Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Marguerite Yourcenar (1903-1987)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Marguerite Yourcenar (1903-1987)   Jeu 3 Sep 2015 - 17:42

Marguerite YOURCENAR, monument de la littérature francophone, première femme à accéder à l'Académie Française, qui aurait certainement mérité un prix Nobel de littérature.

Spoiler:
 


Née Marguerite de Crayencour à Bruxelles en 1903, sa mère meurt à sa naissance et elle est élevée par sa grand-mère paternelle, puis par son père diplomate qu'elle suit à Paris, à Menton, à Londres, en Italie.
Elle a une culture classique et lit couramment en latin et en grec ancien.
Elle s'installe aux Etats-Unis dans le Maine à partir de 1939 avec sa compagne, et y vivra jusqu'à sa mort en 1987.
Pour ceux que sa biographie détaillée intéresse, allez visiter yourcenaria

Elle a beaucoup écrit, du théâtre, de la poésie, des essais, des romans, et traduit aussi Henry James (What Maisie knew), Yukio Mishima (Cinq Nô modernes), ...

Ses romans les plus connus sont :

Le coup de grâce - 1939
Citation :
Dans les pays baltes vers 1920, au cours de la guerre anti-bolchévique, Eric von Lhomond, officier prussien anti-bolchévique, de mère balte, raconte comment il a été amené à exécuter Sophie, la sœur de son meilleur ami, Conrad, avec lequel il conçoit une sorte de compagnonnage héroïque. La jeune femme, qui était amoureuse de lui, s’était, par dépit amoureux, mise au service du camp ennemi. Capturée, elle a demandé à être tuée de la main de l’homme qu’elle aimait ; lequel s’interroge : « J’ai pensé d’abord qu’en me demandant de remplir cet office, elle avait cru me donner une dernière preuve d’amour, et la plus définitive de toutes. J’ai compris depuis qu’elle n’avait voulu que se venger, et me léguer des remords. Elle avait calculé juste : j’en ai quelquefois. On est toujours pris au piège avec ces femmes »

Adaptation ciné par Volker Schlöndorff en 1976

Mémoires d'Hadrien - 1951
Citation :
Elle donne la parole à l'empereur romain Hadrien du second siècle de notre ère, qu'elle imagine écrivant une longue lettre au futur Marc Aurèle, qu'il a choisi comme héritier par-delà Antonin.
arguerite Yourcenar utilise de manière rigoureuse les sources antiques et les textes critiques pour donner de l’empereur une vision, qui, dans l’ensemble, est tout à fait vraisemblable et correspond, somme toute, à ce qu’une approche scientifique peut cerner du personnage historique, même si on décèle certaines affinités entre l’auteur et l’empereur : goût pour le beau, sens de l’indépendance, passion des voyages, bisexualité. Certains rapprochements sont dessinés avec le présent, de manière anachronique, mais c’est pour mieux souligner la parenté entre l’Antiquité et nous : ainsi Hadrien pense à un état à venir du monde, centré sur l’Occident, comme s’il pressentait cette Amérique qui ne sera découverte par les européens que plus d’un millénaire plus tard. Marguerite Yourcenar fait, en réalité, d’Hadrien l’incarnation d’une sagesse universelle : non seulement il représente un idéal de gouvernement éclairé et lucidement pacifique, mais encore, du point de vue individuel, la maîtrise de soi au milieu des malheurs de la vie, comme la mort d’Antinoüs ou la guerre de Judée. La sagesse d’Hadrien n’est pas une sagesse figée, mais une sagesse qui se conquiert : un « humanisme qui passe par l’abîme ».



L'oeuvre au noir - 1968
Citation :
En 1569, Zénon, être épris de savoir et de liberté, après avoir parcouru le monde, revient dans sa patrie, Bruges, où, médecin, il fait le bien, mais il est condamné au bûcher pour ses opinions religieuses, n’échappant à la sentence, qu’en s’ouvrant les veines dans sa cellule.
Le titre de l’ouvrage ne renvoie pas à des opérations alchimiques sur la matière : il ne s’agit pas de trouver le moyen de fabriquer à bon compte de l’or ; mais il désigne « symboliquement des épreuves de l’esprit s’épurant lui-même ». « l’œuvre au noir, c’est-à-dire la période de dissolution et de calcination de tous les concepts, tous les préjugés, toutes les notions sur lesquels nous avons accoutumé de vivre » (Entretiens radiophoniques avec P. de Rosbo, p. 120). Zénon, après son expérience du monde, lui qui était parti à la recherche de son moi, a découvert que tout est autre. Il a eu accès à la pensée orientale grâce à un Iranien, Darazi, qui a pratiqué en Inde « des méthodes de méditation de type yogistique et tantrique » (ibid., p. 118). Zénon a voulu aller au-delà des concepts et des sensations habituels de son monde, et il a même tenté de dépasser l’humain.

Il est, selon Marguerite Yourcenar, allé plus loin que l’œuvre au noir, atteignant les deux autres phases de l’opération alchimique : - l’œuvre au blanc, « cette période de purification et de service » (ER, p. 127). Il devient ainsi, après son retour à Bruges, médecin des pauvres, lui qui, au début de sa vie, négligeait les autres. Il pratique même la charité, amis sans y penser, car « puisque Zénon s’est “dissipé comme une cendre au vent”, l’antithèse égoïsme-charité n’existe plsu pour lui » (ER, p. 128). - l’œuvre au rouge, « approfondissement extatique de al connaissance intérieure, se prioduit aussi pour lui sans qu’il s’en rende consciemment compte, au moment de la mort, et peut-être par-delà la mort, au moment où nous quittons Zénon » (ER, p. 128).


Yourcenar a un style précis, net, sans fioritures, mais très travaillé, et agréable à lire.
Je n'ai lu que ces trois romans, et mon préféré est maintenant l'Oeuvre au noir.
J'ai beaucoup aimé les Mémoires d'Hadrien, qui est plus solaire et plus charnel aussi.

Je vous laisse la parole pour nous parler d'elle study
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Marguerite Yourcenar (1903-1987)   Ven 4 Sep 2015 - 9:00


Merci pour cette belle présentation Petit Faucon Smile .

J'ai découvert Marguerite Yourcenar au lycée avec L'oeuvre au noir, lu dans le cadre de mon TPE en Première. Honnêtement, je m'en souviens peu, ce roman ne m'a guère marqué. De toute façon j'ai toujours eu du mal à accrocher aux lectures imposées, ou fortement recommandées comme ce fut le cas ici.

En revanche j'ai bien aimé son cycle de mémoires autobiographiques, Souvenirs pieux (1974) et Archives du Nord (1977) (je n'ai pas encore lu le dernier volume, Quoi, l'éternité ?). Dans un très beau style, elle y raconte sa famille, de la grande bourgeoisie du Nord de la France.

Quant à Mémoires d'Hadrien, ma maman - une fervente lecture de MY - m'en parle depuis longtemps, sans que j'ai encore eu le courage de m'y plonger. Je ne sais pas pourquoi, mais il me fait un peu peur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Marguerite Yourcenar (1903-1987)   Ven 4 Sep 2015 - 12:27

Merci Tatiana, d'avoir parlé de ses livres de souvenirs, que je devrais lire dès que j'ai un moment.

Je suis d'accord avec toi, elle a un style magnifique, d'une grande clarté, et sans aucun effet.

Pour ce qui est des Mémoires d'Hadrien, c'est le premier que j'ai lu, à l'instigation de ma mère (ça doit être une manie Wink ).
C'est très intéressant du point de vue historique, car Hadrien se situe un peu tardivement dans la liste des empereurs romains, et on étudie souvent à l'école la période de Jules César et de Cicéron, qui est la plus brillante de la civilisation romaine, alors que Hadrien a vécu et régné après JC, et donc dans une période de moindre rayonnement économique et impérialiste de l'empire romain, et d'émergence de nouvelles forces spirituelles et économiques ; c'est donc un monde en mouvement.
Ce livre est aussi l'occasion pour Hadrien, dans sa maturité, qui s'adresse à Marc Aurèle qui va lui succéder, de parler de l'état du monde, de la gouvernance (quel mot discordant), de la vie, de philosophie. Ce n'est jamais pontifiant, ni pompeux ni rébarbatif.
Yourcenar, avec son intelligence aigüe, nous entraîne vers des sommets, mais on ne se rend pas compte qu'on a grimpé à ses côtés.

L'oeuvre au noir est beaucoup plus désenchanté, beaucoup plus sombre, tout en étant comme toujours très lucide sur l'état du monde. c'est un livre que j'apprécie en vieillissant, et qui montre une sorte d'ascèse de ce philosophe médecin, poursuivi par les forces obscurantistes des églises. C'est aussi l'histoire d'une solitude profonde, face à Dieu, aux questions philosophiques, aux mystères de la nature.

J'avais moins aimé Le coup de grâce, qui m'avait moins touché, mais qui est le seul qui se déroule de nos jours, au XXe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Elianor
Romancière anglaise


Nombre de messages : 3141
Localisation : Ici ou là-bas, un livre dans les mains...
Date d'inscription : 28/05/2011

MessageSujet: Re: Marguerite Yourcenar (1903-1987)   Ven 4 Sep 2015 - 12:39

Merci pour l'ouverture de ce topic Petit Faucon ! cheers Je pensais que Marguerite Yourcenar en avait déjà un depuis longtemps Rolling Eyes

Je n'ai lu d'elle que Mémoires d'Hadrien qui faisait partie du programme de lecture du cours d'histoire littéraire à la fac. Je dois avouer que je n'en ai pas beaucoup de souvenirs Rolling Eyes (pourtant ça ne remonte pas à très longtemps ! ). Je me souviens juste de certains passages avec Antinoüs que j'avais trouvé magnifiques et du fait que j'avais beaucoup aimé son style d'écriture !
J'avais d'ailleurs ajouté l’œuvre au noir dans ma PAL, mais je ne suis jamais allée plus loin !
Revenir en haut Aller en bas
Léti
British countryside addict


Nombre de messages : 825
Age : 34
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Marguerite Yourcenar (1903-1987)   Lun 7 Sep 2015 - 13:24

Oui, merci, Petit Faucon, pour l'ouverture de topic cheers

J'ai lu L'oeuvre au noir il y a trèès longtemps. Je me souviens que j'avais aimé, mais à part cette image d'une lumière au milieu de l'obscurité, je ne me souviens pas de grand chose... Embarassed Peut-être l'occasion de le reprendre Smile

Plus récemment, j'ai lu les mémoires d'Hadrien, et par contre, je m'en souviens bien, cette lecture m'avait passablement marquée. Mais c'est quand même trop loin pour que je puisse faire un commentaire plus détaillé que "j'ai beaucoup aimé son style d'écriture", hélas Wink Mais je suis assez d'accord avec toi, Petit Faucon :
Petit Faucon a écrit:
Ce livre est aussi l'occasion pour Hadrien, dans sa maturité, qui s'adresse à Marc Aurèle qui va lui succéder, de parler de l'état du monde, de la gouvernance (quel mot discordant), de la vie, de philosophie. Ce n'est jamais pontifiant, ni pompeux ni rébarbatif.

J'avais aussi été marquée par l'histoire avec Antinoüs, surtout vers la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Marguerite Yourcenar (1903-1987)   Lun 6 Juin 2016 - 15:39

Un petit compte-rendu de Souvenirs pieux, livre assez court consacré par Marguerite Yourcenar à la famille de sa mère.

MY est née en 1903, premier et seule enfant du mariage de sa mère Fernande avec son père Michel.
Sa mère étant morte des suites de l'accouchement, à 31 ans, MY tente d'imaginer ce qu'a pu être sa vie, évoque ses grands-parents maternels, ses oncles, les grands et les petits drames de toute famille au XIXe siècle ; il s'agit quand même ici de grands bourgeois de Wallonie, ayant possédé un "château" et originaires de Liège ou de Namur, dont MY trouve des traces dans les archives municipales, paroissiales, ou dans des petits opuscules consacrés à la généalogie de ces familles.
L'intérêt du livre réside dans la recréation de cet univers des années 1830-1880, et surtout dans les réflexions philosophiques qui alimentent le livre.
AU final j'ai trouvé que c'est un livre un peu triste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marguerite Yourcenar (1903-1987)   Aujourd'hui à 5:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Marguerite Yourcenar (1903-1987)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marguerite YOURCENAR - L'Oeuvre au noir
» Marguerite Yourcenar.
» [Yourcenar, Marguerite] L'oeuvre au noir
» La veuve Aphrodissia - Marguerite Yourcenar
» Le contenu de vos bibliothèques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: