Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38  Suivant
AuteurMessage
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 17196
Age : 38
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Jeu 14 Mar 2013 - 21:55

elle me fait fondre!!! je ressens toutes sortes de choses non avouables sur ce forum quand j'entends sa voix!!!

et encore plus quand j'entends la pub haagen dazs!

http://www.youtube.com/watch?v=jVWcoUVirbw
Revenir en haut Aller en bas
Esterelle
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 32
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Ven 15 Mar 2013 - 10:54

cat47 a écrit:
Comment, Esterelle, tu n'aimes pas la voix de MMF? Shocked

Et pourtant,
Ben m***e, j'ai pas l'impression d'entendre la même que dans le film Shocked
Dans cet extrait, oui, c'est très joli en effet ^^

Peut-être la prise de son qui est à la con alors dans ce que j'ai vu :

Revenir en haut Aller en bas
Adélaïde
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 18
Localisation : près de Paris
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Lun 1 Avr 2013 - 20:07

J'étais fan de P.P de 2005 avant que je regarde la version de la BBC et que je lise la livre .
J'aime pas trop le fait qu'il est changé la scène de la demande en maraige de Mr.Darcy . il dit juste "je vous aime" dire que dans le livre c'est " en vain ai-je lutté etc ."
Je trouve que Keira joue pas trop bien le rôle de Elisabeth . Je trouve qu'elle fait trop gamine à côté de la vraie Lizzie .
Matthew ne montre pas trop l’orgueil et l'attachement qu'il porte à Elisabeth .
Mr.Collins ne fais pas aussi rire que la version de BBC . Je trouve ça dommage .
Ce que j'ai adoré par contre se sont les décors et les costumes . Les danses étaient très bien filmées , on voit que c'est du cinéma Hollywodien comparé à celle de 2005 .

Malgré toutes ces critiques j'aime quand même Wink


Dernière édition par Adélaïde le Ven 11 Juil 2014 - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adélaïde
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 18
Localisation : près de Paris
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Gâchis   Sam 4 Mai 2013 - 15:41

J'ai revu avant-hier ce film qui était pour moi avant un chef d'oeuvre ... maintenant mon discours à changé après avoir vu la série et avoir lu le livre.
Je commence par les points positifs de ce film Very Happy

Les paysages,les costumes et les décors de ce film sont vraiment splendides.
Les danses sont très bien chorégraphié et la musique est vraiment magnifique.

J'ai que ça comme point positif ! affraid

Maintenant les points négatifs qui sont trop nombreuses à mon goût :

1.J'ai vraiment été choqué de la scène où l'on aperçoit Mr.Bingley rentré dans la chambre de Jane alors qu'il ne sont même pas marié!
2.La scène où l'on voit Mr.Collins dîné pour la première fois chez les Bennet . Elizabeth frôle l’impertinence devant ce pasteur ridicule ! J'ai beau avoir lu le livre je me souviens pas que Elizabeth faisait enfant mal-élevé devant Mr.Collins No
3. Dans le film Mr.Bingley fait vraiment homme faible .Je sais pas si vous l'aviez aussi remarqué ?
4. Le jeu des acteurs me déplait beaucoup . Rosammond Pick et jouent sont vraiment les seuls acteurs qui jouent très bien.
Keira m'a vraiment pas touchée dans ce film. Elle fait trop petite pestouille , naïve etc . De plus ses mimiques sont sympa au débuts du film mais à la fin
5. Pour moi se sont LES moments que je trouve les plus décevants dans le film :

La scène de la demande en mariage de Darcy est très vite expédié. Le coup du " je vous aime" m'a beaucoup déplu! Comment le réalisateur a t-il pu oublié de mettre cette fameuse phrase " en vain ai-je ....." ? C'est LA phrase du film . Romantique à souhait ! A la fin de scène scène on peut remarqué que Darcy et Elisabeth hésitent à s'embrassés . Dans le livre je n'ai pas du tout le souvenir qu'il y'est un passage comme celui-ci ... c'est encore du Hollywoodien ! Rolling Eyes

L'avant dernière scène où Elizabeth rencontre Darcy tôt dans la matinée. Pareil je trouve ça dommage que le réalisateur n'est pas dit LA phrase d'Elizabeth annonçant son amour pour Darcy. Le coup du " vos mains sont froides" c'est quand même moins austenien.

Après je comprends pourquoi il y'a ses faux pas de ce film . C'est un film américain donc forcement on doit en mettre pleins la vue sur les décors , les costumes etc ... mais ça perd le romantisme.En sois dans ce film on se dit même " il s'aime où quoi Darcy et Elizabeth?".

Franchement pour moi c'est un gâchis mais c'est un film agéable à voir pour les belles images.
C'est un peu lourd ce que je vais dire mais pour moi c'est un film à argent ....
La série offre une meilleure vision de ce livre.

J'espère que je n'ai pas trop clashé Wink


Revenir en haut Aller en bas
Corasirene
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 32
Localisation : Sud
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Sam 4 Mai 2013 - 16:02

Ne t'inquiète pas Adélaïde : "Orgueil et préjugés" de Joe Wright est l'un des pires films que j'ai vu ! lol!
Il n' y a que la photo qui m'a plu, c'est dire !
Quand j'ai regardé la version de la BBC, j'ai eu l'impression que ce n'était pas la même histoire ! scratch
Je n'ai ressenti aucune alchimie entre les acteurs principaux et la plupart des personnages m'ont semblé très niais !





Revenir en haut Aller en bas
http://sable.skyrock.com/
Cats40
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1799
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/06/2012

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Sam 4 Mai 2013 - 17:22

Adélaïde a écrit:

J'espère que je n'ai pas trop clashé Wink

lol! Bienvenue au club, Adélaïde ! lol! J'ai eu la même impression lorsque j'ai posté mon avis sur ce film, dans ce même forum, il y a quelques mois. Il faut dire que je venais de lire le livre et de voir la série de la BBC, et que le contraste avec la version hollywoodienne m'a fait un choc... affraid ... ce qui m'a poussée à faire une critique virulente du film qui a quelque peu atterré celles et ceux qui aiment le film de Joe Wright.
Donc, ne t'inquiète pas : ce film, c'est soit on aime, soit on déteste.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Bennet
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 471
Age : 59
Localisation : Dans la lande....
Date d'inscription : 29/11/2012

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Sam 4 Mai 2013 - 19:03

Ne culpabilise pas Adélaïde ! Un forum c'est fait pour dire ce que l'on pense,non? En plus je d'accord avec toi alors.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Adélaïde
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 18
Localisation : près de Paris
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Sam 4 Mai 2013 - 21:18

Non je ne culpabilise pas Wink Je voulais juste ne pas heurter celles qui aiment ce film .
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6667
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Dim 5 Mai 2013 - 0:11

Tu ne choques personne mais ce film n'est pas "américain". Joe Wright est britannique, la plupart des acteurs le sont aussi, ainsi que les décors et les producteurs. Il est présenté comme ayant le Royaume-Uni, la France et les Etats Unis comme pays d'origine. Je pense que l'on conserve cette idée d'un film "hollywoodien" à cause de la fameuse "fin américaine" où l'on voit Matthew Macfadyen et Keira Knightley à Pemberley sur fond de chandelles et de chemises de nuit. Elle n'apparaissait pas dans le film distribué en Europe.

Curieux que tu trouves que les sentiments entre Darcy et Elizabeth ne soient pas bien exprimés dans ce film, je le trouve au contraire beaucoup plus expressif (limite sentimental) sur ce point que la mini-série.

Corasirene a écrit:
Ne t'inquiète pas Adélaïde : "Orgueil et préjugés" de Joe Wright est l'un des pires films que j'ai vu ! lol!

Tu devrais explorer la filmographie de Jason Statham alors lol!
Revenir en haut Aller en bas
vaninamande
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 05/06/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Dim 9 Juin 2013 - 8:54

Bonjour à toutes!
Désolée de ressortir un post qui date un peu, mais j'avais envie de donner mon avis sur le film qui m'a lancé dans l'univers austenien! I love you
J'avais vu Emma l'entremetteuse et Raisons et sentiments quand j'étais ado, mais je n'avais pas été plus emballée que ça. Je trouvais la voix en VF de Gwyneth Paltrow ridicule, ce qui m'a gâché le film, et je trouvais Emma Thompson trop vieille pour son rôle. Il faudrait que je les revois un de ces jours pour me refaire une opinion.
Par contre, Orgueil et Préjug&s de Joe Wright, juste ouahouh! J'en ai pris plein les yeux, plein les oreilles, il a résonné en moi comme jamais. C'est un fim pétillant, avec une lumière magnifique, une musique superbe, et des acteurs juste magnifiques! KK joue une Lizzie plein de malice et d'ironie, MMF un Darcy tout en nuances (et quel sourire!), bref j'adore!
La version de la BBC que j'ai vu après, même si elle est plus proche du livre et plus détaillée, me paraît bien sobre à côté.
Je trouve que c'est parfait pour se plonger dans l'univers de Jane Austen, en tout cas ça a marché pour moi!
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 17196
Age : 38
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Dim 9 Juin 2013 - 12:37

cheers cool, une fan de plus pour P&P2005! exactement mon ressenti...
Sinon, Vaninamande, je te conseille de revoir effectivement l'adaptation 95 de S&S et celle de Emma en VO!
puisque tu trouves Emma Thompson trop vieille pour le rôle (moi aussi du reste!!!) , il y a aussi la version BBC 2008 qu'il faut que tu vois avec une Elinor plus jeune qui fait réellement l'âge du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
vaninamande
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 05/06/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Dim 9 Juin 2013 - 12:42

Oui, je l'ai acheté, et j'accroche bien plus aux personnages!
Les adaptations de la BBC sont vraiment très bien, j'ai aussi Emma et Persuasion, j'adore!
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 17196
Age : 38
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Dim 9 Juin 2013 - 17:28

ah oui, c'est vrai, j'avais oublié que tu étais fan du beau Captain Wentworth/ Ruper Penry Jones!!! drunken donc normal que tu aies vu les récentes adaptations de la BBC!
Revenir en haut Aller en bas
vaninamande
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 05/06/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Dim 9 Juin 2013 - 19:23

Eh oui, mon cœur lui appartient!
Mais chut, faut pas le dire trop fort, mon mari traîne dans les parages! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Janeite
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 24
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Sam 22 Juin 2013 - 23:26

Ce topic me plaît bien même si je n'ai pas lu tous les messages Smile. Mais je suis prête à parier qu'il y a plus de lambtoniens préférant la version de la BBC. Enfin bref, cette petite introduction m'amène à vous donner mon avis. Tout d'abord, j'ai découvert la version de Joe Wright et j'ai tout de suite accrocher. Les termes qu'utilisent vaninamande pour être les miens. J'aime particulièrement l'ambiance de ce films, les plans d'ensemble où Lizzie est perdue dans le paysage avec toutes ces plaines et cette lumière qui se dégage☀ . Et personne ne sera surpris si je dis que j'ADORE la BO du film. Very Happy 
Je suis plutôt une McFadette (je ne sais pas si ça se dit:lol!Smile qu'une Firthienne. Pour vous dire à quel point j'aime ce film, je l'ai vu 7 ou 8 fois.

Ensuite j'ai découvert la version de la BBC, tout d'abord j'ai été surprise de voir Colin Firth car je ne savais pas que c'était lui qui jouait le rôle Darcy (je l'avais vu dans Bridget Jones). Alors dans un premier temps, j'ai été un peu rebuté par l'esthétique et le côté vieilli, mais très vite ce sentiment fût remplacé par l'exaltation de connaitre cette mini-série, 6 heures de pure régal Very Happy  Et puis évidemment, cette version offre plus de détails et est plus fidèle au livre.

Donc voilà tout ça pour dire que j'aime les 2 versions et je suis bien contente d'avoir découvert celle de Joe Wright en premier parce que j'ai la nette impression que la plupart des personnes qui ne l'aiment sont ceux/celles qui ont visionnée celle de la BBC en premier.
Ce que je regrette tout de même c'est que les sentiments de Darcy soient pas assez développés.  Voili voilou!
Revenir en haut Aller en bas
miss D
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 27
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Sam 28 Déc 2013 - 15:02


Je reprends ce sujet car j'ai envie de dire mon avis sur.

Personnellement, je trouve que ce film Pride & Prejudice 2005 est une vraie réussite, c'est mon film préféré
les décors, le scénario, les jeux des acteurs (regards, expression des sentiments etc. ), la beauté des acteurs, les mises en scènes...

Jusqu'à maintenant, je ne me lasse jamais de revoir ce film, c'est mon film de chevet ...  Smile 

Pour tout dire, j'ai vu ce film les premières fois sans connaitre Jane Austen, l'époque, les convenances et tout et tout ... Pour moi c'était un film hollywoodien romantique comme tant d'autres, mais qui m'a vraiment marqué. MMF et KK y sont pour beaucoup

Et des années après, j'ai appris l'existence de Jane Austen et je me suis mis à lire Orgueil & préjugés, puis plus tard j'ai regardé la version BBC, mais P&P 2005 est de loin mon préféré.

Voilà ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Callista
Préceptrice


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Lun 20 Jan 2014 - 13:28

Il y a bien longtemps que je n’ai écrit. Je vous lis cependant, je lis vos vieux post d’il y a cinq ou neuf ans, et les plus récents. J’aime venir ici, car j’aime à y prolonger indéfiniment mes lectures et mes films en lisant vos discussions. Comme si tous ces personnages qu’on a du mal à quitter, ces acteurs formidables dont on rêve la nuit après les avoir vus sur l’écran continuaient à évoluer, à parler, à vivre enfin. Comment s’en lasser !
Et voilà, hier, j’ai enfin regardé Orgueil et préjugés 2005. Je précise immédiatement que je n’ai pas encore (honte sur moi !) lu le livre – et oui, c’est possible. Ce sera fait prochainement, mais voilà, ben, pas encore. Mes impressions sont donc complètement ingénues puisque je ne connais pas la « vraie » intrigue ni les « vrais » personnages. Je me permets de les partager, par pur plaisir, même si pour beaucoup d’entre vous, le sujet est déjà très éculé !
Disons-le d’emblée, j’ai été charmée, enchantée. Plus de deux heures délicieuses en compagnie de gens très humains dans une ambiance lumineuse de jeunes filles en fleur. C’est d’ailleurs un des aspects qui m’a le plus fasciné, un des plus réussis : le côté jeune fille, ces petits rires, cet optimisme, cette lumière, ces confidences du soir, les petits regards, les petits sourires, les livres qu’on aime, les éclats de voix, les petits émois et les grandes passions.
J’ai été complètement séduite par le rythme et les sons. La musique, tout le monde l’a dit, est excellente, on a envie de se lever pour danser et les airs de piano restent dans la tête. Les chants d’oiseaux, les cris d’animaux, les gloussements des petites sœurs…
J’ai aimé la chorégraphie du film, celle des danses, bien sûr, et celle des mouvements de personnage : la promenade de Caroline et de Lizzie autour de la salle, chacune arrivant par un côté de chaque côté de Darcy ; Elizabeth se sauvant, poursuivie par sa mère et par les oies, Elisabeth avançant dans le palais.
Séduite encore, bien sûr, évidemment, comment ne pas l’être, pas le jeu de « M. Darcy ». Intense, fin, évolutif. On passe du magnifique aristocrate ténébreux et hautain, hautement boutonné dans son superbe costume (qu’est-ce qu’il lui va bien !!) à ce bel homme humble, apaisé et passablement débraillé arrivant au petit matin, son manteau flottant librement autour de lui. J’ai bien aimé cette tension qui monte : la tension de l’orgueil, au début, bien qu’il soit immédiatement attiré ; puis la tension d’une première interrogation au château de Charles ; l’émoi d’un premier attouchement avec la main qui se tend ; la tension qui monte chez la tante, il va vers elle ; puis ça chauffe, ça chauffe, il vient au presbytère ; et enfin ça sort, il n’en peut plus, il dit tout. J’ai d’ailleurs adoré sa réaction au torrent d’horreurs que lui sort la petite insolente. Dignité, amour, humilité, jalousie, dépit, désir, tout y est !
J’ai adoré tous les petits détails très étudiés : jeux de mains (alors là, vraiment, chapeau ), les rires – ceux des filles, celui, nerveux, d’Elisabeth arrivant dans le domaine de Darcy, les jeux de fleurs, le regard profondément triste de Darcy quittant Notherfield, le jour déclinant sur le visage d’Elisabeth ruminant devant son miroir et comprenant enfin ce qui lui arrive – parce qu’enfin, dès le début elle est attirée/repoussée par LUI.
Bien aimé la description de la famille. La mère est agaçante au possible – mais elle reste logique et raisonnable. Le père m'a paru réussi : un homme un peu sous la coupe de sa femme, mais gardant sa liberté et son dernier mot, généralement lucide et surtout aimant (si j’ai bien compris, ce n’est pas l’esprit du livre).
Aimé aussi les costumes, ils sont très naturels, très diversifiés, avec un respect des codes des différentes classes sociales et des différents évènements.
Mon passage comique préféré : le valet annonçant les 4 Bennet à la file et le dialogue qui suit.
Bon, il y a des petits trucs dommage. La fameuse visite de Charles à Jane malade dans sa chambre ; la déclaration sous la pluie – trop « cinéma » à mon goût, je veux dire, pas la scène elle-même, mais le cliché pluie/orage qui sent son « jane eyre » à 3 kilomètres. Mon principal reproche est celui que j’adresse à l’Elinor du S and S de la BBC – au demeurant parfaite sur le reste – c’est une trop grande insolence dans les rapports qu’Elisabeth entretient avec ses aînés, parents ou connaissances. C’est iréaliste, trop moderne, dans le genre de la fille hystérico-émancipée qu’aime notre époque et correspond mal aux personnages du XVIII-XIX siècle. Un manque de tenue.
Dans l’ensemble un film plein d’humanité, de tendresse, de gaité, de beauté – car c’est beau, n’est-ce pas !!!! Les paysages, les jeunes filles, les demeures et surtout, ben oui, surtout, enfin, vous avez compris qui  !
Je pourrais disserter longtemps, mais j’ai mieux à faire… Aller lire l’original, par exemple ! A bientôt !

Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21528
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Lun 20 Jan 2014 - 14:01

Wink  et bien, voilà une convertie à la version PP2005 et j'imagine que tu n'en seras jamais guérie.

Merci pour ton analyse si dense.

Si le coeur t'en dit, nous lisons en ce moment le livre sous forme de lecture commune avec les copines de Lambton, liée avec cette fois-ci le visionnage du téléfilm  cheers . Tu es la bienvenue.   cheers
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 17196
Age : 38
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Lun 20 Jan 2014 - 15:18

Callista: Qu'est-ce que ça me fait plaisir de lire un post dans lequel je me retrouve complètement       et surtout dans lequel on sent que tu as été profondément touchée par ce film et dieu sait que je l'ai été en 2005!     un moment de cinéma comme j'en avais jamais vraiment connu auparavant!! drunken J'étais comme toi, complètement sous le charme.  drunken  sunny 
J'imagine que tu n'as pas pu le voir sur grand écran, malheureusement!  Sad parce que tous les sons qui t'ont tant séduite, de les entendre dans une salle de cinéma d'art et d'essai, pas bien pleine, je peux te dire que ça fait quelque chose!  drunken on a vraiment l'impression d'être à la campagne avec tous ces personnages!  drunken  sunny c'était tellement merveilleux que je suis allée le revoir une deuxième et une troisième fois toujours dans ce même cinéma! heureusement, il était resté un bon bout de temps!  sunny et moi, ça m'avait donné envie de partir à la découverte de cette Angleterre rustique...ce que j'ai fait l'été suivant!!! Wink 

Callista a écrit:
Disons-le d’emblée, j’ai été charmée, enchantée. Plus de deux heures délicieuses en compagnie de gens très humains dans une ambiance lumineuse de jeunes filles en fleur. C’est d’ailleurs un des aspects qui m’a le plus fasciné, un des plus réussis : le côté jeune fille, ces petits rires, cet optimisme, cette lumière, ces confidences du soir, les petits regards, les petits sourires, les livres qu’on aime, les éclats de voix, les petits émois et les grandes passions.
oui, c'est ça, ce film est un enchantement! on a l'impression presque d'ouvrir un conte et de rentrer dedans, pour en sortir deux heures plus tard, complètement émerveillé!  

Callista a écrit:


Séduite encore, bien sûr, évidemment, comment ne pas l’être, pas le jeu de « M. Darcy ». Intense, fin, évolutif. On passe du magnifique aristocrate ténébreux et hautain, hautement boutonné dans son superbe costume (qu’est-ce qu’il lui va bien !!) à ce bel homme humble, apaisé et passablement débraillé arrivant au petit matin, son manteau flottant librement autour de lui. J’ai bien aimé cette tension qui monte : la tension de l’orgueil, au début, bien qu’il soit immédiatement attiré ; puis la tension d’une première interrogation au château de Charles ; l’émoi d’un premier attouchement avec la main qui se tend ; la tension qui monte chez la tante, il va vers elle ; puis ça chauffe, ça chauffe, il vient au presbytère ; et enfin ça sort, il n’en peut plus, il dit tout. J’ai d’ailleurs adoré sa réaction au torrent d’horreurs que lui sort la petite insolente. Dignité, amour, humilité, jalousie, dépit, désir, tout y est !

  bienvenue dans le club!!!   moi aussi, je suis tombée amoureuse de ce Darcy!  pourtant Matthew n'a pas tellement de scènes (un de mes regrets) mais à la fin du film, j'étais comme Elizabeth Bennet!  Wink  

Je plussoie Fee Clochette, j'espère que tu n'en resteras pas là  Wink   et puisque tu envisages de lire le livre, ça serait génial si tu pouvais te joindre à nous pour la lecture de groupe     et aussi pour le visionnage de l'adaptation de 95 de la BBC, très différente de celle de 2005 mais très intéressante aussi au niveau des regards!  Wink


Dernière édition par marie21 le Lun 20 Jan 2014 - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5259
Age : 58
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Lun 20 Jan 2014 - 16:34

Callista a écrit:
même si pour beaucoup d’entre vous, le sujet est déjà très éculé !

Jamais! Et je suis prête à parier que je parle pour une immense majorité de lambtoniennes. P&P c'est comme la personne aimée: on ne peut se lasser d'en entendre parler. Alors merci à toi de partager tes enchantements.
Revenir en haut Aller en bas
Callista
Préceptrice


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Lun 20 Jan 2014 - 18:47

Ah Selenh, merci, tu me rassures! C'est qu'il me brûle d'en parler encore et encore, je me retiens! Fee Clochette et Marie, je vais aller voir sur le fil lecture de Price and Prejudice! Je suis sûre d'apprendre plein de choses et de me plonger dans le roman en bonne compagnie. Marie, tu m'as fait envie avec ton petit cinéma intimiste!
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21528
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Lun 20 Jan 2014 - 18:50

Callista a écrit:
C'est qu'il me brûle d'en parler encore et encore, je me retiens!

Mais ne te retiens pas, nous ne voulons pas te frustrer....   lol!  le forum est fait pour parler de.... tout et surtout de l'oeuvre de Jane Austen, dont Orgueil et Préjugé. lol! 
Revenir en haut Aller en bas
nephtis
Ethereal Wings on the Nile
avatar

Nombre de messages : 8592
Age : 53
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Lun 20 Jan 2014 - 19:02

Je viens faire ma piqure de rappel  Wink ... j'en avais besoin et j'avoue que ça marche encore et toujours. C'est un magicien ce MMF ... Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Callista
Préceptrice


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2013

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Jeu 30 Jan 2014 - 21:47

Il faudra que quelqu'un m'explique ce qui m'arrive, parce que ça fait trois fois en 10 jours que je regarde le même film, sans compter les visionnages de petites scènes par ci, par là. Et 2 fois que je relis le même livre en 5 jours. Je me couche à une heure du matin tous les jours, j'en rêve la nuit, je suis exténuée, j'en peux plus... et j'en redemande  !!!

En regardant comme ça plusieurs fois on est attentif à d'autres détails. A mon premier visionnage, la visite de Pemberley ne m'avait pas tant frappée. Pourtant, la progression parmi les statues est hyper intéressante. D'abord cette rencontre de Lizzie avec la statue voilée. Et cette femme voilée, n'est-ce pas elle, Lizzie, dont les yeux sont encore aveuglés par des sentiments contradictoires? Elle avance, elle se laisse troubler par la nudité joliment suggérée d'une statue d'homme, puis d'une statue de femme. Elle avance, elle écoute en sourdine les louanges de l'intendante sur son maître. Et la voilà tout à coup devant LUI. Mais pas le Darcy sombre et fermé, non c'est un Darcy souriant, jeune, ouvert qui semble la regarder. Elle le voit chez lui, dans son cadre et il lui est comme révélé. C'est à ce moment que ses yeux à elle se désillent, le voile est tombé. Tout cela est excellemment suggéré.
Et je fonds complètement devant leur dialogue absurde sur la terrasse. Tous les deux sont complètement transformés: où est l'impertinente Lizzie? Où est Darcy le superbe? Ah, c'est trop géniaaaal!!

J'ai aussi pu pleinement apprécier le jeu de Rosamund Pike. Sa Jane est d'une telle fraîcheur, si naturelle, si vraie, si belle, si gracieuse. Candide, mais pas bêtement naïve. La bonté de Jane me semble à la fois le fruit de sa nature et le résultat d'une sorte de choix moral, de refus du mal pour elle et pour les autres. Elle a encore une très grande maîtrise d'elle-même, qu'on apprécie dans la scène de la visite de Darcy et Bingley juste avant la demande lorsque sa mère se met à débiter comme une machine. Juste un petit battement de cils résigné. Maîtrise de soi que j'ai surtout appréciée dans la scène où elle assure Elisabeth de son indifférence après le retour de Londres. L'actrice a une petite expression de chagrin, si légère, si vite chassée. C'est très fin. Dommage qu'elle n'ait pas eu en face d'elle le Bingley de 1995. Ce jeune homme distingué, aimable est vraiment "l'idéal du jeune homme", beaucoup plus que  Simon Woods qui fait vraiment un peu trop benêt (qui de vous a dit le ravi de la crêche?).

Un clin d'oeil qui m'a plu: le sermon lu par Collins à l'église est aussi celui que lit Mary à (la pauvre) Kittie le soir de la demande en mariage de Jane.

J'aime aussi la famille Bennett constamment plantée à l'affût derrière une porte pour écouter et surgir au bon moment. Sorte de leitmotiv comique brisé à la fin: personne n'écoute à la porte de M. Benett lorsque Lizzie s'entretient avec lui tandis que Darcy fait les 100 pas.

Il y a par contre une chose qui m'a fait grincer les dents, c'est la fin alternative, pas vue la première fois. Alors là  No ! C'est complètement à côté de la plaque, ça détonne sur le reste du film qui est merveilleusement romantique sans pour autant dégouliner la guimauve. Haro sur la fin alternative!!

Bon et puis maintenant que je connais le roman, je suis à même de voir toutes les libertés prises avec l'original. En fait... presque aucun souci! Je trouve que le film condense toute l'histoire, la sublime parfois (fan de la scène du bal de Meryton!!!) mais ne la trahis jamais. Juste un bémol (dont j'avais déjà parlé) sur les clichés de l'orage et de la pluie. Dans le roman, la 1e déclaration est à l'intérieur, ici on a voulu la mettre en extérieur pour faire coïncider l'éclatement des sentiments de Darcy avec celui de l'orage et la douche d'injures qu'il se prend en pleine face avec la pluie qui lui inonde les cheveux. C'est trop cliché pour moi, mais comme ça nous vaut une splendide image de MMF si séduisant tout mouillé, ben, je, quoi, hum, d'accord  !!! On pourrait dire la même chose du "soleil levant de notre amour" et de "l'aube de notre vie nouvelle", encore cliché et recliché, mais tant pis et re- tant pis, parce que c'est si doux cette scène au son des chants d'oiseaux avec ce triple "I love you".

Heuh, bon, j'arrête de monopoliser l'antenne!
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21528
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   Jeu 30 Jan 2014 - 21:57

   Callista, tu es prête pour un lit à l'infirmerie de Lambton   

La fin alternative, c'est pour les Américains, ils en sont fan, l'autre est pour le reste du monde, et j'avoue que tout ce que tu as signalé comme étant "cliché", c'est vrai, mais qu'est-ce que cela fait plaisir de regarder    
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 37 sur 38Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pride and Prejudice 2005 : réussite ou gâchis?
» Pride and Prejudice 2005, soirée lambtonienne
» Pride and Prejudice 2005 : avis sur la fin US
» Pride and Prejudice 2005 : la musique
» The Making of Pride and Prejudice - Sue Birtwistle & Susan Conklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Jane Austen :: Oeuvres et adaptations :: Pride and Prejudice :: P&P de Jane Austen-
Sauter vers: