Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le Tour d'Ecrou, adaptations.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Le Tour d'Ecrou, adaptations.   Sam 13 Fév 2016 - 15:56

"Le Tour d'Ecrou" est l'oeuvre la plus adaptée d'Henry James (une quinzaine d'adaptations à travers le monde). Il existe des adaptations plus ou moins fidèles, et d'autres qui sont inspirées de ce roman (comme le film "Les Autres" d'Alejandro Amenabar avec Nicole Kidman).

Les Innocents (adaptation de 1961)

clinchamps a écrit:
Il y a une très belle adaptation ciné du "tour d'écrou" : "les Innocents", réalisé par Jack Clayton, avec Déborrah kerr, et truman Capote a co-écrit le scénario.

clinchamps a écrit:
J'ai vu une adaptation du "tour d'écrou" titrée "les innocents" avec Déborah Kerr et Michael Redgrave, il y a longtemps mais j'en ai gardé un excellent souvenir,  avec une atmosphère  angoissante et la sensation de quelque chose d'inéluctable contre quoi la force généreuse de la gouvernante ne peut rien... Je n'ai pas lu la nouvelle mais ce film était très bien fait .  Very Happy

Si je remonte ce topic, c'est que j'ai reçu pour Noël le coffret des "inédits fantastiques" de Henry James, soit les adaptations de l'ORTF de nouvelles de cet auteur, réalisées par de grands metteurs en scènes français (Robert Enrico, Raymond Rouleau, Claude Cabrol, Paul Seban )

"le tour d'écrou, justement, y est interprété par Suzanne Flon, Marie-Christine Barrault  et Robert Hossein,
Il y a "la redevance du fantôme" avec Stéphane Frey, Marie Laforêt et Michael Lonsdale
De Grey, un récit romanesque,
Un jeune homme rebelle avec Mathieu Carrière et Bernard Giraudeau.
Je trouve tout cela très alléchant, je donnerai mon avis au fur et à mesure des visionnages, et si vous êtes intéressées, on trouve le DVD à la FNAC pour 20 euros ...  Very Happy

Saatiya a écrit:
J'avais vu il y a quelques temps, l'adaptation du Tour d'écrou avec Michelle Dockery, que j'avais beaucoup apprécié, alors quand la semaine dernière, j'ai vu que France 3 diffusait la version Les Innocents avec Deborrah Kerr, j'ai vite programmé l'enregistrement, et je viens de visionner le film.

Que dire... j'ai pris une claque xD J'avais apprécié la version BBC, j'ai adoré cette version-ci. C'est une adaptation superbe visuellement, j'ai trouvé les acteurs excellents, surtout les enfants (Deborrah Kerr est peut être un peu trop rapidement....angoissée, dirons-nous^^
Spoiler:
 
Bref, je ne regrette absolument pas d'avoir regardé cette adaptation, mais il faudrait vraiment, maintenant, que je lise la nouvelle, enfin xD


Dernière édition par serendipity le Sam 27 Fév 2016 - 13:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le Tour d'Ecrou, adaptations.   Sam 13 Fév 2016 - 15:56

Le Tour d'écrou (BBC 2009)

cat47 a écrit:
j'ai vu ce soir l'adaptation de The Turn of the Screew, que j'ai trouvée pas mal du tout. Mes souvenirs du roman sont trop estompés pour faire des comparaisons précises mais je pense que cette adaptation a très bien cerné les deux grandes forces du livre : la montée en puissance de la tension et le jeu sur les ambiguïtés. C'est très clairement exprimé, peut-être même parfois de manière trop appuyée. Il me semble que James reste bien plus flou dans sa présentation des hantises de la gouvernante, de même que dans ses "fantasmes". Je ne sais plus trop, je vais de toute façon relire le bouquin très vite.

La structure narrative n'est pas non plus totalement identique. Même si on retrouve une narration imbriquée dans une autre narration, il y a un niveau de moins me semble-t-il puisqu'ici
Spoiler:
 
J'ai donc été assez surprise par le début, ça ne me disait pas grand chose.

Mais ce n'est pas bien grave, je trouve que les choix de réalisation rendent un bel hommage à la complexité de l'histoire en mettant très bien en valeur les ambivalences que James a placées à loisir dans le récit : points de vue, valeurs, caractères, tout est pratiquement à choix multiple.

Contente d'avoir retrouvé une espionne (Nicola Walker, Ruth de Spooks) et un pasteur (Dan Stevens, Edward de S&S) que j'apprécie beaucoup, malheureusement pour de tous petits rôles. Un bémol au niveau des acteurs : pour les enfants, c'était vraiment très difficile de jouer des rôles aussi complexes, ils ne sont pas tout le temps top mais ils s'en sortent bien.

Et puis il m'a bien semblé reconnaître mon cher Hamley Hall et son magnifique jardin, non?  


Lise Bennet a écrit:
J'ai eu la chance aussi de voir la nouvelle adaptation de The Turn of the Screw sur la BBC, en totale néophyte d'ailleurs puisque je n'ai pas lu le livre et n'ai pas encore réussi à voir l'adaptation avec Colin Firth non plus.
Bon, mon avis dans l'ensemble est positif. C'est prenant, c'est juste assez bizarre pour faire un peu peur mais pas trop ^^, c'est assez beau aussi, les acteurs sont bons. La seule chose qui m'a un peu étonnée, je ne sais pas si c'est le cas aussi du livre ou non, c'est que l'adaptation tend à présenter, je trouve, la 'lucidité d'Ann par rapport aux évènements surnaturels comme un cas de folie (et contagieux en plus : elle l'a attrapé d'une servante et l'a redonné au médecin, un scientifique pur et dur pourtant scratch), ce qui ne laisse pas suffisamment de doute. J'aime bien avoir l'impression que le surnaturel s'est vraiment passé (comme dans The Jacket ou The Others), pour moi l'ambiguïté n'était pas assez forte là.
Je verrai volontiers une autre adaptation mais attendrai un peu pour me plonger dans le livre, j'ai lu du James il n'y a pas si longtemps Smile.

cat47 a écrit:
Désolée, je n'avais pas vu que ce topic avait bougé.

Pour répondre à ta question, Resmiranda, je pense que ce n'est pas grave si tu vois l'adaptation d'abord. Personnellement j'avais oublié les détails du livres et quand j'ai vu l'adaptation, je me suis posé des questions (le livre n'était-il pas plus ambigu? exactement comme l'a souligné Lise Bennet) mais j'ai trouvé très intéressant de relire le livre ensuite, ce qui m'a permis de m'assurer qu'effectivement celui-ci laisse la porte ouverte à toutes les interprétations alors que l'adaptation prend un parti.

Ce qui n'est pas vraiment une faiblesse, à mon avis. En donnant une interprétation possible, mais en laissant tout de même de nombreux points ouverts, je trouve que l'adaptation illustre bien la virtuosité de James : il permet à chaque lecteur de construire sa propre histoire. Les faits sont présentés avec des filtres, plus nombreux dans le livre, d'ailleurs. Le lecteur reste libre en quelque sorte de finir l'histoire à son gré, l'auteur stimule notre imagination et nous permet de participer à la construction de l'histoire. Du grand art.  

A mon avis, même si tu vois l'adaptation d'abord, Resmiranda, tu pourras très bien par la suite imaginer bien d'autres cadres que celui présenté dans cette version, qui est d'ailleurs me semble-t-il incompatible avec celui du livre puisque
Spoiler:
 

Ensuite, c'est une question de sensibilité. Personnellement je suis rarement dérangée de connaître l'histoire, même partiellement, avant de lire un livre.

Darcy a écrit:
Je l'ai vu!! C'est une excellente adaptation, j'ai eu même quelques frissons. Je ne sais pas si dans le livre, c'est la même chose mais le doute s'installe: doit-on croire l'héroïne. Son enfance au côté d'un père fanatique va à l'encontre de sa crédibilité. Dans le téléfilm, le psychanaliste prend parti pris. Le livre est-il plus nuancé  scratch

misshoneychurch a écrit:
J'ai pu regarder l'adaptation cheers  Wink J'ai beaucoup aimé, l'ambiance est vraiment bien retranscrite, et les acteurs sont excellents. Par contre, j'ai vraiment flippé Laughing Pour répondre à ta question Darcy, la nouvelle est très ambigüe. C'est la gouvernante qui raconte toute l'histoire, et c
Spoiler:
 

Mon seul bémol est la fin de l'adaptation, quand on retourne à l'hôpital. Je trouve que la fin de la nouvelle,
Spoiler:
 
Henry James transpose le début de sa nouvelle dans une soirée où l'on raconte des histoires qui font peur, des années plus tard. Il n'y revient pas, mais le téléfilm aurait pu exploiter cette possibilité avec davantage de réussite à mon sens.

Ca reste quand même un très bon film, mais je ne sais pas si j'aurais le courage de le regarder très souvent pale

lady Clare a écrit:
Merci à Darcy qui m'avait rappelé la diffusion de ce téléfilm.

J'avais lu la nouvelle il y a bien des années et j'avoue que j'en garde un souvenir assez précis d'une oeuvre qui joue admirablement sur la frontière réel/fantastique. C'est ce qui fait sa force et son charme.

Ici, le parti-pris est revendiqué et j'ai comme l'impression que chaque effet insiste lourdement pour nous le faire comprendre, que ce soit dans la musique, dans la façon de filmer (style gros plan rapide sur les visages, regards en coin des acteurs, position inhabituelle de la caméra, comme une scène où elle est à ras du sol...) Jusque dans le casting des enfants, ils sont très (trop ?) beaux, mais aussi pour le coup trop angéliques, c'est évident qu'ils ont été choisis pour leur physique.

Les images sont belles, Michelle Dockery s'en sort très bien, mais ce n'est pas suffisant pour en faire à mon avis, un téléfilm au top comme on a l'habitude de les voir avec la BBC. C'est d'autant plus surprenant que Sandy Welch est au scénario, j'aurai attendu un peu plus de modération de sa part et surtout qu'elle respecte un peu plus l’ambiguïté et la part de mystère suggérée par l'histoire...

Il y a quelques années, j'avais vu la version de 1992 Arrow Beaucoup plus simpliste, elle me semble finalement meilleure.

toxicangel a écrit:
J'ai moi aussi regardé cette adaptation et je suis entièrement d'accord avec Lady Clare. J'ai trouvé moi aussi qu'il n'y avait pas assez d'ambiguïté par rapport au côté fantastique de l'histoire.
Je n'ai pas lu la nouvelle d'Henry James donc je ne peux pas comparer et savoir si dans le récit original, ce parti pris est aussi prononcé.
Par rapport à une nouvelle du même type (le Horla de Maupassant), je n'ai pas eu autant d'interrogation et je dois avouer qu'en ce qui me concerne, cette adaptation m'a déçue. Je n'avais pas particulièrement l'intention de lire la nouvelle après avoir vu cette adaptation. La façon dont en parle Lady Clare va peut être me faire revoir mon jugement finalement Wink

lady Clare a écrit:
misshoneychurch a écrit:
Tu trouves qu'il n'y a pas d'ambiguïté ? Moi je ne suis pas plus avancée que dans la nouvelle, même si je suis d'accord sur le côté trop appuyé de l'adaptation parfois.

ben oui...j'ai trouvé qu'il y avait trop d'explications, pas assez de mystère ce qui fait que le téléfilm
Spoiler:
 
mais ce n'est pas cela qui me dérange au fond, c'est surtout la façon dont c'est filmé...

@ Toxic, bonne lecture si tu y viens... Wink moi j'ai très envie de le relire par contre...  

misshoneychurch a écrit:
En même temps, ce n'est qu'à la toute fin de la nouvelle que
Spoiler:
 

En tout cas Toxic, je te conseille vivement la lecture de la nouvelle. Je rejoins Lady Clare à ce sujet, elle reste très au-dessus. I love you J'ai acheté la BD qui l'adapte il y a quelques semaines d'ailleurs, je reviendrai en parler. Very Happy

Darcy a écrit:
misshoneychurch a écrit:
En même temps, ce n'est qu'à la toute fin de la nouvelle que
Spoiler:
 

Je suis d'accord, c'est son témoignage sur son enfance qui la décrédibilise et qui fait penser qu'elle peut être bien folle. Sauf que le psychanaliste voit le visage du diable dans la scène du fourgon. Est-ce une hallucination? A-t-il perdu toute distanciation avec sa patiente pour qu'il ressente les effets de la folie?

lady Clare a écrit:
je vois ce que vous voulez dire les filles! En ce qui me concerne, dans la nouvelle,
Spoiler:
 
dans le téléfilm en revanche, j'ai vraiment eu la désagréable impression qu'on voulait nous faire croire autre chose, et l'épisode que nous rappelle Darcy en est le parfait exemple...

misshoneychurch a écrit:
Je trouve la fin dans l'hôpital ratée de toute façon, donc j'arrête l'adaptation à la fin du récit. Razz Mais même, je vois plus cette dernière apparition comme une ultime tentative de nous déboussoler que comme une véritable résolution de l'énigme. En plus, le psy est à mon avis fortement charmé par la gouvernante, ce qui le rend tout de suite moins crédible.

Pour la nouvelle, je l'ai toujours considérée comme ouverte. Le rebondissement final auquel tu adhères montre le génie de James, mais le fait de laisser le doute subsister le renforce encore plus.

mélysia a écrit:
J'ai vu "le tour d'écrou" avec Michelle Dockery et Dan Stevens sur Arte, et j'ai plutôt aimé dans l'ensemble (je ne peux pas comparer avec la nouvelle car je ne l'ai jamais lue)

Dès le début du récit de la gouvernante, l'ambiance étrange et inquiétante est mise en scène: l'oncle qui a recueilli ses neveux mais qui s'en désintéresse, l'arrivée d'Ann dans cette demeure isolée où le personnel est replié et silencieux, Flora qui a l'air d'une enfant charmante...Mais tout se trouble avec l'arrivée de Miles qui a été renvoyé de son pensionnat (on ne connaitra pas la raison, ce qui augmente le malaise)...

Non seulement le comportement des enfants devient de plus en plus inquiétant, mais on sait également que de nombreuses gouvernantes se sont succédées, et l'une d'entre elles s'est même suicidée, de même que l'on apprend qu'un ancien valet au comportement malsain a été retrouvé assassiné aux abords de la demeure...

En fait le film suggère beaucoup mais n'apporte aucune réponse claire:
Spoiler:
 
Le souci est que les questions demeurent trop nombreuses, et il est impossible d'y apporter une réponse claire, on peut seulement supposer.

Saatiya a écrit:
J'ai vu l'adaptation moi aussi... j'ai beaucoup aimé, mais je précise que moi non plus je n'ai pas lu la nouvelle, donc je ne peux comparer^^ J'ai trouvé les acteurs bien choisis, l'ensemble est très esthétique...
Par contre, je me savais trouillarde, mais pas à ce point.... j'ai vraiment eu peur par moments, et j'ai bien vite rallumé la lumière à la fin Laughing Je suis trop impressionnable ^^' Laughing

Quand à la question qui brule les lèvres...
Spoiler:
 
Bref, je ne sais pas, mais tout ça m'a fortement donné envie de lire la nouvelle xD
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Tour d'Ecrou, adaptations.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Tour d'Ecrou, adaptations.
» LE TOUR D'ECROU de Henry James
» Tour du monde en voilier
» OSCAR WILDE : Le portrait de D.G., pièces, adaptations, citations...
» Adaptations lambtoniennes en streaming

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles) :: Henry James-
Sauter vers: