Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Une raison pour des sentiments

Aller en bas 
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24078
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Une raison pour des sentiments   Dim 25 Nov 2018 - 17:46

2012 a été pour moi une année assez difficile. Après quelques déboires au travail, dans ma vie privée et même sur ce forum Embarassed, après avoir frôlé le burn out et m'être posé des tonnes de questions, j'ai acheté pour la première fois de ma vie un livre écrit par un  psy, en l'occurrence deux psys, Comment gérer les personnalités difficiles, de François Lelord et Christophe André. Et je dois dire que cette lecture a été inspirante. Déjà pour la simple et bonne raison qu'elle m'a aidée à mieux me connaître et qu'elle m'a poussé à non seulement lâcher prise, mais aussi à porter un regard bienveillant... sur moi-même !  Embarassed

A partir de là, j'ai commencé à explorer un peu plus le domaine et j'ai fait de belles découvertes, que j'ai envie de partager à Lambton. Je commencerai par l'avant-dernière en date, L'erreur de Descartes : La raison des émotions, de Antonio Damasio, parce que c'est cet ouvrage qui m'a donné l'idée du titre de ce fil. Razz

Pour la présentation de l'auteur, je vais au plus facile en citant wiki :

Wikipedia a écrit:
António Rosa Damásio, né le 25 février 1944 à Lisbonne (Portugal), est médecin, professeur de neurologie, neurosciences et psychologie. Il est le directeur de l'Institut pour l'étude neurologique de l'émotion et de la créativité de l'université de la Californie méridionale (University of Southern California) depuis 20051, après avoir été le directeur du département de neurologie de l’Université de l'Iowa pendant 18 ans. Il est également professeur adjoint au Salk Institute d'études de La Jolla et écrivain.
(...)
Ses travaux portent sur l'étude des bases neuronales de la cognition et du comportement. Ils mettent en avant notamment l'importance des émotions et des sentiments dans les processus cognitifs.
(...)
Plusieurs de ses ouvrages tels L'Erreur de Descartes (1995) sont devenus des succès de librairie.

Et voilà ce que nous dit la quatrième de couverture du livre :
Citation :
Etre rationnel, ce n'est pas se couper de ses émotions. Le cerveau qui pense, qui calcule, qui décide n'est pas autre chose que celui qui rit, qui pleure, qui aime, qui éprouve du plaisir et du déplaisir. Le coeur a ses raisons que la raison... est loin d'ignorer. Contre le dualisme du corps et de l'âme, mais aussi contre ceux qui voudraient réduire le fonctionnement de l'esprit humain à de froids calculs dignes d'une machine, voilà ce que révèlent les acquis récents de la neurologie. Un ouvrage déjà classique, par l'un des plus grands spécialistes et théoriciens mondiaux du cerveau.

Dans ce livre, Damasio expose une version "grand public" du résultat de ses travaux. Il débute par l'histoire de Phineas Gage, un cas qui figure dans plusieurs ouvrages traitant de neurosciences et de gestion des émotions. Gage, contremaître des chemins de fer, a subi un gros traumatisme crânien en 1848, à l'âge de 25 ans. Il a survécu mais sa personnalité s'est tellement modifiée que sa vie a totalement changé. Jusque là brillant et sociable, il est devenu instable et n'a plus pu mener une vie normale, alors que son seul handicap physique était une cécité de l'oeil gauche. Son médecin traitant a suivi son cas jusqu'au bout et il a pris de nombreuses notes, ce qui a permet a de nombreux scientifiques de se pencher sur sa trajectoire par la suite. Dont Damasio, qui utilise ce cas, ainsi que plusieurs autres (des patients qu'il a lui-même suivis ou des exemples tirés de l'expérience d'autres praticiens), pour démontrer que la dualité entre corps et âme, chère à Descartes, est un concept dépassé. Se basant sur de nombreux exemples et anecdotes tirées de l'histoire de la médecine, Damasio explique comment les émotions s'expriment dans les corps (humains ou autres) et comment elles influencent nos raisonnements et nos prises de décision.

Pour faire bref, le fonctionnement de l'esprit ne peut se concevoir sans d'innombrables interactions complexes entre le cerveau, le corps et l'environnement. La raison et les sentiments ne sont pas deux concepts séparés, le cerveau ne fonctionne pas comme un ordinateur mais plutôt comme le maillon essentiel d'un système complexe, et qui plus est, dépendant d'un environnement encore plus complexe. Le principal reproche que je ferais à ce livre est qu'il n'est pas d'un abord simple pour un livre dit "grand public", mais le raisonnement est rigoureux et les nombreux "cas pratiques" et illustrations aident à mieux saisir les concepts. Pas toujours d'une lecture facile mais hautement recommandable pour mieux comprendre la nature humaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5681
Age : 59
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Dim 25 Nov 2018 - 20:37

Tu me mets l'eau à la bouche, Cat...
Revenir en haut Aller en bas
Elianor
Eclectic spirit
avatar

Nombre de messages : 4220
Localisation : Ici ou là-bas, un livre dans les mains...
Date d'inscription : 28/05/2011

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Dim 25 Nov 2018 - 20:54

Merci pour cette présentation Cat ! cheers Cela donne envie de se plonger dans ce livre study
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 21304
Age : 57
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Dim 25 Nov 2018 - 21:01

Merci Cat pour l'ouverture de ce topic. Il m'intéresse en tant que sujet et aussi sur le plan personnel. Ce titre et l'expérience Phineas Gage correspondent à une partie de mon quotidien depuis plus de 4 ans. J'avoue que je me suis intéressée à pas mal de titres que j'ai achetés mais pas eu ni le courage, ni le temps d'explorer. En majorité des autobiographies sur le handicap invisible, suite à des traumatismes crâniens ou autres problèmes neuro-psychologiques, émotionnels, des essais plus généralistes, des ouvrages de philosophie qui tentent d'expliquer la complexité des émotions, comment les comprendre et trouver un sens à sa vie,...etc,...

Je mets ici quelques uns:

- Voyage au-delà de mon cerveau du Dr Jill Bolte Taylor. Elle est neuro-anatomiste. Elle parle de sa propre expérience après un AVC mais aussi des mécanismes du cerveau et de ses capacités souvent insoupçonnables, à accomplir des "miracles".

Les deux livres de Balthasar Thomass :

- Etre heureux avec Spinoza

Citation :
L'architecture monumentale et géométrique de la philosophie de Spinoza peut en effrayer plus d'un. Pourtant, Spinoza n'a jamais eu d'autre ambition que de prendre le lecteur par la main pour le guider vers la Béatitude, c'est-à-dire le plein épanouissement de soi...Sa théorie philosophique est un outil, formidablement efficace, pour changer notre manière de penser, d'agir et de ressentir. Comment comprendre ses émotions ? Comment trouver sa liberté en assumant ses contraintes ? Comment transformer la tristesse en joie, la dépendance en affirmation de soi ? Comment trouver du sens dans le déroulement insensé de nos vies ? Les réponses de Spinoza à ces questions nous permettent de mieux interpréter les aléas de nos existences pour pouvoir y faire face. Mode d'emploi direct et accessible, ce livre nous propose d'appliquer concrètement l'enseignement du philosophe : notre quotidien en sortira transformé. Collection Vivre en philosophie Des modes d'emploi pour appliquer concrètement les leçons des grands philosophes dans nos vies quotidiennes, intimes et sociales.


-
et S'affirmer avec Nitzshe
Citation :
La notion de maladie est au coeur de l'oeuvre de Nietzsche, cette oeuvre résolument à contre-courant qui malmène nos préjugés sur la maladie, la souffrance, la douleur. Pour Nietzsche, la maladie est un stimulant. Se soigner, c'est lutter, se dépasser en se révoltant contre la souffrance et affirmer son envie de vivre. Le processus de guérison exclut alors une santé qui serait seulement une « norme » de confort, à des fins de longévité. Ce livre est autant une rencontre avec la pensée subversive de Nietzsche qu'une véritable cure d'optimisme pour découvrir sa vitalité, sa « volonté de puissance ». Comment sortir des ornières d'un bonheur facile et « sortir du troupeau » ? Comment, enfin, dire oui à la vie ?

- Le monde des émotions de David Sander

Citation :
Les émotions occupent une place prépondérante dans nos existences mais elles ont longtemps été complètement négligées par les sciences. Issus de différentes disciplines (psychologie, psychiatrie, neurosciences mais aussi économie, sociologie, anthropologie, sciences politiques...) un nombre croissant de chercheurs se passionne maintenant pour le monde des émotions ; au point d'avoir créé un nouveau domaine de recherche les « sciences affectives ». Leur révolution ? Montrer qu'il n est plus judicieux d'opposer émotion et rationalité comme nous le faisons depuis Descartes mais qu au contraire l'émotion, est l'alliée de la raison. Ne parle-t-on pas d'intelligence émotionnelle ? Positives ou négatives, les émotions jouent un rôle majeur dans nos capacités cognitives : mémoire, attention, apprentissage, sens moral... Elles nous aident à choisir et agir ... à nous sauvegarder aussi. Leur impressionnante puissance est de mieux en mieux analysée et théorisée par les récents développements des sciences affectives qui sont clairement expliqué dans cet ouvrage collectif.
...

Je viendrai surement en parler plus en détails, dès que je les aurais lus en entiers. Je me suis contentée de les lire en diagonale jusqu'ici.
Mon propre cerveau n'est pas prêt de sortir de sa léthargie Laughing
En espérant ne pas être hors sujet scratch


Dernière édition par Ysabelle le Lun 26 Nov 2018 - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24078
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Lun 26 Nov 2018 - 11:22

Ysabelle a écrit:
(...) des autobiographies sur le handicap invisible, suite à des traumatismes crâniens ou autres problèmes neuro-psychologiques, émotionnels, des essais plus généralistes, des ouvrages de philosophie qui tentent d'expliquer la complexité des émotions, comment les comprendre et trouver un sens à sa vie,...etc,...
C'est exactement sur ce type d'ouvrage que j'aimerais partager des impressions, donc tu n'es pas du tout hors sujet, Ysabelle.  sunny

Ysabelle a écrit:
- Voyage au-delà de mon cerveau du Dr Jill Bolte Taylor. Elle est neuro-anatomiste. Elle parle de sa propre expérience après un AVC mais aussi des mécanismes du cerveau et de ses capacités souvent insoupçonnables, à accomplir des "miracles".
J'ai entendu parler de celui-là, qui a l'air très bien. Je suis impatiente de lire tes impressions.

Ysabelle a écrit:
- Etre heureux avec Spinoza
Spinoza me faisait peur jusqu'à ce que je tombe par hasard sur le roman de Irvin Yalom, Le Problème Spinoza, qui m'a fait découvrir de manière légère la vie et la pensée du philosophe. Ensuite je me suis procuré le livre de Balthasar Thomass, pour creuser un peu, et je l'ai trouvé très agréable à lire. Ce n'est pas facile de vulgariser la pensée du cher Baruch, mais Thomass y parvient parfaitement,  dans un livre que je qualifierais de "doudou", sans que cela ne soit péjoratif. Depuis cette lecture, ma pile à lire et en cours concernant Spinoza s'est considérablement développée.  

Ysabelle a écrit:
Je viendrai surement en parler plus en détails, dès que je les aurais lus en entiers. Je me suis contentée de les lire en diagonale jusqu'ici.
Mon propre cerveau n'est pas prêt de sortir de sa léthargie Laughing
En espérant ne pas être hors sujet scratch
Tu as directement mis le doigt sur le lien avec la réalité que je voulais signaler quand j'ai parlé pour la première fois de créer ce sujet dans le topic Comment ça va. Merci! Pour un cerveau léthargique, le tien semble fonctionner de manière super cool. Heureusement, tu n'es pas devenue totalement asociale comme le pauvre Phineas Gage. Je suis très contente que tu envisages de parler plus longuement de ces lectures dans le futur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 21304
Age : 57
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Lun 26 Nov 2018 - 12:08

Merci pour ces précisions Cat. Je précise juste que l'accident, ce n'est pas moi qui l'ai vécu mais mon conjoint. Mon cerveau à moi, a subit une surcharge de tout ce qu'il y avait à gérer et ça continue encore. Ça change le quotidien et le regard sur la vie et les événements que l'on vit. La lecture en fait partie. J'ai l'impression que mon cerveau fait le strict minimum et fuit toute complication.
Désolée pour l'erreur. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
Lioness of Brittany
avatar

Nombre de messages : 2749
Age : 49
Localisation : Aboard the Charlotte Rhodes
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Lun 26 Nov 2018 - 13:18

J'ai lu quelques livres de Christophe André, ils m'ont beaucoup apporté, notamment imparfaits, libres et heureux, comment gérer les personnalités difficiles, la peur des autres...

J'ai l'intention de lire également Psychologie de la peur : craintes, angoisses et phobies, car je dois vraiment travailler sur cet aspect silent D'ailleurs, si vous en connaissez d'autres sur ce thème

Mais si Ysa a un cerveau léthargique, je dirai aussi que j'ai le cerveau en mode radar. Je n'arrive plus à lire de lectures exigeantes. J'ai de gros problèmes de concentration et de mémoire et mon travail me prend presque toute mon énergie

Je note les titres que vous citez, quand je serai moins fatiguée, je reprendrai cette quête du moi intérieur Wink
Revenir en haut Aller en bas
Vavyala
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 269
Age : 35
Localisation : Entre une forêt francilienne et celle des pages des livres de ma bibliothèque
Date d'inscription : 27/08/2018

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Lun 26 Nov 2018 - 18:15

Merci Cat pour le lancement de ce topic qui promet de m'être très intéressant à la lecture!  sunny
Les premiers livres dont vous parlez semblent très intéressants (en espérant qu'ils puissent être accessibles). J'attends tes retours Ysabelle avec impatience!
Marganne, j'apprécie beaucoup les interventions télévisuelles et radiophoniques de Christophe André. Un des livres que tu cites, Imparfaits, libres et heureux est une mine d'or à explorer, lire et appliquer pour moi! De plus, Christophe André faisait partie des intervenants de l'émission sur l'hypersensibilité dont j'ai parlé ailleurs sur le forum.

Je ne suis pas aussi pointue que vous sur le sujet, je picore dans la littérature sur les émotions au fur et à mesure que j'identifie des besoins sur lesquels travailler.

Pour la thématique sur la non-dualité corps/esprit que certaines ont évoqué, j'ai pu personnellement expérimenter qu'au fur et à mesure que je réglais des problèmes psychologiques (blessures du passé, peurs, etc...), un problème physique que je n'arrivais pas à régler (perte de poids importante, IMC trop bas) s'est résolu tout seul (revenue à mon poids de forme sans changer mon alimentation ni mon activité physique). De la même façon, le tai chi chuan, qui est un art martial interne que je pratique depuis quelques années, n'a pas qu'un effet sur mon corps (meilleurs équilibre, posture, musculation), mais aussi sur mon mental (mémoire, concentration, calme, stabilité émotionnelle).
En ce qui concerne l'autre dualité raison/sentiments, je les vois comme deux composantes qui doivent travailler main dans la main. Des sentiments, des émotions, qui sont des élans du cœur qui nous renseignent sur la direction que prend notre vie au sens large ou certains évènements que nous rencontrons ponctuellement (nous conviennent-ils ou pas?) et une raison qui vient moduler nos actions (qu'elles soient réfléchies et non des réactions instinctives, qu'on pourrait regretter avec du recul). A l'inverse, la raison ne peut travailler seule, sinon on serait trop dans le contrôle et pas assez dans le lâche-prise.

Dans ma bibliothèque de livres qui me sont essentiels pour travailler ces aspects, il y aurait:
- Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), de Marshall Rosenberg:
Ce livre traite de la communication non-violente. Mais bien au-delà de la communication inter-individus, il donne aussi des clés pour mieux "communiquer" avec soi, identifier ses propres émotions pour chercher le besoin inassouvi derrière et pouvoir ainsi essayer de le remplir (seul ou avec une demande faite à autrui)
- Calme et attentif comme une grenouille, d'Eline Snel:
Ce livre propose un accès à la méditation de pleine conscience aux enfants. Il contient un CD avec des méditations guidées et un livre qui explicite la démarche. Bien que destiné aux enfants, elles peuvent être faites avec plaisir par des adultes. Dans mon cas, la douceur de la voix de Sara Giraudeau (qui lit les méditations) m'est apaisante et s'adresse efficacement à mon enfant intérieur Smile
- Imparfaits, libres et heureux, de Christophe André:
Précédemment cité par Marganne, ce livre décrit ce qu'est l'estime de soi et donne des clés efficaces pour améliorer et stabiliser son estime de soi.
- Émotions: enquête et mode d'emploi, d'Art-Mella:
En 2 tomes actuellement (le troisième sortirait en 2019), c'est une BD qui nous parle de nos émotions: Que sont-elles? Quelles informations cachent-elles? Et une fois ces informations décryptées comment satisfaire soi-même ses besoins pour calmer peur, colère, tristesse et retrouver sérénité puis joie. Le format BD permet une vulgarisation et une lecture agréable, très visuelle et donc complémentaire des essais. Elle aborde des techniques très variées pour travailler avec ses émotions: communication non-violente, respiration, méditation de pleine conscience, programmation neuro-linguistique, EFT (emotional freedom techniques), tai chi chuan, yoga, etc... en citant ses sources pour ceux qui souhaiteraient lire directement les auteurs.

Marganne, en ce qui concerne le travail sur la peur, j'ai peu à te proposer car je n'avais que des peurs mineures à affronter. Tu peux éventuellement te renseigner auprès de l'EFT. Son créateur (Gary Craig) propose en accès gratuit sur son site sur internet des tutoriels avec l'explication des fondements de la technique (tapotements sur des points d'acupuncture) et sur les séquences à faire (on peut les faire seul chez soi). J'ai testé (seule) et cela m'a semblé efficace pour me détendre ou extérioriser pacifiquement une émotion envahissante.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24078
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Mar 27 Nov 2018 - 15:32

Ysabelle a écrit:
Je précise juste que l'accident, ce n'est pas moi qui l'ai vécu mais mon conjoint. Mon cerveau à moi, a subit une surcharge de tout ce qu'il y avait à gérer et ça continue encore. Ça change le quotidien et le regard sur la vie et les événements que l'on vit. La lecture en fait partie. J'ai l'impression que mon cerveau fait le strict minimum et fuit toute complication.
C'et moi qui suis désolée d'avoir mal compris, Ysabelle.  Je comprends que tu soisintéressée par ces lectures mais que tu n'aies pas nécessairement la force de t'y plonger complètement.

J'aime beaucoup Christophe André mois aussi, Marganne. J'ai lu presque tous ses livres. J'aime son humanité. A ce propos, tu me fais penser de mettre sur ma liste d'achat Trois amis en quête de sagesse : Un moine, un philosophe, un psychiatre nous parlent de l'essentiel, de Christophe André, Matthieu Ricard et Alexandre Jollien. J'attendais qu'il sorte en poche et c'est fait depuis le mois de juin. cheers

J'ai aussi lu Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), de Marshall Rosenberg, Vavyala. Un livre très personnel, dans lequel l'auteur n'hésite pas à donner des exemples concrets tirés de sa propre vie, si je m'en souviens bien.

Dans ce topic j'ai envie de vous parler des livres de Christophe André te de Marshall Rosenberg, mais aussi de ceux de François Lelord, de Boris Cirulnyk, de Daniel Goleman, de Lucy Vincent, de Jean-Pierre Changeux, de Jean-Philippe Lachaux et d'autres encore. Vous n'allez plus pouvoir m'arrêter. Laughing

Mais je commence par celui que je viens de terminer et que j'avais mentionné ailleurs, L'intelligence du stress, de Jacques Fradin.
La quatrième de couverture a écrit:
Fondé sur les dernières recherches en psychologie comportementale et cognitive, cet ouvrage présente le stress comme un messager intelligent : messager car il est une réponse de défense à une situation ressentie comme une agression, intelligent car il peut être apprivoisé. Selon Jacques Fradin, spécialiste reconnu en neurosciences, le stress, tout comme les états anxieux et obsessionnels, est lié à une immaturité structurelle de notre cerveau et à un déficit de rationalité. En effet, s'il naît le plus souvent d'un regard inadapté sur une situation, il peut être apaisé voire entièrement vaincu en apprenant à rationaliser ses pensées. Très pédagogique dans son approche, cet ouvrage permet de rééduquer son cerveau et, avec des techniques et des exercices précis, de l'entraîner à davantage de rationalité pour retrouver calme et confiance en soi.

Dans une première partie clair et concise, Fradin s'appuie sur la théorie des cerveaux multiples de Paul D. McLean (strate reptilienne, strate limbique et strate-néo-corticale) et présente son modèle à quatre cerveaux ou quatre centres décisionnels :
1) le cerveau reptilien gère la vie et la survie (boire, manger, dormir, se reproduite et plus largement, préserver l'intégrité corporelle)
2) le territoire paléo-limbique gère les rapports de force
3) le cortex automatique gère le basique, le connu et le quotidien
4) le néo-cortex pré-frontal, caractéristique du cerveau humain, gère le nouveau, l'inconnu, il prend en compte la complexité de notre environnement. Il est au coeur de tous les réseaux, en relation directes avec toutes les structures, cérébrales, dont le reptilien.

Le stress serait, selon les études menées par Fradin et d'autres études, le résultat d'un conflit entre deux centres décisionnels et adviendrait "lorsque le mode automatique ne laisse pas sa place au mode préfrontal adaptatif en situation nouvelle et/ou complexe, alors que ce dernier est structurellement mieux placé pour la gérer."

Le deuxième chapitre expose plus en détail en quoi consiste ces fameux modes mentaux. Le mode mental automatique, géré par le cerveau limbique et le néo-cortex sensori-moteur (le #3 ci-dessus) pense et agit en binaire (vrai-faux, bon-mauvais, bien-mal, etc). Les caractéristiques de ce mode sont la routine, le refus, la dichotomie, les certitudes, l'empirisme, et l'image sociale (ou grégarité), opposées aux caractéristiques du mode préfrontal que sont la curiosité, l'acceptation, la nuance, la relativité, la réflexion logique et l'opinion personnelle. En mode préfrontal nous sommes plus créatifs, plus aventureux, plus confiants, plus nuancés et même... plus intelligents. Et par dessus, le marché nous sommes tous des préfrontaux, sans le savoir, car oui, le pré-frontal, ça s'exerce, ça s'entretient!

C'est ce que nous montre la suite du livre, moins convaincante, moins structurée et moins rigoureuse du point de vue scientifique, bien qu'abusant parfois d'un un jargon pour initiés. Les résumés, les diverses illustrations et le glossaire sont bien utiles pour rendre le propos plus accessible. Par contre les exercices et les dialogues tirés de la pratique de l'auteur tiennent plus du remplissage que de matériel d'apprentissage. Pour se libérer du stress grâce à la "prefrontal attitude", le lecture de ce livre me semble insuffisante, il faudra avoir recours à un spécialiste. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vavyala
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 269
Age : 35
Localisation : Entre une forêt francilienne et celle des pages des livres de ma bibliothèque
Date d'inscription : 27/08/2018

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Mar 27 Nov 2018 - 17:26

cat47 a écrit:
J'ai aussi lu Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), de Marshall Rosenberg, Vavyala. Un livre très personnel, dans lequel l'auteur n'hésite pas à donner des exemples concrets tirés de sa propre vie, si je m'en souviens bien.

Oui, en effet, Marshall Rosenberg illustre abondamment son propos d'exemples personnels, ce qui explicite bien ce qu'il veut dire et lui confère plus d'humanité aussi (il se présente comme faillible et en apprentissage comme nous).

cat47 a écrit:
Dans ce topic j'ai envie de vous parler des livres de Christophe André te de Marshall Rosenberg, mais aussi de ceux de François Lelord, de Boris Cirulnyk, de Daniel Goleman, de Lucy Vincent, de Jean-Pierre Changeux, de Jean-Philippe Lachaux et d'autres encore. Vous n'allez plus pouvoir m'arrêter. Laughing

Pour ma part, je n'ai pas envie de t'arrêter, mais plutôt de t'encourager!!!  cheers Parmi les auteurs que tu cites, il y en a certains que je ne connais pas (cela promet donc de belles découvertes quand tu en parleras) et d'autres que je ne connais que de nom mais dont je n'ai pas encore lu l’œuvre (je me souviens d'une discussion inspirante avec un agent SNCF de la voiture bar qui lisait L'intelligence émotionnelle de Daniel Goleman et m'en disait tout le bien qu'il en pensait, mais je ne l'ai pas encore lu).

cat47 a écrit:
Mais je commence par celui que je viens de terminer et que j'avais mentionné ailleurs, L'intelligence du stress, de Jacques Fradin. [...] Le stress serait, selon les études menées par Fradin et d'autres études, le résultat d'un conflit entre deux centres décisionnels et adviendrait "lorsque le mode automatique ne laisse pas sa place au mode préfrontal adaptatif en situation nouvelle et/ou complexe, alors que ce dernier est structurellement mieux placé pour la gérer." [...] Pour se libérer du stress grâce à la "prefrontal attitude", le lecture de ce livre me semble insuffisante, il faudra avoir recours à un spécialiste. ^^

Le résumé que tu nous proposes de ce livre est très intéressant, pour comprendre "l'architecture" de notre cerveau!!
Dommage que les exercices ne soient pas au niveau de la théorie pour apprendre à utiliser au mieux ces différentes strates. Si tu trouves un livre qui en propose, je suis intéressée!!
Pour l'instant, j'en suis à bidouiller des techniques pour me déstresser. J'en parle en spoiler pour épargner aux lecteurs désintéressés mes aventures peu palpitantes.  Razz
Spoiler:
 
Tout ça pour dire que je suis preneuse de techniques qui soient plus simples et moins "bidouillées" pour dompter "en live" ce qui peut me stresser et faire confiance en mes capacités d'adaptation! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
Lioness of Brittany
avatar

Nombre de messages : 2749
Age : 49
Localisation : Aboard the Charlotte Rhodes
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Sam 1 Déc 2018 - 11:30

Ce topic est vraiment très intéressant Very Happy

@Vavyala : je te remercie pour tes conseils, je vais me renseigner sur l'EFT Very Happy Une de mes amies pratique le tai chi depuis des années, comme toi, et elle ne saurait s'en passer, et c'est assez spectaculaire : c'est quelqu'un de tellement posé, calme et réfléchi Smile

@Cat et Vavyala: les ouvrages de Christophe André font du bien, et personnellement ils m'apportent toujours beaucoup I love you

J'ai eu une approche de la PNL lors d'un stage il y a 25 ans, c'est très intéressant, mais un peu vieux dans ma tête, une piqure de rappel ne me ferait pas de mal.

Je commence à essayer de pratiquer la méditation, c'est le yoga qui m'y a entrainée. Je m’intéresse aussi à la pleine conscience. C'est difficile pour moi d'empêcher mon esprit de divaguer, c'est quelque chose que je dois beaucoup travailler.

Un de mes gros problèmes est que je ne sais absolument pas gérer le stress : je perds mes moyens, je m'énerve, je deviens même désagréable. Il m'empêche de dormir et... j'ai tendance à trop manger, quoique j'ai réussi à maîtriser en grande partie mes pulsions alimentaires grâce à d'excellents livres. Si ça intéresse quelqu'un, je vous les noterai.

Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24078
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Sam 1 Déc 2018 - 15:55

Marganne a écrit:
Un de mes gros problèmes est que je ne sais absolument pas gérer le stress : je perds mes moyens, je m'énerve, je deviens même désagréable. Il m'empêche de dormir et... j'ai tendance à trop manger, quoique j'ai réussi à maîtriser en grande partie mes pulsions alimentaires grâce à d'excellents livres. Si ça intéresse quelqu'un, je vous les noterai.
Ce serait chouette que tu partages ces références, Marganne!

Quand tu parles de gestion de stress, ça me fait penser à un auteur que j'aime beaucoup, Giulio Cesare Giacobbo. Ce psychothérapeute et philosophe italien écrit des livres courts, souvent remplis d'humour, et très personnels, comme Rosenberg.  J'ai découvert cet auteur par hasard, accrochée par un de ses titres : Comment devenir un bouddha en cinq semaines, une sorte de petit traité pratique du bouddhisme pour béotiens.

Citation :
Qu'est-ce qu'un Bouddha ?

Un Bouddha n'est pas un dieu, un saint, un surhomme ou un être surnaturel.

C'est l'un d'entre nous.

Une personne ordinaire.

C'est simplement quelqu'un qui a éliminé la souffrance.

Il vit dans la joie, le rire, l'harmonie et l'amour.


Comme j'ai apprécié le ton un soupçon ironique de l'auteur et sa façon de ne pas se prendre au sérieux, j'ai enchaîné avec Comment arrêter de se prendre la tête et profiter enfin de la vie, dont voici la présentation de l'éditeur :
Citation :
On appelle " prise de tête " le fait de penser à des choses qui n'ont aucun rapport avec la réalité. Oh la la ! D'après cette définition, vous vous direz sans doute que vous, vous ne vous prenez jamais la tête... Eh bien, détrompez-vous ! Ce genre même de réflexion constitue déjà un exemple typique de prise de tête. En fait, tout le problème réside dans la représentation que l'on se fait de la réalité... La réalité, c'est notre corps et le milieu qui nous entoure. Les gens normaux (moi, par exemple....) savent très bien que les choses fonctionnent comme ça. Les névrosés (hystériques, agités du bocal), c'est-à-dire tous les autres, sont irrémédiablement convaincus que la réalité réside dans leur tête. Il y a vraiment de quoi se flinguer ! D'ailleurs, il y en a beaucoup qui le font... Mais, cela ne suffit pas à diminuer le nombre de névrosés qui représentent toujours la majorité de la population. Pour nous libérer de cette pensée névrotique et revenir vers la réalité dont elle nous éloigne, ce livre nous expose précisément toutes les techniques qui peuvent nous permettre d'y parvenir, et de jouir enfin de la vie. Et parce que rien ne vaut le rire pour se rapprocher de la réalité et en finir avec la parano, l'auteur ne manque pas d'humour ou de provocation pour illustrer chacune de ses théories.

Et finalement, mon préféré, À la recherche des câlins perdus, avec toujours ce ton décalé mais là Giacobbe se lâche totalement et n'hésite plus à houspiller ses lecteurs, ces grands enfants gâtés. Petit extrait :
Citation :
Les gens qui prétendent refuser l'amitié parce que ce qu'ils veulent, c'est l'amour, tiennent un discours d'enfant. Ils veulent l'amour, parce que ce qu'ils veulent, c'est être aimés, mais ils ne savent même pas ce que c'est que l'amitié.  

Et la présentation de l'éditeur :
Citation :
Trois personnalités coexistent en chacun de nous : l'enfant, qui a toujours besoin qu'on lui fasse des câlins, l'adulte, qui se suffit à lui-même, et le parent, qui dorlote les autres. C'est sur l'équilibre de ces trois personnalités que se jouent notre bien-être et notre rapport aux autres. Malheureusement, nous restons souvent des enfants, et c'est la base de toutes les névroses. Insatisfaction, difficultés d'adaptation, dépression, possessivité, peurs, anxiété en sont les manifestations. Giulio Cesare Giacobbe, philosophe et psychothérapeute, nous enseigne avec légèreté et humour à rester enfant en sachant être humble, à devenir adulte en apprenant à nous défendre, et à être un parent en apprenant à aimer.

Je suis contente que ce sujet vous plaise, j'avais un peu peur de m'y retrouver en ermite, à méditer, seule sur la montagne. lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vavyala
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 269
Age : 35
Localisation : Entre une forêt francilienne et celle des pages des livres de ma bibliothèque
Date d'inscription : 27/08/2018

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Lun 3 Déc 2018 - 9:57

Je passe en coup de vent sur le topic avant de partir à mon cours de sport, pour partager que, de la même façon le livre de Jacques Fradin que tu as présenté Cat me semble très intéressant sur les différentes strates du cerveau et la gestion théorique du stress qui puisse être menée en accord avec ces strates, le dernier livre dont tu parles, celui de Giacobbe, sur les 3 personnalités qui cohabitent et doivent s'équilibrer me semble très intéressant!

Je repasserai plus tard dans la semaine pour développer l'intérêt que ces thématiques éveillent chez moi!
Voilà, je voulais juste encourager la vie de ce topic qui m'ouvre des horizons! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Agathe
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 39
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 09/01/2018

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Ven 7 Déc 2018 - 10:26

Merci d'avoir créé ce topic qui me passionne ! J'ai dans ma bibliothèque le livre de Rosenberg et il faut que je le lise vous m'avez donné envie.
J'aime beaucoup Christophe André il dégage une telle bienveillance. En ce moment je lis "Et n'oublie pas d'être heureux, abécédaire de psychologie positive", j'aime beaucoup on peut le lire un peu au hasard.
J'attends donc avec impatience la suite de vos échanges. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Vavyala
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 269
Age : 35
Localisation : Entre une forêt francilienne et celle des pages des livres de ma bibliothèque
Date d'inscription : 27/08/2018

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Ven 7 Déc 2018 - 11:10

N'hésite pas à partager avec nous Agathe ce qui te marque dans cet abécédaire! Et bonne découverte de Rosenberg!

Ton post m'a rappelé que je n'ai pas pris le temps de préciser pourquoi le livre de J. Fradin présenté par Cat m'intéresse.
Dans "Émotions: enquête et mode d'emploi", Art-mella aborde dans une BD la question de ces différentes strates du cerveau (le cerveau reptilien, le cerveau limbique et le néo-cortex):
Citation :
Le néocortex: c'est lui qui se charge du langage et des processus complexes, il est lent.
Le cerveau limbique: c'est lui qui traite les émotions, il est plus rapide.
Le cerveau reptilien: il se charge des sensations, c'est le plus rapide et comme il se charge de la survie, il a la priorité.
Donc, pour être capable d'accueillir rapidement ses émotions, l'astuce c'est de se concentrer sur les sensations (cerveau reptilien, rapidité maximale!). Après, bien sûr, si tu as le temps, tu peux aussi accueillir tes émotions avec des mots.
Le livre de Jacques Fradin me semble reprendre et développer de manière plus poussée ces idées. Donc même s'il pêche par des solutions pratiques, comprendre la théorie du fonctionnement de notre cerveau me semble un préambule pour inventer ses propres solutions.

En ce qui concerne G.C. Giacobbo, les trois livres présentés par Cat me semblent très intéressants, complémentaires et l'humour qui transparait est très agréable (ne pas nous prendre trop au sérieux, ça fait du bien!). En ce moment, le troisième livre m'interpelle plus car je côtoie quelques proches qui ressentent un manque d'amour (l'impression que leur panier de besoin d'amour et de reconnaissance est percé). J'ai répondu (maladroitement) que je ne pense pas que leur panier soit percé, mais qu'ils attendent qu'il soit rempli par leur entourage et ne se donnent pas assez d'amour pour le remplir aussi. Lire un livre sur ce sujet me permettrait peut-être de mieux comprendre pourquoi cette dépendance à ces amour et reconnaissance (presque exclusivement) extérieurs et comment encourager mes proches à restaurer leurs 2 autres personnalités (l'adulte et le parent). Parce que là, je me sens un peu démunie pour les aider...  Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Agathe
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 39
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 09/01/2018

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Ven 7 Déc 2018 - 12:34

J'ai regardé les livres de Giacobbo sont difficiles à trouver et c'est dommage car ils avaient l'air intéressants. Pour ce qui est de se donner de l'amour tu as raison mais nous ne sommes pas tous équipés pareil et le passé joue beaucoup dans la répartition enfant adulte parent. C'est un vrai travail sur soit pour obtenir une certaine "indépendance" affective...
Il est surtout question dans l'abécédaire de Christophe André de psychologie positive et il donne quelques astuces comme la pratique de la gratitude et des petits bonheurs. Pour ma part chaque soir je note trois bonheurs de la journée, rien d'extraordinaire mais un levé de soleil, un chocolat, un fou rire avec une collègue font parfaitement l'affaire et je remercie pour cela... Cet exercice permet même dans les journées les plus noires de s'obliger à chercher les "bons" moments.
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
Lioness of Brittany
avatar

Nombre de messages : 2749
Age : 49
Localisation : Aboard the Charlotte Rhodes
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Ven 7 Déc 2018 - 15:03

@Cat : je note Giacobbo comme un auteur à découvrir Wink

Pour celles qui ont des problèmes avec la nourriture, leur poids, je conseille vivement les ouvrages de G. Apfeldorfer, en premier lieu : Maigrir, c'est dans la tête. Sous ce titre un peu racoleur se cache un ouvrage extrêmement intéressant sur les troubles du comportement alimentaire, la relation de l'individu avec son corps, sa relation aux autres. Il m'a permis de mieux m'accepter. Cette lecture a été une véritable révélation, c'est ma bible Very Happy

Et j'ai l'intention de lire du même auteur : Pas de panique, manuel à l'usage des phobiques, angoissés et peureux, lecture que je devrais mettre en tête de mes priorités Rolling Eyes

@Agathe : les petits bonheurs du quotidien, c'est une chose que je pratique spontanément, en me disant à un moment de la journée qu'une promenade au soleil c'est sympa, ou que ce thé sous la couette devant un bon film c'est divin, ou en me remémorant une discussion positive de la journée. Je n'avais jamais eu l'idée de noter ces petits moments, c'est une très bonne idée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Vavyala
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 269
Age : 35
Localisation : Entre une forêt francilienne et celle des pages des livres de ma bibliothèque
Date d'inscription : 27/08/2018

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Ven 7 Déc 2018 - 16:11

Merci pour le retour Agathe et je t'envie Marganne de le pratiquer spontanément! (ma réussite dans ce domaine est très dépendante de mon humeur  Razz )

Suite à un défi 21 jours que j'avais suivi pour mettre en place de nouvelles habitudes de psychologie et éducation positives, j'ai un petit cahier dans lequel je note:
- un bref résumé de la journée
- ma météo des émotions du jour
- 2 choses apprises dans la journée (pour prendre conscience qu'on apprend tous les jours des choses sympas nouvelles  cheers )
- 2 moments de gratitude pour des personnes qui m'ont apporté de beaux moments  sunny
- 2 choses pour lesquelles je suis contente d'avoir fait quelque chose de positif (pour m'habituer à avoir de l'auto-reconnaissance, ne pas en attendre de mon entourage, même si ça fait toujours plaisir d'en recevoir)
Dans la lignée de ce point, je me suis donnée comme habitude de me fixer mes propres objectifs et auto-évaluation de progression en tai chi chuan (pour être relativement indépendante de l'avis extérieur du prof).
En parallèle, ma sœur cadette m'a offert il y a quelques années un carnet dans lequel je note mes petits bonheurs.

Les jours de blues, je feuillette ce cahier ou ce carnet et je reprends conscience que la vie me gâte tout compte fait Smile

Mais en ce moment, comme je disais plus haut, ce qui me tracasse parfois, c'est de ne pas toujours trouver les bons mots pour encourager certains de mes proches à prendre conscience de leur valeur, indépendamment de leur entourage (souvent collègues) qui les ignorent ou déprécient injustement.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24078
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Mar 11 Déc 2018 - 17:01

Merci pour vos retours, les filles!  cheers

Vavyala a écrit:
Dans "Émotions: enquête et mode d'emploi", Art-mella aborde dans une BD la question de ces différentes strates du cerveau (le cerveau reptilien, le cerveau limbique et le néo-cortex):

Voilà qui m'a l'air très sympa, je note immédiatement la référence.

Sur le même sujet et dans un mode tout aussi abordable, ça me fait penser au dessin animé Inside Out (Vice-versa), que je conseille à tous, petits et grands, en particulier les colériques !  lol! Très pédagogique et drôle, en plus.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vavyala
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 269
Age : 35
Localisation : Entre une forêt francilienne et celle des pages des livres de ma bibliothèque
Date d'inscription : 27/08/2018

MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   Mar 11 Déc 2018 - 17:27

cat47 a écrit:
Vavyala a écrit:
Dans "Émotions: enquête et mode d'emploi", Art-mella aborde dans une BD la question de ces différentes strates du cerveau (le cerveau reptilien, le cerveau limbique et le néo-cortex):

Voilà qui m'a l'air très sympa, je note immédiatement la référence.

Pour te donner une idée du travail de vulgarisation d'Art-mella (ainsi qu'aux autres qui seraient intéressés), voici l'adresse de son blog/site internet:
http://conscience-quantique.com/fr/

Dans le menu "Bandes dessinées", on a accès gratuitement à toutes les BD qu'elle a publiée en ligne.
Pour sa série Émotions: enquête et mode d'emploi, les BD format papier sont constituées d'inédits, mais elle a posté dans le même menu quelques extraits qui donnent une idée de sa façon de raconter (pour te/vous faire une idée si ça accroche ou pas pour toi/vous).
Ce dont je parlais sur les strates du cerveau est lisible dans l'extrait numéro 2: http://conscience-quantique.com/extrait-2-accueillir-une-emotion/
J'aime beaucoup aussi les 4 directions des émotions qui décrit comment se stresser pour une chose qu'on aimerait faire est contreproductif: http://conscience-quantique.com/extrait-3-les-4-directions-des-emotions/
Si vous accrochez à son style, elle vend directement ses BD sur son site. Après avoir découvert ses BD grâce à la page facebook du magazine Kaizen, j'ai ainsi acheté ses BD et comme elles me conviennent, elles font partie des bases auxquelles je reviens quand je dois surmonter un problème épineux. cheers

J'adore l'extrait de Vice Versa que tu as posté  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une raison pour des sentiments   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une raison pour des sentiments
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photo de la raison pour la quelle j'étais absente
» Remède pour soulager l'arthrose
» [Gudule] La vie à reculons
» Wallace, Edgar
» 10 raisons de s'abonner à Free Mobile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: On revient à la réalité^^-
Sauter vers: