Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Cassandre
Sweet Indian Princess
avatar

Nombre de messages : 24398
Age : 55
Localisation : entre deux livres
Date d'inscription : 22/08/2009

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mar 17 Mar 2015 - 18:28

Je n'en suis pas encore là, j'en suis aux lettres et je me régale
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21617
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mar 17 Mar 2015 - 20:45

cheers  l'étang de Sarn est magnifique, les blé d'or qui ondulent aussi cheers  et que dire du bal des libellules, je suis sure que Fauvette peut nous donner leurs noms, elles sont si bien décrites, il m'a d'ailleurs semblé en reconnaître au moins une la superbe anax empereur parce que tous les étés j'en vois voler.

Clinchamps a écrit:
Par contre j'aimerais bien savoir ce c'est que l'époque du trouble des eaux

Souvent au milieu de l'été, un  étang se trouble puis se couvre d'une peau ridée  gris vert : les algues et souvent les lentilles d'eau envahissent les eaux. Ces algues se forment lorsqu’il y a trop de nutriments dans l’eau. (Les matières fécales des poissons et des oiseaux, les déchets comme les feuilles, les herbes etc... polluent l’étang et s’accumulent). Si l'étang est peu profond, l'eau est chaude, les algues poussent drues, puis la sécheresse fait que l'eau s'évapore, l'étang perd de son oxygène et l'eau n'est plus claire, il faut attendre de nouveau un temps plus frais et pluvieux pour que les eaux redeviennent limpides.

J'ai expliqué sommairement, mais si Fauvette passe par là, au secours tu expliqueras beaucoup mieux et je pourrais corriger mes erreurs si j'en ai dit. Mais MissAcacia doit aussi savoir. sunny
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6708
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mar 17 Mar 2015 - 20:59

Je ne suis pas spécialiste mais ton explication me semble tout à fait logique Very Happy .

Il y avait aussi les demoiselles parmi les libellules décrites, non ? Dans ce chapitre la description de l'étang est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21617
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mar 17 Mar 2015 - 21:50


Merci MissAcacia de signaler les libellules demoiselles, je viens de les découvrir lol! en Anglais c'est damsels j'ai été un peu surprise car c'est assez proche du Français. Quant à notre martin pêcheur, c'est royal comme nom : kingfisher, pas moins bounce


Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
Sweet Indian Princess
avatar

Nombre de messages : 24398
Age : 55
Localisation : entre deux livres
Date d'inscription : 22/08/2009

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 8:00

Merci Fée pour l'explication cheers

J'ai découvert un nouveau mot "quinteux", je pensais que c'était quelqu'un qui toussait, donc avait des quintes de toux. Sur Wiki, on parle de quelqu'un qui a des accès de mauvaise humeur Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6411
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 9:02

Pour le trouble des eaux, je pense que l'explication de Fée est effectivement la plus évidente ; à noter qu'on n'est pas plus avancé en anglais : "the breaking of the mere", qui m'a donné l'impression de la débâcle des glaces (hautement improbable en été, même dans le Shropshire Razz ).

En vous lisant, je me souviens que lors de ma lecture en français, j'avais été perturbée par "ma chère connaissance" qui est la traduction littérale de "my dear acquaintance" ; alors que ma chère amoureuse, mon cher amoureux, ou promis/e ou fiancé/e aurait été plus approprié. Car "connaissance" en français n'est pas très chaleureux, sauf dans sa forme biblique, qui est un sens particulier, et qui n'est pas non plus celui de "my dear acquaintance" ...
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21617
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 10:15

Dans mon livre je n'ai pas "the breaking of the mere", mais  voir ci-dessous le souligné gras.


[quote]
This rippling and shining of the corn was one, and another which came about the time of the beginning of
the troubling of the water
, was the marvellous sight of the dragon−flies coming out of their bodies. We had a
power of dragon−flies at Sarn, of many kinds and colours, little and big. But every one was bound in due season
to climb up out of its watery grave and come out of its body with great labour and pain, and a torment like the
torment of childbirth, and a rending like the rending of the tomb. And there was no year, since the first time I saw
it, that I missed to see this showing forth of God's power.
[/quote

Ce qui correspond bien à la traduction donnée par Clinchamps.

L'été est souvent une époque de sécheresse, et l'étang  rentre en période critique et perd son oxygène donc sa limpidité car c'est grâce à l'oxygène dissout dans l'eau que l'étang montre une belle eau. L'été son niveau baisse, donc plus de gaz carbonique, et avec la venue de la fraîcheur de septembre, les vents et la pluie remuent l'eau et l'étang est de nouveau revigoré, car qui dit étang, ne dit pas lac qui bien souvent a un cours d'eau qui le traverse de part en part, d'autre part un lac bien plus grand se réchauffe moins vite en été et si les eaux baissent aussi, je n'ai jamais constaté des eaux troublés sur les lacs Léman, Annecy, Aix les bains (les baignades sont possibles), et les lacs de montagnes lors de promenades.
En effet, les lacs de montagnes sont  alimentés par des eaux de fonte des glaciers qui cascadent à cause du relief abrupte dans leurs eaux (donc les eaux sont oxygénées et vives), souvent, et les traversent en formant des tourbillons (cela se voit à l'oeil nu), c'est d'ailleurs pour celà que l'on ne doit pas se baigner dans ce genre de retenue d'eau sunny  c'est excessivement dangereux. lol!  

un étang vaseux est tout aussi dangereux, mais seulement à cause de ses algues et de sa vase (c'est ainsi que voir Darcy plonger dans son étang de Pemberley, me fera toujours faire la grimace : d'une part beurk l'eau est trouble, d'autre part, trop de roseaux, de laîches, et de myriophiles partout pour s'empêtre dedans affraid  et patauger dans 50 cm de boue en plus, rendeer )

Dans Sarn, personne ne se baigne dans l'eau, mais c'est suffisamment beau pour que Prue passe son temps libre, à admirer et réfléchir sur ce qui se passe sur l'eau. D'autre part, les eaux troubles sont en général le temps du curetage de l'étang, la vase étant un très bon engrais, mais Marie Webb n'en parle pas. Elle écrit un roman, pas un répertoire des tâches des paysans pendant l'année Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6411
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 10:28

Tout à fait juste, Fée, pour le trouble des eaux !! je me suis mélangée dans ma lecture ...

Ce chapitre 5de la partie 3 est une merveille, tant du point de vue de la description du blé et de l'étang, des libellules et des nénuphars, de la nature qui mûrit au soleil, et accompagne l'épanouissement de Prue.
(et Fée, je suis en phase avec toi sur le plongeon de Darcy dans son étang de Pemberley : beurk l'eau dormante affraid )
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50455
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 10:39

Je connais le phénomène des mares et étangs devenant troubles lentement et couverts de pellicules vertes, je l'ai vu dans ma campagne, mais ce qui m'interroge c'est :
Citation :
Je résolus, voyant qu'un lent et léger bouillonnement commençait à troubler les eaux, d'aller près d'un endroit aimé des libellules"
Citation :
Nous admirâmes les demoiselles..., l'eau qui bouillonnait aux endroits troublés...
Or, le phénomène dont on parle se produit, progressivement, uniformément et lentement sans bouillonnement... mais peut-être que M. de Lacretelle a encore fumé la moquette !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6411
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 11:09

Dans le texte original, ça donne ça :

"And being sad in calling to mind what Miss Dorabella had said, for besoms ever made me think on it, and seeing that the troubling of the water was even now beginning, with a slow gentle simmering all over the mere, I thought I would go to a place I knew where there were always mort of dragon–flies, and take comfort from seeing them coming out of their bodies."

"simmering" c'est un frémissement, ou un bouillonnement ...

Et ensuite, il est à nouveau question de "simmering" :

"We watched the dragon–flies take off from the tops of the rushes, and we saw the water simmering in its troubling, and the lilies looking at their angels."

Donc ça reste mystérieux, à mon sens il s'agit de fermentation des herbes de l'étang, due à la chaleur et au manque d'oxygène dans l'eau ...
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21617
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 11:28

Petit Faucon a écrit:
Donc ça reste mystérieux, à mon sens il s'agit de fermentation des herbes de l'étang, due à la chaleur et au manque d'oxygène dans l'eau

Pas tout à fait mystérieux : il s'agit effectivement du début des troubles, mais en plus, comme les libellules pondent leur oeufs dans l'eau qui se transforment en larves, celles-ci ensuite sont des nymphes, lorsque vient le moment de naître à l'air correspond à ce moment particulier dont parle Prue.

Les nymphes sont nombreuses dans l'étang et le fait de grimper sur les feuilles des plantes aquatiques occasionnent de petits bouillonnements, lorsqu'il n'y a qu'une nymphe qui grimpe, cela ne dérange pas l'onde, ne provoque qu'un dérangement invisible. Mais dans l'étang de Sarn, il y a énormément de variétés de libellules qui lorsque les nymphes sont prêtes grimpent allègrement pour la prochaine vie, donc leur naissance à l'air.

Cela provoque des petit bouillonnements, car elles sont nombreuses et le phénomène est constant pendant plusieurs jours. En fait c'est un sacré spectacle. Prue ne le manque pas, elle n'a qu'a s'asseoir sur la berge et attendre émerveillée.
La nymphe grimpe, arrive vers la surface de l'eau qu'elle franchit allègrement, puis s'installe  plus haut, déchire sont corps, déplie ses ailes, les étales pour les sécher. C'est à ce moment là qu'elle est la plus vulnérable, elle qui est un prédateur, a aussi ses prédateurs son corps et moux et ses ailes aussi. A sa naissance, elle ne peut pas voler, plus tard, lorsque ses ailes sont raides et sèches grace à sa vitesse, elle peut mieux s'échapper. Sa vie commence enfin : trouver un monsieur puis pondre. Autre magnifique spectacle encore.

Bon, devoir de vacances, trouver une mare, et regarder lol!


Dernière édition par Fée clochette le Mer 18 Mar 2015 - 13:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6411
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 11:39

Fée clochette a écrit:
Citation :
(...)
Bon, devoir de vacances, trouver une mare, et regarder lol!

Bravo ma Fée !! j'ai la chance d'habiter près d'un étang à libellules, et certaines s'égarent en été le soir dans mon petit jardin, mais je n'ai jamais pris le temps d'observer la nature comme tu le décris si bien, ou comme le fait Mary Webb avec un tel brio qu'on ressent la paix qui s'étend sur tous les êtres à ce moment-là sunny
Revenir en haut Aller en bas
Fauvette
Bluebird on a White Cliff
avatar

Nombre de messages : 3538
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 17:47

On parle de libellules ? J'arrive, j'accours, je vole ! cheers
Mais j'arrive après les très bonnes explications de Fée Clochette (que je remercie au passage de m'avoir signalé cette discussion ) et je n'ai pas grand-chose à rajouter : au printemps, les larves aquatiques de libellules et demoiselles, qu'on appelle nymphes, sortent de l'eau et s'agrippent à la première herbe, branche basse ou racine venue pour sortir de leur "carapace" et déployer leurs aile et leur corps d'adulte (ou imago, en termes scientifiques Wink). Je n'ai malheureusement jamais assisté à un phénomène d'émergence d'aussi grande ampleur que celui qui est décrit dans ce chapitre, mais j'imagine qu'à une époque moins pollue qu'actuellement, les nymphes devaient sortir en masse de la moindre mare et donner cette impression de bouillonnement de l'eau, d'autant plus que ce phénomène attire bien sûr beaucoup de prédateurs (dont grenouilles et poissons opportunistes) qui devaient contribuer à l'agitation !
Et je suis preneuse de l'extrait décrivant plus précisément les libellules, si vous voulez que j'essaie d'identifier les espèces ! ^^

_________________

Stewardess of Black Corporation | Sherlocked | Blog photo Nature (Fleurs et Bestioles ^^) | Compte Twitter de Lambton
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zygena.canalblog.com/
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6411
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 17:58

Merci de tes explications Fauvette !

Si tu es vraiment motivée, tu trouveras ci-dessous le morceau intégral consacré aux libellules, en anglais :
Spoiler:
 

Certainement Fée ou Clinchamp donnera la version française sunny
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21617
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 19:54

cheers merci Fauvette, the queen of dragon-flies.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 9780
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Mer 18 Mar 2015 - 20:51


Ce topic est une vraie mine d'informations sur les sujets les plus variés merci en particulier à Fauvette Smile

Arrivée à la fin de ce troisième livre, la personnalité exceptionnelle de Prue Sarn me frappe de plus en plus. Elle est attentive aux autres, y compris à ceux rejetés par son entourage comme M. Beguildy, sensible en ce qu'elle est triste lorsque les autres vont mal, et ne demande rien pour elle-même. Elle remplace sa mère au foyer (mère qui au passage sait aussi être fine, suffisamment pour deviner les sentiments de sa fille pour le tisserand) et n'hésite pas à dire ses 4 vérités à Gédéon, rarement certes mais quand il le faut, elle fonce Laughing .
Spoiler:
 

L'épisode
Spoiler:
 
Cette pratique m'a aussi forcément rappelée les corridas, mais manifestement c'était un des rares loisirs d'un village. N'oublions pas non plus qu'à l'époque la violence était vue différemment, avec par exemple les exécutions publiques, pendaisons et autres tortures pale .

Quant à la rencontre près de l'étang (un peu longue à mon goût, la description  Embarassed ), on peut dire qu'elle était attendue lol!
Spoiler:
 

Pour le moment, j'apprécie cette lecture et serai curieuse de lire la suite et fin, mais ce ne sera pas un coup de cœur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
Sweet Indian Princess
avatar

Nombre de messages : 24398
Age : 55
Localisation : entre deux livres
Date d'inscription : 22/08/2009

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Jeu 19 Mar 2015 - 7:57

Merci pour vos explications Fée et Fauvette cheers En bonne citadine, je ne connaissais pas ce phénomène No J'ai bien aimé la libellule si fine, qu'ils l'appellent l'aiguille à repriser lol!

J'ai trouvé aussi le dernier épisode longuet, jusqu'à la rencontre avec Kester Quel homme subtil, il a tout compris

Jancis me fait de la peine, elle n'a pas encore compris à qui elle a affaire. Contrairement à Prue qui a su juger Kester tout de suite, Jancis reste aveugle et pourtant Gédéon ne cache pas sa personnalité

Je me suis demandé d'où venait ce prénom Jancis, je ne l'ai vu que dans Sarn confused
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 9780
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Jeu 19 Mar 2015 - 8:44


MissAcacia a écrit:
Pour en revenir aux corsets, les élégants en portaient pour avoir la silhouette en S au début du XIXème, mais je mets au défi quiconque de faire du cheval (en vrai, pas cinq minutes de promenade pour se montrer dans un parc urbain) avec un machin pareil. J'ai à la maison un manteau de pont d'officier de marine, baleiné et rembourré, et on ne tient pas un quart d'heure assis avec ce machin, ça scie les jambes (par contre debout dans le vent par moins vingt, on doit pouvoir tenir quelques heures...).

Ah oui, bonjour le confort  Shocked j'ignorais aussi cette pratique vestimentaire chez les hommes. D'un côté il est rassurant de savoir que cet instrument de torture n'était pas réservée uniquement à la gent féminine lol!

J'ai oublié de remercier Fée Clochette et Petit Faucon d'avoir posté des extraits en vo je goûte la beauté du style davantage que dans la traduction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6411
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Jeu 19 Mar 2015 - 9:00

@ Tatiana : j'étais certaine que tu préfèrerais la version originale, même si elle est ardue au premier abord, avec tous ces mots déformés ... mais quand on les lit à haute voix dans sa tête (je me comprends Rolling Eyes ) le sens vient tout seul, et il y a une grande poésie dans la prose de Mary Webb.


Dernière édition par Petit Faucon le Jeu 19 Mar 2015 - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21617
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Jeu 19 Mar 2015 - 9:32

Petit Faucon a écrit:
je goûte la beauté du style davantage que dans la traduction.

Bien que je doive lire trois à quatre fois les paragraphes pour voir clairement le sens du texte Anglais, j'aime bien.

J'aime surtout les descriptions de la nature, les tâches décrites, les attitudes, enfin bien plus que les dialogues, parce que là Laughing j'avoue qu'avec tous les mots contractés des échanges, les mots anciens qui viennent du terroir et les particularités botaniques, utilisés pour nous plonger dans Sarn, je patauge allègrement dans les dialogues. Je les lis très très lentement lol! puis les images se forment et enfin je conprends ce qu'ils se disent rendeer rendeer rendeer

Alors je préfère les looooongs paragraphes où Marie Webb s'étale sur la beauté des lieux lol!
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay
avatar

Nombre de messages : 7894
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Sam 21 Mar 2015 - 0:39

Merci Fée clochette et Fauvette pour les explications  Smile
Fée clochette a écrit:

Bon, devoir de vacances, trouver une mare, et regarder lol!
     

Tatiana a écrit:

Cette pratique m'a aussi forcément rappelée les corridas
Et les combats de chiens, de coqs, etc... malheureusement ce sont des coutumes qui ont la vie dure  pale

Cassandre a écrit:

Je me suis demandé d'où venait ce prénom Jancis, je ne l'ai vu que dans Sarn confused

Je l'ai rencontré dans  la saga de Pern d'Anne McCaffrey, un cycle de fantasy comme tu aimes Cassandre Laughing La petite-fille de Fandarel le Maître Forgeron se nomme Jancis.
En recherchant l'étymologie j'ai trouvé que c'était une combinaison de Jan et Francis, et ce trait de caractère
Spoiler:
 
Pas vraiment notre Jancis lol!
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
Sweet Indian Princess
avatar

Nombre de messages : 24398
Age : 55
Localisation : entre deux livres
Date d'inscription : 22/08/2009

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Sam 21 Mar 2015 - 7:32

Merci ma Roz C'est vrai que cette description ne lui convient guère
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay
avatar

Nombre de messages : 7894
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Sam 21 Mar 2015 - 15:32

La deuxième illustration pour le livre troisième : la fuite de Jancis. Elle paraît vraiment une enfant sur ce dessin Shocked



Dommage pas d'illustration de
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
Sweet Indian Princess
avatar

Nombre de messages : 24398
Age : 55
Localisation : entre deux livres
Date d'inscription : 22/08/2009

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Sam 21 Mar 2015 - 18:34

Merci Roz, elle est très belle. Il y a même Minet lol! J'aurais bien aimé voir Gédéon cheers
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50455
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   Sam 21 Mar 2015 - 18:46

Très jolie cette illustration !!

Quelques (très mauvaises) captures du téléfilm de Santelli :

Prue et Dorabella (Anny Duperey) à l'auberge.
Spoiler:
 
Kester écrit ...
Spoiler:
 
Gédéon (José-Maria Flotats) et Prue (Dominique Labourier)
Spoiler:
 

L'amusant, c'est que chaque fois que je cliquais sur une photo je retombais sur la page "Mary Webb" du forum !!!... lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
La plus belle des écritures - Sarn Troisième semaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le dernier jeu des conquérants - Sarn Quatrième semaine
» Sellez vos rêves avant de les chevaucher - Sarn première semaine
» Le Maître est ici - Sarn Deuxième semaine
» Les écritures inventives
» Une belle photo ? une bonne photo ? LA photo ?...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture :: Lectures de groupe :: Anciennes lectures de groupe :: Lecture de groupe n°21 (mars 2015) : Sarn, Mary Webb-
Sauter vers: