Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La Belle & la Bête (2014)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15354
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: La Belle & la Bête (2014)   Mar 18 Fév 2014 - 20:19

ekaterin64 a écrit:


L'allusion aux gremlins du masque et de la Plume m'a beaucoup fait rire Clinchamps. Effectivement ils ne servaient à rien. J'en attendais beaucoup plus, surtout quand on se remémore les paroles de Belle qui dit d'eux qu'ils étient devenus leurs meilleurs amis.
   oui, c'est bien vrai!!! un moment donné, elle raconte qu'ils étaient devenus ses meilleurs amis mais on ne les voit pas devenir amis!  

Tatiana, j'ai regardé la filmographie de l'acteur, il a beaucoup joué dans les films français! Wink   
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2982
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: La Belle & la Bête (2014)   Lun 24 Fév 2014 - 17:09

J'avais entendu Gans dire que s'il obtenait une prise visuellement magnifique mais que l'acteur jouait faux, il préférait la garder plutôt que l'inverse. Eh bien sur ce film, ça se sent vraiment. Les décors sont magnifiques et les ruines du château en particulier, je ne sais pas pourquoi, m'ont rappelé ma petite enfance (pourtant je ne vivais pas dans les ruines d'un château  scratch  ), c'est beau (okay, il y a des fois ça me rappelait un peu des pubs pour parfum, comme le moment où la Bête rattrape Belle sur le lac gelé), c'est travaillé. par contre si au niveau des décors et des costumes je n'ai rien à redire, dès que c'était des créatures ou des racines en mouvement, c'était beaucoup moins convaincant sans être déshonorant.
Là où j'ai trouvé que ça coinçait, c'était au niveau de la direction d'acteurs et de certains points du scénario. Je n'ai rien contres Léa Seydoux, je l'ai trouvé très bien dans Les adieux à la reine (peut-être aidée par le fait qu'elle jouait un personnage renfermé), dans Robin des Bois elle ne m'a pas tourneboulée mais elle ne s'en tirait pas mal, et dans Inglourious Basterds, elle était là, quoi. Là, ça cloche, ce n'est pas la cata, j'aime beaucoup son physique mais le personnage est trop hautain par moment, je ne sais pas si c'est seulement ses intonations mais j'avais parfois l'impression de voir une moralisatrice un peu pimbêche que quelqu'un qui allait transformer la Bête par sa bonté et sa droiture. Je ne sais pas si c'est imputable à l'actrice parce que dès le départ j'ai eu cette impression et surtout à cause d'un point de scénario: la montrer bien s'adapter à sa vie simple après la ruine de son père par contraste avec ses sœurs superficielles pourquoi pas, l'ennui c'est qu'on a l'impression que finalement elle ne fait pas contre mauvaise fortune bon cœur en se mettant courageusement à vivre de son travail mais que c'est ce dont elle a toujours rêvé et que le possible retour en grâce de son père l'enquiquine plus qu'autre chose. Du coup, alors qu'elle devait sans doute paraître meilleure que le reste de la famille, je l'ai trouvé à sa manière presque aussi égoïste, elle aime ce train de vie donc tout le monde devrait partager son point de vue parce que c'est plus sain que la ville corrompue.
Pour les autres acteurs, ceux qui ont pas mal de bouteille s'en tirent bien comme Cassel ou Dussolier, le premier se tire assez bien du fait qu'il n'a pas vraiment un physique de prince charmant standard. Par contre le reste, ce n'est pas joyeux, c'est pour ça que je ne peux pas franchement accabler Seydoux sous prétexte que c'est la petite-fille du producteur, le problème de direction d'acteurs est tellement général qu'on est au-delà des histoires de piston: les frères sont particulièrement mauvais et on se demande à quoi bon les caractériser à la truelle puisqu'à part l'aîné à la limite, ils ne jouent aucun rôle dans l'histoire (à la fin Belle aurait pu aller seule au château, Tristan ne sert à rien). Eduardo Noriega, je l'aime bien à cause de L'échine du diable, alors je vais tout mettre sur le dos du doublage mais c'était pas bien fameux.
Et donc, le scénario, qui m'a fait un peu le même effet que Blanche-Neige et le Chasseur dans le sens où on essayait de donner un côté "concret" en expliquant la situation, en donnant un peu de background aux personnages pour expliquer leur façon d'agir au-delà de "Trucmuche est gentille, Bidule est méchant", ce dont on se contente souvent quand on lit des contes et à côté de ça, on passe en vitesse sur des trucs parce que justement, c'est un conte et ça se passe de développement, tout est dans le symbole. Donc au début on nous présente soigneusement Maxime, Perducas et patincouffin, mais quand on arrive au cœur de l'histoire, c'est à dire comment la Belle et la Bête vont tomber amoureux, c'est fait en trois coups de cuiller à pot, on a l'impression que ça arrive quand Belle est sauvée du lac gelé par la Bête... Ou elle ne serait jamais tombée s'il ne l'avait pas plaqué au sol comme une grosse brute. Limite si l'histoire entre le Prince et sa femme dans les flashback n'était pas ce qu'il y avait de plus intéressant au niveau conte de fée en tout cas.
La relation entre les personnages du titre est bâclée et on n'a pas vraiment l'impression que la Bête évolue, elle doit s'excuser une ou deux fois d'être un peu brusque, wahou, quelle rédemption! et l'assaut final avec les géants de pierre est du coup assez peu prenant, on en prend plein la vue mais c'est presque hors-sujet tellement les deux personnages n'ont pas eu le temps de nouer une relation puissante.
C'est joli, la musique aussi (cela dit je suis partie quand la chanson a commencé, d'ordinaire je n'aime pas quand on rallume avant la fin mais là autant faire évacuer la salle...) mais je n'avais vraiment pas l'impression que le réalisateur avait quelque chose à faire de son sujet et de ses acteurs qui servaient juste de prétexte à filmer de beaux décors et à faire de beaux plans, c'est dommage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
Mani911
Lallybroch's Time Traveler


Nombre de messages : 2156
Age : 29
Localisation : Castle Leoch
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: La Belle & la Bête (2014)   Lun 24 Fév 2014 - 17:41

Je n'ai pas grand chose à ajouter à tout ce qui a été dit.
Il faut reconnaître que le film est visuellement superbe, et rien que pour cela cela mérite d'aller faire un tour en salle. Je ne regrette pas d'avoir payer mon billet.
Par contre, la grande faiblesse du film, c'est la relation entre la Belle et la Bête, ce qui est un peu embêtant, tout de même, puisque c'est supposé être le sujet principal du film. On a un peu l'impression que Belle se réveille tout d'un coup un matin amoureuse de la Bête, sans qu'on ait vraiment d'explication à ce revirement. Et puis, j'ai été très dérangée par les rêves de Belle sur le passé de la Bête. Parce que si Belle sait déjà qui est la Bête avant la transformation finale, ça enlève pour moi tout son l'intérêt et sa morale à l'histoire...
Revenir en haut Aller en bas
http://readytobebitten.forumactif.org
angé
British countryside addict


Nombre de messages : 877
Age : 28
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: La Belle & la Bête (2014)   Mer 18 Juin 2014 - 11:06

Je déterre le sujet car j'ai enfin vu cette adaptation de la Belle et la Bête.
A la sortie, je n'étais pas emballée mais les voyages en avion et le manque de choix, ça aide à se décider et tenter la nouvelle adaptation de cette belle histoire.
J'ai passé un bon moment, je trouve le film plutôt réussi mais je n'ai pas du tout été convaincue par Léa Seydoux que je trouve un peu fade (pardon pour ceux qui aiment son jeu d'actrice). Vincent Cassel et André Dussolier s'en sortent vraiment bien en revanche.
La musique a réussi à me transporter (d'ailleurs, lors de la valse, on reconnait des notes de l'adaptation de Disney, ce qui rajoute un bon point à la bande originale). Visuellement, rien à dire.
Au niveau de l'histoire, je suis comme vous un peu déçue du manque de scènes entre la Belle et la Bête. Il ne fallait pas grand chose, quelques minutes au plus, pour rajouter de la profondeur à leur histoire et la révélation de leurs sentiments.
Jusqu'à vous lire, je n'avais pas fait le rapprochement physique entre Belle et la première femme de la Bête. Ce n'est pas ce qui m'a choquée le plus. Cela dit, les flashback sont très réussis.
Bref, j'ai bien aimé et je n'ai qu'une envie : revoir l'adaptation de Cocteau que je regardais en boucle avec ma grand-mère durant mon enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Belle & la Bête (2014)   Aujourd'hui à 13:48

Revenir en haut Aller en bas
 
La Belle & la Bête (2014)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La Belle & la Bête (2014)
» La Belle et la bête (2014)
» La belle et la bete (2014,Christophe Gans)
» La Belle et la Bete 2014 robe rouge
» Vote pour la plus belle photo de Decembre 2014. [ Sondage Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: