennet en particulier. Il me dit ne pas supporter les mimiques outrées et le jeu hystérique avec lesquels elle interprète toute la palette de sentiments.

J’adorerais regarder le film en votre double compagnie : la belle Anglaise en prendrait pour son grade et je suis certaine que vous seriez capables de faire ressortir le potentiel comique dissimulé sous la fine ironie de Jane Austen. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 16912
Age : 38
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Ven 31 Jan 2014 - 19:56

Lilieärendil a écrit:

Mais, sérieusement, MMF quoi. I love you  
    pour moi, c'est Darcy!!!   si seulement il pouvait exister en vrai!!!   lol! Laughing drunken I love you 

Bravo Callista d'avoir décelé tous ces petits trésors dans cette adaptation!       comme je l'ai dit plus haut, on a étudié chaque scène à la fac et la scène des statues a été passée à la loupe!   c'est très subtil, mais effectivement, la statue voilée fait allusion à elle au début de l'histoire, la découverte des autres statues montre qu'elle entre vraiment dans l'univers de Darcy, qu'elle "s'ouvre" à lui et bien évidemment, il y a beaucoup de sensualité et même de l'érotisme qui est suggéré! drunken ça peut paraitre très "hot" si on regarde de plus près où elle pose son regard, les objets qu'elle touche dans son bureau...
Dans le livre, Lizzie dit qu'elle croit être tombée amoureuse quand elle a vu Pemberley pour la 1ère fois! Wink cette scène des statues montre justement tout ça!  et à la fin, elle va dans son bureau et elle ne peut s'empêcher de toucher tous ses objets à lui:  ça y est, elle est "conquise" par lui!!  d'où son émoi quand elle le voit!!!  drunken

Callista a écrit:
Ce jeune homme distingué, aimable est vraiment "l'idéal du jeune homme", beaucoup plus que  Simon Woods qui fait vraiment un peu trop benêt (qui de vous a dit le ravi de la crêche?).

Il y a par contre une chose qui m'a fait grincer les dents, c'est la fin alternative, pas vue la première fois. Alors là  No ! C'est complètement à côté de la plaque, ça détonne sur le reste du film qui est merveilleusement romantique sans pour autant dégouliner la guimauve. Haro sur la fin alternative!! No Suspect

:yeah:ah oui, les dialogues sont d'une platitude!!! Rolling Eyes  je ne suis pas contre un baiser mais quand même un effort sur les dialogues!!!   mais bon, ça passe uniquement parce que MMF a une chocolate voice et que je me liquéfie en l'entendant répéter "mrs Darcy"!!!  
et pareil pour Simpon Woods, sauf pour la scène de la demande en mariage avec Jane où ils sont tous les deux très bien, surtout Rosamund Pike qui "domine" vraiment (jeu excellent, [HS people] surtout que les acteurs étaient sortis ensemble et avaient rompu peu de temps avant le tournage, et donc dans la scène de la demande, ça ne devait pas être facile de jouer, dixit Joe Wright dans ses commentaires)   et la mère qui entre "I thought it would never happen"!!! :mdr:c'est une scène merveilleuse qu'on ne voit pas dans l'adaptation de 95! na!

D'ailleurs, Callista, en vraie fan du film, tu dois absolument écouter le commentaire audio de Joe Wright, excellent, pas du tout gnan gnan , une vraie mine d'informations concernant le tournage, ce qu'il voulait montrer dans telle scène!!!  

Citation :
Juste un bémol (dont j'avais déjà parlé) sur les clichés de l'orage et de la pluie. Dans le roman, la 1e déclaration est à l'intérieur, ici on a voulu la mettre en extérieur pour faire coïncider l'éclatement des sentiments de Darcy avec celui de l'orage et la douche d'injures qu'il se prend en pleine face avec la pluie qui lui inonde les cheveux. C'est trop cliché pour moi, mais comme ça nous vaut une splendide image de MMF si séduisant tout mouillé, ben, je, quoi, hum, d'accord !!!
pas d'accord là, pour une fois!!! ;)j'aime que ce moment se passe en extérieur et qu'il y ait tout ce "tumulte des sentiments"! oui, ça fait plutôt Bronteen comme scène, avec la pluie, l'orage = l'orage c'est aussi la colère que ressent Lizzie pour Darcy au sujet de ce qu'il a fait à Jane!!! bref, j'aime, j'aime que ça se passe dans le temple de l'amour!     tout, jusqu'au presque baiser qui révèle bien ce qu'ils ressentent au plus profond!!  

EDIT: @Lizl:     pour la scène de la lecture de la lettre, c'est la seule scène à laquelle je n'adhère pas car ce qui arrive à Lydia n'est pas censé faire rire, c'est quelque chose d'assez grave et la théâtralisation de la scène nous empêche de ressentir toute émotion pour Lizzie, et pour toute sa famille.   No Rolling Eyes  Mad  on a là déjà un petit aperçu de la théâtralisation que Joe Wright affectionne tant mais qui ne me plait pas du tout No  Mad on ne ressent pas les mêmes émotions quand on regarde un film que quand on est au théâtre à voir une pièce! c'est très difficile de transposer du "théâtre" dans un film! la forme est trop mis en avant au profit du fond, et quand on est censé raconter un truc tragique, pour moi, on ne peut pas avoir ça, il faut que le spectateur/ téléspectateur ressente de l'empathie pour les personnages.
@Derinoe: par contre, ça a plutôt bien marché pour Atonement. C'est étrange, mais j'ai adhéré à cette théâtralisation dans ce film. Je pense que c'est dû au fait que dans le livre, on a aussi une insistance sur le style et la forme. et là, j'ai bien ressenti pas mal d'émotion!!! Wink 
C'est avec Anna Karenine qu'il y a eu rupture car la forme n'est pas ce qui fait la force du roman, c'est l'histoire qui intéresse et surtout cette héroïne qui a un destin tragique qui est au cœur de l'histoire!  No  Mad 

et l'autre défaut que je n'aime pas: la scène où Lady Catherine arrive en pleine nuit chez les Bennet. D'accord il faut montrer que Lady Catherine est odieuse et qu'elle arrive à l'improviste, mais c'était trop exagéré!  No 


Dernière édition par marie21 le Ven 31 Jan 2014 - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Mar 4 Fév 2014 - 18:36

@ Marie21:


Citation :
@Derinoe: par contre, ça a plutôt bien marché pour Atonement. C'est étrange, mais j'ai adhéré à cette théâtralisation dans ce film. Je pense que c'est dû au fait que dans le livre, on a aussi une insistance sur le style et la forme. et là, j'ai bien ressenti pas mal d'émotion!!! Wink


Je comprends tout à fait ton point de vue.


Citation :
C'est avec Anna Karenine qu'il y a eu rupture car la forme n'est pas ce qui fait la force du roman, c'est l'histoire qui intéresse et surtout cette héroïne qui a un destin tragique qui est au cœur de l'histoire!  No  Mad


Oui, entièrement d'accord avec toi sur la prépondérance de la psychologie des personnages au sein de ce roman. J'ai également entendu un écho négatif de la part de l'un de mes collègues. Mais comme il s'agit de celui que le jeu de Keira Knightley insupporte profondément (et dont je parle dans mon précédent message), je dois dire qu'un enthousiasme délirant eut été peu probable. Very Happy 

Spoiler:
 


Citation :
et l'autre défaut que je n'aime pas: la scène où Lady Catherine arrive en pleine nuit chez les Bennet. D'accord il faut montrer que Lady Catherine est odieuse et qu'elle arrive à l'improviste, mais c'était trop exagéré!  No


Oui, c'est vrai: je suis d'accord avec toi. C'est une scène que je n'apprécie du reste ni dans le roman, ni dans l'adaptation de 1995. Mais Judy Dench et ses yeux de chat menaçants: quel spectacle!
Revenir en haut Aller en bas
Joëlle
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 61
Localisation : sur une branche de l'arbre de Vie dans le jardin d'Eden
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Dim 9 Fév 2014 - 16:59

Je viens de revoir le film après plusieurs années. j'ai eu du plaisir à le revoir mais je le connais trop bien. c'est fini, je ne retrouve plus les émotions des premières fois, mais je continue de penser que c'est un chef d’œuvre; magnifiques images ! les jeux de lumières sur le visage de Keira, les jeux des acteurs.
Revenir en haut Aller en bas
miss D
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 27
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Sam 3 Mai 2014 - 18:34

Callista a écrit:
Il faudra que quelqu'un m'explique ce qui m'arrive, parce que ça fait trois fois en 10 jours que je regarde le même film, sans compter les visionnages de petites scènes par ci, par là. Je me couche à une heure du matin tous les jours, j'en rêve la nuit, je suis exténuée, j'en peux plus... et j'en redemande !!!


Bah moi aussi j'ai connu des moments comme cela

marie21 a écrit:
 

 Razz non, mais c'était comme ça pour moi au début de mon coup de foudre pour le film, donc c'est normal. Razz (enfin question de parler) et en plus, ce que je ne t'ai pas dit, c'est qu' en fac d'anglais, j'ai même eu l'étude du film de 2005 et le livre comme séquence de cours, donc je connais bien l'oeuvre et le film donc scène par scène. Quand on en viendra au revisionnage du film en commun, j'aurai le plaisir de vous dire tout ce qu'il en est car j'ai conservé mes livres d'étude bien sûr.  Smile  drunken  sunny 


Parce que vous étudiez ça en cours  sunny , (moi qui n'aime pas aller en cours  Laughing ), ça doit être un pur plaisir de discuter de P&P 05 avec ses camarades de fac pendant les longues heures de cours


marie21 a écrit:


Je suis l'une des rares personnes à trouver que le rôle de Lizzie Bennet va très bien à Keira Knightley!  I love you C'était l'un de ses premiers rôles et pour moi sans doute l'un des meilleurs si ce n'est le meilleur!

Je ne reviendrai pas sur MMF car c'est mon Darcy!!     mon seul regret, pas assez de scènes avec lui. c'est Lizzie Bennet qui est au coeur de ce film!


Bah moi aussi je pense comme toi,

mais peut être que moi je ne suis pas très objective je ne sais pas, car contrairement à beaucoup KK est mon actrice préférée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 38Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38
 Sujets similaires
-
» Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?
» Pride and Prejudice 2005, soirée lambtonienne
» Pride and Prejudice 2005 : avis sur la fin US
» Pride and Prejudice 2005 : la musique
» The Making of Pride and Prejudice - Sue Birtwistle & Susan Conklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Jane Austen :: Oeuvres et adaptations :: Pride and Prejudice :: P&P de Jane Austen-
Sauter vers: