Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [film] Misono Universe, de Yamashita Nobuhiro (2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: [film] Misono Universe, de Yamashita Nobuhiro (2015)   Dim 25 Jan 2015 - 10:07

(et ouais, j'ouvre carrément un topic individuel pour le film. parce que )




Misono Universe, kesako ?

(et là, tout le monde de lever les yeux au ciel et de se dire "fuyons avant qu'il ne soit trop tard"  Laughing )


je vais faire ma feignasse et juste traduire plus ou moins ce qu'il y a écrit sur le site officiel XD


Citation :
Introduction

Vous souvenir que vous n'avez rien fait dans votre vie dont vous soyez fier est la chose la plus difficile qu'un homme peut affronter ... Yamashita Nobuhiro, le réalisateur mondialement reconnu de Linda Linda Linda (2005) porte à l'écran La La La at Rock Bottom Misono Universe, une autre histoire qui fait chaud au coeur.
Un homme amnésique, qui ne peut rien faire d'autre à part chanter, est interprété par Shibutani Subaru (aka l'amour de ma vie aka le monsieur à cornes sur mon look), le chanteur principal du groupe Kanjani8, qui a attiré plus de 780 000 spectateurs en 40 concerts en 2013. Nikaido Fumi, qui a remporté le prix Marcello Mastroianni au Festival de Venise en 2012 pour Himizu (et qui était assez époustouflante dans Woman), interprète quant à elle la jeune fille qui va l'aider à guérir de son amnésie.


Synosis

Shigeo (29), un looser devenu amnésique après avoir été battu à mort, mène un combat désespéré pour tenter de se rappeler sa propre identité, avec l'aide de Kasumi (17), une adolescente solitaire qui vit avec son grand père sénile. Elle lui découvre un talent pour le chant, et lui offre une place de chanteur principal dans le groupe dont elle est le manager. Alors même qu'il tente de commencer une nouvelle vie, tous les souvenirs qui lui reviennent en mémoire ne font que confirmer un sombre passé qu'il voudrait effacer. A présent, chanter est l'unique chose qu'il lui reste pour affronter la vie dont il se souvient, et celle qui va commencer. Trouveront-ils leur part de bonheur même s'il parvient à se souvenir de tout ?

Je précise seulement que Pochi, le surnom que Kasumi donne à Shigeo est en fait un nom couramment donné aux chiens au Japon Laughing . Et que le Misono du titre est un batiment qui existe réellement à Osaka depuis 1956, et qui abritait entre autres le cabaret Universe (fermé en 2011)

Le film sortira le 14 février au Japon, et à une date indéterminée du côté de chez nous ? (j'avoue, j'ai pas vérifié si une sortie était prévue  Embarassed ), mais suite à un coup de folie* j'ai pu assister à l'avant première internationale du film au Festival de Rotterdam jeudi soir, en présence du réalisateur et de Subaru I love you et de fans de kanjani8 venues des quatre coins de l'Europe et même du Japon  cheers

*voui, j'ai un peu décidé mercredi soir que je ne pouvais décidément pas rater çà, donc vogue la galère ^^  rendeer

Avant même la projection du film, j'étais déjà sur un petit nuage, parce que ma chambre d'hotel était tout contre le mur extérieur, lequel mur était mitoyen avec le Oude Luxor Theater, où avait lieu l'avant première, ce qui fait que pendant tout l'après midi, j'ai pu entendre les répétitions. Ah oui, parce qu'après la projection du film était prévu un mini concert
Et ensuite, pendant qu'avec un petit groupe de fans, on attendait l'ouverture des portes 2 heures avant l'horaire prévu, Subaru s'est approché de nous et a dit quelques mots, des fans italiennes ont pu lui donner un poster avec des messages qu'elles avaient fait. bref. il était là, à 1 ou 2 mètres de nous

Il y avait énormément de monde, à tel point que les organisateurs ne savaient pas trop quoi faire de nous, ils nous ont fait entrer en avance dans le hall, mais en retard dans la salle Laughing . Il y avait plein de journalistes japonais, des photographes, et même Nakamura Teppei, qui a réalisé entre autres 8uppers, et plusieurs clips de Kanjani8. Tout le monde semblait surpris de voir des fans européennes de Kanjani8 ^^
Quand les portes de la salle de projection se sont enfin ouvertes, je crois que c'est la première fois que j'ai vu autant de monde se diriger vers les premiers rangs lol!

Le réalisateur et Subaru ont dit quelques mots (en anglais pour Subaru !! I love you ) avant la projection du film. A la fin, on a eu une séance de Q&A, et enfin le mini concert. C'était magique   (et c'est là que le mal de cou dont on a souffert pendant la projection a été récompensé  Laughing . J'étais assise au 3ème rang, au milieu, sans personne devant moi, à moins de 5 mètres de la scène, le rêve quoi ...)


Sinon, pour en revenir au film en lui même, j'ai vraiment beaucoup aimé, c'est tout à fait le genre de petits films indépendants que j'aime, qui raconte la vraie vie du Japon, avec ces moments durs, crus, qui font pleurer ou fermer les yeux, mais aussi ces grands moments de tendresse et de rires, et de chaleur humaine. Le film parle de musique, et il en parle avec amour, et çà s'en ressent à travers les acteurs bien sûr, mais aussi les musiciens, et la bo I love you . les personnages sont tous très attachants, les héros comme les seconds rôles. J'aimais déjà beaucoup Nikaido Fumi, et elle ne fait que confirmer tout le bien que je pense d'elle (dommage qu'elle n'était pas là Neutral ). Subaru ... que dire ... acteur n'est pas son premier métier, il a beau être un Johnny's et donc sensé être polyvalent, il s'est plutôt consacré corps et âme à la musique ces dernières années, c'est vraiment ce qui l'intéresse (et çà se voit et çà s'entend   ) mais il a une intensité naturelle et un regard super expressif qui font que les personnages introvertis du type Shigeo ou Arsenal (8uppers) lui vont à la perfection. Sans parler de tout l'aspect technique vocale, je ne vois vraiment pas qui d'autre aurait pu interpréter Shigeo ^^. [petite pause fangirlisation : aesdfgshvgafdsrfgbjhgfdxcvklkjhgdfklgfsf]
Et j'aime beaucoup la relation qui se tisse entre Kasumi et Shigeo, même si je me demande si certains critiques qui parlent de relation romantique entre les deux ont bien vu le même film que moi Suspect

Si jamais le film sort par chez nous, je ne peux que vous le conseiller, et pas seulement parce que hiiiiiiiiiiiiiiisubaruhiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, mais parce qu'il est vraiment vraiment bien I love you

si çà vous intéresse, une vidéo de l'avant première (en anglais/japonais, désolée), avec le petit mot d'introduction de Subaru en anglais (il a l'air tout perdu, le pov choupi. d'ailleurs, j'ai lu je sais plus où que jusqu'au dernier moment, il ne savait pas s'il allait oser parler en anglais ou pas, tellement il était nerveux. je suis contente qu'il ait pris son courage à 2 mains I love you ), une partie des Q&A, et le mini concert final, avec dans l'ordre : une reprise de Piano Man, de Billy Joel, et deux chansons qu'on peut entendre dans le film, Kokoro Odoreba et Kioku, et qui figurent sur son single solo qui sortira le 11 février (un petit coup de pub ne fait jamais de mal hahaha *ok je sors*)
D'ailleurs, c'était assez dément, parce que le Jimusho a des règles très strictes concernant l'image des Johnny's (on n'a pas le droit de prendre des photos, de les filmer, de leur demander des autographes, etc etc), et là tout le monde pouvait prendre des photos et filmer Shocked cheers

♫ Sing you a song, I'm a JAPANESE MAAAAN
Singing for Rotterdam ♪


(sinon, vous pouver voir mes propres enregistrements pour les Q&A, c'est moins bien filmé que sur la vidéo au dessus, mais c'est un peu plus complet (et on entend mieux les réactions du public ^^) : Arrow et Arrow

Yamashita Nobuhiro et Subaru se sont aussi pointés à la 2ème projection, le vendredi midi (zuuuuut, ils auraient pu prévenir  Sad ), et sur la demande d'un spectateur, il a entonné un passage de Furui Nikki, qu'il chante acapella dans le film :



(awwww, il était trop choupi avec son t-shirt Kanjani8   . on a d'ailleurs trop rigolé pendant l'avant première, pendant les Q&A, quelqu'un a demandé à Yamashita Nobuhiro d'où venait son sweat - qu'on voit aussi dans le film - réponse : c'est un groupe d'Osaka qui lui a donné, et qui lui a donné l'autorisation de l'utiliser dans le film, et là Subaru intervient en montrant son propre T-shirt, et en disant un truc genre "Hey, moi j'ai un t-shirt Kanjani8 !!  Laughing )

Pendant l'interview, il dit qu'il était surpris et super content de voir des fans venus spécialement de très loin rien que pour assister à l'avant première. qu'au Japon, il fait partie d'un groupe appelé Kanjani8, qu'ils n'ont jamais fait de concert à l'étranger, et que ce serait chouette de pouvoir faire un live ailleurs.
La femme, qui fait partie de l'organisation du festival, dit qu'elle le comparerait à Robbie Williams, il est très célèbre et il y a beaucoup de fans japonaises qui tweetaient sur lui et partageaient ce qui se passait au festival, c'était une expérience vraiment très étrange pour les gens du festival ^^

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46783
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: [film] Misono Universe, de Yamashita Nobuhiro (2015)   Dim 25 Jan 2015 - 12:13

Mimiiiiiiiidd !!!!!!  Comme je suis contente pour toi d'avoir pu vivre ces moments inoubliables !!! Je peux à peine imaginer dans quel état d'exultation tu devais être !!! Mais il fallait bien Subaru Shibutani en Europe pour que notre Mimidd sorte de sa grotte !!
Autant te dire tout de suite que le film m'intéresse énormément, et bien que j'aie de sérieux doutes sur une sortie en France il faudra bien que je le voie ... d'une façon ou d'une autre !! Laughing Subaru ne se débrouille pas mal en anglais dans la mesure ou j'ai compris un peu de ce qu'il disait malgré l'accent du Kansaï Wink  Laughing
Encore bravo pour cette expérience tout à fait inoubliable !! cheers cheers et surtout mille mercis de la partager ici !!
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: [film] Misono Universe, de Yamashita Nobuhiro (2015)   Mer 28 Jan 2015 - 11:51

désolée de répondre aussi tardivement, le contrecoup de l'avant première, et surtout une grippe carabinée ^^

Je pense effectivement que c'est tout à fait le genre de film qui te plairait, Clinchamps ! j'ai lu pas mal de critiques assez élogieuses sur le net, je suis ravie ! (ok, ce n'est pas non plus LE chef d'oeuvre de l'année, hein, mais c'était très bien quand même ^^)
Concernant la prestation live de Subaru, je suis également plus que ravie, parce que le public entier avait l'air conquis, et je ne parle pas seulement des fans de Kanjani8 qui avaient fait le déplacement. Je crois que c'est une très belle récompense pour lui que d'avoir pu toucher comme çà un public étranger, je suis suuuuuuper fière de lui I love you (et oui, il fallait bien çà pour que je sorte de ma grotte et que je traverse l'Europe en train sur un coup de tête ^^)
Il parlait très bien anglais ! (ou du moins, il avait très bien appris son petit discours haha). Il parlait très distinctement, malgré un petit accent, effectivement, mais c'était juste un accent et pas l'horrible engrish pratiqué par bon nombre de japonais. je crois qu'il faut remercier son oreille musicale pour çà ^^


En tout cas, çà m'a donné très envie de voir les précédents films du réalisateur !

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: [film] Misono Universe, de Yamashita Nobuhiro (2015)   Mer 28 Jan 2015 - 23:30

Mimidd, c'est trop la classe.... cheers cheers cheers

Franchement le mini-concert dans le couloir de l’hôtel, c'est juste génial Shocked drunken
Et je trouve qu'il se débrouille bien en anglais, ton Subaru, on dirait qu'il a vraiment appris ce qu'il devait dire avec le sens , et pas uniquement 3 mots en phonétiques pour briser la glace. (Ou alors c'est vachement bien joué le fait qu'il cherche ses mots à un moment ^^)

Et pour le film, ta description, la bande annonce et ton avis donne bien envie de le voir.... donc si il pouvait passer ne serait-ce que dans les salles d'art et d'essai, ce serait bien I love you

Et oui, pour la présence des Johnny dans les festivals à l'étranger, j'ai l'impression que les règles sont vachement assouplies. L'an dernier j'avais un peu suivi la venue de Kame au Festival d'Udine, et c'était pareil.... à l'origine ils voulaient appliqué les règles du jimusho, et puis finalement avant la représentation, ils ont dit que ça se ferait normalement à l'italienne (soit le bordel.... lol! )

En tout cas t'as bien fait de profiter cheers (comme ça, tu as joué les reporters spéciaux du forum ^^)

(Et tout plein d'ondes de guérisons et de câlins de loin pour ta grippe.... (elle traine bien en ce moment, j'ai des élèves et des collègues qui l'ont chopée, et elle a l'air costaud cette année....)
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46783
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: [film] Misono Universe, de Yamashita Nobuhiro (2015)   Mer 28 Jan 2015 - 23:50

Je n'ai pas vraiment la grippe mais un sacré rhume/bronchite.... donc Mimidd je compatis, et je continue à me dire que tu as vécu une sacrée belle expérience !!! Tu vas avoir du soleil au cœur pendant encore longtemps.... cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: [film] Misono Universe, de Yamashita Nobuhiro (2015)   Jeu 12 Fév 2015 - 21:35

@ clinchamps : je confirme pour le soleil au coeur, même longtemps après ^^

Kusanagi a écrit:

Et oui, pour la présence des Johnny dans les festivals à l'étranger, j'ai l'impression que les règles sont vachement assouplies. L'an dernier j'avais un peu suivi la venue de Kame au Festival d'Udine, et c'était pareil.... à l'origine ils voulaient appliqué les règles du jimusho, et puis finalement avant la représentation, ils ont dit que ça se ferait normalement à l'italienne (soit le bordel.... lol! )
En fait, ce n'est pas seulement par rapport aux règles du Jimusho que ça m'a surprise, mais également par rapport aux standards européens, parce que pour les quelques concerts auxquels j'ai pu assister, on n'avait pas le droit de filmer, et nos sacs étaient fouillés à l'entrée  Laughing . Alors ok, là, c'était "seulement" un mini concert, mais quand même  scratch (enfin bon, on n'a pas boudé notre plaisir, et après quelques moments d'hésitation, on a tous sorti nos appareils photos/tablettes/téléphones pour immortaliser ces moments ^^)



j'en profite pour poster un article trèèèèèès élogieux ( cheers ) trouvé sur le site du Japan Times Arrow




Citation :
FILM / REVIEWS

Misono Universe: Screaming from the gutter to the stars


BY MARK SCHILLING
SPECIAL TO THE JAPAN TIMES
FEB 11, 2015


Amnesia is one of those medical conditions that might have been invented for the movies. For scriptwriters, it’s a godsend — one bump on the hero’s head and the story is rolling.

What the movies usually don’t get right are the real-life consequences of a massive head trauma wiping out a large chunk of your mental hard drive: a crippling diminishment of self that, if permanent, is tragic.

Nobuhiro Yamashita’s new film “Misono Universe (La La La at Rock Bottom)” gives an affecting spin to the amnesia theme, but one with more hard-driving rock music than heavy-going drama. One reference is Yamashita’s 2005 film “Linda Linda Linda,” which followed the fortunes of an all-girl amateur band to their big gig at a high school festival. Both their title tune, a catchy 1987 hit by The Blue Hearts, and Korean actress Bae Doona’s energetic rendition of it in the film’s climax, made “Linda Linda Linda” a feel-good international festival favorite.

La La La At Rock Bottom” is also less of an art film than entertainment (the silly sounding English title is a giveaway), starring Subaru Shibutani of the Kansai-based boy band Kanjani Eight. But instead of the expected pop confection, the film is a sharp-edged character study set on society’s margins, with a comic undertone that at times bubbles into slapstick farce and at other times disappears entirely. It’s not hard to see where the film is going, but the emotional payoffs are genuinely earned rather than formulaically calculated.

The story begins with a live concert by a group of middle-aged rock/soul musicians (played by members of the real-life Osaka band Akainu) that is rudely interrupted by a skinny, beat-up-looking guy who stumbles onto the stage and grabs the microphone. What ensues is a surprisingly powerful a capella song, followed by the mysterious singer collapsing like a felled tree. When he comes to, under the ministrations of the band’s no-nonsense young manager, Kasumi (Fumi Nikaido), he has no memory of anything — including his name — save the lyrics to the song he had just sung.

[légers spoilers sur l'intrigue du film] Nonetheless, with Kasumi’s approval and encouragement, he becomes the group’s new lead singer, acquiring the nickname “Pooch” and a new residence in the house of Kasumi’s senile grandfather. But as his past starts to invade his present, we see that Pooch, for all his singing talent, is an unquiet soul — “I might be dangerous,” he tells Kasumi.

She discovers just how dangerous when she begins to investigate his identity — and Pooch suddenly recovers his memory. Kasumi finds herself with more on her hands than an unreliable lead singer, while Pooch turns out to be as skilled with his fists as his vocal chords. But how can he fight his way back into what’s left of his family, and out of the underworld that nearly claimed his life and mind?
[fin des spoilers]

Twenty-year-old Nikaido has earned shelf-loads of prizes for her work in such films as “Watashi no Otoko (My Man)” and “Hotori no Sakuko (Au Revoir l’Ete).” As Kasumi she is all-business, with a furrowed-brow earnestness that comically contrasts with her laid-back ojisan (middle-aged guy) bandmates. But she also radiates an aching emptiness that echoes Pooch’s own, if manifested in quite different ways.

Box-office logic calls for the budding of romance between Kasumi and Pooch, but Yamashita is after something harder: a drama about the fraught process of human connection and redemption following traumas and losses that seem to destroy human trust.

He is greatly aided by Shibutani’s coiled, stripped-down performance as Pooch, free of pop-idol grandstanding. I was reminded of the dying Shoji Kaneko’s indelible portrayal of a petty gangster in the 1983 genre masterpiece “Ryuji.” Both Kaneko and Shibutani portray end-of-tether men with a lived authenticity that makes the usual gangster movie hero, however swaggeringly cool, look completely fake. And Shibutani can ferociously rock, with or without the ojisan backup.

What is the “Misono Universe” of the Japanese title? “Misono” refers to a 1955-vintage building that has become an Osaka landmark. Universe is a club in the building that hosts live bands and is the setting for much of the film’s action. Time for a pilgrimage.


Fun fact: Akainu — whose members star in “Misono Universe (La La La At Rock Bottom)” — is a 14-member big band, started in Osaka in 1993, that performs in a variety of genres with a retro/comedy touch. Among their film credits are Yuki Tanada’s 2008 hit road movie “Hyakumanen to Nigamushi Onna (One Million Yen Girl).”


il va sans dire que je plussoie tout le bien que ce monsieur pense de Misono Universe, ainsi que son analyse du film et des personnages .
J'avoue que je ne connaissais pas du tout Ryuji et Shoji Kaneko, mais après quelques recherches, c'est apparemment une des grandes références en matière de films sur les yakuzas Shocked . Inutile de vous dire que le film a fait un grand bond dans ma PAV Laughing . Je ne suis pas sûre que la prestation de Subaru mérite un tel éloge, mais çà fait toujours plaisir de lire ce genre de compliment



[s'en retourne écouter en boucle les chansons du film  ]

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46783
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: [film] Misono Universe, de Yamashita Nobuhiro (2015)   Jeu 12 Fév 2015 - 23:57

Citation :
Amnesia is one of those medical conditions that might have been invented for the movies. For scriptwriters, it’s a godsend — one bump on the hero’s head and the story is rolling.

Parfaitement bien vu !!! lol! lol! merci pour l'article, Mimidd !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [film] Misono Universe, de Yamashita Nobuhiro (2015)   Aujourd'hui à 10:45

Revenir en haut Aller en bas
 
[film] Misono Universe, de Yamashita Nobuhiro (2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [film] Misono Universe, de Yamashita Nobuhiro (2015)
» [Lucasfilm] Star Wars : Le Réveil de la Force (18 décembre 2015)
» Nouveau Film Dragon Ball Z (18/04/2015)
» Planning Cinéma d'animation Disney dans les prochaines années !
» Film et Personnage Martine 16/02/2015 trouvé par Paul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: