Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Sam 26 Avr 2014 - 12:31

C'est la fête de la librairie indépendante aujourd'hui  Wink Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8812
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Sam 26 Avr 2014 - 16:29


Merci pour l'info esperluette, je ne savais pas qu'elle a aussi sa fête  Razz . Mais c'est très bien, il faut qu'on pense à elle et qu'elle soit soutenue   .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall


Nombre de messages : 11085
Age : 19
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Sam 26 Avr 2014 - 17:00

Merci pour cette info, Esperluette !!  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Lun 5 Mai 2014 - 23:24

Un article très intéressant Esperluette. J'ai tout de même l'impression que les libraires s'organisent mieux que les disquaires en leur temps, il y a de nombreuses initiatives groupées ou individuelles pour offrir un service en ligne de qualité (sites, newsletters, mise en réseau de librairies...).
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Sam 19 Juil 2014 - 17:07

Je ne savais pas trop où poster, mais je pense que cette info a sa place ici...

Je voulais juste attirer votre attention sur la situation délicate dans laquelle se trouvent les éditions 13e note. Spécialisée en littérature américaine, la maison est dans une mauvaise passe financière et a suspendu son activité.

Un lien vers un article du Monde à ce sujet Arrow

Je dois avouer que je connais mal leurs parutions mais j'ai toujours été intriguée par les titres et les auteurs de cette maison, du coup j'ai acheté une de leurs nouveautés aujourd'hui (Ladyland, anthologie de littérature féminine américaine) pour les soutenir à mon petit niveau Wink 
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 3 Juil 2015 - 13:08

Quelques statistiques du secteur du livre:Arrow

1          Merci pour ce moment, Valérie Trierweiler Éd. des Arènes, 4 sept. 14 603 300
2          Cinquante nuances de Grey (Fifty shades, vol. 1), E.L. James Le Livre de Poche 5 févr. 14 (575 600)
3          Central Park, Guillaume Musso XO 27 mars 14 (556 600)
4          La femme parfaite est une connasse Anne-Sophie Girard J'ai Lu 13 févr. 13 (548 400)
5          Demain Guillaume Musso Pocket 27 mars 14 (492 600)
6          Cinquante nuances plus sombres (Fifty shades, vol. 2) E.L. James Le Livre de Poche 26 févr. 14 (433 100)
7          Nos étoiles contraires John Green Nathan 21 févr. 13 (431 500)
8          Muchachas, vol. 1 Katherine Pancol Albin Michel 12 févr. 14 (392 500)
9          Cinquante nuances plus claires (Fifty shades, vol. 3) E.L. James Le Livre de Poche 2 avr. 14 (383 300)
10        La vérité sur l'affaire Harry Quebert Joël Dicker Éd. de Fallois 28 mai 14 (375 700)
11        Un sentiment plus fort que la peur Marc Levy Pocket 24 avr. 14 (348 300)
12        Le suicide français Eric Zemmour Albin Michel 1 oct. 14 (338 200)
13        Complètement cramé ! Gilles Legardinier Pocket 13 mars 14 (333 000)
14        Charlotte David Foenkinos Gallimard 21 août 14 (319 900)
15        Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier Patrick Modiano Gallimard 2 oct. 14 (285 400)
16        Demain, j'arrête ! Gilles Legardinier Pocket 4 avr. 13 (275 200)
17        Ne lâche pas ma main Michel Bussi Pocket 7 mai 14 (272 000)
18        La femme parfaite est une connasse ! vol. 2 Anne-Sophie Girard J'ai Lu 22 oct. 14 (264 200)
19        Le Royaume Emmanuel Carrère POL 28 août 14 (260 000)
20        Ne t'éloigne pas Harlan Coben Michel Lafon 6 mars 14 (258 200)
21        13 à table ! Collectif Pocket 6 nov. 14 (257 100)
22        Une autre idée du bonheur Marc Levy Robert Laffont 24 avr. 14 (256 500)
23        Un avion sans elle Michel Bussi Pocket 7 mars 13 (247 800)
24        Le bâton de Plutarque (Blake et Mortimer, vol. 23) Yves Sente Blake et Mortimer 5 déc. 14 (232 000)
25        Pas pleurer Lydie Salvayre Seuil 21 août 14 (227 100)
26        Muchachas, vol. 2 Katherine Pancol Albin Michel 9 avr. 14 (217 100)
27        Voyages en absurdie Stéphane de Groodt Plon 7 nov. 13 (207 400)
28        Comme un chant d'espérance Jean d'Ormesson Éd. Héloise d'Ormesson 12 juin 14 (205 900)
29        Le chat passe à table (Le Chat, vol. 19) Philippe Geluck Casterman 8 oct. 14 (199 800)
30        Joe Bar team, vol. 8 Fane Vents d'Ouest 22 oct. 14 (193 700)

Voici la liste des 30 livres les plus vendus en 2014 (dans l'ordre le titre, l'auteur, l'éditeur, la date de parution et entre parenthèse le nombre d'exemplaires vendus).
Je suis donc complétement dans les choux (mais ce n'est pas un scoop...), même si j'ai eu une velléité de lire le roman de Lydie Salvayre. Pour relativiser il faut savoir que les 10 titres les plus vendus ne représentent que 1,7% du chiffre d'affaire et 692740 références différentes ont été vendues en 2014 (y compris les albums de coloriage).

Suivant un sondage répertorié dans l'enquête les librairies représente 22% des achats, les grandes surfaces culturelles, 22% aussi, les grandes surfaces on spécialisées, 19,5%, et internet (tous réseaux confondus), 18,5%.
Dans son dernier compte-rendu des Rencontres Nationales du Livre, le Syndicat des libraires indiquait: "Avec une population stable de 3000 entreprises et un chiffre d'affaires en hausse en 2014, les librairies indépendantes représentent le premier circuit de vente de livres en France et surprennent par leur dynamisme et leur réussite commerciale. Si, pour beaucoup d'entre elles, le poids de leurs charges et la faiblesse de leur rentabilité demeurent préoccupants, les lecteurs et les clients les plébiscitent car elles demeurent les seules à offrir une expérience et des services basés sur la relation humaine, l'animation culturelle au cœur des quartiers et des centres-villes et une offre à la fois sélectionnée, riche et non standardisée."

Les langues les plus traduites sont l'anglais (59,5% des traductions) et le japonais (11,8% - phénomène manga sans doute). Les langues scandinaves représentent 2,4% et le chinois 0,6%. Les ouvrages traduits ne représentent que 17,4% de la production commercialisée avec 11859 nouveautés en 2014.

Et les bibliothèques municipales ont réalisé  199,7 millions de prêts de livres en 2013 et acheté cette même année 7,815
millions de volumes.

Vous savez tout  Wink ...


Dernière édition par MissAcacia le Ven 3 Juil 2015 - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 3 Juil 2015 - 13:14

Merci pour cette info MissAcacia (et heureusement que je ne dois pas lire ces livres là car quasiment aucun ne me fait envie Rolling Eyes j'ai la Foenkinos dans ma PAL car il m'a été offert pour mon anniversaire mais No )

Ce sont les ventes depuis le début de l'année ?
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 3 Juil 2015 - 13:18

Non, ce sont les ventes 2014, j'ai oublié de le préciser Embarassed
Tiens, j'ai lu l'affaire Harry Québert, je ne l'avais pas repéré au milieu du peloton. Pas si dans les choux que ça finalement, moins que toi Serendipity Wink puisque j'ai 1 lu et 1 intention.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 3 Juil 2015 - 13:21

D'où l'effet Zemmour / Trierweiler Wink
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 3 Juil 2015 - 13:25

J'ai appris aussi que le secteur de l'édition + distribution de livres représente moins d'emplois en France que le secteur de la forêt et du bois dans ma région. Je ne pensais pas que c'était aussi peu (30000 personnes environ d'après ces chiffres, si j'ai bien tout compris).
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5392
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 3 Juil 2015 - 13:34

Merci pour ce compte rendu exhaustif Wink

J'en tire les conclusions suivants :
= Les français lisent plutôt français (82,6%) ou, disons, francophone Cool
= dans le top 30 j'ai lu le Modiano (place du classement due essentiellement à son prix Nobel, ama) et ... le Chat (lu chez une copine), et le reste ne me dit absolument rien Embarassed
= je trouve surprenant que les albums de coloriage soient répertoriés comme des livres !!!

Revenir en haut Aller en bas
Léti
British countryside addict


Nombre de messages : 826
Age : 34
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 3 Juil 2015 - 15:36

Merci Miss Acacia !

Pour ma part, je n'ai lu que l'affaire Henry Quebert, moi aussi...Et encore, parce qu'on me l'avait offert Razz Je dois dire que je me tiens assez peu au courant de l'actualité littéraire. Mais ça avait été une bonne surprise, finalement.

Effectivement, je suis surprise aussi pour les albums de coloriages !
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall


Nombre de messages : 11085
Age : 19
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 3 Juil 2015 - 17:07

Merci pour toutes ces infos, Miss Acacia cheers Je ne comprends pas trop le choix des lecteurs No Pour ma part, je n'en ai lu aucun No
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8812
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 3 Juil 2015 - 17:42


Chiffres intéressants, merci MissAcacia.

Entre autres choses, je ne pensais pas que les ventes en grandes surfaces non spécialisées auraient une part de marché si élevée.

Léti a écrit:
Pour ma part, je n'ai lu que l'affaire Henry Quebert, moi aussi...Et encore, parce qu'on me l'avait offert Razz Je dois dire que je me tiens assez peu au courant de l'actualité littéraire.

Pareil pour ce roman, parce qu'on m'en a dit énormément de bien (et mon impression globale était bonne avec quand même de forts bémols). Je suis de celles qui ne se précipitent pas sur les livres à succès, à moins d'un intérêt particulier pour le sujet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 3 Juil 2015 - 19:33

Il s'agit peut-être de ces albums de coloriages pour adultes, qui sont très à la mode, sont supposés évacuer le stress et sont vendus au rayon "activités de loisir" avec les modèles de tricot et les livres sur les origamis.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5392
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Lun 6 Juil 2015 - 8:52

@ Miss ACacia oui je suis certaine que c'est ça, mais je trouve étrange qu'ils soient répertoriés comme des livres ... pour l'industrie du papier, ça compte certainement, mais on ne peu pas dire que ce soit des livres Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Jeu 16 Juil 2015 - 23:33

Je me décide à poster au sein de cette section, ouverte par MissAcacia, un article publié ce jour par le Hufftington Post que je ne sais où placer sur le Forum mais qui, cependant, pourrait intéresser certains d'entre vous. J'espère donc ne pas m'être posée au mauvais endroit; le cas échéant, je suivrais les indications de la modération eu égard au déménagement attendu.

Il s'agit d'un texte intitulé Pourquoi est-ce si difficile de se séparer des livres?, proposé par une psychologue et entrepreneur du nom de Bénédicte Régimont: vous trouverez le billet en cliquant ici.

Je ne partage pas du tout le point de vue de l'auteur et trouve même l'entame de l'article plutôt glaçante.

Et vous? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 17 Juil 2015 - 3:49

-


Dernière édition par TimesNewRoman le Mer 14 Oct 2015 - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léti
British countryside addict


Nombre de messages : 826
Age : 34
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 17 Juil 2015 - 10:23

Merci, Dérinoé, de nous faire partager cet article (et tes réflexions à venir Wink )

TimesNewRoman a écrit:

Je ne sais plus. C'est plutôt le côté ayatollah de l'auteur qui m'irrite, comme toujours.
Assez d'accord avec toi. Je trouve le ton de cet article assez désagréable. Et bonjour les généralisations...
Elle oublie les personnes pour lesquelles les livres sont leur "outil de travail", comme les professeurs, les écrivains (enfin, j'imagine), et beaucoup d'autres.
Elle oublie surtout qu'il existe (mais oui), des gens qui aiment relire les livres qu'ils ont aimé. Je consacre presque 50% de mon temps de lecture en relecture (à la louche, hein, j'ai pas calculé non plus). Du coup, oui, pour moi, ça a vraiment un sens de garder mes livres.
Il existe des gens qui aiment beaucoup les livres et la lecture, mais n'achètent pas forcément compulsivement toutes les m...qui sortent quotidiennement. Les bibliothèques sont nos amies   Razz
Et puis, comme toi, TimesNR, moi et beaucoup d'autres, il y a tous ceux qui se sentent bien au milieu de bibliothèques remplies de livres, et nerveux dans un intérieur trop ordonné, pour des raisons diverses, bien sûr.
Bref, elle s'adresse à une catégorie de personnes bien précise.

Et le mieux, c'est cette phrase
Citation a écrit:
si vous collectionnez les livres sur les batailles napoléoniennes ne vous étonnez pas de toujours être sur la défensive. Si vous aimez des romans à l'eau de rose, il se peut que vous idéalisiez vos relations sentimentales et que vous viviez dans l'insatisfaction de la vie réelle.
Rassurez-moi, c'est une blague ? Je ne dis pas que ça n'arrive jamais, mais enfin, on peut aimer la SF et vivre dans le temps présent, la fantaisy et avoir les pieds sur terre, merci. Heureusement, elle tempère avec ce "il se peut" :p
N'empêche, on croirait entendre les vieux débats d'autrefois sur les jeux vidéo et la culture de la violence, etc.

Après, tout ce qu'elle dit n'est pas faux. Comme elle, j'attache relativement peu d'importance à "l'objet-livre". J'ai bien des "livres doudous", comme elle dit, mais c'est bien leur contenu, et non l'objet-livre, qui m'intéresse. Je ne suis pas particulièrement attachée à mes éditions d'Harry Potter (par exemple), mais retirez-les de ma bibliothèque sans les remplacer (et donc, sans que j'aie la possibilité de les ouvrir en passant), et je risque de ne pas être d'accord.

Elle a même quelques conseils sympas. Franchement, le faire la liste de nos lectures, c'est pas mal et je regrette de ne pas l'avoir fait avant.
Donner les livres "poubelle", ou ceux qui ne nous ont pas plu, c'est un bon réflexe aussi.

Bon...
Et le livre électronique, dans tout ça ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Ven 17 Juil 2015 - 20:16

@ TimesNewRoman et @ Léti:

À vous deux, je crois bien que vous avez soulevé toutes les critiques que l'on pourraient objecter à la très dogmatique Bénédicte Régimont. J'ai eu grand plaisir à lire vos deux messages et je vous en remercie. sunny


@ TimesNewRoman:


Citation :
Merci pour cet article, la Plume bleue, et les interrogations qu'il soulève.

Merci pour ton matutinal retour, TimesNewRoman. Je vois que je ne suis pas seule à être tenue éveillée par la canicule nocturne et les voiliers en partance pour d'inatteignables Phares d'Alexandrie.

Citation :
Sur le fond du propos, je me souviens avoir lu, il y a peu, les recommandations de la consultante en rangement Marie Kondo qui, dans son best-seller, invite à se demander, pour chaque objet considéré, si ce dernier "nous met en joie",  partant du principe que "notre intérieur est destiné à l'individu que nous sommes en train de devenir, et non à la personne que nous étions par le passé".
Si la joie n'est plus, au débarras.
Appliquée aux livres, la méthode "KonMari" fait résolument le vide sur les étagères et je crois bien que ce soir, tous pourraient passer par la fenêtre, par ici.

La méthode me paraît tout à fait censée mais, à l'instar de Marie Kondo, j'aurais tendance à l'appliquer en tous domaines et en toutes choses, et non uniquement dans le champs de la bibliothèque. Il s'agit là, me semble-t-il, d'un outil de pensée général permettant de faire la différence entre objets nécessaires à son bonheur et superflu résultant d'une accumulation inutile et souvent sauvage. De ce fait, il peut être utilisé lors de tris livresques, sans y être pour autant circonscrit.

Citation :
Pour en revenir à l'article de Bénédicte Régimont, je n'en partage pas la vision purement utilitariste du livre, qui se réduirait à du sens (ou du sentiment) monnayé, pesé et rentabilisé.

Entièrement d'accord - et je dirais de même de tous les objets qui peuplent mon quotidien.

Je loue beaucoup plus de livres que je n'en achète - parce que mes finances sont limitées, parce que je passe un certain temps en déplacement et parce que j'ai toujours vécu les bibliothèques comme de formidables pâtisseries - mais je me souviens quasiment de tous mes achats ou présents littéraires, lesquels constituent ensuite une carte existentielle par moi seule lisible: du lieu, de l'époque et des circonstances de l'achat ou du don et, une fois l'ouvrage avalé, des impressions qu'ils m'inspirent. De ce fait, ma bibliothèque, quoique modeste, est, plus qu'un entrepôt, une sorte de partition pour orgue de barbarie qui, passée au filtre de la mémoire, me rappelle des lieux, des visages, des moments, des évènements et, surtout, d'autres vies que la mienne.

En ce sens, je ne souscris pas du tout au principe d'évacuation élevé au rang d'injonction universelle.


Citation :
J'aime le papier jauni, le chaos (calme), les poils de chat et les piles poussiéreuses - de bon et de moins bon -, plus que le vide et la dématérialisation doublée de fiches lecture qui l'encourage.

Les poils félins constituent le plus haut degré d'adoubement que l'on puisse espérer pour une bibliothèque. Puissions-nous ne jamais nous en passer.

Citation :
Son entame sur le livre physique comme "marqueur social" m'apparaît assez datée et réductrice (à l'heure du livre de poche), de même, à mon sens, que ses conclusions psychologiques caricaturales sur les manques affectifs du lecteur ou ses traits de caractère, selon ses goûts en littérature.

Entièrement d'accord. J'y retrouve un peu l'essence de la passionnante discussion que nous avions eue, avec d'autres participants, sur le topic de Cinquante Nuances de Grey: en quoi devrait-il y avoir identification psychologique étroite entre les personnages ou la narration d'un livre d'un côté et ses lecteurs de l'autre?

Les aficionados de thriller qui échangent sur le Forum avec feu sont-ils tous des psychopathes refoulés, goûtant dans une perversion digne d'emprisonnement le moindre détail macabre répertorié par les maîtres du genre? Les passionnés d'Histoire partageant ici leurs impressions sur tel film, telle série ou tel ouvrage portant sur le Nazisme ou l'Occupation sont-ils tous des nostalgiques de Vichy, militant pour la ségrégation et le génocide des peuples? Quelle étrange conception de la littérature, et des arts en général.


Citation :
Et toi, qu'en penses-tu?

Je me rallie à toutes les réflexions que Léti et toi avez proposées dans vos réponses respectives et y ajoute seulement deux idées supplémentaires.

D'abord, celle de la cartographie intime avancée ci-dessus. Une bibliothèque témoigne aussi, pour son propriétaire, de moments, de lieux, de rencontres et d'évolutions personnelles que lui seul retrouve et décode en posant les yeux sur des piles sauvages ou des rayons bien rangés. En ce sens, elle tient un peu de la collection de parfums, un peu de l'album de photos.

Ensuite, celle de la bibliophilie dont l'auteur semble ne pas tenir compte du tout. De même qu'il y a des passionnés de mode, il est des gens qui vouent un véritable culte à la forme physique du livre, qui savent apprécier les belles éditions, qui ont plaisir à palper couvertures et papier tout en détaillant d'un oeil gourmand caractères d'imprimerie, illustrations et autres ornementations visuelles. Bénédicte Régimond ne tient absolument pas compte de cette catégorie de personnes, pour qui la facture de l'ouvrage compte au moins autant, sinon plus, que le contenu littéraire qu'il abrite.


Citation :
(08h56) Après réflexion, peut-être me leurré-je. Il est vrai que les livres tiennent de la place et que les faire tourner, après les voir lus, c'est aussi leur offrir une seconde vie et contenter (qui sait) un nouveau lecteur.

Bien sûr, oui. Mais le prêt n'exclue pas la conservation. Ou, pour le dire autrement, la conservation des livres n'implique pas la rétention crispée - bien au contraire.

Citation :
Je ne sais plus. C'est plutôt le côté ayatollah de l'auteur qui m'irrite, comme toujours.

Pareil. Je l'ai trouvée d'un dogmatisme assez éprouvant, et ce dès les premières lignes.

Une dame âgée vous confie que sa bibliothèque constitue son bien le précieux, suggérant ainsi que celle-ci en dit plus long sur elle-même que tout ce qui a pu lui appartenir au cours de sa vie, et voilà que l'experte vous répond débarras, du balai et laudes franciscaines au dénuement le plus complet, avec cette pointe d'aigreur contre la propriété qui n'est pas sans rappeler quelque traité marxiste des siècles passés. Heureusement qu'elle est psychologue!


@ Léti:


Citation :
Merci, Dérinoé, de nous faire partager cet article (et tes réflexions à venir Wink )

Ah! Ah! Ah! Je suis connue comme le loup blanc, avec mes tartines légères et très digestes de quatorze pages en caractères huit. (Je ris à mes propres bêtises. Ce doit être la canicule.)

Merci à toi pour ton retour, Léti. Very Happy


Citation :
Assez d'accord avec toi. Je trouve le ton de cet article assez désagréable. Et bonjour les généralisations...

Oui, c'est, je pense, le point qui m'a le plus posé problème à moi aussi: sur la question de l'encombrement, son discours n'est ni incohérent, ni inutile, ni inintéressant. En revanche, il ne se présente pas comme un témoignage ou une possibilité offerte à ceux qui étouffent sous des monticules de livres sans intérêt mais comme une véritable loi comportementale, censément universelle. Or, je ne vois pas ce qui, ici, justifie le saut de la préférence individuelle à l'axiome général.

Citation :
Elle oublie les personnes pour lesquelles les livres sont leur "outil de travail", comme les professeurs, les écrivains (enfin, j'imagine), et beaucoup d'autres.

Juste! Absolument. Parmi lesquels se trouve un certain nombre de lecteurs habitués à annoter les livres, parfois très généreusement. Difficile de prêter, d'offrir ou de revendre un livre raturé de partout.

Citation :
Elle oublie surtout qu'il existe (mais oui), des gens qui aiment relire les livres qu'ils ont aimé. Je consacre presque 50% de mon temps de lecture en relecture (à la louche, hein, j'ai pas calculé non plus). Du coup, oui, pour moi, ça a vraiment un sens de garder mes livres.

Tout à fait. Je fais partie des obsessionnels qui relisent éternellement les quelques mêmes livres et, même si je pourrais tout à fait les emprunter d'une fois à l'autre en Bibliothèque, j'apprécie la facilité à la fois spatiale et temporelle que m'offre la présence immédiate d'une petite bibliothèque personnelle.

Et j'ajouterais que, dans un même ordre idée, j'ai aussi plaisir à conserver les livres que je n'ai pas compris, pas aimés ou qui me sont tombés des mains car c'est à leur contact aussi (sinon plus) que mes goûts littéraires se sont façonnés, que j'ai appris et apprends encore à distinguer ce qui me plaît de ce qui me laisse indifférente ou me révulse. En clair, ce sont en eux au moins autant qu'au sein des favoris que j'ai commencé à tâter de mes propres inclinations, en découvrant peu à peu la lectrice que j'étais et qui, insensiblement ou par coups de tonnerre, évolue d'âge en âge. J'aime à conserver toutes ces petites pierres qui font la mouvante cathédrale de mes goûts et de mes couleurs, en plaisirs comme en rejets. À l'aune de ma seule vie, les livres que je n'aime sont également des classiques.


Citation :
Et le mieux, c'est cette phrase:

Citation :
si vous collectionnez les livres sur les batailles napoléoniennes ne vous étonnez pas de toujours être sur la défensive. Si vous aimez des romans à l'eau de rose, il se peut que vous idéalisiez vos relations sentimentales et que vous viviez dans l'insatisfaction de la vie réelle.

Rassurez-moi, c'est une blague ? Je ne dis pas que ça n'arrive jamais, mais enfin, on peut aimer la SF et vivre dans le temps présent, la fantaisy et avoir les pieds sur terre, merci. Heureusement, elle tempère avec ce "il se peut" :p
N'empêche, on croirait entendre les vieux débats d'autrefois sur les jeux vidéo et la culture de la violence, etc.

Absolument. Nous avons toutes les trois tiqué sur cet argumentaire-là. Je peine à comprendre comment un psychologue professionnel, c'est-à-dire une personne formée à observer, sinon à comprendre, la complexité de la nature humaine, peut tenir un discours aussi binaire et aussi simpliste? Du reste, à la première lecture, j'ai cru à un trait d'ironie ou de second degré.

Citation :
Après, tout ce qu'elle dit n'est pas faux. Comme elle, j'attache relativement peu d'importance à "l'objet-livre". J'ai bien des "livres doudous", comme elle dit, mais c'est bien leur contenu, et non l'objet-livre, qui m'intéresse. Je ne suis pas particulièrement attachée à mes éditions d'Harry Potter (par exemple), mais retirez-les de ma bibliothèque sans les remplacer (et donc, sans que j'aie la possibilité de les ouvrir en passant), et je risque de ne pas être d'accord.

Tout comme toi, je n'attache que très peu d'importance à "l'objet-livre" et suis assez peu sensible à la beauté formelle du contenant. Mais, sans être bibliophile et comme écrit plus haut, je suis heureuse que les livres achetés, reçus en cadeaux ou obtenus gratuitement me rappellent tous une heure bien particulière de ma vie.

Tel ouvrage à la couverture délicieusement vieillotte me ramène à cet interminable marché aux puce lausannois et à mon désappointement naïf lorsque, plongeant dans les premières pages sous un soleil estival, je m'étais rendue compte que le livre figurait l'avant-dernier tome d'une série de quatre romans et qu'il faudrait me procurer les ouvrage manquant pour en saisir un tant soit peu l'histoire. Tel recueil de poésie me rappelle au contraire une petite librairie aux rayons parfaitement ordonnés et l'aimable responsable des lieux, avec qui je ne manquais jamais d'échanger quelques mots au moment de la transaction. Et cet essai-là me plonge dans la réminiscence d'un anniversaire et d'une carte de voeux que je possède toujours et dont j'use à l'occasion en marque-pages. C'est aussi ça, une bibliothèque. Un rapport au monde et aux êtres. Un rapport à la mémoire.


Citation :
Et le livre électronique, dans tout ça ? lol!

Juste! Elle n'en dit pas un mot mais voilà bien un outil qui, pour ceux qui l'ont totalement substitué au papier, gomme tout à fait la menace d'un encombrement asphyxiant.
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Mer 18 Mai 2016 - 22:00

Je viens de tomber sur un site de la BNF, qui se penche sur les cas des livres du XXème siècle indisponibles. Il s'agit du projet ReLIRE (Arrow).

D'après ce que j'ai compris, sous certaines conditions, l'exercice des droits numériques des livres indisponibles peut être transféré à une société de gestion collective. Ceci permettra de leur redonner une deuxième vie. A priori, les droits d'auteur, ayant droits et éditeurs sont respectés.

La liste est mise à jour annuellement.

ReLIRE.bnf a écrit:
La loi prévoit que l'exercice des droits numériques sur les livres indisponibles du XXe siècle peut être transféré à une société de gestion collective agréée par le ministre chargé de la culture, la Sofia. Cette société de gestion collective peut, au nom des titulaires de droits, délivrer des autorisations d’exploitation à des éditeurs pour les ouvrages entrés en gestion collective. Ces autorisations ne concernent que l’exploitation numérique du livre et non son exploitation sous forme imprimée.

ReLIRE.bnf a écrit:
Une fois numérisés, les livres seront mis à disposition du public à condition d’avoir fait l’objet d’une licence d’exploitation. Les oeuvres seront ainsi accessibles sur le site de l’éditeur concerné ou du distributeur chargé de la diffusion des oeuvres. Les livres devront être également accessibles par le réseau de la librairie ainsi qu'en bibliothèque.

Gallica propose un feuilletage partiel (15%) des ouvrages numérisés puis une consultation intégrale au fur et à mesure de l’entrée des livres dans le domaine public. Les livres numérisés sous droits peuvent être consultés en intégralité dans les salles de lecture de la Bibliothèque nationale de France, à partir des ordinateurs personnels ou sur les postes informatiques mis à la disposition des lecteurs.

On en apprend des choses, non ? Wink


Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Dim 18 Sep 2016 - 20:27

Connaissez-vous la revue Page des Libraires (Arrow), sous forme de site web et papier, et alimentée par le réseau des librairies indépendantes ? On y trouve des idées de lecture et la possibilité de commander chez son libraire préféré (ou en tous les cas, le plus proche).

Et les chiffres clés du secteur du livre pour 2015 en France sont accessibles : Arrow

What's up Doc ?

Citation :
76.287 titres produits dont 67.041 nouveautés et nouvelles éditions vendues avec un tirage moyen de 5606 exemplaires.

715 500 références ont été vendues au moins une fois en 2015 sur 728 400 références disponibles.

Le top 10:
1 Le papyrus de César (Astérix 36)Jean-Yves Ferri, Didier ConradAlbert-René22 oct. 151 619 100
2 Grey : Cinquante nuances de Grey par ChristianE.L. JamesLattès28 juill. 15624 600
3 Central ParkGuillaume MussoPocket26 mars 15613 500
4 SoumissionMichel HouellebecqFlammarion7 janv. 15563 500
5 Cinquante nuances plus sombres (Fifty shades, vol. 2)E.L. JamesLe livre de poche26 févr. 14520 400
6 L'instant présentGuillaume MussoXO26 mars 15502 500
7 Le charme discret de l'intestinGiulia EndersActes Sud1 avr. 15487 200
8 Cinquante nuances plus claires (Fifty shades, vol. 3)E.L. JamesLe Livre de Poche2 avr. 14477 000
9 Temps glaciairesFred VargasFlammarion4 mars 15439 300
10 Millénium, 4 : Ce qui ne me tue pasDavid LagercrantzActes Sud27 août 15405 000
  
les 10 titres les plus vendus représentent 2,5% du chiffre d'affaires.

53% des Français ont acheté au moins un livre en 2015. 24% en ont acheté de 1 à 4. 14% en ont acheté de 5 à 11 et 13% en ont acheté 12 et plus.

Points de vente (hors livres d'occasion):

  • librairies (tous réseaux confondus): 22,0%
  • maisons de la presse, libr.-papeteries, kiosques, gares, aéroports: 3,5%
  • grandes surfaces culturelles spécialisées: 24,0%
  • grandes surfaces non spécialisées (yc Espaces culturels): 19,5%
  • ventes par internet (tous réseaux confondus, yc VPC/clubs): 19,0%
  • VPC, courtage et clubs (hors internet): 12,0%
  • autres (soldeurs, écoles, marchés, salons, jardineries, …): 3,5%


Les romans représentent 24% du nombre d'exemplaires vendus et du chiffre d'affaire.

Le livre de poche représente 24,9% des exemplaires vendus et 13,7% du chiffre d'affaire des éditeurs.

Les traductions pesaient 17,7% de la production commercialisée en 2015.

Et en 2013 on dénombrait 88 000 auteurs de textes (tous secteurs confondus) et 6 200 traducteurs.

That's all folks !!


Dernière édition par MissAcacia le Dim 18 Sep 2016 - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books


Nombre de messages : 9840
Age : 26
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Dim 18 Sep 2016 - 20:42

Merci pour ces chiffres MissAcacia, c'est intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Fauvette
Bluebird on a White Cliff


Nombre de messages : 3276
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Dim 18 Sep 2016 - 20:43

Merci pour ce lien très intéressant, MissAcacia ! Very Happy Je suis surprise de voir que le livre de poche ne représente "que" 25% des livres vendus, je ne pensais pas que les livres grand format s'écoulaient autant Shocked (sans doute parce que je n'achète quasiment que du poche moi-même ^^). Le ratio grand format/poche me semble pourtant pencher en faveur du poche dans la plupart des librairies que je fréquente, ne serait-ce que pour des raisons évidentes de mise en étagères facilitée par l'uniformité du petit format Laughing mais je dois être biaisée scratch (en y réfléchissant, j'ai effectivement d'abord vu presque tous les romans du top 10 2015 beaucoup plus mis en avant en grand format, ce qui est normal d'un point de vue commercial)
Bref, c'est instructif ! Wink

_________________


Stewardess of Black Corporation | Sherlocked | Blog photo Nature (Fleurs et Bestioles ^^) | Compte Twitter de Lambton
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zygena.canalblog.com/
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Dim 18 Sep 2016 - 21:30

Oui, moi aussi la relative faiblesse des poche m'a surprise. Mais il ne faut pas oublier que les poches sont pour l'essentiel des romans (pas que mais il sont quand même majoritaires) qui eux-mêmes représentent 24% des livres vendus.

J'aimerais bien connaître la part des achats des bibliothèques / médiathèques sur les romans grand format. Je pense qu'elle ne doit pas être négligeable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...   Aujourd'hui à 6:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le livre, les livres, les éditeurs, les librairies...
» [b]le livre des livres pour enfants[/b] de François Rivière
» Les livres illustrés et les livres-objets
» comparatif auto-édition et édition à la demande
» Livres pour enfants à 75cts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: