Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Annwvyn
Subtle scent of rain
avatar

Nombre de messages : 6170
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Dim 1 Oct 2017 - 19:08

CARLO GOLDONI
(1707-1793)

« Ma foi, il n’est pas de chose qui mérite moins que l’on se dispute pour elle. C’est une femme qui vous oppose, qui vous bouleverse ? Une femme ! Que ne faut-il pas entendre ? Il n’y a certes pas de danger que je me querelle jamais avec quelqu'un à propos d’une femme ! Moi, Messieurs, je n’ai jamais aimé les femmes, je ne les ai jamais estimées et je soutiens hautement que la femme est pour l’homme une insupportable infirmité. » Laughing (La Locandiera)

Comme promis, je viens ouvrir un topic au dramaturge italien Carlo Goldoni. Je ne vais pas m’étendre sur sa biographie, en particulier parce que je ne la connais pas bien. Je vous invite donc à jeter un œil sur la page wikipédia de l’auteur Arrow.


Pour faire un résumé, et à vue de nez, je rappellerai seulement ici que Goldoni a inventé la comédie italienne moderne. Les comédies italiennes étaient dominées par le genre de la commedia dell'arte. Goldoni n'a pas complètement tourné la page de ce genre, et certaines de ses pièces y font écho (personnages grotesques, comique de situation appuyé...). Mais il a progressivement apporté une profondeur à ses histoires : un regard critique et moqueur sur la société de son époque, et un réalisme de certains personnages (social, ses personnages sont des personnes issues du peuple et de la bourgeoisie  ; mais aussi psychologique).

J’aime beaucoup cet auteur, dont l’écriture rappelle Marivaux qui est à peu près son contemporain. Mais on pourra aussi le comparer à Feydeau pour le comique de situation, voire à Tchekhov pour ses pièces chorales qui tirent vers la mélancolie. Jusque-là, j’ai vu cinq de ses pièces. Certaines m’ont semblé plus gaies et divertissantes (Une des dernières soirées de Carnaval, Les Jumeaux Vénitiens, Les Rustres), d’autres plus graves (La Trilogie de la Villégiature), d’autres encore sont un savant mélange de tendresse et d’acidité (La Locandiera).

En somme, il existe plusieurs Goldoni. Cet auteur est prolifique, et toutes ses pièces ne se ressemblent pas. Le curseur varie beaucoup entre l'humour et l'attendrissement d'une part, et l'amertume, le cynisme et la résignation d'autre part. Cela dépend des pièces, mais sans doute aussi des mises en scène. Et pourtant, toujours on retrouve ce rayon de soleil italien, et cette humanité des personnages. Un petit quelque chose de chaleureux que je n'identifie pas chez Marivaux


En spoiler, la liste (interminable) de ses œuvres.

Wikipédia:
 

J'espère que cette présentation vous aura donné envie de découvrir cet auteur. Very Happy Par petites touches, je le devine un peu lunatique, avec une joie féroce mais résolument mélancolique.

« Enfin, nous sommes arrivés à ce moment tant désiré ! La crainte de ne pas pouvoir y aller nous a beaucoup agités, comme chaque année, d’ailleurs, en cette saison. Bon voyage, donc, à ceux qui partent et bon séjour quand même à ceux qui restent. » (La Trilogie de la Villégiature)
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8745
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Dim 1 Oct 2017 - 19:21

Merci pour l'ouverture de ce topic Very Happy

J'ai connu un de mes premiers coups de coeur au théâtre avec Goldoni, à l'âge de 17 ans, à l'occasion d'une représentation de "Arlequin serviteur de deux maîtres" Very Happy je ne me souviens pas de grand chose, à part la standing ovation à la fin et mon enthousiasme total cheers

Je me souviens m'être copieusement ennuyée devant "La Trilogie de la Villégiature" un soir sur arte, alors qu'il y avait, je crois, Dominique Blanc au casting No

Grâce à ton avis posté sur le forum, je suis allée voir "Les Jumeaux Vénitiens", pièce que je ne connaissais pas du tout, au théâtre Hébertot, où j'ai passé un après-midi très agréable sunny
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain
avatar

Nombre de messages : 6170
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Dim 1 Oct 2017 - 19:33

Un second post, qui regroupe l'ensemble de nos références à Goldoni qui se trouvaient dans le topic théâtre. Smile Le topic est désormais prêt à entrer en activité, et j'espère que nous aurons de nombreuses occasions de discuter de ce brave Carlo.

* La Trilogie de la Villégiature

Je pense qu'Aldae parle ici de la mise en scène de 2013 à la Comédie française par Alain Françon.

Aldae a écrit:
Je suis allée voir dimanche soir la trilogie de la villégiature de Goldoni et j'ai adoré. L'histoire se passe en Italie, à Livourne et met en scène des personnages appartenant à la bourgeoisie marchande. Elle se découpe en trois pièces :
- la première, la manie de la villégiature, raconte les préparatifs du départ à la campagne. On nous y montre qu'il faut s'y montrer, qu'il faut s'y préparer, et surtout savoir dépenser beaucoup pour paraître riche (quitte à s'endetter).
- la seconde, la manie de la villégiature, raconte ce qu'il se passe à la campagne. Les intrigues se développent et on sent déjà certains pièges se refermer sur quelques personnages
- la troisième, le retour de la villégiature nous montre les conséquences de ce départ à la villégiature.

Commentaire donc pour ma part très positif sur cette pièce. L'écriture est piquante, les dialogues savoureux, de nombreux personnages sont tous intéressants et les trois pièces permettent de suffisamment développer les intrigues.
J'ai particulièrement aimé l'image que Goldoni donne de cette bourgeoisie. Des personnages qui se moquent de ceux qui travaillent, leur arrogance à croire que tout leur est dû, cette superficialité qui les conduit à devoir assumer des conséquences lourdes de leur actes et finalement des personnages piégées par les apparences, bref de bonnes pièces de théâtre.

Concernant cette pièce, j'en ai gardé un souvenir émerveillé de la Comédie française, et j'avais à l'époque écrit une longue critique sur mon blog Arrow . J'avais vécu cette pièce (de quatre heures trente tout de même, après coupes !) comme trois épisodes d'une mini-série made by BBC. C'était une délicatesse, douce-amère, et j'avais aussitôt acheté le texte de la pièce.

Annwvyn a écrit:
Il y a quelque chose de très beau dans la Trilogie de la Villégiature, des personnages merveilleusement croqués, humains, émouvants, et un style infiniment agréable, léger, pur, poétique. Je sais que la pièce n’est déjà plus jouée à la Comédie française. Mais si un jour vous avez l’occasion d’aller voir la mise en scène d’Alain Françon, allez-y les yeux fermés. Je ne le dirai pas assez : la Trilogie de la Villégiature est un chef d’œuvre. Tout simplement magique !

* La Locandiera

Nous parlons ici de la mise en scène par Marc Paquien en 2013, au théâtre de l'Atelier, avec Dominique Blanc et André Marcon. A noter que cette pièce sera jouée cette saison à la Comédie française (début 2018 donc). J'ai hâte !

Tatiana a écrit:
Puisqu'il est question de lui sur ce sujet, j'en profite pour dire un mot de sa partenaire dans L'Allée du Roi, que je suis allée voir hier au théâtre de l'Atelier à Paris dans La Locandiera de Goldoni.

Je ne connaissais Goldoni que de nom, et je savais que c'est un peu le Marivaux italien. La pièce est délicieuse, je me suis régalée. Les répliques font très souvent mouche surtout dites par de grands comédiens. C'est la première fois que je voyais Dominique Blanc sur les planches, dans un rôle comique de surcroît. Elle a été royale comme toujours  , d'une grande drôlerie dans ses répliques et ses mouvements. Pièce à voir pour tous les amateurs !

Petit Faucon a écrit:
Merci de nous avoir parlé de la Locandiera de Goldoni avec Dominique Blanc, Tatiana !

J'ai lu une très bonne critique de la pièce, qui disait que la pièce reposait entièrement sur l'actrice qui joue la Locandiera, et qu'il s'attendait à voir une jeune femme pulpeuse pour interpréter ce rôle, et que Dominique Blanc s'est métamorphosée en cette jeune femme, totalement crédible dans le rôle.
Et Dominique Blanc est une actrice que j'aime beaucoup, elle a une très belle voix, et des yeux magnifiques

Annwvyn a écrit:
J'en profite aussi pour donner mon avis sur La Locandiera, jouée au théâtre de l'Atelier. J'ai beaucoup aimé I love you, la pièce est une grande bouffée d'oxygène ! Même si on n'est pas plié en deux du début à la fin, je vous la conseille vivement en cas de baisse de moral. Le texte de Goldoni est tout en subtilité, un tout petit peu mélancolique parfois, et la pièce est délicieuse (pour les hommes comme pour les femmes ! Smile ). Vous trouverez par ici Arrowl'article plus complet que j'ai écrit.

Dominique Blanc est impressionnante, elle est joyeuse, sympathique, pleine d'enthousiasme et d'énergie. Je ne la connaissais que dans un registre tragique (et encore, c'était juste un vague souvenir de Phèdre, dont j'avais étudié la vidéo en cours de français). André Marcon est très bon lui aussi, et il apporte beaucoup de profondeur à son personnage misogyne, et grognon. Razz Je suis bien contente d'avoir vu André Marcon en chair et en os parce qu'on le retrouvera bientôt dans Guillaume et les garçons à table bounce (le premier film de Guillaume Gallienne) où il jouera le papa de Guillaume.

En revanche, le reste de la troupe m'a moins plu. J'ai trouvé que certains surjouaient un peu. La mise en scène non plus ne m'a pas enthousiasmée, j'ai trouvé qu'à part la jolie robe jaune de Dominique Blanc, l'ensemble était un peu tristounet, terne, et pas vraiment original. Rolling Eyes

Tatiana a écrit:
Contente (et pas du tout étonnée) que tu aies aimé, Annwvyn cheers . Je me retrouve parfaitement dans ton ressenti, y compris sur les seconds rôles. J'ai par exemple trouvé que l'acteur jouant Fabrizio (j'espère ne pas me tromper de nom, il s'agit de celui qui est censé épouser Mirandolina) n'est pas très bon.

J'ai entendu certains critiques - ceux du "Masque et la Plume" pour ne pas les nommer - reprocher à Dominique Blanc de ne plus avoir l'âge du rôle et par conséquent de ne pas être assez crédible. Cela m'a franchement surpris, parce que la qualité de son jeu et son enthousiasme rendent son interprétation de la jeune fille qu'est Mirandolina tout à fait remarquable. J'ai été heureuse aussi de la découvrir dans un registre plus enjoué que ses rôles habituels.

Annwvyn a écrit:
Quant à Dominique Blanc, quelle importance a son âge ? Elle a un jeu enjoué et dynamique, sans fausse naïveté, qui est parfait pour Mirandolina. Et puis, André Marcon non plus n'est pas tout jeune, et faire reposer cette pièce sur deux acteurs d'âge mûr, ça apporte sans doute de la profondeur au propos de Goldoni. Smile

* Les Jumeaux vénitiens

C'est en ce moment, au théâtre Hébertot, mis en scène et traduit par Jean-Louis Benoît.

Annwvyn a écrit:
Oyez lambtoniens, j'ai vu hier une pièce qui devrait vous plaire, en particulier à Tatiana. Very Happy Il s'agit des Jumeaux vénitiens, de Goldoni, mis en scène au théâtre Hébertot par Jean-Louis Benoît (qui avait mis en scène précédemment Les Rustres à la Comédie française).

Quelle excellente soirée j'ai passée ! cheers C'était la première, donc la troupe était encore en rodage sur le dernier tiers, mais c'était déjà un enchantement. Picaresque, piquant voire cynique, romanesque, flamboyant, drôle, touchant... j'ai retrouvé dans cette pièce l'éclat des comédies teintées d'ombres de Goldoni, son écriture enveloppante, chaude, un peu amère. Un excellent divertissement donc, intelligent et prenant, que je recommande très vivement. J'ai acheté le texte de la pièce dès ma sortie de la salle hier (édité ce mois par L'avant scène)... c'est dire. Laughing

La mise en scène est très classique, à l'image des pièces de Goldoni que j'ai vues jusque là, les costumes éclatants sous le soleil italien, les décors figurent des façades patinées par le temps (nous sommes à Vérone). En somme, la pièce repose sur le jeu et la direction des acteurs, que j'ai trouvés bon dans l'ensemble. On y retrouve notamment Victoire Bélézy (la Fanny de Daniel Auteuil), mais aussi deux anciens de la Comédie française, Benjamin Jungers et Adrien Gamba-Gontard. Les comédiens ont le ton juste, théâtral et délicat à la fois. Ils impriment un rythme soutenu à la pièce, parfois trop (on crie un peu, on s'agite beaucoup) qu'ils peinent à tenir dans le dernier tiers. Mais avec un peu de chance, ils seront plus réguliers par la suite.

Mais au-delà de tout ça, un comédien porte la pièce à lui seul, et mérite le détour à lui seul ; comédien dont je connaissais à peine le nom, mais qui a déjà été récompensé d'un Molière : Maxime d'Aboville. Il interprète les rôles des deux jumeaux avec virtuosité, Tonino (courageux, arrogant, fin bretteur) et Zanetto (idiot, impulsif, très touchant). Lorsqu'il n'est pas sur scène, un vide se fait sentir, mais lorsqu'il joue, en dépit de sa petite taille et de sa silhouette fluette, il mène la troupe. Une voix particulière, un jeu très nuancé, un drôle de mélange entre arrogance masculine et mépris des frivolités, une grande gaucherie... je l'ai trouvé plutôt vilain au départ, complètement séduisant à la fin. Je suis dévastée de voir toutes les pièces de sa carrière que j'ai manquées ! En somme, c'est un réel coup de foudre pour ce comédien que j'ai ressenti.

Alors, allez y, lambtoniens. Vous n'aimerez peut-être pas tant que moi (je suis particulièrement friande de Goldoni), mais je pense que vous aimerez. Et attention, les apparences sont gaies chez Goldoni, mais l'auteur est toujours assez négatif sur les caractères qu'il dépeint... Smile

Vous trouverez par ici une interview intéressante de Maxime d'Aboville Arrow (qu'il est sémillant et charismatique ce petit monsieur, j'ai grand hâte de le revoir sur scène J'aime décidément sa voix et son élocution... un peu ampoulée peut-être, mais la langue si littéraire !). Cette interview comprend également un commentaire sur l'auteur, et des images de la pièce, ce que peut-être vous trouverez intéressant.

EDIT : merci de ton avis Serendipity. Je crois voir de quelle mise en scène de la Trilogie tu parles. Je n'en ai aperçu que des images. Je me souviens les avoir trouvées bien ternes, en comparaison avec la mise en scène d'Alain Françon et que j'ai vue. Smile Mais je comprends que tu aies pu t'y ennuyer. C'est une pièce plus réfléchie, où il ne se passe pas grand chose... et qui m'a fait penser à Tchekhov (donc évidemment, je m'y suis rassasiée de mélancolie).


Dernière édition par Annwvyn le Dim 1 Oct 2017 - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8745
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Dim 1 Oct 2017 - 19:52

Le théâtre à la télé, ce n'est pas toujours l'idéal ... en plus, cette pièce est très longue de mémoire. Je l'avais trouvée interminable pale
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books
avatar

Nombre de messages : 10372
Age : 27
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Lun 2 Oct 2017 - 9:03

J'ai vu Les jumeaux vénitiens vendredi soir, suite à l'avis enthousiaste d'Annwvyn, et même si j'ai bien aimé, je n'en suis pas ressortie enthousiasmée.
En fait, j'ai trouvé la première scène très sur-jouée, et ça m'a un peu déconcentrée...
Après, l'histoire est sympathique, allant de quiproquos en quiproquos, et il y a des passages très drôles !
Donc j'ai passé un bon moment Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8745
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Lun 2 Oct 2017 - 9:57

Ju a écrit:
J'ai vu Les jumeaux vénitiens vendredi soir (...) j'ai trouvé la première scène très sur-jouée, et ça m'a un peu déconcentrée...

J'ai également trouvé la première scène surjouée (j'ai eu peur que cela dure lol! ) mais cela ne m'a pas empêchée d'entrer dans la pièce ensuite, c'est surjoué comme peuvent l'être certaines comédies de Molière ou de Beaumarchais Wink

Contente que tu aies passé un bon moment Ju Very Happy . J'attends avec impatience d'entendre l'avis des critiques du Masque et la Plume Wink

A le relecture, je note que cette pièce est "mise en scène et traduite par Jean-Louis Benoît". N'avez-vous pas été surprises par certains partis pris de traduction ayant recours à un langage (très familier et un peu trop) moderne pour l'époque ?
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books
avatar

Nombre de messages : 10372
Age : 27
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Lun 2 Oct 2017 - 10:00

serendipity a écrit:
A le relecture, je note que cette pièce est "mise en scène et traduite par Jean-Louis Benoît". N'avez-vous pas été surprises par certains partis pris de traduction ayant recours à un langage (très familier et un peu trop) moderne pour l'époque ?
Si en effet, il y a certaines phrases un peu trop moderne Razz Ca a d'ailleurs fait rire le public à plusieurs reprises
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain
avatar

Nombre de messages : 6170
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Lun 2 Oct 2017 - 12:06

Tu peux jeter un oeil à l'interview que j'ai postée, Serendipity, la question de la traduction y est posée à Maxime d'Aboville. Wink En gros, il y explique que Goldoni avait écrit noir sur blanc qu'il souhaitait que ses pièces vivent. Il reconnaissait lui-même qu'il était plus un auteur de récits et de situations, qu'un lettré attaché aux mots utilisés. C'est dans l'optique de rendre un texte parlant pour le public d'aujourd'hui que la pièce a été retraduite, et en phase avec les convictions de l'auteur. Personnellement, j'avais aussi été surprise... mais agréablement. J'ai trouvé le vocabulaire délicieusement moderne. Very Happy

Merci Ju pour ton retour.
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8745
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Lun 2 Oct 2017 - 12:55

Merci, je n'ai pas encore eu le temps de lire cette interview mais je comptais bien le faire  Very Happy

Comme le souligne Ju, ces points de traductions ont effectivement amusé le public, mais j'ai un peu de mal à "concilier" un décor classique et un texte qui l'est moins  Wink  (malheureusement je n'ai pas d'exemple précis pour étayer mon propos  No )

serendipity a écrit:
J'ai connu un de mes premiers coups de coeur (...) à l'occasion d'une représentation de "Arlequin serviteur de deux maîtres" Very Happy je ne me souviens pas de grand chose, à part la standing ovation à la fin et mon enthousiasme total cheers

Je reviens sur mon premier message pour préciser que la mise en scène était de Jean-Louis Thamin et que c'était juste génial (mais ça je l'ai déjà dit lol! ) Razz
Revenir en haut Aller en bas
Elianor
Eclectic spirit
avatar

Nombre de messages : 3686
Localisation : Ici ou là-bas, un livre dans les mains...
Date d'inscription : 28/05/2011

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Lun 2 Oct 2017 - 19:45

Merci pour l'ouverture du topic ! cheers

J'ai vu, il y a quelques années, la pièce Zelinda et Lindoro d'après Goldoni avec la mise en scène de Jean-Claude Berutti. J'avais beaucoup aimé que ce soit l'histoire ou les partis-pris scénographiques que j'avais trouvés originaux à l'époque Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 9877
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Jeu 5 Oct 2017 - 20:50


Merci Annwvyn pour cette ouverture de topic très riche .
Mazette quelle oeuvre Shocked j'ignorais que Goldoni avait été si prolifique. Dommage que (comme souvent) on n'ait retenu que quelques pièces.

Je connais très peu ses pièces avec une seule expérience à ce jour, La Locondiera avec Dominique Blanc. Que j'avais beaucoup aimée, notamment la finesse avec laquelle les sentiments et émotions des personnages sont dépeints, et le regard critique du dramaturge sur son époque.
J'espère avoir l'occasion de voir Les Jumeaux vénitiens cette année, vos retours sont décidément plus que tentants Smile .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6463
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Mar 10 Oct 2017 - 14:28

Annwvyn, je ne t'ai pas remerciée d'avoir fait cette présentation de Goldoni et d'avoir repris tous les commentaires que nous avons postés sur ses pièces.
Au théâtre j'ai vu et beaucoup aimé La locandiera avec Dominique Blanc et ANdré Marcon, qui m'avait enchantée.
Et j'ai lu Arlequin serviteur de deux maîtres, il y a longtemps ; je n'en ai qu'un souvenir agréable mais très imprécis.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7717
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   Jeu 7 Déc 2017 - 10:25

J'ai été voir la pièce récemment sur les conseils d'Annwvyn, et j'ai bien aimé sans avoir de coup de coeur non plus. C'était une chouette découverte de l'oeuvre de Goldoni. Je me retrouve assez dans l'avis de Ju :

Ju a écrit:
J'ai vu Les jumeaux vénitiens vendredi soir, suite à l'avis enthousiaste d'Annwvyn, et même si j'ai bien aimé, je n'en suis pas ressortie enthousiasmée.
En fait, j'ai trouvé la première scène très sur-jouée, et ça m'a un peu déconcentrée...
Après, l'histoire est sympathique, allant de quiproquos en quiproquos, et il y a des passages très drôles !
Donc j'ai passé un bon moment Very Happy

J'avais lu ici que la première scène était surjouée, sinon je pense que j'aurais eu un peu peur que toute la pièce soit du même acabit. J'ai trouvé le "casting" inégal d'ailleurs.

Annwvyn a écrit:
Tu peux jeter un oeil à l'interview que j'ai postée, Serendipity, la question de la traduction y est posée à Maxime d'Aboville. Wink En gros, il y explique que Goldoni avait écrit noir sur blanc qu'il souhaitait que ses pièces vivent. Il reconnaissait lui-même qu'il était plus un auteur de récits et de situations, qu'un lettré attaché aux mots utilisés. C'est dans l'optique de rendre un texte parlant pour le public d'aujourd'hui que la pièce a été retraduite, et en phase avec les convictions de l'auteur. Personnellement, j'avais aussi été surprise... mais agréablement. J'ai trouvé le vocabulaire délicieusement moderne. Very Happy

Très intéressant, je ne suis pas sûre que beaucoup d'auteurs ait cette démarche ! sunny J'ai trouvé que cette modernisation passait très bien. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carlo Goldoni, l'inventeur de la comédie italienne moderne
» La comédie italienne
» Carlo Goldoni
» La maison de Carlo Goldoni
» L´artiste comédien Muyombe gauche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: