Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Anita Brookner

Aller en bas 
AuteurMessage
elixir
Manteau de Darcy
elixir

Nombre de messages : 51
Age : 37
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Anita Brookner   Dim 3 Juin 2007 - 17:43

Connaissez-vous Anita Brookner ?

Anita Brookner
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Écrivain anglaise, née à Londres en 1928, subtile observatrice des gens et des situations, Anita Brookner décrit, de manière nostalgique et intimiste, des personnages en demi-teintes, et comment ils ont raté leur vie. Elle enseigne la littérature à l'Université puis l'Histoire de l'Art.

Elle obtint le Booker Prize en 1984 pour 'Hôtel du lac'. Elle a souvent été comparée à Henry James et Jane Austen.


Œuvres :

Les règles du consentement
L'automne de Monsieur Bland
Le dernier voyage
Une chute très lente (1998)
Hôtel du lac (1984)
Dolly
La porte de Brandebourg
Regardez-moi (1983)
La vie quelque part
Les visiteurs de l'été
Sofka

Une dame m'a dit de lire au moins un de ses livres car elle écrit très bien et que son style se rapproche de celui de Jane Austen. J'ai emprunté les Portes de Brandebourg à la Médiathèque. Je vous dirai ce que j'en pense.

Quelqu'un connait cet auteur ?
Revenir en haut Aller en bas
elixir
Manteau de Darcy
elixir

Nombre de messages : 51
Age : 37
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Lun 11 Juin 2007 - 9:08

bon, je l'ai lu, c'est bien mais je n'en garde pas un souvenir impérissable ! La psychologie des persos est vraiment bien rendue. ils sont attachants avec leurs faiblesses. Bon livre mais j'ai lu mieux en bref.
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
misshoneychurch

Nombre de messages : 5677
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Lun 11 Juin 2007 - 10:08

Merci pour cet avis Elixir Wink Si je n'ai plus rien à lire (ce qui ne risque pas d'arriver avant un petit moment...), je me pencherais sur son cas.

Sinon, c'est fou ce qu'il y a d'auteurs comparés à Jane Austen. Il suffit qu'il y ait un petit truc qui la rappelle pour qu'on l'utilise comme argument de vente. C'est bien parce que ça montre que notre Jane est vue comme une référence, même en France (en tout cas, dans le milieu de l'édition). Mais c'est quand même un peu de la publicité mensongère aussi.
Revenir en haut Aller en bas
whiterose
Coléoptère d'Afrique
whiterose

Nombre de messages : 253
Age : 30
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Ven 24 Avr 2009 - 13:37

J'ai lu un roman de Anita Brookner, il y a peu de temps, c'était "Regardez moi". J'appréhendais un peu, car j'avais lu certaines critiques qui disaient que certains romans de cet auteur étaient vides, fades, etc...
Mais pour ma part, j'ai beauoup aimé ce roman là, j'ai trouvé que c'était un beau roman sur la solitude, triste aussi, ca aurait pu être une belle histoire d'amour, l'heroïne raconte sa vie, qui est assez désolante, mais elle le raconte avec lucidité, avec un regard ironique...
Je ne sais pas si quelqu'un l'a lu sur ce forum. Elle m'a fait un peu rappeler à l'héroïne de "Une divine plaianterie", de Margaret laurence, que j'ai un peu mons aimé, mais aussi à l'héroïne de "Poussière", cette facon d'être fascinée par les autres, elle est entourée par des personnes qui lui semblent auréolés par la chance, la beauté, et qui exercent sur elle une facination..J'aimerais bien avoir votre avis si quelqu'un a lu ce roman...
Par contre je n'ai pas trouvé que ca ressembler vraiment à Jane Austen, peut-être, est ce par la facon dont elle dépeint les sentiments, qu'elle arrive à décrire finement et justement.
Revenir en haut Aller en bas
http://bookscave.wordpress.com
Dulcie
Ville du Nord...
Dulcie

Nombre de messages : 799
Age : 31
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Jeu 8 Déc 2011 - 12:44

Providence

J'ai donc entamé ma découverte d'Anita Brookner avec ce titre. Une romancière que j'avais envie de lire depuis un ou deux ans, mais j'avais aussi été ralentie pour avoir entendu parler de ses héroïnes ternes coincées dans des histoires médiocres. Neutral

Eh bien avec ce roman, c'est bien ça ! Razz Mais ça ne m'a pas déplue. Smile

On partage quelques mois de la vie de Kitty Maule, une prof d'université de 29 ans (spécialisée dans la littérature romantique du 19e siècle), qui se partage entre son appartement de Londres et la maison en province de ses grands-parents maternels (aux origines russes et françaises), ses conversations avec sa voisine de palier ou ses visites à une collègue, toutes célibataires comme elle. Amoureuse d'un autre professeur, il n'est pas assez entreprenant. Un jour elle prend soudainement conscience de l'inefficacité de sa vie...

Anita Brookner ressemble beaucoup à Barbara Pym par exemple. Elles partagent le même type d'héroïne, la recherche de l'amour, souvent ratée, le même milieu social, ici juste un peu plus intellectuel. Par contre, la tonalité d'ensemble est peut-être plus triste, plus sombre. Le regard est plus intérieur, car on se concentre essentiellement sur les impressions de Kitty, ce qu'elle voit, éprouve... Les autres personnage restent accessoires, passagers. Il y a une raison finale, très grinçante et plutôt horrible à cela affraid , mais en attendant ça peut donner l'impression d'une histoire pas assez élargie, trop confinée à la vie banale de Kitty.

C'est court, intéressant à défaut d'être totalement plaisant : ça met un peu le moral au même niveau que la vie de l'héroïne, mais je recommande quand même la lecture d'au moins un roman de Brookner (pour ceux qui apprécient ce genre de bouquins).
Moi j'en lirais sûrement un second un jour ou l'autre. sunny
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
cat47

Nombre de messages : 24094
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Jeu 8 Déc 2011 - 18:06

Tes commentaires donnent envie, Dulcie. Very Happy En lisant le début de ton post, j'ai tout de suite pensé à Barbara Pym, et hop, tu la cites. Si le style de Brookner est aussi agréable que celui de Pym, voilà qui est encore plus motivant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9365
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Jeu 8 Déc 2011 - 18:26

Tout comme Cat, je trouve que ton avis Dulcie fait envie Razz
(et la lecture des avis précédents m'a intéressée car je ne me souviens pas être venue me promener sur ce topic auparavant).

Cela me donne une furieuse envie de me faire mon propre avis. On verra bien vers quel roman me porteront les circonstances.

Whiterose : tu évoques Margaret Laurence. C'est un auteur que j'aimerais découvrir également ... Je ne crois pas qu'elle ait son topic ceci dit ...
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9365
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Jeu 15 Déc 2011 - 0:43

Un petit lien vers une interview d'Anita Brookner (en anglais).
http://www.theparisreview.org/interviews/2630/the-art-of-fiction-no-98-anita-brookner

Bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
Dulcie

Nombre de messages : 799
Age : 31
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Jeu 15 Déc 2011 - 12:39

Merci pour le lien. Very Happy
C'est agréable de pouvoir lire une longue interview aussi 'travaillée'.

Et la section 'Interviews' du site en contient plein d'autres qui semblent intéressantes : E.M Forster, Evelyn Waugh, Rosamond Lehmann... ; quantité d'écrivains ou autres des années 50 jusqu'à aujourd'hui. rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
Dulcie

Nombre de messages : 799
Age : 31
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Jeu 22 Nov 2012 - 14:18

Lu un deuxième roman de Brookner : Julia et moi.

Le récit à la 1e personne d'une femme d'une soixantaine d'années. Elle revient sur sa vie d'épouse, ses rapports distants avec son mari, avec ses diverses connaissances, sa relation compliquée avec sa fausse amie Julia, une femme excentrique, soi-disant très particulière, alors que la narratrice se juge au contraire extrêmement banale.
On voit également la mise en place de sa nouvelle vie, ses sentiments, depuis son veuvage.

C'est un roman que j'ai lu avec plaisir. L'héroïne raconte son histoire avec beaucoup de finesse, d'attention, une ironie voilée, et en cela c'est agréable. Mais le contenu d'ensemble reste trop vide, surtout à mesure que les pages s'accumulent. Un livre de regrets tristes, de constats résignés, mais aussi un climat trop propre, toujours poli, délicat et à demi sacrificiel, ça devient un tantinet agaçant et peu agréable pour notre état d'esprit.

Une assez bonne découverte malgré tout.

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9365
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Ven 7 Déc 2018 - 11:49

Je viens de lire "Providence" le deuxième roman d'Anita Brookner (disparue en 2016), présenté par Dulcie ci-dessus et j'ai beaucoup aimé Very Happy
Dulcie si jamais tu me lis, dommage que tu ne viennes plus   No

Ce que j'ai pu lire sur l'oeuvre d'Anita Brookner c'est qu'elle fait partie de ces écrivaines sous-estimées car estampillées "littérature féminine" (et parfois même "littérature féminine sentimentale", ce qui est encore pire, car de potentielles lectrices attirées par cette étiquette se sentiront forcément trahies). Dulcie et Whiterose ont parfaitement résumé ce qui se dégage de ses romans (dont on dit qu'elle écrivait toujours plus ou moins le même, avec un rythme de publication annuel).

Dulcie a écrit:
Anita Brookner ressemble beaucoup à Barbara Pym par exemple. Elles partagent le même type d'héroïne, la recherche de l'amour, souvent ratée, le même milieu social, ici juste un peu plus intellectuel. Par contre, la tonalité d'ensemble est peut-être plus triste, plus sombre.

whiterose a écrit:
un beau roman sur la solitude, triste aussi, ca aurait pu être une belle histoire d'amour, l'heroïne raconte sa vie, qui est assez désolante, mais elle le raconte avec lucidité, avec un regard ironique...
...
Par contre je n'ai pas trouvé que ca ressemblait vraiment à Jane Austen, peut-être, est ce par la facon dont elle dépeint les sentiments, qu'elle arrive à décrire finement et justement.

Je confirme que celles qui aiment l'univers de Barbara Pym devraient apprécier Brookner. Ce roman m'a également fait penser à Muriel Spark Wink

Ce n'est pas très gai, certes, mais j'ai aimé le portrait de cette jeune femme qui "se fait un film" comme on dirait aujourd'hui. Elle ne retient que ce qu'elle veut voir de son Maurice et élude tous les signaux négatifs. Un travers dans lequel nous sommes toutes susceptibles de tomber un jour No cette jeune universitaire, spécialiste de Benjamin Constant, promise à un brillant avenir, en arrive même à aller voir une voyante pour se faire confirmer ce qu'elle veut entendre...

Je pense tenter un jour le roman qui lui a permis de remporter le Booker Prize "Hôtel du Lac" (mais je vais attendre un certain temps car il semble présenter quelques similitudes avec "Providence").

Voici une anecdote relatée par Julian Barnes dans le Guardian (article publié en hommage à Anita Brookner en mars 2016 Arrow ) :

Julian Barnes a écrit:
We met in 1984, having both been shortlisted for the Booker prize. When our mutual editor Liz Calder rang her up to report the news, Anita replied, “I think I shall go out and get a pair of shoes resoled. That will help me keep my feet on the ground.” When she won, she went up to the dais, received the cheque, turned to the audience with immaculate poise, and began: “Usually, when I stand up, I go on for about 50 minutes” – then a pause of perfect length, before she added – “with slides.” Afterwards, Malcolm Bradbury (whom I had never met before) came up and slung a consoling arm around my shoulder, “Well,” he said, “I don’t think you should have won. But I don’t think you should have lost to that book.” This was an ignoble remark, but mildly prophetic. The (mainly male) press dubbed her “Modest Anita” and – ignoring her stellar career as an art historian – decided to pigeonhole her as a lonely spinster whose life had not worked out and who therefore consoled herself by writing novels, once a year, as a regular act of comfort, like a posh version of buying herself a box of Quality Street.
Revenir en haut Aller en bas
Uly
Lady à la rescousse
Uly

Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 19/04/2016

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Ven 7 Déc 2018 - 12:12

Moi j'ai lu il y a fort, fort, fort longtemps A Friend from England donc plus aucun souvenir ...

Il y a une autre romancière un peu dans son style mais impossible de me rappeler son nom Embarassed

Edit : Si ! Joanna Trollope

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Joanna_Trollope
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
Dulcie

Nombre de messages : 799
Age : 31
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Jeu 13 Déc 2018 - 15:26

serendipity a écrit:
Je viens de lire "Providence" le deuxième roman d'Anita Brookner (disparue en 2016), présenté par Dulcie ci-dessus et j'ai beaucoup aimé Very Happy
Dulcie si jamais tu me lis, dommage que tu ne viennes plus   No

C'est un heureux hasard que je décide de "revenir jeter un oeil" sur le forum et tombe sur ton message ! Smile  Oui j'ai déserté depuis très longtemps mais je vais tâcher de reprendre mon compte pour ce début d'année 2019.

Sinon, j'ai depuis lu un 3e roman de Brookner, fin 2016 : "Les règles du consentement". Je ne me rappelle déjà plus de l'histoire même si encore une fois, les personnages féminins y avaient la part prépondérante. C'était un bon roman, toujours de registre pessimiste. Je me rappelle l'avoir trouvé un peu ardu, compliqué à lire au niveau du style (dit non péjorativement). Plutôt dense de pensée et de formulation, voilà.
Pas du tout une priorité mais si l'occasion se présente, je continuerai volontiers de découvrir Brookner à l'avenir.

Uly, j'avais lu en 2012, un roman de Joanna Trollope, "La femme du pasteur", pas mal, distrayant selon mes maigres souvenirs. Et en effet, le même genre de romancières anglaises, même si plus "facile d'accès", il me semble. Proche d'une auteure comme Angela Huth, je dirais.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9365
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Jeu 13 Déc 2018 - 16:14

Dulcie a écrit:
C'est un heureux hasard que je décide de "revenir jeter un oeil" sur le forum et tombe sur ton message ! Smile  Oui j'ai déserté depuis très longtemps mais je vais tâcher de reprendre mon compte pour ce début d'année 2019.

J'aime bien les heureux hasards Wink et je suis ravie, Dulcie, de te savoir prochainement de retour, welcome back cheers

Merci pour ton avis sur cet autre roman de Ms Brookner Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
cat47

Nombre de messages : 24094
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Anita Brookner   Lun 17 Déc 2018 - 17:15

Merci pour vos avis, Serendipity et Dulcie! J'ai Hôtel du Lac dans ma PAL, vous m'encouragez à le mettre dans mes bonnes résolutions pour l'année prochaine. cheers

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anita Brookner   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anita Brookner
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anita BROOKNER (Angleterre/Royaume-Uni)
» Anita Brookner
» Les Aventures d'Anita Blake
» [Hamilton, Laurell K.] Anita Blake, tueuse de vampires - Tome 1: Plaisirs Coupables
» ANITA BLAKE (Tome 11) PECHES CERULEENS de Laurell K. Hamilton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: