Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Amos Oz

Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Raisa
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 542
Age : 23
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 05/05/2015

MessageSujet: Amos Oz   Dim 6 Nov 2016 - 11:08


Amos Oz, né en 1939, est un poète, romancier et essayiste israélien. Il est également professeur de littérature à l'université Ben Gourion de Beer-Sheva. Il a étudié la philosophie et la littérature hébraïque. C'est l'un des intellectuels les plus influents en Israël, et il fut l'un des premiers à plaider en faveur de la séparation en deux États comme solution au conflit entre les Israéliens et les Palestiniens après la Guerre des Six Jours.
Amos Oz a écrit 18 ouvrages en hébreu, et près de 450 articles et essais. Il a obtenu de nombreux prix dont le Prix international de littérature 2015 pour Judas, son dernier livre.

J'ai lu de lui son avant dernier livre, Vie et mort en quatre rimes. C'est un court roman étrange mais fascinant. Difficile à résumer, d'ailleurs. Un auteur s'apprête à participer à une rencontre, mais il a un peu d'avance. Alors, il se met à imaginer les vies de personnes qu'il croise... En fait, Vie et mort en quatre rimes est plus une expérience littéraire qu'un roman romanesque ^^ entre fiction, imagination et réalité, jeu entre le personnage, l'auteur (le vrai) et les lecteurs, jeu dans les pronoms également... Une très belle découverte, qui me donne envie de lire d'autres livres de l'auteur qui semble avoir fait de cette "méta-littérature" érudite sa marque de fabrique. Une expérience à tenter !
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6893
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Amos Oz   Lun 7 Nov 2016 - 11:50

Merci pour cette belle présentation, Miss Raisa sunny 

La photo que tu as choisie est magnifique !!!

Après recherches, j'ai lu de Amos Oz :

= Soudain dans la forêt profonde, paru en 2008 - voici le résumé de l'éditeur :

Un village au bout du monde, triste et gris, encerclé par des forêts épaisses et sombres. Un village maudit : toutes les bêtes, tous les oiseaux et même les poissons de la rivière l'ont déserté. Depuis, ses habitants se barricadent chez eux dès la nuit tombée, terrorisés par la créature mystérieuse nommée Nehi, et interdisent aux enfants de pénétrer dans la forêt. Mais surtout, ils gardent le silence. Personne ne veut se souvenir des animaux ni évoquer la vie d'avant. Seule Emanuela, l'institutrice du village, tente d'enseigner aux élèves à quoi ressemblaient ces animaux disparus.
Deux enfants de sa classe, Matti et Maya, décident alors d'élucider le mystère et s'aventurent dans la forêt en dépit de l'interdit…


Il y a dans ce livre une atmosphère onirique que j'avais beaucoup aimée, c'est un genre de conte initiatique, mais à la tonalité plutôt triste et menaçante.

= Scènes de vie villageoise, paru en 2011 - voici le résumé de l'éditeur :

Nous voici à Tel-Ilan, un village centenaire fondé par les pionniers bien avant la création de l’État d’Israël. Une petite communauté villageoise y vit entourée de vignes et de vergers, et la vie semble s’écouler paisiblement. Depuis quelque temps pourtant, les gens de la ville envahissent les rues du bourg au moment du Shabbat, et avec eux, la spéculation immobilière et la vulgarité. Mais Pessah Kedem, ancien membre de la Knesset, est un vieillard inquiet pour d’autres raisons. Il n’aime pas le jeune étudiant arabe que sa fille Rachel héberge dans l’annexe au fond de la cour, et surtout, il est convaincu que quelqu’un creuse sous sa maison la nuit. L’agent immobilier Yossi Sasson, lui, convoite depuis longtemps la maison de Batya Rubin, une des plus vieilles du village, et lorsque la fille de la propriétaire l’invite non seulement à la visiter de fond en comble, mais se montre très affectueuse à son égard, il croit déjà toucher au but. Sauf que…Kobi Ezra lui, cherche à surmonter la timidité de ses dix-sept ans pour séduire la jolie bibliothécaire du village, pendant que Gili Steiner, médecin remarquable et célibataire endurcie, attend en vain l’arrivée de son neveu Gideon, dont elle a pourtant cru trouver le manteau dans le dernier car arrivé de la ville. Quant au maire de la ville, Beni, il ne comprend pas pourquoi sa femme lui a fait remettre une note comprenant seulement ces mots «Ne te fais pas de soucis pour moi»...
En huit nouvelles qui se lisent comme un roman, Amos Oz fait surgir une société villageoise imaginaire. Un décor unique et des personnages récurrents lui permettent de tendre un miroir à nos passions, nos doutes, nos misères et nos joies.


Il y a plusieurs histoires avec les mêmes personnages et le même décor, dans une tonalité douce-amère, et en même temps les situations virent à l'étrange et à l'inexpliqué : le neveu attendu est-il arrivé ou pas ? Y a-t-il quelqu'un qui creuse dans la cave du vieil homme ?


Cet écrivain a une plume mélancolique et fine, il porte un regard profondément humain sur ses personnages, qu'il aime malgré leurs défauts.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Raisa
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 542
Age : 23
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 05/05/2015

MessageSujet: Re: Amos Oz   Lun 7 Nov 2016 - 18:04

J'ai emprunté Soudain dans la forêt profonde en même temps que Vie et mort en quatre rimes mais je n'ai pas encore eu le temps de le lire, j'espère pouvoir le caser rapidement entre deux autres livres parce qu'il a l'air fort intéressant lui aussi !

Ce qui est à la fois déroutant et fascinant c'est ce jeu qu'il arrive à créer dans la réalité, en effet il y a un côté étrange et à la limite du fantastique mais pas tout à fait, en tout cas on est un peu perdu - qu'est-ce que qui s'est vraiment produit ? Mais la grande question est sans doute : quelle différence au fond entre ce qui a été imaginé et ce qui a été vécu ?

Bon du coup tu me donnes aussi très envie de lire Scènes de vie villageoise, en fait j'ai vraiment envie de découvrir la majeure partie si ce n'est la totalité des œuvres de cet auteur car vraiment ça me fascine ^^
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6893
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Amos Oz   Mar 8 Nov 2016 - 8:46

Merci Miss Raisa pour ton enthousiasme ! je voudrait lire d'autres livres de lui, mais la biblio est assez pauvre, il faut que je creuse.
Je trouve que Amos Oz met en valeur la dimension magique ou onirique de notre monde, et c'est très dépaysant ; c'est le signe d'un véritable écrivain (un peu dans la même veine que Erri de Luca, je trouve).
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 18933
Age : 56
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Amos Oz   Mar 8 Nov 2016 - 9:00

Merci de nous avoir présenté cet écrivain. Je ne le connaissais pas et je ne sais quand je pourrais lire une de ses oeuvres, mais ce que vous en dites, Miss Raisa et Petit Faucon, me plaît beaucoup.  Very Happy. Je continuerai donc à suivre de près vos commentaires, en attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6893
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Amos Oz   Mar 5 Sep 2017 - 17:34

Un petit compte rendu de Une histoire d'amour et de ténèbres de Amos Oz, écrit en 2001.

C'est un très beau livre, qualifié d'autobiographique par l'éditeur, ce qui est partiellement vrai, car Amos Oz y parle à la première personne de son enfance, principalement jusqu'à 12 ans, mais aussi brièvement jusqu'à ses 21 ans. Il y raconte les origines de ses parents, ashkénazes originaires d'Ukraine et de Vilnius, venus en Palestine au milieu des années 30, et sa vie de petit garçon modeste à Jérusalem, pendant la guerre de 40 puis la guerre entre Palestiniens et pas-encore-Israëliens dans les années 47-48.

Comment enfant il voulait être un livre, ce que son grand-père Alexandre lui a appris des femmes, comment à 4 ans il s'est perdu dans une boutique de prêt-à-porter pour dames, comment il a cessé d'être nationaliste à l'âge de 10 ans en écoutant Menahem Begin.

Et enfin le livre essaie de répondre à la question : pourquoi sa mère s'est-elle suicidée en 1952, le laissant seul à 12 ans avec son père.

Le ton du livre est souvent drôle, émouvant, tendre, grave aussi ; j'ai appris pas mal de choses sur la genèse de l'état d'Israël, ce qu'est un sioniste révisionniste, ...

J'ai beaucoup aimé ce livre, et pour ceux qui ont envie d'avoir un beau et long compte-rendu, je vous mets un lien vers cet article de blog qui résume parfaitement mon sentiment sur le livre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amos Oz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amos Oz
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour nos amos belges....
» Tori Amos - American Doll Posse
» AMOS DARAGON (Tome 1) PORTEUR DE MASQUES de Bryan Perro
» Tori Amos - Abnormally Attracted to Sin
» Biere Amos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: