Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Jeu 6 Oct 2016 - 10:54

Ma lecture n'est pas aussi avancée que les vôtres, j'en suis donc encore à des considérations triviales mais très intéressantes cependant : les mets délicats que l'on sert à Medan (la langue de Rennes rendeer , le repas antillais sunny ), les bains de mer, les cures thermales Very Happy

Mais tout cela prépare petit à petit une partie plus sombre, je le pressens, avec notre ami Zola qui se met au régime et qui commence à regarder les filles dont il pourrait fort bien être le père No

Ce livre est intéressant car il mêle la grande histoire à la petite et il est toujours très bien documenté Very Happy
J'ignorais que les romans de Zola avaient cette inspiration très souvent autobiographique et EBD fait un va et vient très intéressant entre la vie du couple et les éléments que l'on retrouve dans les romans cheers

Je suis partagée entre l'envie de hâter ma lecture pour vous rejoindre zoju et Petit Faucon (c'est illusoire, vous avez pris trop d'avance) et l'envie de lire tranquillement chaque chapitre en s'imprégnant de l'ambiance de l'époque).
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5388
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Jeu 6 Oct 2016 - 11:05

Profite, serendipity, moi je l'ai terminé hier soir Embarassed

Je me souviens qu'à la suite de ma première lecture j'avais été frappée moi aussi par la quantité de nourriture ingurgitée, avec les descriptions de menus de 5 ou 6 plats de viande et de poissons, sans compter les desserts et entremets ...
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Jeu 6 Oct 2016 - 13:16

J'ai bien avancé pendant ma pause déjeuner et je vais entamer le fameux chapitre intitulé "La lettre" Wink . Loin du Zola de J'accuse, j'en suis au Zola adultère avec ce subterfuge digne d'une pièce de boulevard avec l'annonce publiée dans le Figaro pour l'informer pendant ses vacances de la naissance de son fils (faisan ou faisane selon le sexe de l'enfant ...Rolling Eyes ).

Tout au long de ce chapitre, j'ai ressenti beaucoup de compassion pour cette pauvre Alexandrine vieillissante, aux multiples soucis de santé et qui faisait l'objet de ragots, Zola affichant sa seconde famille au grand jour No
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise


Nombre de messages : 1555
Age : 43
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Dim 9 Oct 2016 - 8:15

J'ai bouclé le livre ce matin, et c'est une lecture que j'ai énormément apprécié.
Merci à celles qui en ont parlé par ici ou la, ça doit être forcément Tatiana .


Une vraie bonne lecture , comme je les aime, avec des personnages forts et attachants,mais comme ces personnages ne sont pas de fiction, j'ai vraiment aimé être plongée dans ce contexte historique:
Le Paris misérable de l'Assommoir  , puis les réunions  amicales entre intellectuels et peintres, la maison de Medan, l'affaire Dreyfus. ....

La vie personnelle de Zola , au delà de son œuvre, gagne à être connue. C'est étonnant, comment tous ces personnages mis dans des  situations qui auraient pu devenir conflictuelles et explosives ( je parle de Zola et de sa double vie), finissent par s'agencer de la manière la plus bienveillante pour tous.   Shocked

Je suis dégoûtée, je viens rendre compte, que l'arrière petite fille d'emile Zola, Brigitte Emile Zola, est venue lire les lettres inédites échangées entre Zola et Alexandrine, l'été passé au festival de la correspondance de Grignan, ( situé à deux pas de chez moi).
J'ai juste 3 mois de retard dans mon intérêt pour le sujet, et je suis passée à côté
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Dim 9 Oct 2016 - 19:33

Je comprends ta déception zoju, ça devait être exceptionnel !
Ce festival est vraiment intéressant, cela se confirme.

Ma lecture est toujours en cours, j'avance moins vite que vous mais toujours avec plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8809
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Lun 10 Oct 2016 - 8:53


Merci pour ton retour de fin de lecture Zoju, que je plussoie intégralement. Dommage pour la lecture des lettres, la vie est mal faite de temps à autre  Laughing .

Petit Faucon avait évoqué le livre aussi Wink .

Si certaines d'entre vous sont partantes pour une lecture de groupe autour du Dernier amour de George Sand (en 2017 par exemple), c'est une idée comme ça Very Happy .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5388
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Lun 10 Oct 2016 - 9:14

Merci zoju, pour ton enthousiasme ! moi je trouve que Alexandrine Zola est un personnage formidable, bien mis en valeur par Evelyne Bloch Dano ! J'aurais adoré l'avoir pour grand-mère sunny 

@ Tatiana : c'est Manceau, le dernier amour de G Sand, je crois ? je pense que c'est un personnage intéressant, et je suis d'accord pour le lire avec toi d'ici quelque temps I love you
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise


Nombre de messages : 1555
Age : 43
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Lun 10 Oct 2016 - 14:32

Petit Faucon a écrit:
je trouve que Alexandrine Zola est un personnage formidable, bien mis en valeur par Evelyne Bloch Dano ! J'aurais adoré l'avoir pour grand-mère sunny 




toutes ces personnes m'ont beaucoup touché, chacune à leur manière. On rêverait presque de faire un peu partie de leur famille.... J'ai presque de la peine de les quitter Razz
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7176
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Lun 10 Oct 2016 - 15:35

J'ai terminé Madame Zola hier soir, et je te rejoins Zoju dans l'enthousiasme

Après le premier chapitre, très fort émotionnellement, j'ai trouvé les deux ou trois suivants un peu plus ternes. Mais c'est peut-être moi qui étais en cause, la lecture sur l'oreiller est favorable à l'assoupissement Wink

Mais ensuite j'ai été tellement happée par ma lecture (ou étais-je moins fatiguée) que je n'arrivais plus à la lâcher  Smile

Mme Bloch Dano a su rendre cette biographie passionnante, avec un style très fluide et de nombreuses allusions à l'oeuvre d'Emile Zola, montrant les sources d'inspiration possibles dans leur vie commune. Elle nous fait faire également connaissance avec tout le groupe d'amis et artistes qui gravitent autour des Zola. Ils sont tellement nombreux que je suis revenue plusieurs fois en arrière pour vérifier des noms ! une petite liste à la fin du livre, après l'arbre généalogique, consulté également (quelle mode à l'époque de donner les mêmes prénoms  Mad ^) n'aurait pas été superflue.

Les descriptions des repas m'ont sidérée   Evil or Very Mad

Ensuite bien sûr la crise de la cinquantaine représente un grand moment de tristesse et d'empathie avec Alexandrine, qui se révolte, crie, tempête, mais surmonte.

Surprenant, quoique ... (d'où l'importance du premier chapitre) le revirement d'Alexandrine
Spoiler:
 

Le moment fort est l'Affaire Dreyfus. On en connaît bien sûr les grandes lignes mais c'est toujours le même choc au récit de cet épisode révoltant de notre histoire. Et l'immense fierté que des hommes comme Zola se soient dressés et engagés. Alexandrine est admirable également, elle s'engage aux côtés de son mari.

Leur échange de lettres pendant l'exil de Zola en Angleterre apporte un bel éclairage sur leurs relations, et je comprends que tu aies été frustrée Zoju d'avoir raté la lecture de lettres inédites.

J'ajoute que j'ai aimé qu'Alexandrine s'accorde un peu de bon temps en Italie, et bien ri à l'épisode à Rome
Spoiler:
 

Pour conclure, j'ai quitté à regret ces personnages que l'auteur nous a rendus si proches. Grâce à elle Emile Zola a quitté son piédestral et est redevenu un homme de chair et de sang, avec sa force et ses faiblesses, et Alexandrine une femme dont on partage les émotions, les coups de gueule et les coups de blues.

Dans le chapitre 32 (Honneurs posthumes) j'ai lu qu'un monument avait été érigé en 1908 en hommage à Emile Zola à Suresnes (un buste coulé avec le bronze provenant des cloches de l'ancienne église Rolling Eyes   )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8809
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Lun 10 Oct 2016 - 20:49


Bien d'accord avec vous sur la capacité d'E. B-D. à faire apprécier son héroïne au point qu'on la quitte avec peine. J'aurais aussi adoré la connaître. Autant elle est parfois intimidante, autant dans la relation proche tissée avec Denise Le Blond-Zola elle semble aussi attentionnée qu'une grand-mère.

sur la description des repas. Les estomacs des convives devaient être particulièrement résistants Laughing mais je pense qu'ils devaient goûter à chaque plat en prenant de petites quantités (encore que, on ne sait pas Razz ).

Sympa ton anecdote sur la statue de Zola à Suresnes Rosalind. Te voilà dotée d'un lien personnel avec cette biographie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Mer 12 Oct 2016 - 10:32

Et voilà, j'ai également terminé cette lecture que j'ai quittée à regret comme vous No
J'ai appris beaucoup de choses en lisant ce livre (que je vais m'empresser de recommander autour de moi ...j'ai même commencé Razz ).

EBD évoque à de multiples reprises les dernières oeuvres de Zola (et notamment le roman "Fécondité")... je me suis demandé pourquoi ces livres étaient tombés dans l'oubli... si une des érudites ès Zola me lit et dispose d'éléments de réponse, je suis preneuse Wink

Autre aspect de l'oeuvre de Zola qui est aujourd'hui oublié, les adaptations (théâtre, opéra) des romans du vivant de l'auteur.

Merci à toutes pour cette très jolie lecture Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5388
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Mer 12 Oct 2016 - 14:19

Je ne saurais te répondre, serendipity ... peut-être que les titres de ces 3 livres Fécondité Travail Vérité sent un peu les années 30, ou que leur thème utopique ait vieilli ?
Si tu veux en avoir le coeur net, tu peux écouter sur ce lien de Littérature audio Fécondité, il y a l'accès au livre en pdf, et même aux 2 autres si tu as des loisirs Wink.

Je suis d'accord avec toi, j'avais fait de la propagande moi aussi pour ce livre, et ici même d'ailleurs, car il est instructif et distrayant.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8809
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Dim 20 Nov 2016 - 9:22


Sans envie d'entamer un livre avant le début "officiel" de notre lecture en duo avec Petit Faucon demain Wink je me suis plongée dans Le dernier amour de George Sand dont j'ai lu les 4 premiers chapitres.

Je retrouve avec bonheur l'écriture fluide et soignée de la biographe. Le livre s'ouvre en 1849. Le lecteur est familiarisé d'emblée avec avec une George Sand de 45 ans, sous le choc de la répression de juin 1848 et de l'échec de la Seconde République. Elle a pourtant participé ardemment aux débuts de ce nouveau régime plein de promesses. En proie à des accès de dépression, peinant à travailler, elle est à ce stade seule. Chopin, dont elle était séparée depuis plusieurs années, est mort un an plus tôt.

Le chapitre 3 revient sur ses origines, sa jeunesse et son parcours. Quand on connait la condition féminine de l'époque, son audace de s'émanciper de son mari dans les années 1830 en allant s'installer à Paris est frappante.

Le cadre enchanteur de Nohant est décrit avec un réalisme qui donne envie de découvrir ce château devenu un musée (et dont on m'a dit beaucoup de bien) : cette demeure héritée de sa grand-mère, la nature environnante dont elle a tant besoin, l'animation joyeuse avec les nombreux invités qui se succèdent, les soirées théâtrales se poursuivant jusqu'au petit matin.

Le chapitre 4 dépeint une George Sand amoureuse, toute à son bonheur de sa liaison avec le graveur Alexandre Marceau de 13 ans son cadet. J'ai hâte d'en savoir plus sur lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5388
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Lun 21 Nov 2016 - 10:22

Merci Tatiana de ton compte-rendu enjoué !

J'ai lu pour ma part les 3 premiers chapitres, et je retrouve moi aussi avec plaisir l'écriture précise et agréable de EBD.
J'ai visité Nohant il y a une bonne dizaine d'années, et je t'engage vivement à y aller, Tatiana I love you 
C'est pas vraiment un château, plutôt un manoir, une sorte de grande maison à taille humaine, avec beaucoup de pièces, le genre d'endroits où j'aurais adoré grandir enfant Razz .
Et la cuisine à elle seule est une pièce vraiment magnifique, il me semble qu'on la voyait dans le TVfilm George et Fanchette.
C'est une visite très agréable, à 250 km environ de Paris, mais à visiter en voiture parce que c'est loin d'une gare Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8809
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Lun 21 Nov 2016 - 13:18


Ta description de Nohant accroît mon envie de le découvrir Petit Faucon, j’adore visiter les demeures d’écrivains  Very Happy . Il faut aussi que j’essaie de me procurer le téléfilm George et Fanchette dont j’avais vu quelques extraits dans le récent "Secret d’histoire" sur la romancière. Ça ne devait pas être trop difficile, il existe en DVD.

J’ai lu les chapitres 4 à 7 – j’en ai profité pour avancer car j’aurai moins l’occasion de lire cette semaine.

On entre dans le vif du sujet en plongeant dans la jeunesse d’Alexandre Manceau et son histoire familiale. Comme pour Mme Zola EBD nous emmène dans le peuple parisien avec ses petits métiers (limonadier, j’aime beaucoup) et quartiers pittoresques, sortant de l’ombre des personnages qui sans l’histoire entre Sand et Manceau seraient restés de parfaits inconnus. Est ainsi soulignée la différence de condition sociale entre une romancière et dramaturge au sommet de sa gloire et un jeune artiste ambitieux aux origines modestes. Apparaît en outre une nouvelle fois la précarité de la condition féminine en la personne de la mère du fils non reconnu d’Alexandre, qui l’a élevé seule et a vécu très modestement.

J’aime beaucoup les extraits de correspondance de Sand à son éditeur préféré Pierre-Jules Hetzel. Un éditeur en or à en croire EBD et un homme précieux, véritable confident de Sand. On ne peut que regretter, en revanche, qu’elle ait elle-même supprimé une partie de ses lettres à Manceau, avant que son fils ne prenne le relai après sa mort, documents précieux qui auraient permis de mieux appréhender leur couple.

Couple indéniablement uni où chacun a trouvé son compte. Lui, dans l’ombre, est attentionné et serviable, l’aidant à copier ses manuscrits tout en étant libre de poursuivre son art auquel il tient. Elle se trouve doté d’un amant aux petits soins qui devient bientôt son compagnon à Nohant, et travaille avec une vitalité renouvelée. J’ai été impressionnée par le nombre d’œuvres créées pendant le temps de leur liaison, beaucoup ont dû sombrer dans l’oubli. Il n’empêche que la situation n’a pas été facile, pour conserver le secret sur leur relation d’abord, puis en ce qui concerne Maurice le fils de George qu’elle adore et qui voit d’un mauvais œil son ami partager la vie de sa mère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5388
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Mar 22 Nov 2016 - 14:58

Je te rejoins sur ton ressenti du livre, Tatiana ; j'ai lu pour ma part jusqu'au chapitre 8.
Sinon, je connais assez bien la vie de Sand, et sa vie avec Musset et Chopin, je pensais cependant qu'il serait plus question de Alexandre Manceau, dont j'ai appris le métier, graveur, à la frontière entre l'artisanat et l'art.
Et d'ailleurs je regrette qu'il n'y ait pas d'illustrations dans le livre ; à la fin, il y a un lien pour aller sur le site de l'auteur, et on y trouve une petite galerie de photos hétéroclites : facsimilés de lettres, dessins des enfants Sand, la photo de Manceau et celle de Sand par Nadar, et 2 gravures de Manceau : ICI

Le portrait de Manceau par Nadar est terrible, et la gravure de 1848 ne permet pas de cerner son regard, et même son visage reste énigmatique.
Je regrette que Sand ou son fils n'aient pas ajouté à leurs nombreux talents celui de la photographie, comme Emile Zola Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7176
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Mar 22 Nov 2016 - 18:20

J'avais bien apprécié cette biographie que j'avais lue après la lecture de groupe d'Indiana. Elle m'avait permis de découvrir Evelyne Bloch-Dano, et donné l'envie de lire d'autres ouvrages (ce que j'ai fait avec Madame Zola).

C'est très bien écrit et documenté, avec une approche sensible qui fait passer l'inévitable accumulation d'informations.

Merci pour le lien Petit Faucon. Quand j'ai lu cette biographie j'avais déploré l'absence de photos, et je n'avais pas pensé à aller voir sur le site de l'auteur.

Je te rejoins pour le portrait d'Alexandre Manceau, c'est effrayant de voir à quel point il est marqué par la maladie.

Tatiana   j'aimerais aussi visiter la maison de George Sand à Nohant, ainsi que toute la région où elle a situé l'action des Maîtres sonneurs.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8809
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Mar 22 Nov 2016 - 19:12


J’ai terminé le chapitre 12, qui se clôt sur une note bien triste  No .
Spoiler:
 

Je m’attendais aussi à ce que le livre tourne davantage autour de Manceau, alors qu’il s’agit en fait d’une biographie de George Sand à partir de 45 ans. Le manque d’informations au sujet de son compagnon explique sans doute qu’elle soit le centre du récit.

Je regrette aussi l'absence d'illustrations. Un cahier figure peut-être dans l’édition Livre de proche ? Je me souviens qu'il y en a dans Madame Proust et Madame Zola. Ton lien permet d’y suppléer, merci Petit Faucon  Very Happy . Le portrait de Nini est très émouvant, on la devine espiègle. En faisant une rapide recherche sur Manceau dimanche j'étais tombée sur sa photo à 46 ans et ai été stupéfaite de voir un homme âgé, fatigué et malade au lieu du fringuant jeune homme (ou presque) que j’attendais  Shocked . Son portrait en 1848 correspond plus à ce que j’imaginais. J’aime aussi la photo de Sand en 1864, toujours bon pied bon œil et qu’on sent encore pleine de vitalité. Par contre j’ai du mal à déceler la ressemblance de Maurice avec elle sur la photo du jeune homme  scratch .

Autant la biographie d’André Maurois m’avait rendu le personnage difficilement attachant, autant son portrait vivant et fourmillant de détails sous la plume EBD me la fait apprécier. Ses préoccupations sur l’hygiène et le bien-être des femmes, qui passe aussi par l'activité extérieure et le grand air, ont font une femme en avance sur son époque   . En outre les "Agendas" sont très intéressants, ils permettant de suivre le couple Manceau-Sand au quotidien, dans leur chez-eux, et de saisir leur complicité.

J’ai été intéressée aussi par le chapitre sur sa fille Solange, au caractère difficile, et la relation tendue avec une mère admirée mais avec laquelle elle ne s'entendait pas. J'ignorais qu'elle avait été très proche de Chopin au point d'avoir été présente à sa mort.

EDIT du 23/11 : j'avance plus vite que prévu Razz j'ai abordé le chapitre 17. Ce livre est si agréable et intéressant que je peine à le lâcher Laughing . Outre le voyage du couple en Italie, destination déjà très prisée à l'époque malgré des conditions de voyage et de séjour peu attirantes (bonjour le confort et l'hygiène des hôtels Rolling Eyes ), leur coup de foudre pour Gargilesse et leur installation dans ce qu'il considérait comme un petit paradis, les passages autour de son changement d'écriture - épisode très original qui m'a permis de mieux comprendre les premières illustrations sur la page que tu as postée Petit Faucon - et de sa relation avec Musset sont passionnantes. A partir d'un portrait de la romancière à l'âge mûr et de sa rencontre avec Manceau on arrive à un tour d'horizon très fouillé de l'ensemble de sa vie. Il s'avère qu'elle a souvent été rattrapée par son passé, et en l'occurrence par le couple orageux (et qui continue à fasciner aujourd'hui comme EBD le souligne) formé avec un Musset jeune et non encore complètement imbibé Crying or Very sad .
Vraiment je savoure cette lecture, que je ne devrais pas tarder à finir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5388
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Jeu 24 Nov 2016 - 13:57

Je termine moi aussi le chapitre 17, et je confirme que je range EBD à mon rayon personnel des auteurs dont tous les livres sont intéressants Razz , rayon pas si fourni quand j'y réfléchis ...
Merci Rosalind de tes impressions, je voulais te dire que la galerie photos est indiquée comme disponible sur le site de EBD en fin de livre, avec la bibliographie (je ne l'ai pas trouvée toute seule Razz ).

Je ne savais pas que Gargilesse, que je n'ai pas eu l'occasion  de visiter lors de mon passage à La Châtre/Nohant, ça faisait trop pour une seule journée Sad , avait été acheté par Manceau. Quel joie ça a du être pour lui de montrer son indépendance financière vis-à-vis de l'entourage de Sand !

Je me dis que Sand a eu de la chance d'avoir une vie longue (pour son temps et compte-tenu de l'état des connaissances médicales), car elle a pu vivre plusieurs vies ; cette chance n'a pas été donnée à Mozart ou à Chopin, par exemple, ou même à Musset.
Et la tuberculose, quelle terrible maladie ! J'ai le souvenir enfant qu'on la craignait encore beaucoup, comme on parle du cancer de nos jours, alors que les médicaments pour la soigner étaient efficaces et disponibles.

Je me faisait la réflexion aussi, dans le chapitre consacré à la petite Nini, que la mortalité infantile était certainement liée au hasard (maladies infantiles) mais aussi beaucoup aux soins "intelligents" et de "bon sens" apportés par l'entourage aux petits ; je pense que Sand savait donner ce genre de soins, j'en veux pour preuve que ses deux enfants ont tous deux atteint l'âge adulte, et que le premier né de Maurice est mort alors que Sand n'habitait pas avec lui et sa femme Lina.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8809
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Jeu 24 Nov 2016 - 21:27


Tout à fait, je pense qu'elle connaissait de nombreux remèdes. Elle aurait tant voulu être présente dans le sud de la France lors de maladie qui a emporté son petit fils. Qui sait si elle n'aurait pas pu le sauver.

J'ai terminé le livre ce matin, avec un petit pincement au cœur. L’histoire de George Sand racontée par EBD est vraiment passionnante, et j’espère qu’elle continuera à écrire sur des figures gravitant autour de grands écrivains. Cette lecture en duo était une très bonne idée Very Happy .

Alexandre Manceau, effacé de la mémoire autour de Sand en partie à cause de son fils Maurice, a été un compagnon prévenant, serviable, affectueux, en bref idéal pour cette romancière à l’histoire sentimentale compliquée. Le récit plein d’émotion restitue à merveille toute l’atmosphère autour de Sand, depuis ses enfants difficiles jusqu’à ses multiples amitiés. Notamment avec certains des grands auteurs de son temps comme Dumas fils que j’ai eu plaisir à retrouver et dont elle était très proche.

J’ai envie à présent de lire bientôt l’un ou l’autre de ses romans, à commencer par Les Beaux Messieurs de Bois-Doré qui sommeille sur mes étagères et que j’avais acheté pour son cadre historique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5388
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Ven 25 Nov 2016 - 11:52

Moi aussi j'ai terminé ce beau livre hier.
Manceau est un anti-héros, mais EBD a réussi à le dessiner en creux, malgré la volonté de Maurice en particulier, de le faire disparaître ; un travail de graveur, en quelque sorte, pour EBD Very Happy .
J'ai été également très étonnée par le changement d'écriture, qui correspond généralement à un changement de personnalité, et dans ce cas précis, cela correspond plutôt à assumer sa propre personnalité ; du coup j'ai examiné les 2 exemples illustratifs sunny .

Et moi aussi, comme toi Tatiana, j'ai envie de lire un livre d'elle que je ne connais pas ... et mon choix va se porter sur Les maîtres sonneurs je pense, dont il a déjà été dit beaucoup de bien en ces murs Wink .
Le problème avec Sand c'est qu'elle a été extrêmement prolifique, et que j'ai été un peu déçue par Indiana.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Ven 25 Nov 2016 - 13:16

Merci à toutes les deux pour vos échanges sur ce livre Very Happy
Ravie que vous ayez pris plaisir à cette lecture cheers
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8809
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Ven 25 Nov 2016 - 13:26


De rien serendipity Very Happy

Oui elle a tant écrit que si je n'avais déjà ce livre j'aurais du mal à en choisir un Laughing Et puis les célébrissimes La Petite Fadette et La mare au diable, dont j'ai dû lire des extraits petite, ne me tentent pas je l'avoue. En revanche j'envisage de lire Histoire de ma vie un jour, ce doit être intéressant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5388
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Ven 25 Nov 2016 - 14:56

Ah oui, Histoire de ma vie, ça me plairait bien aussi, EBD en parle beaucoup I love you

Et Tatiana, La petite Fadette est une très belle lecture, je l'ai relue cet été (après avoir essayé en vain de le faire lire à ma fille de 12 ans Embarassed ), si tu ne l'as jamais lu c'est une belle histoire d'amour !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains   Aujourd'hui à 10:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Évelyne Bloch-Dano, dans l'ombre des grands écrivains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Scottoline, Lisa] Dans l'ombre de Mary
» Marcher dans l'ombre.
» Le Dieu dans l'ombre
» Waterloo Bridge (La Valse dans l'ombre) avec Vivien Leigh et Robert Taylor
» R.L. STINE - Tapi dans l'ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: