Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Solia
Sweeter than roses
avatar

Nombre de messages : 2621
Age : 28
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Lun 9 Juil 2007 - 12:48

Merci beaucoup Damien, ça m'a l'air très intéressant tout ça Wink .
Revenir en haut Aller en bas
http://mvrie.skyblog.com/
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Jeu 30 Aoû 2007 - 10:51

La patience est récompensée, mes souhaits sur Priceminister ont été exhaucés. J'ai enfin pu me commender les livres d'analyse de Lydia Martin et d’Ariane Hudelet.

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Jeu 6 Sep 2007 - 17:53

Je viens de recevoir l’ouvrage d’Ariane Hudelet. En parcourant sa bibliographie j’ai vu qu’elle avait écrits aussi une thèse sur les adaptations cinématographique des romans de Jane Austen.
En faisant quelques recherches pour voir si on pouvait trouver cette thèse je suis tombée sur ces liens. J’espère qu’ils n’ont pas été déjà postés.

http://www.univ-lemans.fr/lettres/labo/grilum/activites/seminaires/pride_prejudice.html
http://gvisy.free.fr/article.php3?id_article=45
http://www.cairn.info/search.php?fulltext=ariane%20hudelet

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 32
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Jeu 6 Sep 2007 - 18:00

merci! le deuxieme lien est tres interessant!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 33
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Jeu 6 Sep 2007 - 18:34

@ Ekaterin64. Merci beaucoup ! Les articles ont l'air tous très intéressants. Je vais lire ça tout de suite.


EDIT : Les articles d'Ariane Hudelet sont très passionnants. Elle s'intéresse réellement au cinéma et cela se voit quand elle en parle.
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Ven 7 Sep 2007 - 12:05

Lors de mon précédent message je ne vous avez pas dit que j'étais aussi tombé sur l'adresse mail d'Ariane Hudelet. Je lui ai écrit à tout hasard et sans beaucoup d'espoir de réponse. Je lui demandais où je pouvais me procurer sa thèse (il s'avère qu'elle n'a pas été publiée).

Croyez le ou non, mais elle m'a répondu. Mail envoyé hier et réponse aujourd'hui. Et cerise sur le gâteau, elle m'a très gentiment envoyé sa thèse en fichier pdf. Et aussi un lien sur un autre de ses articles (mais cette fois-ci en anglais).
http://www.jasna.org/persuasions/printed/number27/hudelet.pdf
Je ne préfère pas mettre un lien public (elle ne m'en a pas donné d'autorisation), mais si certains membres sont intéressés, qu'ils me contactent par mp.

Je lui ai aussi donné l'adresse du forum, au cas ou elle voudrait venir discuter avec nous Wink

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death


Dernière édition par le Ven 7 Sep 2007 - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 32
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Ven 7 Sep 2007 - 12:11

Oh c'est genial! ta boite de mp va exploser ekat! j'y vais tout de suite ( ça va me faire oublier que je suis une pitoyable conductrice)
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 33
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Ven 7 Sep 2007 - 13:19

@ Ekaterin64. Tu en as de la chance ! Quel est sujet de sa thèse ? Son article sur la première scène de rencontre entre Darcy et Lizzy est très bien.
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Ven 7 Sep 2007 - 13:24

Le titre de sa thèse est Images du corps et corps imaginaires :
les romans de Jane Austen et leurs adaptations cinématographiques

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 33
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Ven 7 Sep 2007 - 13:26

Elle utilise quelles adaptations ? J'imagine que le film de Joe Wright est sorti trop tard... C'est dommage parce qu'il y aurait des choses à dire sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 32
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Ven 7 Sep 2007 - 13:34

elle utilise toutes les versions sorties dans les années 90, ainsi que Bridget Jones & Bride & Prejudice! je suis en train de le lire ( bon il y a tout de même 591 pages^^), mais l'introudction est déjà trés bien!

merci beaucoup Ekat!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Ven 7 Sep 2007 - 13:42

Ne l'ayant pas encore lu je ne peux te réponds pour le moment que par rapport à son sommaire.
Elle cite les adaptations suivantes, mais je ne sais pas encore si elle parle de toutes dans son texte. Persuasion (1960, 1971, 1995), P&P (1940, 1952, 1958, 1967, 1979, 1995), S&S (1971, 1985, 1995), Emma (1948, 1960, 1972, 1996, 1997), Mansfield Park (1983, 1999), Clueless 1995, Kandukonden Kandukonden 2000, Le Journal de Bridget Jones 2001, Northanger Abbey 1986, Jane Austen in Manhattan 1980, Metropolitan 1990.

La thèse a été soutenue en 2003, donc pas de référence à la version de Joe Wright ni celle de Bollywood.

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 33
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Ven 7 Sep 2007 - 18:14

Je trouve que la démarche d'analyse d'Ariane Hudelet est très intéressante. Son travail sur les adaptations est tout simplement passionnante.

Ekaterin. Toi qui as le livre sur l'adaptation de Joe Wright, peux-tu nous dire ce qu'elle en dit ? Pense t-elle que le film est une réussite ?
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Ven 7 Sep 2007 - 18:20

je vais essayer de vous en faire un résumé, du moins des parties en français

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 17185
Age : 38
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Sam 8 Sep 2007 - 17:47

Je connais très bien le bouquin présenté par Muezza puisque je m'en suis beaucoup servi l'année dernière pour préparer le CAPES, ma prof étant très nulle, il a fallu que je me procure d'autres bouquins d'analyse, le livre du CNED (couverture bleue sans photo) est encore meilleur que celui là qui me semble plus fouillis ..
.Il y a beaucoup d'articles et il faut trier, beaucoup de chapitres sont assez confus.

Dans le CNED, il y avait toute une partie sur le roman en lui même et une plus petite sur le film avec des analyses très détaillées de certaines scènes.
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 33
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Sam 8 Sep 2007 - 21:37

@ Marie21. Le livre du Cned est mieux alors ? Est-ce que l'analyse est très riche ? Que pense l'auteur du film de Joe Wright ?
Je sais que je pose la même question à chaque fois. J'hésite à me l'acheter. J'ai acheté un livre d'un critiqui qui détestait le film et au bout d'un moment la lecture devennait très lassante.
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 17185
Age : 38
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Dim 9 Sep 2007 - 20:11

non, j'ai trouvé plus de pour que de contre dans le livre du CNED mais il me semble moins riche que l'autre livre Ellipse en chapitres et puis le livre Ellipse donne un aperçu sur les autres adaptations de Jane Austen. Mais il y a plus de critiques négatives du livre même si c'est eux qui ont répété qu'il ne fallait pas se baser sur la question de fidélité entre roman et film.
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Dim 9 Sep 2007 - 20:31

Désolé pour le retard Damien Tinley, mais j’attendais de finir entièrement de lire le livre. Je t’avais dit que j’en ferais un résumé, mais je modifie légèrement mon projet. D’une part parce que le livre est ½ en français et ½ en anglais. Malgré cela, je ne regrette pas mon achat, même si je suis consciente d’être passé à côté d’une bonne partie de l’analyse d’Ariane Hudelet. D’autre part, parce que la partie qui me restait à lire était trop riche. Néanmoins j’ai relevé quelques éléments pour répondre à ta question.
Même si je n’ai pas pu lire tout le livre, je ne pense pas avoir perdu les idées essentielles. Sûrement et c’est dommage, la partie technique de l’analyse cinématographique. Heureusement pour moi les parties en français comprenaient en plus d’une partie du corps du texte, l’introduction et la conclusion. Elle y reprenait les grands thèmes qu’elle a développé dans son ouvrage.

Avant tout, il faut savoir que l’ouvrage est une méthodologie de CAPES, c’est un livre qui se veut avant tout scientifique et analytique. Il m’a semblé qu’Ariane Hudelet faisait tout son possible pour être le plus neutre possible dans ses commentaires. A aucun moment elle dit clairement si elle a aimé ou non le film. Pour bien étayer ce commentaire, elle fournit en exemple de nombreuses références littéraires, historiques et cinématographiques.
Elle commence par bien mettre en garde les étudiants, qui doivent surtout éviter de faire une hiérarchie systématique entre le texte de Jane Austen (qu’elle présente comme l’un des romans les plus lu de la littérature britannique) et le film d’une réalisateur quasi inconnu dont c’est le 1er long métrage. Il faut surtout éviter la facilité et les analyses improductives. Elle conseille plutôt de faire un parallèle entre les deux et non d’étudier le film comme une illustration du roman. Elle reconnaît qu’il est difficile de se défaire de la critique « austenienne » et conseille donc de procéder à de nombreux visionnages et lectures. Elle souligne aussi l’importance d’une analyse pure de l’image, car aujourd’hui le cinéma peut s’étudier comme une œuvre à part entière.

Pour elle, nombreuses adaptations de Jane Austen n’ont pu éviter de coller trop au texte. Cet académisme les a condamné à toutes plus ou moins se ressembler. Certains critiques jugent qu’ils y a beaucoup d’aspects dans les romans qui sont intransposables. Pour Ariane Hudelet cette vision montre bien l’absurde de la fidélité au texte. Elle complète en disant que cette recherche est d’autant plus inutile, car chaque lecteur s’est déjà forgé sa propre vision de l’histoire. La conception d’une vision unique dans la littérature et le cinéma limite la création. Pour elle c’est d’ailleurs un paradoxe de voir autant d’adaptations autour des romans de Jane Austen, alors qu’au départ ce n’est pas un auteur « visuel ».

Pour elle aucune ouvre ne peut s’étudier hors de son contexte « historique ». C’est Working Title qui produit le film, il semblerait qu’après Bridget Jones, il veuille réaffirmer son image de créateur de comédies romantiques. Pour Joe Wright qui n’avait jamais vu aucune des autres adaptations, elle parle de fraîcheur dans sa façon d’appréhender P&P.
De la version 1940, elle parle de film théâtral, burlesque voire loufoque. Des versions qui se situent entre 1952 et 1979, elle les jugent trop banales et académiques (l’exemple type d’adaptations que collent trop au texte). Avec la version de 1995 et le succès qu’on lui connaît, une rupture s’opère. A partir de là, les adaptations commencent à introduire l’importance du corps et la sensualité sous-jaçante qui se dégage entre les personnages. C’est le début de ce qu’elle appelle « l’Austenmania » qui se cristallise essentiellement autour de Colin Firth (Darcymania). Donc forcement P&P 2005 devrait souffrir de cette comparaison.

Ariane Hudelet parle de deux courants qui opposent depuis longtemps les critiques. Il y a toujours eu des débats passionnés autour du roman. En choisissant une des ces deux visions, Joe Wright a fait basculer le débat du roman à son film. Pour certains P&P raconte un conte de fée. Pour d’autres, il s’agit de l’histoire de l’asservissement d’une femme trop moderne pour son temps, qui finit pourtant par céder à la pression en se résignant à un mariage conforme à la société.
Pour Ariane Hudelet, Joe Wright a privilégié le côté romantique tout en gardant certaines tensions dramatiques. Il met aussi bien en avant l’énergie physique et la vivacité intellectuelle de Lizzie, qui est mise en valeur grâce à la placidité de Jane. Exemple lors du voyage de Jane à Londres, cette dernière est placée dos au cocher, elle subit son destin. Par comparaison Lizzie est placée à côté du cocher lorsqu’elle rend visite à Charlotte. Lizzie 1995 court tout le temps, la Lizzie de Joe Wright est beaucoup plus mélancolique. Il montre une héroïne atypique face à un entourage très exubérant. Il se démarque de l’immobilisme des autres adaptations, sa Lizzie est une vision moderne. Elle trouve quand même absents du roman l’ironie (notamment la vision du couple), ainsi que les références économiques.
Tout est accès autour du couple, ils sont souvent éloignés de la foule (exemple avec la scène de la danse), de leurs classes sociales respectives. Comme si l’amour pouvait à lui seul effacer toutes les barrières. Leur mariage est une évidence dès le premier regard. Tous les clichés romantiques sont présents (et là elle parle de tous les symboles utilisés dans la scène à l’aube). Beaucoup de scènes où l’on retrouve entre les deux un jeu d’attirance/agressivité. Le tout accentué par la musique. Elle critique la fin américaine qu’elle explique par la différence de vision qu’ont les américains et les anglais sur le roman. Elle souligne que la Darcymania vient des USA.
Elle étend cette critique au films historiques qui depuis les années 80 abusent des ses normes romantiques. Ils privilégient la beauté des costumes et des décors au détriment des romans. Elle déclarent quand même que Joe Wright, tout en ayant fait ce choix stylistique, a tenté de se démarquer par son jeu de caméra et son sens du détail (ex. le fumier et la boue). Tentative qui malheureusement pour elle ne va pas assez loin. Elle condamne aussi les critiques qui ont occulté la beauté du film et la complexité du travail photographique. Il semble que Joe Wright ait revendiqué ce côté fiction et cette imagination visuelle. Elle le compare même par sa minutie du détail à des films comme Barry Lindon ou Age of Innocence. Comme Constable ou les peintres hollandais, il a utilisé la photographie pour dépeindre les hiérarchies sociales. Plus qu’une vision du roman, elle parle plutôt de la vision d’une partie de « l’Austenmia ».

A la fin elle récapitule les qualités et les défauts de différentes adaptations. De P&P 1995, on retiens une version pauvre visuellement (2005 lui est supérieur) mais qui introduit une sensualité et une dimension corporelle au roman. Elle rappelle que les »rajouts » (scène de l’étang ou du bain de Darcy) qui ont aidées à la mise en place de la »Darcymania », ont été décriées comme hérésie à l’époque par les puristes.
Bonne critique aussi pour Bride & Prejudice et Clueless où elle retrouve l’ironie des romans. Le 1er par la danse et le second par sa voix off. Persuasion est très beau par sa sobriété et le jeu des acteurs. Elle y compare la caméra qui bouge tout le temps avec celui de P&P 2005.
Pour elle le chef d’œuvre des adaptations de Jane Austen est S&S. Il réussit à rassembler à la fois le texte, la richesse visuelle et la réalisation. S&S « améliore » le roman (ex. Colonel Brando).
Cette variété dans les adaptations prouve bien que « l’Austenmania » est devenue une culture de masse : écrits et films autour à la fois de l’auteur (Becoming Jane) mais aussi des romans ; internet ; tourisme etc. Jane Austen est devenue une industrie, un produit culturel « entre appropriation et dépossession ». Un produit que le cinéma commence à peine exploiter.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. Plutôt que de donner une approche personnelle de sa vision de P&P 2005, il me semble qu’elle ait surtout voulu donner un maximum d’information sur le monde « Austenien » en général. A chaque étudiant de faire par la suite sa critique productive et constructive..

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 32
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Dim 9 Sep 2007 - 20:37

ekaterin64 a écrit:

Pour elle, nombreuses adaptations de Jane Austen n’ont pu éviter de coller trop au texte. Cet académisme les a condamné à toutes plus ou moins se ressembler. Certains critiques jugent qu’ils y a beaucoup d’aspects dans les romans qui sont intransposables. Pour Ariane Hudelet cette vision montre bien l’absurde de la fidélité au texte. Elle complète en disant que cette recherche est d’autant plus inutile, car chaque lecteur s’est déjà forgé sa propre vision de l’histoire. La conception d’une vision unique dans la littérature et le cinéma limite la création.
J'adore sa vision des choses ! Je pense totalement comme elle sur ce point. Puisqu'on a tous notre propre vision d'une oeuvre, c'est logique qu'une adaptation nous déçoive forcément un peu puisque c'est la sienne que le réalisateur nous présente. C'est bien ce qui fait la richesse des adaptations.

Merci pour cet excellent résumé, Ekat, le livre a vraiment l'être très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 33
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Dim 9 Sep 2007 - 20:56

@ Ekaterin. Merci beaucoup pour ce résumé très détaillé. Je pense que je vais facilement me laisser tenter. J'aime beaucoup son approche de l'adaptation. Je suis entièrement d'accord sur le travail esthétique et la réalisation créative.
Revenir en haut Aller en bas
Pumkie
Pauvre gouvernante
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 32
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Sam 18 Oct 2008 - 23:26

Très intéressant ce sujet! Je ne savais pas du tout que des livres d'analyse des adaptations de Jane Austen par rapport au roman pouvaient exister. En tout cas vos avis me donnent vraiment envie de me les procurer, ce que je pense faire assez rapidement!!
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 33
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   Dim 19 Oct 2008 - 13:02

@ Pumkie. Il existe effectivement des livres qui analysent les adaptations des roman de Jane Austen ! Ils sont en français en plus. Cela s'explique très facilement : Orgueil et préjugés de Joe Wright était au programme du concours de recrutement des profs d'anglais ! Du coup il y a eu pas mal de livres pour préparer ce concours. Les universitaires qui avaient fait des travaux sur le sujet en ont également profité pour se faire publier. Tout ça pour dire qu'on doit remercier ceux qui font les programmes du capes.

Si la question des films austéniens t'intéressent, on a un topic sur notre forum. On y parle d'un livre très bien fait qui analyse toutes les adaptations qu'il y a eu jusqu'en 2005 (il n'y a donc malheureusement pas les plus réscentes).

C'est ici
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pride and Prejudice 2005: livres d'analyse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Pride and Prejudice 2005, soirée lambtonienne
» Pride and Prejudice 2005 : avis sur la fin US
» Pride and Prejudice 2005 : la musique
» The Making of Pride and Prejudice - Sue Birtwistle & Susan Conklin
» Pride and prejudice, édition de luxe en anglais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Jane Austen :: Oeuvres et adaptations :: Pride and Prejudice :: P&P de Jane Austen-
Sauter vers: