Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Washington Square (1880), le livre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8055
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Washington Square (1880), le livre.   Ven 12 Fév 2016 - 13:23

Tizzie a écrit:
D'Henry James, je n'ai lu que Washington Square, acheté au hasard cet été, parce que j'avais flashé sur la couverture!  Rolling Eyes  Bon, je vous rassure, j'ai quand même lu le résumé d'abord! Ca annonçait une histoire dans le style austenien, mais au final, le style n'est pas le même. Je l'ai lu avec plaisir, mais ça n'est pas aussi "fin" que JA et j'ai pas mal ralenti à la fin; D'alleurs je crois qu'henry James n'était pas très satisfait de ce roman. Il faudrait que je le relise pour donner des commentaires plus constructifs, mais je ne me suis pas vraiment attachée à l'héroïne -elle n'est pas très futée quand même!-.
Je sais que le film existe, mais pour l'instant il n'est pas dans mes priorités, je verrai plus tard.

kary a écrit:
Je viens de finir Washington Square que j'ai dévoré et beaucoup aimé. Je n'avais jamais rien lu de James avant cela. Le début fait en effet beaucoup penser à une intrigue austenienne, en plus d'y avoir une héroïne un peu cruche s'appelant Catherine, et une tante insupportable à l'esprit bien trop romanesque. J'ai beaucoup aimé le personnage du docteur Austin Sloper qui a toujours de la répartie et toujours le dernier mot. Parfois j'étais consternée par le flegme avec lequel il prend les évènements ! affraid
En tout cas j'ai trouvé que c'était une oeuvre très réaliste dans l'étude de caractères des personnages, l'infâme Morris Townsend me faisant furieusement penser à quelqu'un... mais passons. Et l'entêtement de la "pauvre Catherine" (j'ai arrêté de compter le nombre de fois où elle est désignée ainsi Rolling Eyes ) m'a là encore fait penser à des situations déjà vécues, pour dire à quel point l'auteur a vraiment bien rendu les dialogues dans son oeuvre. Oui, j'ai trouvé les dialogues géniaux (surtout quand le docteur est l'un des interlocuteurs).
Parfois j'avais envie de secouer Catherine mais surtout Mrs Penniman !! Quelle plaie d'avoir une tante pareille !!!
Enfin, tout ça pour dire que c'est une jolie oeuvre, même si assez triste sur la fin. En tout cas je lirais volontiers d'autres livres de Henry James par la suite.

nathy's a écrit:
Je viens de finir Washington Square et je rejoins totalement l'avis de Kary! j'ai cru au départ à une histoire à la JA avec une héroine naive comme Catherine Morland et en fait non....c'est assez triste et pesant, mais j'ai beaucoup aimé!
J'ai adoré le Dr Sloper, et détesté Mrs Penniman! Quelle femme stupide, à se meler de ce qui ne la regarde pas, essayant de vivre par procuration! Elle tient tellement à son histoire qu'elle en est aveuglée et au final, participe au malheur de Catherine!
Quant à Catherine, difficile d'avoir de la sympathie pour elle tant elle parait fade...je la plains parce qu'elle s'est faite avoir, mais ca se comprend parfaitement, Townsend était vraiment doué! Néanmoins elle méritait quand meme mieux No
J'ai bien aimé le style d'Henry James, bien que parfois certaines tournures de phrases m'ont semblé plutot hasardeuses, je devais m'y reprendre pour en comprendre le sens...mais c'est peut-etre du à la traduction (ou alors je suis trop fatiguée possible aussi^^)

Marganne a écrit:
j'ai lu Washington Square, que j'ai adoré    
C'est l'histoire d'une jeune américaine pas très belle, pas très spirituelle mais héritière d'une jolie fortune qui va être l'objet des poursuites d'un coureur de dot. Elle est entourée d'une tante qui se mèle de tout et qui va avoir un rôle non négligeable dans l'histoire et de son père, médecin.
Spoiler:
 
J'ai vraiment aimé les personnages de ce roman. Catherine, assez effacée dans le début, devient une jeune femme amoureuse extrèmement touchante. La tante et le père, dont on se demande lequel est le plus odieux  No  L'écriture est très fluide, très agréable. C'est une lecture que je vous recommande  sunny

Siofra a écrit:
Emjy a écrit:
J'ai lu Washington Square il y a quelques temps et j'ai vraiment beaucoup aimé. Je crois, Rebecca, que ce roman serait une bonne entrée en matière dans l'oeuvre de Henry James. Il m'a l'air en tous cas plus accessible que certains autres.

J'ai pensé exactement comme toi.  j'ai adoré Washington Square. J'ai trouvé que la pauvre Catherine,
Spoiler:
 
un choix très surprenant pour une héroïne de roman.
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise


Nombre de messages : 1555
Age : 43
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Washington Square (1880), le livre.   Sam 20 Fév 2016 - 16:17

bon, ...
Je viens de me faire une série Henry James, et je pense que cela va s’arrêter là, pour moi dans la découverte de cet auteur. J'ai tenté, j'ai lu : Portrait de femme, le tour d’écrou, Ce que savait Maisie, et celui dont nous parlons .
Et au final, je crois que je n'en ai apprécié aucun No  
Donc,  Washington square n'a pas recueilli  mon emballement, loin de là . Je ne saurai dire pourquoi confused  peut être des personnages peu attachants, et peu tranchés finalement ;
Trop d"analyse psychologique, essentiellement basée sur les codes de l'époque  , et peu d'action.
Je n'ai pas trouvé l'ensemble bien passionnant No
Revenir en haut Aller en bas
Aradia
Ready for a strike!


Nombre de messages : 964
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: Washington Square (1880), le livre.   Mar 23 Fév 2016 - 2:00

J'ai bien aimé Washington square. C'est une histoire vraiment triste je trouve, il n'y a pas d'happy end, il n'y a pas beaucoup non plus de joie dans l'histoire même.

Je trouve le personnage principal, Catherine, très touchant. Elle est banale et pas très futée, loyale à son père. Beaucoup de mots durs sont employés pour parler d'elle mais je pense qu'elle est certainement plus intéressante que sa tante, son père et son amoureux réunis. Une tante déplaisante à imaginer des plans romanesques qui font plus de mal que de bien. Un père froid et calculateur et un "amoureux" intéressé et égoïste. En effet, pauvre Catherine d'être si mal entourée... Jusqu'au bout...

Une bonne lecture, rapide, facile. Les personnages sont psychologiquement très bien décrits.



Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves


Nombre de messages : 14104
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Washington Square (1880), le livre.   Mer 24 Fév 2016 - 14:51

J'ai fini Washington Square. J'ai bien aimé, mais sans plus.

J'ai bien aimé le personnage de Catherine, pas si idiote que çà. Je la trouve surtout naïve et docile. Mais en même temps, entre son père qui la trouve idiote, et l'a surement éduqué en conséquence, et sa tante, bête à manger du foin, elle n'est pas vraiment gâtée avec son entourage. Donc je comprends que les attentions de Morris la flatte et qu'elle tombe amoureuse.

Le livre m'a fait penser à un huis clos, tant l'action est concentrée dans la maison du docteur (en même temps, c'est le titre du livre Razz ). J'aurais presque entendu le tic tac d'un horloge tellement l'ambiance m'a paru feutrée.

J'ai trouvé la fin très amère.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Washington Square (1880), le livre.   Aujourd'hui à 19:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Washington Square (1880), le livre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Washington Square, d'Henry James (chapitres 1 à 18).
» L'héritière de William Wyler
» Washington Square, d'Henry James (chapitres 19 à 35).
» La Légende du cavalier sans tête de Washington Irving
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles) :: Henry James-
Sauter vers: