Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Guillaume Gallienne

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1596
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Lun 26 Sep 2016 - 10:55

ah, mince No ce film est pourtant particulièrement alléchant; j’étais partie pour le voir demain, mais le fait que tu sois déçue, Petit faucon, me laisse à penser, car nous nous retrouvons sur pas mal de gouts communs . Very Happy On verra ça...
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6628
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Lun 26 Sep 2016 - 11:05

Mais fais-toi ta propre opinion, zoju, j'en attendais peut-être trop ...
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1596
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Lun 26 Sep 2016 - 11:23

je viens de jeter un œil aux critiques, qui partagent la même opinion que toi Suspect c'est pas encourageant Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10016
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Lun 26 Sep 2016 - 12:24


Je l'ai vu hier et mes impressions rejoignent les tiennes Petit Faucon, hélas. Cela dit je ne m'attendais pas à un chef d'oeuvre donc je n'ai pas été déçue.

Je reviendrai poster un avis détaillé...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5784
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Lun 26 Sep 2016 - 21:17

Ha mince, pas très encourageant comme retour. Rolling Eyes J'attends de lire d'autres avis quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10016
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Lun 26 Sep 2016 - 22:03


Cézanne et moi : sur le papier, une histoire en or  I love you , l’amitié chaotique (et réelle) de deux géants, Emile Zola et Paul Cézanne. De leur vivant, le premier a connu la gloire, le second est resté incompris et aigri, entre autres parce que son ami s’est inspiré de sa vie pour son roman L’Œuvre. Il y a là matière à un film captivant. Encore faut-il un bon réalisateur et un scénario solide. Danièle Thompson sait faire des comédies populaires sympathiques, mais est hélas dépassée par un film de cette ampleur.

Je l’avoue, j’y suis allée en grande partie pour Guillaume Gallienne. Le résultat correspond à  peu près mes attentes, à savoir que le film ne répond pas à ses ambitions. Il ne suffit pas, on le sait, de soigner la reconstitution pour réussir un film historique. Sur ce plan-là, pas grand-chose à redire, les moyens sont là. C’est joli, le soleil de Provence est présent, abondant même, les intérieurs également, des cafés et de l a demeure Zola à Médan en passant par le minuscule appartement parisien occupé par Zola mère et fils dans les années 1860. Un détail néanmoins : j’ai tiqué sur le costume de Jeanne, la lingère des Zola, qui passe son temps en corset et les bras nus, le tout pendant son service, comme pour souligner ses attraits physiques qui ont séduit un Zola beaucoup plus âgé.

Le vrai problème réside d’abord dans le scénario  Evil or Very Mad . On passe d’une scène et d’une époque à une autre sans conviction, en croisant impressionnistes  et grands romanciers, ce qui donne un film artificiel et décousu. Quant aux dialogues, même en étant prévenue leur grossièreté m’a étonnée. Non seulement Cézanne parle comme un charretier (il était sans doute ainsi ?) mais les autres personnages lui emboîtent souvent le pas. Ensuite, si Gallienne est parfaitement crédible en Cézanne colérique et envieux (le bonhomme ne devait pas être facile) contrairement à toi Petit Faucon j’ai trouvé son partenaire Guillaume Canet pas du tout à la hauteur  Neutral . Terne, inexpressif, pas une seule fois je n’ai cru à son Zola. Du reste le personnage n’est pas très intéressant, je comprends que Gallienne ait décliné le rôle de l’écrivain lorsqu’on le lui a proposé au profit de celui, beaucoup plus gratifiant, du peintre. Les personnages secondaires, l’exception des apparitions sympathiques de Laurent Stocker et Christian Hecq, sont sans relief, en particulier l’Alexandrine Zola d’Alice Pol. D’une part il aurait fallu donner le rôle à une actrice capable de créer une vraie figure féminine (peu développée dans le sujet il est vrai), et de l’autre depuis ma lecture de la biographie d’E. Bloch-Dano je n’imagine pas du tout Mme Zola sous ses traits   .

J’espère n’avoir démotivé personne  Rolling Eyes  (si si) car le mieux est toujours de se faire une idée, mais vraiment, il n’y a aucune raison d’être indulgent avec ce film. Pour découvrir ces deux artistes, mieux vaut se tourner vers de bons livres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6628
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Mar 27 Sep 2016 - 9:07

Tout à fait d'accord avec toi Tatiana, sauf sur Canet, que je n'ai pas trouvé bon, et Gallienne que je n'ai pas trouvé crédible ; son accent est atroce, et je n'ai pas cru un instant à leurs personnages ; il y a quelques petits moments pendant lesquels on entrevoit ce qu'aurait pu être le film, mais c'est noyé dans un magma pas possible. Comme tu l'as dit, il n'y a pas de construction, c'ets une juxtaposition de scènes, sans progression.
Le personnage de Jeanne n'apporte rien à l'histoire, et j'ai été choquée par la scène vers la fin quand Zola visite Aix avec ses enfants et Jeanne : ça m'a semblé tout à fait improbable ; avec les enfants, d'accord ; mais s'afficher avec Jeanne en public m'a paru irréaliste, surtout dans l'ambiance haineuse de l'affaire Dreyfus.
Et pour finir, il n'y a pas une note de musique à sauver de ce film, c'est en harmonie avec le reste, de la bouillabaisse de Prisunic Crying or Very sad.

Alors que l'angle de cette amitié aurait pu être abordé par le biais du naturalisme, cher à Zola, à la description très précise qu'il apportait dans tous ses livres, et à contrario par l'aspiration de Cézanne à représenter la nature de façon abstraite, ce qui ne pouvait que les conduire à un désaccord fondamental au fil du temps ; d'ailleurs c'est esquissé à un moment : Zola dit : "les impressionnistes, ils peignent tous la même chose, des tâches de couleur" (on sent par là qu'il rejette l'abstraction) et Cézanne dit : "moi aussi je les déteste" (mais lui a pris une voie tout à fait différente). Ça aurait pu être passionnant.

Et quand on compare ce film avec celui de Renoir avec Michel Bouquet, c'est un crève-coeur ...
Revenir en haut Aller en bas
Uly
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 185
Date d'inscription : 19/04/2016

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Mar 27 Sep 2016 - 10:22

Neutral Ah dommage ! Je pensais d'autant plus aller le voir que cet été j'ai fait un périple sur les traces de Cézane.
Le centre d'art Caumont à Aix diffuse un film Cézane en pays d'Aix dont s'est peut-être inspirée D. Thomson : une Provence très image d' Épinal , un peu "Pagnolade" avec des accents improbables...
Sous-titré en anglais il est vraiment destiné à un public anglo-saxon avec son final hollywoodien : Cézane s'écroule alors qu'il peint une ultime toile dans la montagne Ste Victoire alors que la tempête se déchaîne ! Shocked
Peu après sa mort son fils retrouvera cette toile inachevée dans les fourrés...

The End Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10016
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Mar 27 Sep 2016 - 12:31


Petit Faucon a écrit:
Tout à fait d'accord avec toi Tatiana, sauf sur Canet, que je n'ai pas trouvé bon, et Gallienne que je n'ai pas trouvé crédible

On est donc d'accord sur Canet mais pas sur Gallienne  Wink . Son accent ne m'a pas choquée (je suis en général incapable de juger du réalisme d'un accent provençal...) et je l'ai trouvé beaucoup plus impliqué et expressif que Canet. Mais de toute façon je préfère de loin Canet réalisateur à l'acteur, et Gallienne m'a toujours paru un bien meilleur acteur.

Citation :
(...) j'ai été choquée par la scène vers la fin quand Zola visite Aix avec ses enfants et Jeanne : ça m'a semblé tout à fait improbable ; avec les enfants, d'accord ; mais s'afficher avec Jeanne en public m'a paru irréaliste, surtout dans l'ambiance haineuse de l'affaire Dreyfus.

Tout à fait, je me suis fait la même réflexion. Forte de ma lecture récente de Madame Zola, je pense aussi qu'il ne se serait jamais affiché en public avec sa seconde famille. Au contraire, Jeanne menait une existence retirée et cachée. Zola rendait visite à ses enfants, toujours seul ou accompagné d'une personne de confiance, dans l'appartement de Jeanne à Paris, ou dans la maison qu'il avait louée (?) pour eux à ou près de Medan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 14407
Age : 21
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Sam 1 Oct 2016 - 18:37

Merci pour vos avis ! Wink C'est dommage pour le scénario No
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10016
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Dim 19 Nov 2017 - 12:27


Sa deuxième réalisation, Maryline, au ton très différent de la précédente, est dans les salles depuis cette semaine. J'en suis sortie à la fois surprise, admirative et interrogative. A travers l’histoire d’une jeune provinciale qui quitte sa campagne pour monter à Paris dans le but de devenir comédienne, Guillaume Gallienne brosse le portrait du milieu artistique qu’il connait bien, celui du théâtre et du cinéma, en plus de construire l’itinéraire d’une jeune femme silencieuse qui affronte un monde cruel. Adeline d’Hermy resplendit dans le rôle-titre, l’intensité et la fragilité de sa performance très expressive seront sans nul doute une révélation pour beaucoup. A ses côtés, nombre de très bons interprètes, dont plusieurs autres comédiens du Français que je me suis amusée à reconnaître (sans toujours me souvenir de leurs noms).

Mes réserves ne tiennent pas tant au propos du film, intéressant quand on aime le théâtre et le cinéma, qu’à sa construction. J’ai eu souvent l’impression de scènes décousues, où (après une ouverture en fanfare ) une histoire démarre pour passer rapidement à une autre, avant de laisser en quelque sorte sur sa faim avec des esquisses. A l’image des scènes touchantes avec Vanessa Paradis, dont le personnage permet à Maryline de remonter la pente. Bref, je reste avec un sentiment d’inachevé, une absence globale d’émotions (quelle différence avec sa première réalisation), tout en ayant apprécié le film grâce à ses interprètes.
J’ai constaté en parcourant les critiques de spectateurs combien le film déçoit. Après Les garçons et Guillaume, à table !, la barre était haute, succès public oblige (on compare forcément, même si on dit qu’il ne faut pas le faire)…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rose Bleue
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 32
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Dim 19 Nov 2017 - 23:49

Merci beaucoup pour ta critique Tatiana. sunny J'ai lu pas mal de critiques de personnes déçues mais je voulais surtout les avis des personnes du forum qui ont pu le voir. Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10016
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Lun 20 Nov 2017 - 12:32


Je scruterai aussi d'autres avis ici, je suis curieuse d'avoir d'autres retours lambtoniens.

Plus j'y pense, plus je trouve que c'est un joli film sur le papier qui ne tient malheureusement pas toutes ses promesses... autant Guillaume Gallienne était à l'aise dans le récit autobiographique, autant il déçoit ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books
avatar

Nombre de messages : 10445
Age : 27
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Lun 20 Nov 2017 - 13:50

Je vais le voir ce soir avec deux amies du forum, et je dois avouer que je redoute un peu... Mais bon, je n'en attends rien, donc je me dis aussi que ça devrait aller Wink
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6628
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Lun 20 Nov 2017 - 17:51

Tatiana, je te remercie de ton retour sur le film, car je me demandais justement si je n'allais pas y aller dimanche ; du coup ton commentaire m'a refroidie, surtout sur "l'absence globale d'émotions" du film, que tu soulignes.

J'attends de voir si Ju et Annwvyn ont aimé  ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books
avatar

Nombre de messages : 10445
Age : 27
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Mar 21 Nov 2017 - 10:14

Je l'ai donc vu hier soir, et globalement j'ai bien aimé (j'y suis allée avec fort peu d'attentes^^)

Les comédiens sont excellents, Adeline d'Hermy en tête, et moi aussi je me suis amusée à reconnaitre tous les comédiens de la CF !
Il y a certaines longueurs, des passages qui auraient pu être tournés différemment, et c'est vrai que je n'ai pas eu une empathie ultra développée pour le personnage, même si elle m'a touchée par moments.
Je ne pense pas que ce film me laissera un sourire impérissable, mais même si ce n'est pas un grand film mémorable, je suis quand même contente de l'avoir vu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6628
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Mar 21 Nov 2017 - 14:34

Merci  pour ton avis, Ju !
En tous cas je suis certaine que les acteurs sont excellents !
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain
avatar

Nombre de messages : 6216
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Mar 21 Nov 2017 - 16:15

J'ai vu Maryline hier (quelle coïncidence lol!) et j'ai beaucoup aimé. Ce n'est pas un film "facile", dans le sens où rien (dans l'histoire, la manière dont elle est racontée, les personnages, le scénario...) n'est évident. Tout est intelligent et subtil. Le film n'est pas fluide non plus, il y a peu de musique et beaucoup de silences, ce qui lui donne un côté âpre, voire "intello". Je lui ai trouvé une vraie ambition artistique, mais sans pour autant qu'on tombe dans l'exercice de style. Pour moi, Guillaume Gallienne a réalisé un film de qualité, mais avec une sincérité réelle.

Je n'ai pas été bouleversée par ce film. Comme l'a dit Ju, il y a quelques longueurs. J'ai été surprise aussi par le nombre de passages où Maryline est sous l'emprise de l'alcool (il y en a beaucoup, ils sont longs, au point que je me suis dit "je ne savais pas que ce film parlait d'alcoolisme" Rolling Eyes ). Certains moments sont assez secs, et ne touchent pas autant qu'ils pourraient.

Mais (et c'est un grand mais), j'ai beaucoup aimé ce film. Il s'impose au fur et à mesure comme un film sensible, élégant, lumineux, vibrant. Avec une grande humanité. Maryline est un personnage cabossé, mutique, qui butte contre la cruauté et la superficialité du monde, elle pourrait être agaçante parfois (on pourrait aisément se laisser aller à juger "mais prends toi en main" "garde les pieds sur terre")... et pourtant, c'est une héroïne forte, riche, attentive. A de nombreuses reprises, j'ai trouvé en moi des émotions ressenties par Maryline. J'ai trouvé Adeline d'Hermy prodigieuse. Sans parler, avec son regard, son sourire, elle fait ressentir sa tristesse, sa colère (sa scène de colère avec Vanessa Paradis m'a fait trembler), sa reconnaissance. Le film est à l'image de l'héroïne : beaucoup de réserve, de la modestie, de la dignité, une respiration dans la violence du quotidien, et des émotions puissantes en instantanés. I love you

Alors voilà. Pas du tout un film tape à l'oeil, ou marquant au premier regard, mais le genre de film fort qui imprime en douceur une marque sur le spectateur. (et oui, quelle joie de croiser un peu partout les talentueux comédiens du Français ! )
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7780
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Mar 21 Nov 2017 - 21:28

Hé mais c'est fou, moi aussi je l'ai vu hier avec deux amies du forum. Razz

J'avais énormément aimé Les garçons et Guillaume, et en parallèle, je trouve que Gallienne est devenu assez insupportable à écouter depuis ce film, et qu'il a sérieusement pris le melon. Mais fidèle à mon principe de séparation oeuvre et auteur, j'ai voulu voir ce que donnait sa deuxième réalisation, et j'ai beaucoup aimé !

C'est d'ailleurs un film très peu bavard, et donc assez éloigné de son premier. Je ne savais pas grand-chose de l'histoire avant d'y aller et ai donc également été surprise par l'alcoolisme de Maryline. Sinon, Annwvyn a bien résumé mon ressenti. Le casting estampillé Comédie française est parfait, Adeline D'Hermy tient le film à bout de bras. Il y a peut-être quelques longueurs, mais j'ai été plongée dans l'histoire de cette femme du début à la fin

Spoiler:
 

Bref, pas du tout une déception pour moi même si c'est un film beaucoup plus classique que Les garçons et Guillaume, mais il m'a émue à de nombreuses reprises. Si j'avais une critique à faire cependant, ce serait plutôt l'aspect un peu outrancier dans la peinture de la "province" (mot de parisien Laughing ) (il y a un petit côté Deschiens, mais comme on n'est pas dans une franche comédie, cela m'a parfois un peu gênée) et un petit excès de pathos par moments.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10016
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Mar 21 Nov 2017 - 21:42


Petit Faucon te voilà avec des avis contrastés Laughing .

Merci pour vos retours Ju, Annwvyn et esperluette Very Happy .
Je ne doute pas de la sincérité de Guillaume Gallienne en réalisant ce film sur un sujet qui lui tient à coeur. Ce qui m'a dérangé et m'a empêché de ressentir de l'empathie pour Maryline et donc d'être émue est qu'elle tient le spectateur à une certaine distance. Je m'explique : il nous manque des morceaux, entre autres autour de sa vocation. Pourquoi a-t-elle voulu être comédienne, d'où cette passion lui vient-elle, pourquoi diable est-ce qu'elle s'acharne dans une voie qui, pendant longtemps, ne lui apporte que humiliations et désespoir ? En outre, questionnée sur sa vie amoureuse, elle dit s'emballer et aller de déception en déception, mais on ne le voit pas à l'écran.
Autant d'interrogations auxquelles j'aurais aimé avoir des réponses. Sans mettre en cause l'interprétation très puissante d'Adeline d'Hermy, la construction du personnage pose question.

Les scènes "alcoolisées" sont trop nombreuses, on est d'accord. En particulier son duo avec son patron (ou le fils de son patron ?), je n'ai pas vu l'intérêt de la montrer en compagnie d'un collègue de travail souffrant de la même addiction.

En revanche la fin m'a laissée de marbre Rolling Eyes je l'ai même trouvée trèès longue...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7780
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Mer 22 Nov 2017 - 12:27

Tatiana a écrit:
Je m'explique : il nous manque des morceaux, entre autres autour de sa vocation. Pourquoi a-t-elle voulu être comédienne, d'où cette passion lui vient-elle, pourquoi diable est-ce qu'elle s'acharne dans une voie qui, pendant longtemps, ne lui apporte que humiliations et désespoir ? En outre, questionnée sur sa vie amoureuse, elle dit s'emballer et aller de déception en déception, mais on ne le voit pas à l'écran.

Cela ne m'a pas gênée, mais je comprends que cela ait pu te déranger et t'empêcher de ressentir plus d'empathie que cela pour le personnage. Je me suis fait la même réflexion récemment en lisant un roman de James Salter, Et rien d'autre, qui comporte beaucoup d'ellipses et qui m'a laissée à distance de son personnage tout au long de ma lecture. Wink
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 51529
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Mer 22 Nov 2017 - 12:50

Tatiana a écrit:

...... Bref, je reste avec un sentiment d’inachevé, une absence globale d’émotions (quelle différence avec sa première réalisation), tout en ayant apprécié le film grâce à ses interprètes.
J’ai constaté en parcourant les critiques de spectateurs combien le film déçoit. Après Les garçons et Guillaume, à table !, la barre était haute, succès public oblige (on compare forcément, même si on dit qu’il ne faut pas le faire)…

Rose Bleue a écrit:
Merci beaucoup pour ta critique Tatiana. sunny J'ai lu pas mal de critiques de personnes déçues mais je voulais surtout les avis des personnes du forum qui ont pu le voir.  Very Happy


Petit Faucon a écrit:
Tatiana, je te remercie de ton retour sur le film, car je me demandais justement si je n'allais pas y aller dimanche ; du coup ton commentaire m'a refroidie, surtout sur "l'absence globale d'émotions" du film, que tu soulignes.

J'attends de voir si Ju et Annwvyn ont aimé  ... Very Happy

Vous rejoignez la critique de Télérama et ce que j'ai pressenti à la bande annonce... Je ne vais donc pas faire les 35 km nécessaires à la vision du film lol!
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain
avatar

Nombre de messages : 6216
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Mer 22 Nov 2017 - 16:39

J'espère malgré tout que tu auras l'occasion de voir ce film Clinchamps, que j'ai beaucoup aimé. Un film de tranches de vie, qui à mon avis pourrait te plaire quand même ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7780
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Ven 24 Nov 2017 - 11:18

Annwvyn a écrit:
J'espère malgré tout que tu auras l'occasion de voir ce film Clinchamps, que j'ai beaucoup aimé. Un film de tranches de vie, qui à mon avis pourrait te plaire quand même ! Wink

Je plussoie. sunny

Je n'y pensais même plus en rédigeant mon avis sur Maryline, mais la veille j'avais eu l'occasion de voir pour la première fois Gallienne sur scène dans Les Damnés. Smile J'ai bien aimé sa prestation, mais surtout adoré la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10016
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   Ven 24 Nov 2017 - 18:26


Ah j'avais oublié qu'il joue dans Les Damnés, merci de l'avoir rappelé Esperluette.
Je vais voir la dernière de la pièce à la mi-décembre, j'ai hâte de me faire (enfin) une idée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guillaume Gallienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guillaume Gallienne
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Guillaume Gallienne
» [Musso, Guillaume] La Fille de Papier
» [Long, Guillaume] 101 bonnes raisons de se réjouir de lire
» [Musso, Guillaume] Que serais-je sans toi?
» Vent de novembre (hommage à Guillaume Apollinaire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Acteurs-
Sauter vers: