Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La dynastie des Tudors (1485-1603)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
angé
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 892
Age : 28
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Mar 18 Aoû 2015 - 22:15

La dynastie des Tudors (1485-1603)

Cinq monarques appartenant à la Maison Tudors ont régné sur l’Angleterre entre 1485 et 1603.

Henry VII

Henry VII:
 

Premier monarque Tudor, Henry VII, descendant d’Edouard III d’Angleterre, s’empare de la couronne en 1485 après sa victoire sur Richard III lors de la guerre des Deux-Roses. Il a sept enfants dont seulement quatre survivront. Il décède en 1509 et son fils Henry lui succède.

Henry VIII

Henry VIII:
 

Henry VIII est né en 1491 et mort en 1547 à l'âge de 55 ans. Henry VIII règne sur l'Angleterre durant 38 années.
Durant son règne, il épousera six femmes. Ses mariages seront étroitement liés avec le contexte politique et religieux de l’Angleterre.

Epouses de Henry VIII:
 

Katherine d'Aragon

Katherine est la fille d'Isabelle la Catholique et la tante de Charles Quint. Elle fut tout d'abord l'épouse d'Arthur, fils aîné d’Henry VII. A la mort d’Arthur, Katherine épouse Henry. Ils auront une fille, Mary. Même si Katherine a six ans de plus que son époux, le couple s’entend bien, notamment parce que Katherine ne se mêle pas des affaires du royaume et ferme les yeux face aux infidélités de son mari. Cependant, lorsqu’Henry tombe amoureux d’Anne Boleyn, il souhaite mettre fin à son mariage. Cela provoque des remous au sein de l’Europe Catholique et à Rome. Face aux refus du Pape, Henry finit par rompre avec Rome  et donne ainsi naissance à l’église anglicane. Il fait déclarer  son mariage invalide, en invoquant le fait qu'il n'avait pas, selon les lois divines, à épouser la femme de son frère et que Dieu le punit en le privant d'un héritier mâle. Katherine décédera en 1536, quatre ans après avoir été répudiée. Jusqu'à la fin, elle se considérera comme épouse légitime d'Henry.

Anne Boleyn

Henry patiente six années avant de pouvoir épouser Anne et partager son lit. Henry fait tout pour que son peuple accepte ce mariage, beaucoup refusant de reconnaître Anne comme reine d’Angleterre. Il fera passer une loi, déclarant que tous ceux qui ne reconnaissent pas Anne sont coupables de trahison. Il se proclame chef suprême de l’église d’Angleterre ce qui pousse le pape à l’excommunier. Anne et Henry n'auront qu'une enfant, Elizabeth. Anne étant incapable de mettre au monde un héritier mâle et Henry se rendant compte qu’il a commis une erreur en l’épousant mais refusant de l’admettre, il commence à avoir du ressentiment envers son épouse d'autant plus qu'il ne supporte plus sa jalousie et sa manière de se comporter. Les ennemis de la reine, dont Cromwell, en profitent pour accélérer sa chute et elle est accusée d'adultère et d'inceste. Elle est condamnée à la mort par décapitation.

Jane Seymour

Jane et Henry ont commencé leur relation avant la mort d’Anne Ils ont une vingtaine d'années d'écart. Jane pousse Henry à renouer avec ses filles aînées même si elles restent écartées de la succession. Jane est celle qui, enfin, apporte à Henry un héritier mâle, Edouard. Elle meurt quelques jours après l'accouchement. Henry porte le deuil durant trois ans et demande à être enterré auprès de Jane.

Anne de Clèves

Henry décide d’épouser Anne sans l’avoir rencontrée, sous les conseils de Cromwell qui souhaite une union avec les protestants et après avoir vu un portrait peint par Holbein. Le mariage ne sera jamais consommé. Il demande donc l'annulation de cette union seulement six mois après l'avoir épousée en invoquant notamment la non consommation. Anne, raisonnable, accepte, ce qui lui vaut la reconnaissance et l'amitié d'Henry qui l'invitera régulièrement à la Cour. Elle sera considérée comme un membre honoraire de la famille royale et aura le titre de "Soeur aimée du Roi".

Katherine Howard

Henry a 30 ans d'écart avec sa cinquième épouse. Katherine n'est pas très instruite mais très enjouée et versatile. Présente à la Cour, elle devient rapidement la favorite du roi malgré le dégoût qu'elle ressentait pour lui. En 1540, il n'a plus rien du bel homme qu'il a été dans sa jeunesse. Il est désormais obèse et souffre d'un ulcère repoussant à la jambe. Katherine entame une relation avec Thomas Culpeper. Ils arrivent à se rencontrer grâce au concours de Lady Rochford. Lorsque le scandale éclate, Katherine est accusée d'adultère et de trahison. Elle est condamnée à mort en 1542 ainsi que Culpeper et Francis Dereham qu'elle a connu dans sa jeunesse. Lady Rochford, malgré sa folie (supposée ou non), est également condamnée.

Katherine Parr

Katherine convainc Henry de réinstaurer ses deux filles dans l'ordre de succession. Henry a confiance en Katherine et lui laisse la régence du royaume durant la campagne de France. Katherine est soupçonnée d'être une réformiste par certains catholiques mais assure le roi du contraire et évite de peu une arrestation. Katherine survit à Henry d'une année. Après la mort du roi, Katherine épouse Thomas Seymour, oncle du prince Edouard et meurt en 1548 quelques jours après avoir mis au monde une fille.

Six femmes... six épouses... six destins.
Les trois premières ont chacune eu un enfant. Ces trois enfants régneront à leur tour sur l'Angleterre.

Edouard VI

Edouard VI:
 

Edouard VI, fils de Jane Seymour, monte sur le trône en 1547 à l’âge de neuf ans.
Un Conseil de Régence, présidé par son oncle Edward Seymour, est mis en place tout au long de son règne car il mourra en 1553 à l’âge de 15 ans. Edouard est le premier souverain protestant d’Angleterre et afin d’éviter un retour au catholicisme il tente d’écarter ses demies-sœurs du trône.

Marie Ière

Marie Ière:
 

Marie Ière, fille de Katherine d’Aragon, malgré les tentatives de son frère, est proclamée reine neufs jours après la mort de ce dernier.
Lors de son règne, Mary tente de rétablir le catholicisme et n’hésite pas à brûler ceux qu’elles considèrent comme étant des hérétiques. Cela lui vaut le surnom de Bloody Mary. Elle meurt en 1558.

Elizabeth Ière

Elizabeth Ière:
 

Dernier monarque Tudor, Elizabeth, fille d'Anne Boleyn, règne 44 ans sur l’Angleterre. Continuant ce que son père avait commencé, elle installe le rite anglican ce qui ne plait pas aux catholiques. Elle fait condamner sa cousine Mary Stuart, chef de file des catholiques. Grâce à Elizabeth, l’Angleterre prend son essor et augmente sa puissance maritime et commerciale. En 1588, l’Espagne tente d’envahir sans succès le royaume. La première colonie anglaise en Amérique du Nord est baptisée Virginie en l’honneur d’Elizabeth, restée célibataire et surnommée la Reine Vierge. Elle meurt en 1603 sans hériter direct et nomme comme successeur le roi d’Ecosse Jacques VI, fils de Mary Stuart. Avec elle s’éteint la dynastie des Tudors.




Merci à Tatiana qui m'a aidé à trouver un titre pour le topic Wink Cela n'a pas été facile puisqu'au départ il ne devait être consacré qu'aux six femmes d'Henry VIII... Mais comme tout est lié, on s'est mise d'accord pour élargir le sujet.
J'espère ne pas avoir fait d'erreur dans les présentations... Au cas où, n'hésitez pas à me corriger Smile
Sources : Wikipedia, Herodote et ma mémoire.




Au Musée du Luxembourg, il y a eu une exposition consacrée aux Tudors de mars à juillet. Petit compte-rendu de l'exposition Arrow

Je suis actuellement entrain de lire The Lady in the Tower, consacré aux derniers mois d'Anne Boleyn. Alison Weir est objective et ne cherche pas à victimiser Anne (du moins au stade lecture où j'en suis...). On sent que les sources utilisées ont été vérifiées et si besoin, Weir n'hésite pas à confronter deux (ou plusieurs) sources n'ayant pas la même opinion sur les faits. La biographie est en anglais. Certains termes peuvent être difficiles à comprendre (vous le saviez que wrath signifiait colère ? Utiliser angry aurait été suffisant Razz ) mais on s'en sort pour peu qu'on maîtrise un minimum le sujet.
Les personnes évoquées dans le livre ont droit à une présentation ce qui permet au lecteur de se rafraîchir la mémoire... voire même d'être intrigué par telle ou telle personne (par exemple, après avoir lu la présentation de Cromwell j'ai envie de me procurer une biographie).

En parlant d'être intriguée par certaines personnes de l'entourage des Tudors, un livre consacré à Charles Brandon va sortir au mois d'octobre : Charles Brandon: Henry VIII's Closest Friend de Steven Gunn Arrow
Le prix fait un peu peur en revanche ! (à ce prix là Henri Cavill pourrait le dédicacer)

Une fois que j'aurais calmé ma curiosité au sujet Henry VIII, ses femmes et son entourage, je me pencherai un peu plus sur l'ère élisabétaine. J'en connais les (très) grandes lignes mais le numéro de Secrets d'Histoire qui lui a été consacré au printemps m'a donné envie d'approfondir le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 16021
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Mar 18 Aoû 2015 - 23:34

Bravo pour l'ouverture de ce topic!!! cheers

J'ai eu des cours passionnants en fac d'anglais sur les Tudors (Henry VIII et ses épouses ainsi que la Réforme sur l'Eglise) et je suis moi aussi fascinée par cette dynastie et plus particulièrement par Elizabeth I et son règne qui a été incroyable et très riche culturellement parlant!

merci pour l'info au sujet du livre sur Charles Brandon, voilà aussi une figure qui m'intrigue beaucoup!!!
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 5751
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Mer 19 Aoû 2015 - 8:52

Quelle magnifique présentation Angé !!!

A titre personnel je trouve cette époque barbare et épouvantable, mais je comprends tout à fait la fascination exercée par la personnalité de "Barbe-Bleue" Henry VIII.
Revenir en haut Aller en bas
angé
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 892
Age : 28
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Mer 19 Aoû 2015 - 13:26

Merci les filles Wink

@marie21 : Ce devait être intéressant de suivre cours à leur sujet, pour peur que le prof soit un passionné lui aussi.

@Petit Faucon : Je suis d'accord avec toi. Au départ, j'étais horrifiée par le comportement de Henry (et pas uniquement celui qu'il avait avec ses femmes mais aussi ses filles et le peuple) mais comme tu le dis, c'est assez fascinant de lire entre les lignes et d'essayer de déterminer si Henry, malgré son côté colérique, était fou ou au contraire faible et facilement manipulable par ses conseillers.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9172
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Mer 19 Aoû 2015 - 13:40


Superbe entrée en matière Angé   merci de t'être chargé d'ouvrir ce sujet.

Nous nous sommes effectivement dit qu’un seul topic sur les Tudors serait plus simple pour permettre d’aborder tous les aspects de la période sans s'éparpiller.

Période qui m’intéresse énormément depuis longtemps et dans laquelle je me replonge toujours avec plaisir, même après une longue pause. Mon intérêt doit dater du film Elizabeth vu au cinéma. Mais curieusement je me suis orientée vers Henry VIII immédiatement après avec la lecture des Six femmes d’Henry VIII d’Alison Weir, historienne que j’aime beaucoup. A suivi la série "Le Crépuscule des rois" de Catherine Hermary-Vieille (qui si mes souvenirs sont bons aborde aussi la guerre des Deux Roses). J’ai retrouvé Alison Weir à plusieurs reprises : ses biographies d’Henry VIII et d’Elizabeth Ie, son ouvrage sur les années qui ont suivi la mort du premier avant l'accession au trône de la seconde (Children of England: The Heirs of King Henry VIII) et un très bon roman historique, The Lady Elizabeth. Dans la catégorie films et séries, j’en ai vu quelques-uns, et Anne aux mille jours avec Richard Burton est sur ma PAV.

Époque bien difficile, oui, mais fascinante, et dominée par des fortes et célèbres personnalités (Henry VIII devait être assez terrifiant dans les dernières années de sa vie), et aux évènements fondateurs. L’histoire britannique de la Renaissance me semble presque plus passionnante que celle de la France. J’ai aussi eu l’occasion d’assister à des conférences sur cette dynastie il y a 2 ans, données par un historien en anglais, qui avait donné une présentation fouillée de la période.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8283
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Mer 19 Aoû 2015 - 14:08

Merci pour cette ouverture de topic Angé et Tatiana cheers

J'ai dans ma PAL un roman d'Alison Weir en lien avec cette période "Innocent Traitor" consacré à lady Jane Grey, reine pendant 9 jours en 1553.

J'ai acheté ce roman après avoir été impressionnée par un tableau de Paul Delaroche (Le supplice de Jane Grey)



Je n'ai pas prévu de le lire prochainement mais l'alimentation de ce topic au fur et à mesure de vos avis risque de me faire changer d'avis Cool
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 16021
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Mer 19 Aoû 2015 - 16:15

angé a écrit:

@marie21 : Ce devait être intéressant de suivre cours à leur sujet, pour peur que le prof soit un passionné lui aussi.


oui, un passionné et fervent admirateur d'Elizabeth I et de Shakespeare! 100% anglais!!
Il avait une façon très vivante de parler de Henry VIII et de ses femmes, avec beaucoup d'humour!!!
J'avais adoré!

Mais bon, je suis d'accord avec PetitFaucon, il ne faut pas oublier que c'était des périodes très sombres et très violentes et en particulier celle de Henry VIII (le sort d'Anne Boleyn! pale affraid ).

En revanche, sans pour autant me leurrer sur son règne, je pense être pro-Elizabeth I:P , suite à mes lectures et mes cours à la fac, tout simplement à cause des découvertes phénoménales (Le nouveau Monde, les Arts avec l'essor du théâtre) et parce qu'Elizabeth a réussi à unifier l'Angleterre et à en faire une grande Nation!
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9172
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 20 Aoû 2015 - 7:59


Ce tableau est magnifique Serendipity, je comprends qu'il ait suscité chez toi l'envie d'en savoir plus sur Jane Grey. Le film Lady Jane avec une toute jeune Helena Bonham Carter m'avait fait découvrir le personnage.

J'ai aussi beaucoup d'admiration pour Elizabeth Ie (qui avait une très forte personnalité, et hérité d'une partie du caractère de son terrible père) et son règne qui fut si florissant. Je me souviens du commentaire de mon prof d'histoire moderne en prépa au sujet de ses projets de mariage qui n'ont jamais abouti : "elle ne voulait pas d'un mari qui eût la hache trop facile" Laughing il est logique que le sort de sa mère, qu'elle n'a presque pas connue, l'ait traumatisé, elle n'en parlait jamais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8283
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 20 Aoû 2015 - 9:26

Tatiana a écrit:
Ce tableau est magnifique Serendipity, je comprends qu'il ait suscité chez toi l'envie d'en savoir plus sur Jane Grey. Le film Lady Jane avec une toute jeune Helena Bonham Carter m'avait fait découvrir le personnage.

Oh merci pour ce conseil Tatiana, je vais me mettre en recherche de ce film, je n'y avais pas pensé Very Happy

Tatiana a écrit:
Je me souviens du commentaire de mon prof d'histoire moderne en prépa au sujet de ses projets de mariage qui n'ont jamais abouti : "elle ne voulait pas d'un mari qui eût la hache trop facile"

IL m'avait l'air très intéressant ce prof Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
angé
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 892
Age : 28
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 20 Aoû 2015 - 9:58

Il est vrai que ce tableau est impressionnant... Pauvre Jane Grey... Encore un pion sur l'échiquier politique des Tudors ! No Si tu sors Innocent Traitor de ta PAL, Serendipity, je serais ravie d'en lire ta critique Smile

Par son comportement avec leur mère, Henry VIII a réussi à traumatiser ses deux filles... Finalement le plus heureux aura été Edouard même s'il n'a jamais connu sa mère.

Je maîtrise très mal le règne d'Elizabeth mais lors de l'exposition au Luxembourg, j'ai été fascinée par ses portraits. Sur chaque, elle avait un regard déterminé et elle semblait savoir ce qu'elle voulait et où elle allait. Est-ce que les films avec Cate Blanchett valent la peine d'être vus ?

Je continue tranquillement ma lecture de The Lady in the Tower. Outre le fait que chaque chapitre est assez long (minimum une vingtaine de pages avec une très petite police), il m'arrive parfois de relire certains paragraphes pour bien comprendre les tenants et les aboutissants. Il faut dire qu'Alison Weir reprend les citations au mot près et avec l'anglais qui n'est pas ma langue maternelle, je me perds un peu dans les sujets (par exemple, je pensais qu'elle faisait parler Chapuys alors qu'il s'agissait en réalité de Cromwell... pas vraiment la même chose ).

Tout ce que je connais au sujet du règne d'Henry VIII, je le dois à la série des Tudors même si je sais que les créateurs se sont permis de modifier certains faits pour le bien du show... Et je suis assez déçue d'apprendre que Chapuys ne m'est pas aussi sympathique que dans la série. Par exemple, si je savais qu'il n'aimait pas Anne, je ne savais pas qu'il rencontrait secrètement et régulièrement Cromwell pour accélérer sa chute. Chapuys était réputé pour exagérer certains événements et il racontait presque tout ce qu'il se passait à Charles Quint. Alison Weir confronte les missives de l'ambassadeur avec d'autres sources pour démêler le faux du vrai... Mais si je dois être honnête, toutes ces personnes, peuvent me sembler tour à tour sympathiques ou désagréables (et c'est ce qui rend cette période aussi fascinante à mes yeux).

En revanche, c'est agréable de voir Alison Weir aller au fond des choses qui ont été survolées dans la série, notamment en ce qui concerne les raisons de la discorde entre Cromwell et Anne ou encore le fait que cette dernière, malgré son "incapacité" à mettre au monde un fils, avait toujours de l'influence sur Henry VIII même quelques temps avant sa chute.

Je suis aussi très amusée de voir que Cromwell, alors en pleine ascension, était pourtant lucide concernant le caractère lunatique d'Henry. Chapuys a rapporté certains de ses propos à l'Empereur, après qu'Henry VIII ait refusé une alliance avec l'Espagne en 1533 : "Whoever trusts in the word of princes (who one day say one thing and on the next retract it), relies on them, or expects fulfillment of their promises, is not a wise man."

Désolée pour la longueur du post, je ne pensais pas avoir autant de choses à dire Razz
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 16021
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 20 Aoû 2015 - 11:28

angé a écrit:


Par son comportement avec leur mère, Henry VIII a réussi à traumatiser ses deux filles... Finalement le plus heureux aura été Edouard même s'il n'a jamais connu sa mère.

Je maîtrise très mal le règne d'Elizabeth mais lors de l'exposition au Luxembourg, j'ai été fascinée par ses portraits. Sur chaque, elle avait un regard déterminé et elle semblait savoir ce qu'elle voulait et où elle allait. Est-ce que les films avec Cate Blanchett valent la peine d'être vus ?

Tout ce que je connais au sujet du règne d'Henry VIII, je le dois à la série des Tudors même si je sais que les créateurs se sont permis de modifier certains faits pour le bien du show... Et je suis assez déçue d'apprendre que Chapuys ne m'est pas aussi sympathique que dans la série. Par exemple, si je savais qu'il n'aimait pas Anne, je ne savais pas qu'il rencontrait secrètement et régulièrement Cromwell pour accélérer sa chute. Chapuys était réputé pour exagérer certains événements et il racontait presque tout ce qu'il se passait à Charles Quint. Alison Weir confronte les missives de l'ambassadeur avec d'autres sources pour démêler le faux du vrai... Mais si je dois être honnête, toutes ces personnes, peuvent me sembler tour à tour sympathiques ou désagréables (et c'est ce qui rend cette période aussi fascinante à mes yeux).


Ah oui, les films avec Cate Blanchett valent la peine d'être vus!!! ils sont vraiment très bien, le 1er surtout qui montre bien pourquoi elle n'a jamais voulu se marier! Wink et le 1er est assez sombre et sobre comme film! il m'a beaucoup plu justement grâce à cette mise en scène! I love you Le 2ème m'a moins convaincue même si les acteurs sont toujours aussi bons et pourtant, le propos du film est très intéressant, c'est l'âge d'or avec toutes les découvertes en particulier de sir Walter Raleigh! peut-être parce que j'aurais voulu qu'on nous montre aussi le monde des arts avec le théâtre Elizabethain, les troupes de théâtre, Shakespeare mais pour ça, il y a toujours le film Shakespeare in Love Wink

Sinon, au sujet d'Henry VIII, de Anne Boleyn et de Cromwell, il y a aussi la minisérie Wolf Hall , qui est nettement plus sobre et paraît moins "violente" que la série les Tudors! J'ai commencé à la regarder et comme la série porte sur Cromwell et sur Anne Boleyn particulièrement, c'est intéressant de voir le comportement énigmatique de Cromwell! scratch Ce n'est que le début de l'intrigue, Henry VIII fait tout pour obtenir le divorce et Anne, très calculatrice, fait tout pour repousser ses avances. Cromwell se retrouve entre les deux, c'est le "messager" et pour l'instant, il semble quelque peu fasciné par Anne! en tout cas, ils ont tous les trois un but commun, obtenir le divorce et que Henry se marie avec Anne; et donc, il y a de temps à autres quelques regards comme s'ils s'étaient compris! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9172
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 20 Aoû 2015 - 20:54


serendipity a écrit:
IL m'avait l'air très intéressant ce prof Very Happy

Oui il était génial et très apprécié de ses étudiants , ses cours étaient très vivants. (Ah, moment de nostalgie  Razz ). Certains de mes camarades avaient même listé ses meilleures piques avant de distribuer la liste à la classe, que je n'ai malheureusement pas retrouvée dans mes cours. Mais il m'en reste l'une ou l'autre en tête.

Je plussoie sur les films avec Cate Blanchett. Le premier est excellent et est à voir, pour elle bien sûr mais pour tout le contexte qui y est très bien présenté. On y retrouve même un Vincent Cassel déchaîné Razz j'ai moins aimé le second, qui reste sympathique (et puis il y a Clive Owen, argument qui si on aime cet acteur peut être de poids Wink ).

Merci pour la suite de tes impressions sur l'ouvrage d'Alison Weir, Angé. La capacité de cette historienne à aller au fond des choses, avec beaucoup de clarté, m'a toujours plu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
angé
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 892
Age : 28
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Ven 21 Aoû 2015 - 9:26

A l'occasion je jetterais un oeil sur Wolf Hall Smile
Au départ, Cromwell et Anne étaient alliés, Anne étant un moyen pour Cromwell de lancer la réforme religieuse. C'est après que cela s'est dégradé. Anne ne voulait pas fermer systématiquement les monastères contrairement à Cromwell. Ce dernier revendait les terres aux nobles de la Cour à prix avantageux pour s'assurer de leur loyauté auprès de lui et Henry VIII, l'argent allant directement dans les caisses du royaume alors qu'Anne aurait souhaité qu'il serve à des causes (et notamment l'éducation). Pour ce coup, je dois dire que je suis pro-Anne. Et puis Anne était finalement moins extrême que Cromwell au sujet de la réforme et il se sentait en danger.

Merci pour vos avis sur les films avec Cate Blanchette, je vais les regarder Wink

@Tatiana : Un prof qui vit ce qu'il apprend à ses élèves (et avec humour), il n'y a rien de mieux pour les intéresser et les motives Smile

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8283
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Lun 24 Aoû 2015 - 18:45

Je profite de ce topic pour signaler l'excellente émission Great Lives de la BBC consacrée cette semaine à Elizabeth I.
Pour podcaster cette émission qui ne dure que 26 minutes, c'est ici Arrow
Revenir en haut Aller en bas
angé
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 892
Age : 28
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 3 Sep 2015 - 15:17

Je n'ai pas de mots pour décrire à quel point Cromwell me dégoûte !
J'ai dépassé le procès d'Anne dans ma lecture de The Lady in the Tower et je suis révoltée de voir les petitesses que Cromwell a commises pour se débarrasser d'une femme gênante dans sa quête de pouvoir. Ce n'est pas qu'il n'aimait pas Anne, c'est juste que cette dernière n'avait pas les même idées politiques et religieuses que lui et avait trop d'influence sur Henry VIII !

Alison Weir n'accuse pas ou ne défend pas Anne. Elle montre toutes ses sources aux lecteurs. Personnellement, j'ai conclu que Anne était soit innocente, soit elle avait eu une relation extraconjugale avec Sir Norris. Mais de là à en avoir 5 (quasi toutes ayant lieu durant ses grossesses), et notamment avec son propre frère, il y a tout un monde ! Alison Weir sous-entend que Cromwell a pu monter de toutes pièces ces relations pour la décrédibiliser au maximum aux yeux du Roi. Comme si cela ne suffisait pas, il y a eu également l'accusation de régicide, les cinq amants de Anne et cette dernière auraient complotés contre Henry ! Sur ce dernier point, Alison Weir prend la défense d'Anne. Et je dois dire que je suis assez d'accord avec elle ! Anne, même si elle n'a pas eu de fils, a tout de même mis au monde la fille du Roi ! Elle n'avait aucun intérêt à manigancer la mort de son mari ! Même si certains ont laissé supposer que cela lui aurait permis d'assurer la Régence, il faut prendre en compte l'existence de Mary. Anne avait tellement d'ennemis que beaucoup aurait souhaité voir Mary sur le trône au lieu de la fille de la Concubine.

Le procès n'a été qu'une sinistre farce. Anne n'a pas vraiment eu la possibilité de se défendre, elle n'a pu que prononcer un petit discours face à des gens formellement anti-Boleyn et/ou proches d'Henry et/ou ayant peur de leur sort s'ils allaient à l'encontre de la volonté du Roi (et de Cromwell)...

Tout ça parce qu'un seul homme a souhaité l'écarter de l'échiquier politique et religieux ! Evil or Very Mad

@serendipity : qu'as-tu pensé de l'émission ? L'accent n'est pas trop prononcé ?
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9172
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Mar 23 Fév 2016 - 20:49


Tu devrais regarder Wolf Hall Angé Wink , le personnage de Cromwell est au premier plan et y est creusé, même si l'homme demeure auréolé d'un certain mystère.

J'ai profité de la diffusion récente de cette mini-série pour rester en compagnie des Tudors et visionner un film qui prenait beaucoup de poussière sur ma PAV, Anne aux mille jours. La jeune québécoise Geneviève Bujold y joue Anne Boleyn aux côté d'un imposant Richard Burton  I love you dans une fresque retraçant le parcours unique de la jeune femme qui a bouleversé l'histoire anglaise. En grande admiratrice de cet acteur, c'est surtout pour lui que je souhaitais voir ce film, car doté de la présence et du charisme que l'on sait je le voyais tout à fait incarner Henry VIII. Il est tel que je me l'imaginais, tout en interprétant un monarque moins tyrannique qu'ailleurs. Il se montre notamment moins dur envers Anne vers la fin, au cours par exemple d'une dernière entrevue qui doit être fictive. Geneviève Bujold se défend très bien alors que je ne pensais pas qu'elle ferait le poids face à son illustre partenaire. Cela dit elle est moins marquante et subtile que Claire Foy vue il y a quelques semaines dans le même rôle.

Sur le plan historique la narration est fluide, couvrant les années 1528/1529-1536, et met en avant la tornade qu'a représentée Anne Boleyn pour Henry VIII et le pays tout entier. Esthétiquement la reconstitution est soignée tout en paraissant parfois lourde (le film date de 1969 et cela se ressent).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 822
Age : 47
Localisation : Finistère sud
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Mer 1 Mar 2017 - 17:39

Je découvre ce sujet, moi qui ai passé 2 heures la nuit dernière à parler des Tudors sur le sujet Histoire de l'Angleterre lol!
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9172
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Mer 1 Mar 2017 - 20:20


En effet Laughing
Si l'envie te prend de copier ton post ici, n'hésite pas Wink .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 822
Age : 47
Localisation : Finistère sud
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 2 Mar 2017 - 4:55

Tatiana a écrit:

En effet Laughing
Si l'envie te prend de copier ton post ici, n'hésite pas Wink .

OK, je recopie donc Very Happy

"J'ai acheté "Histoire de la Grande-Bretagne" de Roland Marx et "British History for Dummies", mais je n'ai pas encore eu le temps de les lire.

Par contre, concernant Henry VIII, j'affirme que ça été un mauvais roi, qui du fait de ses mariages successifs (guidés par ses passions et non par la raison comme devrait le faire un bon monarque), la création de l'église anglicane (tout ça pour épouser Anne Boleyn et la faire décapiter quelques années après sous de fausses accusations  Rolling Eyes ) a plongé le pays dans les rebellions, l'instabilité politique et les guerres pendant des décennies.

Je m'explique (vous pouvez rectifier si vous n'êtes pas d'accord) : il divorce de Catherine d'Aragon (farouche catholique, la mère de Marie) pour épouser Anne Boleyn (la mère d'Elisabeth), puis il épouse Jane Seymour (mère d'Edouard... IX ?).

A la mort de Jane Seymour, il épouse, selon le conseil de son ministre Thomas Cromwell, la princesse Anne de Clèves (Cromwell considérait cette union comme bénéfique sur un plan politique). Bien que rien ne prouve qu'Anne était un thon Laughing , elle ne lui plait pas, il ne la fait pourtant pas décapiter, le mariage sera annulé car non consommé. Cromwell par contre avait déçu en ne choisissant pas une vraie beauté, il sera décapité  Rolling Eyes

Le jour même de la décapitation de Cromwell, il épouse Catherine Howard, qui a si je me souviens bien 17 ans. Lui doit en avoir 50. Au début flattée d'avoir été remarquée par le roi, Catherine se prend d'un profond dégoût pour Henri VIII, obèse, qui a un ulcère sur une cuisse qui empeste. Elle le trompe. Il la fait décapiter  Rolling Eyes

Il épouse alors sa dernière femme, Catherine Parr, deux fois veuve, sans enfants. Celle-ci est profondément convaincue par les idées de la Réforme et tente d'influencer le roi en matière de religion, mais cela ne plait pas à Henri VIII. Catherine, intelligente, sentant le vent du boulet, met de l'eau dans son vin. Elle enterre le roi, veuve pour la 3ème fois. (pour l'anecdote, elle se remarie une quatrième fois et meurt en couches).

Au début de son règne, Henri VIII faisait brûler les "hérétiques", ceux qui oser critiquer la religion catholique. Puis quand il se déclare chef de l'église anglicane, il fait piller les églises, les monastères, chassant les moines, décapitant au passage quelques cardinaux, évêques et Thomas Moore, son ministre, car ils ne voulaient pas se convertir  Rolling Eyes

A la mort d'Henri VIII, le jeune Edouard (anglican) hérite du trône. Enfant fragile, il meurt assez rapidement. Il ne voulait pas que Mary, qui arrivait dans l'ordre de succession devienne reine car elle était catholique. Il a donc désigné sa cousine, la petite Lady Jane Grey, anglicane (surnommée la reine de 9 jours car elle sera déposée par Mary après avoir régné seulement 9 jours). Mary, à la tête d'une armée catholique renverse cette pauvre jeune fille et la fait décapiter  Rolling Eyes

Mary est donc reine. Farouche catholique, elle persécute les anglicans, dont elle envoie un certain nombre au bucher, et sera surnommée d'ailleurs Bloody Mary (la reine sanglante). Elle meurt sans descendance.

Le trône revient donc à Elisabeth (anglicane). Elisabeth était plutôt tolérante en matière de religion, sauf que les catholiques voulaient placer Mary Stuart, reine d'Ecosse et catholique, sur le trône d'Angleterre. Elisabeth fait donc emprisonner Mary Stuart mais les années passent, les complots des catholiques pour renverser Elisabeth ne cessent pas. Elisabeth se voit donc contrainte de faire exécuter Mary Stuart  Rolling Eyes

Pendant le règne d'Elisabeth, l'Europe catholique, en particulier les espagnols tentent de le renverser, ce qui débouche sur une guerre qui va durer pendant 20 ans, avec notamment le passage savoureux de la défaite de l'Invincible Armada, présenté comme une victoire de l'Angleterre (mais il semble qu'en fait, la flotte espagnole ai subi de graves avaries, fortunes de mer et autres naufrages).

Voilà les conséquences du règne d'Henry VIII, cœur d'artichaut  Rolling Eyes "
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
Sweet Indian Princess
avatar

Nombre de messages : 19628
Age : 55
Localisation : entre deux livres
Date d'inscription : 22/08/2009

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 2 Mar 2017 - 8:24

Merci de ton avis, Marganne cheers

Il est quasiment prouvé aujourd'hui, que Henry VIII était malade. Plusieurs maladies ont été évoquées, diabète, syphilis, etc. Des scientifiques ont demandé à la reine Elizabeth l’autorisation d’exhumer les restes du monarque mais connaissant la reine, qui a déjà refusé qu'on fasse des tests pour les enfants d'Edouard IV, enfin pour les petits squelettes trouvés à la Tour de Londres Rolling Eyes Je crois qu'on ne saura jamais No

Pour ma part, ce que je n'ai jamais compris, c'est pourquoi il ne s'est jamais préoccupé de marier ses filles, Mary et Elizabeth, cela lui aurait valu des alliances. Mais il était plus occupé par ses frasques et à avoir un garçon Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 822
Age : 47
Localisation : Finistère sud
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 2 Mar 2017 - 11:23

Cassandre a écrit:
Merci de ton avis, Marganne cheers

Il est quasiment prouvé aujourd'hui, que Henry VIII était malade. Plusieurs maladies ont été évoquées, diabète, syphilis, etc. Des scientifiques ont demandé à la reine Elizabeth l’autorisation d’exhumer les restes du monarque mais connaissant la reine, qui a déjà refusé qu'on fasse des tests pour les enfants d'Edouard IV, enfin pour les petits squelettes trouvés à la Tour de Londres Rolling Eyes Je crois qu'on ne saura jamais No

Pour ma part, ce que je n'ai jamais compris, c'est pourquoi il ne s'est jamais préoccupé de marier ses filles, Mary et Elizabeth, cela lui aurait valu des alliances. Mais il était plus occupé par ses frasques et à avoir un garçon Rolling Eyes

Moi aussi, j'aimerais tellement savoir pour les deux petits enfants de la Tour de Londres...No

Par contre, si je me souviens bien, Mary et Elisabeth ont été fiancées plusieurs fois (enfin, projets de fiançailles car je crois que les fiançailles une fois prononcées, on ne pouvait pas revenir dessus), et ce dès leur plus jeune âge. Mais les mariages ont échoué soit parce que le roi désavouait ses alliances avec tel ou tel souverain, soit parce qu'elles étaient trop jeunes et que le prétendant (plus âgé) ne voulait pas attendre des années avant de se marier.

Elisabeth, de plus, était considérée comme bâtarde par l'Europe catholique, et personne n'en voulait Rolling Eyes Ce n'est que quand elle est devenue reine qu'elle a été demandée en mariage, plusieurs fois, jusqu'à un âge avancé, et elle a toujours décliné.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
Sweet Indian Princess
avatar

Nombre de messages : 19628
Age : 55
Localisation : entre deux livres
Date d'inscription : 22/08/2009

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 2 Mar 2017 - 17:45

Dans le livre Le secret des rois Steve Berry donne une raison du pourquoi la reine Elizabeth ne s'est jamais mariée No Même si l'intrigue se tient, il n'y a jamais eu de certitude scientifique. Et il n'y en aura jamais puisque les ossements des deux soeurs Tudor ont été enterrés dans le même caveau Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 822
Age : 47
Localisation : Finistère sud
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 2 Mar 2017 - 17:57

Cassandre a écrit:
Dans le livre Le secret des rois Steve Berry donne une raison du pourquoi la reine Elizabeth ne s'est jamais mariée No Même si l'intrigue se tient, il n'y a jamais eu de certitude scientifique.  

Tu fais peut-être allusion au 4ème mari de Catherine Parr, Thomas Seymour ?
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9172
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Jeu 2 Mar 2017 - 21:08


Il faut dire qu'à cette époque les enfants royaux étaient fiancés dès le berceau  lol! .

Suis intéressée aussi par la raison que donne cet historien. Mon prof de prépa disait qu'elle avait peur que son mari "ait la hache trop facile"

Alison Weir aborde l'hypothèse d'une liaison entre la jeune Elizabeth et le séduisant Thomas Seymour dans son roman The Lady Elizabeth. Je l'avais découverte à cette occasion. Elle se tient car si je me souviens bien la jeune fille séjournait fréquemment chez Seymour et son épouse, dont elle était proche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
Sweet Indian Princess
avatar

Nombre de messages : 19628
Age : 55
Localisation : entre deux livres
Date d'inscription : 22/08/2009

MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   Ven 3 Mar 2017 - 6:08

Je veux bien vous donner la raison du livre de Steve Berry, mais si vous avez l'intention de lire le livre, ne lisez pas le spoiler No

Spoiler:
 

Dans un autre livre Les testicules de Jeanne d'Arc de Phil Mason, l'auteur dit
Spoiler:
 
.

Le fait qu'elle ne se soit jamais mariée, pousse à des questionnements , car elle n'a pas assurée la pérennité de la dynastie des Tudor.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dynastie des Tudors (1485-1603)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dynastie des Tudors (1485-1603)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La dynastie des Tudors (1485-1603)
» Les Tudors : topic général
» (Vendue) Rolex Datejust Réf : 1603
» DENIER TOURNOIS 1603
» The Tudors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Autres passions :: This is England!-
Sauter vers: