Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Christian Signol, une odeur d'herbe et de terre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46721
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Christian Signol, une odeur d'herbe et de terre...    Lun 11 Jan - 11:33

Je viens de lire un livre de cet auteur, que je ne connaissais que de nom, je l'avoue, et je me suis rendu compte qu'il n'avait pas sa chambre ici, ce qui m'a paru injuste, tant à cause de son talent d'écrivain que de sa popularité.

Christian Signol à la Foire du Livre de Brive la Gaillarde en 2010.

Wikipedia :

Citation :
Il est né dans le Quercy, en 1947, dans la commune des Quatre-Routes-du-Lot, un petit village au pied du causse de Martel, qui restera son paysage favori et inspirera plus tard toute sa littérature. Il vit une enfance heureuse dominée par la présence féminine de sa mère et de sa grand-mère, bercée par la lumière des collines, les parfums de la campagne et les mystères sauvages de la nature1.

Il fait des études de lettres et de droit (1965-1970). Christian Signol se marie en 1970, il devient père et s'installe avec sa famille à Brive-la-Gaillarde où il a été recruté comme rédacteur administratif à la mairie. Il sera par la suite directeur d’un service de Contentieux et Marchés publics.

Il commence sa carrière d'écrivain en 1984 avec le premier tome du roman Les Cailloux bleus, qui remporte un grand succès. Il a longtemps tenu une chronique hebdomadaire dans Le Populaire du Centre, quotidien régional limousin. En 1990 il publie la trilogie romanesque La Rivière Espérance. La notoriété de l'écrivain se consolide et il devient l'un des auteurs français les plus lus. Ce triptyque est adapté pour le petit écran, en 1995, par Gaumont télévision avec, à la réalisation, Josée Dayan. La Rivière Espérance est diffusée sur France 2, en neuf épisodes de 1 h 40, et dans vingt pays étrangers. Le succès est immense et incontestable, il encourage d'autres adaptations : La promesse des sources sous le titre La Clé des champs (1998), L’enfant des Terres blondes (1999)
.

Christian Signol
fait partie de ce qu'on appelle les écrivains de la Terre, les auteurs régionaux car son œuvre est centrée sur sa Dordogne, son Quercy. Mais l'âme humaine est la même partout, même si en passant par les chemins de la campagne d'Auvergen eslle prend un parfum de sous-bois et de foin coupé.

Le livre que je viens de lire : "Le chemin d'étoiles". Il a été publié en 1987.
Je l'avais depuis des années, j'avais toujours remis de le lire, à cause justement de la réputation d'auteur régional de l'auteur ! Eh bien j'avais tort !
L'histoire : 1942. Un garçon de 10 ans est conduit par sa mère dans une ferme d'Auvergne afin de le cacher, parce qu'il est juif. le voilà séparé de ses parents, de sa culture, plongé, lui, le petit Parisien, dans l'univers nouveau de la campagne profonde (celle des années de guerre, pas la nôtre !)La famille l'accueille avec des degrés divers de tolérance, d'affection, ou d'amour, celui-ci de la part de la petite fille de la maison, enfant "attardée" qui ne parle pas et qui s'attache à lui instantanément. L'histoire dure une année, et le dénouement bouleversant en est le point d'orgue. L'histoire est émouvante, mais ce que j'ai particulièrement aimé, c'est l'écriture de Signol, sa façon de nous faire vivre sa Dordogne, ses lumières, ses odeurs d'une façon poétique et pénétrante.
Citation :

"L'odeur des grands draps lessivés l'enivrait un peu tandis qu'il passait entre les haies couvertes de mûres et de prunelles dont il se régalait depuis un mois. Le vent avait débarrassé le ciel de ses nuages et les grands trembles de la rivière se balançaient avec de longs soupirs."

"La nuit s'annonçait déjà dans les lointains où s'étiraient des écharpes mauves. Le vent charriait maintenant de puissants parfums d'herbe dont l'âcreté était oppressante."

Par dessus tout ce roman est une évocation saisissante d'une vie campagnarde maintenant disparue, pour le meilleur ou pour le pire !
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries


Nombre de messages : 13039
Age : 54
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Christian Signol, une odeur d'herbe et de terre...    Lun 11 Jan - 13:13

Bravo Clinchamps pour ce topic. Christian Signol mérite bien une chambre dans l'auberge. J'apprécie beaucoup son style et sa capacité à rendre vivant un contexte historique. De cet écrivain talentueux, j'ai lu une sorte de saga : les vignes de sainte - colombe, La lumière des collines. 
Cela remonte à quelques années,  mais je me souviens avoir dévoré ces romans très prenants. Je lirai avec plaisir d'autres livres.
Revenir en haut Aller en bas
 
Christian Signol, une odeur d'herbe et de terre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» de Christian SIGNOL
» [Signol, Christian] Pourquoi le ciel est bleu
» [Signol, Christian] Bleus sont les étés
» [Signol, Christian] Une année de neige
» [Signol, Christian] Les chênes d'or

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: