Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elisha
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1311
Age : 29
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Dim 29 Déc 2013 - 16:28

Etant fan depuis un bon moment de L'Auberge espagnole (et de sa suite) et ayant vu avec énormément de plaisir Casse-tête chinois ce matin, je me suis précipitée sur le forum pour voir si la trilogie (et du moins Cédric Klapish) avait un topic. Comme ça n'est pas le cas, je me suis décidée à lui en ouvrir un ^^


L'Auberge espagnole (2002)


Citation :
Xavier, un jeune homme de 25 ans, part à Barcelone pour terminer ses études en économie et apprendre l'espagnol. Cette langue est nécessaire pour occuper un poste, que lui promet un ami de son père, au ministère des finances. Mais pour ce faire, il doit quitter sa petite amie Martine, avec qui il vit depuis quatre ans.
En Espagne, Xavier cherche un logement et trouve finalement un appartement dans le centre de Barcelone qu'il compte partager avec sept autres personnes. Chacun de ses colocataires est originaire d'un pays différent.




Les Poupées russes (2005)


Citation :
Xavier a 30 ans. Il a réalisé son rêve d'enfance, il est devenu écrivain, mais il semble quand même un peu perdu. Il a quelques problèmes avec sa banquière. Il a également des réticences à se fixer avec une fille et enchaîne les aventures amoureuses avec inconséquence. Xavier est contraint de continuer son travail à Londres, puis à Saint-Pétersbourg. Ces nouveaux voyages lui permettront peut-être de réconcilier le travail, l'amour et l'écriture.




Casse-tête chinois (2013)


Citation :
Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes.
La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. [Note d'Elisha : c'est pas tout à fait ça mais bon…] Dans un joyeux bordel, Xavier cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…


Certains des pensionnaires de notre auberge ont débattu de L'Auberge espagnole et des Poupées russes dans le topic "Films que vous détestez?" :

Doddy a écrit:
Je n'ai pas du tout aimé L'auberge espagnole. Mais je pense que c'est en grande partie dû à Romain Duris : je ne supporte pas cet acteur (sans même savoir pourquoi...  scratch )
Du coup je n'ai pas cherché à voir Les Poupées Russes.

Mais je m'étonne à chaque fois que je me dis qu'il y avait Kelly Reilly dans ce film, sa Miss Bingley est tellement éloignée du personnage qu'elle joue dans L'auberge espagnole.


Emjy a écrit:
@ doddy : Ah oui ? c'est un de mes films préférés Razz(enfin, je crois que je préfère Les Poupées russes). J'aime beaucoup le cinéma de Cédric Klapisch en règle générale. D'ailleurs, j'attends avec impatience son prochain film qui sort ce mois-ci, Paris.

Quant à Romain Duris, c'est un de mes acteurs préférés. Je le trouve vraiment brillantissime^^ Je l'ai adoré dans toute sa filmo (Le Péril jeune, L'Auberge ..., Les poupées..., De Battre mon Coeur s'est arrêté, Molière, Dans Paris où il pousse aussi la chansonnette :Detc.)
Par contre, je peux comprendre qu'on aime pas Xavier, le personnage qu'il incarne dans L'Auberge espagnole et Les Poupées russes, je le trouve vraiment tête à claques Twisted Evil


charlotte0699 a écrit:
@ Doddy : tu n'es pas la seule à ne pas apprécier Romain Duris, moi non plus je ne l'aime pas sans que j'arrive à expliquer pourquoi...  scratch
Pourtant j'ai beaucoup aimé L'auberge espagnole et Les poupées russes.


Almaarea a écrit:
Il y a les films moyens voir vraiment mauvais ( ah, Scouby-Doo, j'ai jamais été aussi verte d'avoir dépenser 8 euros pour un machin pareil Evil or Very Mad) mais il y en a un seul que je déteste : L'Auberge espagnole !!
Je sais que beaucoup apprécie Klapisch et je me fais souvent huer quand je dis que je trouve son film execrable mais c'est vraiment épidermique : sa manière de filmer me porte sur les nerfs, je n'ai d'empathie pour aucun perso ( Romain Duris...  Suspect ) et surtout, surtout je trouve l'esprit qui s'en dégage vraiment puant (le mot est fort et je m'excuse auprès des fans éventuels mais c'est vraiment l'effet que ça me fait  Embarassed ) Pour avoir pas mal d'amis Erasmus je peux vous dire que voir Klapisch réduire ça à des clichés de base ( le français est pris de tête, l'allemand ordonné, la belge sympatoche, etc etc ) et à des coucheries en tout genre, ça me met en rogne  Evil or Very Mad
Bref, pas aimé  Wink


cat47 a écrit:
J'ai trouvé L'auberge espagnole et Les poupées russes plutôt biens quant à moi ...





pour des films français (et avec Romain Duris, en plus).   lol!


Camille Mc Avoy a écrit:
Almaarea a écrit:
Je sais que beaucoup apprécie Klapisch et je me fais souvent huer quand je dis que je trouve son film execrable mais c'est vraiment épidermique : sa manière de filmer me porte sur les nerfs, je n'ai d'empathie pour aucun perso ( Romain Duris...  Suspect ) et surtout, surtout je trouve l'esprit qui s'en dégage vraiment puant (le mot est fort et je m'excuse auprès des fans éventuels mais c'est vraiment l'effet que ça me fait  Embarassed ) Pour avoir pas mal d'amis Erasmus je peux vous dire que voir Klapisch réduire ça à des clichés de base ( le français est pris de tête, l'allemand ordonné, la belge sympatoche, etc etc ) et à des coucheries en tout genre, ça me met en rogne  Evil or Very Mad
Bref, pas aimé  Wink

je trouve au contraire que le film ne penche pas dans ces clichés, puisque c'est le frère de kelly Reily qui les ennonce. Y a t'il un préjugé qui dit que les suédois couchent avec des filles et leur font des enfants sans le savoir comme cela arrive dans le film ? Kelly Reily est même dans ce film à des kilomètres de l'étudiante anglaise type " clichée" ( j'ai été erasmus là bas pendant un an, je sais de quoi je parle! lol!). Il y a des allemands ordonnés et d'autres moins  (j'ai vécu avec les deux cas de figures dans mon auberge espagnole à moi!) et les garçons italiens sont bien souvent beaucoup plus ordonnés que d'autres! Je connais pas mal de jeunes hommes italiens car ma famille vient de là! Je n'ai pas trouvé le personnage trés cliché, on ne le voyait pas passer des heures à choisir sa chemise ou à se préparer!

Je suis une ex erasmus et les fêtes font vraiment partie de l'aventure!
Pour ce qui est de Xavier comme incarnant le mal aise du jeune français, je ne vois pas ça comme ça. Je ne savais pas qu'il y avait un cliché sur les français comme celui là! c'est juste un sentiment normal quand on est étudiant à un moment de se demander ce qu'on va faire, et d'être plongé dans une culture différente de la sienne, ça remet tres souvent quelques grands principes de notre vie en question. Je trouve le film vraiment très juste!


Bonnie a écrit:
Bon par contre je ne peux que défendre Klapisch et Duris corps et âme, j'aime beaucoup L'auberge espagnole, je ne pense pas que le personnage de Duris soir censé être adorable, je suis la première à me dire quel petit c** ! Son Xavier est ... est tellement humain, au sens de tout plein de défauts  Laughing qu'il est attachant. J'ai l'impression que Klapisch se moque plutôt des clichés, via le personnage du frère de Kelly Reily.


Angealyn a écrit:
Pour ce qui est de L'auberge espagnole, j'ai vraiment aimer l'ambiance decrite et l'experience, et meme si je n'apprecie vraiment pas Romain Duris ni le personnage qu'il incarne, j'aime beaucoup le reste et notamment le personnage de Kelly Reilly... C'est d'ailleurs sans doutes elle qui fait que j'aime tellement Les Poupees Russes

D'autres pensionnaires ont (plus récemment) donné leurs avis sur Casse-tête chinois dans le topic "Et si on allait au ciné?" :

Cats40 a écrit:
J'ai vu Casse-tête chinois. Et les aventures de Xavier, devenu quadra et papa, sont à la hauteur de ses précédentes tribulations d'étudiant Erasmus puis de trentenaire qui ne voit pas qui il aime, voire même plus déjantées...
En résumé très succinct (pas plus de spoiler que dans n'importe quelle critique ciné) : après 10 ans de vie commune et la fabrication de 2 enfants, Wendy plaque Xavier et part s'installer à New York avec lesdits enfants. Ne voulant pas être séparé d'eux, Xavier les suit et cherche à s'installer aux States avec un visa de touriste. Les ennuis commencent...
L'histoire est hautement rocambolesque mais est tellement bien ficelée qu'elle en devient crédible. Certaines scènes sont passablement hilarantes, notamment
Spoiler:
 
Même si certaines scènes sont amenées dans le style "éléphant dans un magasin de porcelaine", elles sont suffisamment bien amenées pour qu'elles en deviennent désopilantes et que le tout passe.
Un fort bon divertissement.


WayOfEvasion a écrit:
Totalement d'accord avec toi chats concernant Casse tête Chinois. Je me suis régalée


Tatiana a écrit:

Vu Casse-tête chinois également, et je suis moins enthousiaste que vous. Certes, on reconnait la touche Klapisch (j'admire toujours ses génériques   ), sa modernité, et c'est un grand plaisir de retrouver de retrouver Xavier et ces dames (l'Isabelle de Cécile de France est toujours aussi géniale). J'ai regretté toutefois que William, le frère de Wendy qui était tellement british dans les opus précédents soit absent de ce film  No .
Certaines scènes sont effectivement très drôles, à l'image du film. Mais globalement je l'ai retrouvé en-deça des deux autres, surtout du deuxième volet que j'avais adoré. Ma grosse déception tient à la fin.
Spoiler:
 
Bref, cette déception explique mon avis mitigé final.


Ju a écrit:
esperluette a écrit:

Prochain ciné : Casse-tête chinois que j'attends depuis des mois.  bounce
Aie. A lire ton message je me rends compte que je n'ai toujours pas posté ma critique sur ce film.
Malheureusement, je n'ai pas du tout aimé  No 
Pourtant j'aimais bien les deux premiers et je partais avec un apriori positif (moi aussi j'attendais le film avec impatience!) mais alors je n'ai absolument pas accroché et à un moment, j'ai même envisagé de quitter la salle (mais ce n'est pas mon genre...)
Je ne sais pas ce qui m'est arrivé ce soir là  lol! 
Enfin bref, je l'ai déconseillé à ma soeur qui avait vraiment envie d'y aller, mais je ne sais pas si j'ai bien fait, si ça se trouve il n'y a que moi qui suit passée à côté.
L'histoire ne m'a pas du tout emballé, le début était trop bizarre et les acteurs n'apportaient rien de nouveau à leurs personnages. Et certaines choses étaient trop longues. Bref, la seule chose que j'ai aimé c'est la petite fille de Roman Duris, elle est trop trop mimi  I love you 

(j'espère que je ne t'ai pas dégoûtée Esperluette Razz)


esperluette a écrit:
Effectivement ton avis n'est pas très encourageant.  lol! Mais bon, Romain Duris est un de mes acteurs préférés, Klapisch un de mes réalisateurs préférés, donc je reste impatiente d'aller le voir.  Wink


Voilà. J'espère que l'ouverture de ce topic favorisera les discussions autour de cette trilogie pour laquelle j'ai beaucoup d'affection ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9393
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Lun 30 Déc 2013 - 10:23


C'est une très bonne idée d'avoir créé un topic spécifique à cette trilogie de films qui le vaut bien  Smile .

Comme je l'ai écrit plus haut, je suis une fan des deux premiers volets. L'auberge espagnole, vu quand j'étais au lycée me semble-t-il, est très original, Klapisch a vraiment un style à lui, qu'on retrouve bien dans les deux autres films. J'adore les colocs de Xavier, avec un faible pour le frère de Wendy. Je me souviens qu'à l'époque où je l'ai vu, j'avais été effarée par la quantité de paperasses à remplir pour partir en échange Erasmus, et avait espéré tomber sur un personnel administratif plus coopératif le jour où j'entrerais à la fac  Razz . Il faut dire que les scènes dans le bureau de la secrétaire de fac sont anthologiques   .

Les Poupées russes m'a encore mieux plu, je lui ai trouvé un très bon rythme, beaucoup d'humour
Spoiler:
 
et des personnages toujours aussi attachants. J'avais eu la chance de le voir une première fois en avant-première en présence des 3 acteurs principaux, c'était très sympa.

Inutile de dire que j'attendais le troisième volet avec impatience, et que j'ai été déçue... par la fin essentiellement. Je ne vais pas revenir sur mes impressions écrites plus haut, mais j'attendais mieux de l'imagination et de l'originalité de Klapisch.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7573
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Mar 31 Déc 2013 - 12:18

Merci d'avoir ouvert ce topic Elisha !  sunny (j'avoue que j'y pense depuis mon inscription à l'auberge, mais je n'ai jamais pris le temps de le faire  Embarassed )

Je suis une grande fan de Klapisch dont j'ai vu tous les films je crois : je l'ai découvert avec Un air de famille quand j'étais encore au collège et que mes parents me faisaient découvrir les films de Bacri-Jaoui (  ) puis L'auberge espagnole justement, je devais avoir 15 ans, puis je me suis faite toute sa filmo, du Péril jeune (devenu mon film culte, je l'ai depuis vu des dizaines de fois et montré à plein de gens   ) aux derniers, que j'ai vus au ciné (Paris, Ma part du gâteau, et Casse-tête chinois). J'ai un peu moins aimé Riens du tout et Ni pour, ni contre (bien au contraire) mais j'ai quand même passé de bons moments devant ces films-là aussi.

J'aime beaucoup son univers, ses acteurs (de Duris, qui est pour moi un des plus doués de sa génération, en passant par Zinedine Soualem ou "Madame Renée", la vieille dame qui fait une apparition dans plusieurs de ses films   Wink ). J'aime bien le côté ludique de son cinéma (les petits délires qu'on retrouve dans la plupart de ses films, par exemple la scène du Péril jeune où la bande de garçons testent les acides... on se regarde jamais proches  ) les caméo (je guette l'apparition de son crâne chauve dans chacun de ses films   ), l'humour et la tendresse qui se dégagent des histoires qu'il filme.

Et comme l'a dit Tatiana, ses génériques sont toujours excellents  Cool tout comme les BO de ses films.  Cool 

En plus, je trouve qu'en interview Klapisch correspond tout à fait à l'image que ses films donnent, celle d'un type censé et sympa.  Very Happy 

Tout ça pour dire (oui il fallait d'abord que je crie mon amour pour son cinéma  Laughing ) qu'hier malgré mon état grippal je me suis aventurée jusqu'à mon cinéma de village pour ne pas rater la dernière séance de Casse-tête chinois. J'attendais ce film depuis des mois et je n'ai pas du tout été déçue, j'ai adoré ce troisième opus !  I love you 

Contrairement à Tatiana, je n'ai pas du tout été déçue par la fin :

Spoiler:
 

Xavier devient de plus en plus attachant (bon de toute manière même quand il était tête à claques je l'aimais bien, je ne sais pas résister à Romain Duris    ) dans son rôle de papa prêt à suivre ses enfants de l'autre côté de l'Atlantique.

J'ai été ravie de croiser Schopenhauer et Hegel, après Erasme dans le premier film.   

C'est vrai que William manquait un peu (qui aurait cru qu'il nous manquerait au vu de sa première scène dans L'auberge espagnole ?  Razz ) par contre Isabelle est toujours aussi drôle (mais un peu immature dans ce film !) (comme toi Tatiana j'adore la scène de présentation au grand-père dans Les poupées russes, mais aussi la "leçon de drague" à Xavier dans le premier  Laughing ).

Bon voilà, j'avais pensé à plein d'autres trucs mais je me suis embrouillée dans mon enthousiasme.  lol!
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2748
Age : 22
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Jeu 2 Jan 2014 - 18:22

Merci pour l'ouverture de ce topic ! Je suis moi aussi une fan du style de Klapisch et de cette trilogie super réussie !

J'ai absolument adoré l'Auberge espagnole, un tout petit moins les Poupées russes, et je suis allée voir Casse tête chinois la semaine dernière, excitée à l'idée de connaître la suite des problèmes de Xavier !
Je n'ai absolument pas été déçue par ce dernier volet et comme esperluette la fin m'a beaucoup plu

Spoiler:
 

Le rythme est parfait, avec New York en arrière plan, la bande son aussi, les acteurs toujours au top... J'ai adoré la scène où Xavier rencontre "l'américain" de Wendy tout particulièrement, ainsi que celle où Wendy, Martine et Isabelle sont réunies pour critiquer Xavier  Razz 
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5458
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Sam 26 Avr 2014 - 16:12

J'ai vu Casse-tête chinois cette semaine, et j'ai passé un très bon moment I love you . J'ai aimé L'auberge espagnole, Les poupées russes reste mon préféré, et je trouve que ce dernier film clôture (ou pas ?) très bien la série. C'est toujours bien écrit, bien construit, drôle, optimiste
Spoiler:
 
, et j'adore le fait de découvrir New York de façon originale. Les personnages sont toujours aussi attachants, paumés, cherchant à se dépatouiller même si aujourd'hui ce sont eux les grands.
Revenir en haut Aller en bas
Dune
Silver Screen Addict
avatar

Nombre de messages : 3725
Age : 26
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Sam 17 Juin 2017 - 16:11

Hier je suis allée voir Ce qui nous lie, le dernier Klapisch, et j'ai vraiment beaucoup aimé I love you C'est une histoire très touchante qui est racontée, au cœur d'une fratrie de vignerons en Bourgogne. Alors que son père est malade, Jean qui a quitté le domaine il y a 10 ans pour faire le tour du monde revient dans sa famille, ce qui provoque à la fois la joie des retrouvailles, mais aussi les reproches et la rancœur. J'ai vraiment aimé toutes les scènes entre les frères et sœurs,leur relation m'a beaucoup touchée et vraiment émue (j'ai la larme facile Laughing ).
J'ai beaucoup aimé également cette idée d'un film dans un milieu de vignerons, on voit comment le vin est fait, les différentes étapes, l’atmosphère qui règne et surtout l'amour de ces personnages pour leur terroir, leur héritage et leur vin.
J'ai adoré Pio Marmai, en grand frère baroudeur, mais également Ana Girardot, la sœur, qui apprend petit à petit à faire ses propres choix et à s'imposer dans un monde d'homme malgré sa grande sensibilité, et le petit frère joué par François Civil (que l'on a vu récemment dans dix pour cent), qui a du mal à trouver sa place entre sa famille et sa belle-famille.

Pour moi c'est vraiment un joli film que je vous recommande ! J'ai hâte d'avoir vos avis I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://artdistrict-radio.com/
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9393
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Sam 17 Juin 2017 - 22:13


J'en sors, et suis désolée d'apporter une note discordante à ton enthousiasme Dune Rolling Eyes .
J'aime beaucoup les films de Cédric Klapisch, toujours bien écrits, bien montés, avec une note toute particulière faite d'un je-ne-sais-quoi d'original. Or ce dernier cru (sans vouloir faire de jeu de mots Razz ) est bien palot. Malgré des scènes de groupes dynamiques et de bons acteurs, à commencer par les trois principaux, le scénario est totalement prévisible.
Spoiler:
 
Le film souffre d'un cruel manque d'originalité, comme si Klapisch (qui ne l'a certes pas écrit tout seul) avait été en manque d'inspiration pour soigner le scénario. En outre l'histoire ce concentre beaucoup sur Jean (normal dans un certain sens puisqu'il est le narrateur) au détriment de Juliette, assez peu développée. Des trois c'est elle qui a l'itinéraire le plus intéressant, elle prend de l'assurance au point d'être capable de mener le domaine. Enfin, les retours en arrière alourdissent inutilement l'ensemble.

Sur le thème de la famille - parce qu'il est au coeur du film de Klapisch, plus finalement que la vigne) j'ai de loin préféré Le premier jour de ta vie qui met aussi en scène deux frères et une soeur, avec d'ailleurs aussi Pio Marmaï dans la distribution, et sur celui du vin et des vignerons Tu seras mon fils qui avait été une très bonne surprise.
J'aurais vraiment aimé être plus positive pour le réalisateur. Cela reste du cinéma français sympathique, j'attendais sûrement trop de ce film, inférieur à tous ses précédents.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dune
Silver Screen Addict
avatar

Nombre de messages : 3725
Age : 26
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Dim 18 Juin 2017 - 19:51

Tatiana a écrit:

le scénario est totalement prévisible.
Spoiler:
 

C'est marrant parce que pour moi ce n'est vraiment pas un problème, je n'attendais pas spécialement d'originalité de ce côté là, et pour moi il n'y avait pas de suspens
Spoiler:
 

Tatiana a écrit:
En outre l'histoire ce concentre beaucoup sur Jean (normal dans un certain sens puisqu'il est le narrateur) au détriment de Juliette, assez peu développée. Des trois c'est elle qui a l'itinéraire le plus intéressant, elle prend de l'assurance au point d'être capable de mener le domaine.
Là non plus ça ne m'a pas gênée car Jean est d'emblée le personnage principal donc ça paraît normal comme tu dis, et je trouve que Juliette a beaucoup d'importance quand même, on suit son évolution et sa prise d'assurance du coup je ne trouve pas que le personnage soit mis de côté.

Tatiana a écrit:
Enfin, les retours en arrière alourdissent inutilement l'ensemble.
Moi j'ai bien aimé les retour en arrière, ça donne une mise en contexte quand même, je trouve que ce n'est pas juste des flashbacks inutiles, notamment en ce qui concerne la relation avec le père, on comprend mieux les idées de le comportement de Jean. Et puis ça se prête au contexte car quand on revient des années plus tard dans un endroit associé à son enfance, on a forcément des souvenirs qui reviennent de manière plus forte, donc pour moi c'est cohérent et ça correspond à l'état d'esprit de Jean.

Tatiana a écrit:
Sur le thème de la famille - parce qu'il est au coeur du film de Klapisch, plus finalement que la vigne) j'ai de loin préféré Le premier jour de ta vie qui met aussi en scène deux frères et une soeur, avec d'ailleurs aussi Pio Marmaï dans la distribution, et sur celui du vin et des vignerons Tu seras mon fils qui avait été une très bonne surprise.
Je n'ai pas vu ces films donc je ne peux pas faire la comparaison. Pour moi le côté "famille" et "fratrie" est vraiment ce qui m'a le plus touché dans le film, au delà de l'histoire en elle-même, j'ai vraiment aimé les scènes entre frères et sœurs qui montrent leur amour, même si ce n'est pas toujours facile et que ça passe par des hauts et des bas, je trouve que c'est bien rendu. Après j'ai une sensibilité particulière sur le sujet qui me fait surement voir le film un peu autrement et au delà ce qu'il dit vraiment. Mais voila j'ai vraiment apprécié ces scènes, j'ai trouvé que c'était de belles relations, et c'est ce que je retiens principalement du film et qui m'a beaucoup émue Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://artdistrict-radio.com/
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 16564
Age : 38
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Dim 18 Juin 2017 - 20:25

Je vous remercie pour votre avis à toutes les deux... Wink Wink C'est très intéressant de lire vos impressions et ça m'aide à essayer d'avoir une idée du film... je vais le voir mardi soir et après avoir vu la bande annonce, a priori, je pense ressentir les choses comme Dune! Wink 

Ce qui m'attire surtout, c'est justement cette fratrie qui a grandi et travaillé pour deux d'entre eux dans un domaine viticole en Bourgogne drunken  Je ne m'attends pas à un grand film, juste à une belle histoire de famille. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dune
Silver Screen Addict
avatar

Nombre de messages : 3725
Age : 26
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Lun 19 Juin 2017 - 13:37

marie21 a écrit:
je vais le voir mardi soir et après avoir vu la bande annonce, a priori, je pense ressentir les choses comme Dune! Wink 

J'ai hâte d'avoir ton avis ! C'est vrai que c'est toujours intéressant de voir à quel point un film peut être perçu différemment ! Je sais que mes parents ont aussi trouvé le film très touchant par exemple. Mais j'ai eu peu de retour de mes amis donc je suis preneuse des autres avis Very Happy J'espère que tu aimeras !
Revenir en haut Aller en bas
http://artdistrict-radio.com/
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9393
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Lun 19 Juin 2017 - 18:39


Je me réjouis aussi de lire ton retour Marie Smile .
Toutafé, les avis contraires créent des échanges intéressants Very Happy . Peut-être que le moment n'était pas propice à ce que j'accroche (dans l'ensemble les derniers films que j'ai vus ne m'ont pas laissés un souvenir mirobolant, je ne demandais qu'à être conquise...)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 16564
Age : 38
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   Mer 21 Juin 2017 - 19:11

Et bien effectivement, mon avis rejoint celui de Dune!!!Wink Very Happy

J'ai passé un très bon moment devant ce film, il m'a beaucoup touchée.
Je suis rentrée direct dans l'histoire de ces 3 frères et sœurs qui se retrouvent et s'entraident pour reprendre le domaine viticole de leur père! J'ai particulièrement aimé les voir travailler dans la vigne et faire du vin! Moi qui aime justement tout ce qui a attrait à la vigne et qui plus est en Bourgogne, la région dans laquelle j'ai vécu plus de 10 ans, forcément, j'ai été sensible à leur histoire...

Je trouve que c'était important d'avoir tous ces flashbacks pour qu'on sente le lien très fort mais aussi parfois conflictuel et c'est normal aussi) entre Jean, Jeremy et Juliette!!!

Dune a écrit:
Pour moi le côté "famille" et "fratrie" est vraiment ce qui m'a le plus touché dans le film, au delà de l'histoire en elle-même, j'ai vraiment aimé les scènes entre frères et sœurs qui montrent leur amour, même si ce n'est pas toujours facile et que ça passe par des hauts et des bas, je trouve que c'est bien rendu. Après j'ai une sensibilité particulière sur le sujet qui me fait surement voir le film un peu autrement et au delà ce qu'il dit vraiment. Mais voila j'ai vraiment apprécié ces scènes, j'ai trouvé que c'était de belles relations, et c'est ce que je retiens principalement du film et qui m'a beaucoup émue

tout à fait mon ressenti! c'est aussi ce qui m'a le plus touchée dans ce film!!! J'ai beaucoup ri lorsque les deux frères voient d'autres personnes discuter entre elles de loin comme leur sœur, et s'imaginent leurs conversations! enfin, c'est plutôt Jean qui fait ça!! c'était bien drôle!!!
J'ai trouvé les acteurs épatants Celui qui interprète Jeremy quand il parle enfin à son beau-père!! Chapeau!! Il y a parfois des moments où on voudrait dire tout ce que l'on pense, mais on a du mal à s'exprimer!! c'était le cas là... c'était beau comment moment!!!

Les 2 frères bien beaux Jean est pas mal du tout!!!

Je n'ai pas trouvé l'histoire de Juliette en retrait par rapport à celle des ses frères... Et en fait, si j'ai un bémol à émettre, ce serait qu'on sait très peu de choses sur la vie de Jean, sur sa vie privée en Australie!!! Suspect Peut-être que vous, ça ne vous a pas gêné d'en savoir un peu plus petit à petit et surtout dans le dernier tiers du film, mais moi, si un peu...Wink J'ai eu l'impression que ça en faisait un étranger, quelqu'un qu'on a du mal à cerner...

Mais J'ai été touchée par la scène de la lettre et à l'hôpital avec son père. Sad


Bref, vraiment j'ai beaucoup aimé ce film que je reverrai avec plaisir!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Auberge espagnole ; Les Poupées russes ; Casse-tête chinois - Cédric Klapisch
» Poupées russes (free)
» Soirée Argentine et auberge Espagnole (40)
» L'Auberge Espagnole - qui emmene quoi?
» CROP: auberge espagnole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: