Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean-Paul Rappeneau, réalisateur (trop) rare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8818
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Jean-Paul Rappeneau, réalisateur (trop) rare   Mer 14 Oct 2015 - 13:35


Puisque sort aujourd'hui son 8e film, après 12 ans d'absence, j'ai eu l'idée de dédier un topic à ce grand réalisateur français. Il a commencé comme assistant et scénariste de Louis Malle et Philippe de Broca avant de réaliser ses propres films à partir des années 1965.

Ses films se caractérisent tous par un rythme soutenu. On ne s'y ennuie pas. C'est un des rares cinéastes dont j'ai vu et apprécié toute l'oeuvre. Il faut dire que huit films en 50 ans de carrière, c'est fort peu, le contraire de Woody Allen en quelque sorte  Laughing . Il se dit lui-même très méticuleux et perfectionniste, ayant besoin de temps pour travailler sur ses projets.

L'avantage de sa filmographie est qu'elle peut être citée en intégralité  Laughing .

La vie de château (1966) avec Catherine Deneuve et Philippe Noiret.

Citation :
Juin 1944, dans un château du bord de mer normand vit Jérôme avec sa charmante épouse, Marie. Excédée par le flegme de son époux, Marie ne désire qu’une seule chose : vivre à Paris. Pendant ce temps-là, un résistant est parachuté dans la région, il rencontre la belle châtelaine et en tombe fou amoureux. Le château occupé par des allemands, dont un commandant sous le charme de Marie, sera le théâtre de ce quatuor amoureux.

Les mariés de l’an II (1972)    avec Jean-Paul Belmondo, Marlène Jobert et Sami Frey.

Citation :
Nicolas Philibert, un français exilé en Amérique, s'enrichit et s'apprête à épouser une riche héritière. Avant cela, il doit divorcer de sa femme Charlotte qu'il part retrouver en France. Toutefois, pendant son absence la Révolution a fait rage et à son arrivée à Nantes, Philibert a bien du mal à remettre la main sur Charlotte, étroitement liée à une famille de royalistes.

Le Sauvage (1975)    avec Catherine Deneuve et Yves Montand.

Citation :
Las de la vanité parisienne, Martin, créateur de parfums, s'est exilé sur une île d'Amérique latine. Un jour qu'il est de passage à Caracas, sa nuit est troublée par l'irruption de Nelly, volcanique jeune femme fuyant son fiancée. Elle propose à Martin de lui vendre un Toulouse-Lautrec, emprunté à son patron, en guise de salaire s'il l'aide à rentrer en France. Celui-ci accepte. Soulagé, il regagne son île où il a la surprise de retrouver Nelly.

Tout feu, tout flamme (1982) avec Isabelle Adjani et Yves Montand.

Citation :
Une jeune et brillante polytechnicienne joue le rôle de chef de famille en l'absence de son père, aventurier séducteur qui fait de brèves apparitions à leur domicile parisien.

Cyrano de Bergerac (1990)    avec Gérard Depardieu, Anne Brochet, Vincent Perez et Jacques Weber.

Citation :
Les aventures du célèbre et turbulent cadet de Gascogne, amoureux de sa cousine, Roxane, adapté de la pièce d’Edmond Rostand.

Le Hussard sur le toit    (1995) avec Juliette Binoche et Olivier Martinez.

Citation :
1832. Un jeune hussard, de retour des guerres d'Italie, fuyant les agents autrichiens à la recherche de Carbornari, traverse la Provence ravagée par le choléra et rencontre l'amour de sa vie.

Bon Voyage (2003) avec Gérard Depardieu, Isabelle Adjani, Grégori Derangère.

Citation :
En juin 1940, à l'hôtel Splendid de Bordeaux sont réunis ministres, journalistes, grands bourgeois, demi-mondaines et espions de tous bords. Là, un jeune homme devra choisir entre une célèbre actrice et une étudiante passionnée, entre les politiques et les voyous, entre l'insouciance et l'âge adulte.

Belles Familles (2015) avec Mathieu Amalric, Nicole Garcia, Karin Viard...

Citation :
Jérôme Varenne, qui vit à Shanghai, est de passage à Paris. Il apprend que la maison de famille d’Ambray où il a grandi est au cœur d’un conflit local. Il décide de se rendre sur place pour le résoudre. Cette échappée provinciale changera sa vie…

Attention, Cyrano et Le Hussard étant des adaptations littéraires, merci d'en parler en détails dans les topics ad hoc, celui de la pièce pour Cyrano   Arrow et de Jean Giono pour Le Hussard   Arrow

Pour finir, une phrase d'Isabelle Adjani : "Pour moi attendre un film de Jean-Paul Rappeneau, c’est comme attendre Noël lorsqu’on est enfant."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5393
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Jean-Paul Rappeneau, réalisateur (trop) rare   Mer 14 Oct 2015 - 13:49

Merci d'avoir rendu justice à ce grand réalisateur Tatiana I love you .

Je m'aperçois que j'ai tout vu de lui, à part le dernier, ses films étant devenus en quelque sorte des classiques.
En ce qui me concerne, j'aime beaucoup Bon voyage, avec Grégory Derengère et Isabelle ADjani.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46824
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Jean-Paul Rappeneau, réalisateur (trop) rare   Mer 14 Oct 2015 - 16:47

merci Tatiana !! J'adore ses films, je les ai tous vus (pas dur, il y en a peu ! Very Happy ) et je les ai tous aimés. Nul doute que j'irai voir "Belle famille, Rappeneau est LE réalisateur français qui me fait me déplacer ! Laughing
J'ai adoré son Cyrano, et les mariés de l'an II !! cheers cheers quel délice que ce film, avec le pétillant Belmondo et l'adirable Jaubert !! mais je ne saurais choisir ! je les aime tous ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8818
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean-Paul Rappeneau, réalisateur (trop) rare   Mer 14 Oct 2015 - 18:44


Oui ses films sont devenus des références. Étonnamment (parce que ses dialogues sont plus difficiles que dans ses autres films), c'est Cyrano qui a remporté le plus gros succès, critique et populaire - au demeurant parfaitement justifié pour ce chef d'oeuvre. En parcourant les articles sur son nouveau film, je me réjouis de constater combien le retour de son réalisateur est unanimement salué. Inutile de préciser que j'ai grand hâte de le voir.

J'aurais du mal aussi à en sélectionner un plutôt qu'un autre. Les mariés de l'an II et Bon Voyage affichent tous deux un rythme endiablé, et se déroulent à des périodes de l'histoire chaotiques savamment exploitées. Rappeneau est aussi un formidable directeur d'acteurs. Dans Bon Voyage par exemple, films aux multiples personnages et grâce également à un scénario très solide, chaque rôle compte et est bien écrit.

J'ai également une tendresse particulière pour Le Sauvage. Malgré mon peu de goût pour Catherine Deneuve elle se glisse à merveille dans le rôle de l'explosive Nelly, et parle à une vitesse phénoménale.

Parmi les articles parus récemment, il y a notamment celui-ci Arrow du magazine "Première" qui donne la parole à des personnalités du 7e art avec lesquelles il a travaillé. Elles lui rendent un bel hommage.

Tout cela me donne des envies de revisionnages Very Happy .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8818
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean-Paul Rappeneau, réalisateur (trop) rare   Lun 19 Oct 2015 - 13:04


J’ai vu Belles Familles et me suis régalée. C’est du Rappeneau pur jus   , rythmé, virevoltant (bien qu'un peu moins que Bon Voyage), bien écrit et attachant. Sur le papier, la thématique chorale d’une histoire familiale compliquée à laquelle s’ajoute une affaire d’héritage aurait pu être fade et ennuyeuse car mille fois vue ailleurs. Pas de tout. A la suite du héros vivant en Chine de retour pour quelques temps en France, la famille est traitée avec humour, émotion et divertissement. Les chassés croisés se succèdent pour aboutir à une magnifique scène en public lors d’un concert. C’est aussi un retour sur soi et sur son enfance, une rédécouverte de personnes qui révèlent une partie cachée de leur être. La belle distribution tient toutes ses promesses, depuis le personnage principale interprété brillament comme toujours par Mathieu Amalric  I love you  jusqu’aux seconds rôles, André Dussolier (irrésistible), Nicole Garcia et Jean-Marie Winling en tête. Rappeneau offre toujours de beaux personnages féminins. Ici, la figure féminine est incarnée par la jeune Marine Vacth, découverte chez Français Ozon. Son personnage mystérieux et au caractère bien trempé est un des charmes du film.

Ma seule réserve (parce qu’il en faut bien une !) concerne la scène finale, trop mélodramatique. Tout en pressentant (et en espérant) le dénouement, j’escomptais un peu plus d’’originalité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7191
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Jean-Paul Rappeneau, réalisateur (trop) rare   Lun 19 Oct 2015 - 16:20

Tatiana a écrit:

Puisque sort aujourd'hui son 8e film, après 12 ans d'absence, j'ai eu l'idée de dédier un topic à ce grand réalisateur français.

L'avantage de sa filmographie est qu'elle peut être citée en intégralité  Laughing .

Pour finir, une phrase d'Isabelle Adjani : "Pour moi attendre un film de Jean-Paul Rappeneau, c’est comme attendre Noël lorsqu’on est enfant."

Excellente idée Tatiana, les films de J.P. Rappeneau se dégustent comme des friandises, trop rares !

J'ai vu et revu les six premiers   , et moins accroché à Bon voyage que je n'ai vu qu'une seule fois et dont je n'ai pas gardé un souvenir marquant scratch

J'adore la phrase d'Isabelle Adjani  cheers
Revenir en haut Aller en bas
Cats40
Romancière anglaise


Nombre de messages : 1519
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/06/2012

MessageSujet: ghfghgf   Mar 20 Oct 2015 - 14:38

J'ai vu Belles Familles. Et j'ai bien aimé. drunken Le film présente l'histoire de la vente (rocambolesque Very Happy ) de la maison familiale d'une famille bourgeoise, dont le fils ainé essaie de trouver tous les tenants et les aboutissants, lui qui revient de 12 ans passés à Shangai et n'a donc pas trempé dans les procédures en cours.
Les acteurs s'en donnent à coeur joie (Matthieu Amalric le premier). Et le pire c'est que, toute rocambolesque qu'elle soit, l'histoire est crédible...
Bon divertissement, bien troussé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Paul Rappeneau, réalisateur (trop) rare   Aujourd'hui à 12:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Paul Rappeneau, réalisateur (trop) rare
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Dubois, Jean-Paul] Une Vie Française
» DES CRIMES COMME CI COMME CHAT de Jean Paul Nozière
» Jean Paul gauthier
» Jean-Paul Floch
» [Sartre, Jean-Paul] Le mur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: