Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le cinéma asiatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Ju
Gone With The Books


Nombre de messages : 9845
Age : 26
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Dim 20 Sep 2015 - 15:52

Comme je suis frustrée de ne pas pouvoir voir le dernier film de Hirokazu Kore-Eda (Notre petite sœur avec un fameux casting, en particulier Hayase Haruka!) car je serai au Japon à sa sortie française, j'ai emprunté 3 de ses précédents films à la médiathèque (Nobody knows, Still Walking et Tel père tel fils).

J'ai commencé hier avec Tel père tel fils, avec un casting très dramaesque Wink (je connaissais bien les deux actrices principales, Ono Machiko et Maki Yoko)

L'histoire a déjà été exploitée:
Citation :
Un architecte et sa femme apprennent que leur fils de 6 ans a été échangé à la naissance. L'hôpital leur fait rencontrer la famille de leur enfant biologique, d'un milieu plus modeste.
mais elle reste néanmoins intéressante car elle fait réfléchir sur les liens familiaux et les liens du sang.
C'est très bien joué et jusqu'à la fin, on reste un peu dans le doute du dénouement (et même à la fin, je ne suis pas certaine d'avoir tout compris Razz)

En tout cas, il m'a donné envie de poursuivre et je pense sans trop m'avancer que vous aurez sous peu mon avis des deux autres films Wink
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46817
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Dim 20 Sep 2015 - 16:53

Ju a écrit:
C'est très bien joué et jusqu'à la fin, on reste un peu dans le doute du dénouement (et même à la fin, je ne suis pas certaine d'avoir tout compris Razz)



Je crois que le père
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books


Nombre de messages : 9845
Age : 26
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Dim 20 Sep 2015 - 17:23

J'ai compris pareil que toi Clinchamps, la seule chose dont je ne suis pas sûre c'est:
Spoiler:
 
Mais bon, c'est secondaire comme question Smile
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46817
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Dim 20 Sep 2015 - 18:01

Personnellement, je pense que Kore-eda a laissé ce côté pratique volontairement de côté, mettant l'accent sur l'évolution affective du père, la réaction des enfants, leur choix de vie, et ce que ça implique. Après, comment ils vont se dépatouiller ça n'a pas dû sembler important au réalisateur ! lol!

Mais j'ai hâte de savoir ce que tu auras pensé de Still walking (et de mon cher Abe Hiroshi...) et surtout de Nobody knows, seule fois où un gamin de 15 ans a remporté la palme d'or d'interprétation à Cannes !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15358
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Dim 20 Sep 2015 - 22:18

tout à fait Ju pour ce qui est de la réflexion sur les liens du sang!!

C'est un film qui m'a énormément touchée! I love you J'ai adoré les relations père-fils (mais aussi mère et fils qui est très belle) mais c'est bien sûr la très belle scène des retrouvailles du père et de son fils qu'il avait jusqu’alors rejeté, que je trouve sublime!

clinchamps a écrit:
Ju a écrit:
C'est très bien joué et jusqu'à la fin, on reste un peu dans le doute du dénouement (et même à la fin, je ne suis pas certaine d'avoir tout compris Razz)



Je crois que le père
Spoiler:
 
oui, c'est comme ça que j'ai vu les choses moi aussi!
Spoiler:
 
Le film met aussi bien en évidence la façon dont on éduque un enfant avec deux formes d'éducation très différentes et on voit qu'elles ont un impact très fort sur les 2 garçons! Smile
J'ai trouvé très touchant le moment où il se rend compte que
Spoiler:
 
I love you c'est ce qui le fait réagir d'ailleurs, si mes souvenirs sont bons!

bref, pour moi, c'est un très beau film! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camomille
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2039
Age : 37
Date d'inscription : 27/07/2013

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 26 Sep 2015 - 17:52

A force de lire vos commentaires, la curiosité a pris le dessus et j'ai regardé Tel père, tel fils cette semaine. Very Happy C'est un très joli film, touchant et bien interprété, j'ai beaucoup aimé !
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books


Nombre de messages : 9845
Age : 26
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 26 Sep 2015 - 18:26

Contente qu'il t'ait plu Camomille Smile
J'ai regardé cet apres-midi Still Walking du même réalisateur et j'ai beaucoup aimé !
J'aime ce genre d'histoire, il ne se passe pas grand chose mais on voit la vie de quelques personnages le temps d'un film, c'est assez touchant.
Abe Hiroshi est très bien et ça m'a fait sourire que l'actrice qui joue sa femme soit sa partenaire du seul drama que j'ai vu avec lui (Kekkon dekinai otoko

Ce soir, sauf empêchement, je regarde Nobody knows (je fais une remontée dans le temps de la filmo du réalisateur Wink )
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46817
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 26 Sep 2015 - 21:00

Nobody Knows, c'est le plus dur. Il faut absolument que tu voies Hana, son seul film "en costume" avec Okada Junichi et Asano Tadanobu....
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15358
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 26 Sep 2015 - 21:33

clinchamps a écrit:
Nobody Knows, c'est le plus dur.
pale oui, on a la gorge serrée avec celui-là! No Sad

Et vous avez vu la bande annonce du denier film de Kurosawa, vers l'autre rive? ce film a l'air d'être très émouvant!! il me tente bien quand même! j'aime assez le cinéma japonais!
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books


Nombre de messages : 9845
Age : 26
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 26 Sep 2015 - 22:27

Je viens de le finir et vous avez raison, ce film est vraiment très dur... Mais tellement fort! Franchement il est vraiment marquant! Quelle histoire, surtout quand on pense qu'elle est vraie... (et encore elle est plutôt édulcorée par rapport à la réalité Sad )
Je vais avoir du mal à m'en remettre...

Pour le film dont tu parles Clinchamps, il n'est pas dans ma médiathèque donc ce ne sera pas pour tout de suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46817
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Dim 27 Sep 2015 - 0:03

Il n'est pas facile à trouver, je t'envoie un mp. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46817
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 1 Oct 2015 - 0:39

J'ai fait une petite folie, je me suis offert le coffret des six films de Tomu Ushida, cinéaste japonais réputé, sur l'histoire du célèbre samouraï Miyamoto Musashi, réalisés entre 1961 et 1971 ! Le coffret remastérisé est sorti il y a presque deux ans, mais j'en ignorais tout jusqu'à ce qu'Amazon ait la bonne grâce de me prévenir ! Twisted Evil

Je suis fan du roman de Eiji Yoshikawa,(la pierre et le sabre, la parfaite lumière) lu et relu, dont sont tirés les films. Le premier "La légende de Musashi" (1961)retrace les débuts de l'histoire, très fidèlement par rapport au roman. D'ailleurs le romancier et le cinéaste se sont souvent rencontrés pour discuter de l'adaptation. C'est un peu comme de voir un drama en 6 épisodes qui feraient chacun environ 2 heures !
Miyamoto Musashi est un personnage qui a existé, mais c'est aussi une légende de l'histoire du Japon, et un bon moyen d'y entrer, d'ailleurs c'est le tout premier roman japonais que j'aie lu !
Ce premier film nous montre le jeune Musashi, une sorte de bête sauvage d'une force et d'une violence incroyable, après la bataille de Segihara, qui, par la rencontre d'un moine va commencer à changer pour devenir un maître du kendo.

Quelques photos du coffret qui est tellement beau que déjà ça vaut le coup de l'avoir !! lol!

Spoiler:
 

Edit 1 : vu le deuxième film, ( Les moines lanciers du Hozoïn)vraiment bien, paysages superbes, décors très soignés, on se croirait vraiment dans le Japon de 1610...
Revenir en haut Aller en bas
MyleneS
Woodalchi lady


Nombre de messages : 10841
Age : 26
Localisation : In a k-drama*
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 10 Oct 2015 - 1:24

Je viens de voir le film coréen My palpitating life (ou "My brilliant life") et j'en suis toute chamboulée Shocked Ce film est absolument superbe, incroyablement bien interprété, avec tout ce qu'il faut pour en faire un grand film! D'abord, une petite présentation...

"My palpitating life" est sorti en 2014 et raconte l'histoire de A-Reum, un jeune ado de 16 ans qui souffre de la maladie Progéria, ou "Syndrome de Hutchinson-Gilford", soit "une maladie génétique extrêmement rare qui provoque des changements physiques qui ressemblent fort à une sénescence accélérée de ceux qui en sont atteints (vieillissement accéléré dès la première ou la deuxième année)" (Merci Wikipédia) Pour celles qui ont vu, c'est la même maladie que celle du héros du film "Benjamin Button", avec Brad Pitt. On a donc ce petit gars de 16 ans qui ne peut vivre une vie normale d'ados car sa maladie fait qu'il a le physique (mais aussi la santé) d'un vieil homme de 80 ans. Bien sûr, le film est triste, je le signale tout de suite. Il est triste, mais aussi extrêmement beau. Poignant. Réaliste, très réaliste. C'est une histoire d'amour. D'amour entre les parents, qui n'avaient que 17 ans lorsqu'ils ont eu leur fils, mais qui ont toujours pu se soutenir l'un l'autre et traverser ces obstacles ensemble. D'amour de deux parents détruits par la maladie de leur fils et par la culpabilité, qui ont très tôt dû faire face à ces problème, envers leur fils. D'amour d'un fils, aussi, envers ses parents. Et, enfin, l'amour qu'éprouve un garçon encore tout jeune envers la vie.

Ce qui m'a particulièrement marquée dans ce film, c'est le talent des acteurs. La mère est interprétée par Song Hye-Kyo, qui s'en sort vraiment très bien dans son rôle. Le père est joué par Gang Dong-Won (Joo Won version plus âgée...), dont le personnage est plus en retenue et en retrait, mais qui est aussi très bien interprété. Enfin, j'ai eu un énorme coup de coeur pour le jeune Jo Sung-Mok qui, du haut de ses 14 ans, et alors qu'il s'agissait de son tout premier rôle, nous a offert une prestation à couper le souffle. Vraiment, ce garçon est incroyablement talentueux!! Il respire le professionnalisme, il est d'un naturel inouï et il a pu rendre son personnage absolument vrai, crédible. Avec un maquillage absolument parfait, il est presque impossible de ne pas se laisser prendre au jeu! Je suivrai avec attention la future carrière de ce petit gars qui, je l'espère, aura de jolies propositions à venir! Car vraiment, de tous les enfants stars que j'ai pu voir, il est de loin l'un des meilleurs!!

Un film qui ne plaira pas à tout le monde, puisque je sais que certaines n'adhèrent pas au concept "maladies incurables", mais franchement, ce film en vaut la peine!! Je partage donc avec vous le trailer (avec sous-titres anglais)...

Spoiler:
 

Je suis également tombée sur une vidéo montrant rapidement la manière dont l'acteur a été maquillé (5 heures de travail chaque jour de tournage!!) pour pouvoir camper le rôle, et c'est juste hallucinant, je trouve! Shocked Si ça vous intéresse, ça commence vers la 45ème seconde (avant ça, on parle d'un autre film et après, on parle de "Benjamin Button").

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46817
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 10 Oct 2015 - 10:35

Jolie présentation, Mylène ! Je ne crains pas les histoires "mit maladies incurables" et à l'occasion, pourquoi pas ? D'autant que cette histoire de progeria me dit quelque chose, j'ai dû croiser quelque part un article où on parle de ce film !! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6290
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mer 28 Oct 2015 - 18:18

Je signale le passage de Kore-Eda Hirokazu sur France Inter ce soir, 28 octobre à 20 h 00 dans l'émission de Kathleen Evin L'humeur Vagabonde, suite à la sortie en France de son dernier film Notre petite soeur.

Arrow.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46817
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mer 28 Oct 2015 - 18:22

Je voulais le signaler aussi !! Laughing Je vais essayer de l'écouter, malgré la présence des petits enfants ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
MyleneS
Woodalchi lady


Nombre de messages : 10841
Age : 26
Localisation : In a k-drama*
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Ven 30 Oct 2015 - 17:15

Hier soir, j'ai regardé Fashion king, film coréen avec Joo Won, sorti en 2014. Je l'ai trouvé franchement pas terrible, moi No  Le concept était sympa et le casting génial (Joo Won, Sulli, Park Se-Young et Ahn Jae-Hyeon)!! Mais pour moi, les côtés positifs s'arrêtent à peu près là. Le film est mal rythmé et on passe d'une scène très triste et réaliste à une scène franchement plus risible et ridicule que drôle. On reste sur du superficiel : jamais l'histoire n'est très approfondie, la plupart des personnages sont mal exploités (on ne sait finalement presque rien des objectifs et des motivations de chacun), il reste des questions sans réponses (principalement quant à la fin) et il y aurait pu avoir une petite romance bien mignonne, qui est pourtant complètement zappée. Pour moi, le film a été malheureusement bâclé du début à la fin! No

Il n'y a qu'une seule scène qui m'a réellement plu de tout le film, en fait. Et encore, si j'ai beaucoup aimé cette scène, je me demande ce qu'elle faisait dans le film puisqu'au final, c'est comme si elle n'avait jamais existé par la suite Evil or Very Mad Je la poste, pour ceux qui voudraient voir une jolie scène sur une belle chanson de Joo Won, sans devoir regarder le film qui n'en vaut pas réellement la peine Wink

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Camomille
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2039
Age : 37
Date d'inscription : 27/07/2013

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Dim 1 Nov 2015 - 10:38

Merci pour ton avis, Mylène. Very Happy J'ai l'impression qu'au niveau des films, Joo Won a eu moins de flair que pour ses dramas. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
MyleneS
Woodalchi lady


Nombre de messages : 10841
Age : 26
Localisation : In a k-drama*
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Nov 2015 - 2:33

Je viens de voir le film coréen The beauty inside et malgré l'heure tardive, je suis dans l'obligation d'en faire une présentation immédiate. Je préviens tout de suite : alerte chef d'oeuvre!!

The beauty inside est un film sorti en août 2015 et raconte une histoire assez surprenante : l'histoire d'un jeune homme de 29 ans qui, tous les matins, se réveille avec une apparence différence ; il peut se réveiller dans le corps d'un homme ou d'une femme, de n'importe quel âge (de l'enfant à la personne âgée) et de n'importe quelle nationalité, sans rien pouvoir faire contre ça. Intérieurement il reste le même, seul son aspect change chaque matin. Il vit très mal cette situation, jusqu'au jour où il tombe follement amoureux d'une charmante demoiselle...

La demoiselle en question est interprétée par Han Hyo-Joo (comme à son habitude parfaite! ) et parmi les acteurs jouant le rôle du personnage principal, on retrouve pas mal de têtes connues!! Le casting est assez impressionnant, je dois dire...

Lee Dong-Wook
Lee Jin-Wook (Nine times time travel, The time we were not in love, ...)
Park Seo-Jun (Kill me heal me, She was pretty, ...)
Lee Beom-Soo (History of the salaryman, Giant, ...)
Lee Hyun-Woo (Secretly Greatly, The scholar, To the beautiful you, ...)
Yoo Yeon-Seok (Reply 1994, Warm and cozy, ...)
Kim Ju-Hyeok (pour les adeptes de 2 days 1 night!)
Ou encore Park Shin-Hye

Outre l'impressionnant casting, j'ai vraiment adoré la réalisation!! L'histoire nous est contée de manière poétique, et tout le long du film, j'ai été bluffée et impressionnée. J'en suis d'ailleurs encore toute chamboulée! Les personnages sont attachants, les chansons sont jolies, tout est absolument parfait. Comme vous l'avez remarqué, j'ai eu un gros coup de coeur pour ce film, que je considère comme un réel chef d'oeuvre!!

Je ne peux que le conseiller à toutes, vraiment! Mais si ça ne vous a pas convaincues, voici un petit trailer, avec sous-titres anglais.
Spoiler:
 

Mais il en révèle un peu trop à mon goût, donc si vous préférez, en voici un plus court et moins révélateur, mais sans sous-titres (on ne peut malheureusement pas tout avoir ^^).

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ptite-nippone
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 51
Age : 26
Localisation : Bayonne
Date d'inscription : 29/10/2015

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Nov 2015 - 9:30

Cela me fait penser à la série Sense8 et cela ne m'étonnerait pas que les 'ricains aient copié le concept. Ils font souvent ça sur les films coréens pas très connus...

J'ai vu Tel père, tel fils qui avait eu le prix du Jury en 2013 et avait ému Spielberg. Il a d'ailleurs racheté les droits pour faire une versions US tellement il a adoré. C'est un film japonais réalisé par Kore-Eda Hirokazu et avec Fukuyama Masaharu et Ono Machiko entre autres.

L'histoire d'une famille riche qui a un petit garçon de 6 ans ( adorable et qui joue divinement bien ). Seulement voilà, il y a eu un échange à la maternité et ce n'est pas leur fils. Ils vont donc rencontrer l'autre famille d'un revenu plus modeste.

Pour moi, le sujet reste banal ( un peu ) et déjà vu. Après, cela se passe au Japon donc les mentalités sont différentes et c'était intéressant de voir ça. Qu'aurait-on fait à leur place ? Un échange ? Faire comme si de rien n'était ? C'est surtout la place du père qui est mise en avant dans cette histoire et c'est ce qui m'a plus. Je n'ai pas été émue par le film. Il était bien. Sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
https://noplacenowhere.wordpress.com/
MyleneS
Woodalchi lady


Nombre de messages : 10841
Age : 26
Localisation : In a k-drama*
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Nov 2015 - 13:22

Ptite-nippone a écrit:
Cela me fait penser à la série Sense8 et cela ne m'étonnerait pas que les 'ricains aient copié le concept. Ils font souvent ça sur les films coréens pas très connus...

Ici c'est en fait l'inverse, ce sont les coréens qui ont copiés. Je ne l'ai pas précisé dans ma présentation, mais "The beauty inside" est en fait le remake coréen d'une websérie américaine de 2012, sauf qu'apparemment l'original était une petite série publicitaire, alors que le film coréen est plus centré sur la romance ; les réalisations sont donc apparemment bien différentes. Je n'ai pas vu l'original mais le film coréen est tellement parfait que je préfère rester sur cette impression I love you I love you

Je n'ai pas vu "Tel père, tel fils" mais il me semble qu'on en a déjà parlé ici il y a peu de temps. Donc d'autres que moi auront sans doute leur avis à donner dessus Wink
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46817
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Nov 2015 - 13:52

Oui, "tel père tel fils " a été vu et commenté ici, mais ça n'empêche pas que Ptite nippone donne son avis Laughing (qui m'étonne un peu j'ai beaucoup aimé le film et je ne suis pas la seule !! lol! )
Revenir en haut Aller en bas
MyleneS
Woodalchi lady


Nombre de messages : 10841
Age : 26
Localisation : In a k-drama*
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Nov 2015 - 14:09

Oui oui bien sûr, ça n'empêche pas de donner son avis Smile Je voulais juste dire que je ne l'avais personnellement pas vu, mais que je me souvenais en avoir entendu parler ici il y a peu et, donc, que d'autres que moi pourraient en discuter avec Ptite nippone Wink
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46817
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Nov 2015 - 15:59

MyleneS a écrit:
Oui oui bien sûr, ça n'empêche pas de donner son avis Smile Je voulais juste dire que je ne l'avais personnellement pas vu, mais que je me souvenais en avoir entendu parler ici il y a peu et, donc, que d'autres que moi pourraient en discuter avec Ptite nippone Wink

Elle peut déjà regarder en haut de la page ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Ptite-nippone
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 51
Age : 26
Localisation : Bayonne
Date d'inscription : 29/10/2015

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Nov 2015 - 16:02

Ah bah voilà, j'avais pas remonté la page Laughing Désolée ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
https://noplacenowhere.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Aujourd'hui à 11:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cinéma asiatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» [cinema] dictionnaire du cinéma asiatique
» Le cinéma asiatique
» Red Trousers - Anthologie Du Cinéma De Hong Kong:
» The Big Heat:
» Lion Vs Lion:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: