Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Théodore de Banville - Gringoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bexounet
The Admin's Worshipper


Nombre de messages : 1940
Age : 41
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Théodore de Banville - Gringoire   Lun 3 Fév 2014 - 21:59

J'aime le Théâtre. Vraiment.

Je veux dire, c'est quant même une des lectures les plus vivantes qui soit, non ? Et puis on peut aussi allez le voir et l'écouter le Théâtre. On peut même le jouer. Même que soi-même.

C'est merveilleux le Théâtre.

Ca m'a pris très tôt c'est amour du théâtre.

Un de mes premiers souvenir de théâtre, c'est Gringoire de Théodore de Banville. Je l'avais vu tout gamin, je devais avoir pas plus de 10 ans. C'est plus de 20 après, en 2007 que j'en ai retrouvé le titre et l'auteur ; je vous en avais parler dans le topic sur la poésie : Arrow
Bexounet en 2007 dans le topic sur la poésie a écrit:
Spoiler:
 


Il faut dire que Théodore de Banville, cette figure de la poésie du 19ème siècle, est né à 45 Km de ma ville natale. Donc, forcement, la petite compagnie de théâtre du coin avait monté cette pièce...

Et voila quelques mois, j'ai trouvé une édition de 1919 avec illustration et eaux-fortes de Gringoire, je fus donc soulagé de 30€ cheers .


Si je vous est parlé de Gringoire dans le topic de la poésie, c'est effectivement parce que cette pièce de théâtre est maintenant connue pour sa Ballade des pendus. Il est vrai que l'on croirait que ce texte est un transposition en français moderne d'une composition de Villon. Mais non. Gringoire est bien l'œuvre d'un ami de Victor Hugo. D'ailleurs, Banville lui a dédié cette oeuvre.
Dans Gringoire on trouve une autre ballade, et décidément, Villon n'est pas loin :
Citation :

La Ballade des pauvres Gens

Rois, qui serez jugés à votre tour,
Songez à ceux qui n’ ont ni sou ni maille ;
Ayez pitié du peuple tout amour,
Bon pour fouiller le sol, bon pour la taille
E la charrue, et bon pour la bataille.
Les malheureux sont damnés, -c’ est ainsi !
Et leur fardeau n’ est jamais adouci.
Les moins meurtris n’ ont pas le nécessaire.
Le froid, la pluie et le soleil aussi,
Aux pauvres gens tout est peine et misère.

Le pauvre hère en son triste séjour,
Est tout pareil ses bêtes qu'on fouaille.
Vendange-t-il, a-t-il chauffé le jour
Pour un festin ou pour une épousaille,
Le seigneur vient, toujours plus endurci.
Sur son vassal, d'épouvante saisi,
Il met sa main, comme un aigle sa serre,
Et lui prend tout, en disant "Me voici !"
Aux pauvres gens tout est peine et misère.

Ayez pitié du pauvre fou de cour !
Ayez pitié du pécheur qui tressaille
Quand l'éclair fond sur lui comme un vautour,
Et de la vierge aux yeux bleus, qui travaille,
Humble et rêvant sur sa chaise de paille.
Ayez pitié des mères ! ô souci,
O deuil ! L'enfant rose et blond meurt aussi.
La mère en pleurs entre ses bras le serre,
Pour réchauffer son petit corps transi :
Aux pauvres gens tout est peine et misère.

Envoi.

Prince ! pour toi je demande merci !
Pour le manant sous le soleil noirci
Et pour la nonne égrenant son rosaire
Et pour tous ceux qui ne sont pas d'ici :
Aux pauvres gens tout est peine et misère.

Sinon, Gringoire est une comédie en un acte et en prose.

Ses personnage sont, entre autres, Olivier-le-Daim et son roi Louis, le XIème du nom. L'action se situe à Tours en mars 1469 nous dit la notice.
Le héro de l'histoire en Pierre Gringoire. Oui, le même que dans Notre Dame de Paris de Hugo. En fait, dans les 2 cas, il s'agit là d'anachronisme puisque Pierre Gringore, personnage historique l'ayant inspiré est né en 1475. Sauf que dans les 2 cas, on s'en fiche. Parce que dans un cas, ben c'est Hugo quoi... Dans le deuxième cas, c'est juste vraiment bon.

Court certes, mais bon. Vraiment.

Bexounet


Dernière édition par Bexounet le Lun 3 Fév 2014 - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Théodore de Banville - Gringoire   Lun 3 Fév 2014 - 22:35

Merci pour ta présentation Bexounet.... je viens me disait que je connaissait le nom et que Gringoire m'évoquait quelque chose, effectivement c'est le poète de Notre Dame de Paris  Very Happy 

En tout cas, les balades du Sieur de Banville évoquent en effet furieusement le François Villon... va falloir que je me penche dessus ^^ study 
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Bexounet
The Admin's Worshipper


Nombre de messages : 1940
Age : 41
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Théodore de Banville - Gringoire   Lun 3 Fév 2014 - 22:45

Je viens de voir que l'on peut lire Gringoire sur Wikisource (si on supporte la mise en page, fort laide pour ce qui est des passages avec les ballades) sur : Arrow

sinon, un grand fournisseur américain de liseuse le fourni gratuitement dans son catalogue...

Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Théodore de Banville - Gringoire   Aujourd'hui à 18:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Théodore de Banville - Gringoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théodore de Banville - Gringoire
» Théodore de BANVILLE
» Théodore de Banville.
» Lorsque ma soeur et moi.. ( Théodore de Banville )
» Théodore de Banville (1823-1891) Les Pierreries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: