Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Zadie Smith

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7888
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Zadie Smith   Mar 22 Aoû 2017 - 16:31

Zadie Smith est née en 1975 à Londres, d'un père anglais et d'une mère jamaïcaine. Après des études de littérature à Cambridge où elle publie quelques nouvelles, elle s'est imposée comme une des voix incontournables de la littérature britannique, avec seulement 5 romans à son actif.


J'ajoute qu'elle a publié le premier à l'âge de 25 ans, et qu'elle est absolument sublime, bref il y a de quoi la détester mais je vais me contenter de l'admirer.

Sa biblio (cf Wiki) :

White Teeth - Sourires de loup (2000)
The Autograph Man - L'Homme à l'autographe (2002)
On Beauty - De la beauté (2005)
NW - Ceux du Nord-Ouest (2012)
Swing Time (2016)

Elle a également publié des nouvelles (non traduites à ce jour) et un recueil d'essais en 2009 : Changing My Mind: Occasional Essays, traduit en 2013 sous le titre Changer d'avis.


Je viens de passer une semaine plongée dans Sourires de loup, pavé de 700 pages qui traînait dans ma PAL depuis longtemps. J'en attendais beaucoup et je n'ai absolument pas été déçue.

L'histoire se passe en banlieue londonienne, des années 70 aux années 90 (avec quelques incursions plus tôt dans le siècle). Nous rencontrons deux familles, les Jones et les Iqbal.
Archibald Jones et Samad Iqbal ne se seraient probablement jamais rencontrés sans la guerre qui les fait se croiser en 1945, et dont un épisode scellera leur amitié. Quinze ans plus tard, ils mènent des vies chaotiques, sont plutôt insatisfaits : Archie de son mariage raté, et de sa vie terne, qui le conduit à l'idée du suicide, scène sur laquelle s'ouvre le roman. Samad qui avait fait des études scientifiques au Bangladesh se retrouve serveur dans un restaurant indien. Tous deux vont épouser une femme bien plus jeune qu'eux (mariagé arrangé pour Samad avec la volcanique Alsana, rencontre improbable pour Archie avec Clara, très jeune femme d'origine jamaïcaine qui cherche à mettre de la distance avec sa mère témoin de Jéhovah).
Plus tard, les deux couples auront des enfants, et dans la deuxième moitié du livre une troisième famille prend une place importante : les Chalfen, famille d'intellos imbus d'eux-mêmes avec qui les enfants d'Archie et Samad vont se lier.

C'est un roman foisonnant, structuré en 4 parties correspondant chacun à une époque. Au passage, le livre s'ouvre sur une citation de Forster. Cool La prose de Zadie Smith est brillante, c'est un roman très vivant, intelligent, drôle, plein de trouvailles et de digressions. Les personnages (une belle bande de loseurs  Razz ) sont insupportables et très attachants à la fois, tout ce que j'aime.

Les thématiques brassées sont larges : la famille, l'immigration, le multiculturalisme, les désillusions, l'adolescence, la religion et l'extrémisme, l'avenir de la génétique, la société anglaise...

J'ai parfois pensé à l'humour et aux histoires de Jonathan Coe : comme lui, Zadie Smith n'hésite pas à forcer le trait et à mettre en place des coïncidences un peu improbables dans son récit (dont un twist final que j'avais vu venir mais qui reste tout à fait délectable !)
J'ai également lu ici ou là des comparaisons avec John Irving (je n'y aurais pas pensé mais je suis d'accord, on retrouve une certaine truculence dans les mésaventures des personnages) et Salman Rushdie (je viens d'attaquer un de ses livres mais je suis trop novice pour en juger). D'ailleurs, un chapitre fait référence (sans le nommer) à l'épisode des réactions aux Versets sataniques en Angleterre : l'un des personnages participe à l'autodafé de Bradford en 1989.

Je découvre grâce à Wiki que ce livre a été adapté en mini-série en 2002, je serais curieuse de voir le résultat.

Je vous conseille vivement ce livre et je compte pour ma part découvrir ses autres oeuvres au plus vite. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9045
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Mar 22 Aoû 2017 - 16:42

Merci pour cette belle présentation esperluette Very Happy je ne lis que des éloges sur Zadie Smith, tu viens encore de le confirmer Cool

Zadie Smith appartient à une génération d'écrivaines anglaises qui m'intéresse, son nom revient souvent aux côtés de Monica Ali, Andrea Levy et Roopa Farooki (j'ai ouvert un topic à cette dernière Arrow , j'avais eu un coup de coeur pour un de ses romans Very Happy ).

"White teeth" me dit bien (je ne suis pas fan du titre en français, mais peut-être est-il justifié à la lecture du roman ?) d'autant qu'il figure parfois parmi les meilleurs romans publiés au UK au XXè siècle Cool
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7888
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Mar 22 Aoû 2017 - 16:59

Merci pour le lien vers le topic de Roopa Farooki, je ne la connaissais pas et suis bien tentée, je note ! Wink

serendipity a écrit:
(je ne suis pas fan du titre en français, mais peut-être est-il justifié à la lecture du roman ?)

Perso j'aime bien les deux titres, VF et VO, et oui le motif des dents revient souvent dans le roman (du coup c'est le titre anglais qui reste le plus pertinent, le français s'éloigne mais cela fait un joli titre tout de même je trouve Very Happy ).
Les dents reviennent dans certains titres de chapitres ("Où l'on se fait les dents", "Canines : où les oiseaux ont des dents"...) et dans plusieurs épisodes, dont l'un assez marquant, mais je n'en dis pas plus. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7083
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Mar 22 Aoû 2017 - 17:22

Cette auteure parait très prometteuse ! merci pour cette belle présentation esperluette sunny 

Je me note moi aussi les titres, sans idée préconçue ...
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 15717
Age : 21
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Mar 22 Aoû 2017 - 18:53

Merci pour cette très jolie présentation, Esperluette ! drunken Je connais Zadie Smith de nom, mais je n'ai lu aucun de ses livres No Je note Sourires de loups Wink Ta comparaison avec Jonathan Coe m'intrigue aussi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 19803
Age : 56
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Mar 22 Aoû 2017 - 19:20

J'ai noté ses titres aussi. Merci Esperluette Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9045
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Dim 28 Jan 2018 - 10:15

Je me lance sur la lecture de "Ceux du Nord-Ouest". J'ai eu quelques difficultés avec les premiers chapitres Embarassed sans les encouragements d'esperluette en coulisse, je serais peut-être passée à une autre lecture car mon environnement de lecture imposait quelque chose de fluide Embarassed .

J'ai bien aimé la première partie, "Apparition" ("Visitation" en VO), d'autant que ses courts chapitres étaient très adaptés aux contraintes de ma semaine. Je m'interroge encore sur sa structure (les chapitres 37 qui alternent ... c'est quand quelque chose "cloche" dans la vie de Leah ou lui rappelle que quelque chose ne va pas ? comment les interprétez vous ?)

Je suis maintenant plongée dans la partie "Convive" (pourquoi avoir choisi un terme plus soutenu pour traduire "Guest" ?), je n'ai pas vraiment de coup de coeur pour ce roman pour l'instant mais il ne me déplait pas non plus car il est différent de ce que le lis d'habitude et cela fait du bien cheers
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7083
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Dim 28 Jan 2018 - 12:49

Merci serendipity pour ce premier retour.
Je  commence le livre demain.

Edit : J'ai lu 3 chapitres, et pour l'instant, le livre me fait penser par son atmosphère : à la minisérie TV Capital sur les habitants de la petite rue de Pepys Road, et aussi aux romans de Donna Tart pour l'atmosphère de "que sont-ils devenus".
J'aime bien le début, on ne sait pas si ça va tourner en chronique sociale, ou en tragédie meurtrière ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9045
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Lun 29 Jan 2018 - 14:51

Merci pour ton premier ressenti Petit Faucon, je ne connais aucune des deux références citées malheureusement No

J'ai entamé la 3è partie et ce livre est étonnant tant il varie dans sa forme et dans son style. Etant de la même génération que Zadie Smith, et donc de ses personnages, les références aux années 80/90 me parlent Wink

J'apprécie de comparer la VO et la traduction (par Emmanuelle et Philippe Aronson, si ceux-ci vous intéressent, voici une ITV ici Arrow )
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7888
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Mar 30 Jan 2018 - 12:24

J'ai attaqué la troisième partie aussi. Wink J'apprécie ma lecture, mais ce n'est tout de même pas comparable avec l'enthousiasme que j'ai pu ressentir pour Sourires de loup (et du coup, je suis contente d'avoir commencé par celui-ci).

C'est en effet un roman déconcertant par sa forme, chaque partie a une structure différente, le style change aussi légèrement. J'ai lu je ne sais plus où (une critique de journal ou de lecteur sur Babelio) une comparaison avec Virginia Woolf, et la comparaison me semble justifiée surtout pour la première partie.

Concernant celle-ci, je l'ai trouvée douce-amère. Bien aimé le personnage de Leah, et j'avoue que je n'avais même pas remarqué ce que tu soulignais Serendipity sur la récurrence du chapitre 37 ! Embarassed

serendipity a écrit:
Je m'interroge encore sur sa structure (les chapitres 37 qui alternent ... c'est quand quelque chose "cloche" dans la vie de Leah ou lui rappelle que quelque chose ne va pas ? comment les interprétez vous ?)

Du coup j'ai feuilleté à nouveau cette partie en faisant cette fois attention aux numéros des chapitres et effectivement, j'ai l'impression que les chapitres 37 correspondent à de petites épiphanies ou ruptures dans la vie de Leah.

La deuxième partie m'a semblé plus classique dans sa narration, alternant entre des moments plus ou moins humoristiques et d'autres franchement sombres (j'ai trouvé la scène avec Annie presque éprouvante). Je reste moi aussi un peu perplexe sur le pourquoi du comment du titre de cette partie, "convive".

J'en suis encore au début de la troisième partie mais j'aime beaucoup pour l'instant cette succession de courts fragments de vie, et le personnage de Keisha m'intrigue.

Petit Faucon a écrit:
J'ai lu 3 chapitres, et pour l'instant, le livre me fait penser par son atmosphère : à la minisérie TV Capital sur les habitants de la petite rue de Pepys Road, et aussi aux romans de Donna Tart pour l'atmosphère de "que sont-ils devenus".

Tu me fais penser que j'ai Le Maître des illusions de Donna Tartt sur ma PAL depuis... un siècle. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9045
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Mar 30 Jan 2018 - 12:39

esperluette a écrit:
J'ai lu je ne sais plus où (une critique de journal ou de lecteur sur Babelio) une comparaison avec Virginia Woolf, et la comparaison me semble justifiée surtout pour la première partie

Il me semble que c'est sur la 4è de couverture. Et c'est vrai qu'il y a de cela dans la première partie (surtout sur les deux premiers chapitres qui attaquent très fort dans cette veine).

esperluette a écrit:
La deuxième partie m'a semblé plus classique dans sa narration, alternant entre des moments plus ou moins humoristiques et d'autres franchement sombres (j'ai trouvé la scène avec Annie presque éprouvante). Je reste moi aussi un peu perplexe sur le pourquoi du comment du titre de cette partie, "convive".

A part
Spoiler:
 
, je ne vois pas Suspect peut-être que Petit Faucon sera plus inspirée que nous scratch


esperluette a écrit:
J'en suis encore au début de la troisième partie mais j'aime beaucoup pour l'instant cette succession de courts fragments de vie, et le personnage de Keisha m'intrigue.

Même sentiment que toi. Ces fragments de récit sont assez surprenants. Par exemple, on parle de Keisha, puis de Mlle Blake, puis de Natalie.
Donc j'en déduis que c'est une sorte de journal intime intérieur de Keisha / Natalie ?

J'ai trouvé que certaines parties manquaient d'explications. Les traducteurs ont par exemple souhaité insérer une note de bas de page pour expliquer les Lincoln's Inns, ce qui est très bien, mais je ne suis pas certaine que tous les lecteurs comprennent le paragraphe 52 intitulé Nirvana (sauf erreur de ma part, c'est le suicide de Kurt Cobain qui est évoqué en filigrane ?)
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7888
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Mar 30 Jan 2018 - 12:49

serendipity a écrit:
Il me semble que c'est sur la 4è de couverture.

Oui voilà, je suis vraiment à l'ouest, c'était simplement la 4e. Laughing

serendipity a écrit:
J'ai trouvé que certaines parties manquaient d'explications. Les traducteurs ont par exemple souhaité insérer une note de bas de page pour expliquer les Lincoln's Inns, ce qui est très bien, mais je ne suis pas certaine que tous les lecteurs comprennent le paragraphe 52 intitulé Nirvana (sauf erreur de ma part, c'est le suicide de Kurt Cobain qui est évoqué en filigrane ?)

Je n'en suis pas encore au paragraphe 52 mais je me suis aussi fait la réflexion que parfois, quelques notes auraient été les bienvenues. J'ai lu ce matin dans le métro le paragraphe 14 ("cet obscur objet du désir") et j'ai mis un petit moment à capter qu'on parlait des Air Max (mais peut-être sûrement que je n'étais pas bien réveillée Laughing ). C'est un roman qui se décrypte !
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7083
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Mar 30 Jan 2018 - 13:38

Je lis vos retours avec intérêt, merci !
De mon côté je ne suis pas passionnée, peut-être parce que je ne suis pas assez réceptive.
Je trouve l'histoire pas facile à suivre, et pas passionnante non plus.
J'en suis qu'au chapitre 14 de la première partie, soit vers la page 73, et j'ai vu avec horreur qu'il y a plus de 400 pages ...
Je voulais dire aussi que chez moi la 2e partie s'intitule "hôte" et non "convive" (éditions Gallimard coll du monde entier) ; je vais m'accrocher mais pour l'instant je lève souvent le nez de ma lecture, ce qui est mauvais signe chez moi.

EDit : je viens de lire l'interview des 2 traducteurs, c'est très intéressant, merci serendipity I love you
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9045
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Mar 30 Jan 2018 - 14:30

esperluette a écrit:
J'ai lu ce matin dans le métro le paragraphe 14 ("cet obscur objet du désir") et j'ai mis un petit moment à capter qu'on parlait des Air Max (mais peut-être sûrement que je n'étais pas bien réveillée Laughing ). C'est un roman qui se décrypte !

Exactement. J'avais compris cette allusion là mais je me dis que j'ai dû en louper d'autres Rolling Eyes

Petit Faucon a écrit:
De mon côté je ne suis pas passionnée, peut-être parce que je ne suis pas assez réceptive.
Je trouve l'histoire pas facile à suivre, et pas passionnante non plus.
J'en suis qu'au chapitre 14 de la première partie, soit vers la page 73, et j'ai vu avec horreur qu'il y a plus de 400 pages ...
Je voulais dire aussi que chez moi la 2e partie s'intitule "hôte" et non "convive" (éditions Gallimard coll du monde entier) ; je vais m'accrocher mais pour l'instant je lève souvent le nez de ma lecture, ce qui est mauvais signe chez moi.

J'ai la même édition que toi et la partie "hôte" est la 3è partie. "Convive" commence en page 125 Wink

Je comprends ton sentiment. Je suis certes plus intéressée que toi, mais pas emballée non plus (je sens que ton avis risque de rejoindre celui de cette blogueuse Arrow

Heureusement pour moi, à ce stade, la lecture est plus fluide et donc je me vois avancer Wink
(c'est important car un Elena Ferrante a hier rejoint ma PAL et il me fait de l'oeil lol! )

Contente que tu aies trouvé cette interview intéressante Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9045
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Jeu 1 Fév 2018 - 13:28

Double post après avoir terminé ma lecture Wink

Passé l'effet de surprise sur cette 3è partie, j'avoue qu'elle a commencé à m'ennuyer et j'ai donc hâté le rythme pour en finir. De peur que le livre ne me tombe des mains 30 pages avant la fin comme l'a indiqué la blogueuse que je citais ci-dessus lol! ca aurait été dommage Rolling Eyes

Bilan : premier contact avec Zadie Smith pas conclusif. Mais j'ai manifestement fait un mauvais choix No (imputable aux bibliothécaires de ma médiathèque qui l'avaient mis en tête de gondole en fin d'année dernière Twisted Evil ). "Sourires de loup" ou "De la beauté" sont plus susceptibles de me plaire je pense. Ici, on a un exercice de style qui ne m'a pas séduite
Spoiler:
 

Je n'ai pas détesté cette lecture, l'exercice de comparaison avec la VO a été intéressant (même si je ne suis pas tout à fait d'accord avec la blogueuse pré-citée qui dit que c'est une lecture facile en VO, ça me fait toujours sourire les lecteurs qui ont un excellent niveau en anglais et qui "jugent" certaines lectures faciles en VO, c'est assez culpabilisant pour les autres lecteurs ... )

Petit Faucon et esperluette, j'attends vos arguments pour/contre ce livre pour revenir en discuter avec vous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7083
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Jeu 1 Fév 2018 - 14:25

Merci serendipity pour ton retour ... en ce qui me concerne c'ets pas gagné, j'en suis même pas arrivée  à la page 200.
Ce n'est pas désagréable comme lecture, mais pas assez intense.
Je pense que c'ets parce que j'ai fait plusieurs lectures intenses de suite (Le Clézio, Kourouma, Chamoiseau), du coup je ne supporte pas bien l'insignifiance ou la légèreté, dirais-je plus gentiment.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7888
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Ven 2 Fév 2018 - 14:43

serendipity a écrit:
Passé l'effet de surprise sur cette 3è partie, j'avoue qu'elle a commencé à m'ennuyer et j'ai donc hâté le rythme pour en finir.

J'en suis à peu près là de ma lecture. Rolling Eyes Laughing Bon, j'ai quelques préoccupations en ce moment qui ne m'aident pas à rester concentrée, mais même sans cela, je crois que ce livre aurait été une petite déception.

Je suis contente d'avoir découvert Zadie Smith par un autre livre, dommage que nous ayons pioché celui-ci pour cette lecture commune...

Enfin, je ne peux pas dire que je trouve cela mauvais, mais ce n'est pas un livre qui me marquera a priori. Et puis j'ai hâte de le finir, ce qui n'est pas très bon signe. Je suis assez d'accord avec la blogueuse que tu cites Serendipity  : la stylistique est maîtrisée, mais l'histoire... J'ai du mal à voir ce que l'auteure cherche à nous dire, et du mal à trouver une consistance aux personnages.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9045
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Ven 2 Fév 2018 - 16:00

esperluette a écrit:
serendipity a écrit:
Passé l'effet de surprise sur cette 3è partie, j'avoue qu'elle a commencé à m'ennuyer et j'ai donc hâté le rythme pour en finir.

J'en suis à peu près là de ma lecture. Rolling Eyes Laughing Bon, j'ai quelques préoccupations en ce moment qui ne m'aident pas à rester concentrée, mais même sans cela, je crois que ce livre aurait été une petite déception.

Cette 3è partie est beaucoup trop longue Rolling Eyes

esperluette a écrit:
J'ai du mal à voir ce que l'auteure cherche à nous dire

Si tu trouves, tu m'expliqueras Wink
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7083
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Lun 5 Fév 2018 - 18:01

Et bien, après un démarrage plutôt laborieux, j'ai finalement trouvé ce livre très intéressant, et avec ses ellipses et ses non-dits, finalement bien plus complexe et profond qu'il y parait.
L'intérêt que j'y ai trouvé est allé crescendo, et après la 1ère partie (grosso modo consacrée à Leah, qui n'est pas le personnage du livre qui m'a passionnée), j'ai été intéressée par la partie consacrée à Félix, qui aborde les thèmes de sa "renaissance" après sa chute, sa relation avec son père et avec Grace, et surtout par la 3e partie de Keisha/Natalie avec qui je me suis trouvé beaucoup de points communs.
Finalement ce livre parle essentiellement de la place que nous nous faisons dans la vie, dans les choix que l'on fait (études, couple), et dans la place que la société nous accorde, selon que l'on soit noir ou blanc, fille ou garçon, et que l'on ait envie de se battre, et des capacités (intellectuelles et de caractère) pour le faire. C'est aussi l'importance de la chance/malchance (dans la partie de Nathan), et du destin que l'on choisit ou qui nous choisit. Il y a aussi le thème de l'héritage, avec le livre que Grace commande pour le père de Félix, et l'héritage familial que Nat refuse à tout prix, mais qui s'invite quand même de temps en temps (avec les yeux de sa fille, ou son goût pour la nourriture de son enfance).
Dans ce livre Keisha réussit à échapper à son destin en brisant le plafond de verre, mais elle perd son âme car elle refuse d'être elle-même (ou elle ne réussit pas à abandonner son masque social, y compris avec son mari, ce qui signe l'échec de son couple).
Leah refuse d'être conforme en ayant des enfants, mais elle n'a pas voulu franchir la barrière de sa classe, et professionnellement elle est restée là où on l'attendait.
C'est pourquoi l'une et l'autre restent amies (ou continuent à se fréquenter, car sont-elles amies ?) car elles ont chacune échoué à s'envoler, à être une personne harmonieuse à l'intérieur ayant réussi socialement.
C'est plus difficile pour les garçons, qui échouent l'un et l'autre, Félix cueilli par le destin et Nathan par sa mauvaise étoile.
C'est un livre assez dur et amer, qui cache sa dureté derrière une apparence de légereté, et qui m'a rappelé ma lecture très récente de Mansfield Park.

Merci donc esperluette pour cette découverte, et je mets sur ma liste White teeth sunny
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9045
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Mar 6 Fév 2018 - 21:08

Très contente de lire que tu as aimé cette lecture Petit Faucon cheers

Petit Faucon a écrit:
Dans ce livre Keisha réussit à échapper à son destin en brisant le plafond de verre, mais elle perd son âme car elle refuse d'être elle-même (ou elle ne réussit pas à abandonner son masque social, y compris avec son mari, ce qui signe l'échec de son couple).

Tu trouves qu'elle refuse d'être elle-même ? j'ai plutôt eu l'impression qu'elle se cherchait constamment et qu'elle ne parvenais jamais à savoir qui elle était réellement (à plus forte raison parce qu'elle est tiraillée entre deux univers). Quant à son mari, j'ai eu le sentiment qu'elle ne l'avait pas vraiment aimé.

Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7888
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Jeu 8 Fév 2018 - 11:50

J'ai fini le livre ce weekend et j'attendais d'avoir un peu plus de temps pour poster ici. Wink Je reste sur une impression mitigée et une légère déception. Mais je pense que mon état d'esprit beaucoup moins disponible sur la deuxième moitié n'a pas aidé, car la première moitié m'avait bien plu.

Comme je le disais plus haut j'ai trouvé la troisième partie trop longue. Et j'ai eu un problème avec le personnage de Nathalie qui m'a semblé manquer de réalité, alors qu'elle m'intriguait au début. Ensuite j'ai eu l'impression que Zadie Smith a tellement voulu insister sur le fait qu'elle était tiraillée entre plusieurs cultures et personnalités, qu'à force son personnage n'avait plus de "chair" à mes yeux. Pas sûre d'être claire, désolée...  Embarassed  Rolling Eyes

Et puis je rejoins Serendipity sur l'expression "exercice de style" que je trouve parfaitement adaptée à ce livre. C'est impressionnant au niveau du style (j'ai lu en traduction, il faut d'ailleurs que je lise l'interview des traducteurs Wink ) mais je n'ai pas été vraiment happée par l'histoire en revanche.

Petit Faucon a écrit:
Et bien, après un démarrage plutôt laborieux, j'ai finalement trouvé ce livre très intéressant, et avec ses ellipses et ses non-dits, finalement bien plus complexe et profond qu'il y parait.
L'intérêt que j'y ai trouvé est allé crescendo, et après la 1ère partie (grosso modo consacrée à Leah, qui n'est pas le personnage du livre qui m'a passionnée), j'ai été intéressée par la partie consacrée à Félix, qui aborde les thèmes de sa "renaissance" après sa chute, sa relation avec son père et avec Grace, et surtout par la 3e partie de Keisha/Natalie avec qui je me suis trouvé beaucoup de points communs.

C'est drôle, j'ai vécu l'inverse, mon intérêt est allé decrescendo. Wink

Petit Faucon a écrit:
Finalement ce livre parle essentiellement de la place que nous nous faisons dans la vie, dans les choix que l'on fait (études, couple), et dans la place que la société nous accorde, selon que l'on soit noir ou blanc, fille ou garçon, et que l'on ait envie de se battre, et des capacités (intellectuelles et de caractère) pour le faire. C'est aussi l'importance de la chance/malchance (dans la partie de Nathan), et du destin que l'on choisit ou qui nous choisit. Il y a aussi le thème de l'héritage, avec le livre que Grace commande pour le père de Félix, et l'héritage familial que Nat refuse à tout prix, mais qui s'invite quand même de temps en temps (avec les yeux de sa fille, ou son goût pour la nourriture de son enfance).
Dans ce livre Keisha réussit à échapper à son destin en brisant le plafond de verre, mais elle perd son âme car elle refuse d'être elle-même (ou elle ne réussit pas à abandonner son masque social, y compris avec son mari, ce qui signe l'échec de son couple).
Leah refuse d'être conforme en ayant des enfants, mais elle n'a pas voulu franchir la barrière de sa classe, et professionnellement elle est restée là où on l'attendait.
C'est pourquoi l'une et l'autre restent amies (ou continuent à se fréquenter, car sont-elles amies ?) car elles ont chacune échoué à s'envoler, à être une personne harmonieuse à l'intérieur ayant réussi socialement.

D'accord avec toi sur l'intérêt et la variété des thèmes brassés, mais je suis restée un peu trop à distance pour être vraiment touchée par ce texte...
J'ai été intéressée en revanche par l'étrange amitié entre Leah et Nathalie, presque factice ou toxique parfois, mais il est dur parfois de renoncer à des gens qui ont autant compté. Je pense qu'elles continuent à se voir par attachement à leur ancienne amitié, car elles ne partagent plus grand-chose.

Concernant Nathalie, j'ai également le sentiment qu'elle n'avait pas vraiment aimé son mari, j'ai d'ailleurs douté de sa capacité à lâcher prise pour tomber réellement amoureuse.

Spoiler:
 

Petit Faucon, en quoi cela t'a-t-il rappelé Mansfield Park ? Suis curieuse (il y a trop longtemps que je l'ai lu). Wink

serendipity a écrit:
"Sourires de loup" ou "De la beauté" sont plus susceptibles de me plaire je pense.

Je le dis, je le répète, lisez Sourires de loup, qui pour le coup est vraiment géniallissime à mon humble avis. Razz Je reste très curieuse de découvrir le reste de la bibliographie de Zadie Smith, en particulier De la beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7083
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Jeu 8 Fév 2018 - 14:08

Je vais essayer d'expliciter un peu plus mon ressenti sur Ceux du Nord-Ouest

J'ai aimé dans la 3e partie voir Keisha se démener pour se sortir de son milieu ; on la voit jouer un rôle, fréquenter les bonnes personnes, épouser un homme qui lui permet d'accéder à un autre milieu, parce qu'il est banquier d'affaires et parce qu'il est très beau, il entre tout à fait dans le plan de carrière qu'elle s'est tracé.
Et en même temps on voit sa construction édifiée avec beaucoup de soin se déliter de l'intérieur, car elle se rend compte qu'elle n'aime pas son mari, qu'ils ont des rapports superficiels, elle l'inclut même parfois au nombre de ses enfants. Elle admire son ancien amoureux Rodney Banks, qu'il soit resté intègre et fidèle à ses idéaux, mais elle ne veut pas lui ressembler car il n'a pas une situation professionnelle enviable.
Elle est à la recherche d'un idéal qui n'existe pas : réussite sociale + fidélité à ses origines (sociales, culturelles, ethniques) + épanouissement personnel, et elle ne comprend pas, ou ne veut pas comprendre, que ça n'est pas possible, qu'elle doit faire des concessions, et trouver en elle-même ce qui est le plus important pour trouver un  équilibre qui lui échappe.

Je le compare à ce que j'ai ressenti en lisant Mansfield Park, parce qu'en lisant ces 2 livres, j'ai le sentiment d'avoir rencontré une grande intelligence, mais sans que le livre me touche émotionnellement ; c'est pour cela que je parle de non-dits, car il y a dans Ceux du Nord-Ouest un retrait devant les émotions, sauf peut-être dans la partie avec Felix et Annie, qui est la plus vivante et la plus chaleureuse du livre, et aussi la plus violente ; d'ailleurs il y a une grande violence sous-jacente dans tout le livre, et peut-être Zadie Smith ne voulait pas qu'elle occulte le reste de son propos ; très intelligent et très brillant par ailleurs, comme vous l'avez dit.
Mais le livre est complexe et intéressant, assez pessimiste je trouve, et il a résonné assez longtemps en moi.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7888
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Ven 9 Fév 2018 - 11:51

Merci d'avoir détaillé ton ressenti Petit Faucon. Smile

Petit Faucon a écrit:
Elle est à la recherche d'un idéal qui n'existe pas : réussite sociale + fidélité à ses origines (sociales, culturelles, ethniques) + épanouissement personnel, et elle ne comprend pas, ou ne veut pas comprendre, que ça n'est pas possible, qu'elle doit faire des concessions, et trouver en elle-même ce qui est le plus important pour trouver un  équilibre qui lui échappe.

En fait c'est cette partie-là qui m'a échappé je crois. Je n'ai pas eu l'impression que Keisha recherchait un idéal. Son enfance et son adolescence m'ont intriguée car on la voit effectivement se chercher, réaliser qu'elle est assez différente à la fois de sa famille, de ses amis, et des jeunes de son âge en général. Mais ensuite j'ai trouvé son personnage froid et désincarné, suivant en effet les règles pour réussir socialement mais sans combativité, presque comme un robot. Mais mon ressenti est peut-être dû aussi à la narration très particulière et fragmentée de cette partie du livre. Et c'est vrai que son errance finale avec Nathan prouve qu'au fond, elle est totalement perdue.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9045
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Ven 9 Fév 2018 - 20:49

Merci pour vos analyses Very Happy quel plaisir de prolonger cette lecture Very Happy

Petit Faucon a écrit:
Elle est à la recherche d'un idéal qui n'existe pas : réussite sociale + fidélité à ses origines (sociales, culturelles, ethniques) + épanouissement personnel

C'est drôle, je réalise que c'est également le thème de ma lecture en cours, le 3è tome de "L'Amie prodigieuse" d'Elena Ferrante Wink

Sans partir dans le hors sujet, tu penses qu'il est impossible de trouver cet équilibre Petit Faucon ? Ou bien qu'il est inaccessible à Keisha/ Nathalie ? le simple fait qu'elle ait besoin de changer de prénom pour incarner un nouveau personnage une fois devenue avocate plaide en effet pour une impossibilité à vivre harmonieusement ses diverses vies et un besoin de cloisonner ...

esperluette a écrit:
ensuite j'ai trouvé son personnage froid et désincarné, suivant en effet les règles pour réussir socialement mais sans combativité, presque comme un robot. Mais mon ressenti est peut-être dû aussi à la narration très particulière et fragmentée de cette partie du livre. Et c'est vrai que son errance finale avec Nathan prouve qu'au fond, elle est totalement perdue.

J'ai également ce ressenti (et l'errance finale avec Nathan est la partie que j'ai le moins aimée No )
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7083
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Zadie Smith   Lun 12 Fév 2018 - 11:56

Pour le personnage de Keisha, je ne pense pas qu'elle est à la recherche d'un idéal ; elle est portée par un élan vital, animal, pour s'en sortir, pour surtout ne pas être comme sa mère et sa soeur, et sa copine Leah.
Mais elle ne valorise sa réussite que dans les yeux d'autrui, comme les ados qui veulent être "la fille la plus populaire" du lycée ; au détriment, en niant ce qu'elle est elle-même (et qu'elle ne connait pas car elle considère que se connaitre elle-même et construire sa propre personnalité n'est d'aucun intérêt pour le but qu'elle s'est fixé) ; donc dès qu'il y a un problème, elle s'effondre comme un château de cartes, elle est creuse à l'intérieur.
Et ce que le livre montre c'est que 2 évenements se produisent, qui vont donner l'occasion à Leah et Keisha de tomber leurs masques et d'être vraiment elles-mêmes :
Spoiler:
 

Leah  réagit en refusant d'aller jusqu'au terme de sa grossesse ; moi je comprends qu'elle réalise soudain que la société, le quartier  dans lequel elle vit est violent, et que son travail (qui vise à créer des projets d'amélioration de la vie du quartier) est inutile, et donc elle refuse de mettre au monde un enfant dans ce monde-là : c'est une interprétation de ma part, car rien n'est dit en ce sens, mais c'est comme ça que je l'ai senti.

Spoiler:
 
Keisha l'accompagne, accepte la drogue pour échapper à l'image de la chute de sa "famille parfaite/bonheur parfait", et pour finir, elle le dénonce à la police, comme quand elle était ado et qu'elle faisait des canulars téléphoniques.
Je comprends cette scène finale comme le refus de Keisha de se mettre en question, elle va continuer sa petite vie pleine de faux-semblants.
C'est pour cela que j'ai trouvé ce livre assez pessimiste et noir, car les personnages confrontés à un croisement de leur vie qui leur donne la possibilité de bifurquer, continuent à tourner en rond. Leah est finalement la plus lucide, même si elle continue à jouer la comédie à son mari.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zadie Smith   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zadie Smith
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Changer d'avis de Zadie Smith
» Alexander McCall Smith
» Celebrate with a cake ! [Lindy Smith]
» Général George Smith Patton
» Smith & Wesson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: