Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette   Jeu 5 Déc 2013 - 15:46

Vous avez sûrement déjà rencontré cet écrivain : Pierre Magnan, amoureux de sa Provence natale, par le biais de son commissaire Laviolette, incarné par Victor Lanoux dans plusieurs adaptation TV récentes.

Mais Pierre Magnan est avant tout un conteur d'histoires, il a publié plus d'une trentaine de livres, dont 7 seulement ont comme héros le commissaire Laviolette.

Spoiler:
 

Je lui laisse la parole, il a rédigé lui-même son autobiographie, de manière plutôt savoureuse :

Auteur français né à Manosque le 19 septembre 1922.

Etudes succinctes au collège de sa ville natale jusqu'à douze ans. De treize à vingt ans, typographe dans une imprimerie locale, chantiers de jeunesse (équivalent d'alors du service militaire) puis réfractaire au service du travail obligatoire, réfugié dans un maquis de l'Isère. Publie son premier roman, L'aube insolite, en 1946 avec un certain succès d'estime, critique favorable notamment de Robert Kemp, Robert Kanters, mais le public n'adhère pas. Trois autre romans suivront avec un égal insuccès. L'auteur, pour vivre, entre alors dans une société de transports frigorifiques où il demeure vingt-sept ans, continuant toutefois à écrire des romans que personne ne publie.

En 1976, il est licencié pour raisons économiques et profite de ses loisirs forcés pour écrire Le sang des Atrides, qui obtient le prix du Quai des Orfèvres en 1978. C'est à cinquante-six ans, le départ d'une nouvelle carrière où il obtient le prix RTL-Grand public pour La maison assassinée, le prix de la nouvelle Rotary-Club pour Les secrets de Laviolette et quelques autres.

Pierre Magnan vit aujourd'hui à Forcalquier. La sagesse lui a dicté de se rapprocher des lieux habités et de se séparer des surplus. C'est ainsi que sa bibliothèque ne se compose plus que de 25 volumes de la Pléiade et de quelques livres dépenaillés pour avoir été trop lus. Il aime les vins de Bordeaux (rouges), les promenades solitaires ou en groupe, les animaux, les conversations avec ses amis des Basses-alpes, la contemplation de son cadre de vie.

Il est apolitique, asocial, atrabilaire, agnostique et si l'on ose écrire, aphilosophique.

J'ajoute qu'il est (hélas) décédé en avril 2012.

De lui j'ai lu :
= Les courriers de la mort (une enquête de Laviolette) qui se déroule entre Digne et Barles, au milieu du vent d'automne qui souffle dans les cyprès et dans les clues de Barles. Des lettres anonymes sont envoyées à des destinataires qui meurent violemment quelques jours après avoir reçu ces lettres, qui ne contiennent qu'une phrase : "comme vous mesurerez, il vous sera mesuré".

= La maison assassinée : l'histoire d'un jeune orphelin, Séraphin Monge, qui revient de la guerre de 14, et qui hérite de la maison de ses parents, morts assassinés avec ses frères et son grand-père alors qu'il n'avait que quelques semaines. Il est hanté par les circonstances de ces morts, et il va s'acharner à en percer le secret.
L'histoire a été adaptée au cinéma par Lautner (décédé il y a peu) en 1988.

= Chronique d'un château hanté : entre 1349 et 1910, l'histoire d'un secret enterré sous un arbre, entre Mane et Forcalquier.

Magnan écrit une très belle langue, très agréable à lire à voix haute ; dans la préface de la Chronique d'un château hanté, il écrit d'ailleurs :
Si j’en avais eu le moindre talent, j’aurais voulu être peintre. Le peintre n’a pas besoin d’expliquer. Les limites de sa toile lui interdisent de s’étendre et devant son oeuvre, comprenne qui pourra et qui voudra. Je me contente de peindre, en écrivant, ce que tant d’artistes ont réussi à montrer de l’homme rien qu’en esquissant son aspect extérieur. Je songe à Breughel l’Ancien et aux bords de Seine des guinguettes de Renoir. Jamais l’écriture (même Proust) ne parviendra à figer ainsi un instant de vie sur la terre, à l’extérieur et à l’intérieur de l’être.
Il a aussi toujours beaucoup d'humanité dans ses histoires, et de tendresse pour ses personnages.

C'est vraiment un auteur que je vous conseille I love you
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46664
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette   Jeu 5 Déc 2013 - 16:51

Merci pour cette belle présentation d'un auteur qui le vaut bien, Petit Faucon !! cheers cheers 
Je viens justement de lire "Élégie pour Laviolette" le dernier avec le fameux commissaire, d'ailleurs il l'avait fait mourir au précédent "Laviolette aime le parme" ou quelque chose comme ça, et à la demande des fans il l'a fait revenir pour un dernier, et là c'est lui qui est parti ... Sad  Malheureusement dans la vraie vie, on ne revient pas au gré d'un auteur, et quand j'ai su qu'il était mort j'en ai été toute attristée. Sad 
Son style me fait immanquablement penser à Giono, écrivain que je révère, et d'ailleurs il ne se cache pas de le considérer comme son maître. Dans "Élégie pour Laviolette" il cite carrément l'un de ses plus beaux romans : "Le chant du monde", que je vous recommande chaudement par ailleurs !!Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette   Jeu 5 Déc 2013 - 17:10

Tu as raison Clinchamps, il faudrait que j'ouvre aussi un sujet sur Giono, c'est toi qui as ouvert un sujet sur Giono (ICI)! que j'aime aussi beaucoup, et qui partage avec Magnan non seulement Manosque, mais aussi des origines modestes, et une écriture limpide.

Majeanne avait dit grand bien aussi de Ma Provence d'heureuse rencontre, qui figure dans mes livres à lire ...
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette   Jeu 2 Jan 2014 - 18:06

J'ai lu coup sur coup :


Les secrets de Laviolette, 3 histoires qui se déroulent à différents moments de sa vie :

D'abord Le fanal, qui se déroule près d'une gare, dans le milieu des cheminots, dans une ambiance de nuit froide et venteuse, fantomatique.
Puis Guernica, la plus forte et la plus atypique, qui se déroule en Espagne franquiste et catholique, alors qu'il est jeune homme ; vraiment cette histoire fait froid dans le dos.
Enfin l'arbre, qui se déroule au temps du grand-père de Laviolette, brigadier de gendarmerie : un histoire empreinte de magie et de sortilèges.


Et Le parme convient à Laviolette, qui est sa dernière enquête ; la plus nonchalante du point de vue de l'intrigue policière, mais la plus merveilleuse du point de vue humain.
A la fois Chabrand et Laviolette viennent de connaître un chagrin d'amour, violent, et c'est le sujet du livre : comment surmonter la perte de l'amour de celui/celle qu'on aime ; ce n'est pas un livre triste, il y a des pages merveilleuses sur "l'avant amour", quand on vit normalement et que toutes les choses ont une petite importance, et sur le changement radical de polarité qu'apporte l'amour dans une vie. J'ai trouvé ce livre très très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Lily of the valley
Sherlock's Blue Scarf


Nombre de messages : 5855
Age : 47
Localisation : Pile entre Honoré (de B) et George (S)...
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette   Lun 3 Fév 2014 - 11:16

J'ai lu il y a très longtemps La maison assassinée et j'ai vraiment adoré...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bravigou.canalblog.com
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette   Lun 3 Fév 2014 - 17:47

Je n'avais pas vu ce topic, mais ta présentation donne envie de découvrir Magnan (que je ne connaissais que de nom) Petit Faucon.   
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette   Lun 3 Fév 2014 - 17:49

Merci à vous Lily et esperluette.

N'hésitez pas à lire un de ses livres, c'est un très grand écrivain de la nature.
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise


Nombre de messages : 1555
Age : 43
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette   Lun 3 Fév 2014 - 20:38

Je possède la maison assassinée, dans ma bibliothèque, et je l'ai lu deux fois. D'une fois à l'autre, impossible de me rappeler qui a assassiné les habitants de la maisonnée.  affraid  Encore aujourd'hui, je suis entrain de me poser la question, et   

J'avais beaucoup aimé le film, avec Patrick Bruel en Séraphin. J'avais d'ailleurs acheté le livre après avoir vu le film.
Par contre, j'ignorais tout de cet auteur, et notamment qu'il est le père de Laviolette.
Merci Petit Faucon de cette présentation qui donne envie d'en savoir plus   
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette   Lun 6 Juin 2016 - 16:54

J'ai lu il y a quelques semaines Le mystère de Séraphin Monge, qui est présenté par l'éditeur comme une suite de La maison assassinée, ce qui n'est pas entièrement vrai, à mon sens.

La maison assassinée raconte le retour de Séraphin Monge dans le village qui l'a vu naître il y a une vingtaine d'années ; il vient d'y hériter de la maison familiale, et d'apprendre que toute sa famille y a été assassinée alors qu'il était encore bébé, et qu'il est le seul rescapé. A la fin du livre, Séraphin fuit le village après avoir appris la vérité sur ce drame.

Dans le mystère de Séraphin Monge, il s'est installé dans un village comme bûcheron sur une parcelle menacée de glissement et de destruction, mission dangereuse et suicidaire.
Aux deux femmes qui l'ont passionnément aimé, Rose Sépulchre devenue la femme de Patrice défiguré à la guerre de 14, et Marie Dormeur la fille du boulanger, s'ajoute Auphanie Brunel qui tient le café du village. Séraphin disparait, mais continue d'influencer la vie de ces femmes, de leurs familles, du village de Lurs, jusque bien après la guerre de 40 ...
Magnan est un formidable conteur, les personnages les plus improbables apparaissent sous sa plume (l'évêque de Digne, les maquisards, Laviolette le réfractaire, la vieille marquise marraine de Marie, Ismaël le fils aveugle) et nous sommes tenus en haleine jusqu'au bout de cette histoire, qui n'éclaircit pas le mystère, qui ne fait que le révéler, si tant est que les morts ont parfois plus de présence que certains vivants ...

Voici deux extraits
Tout au début du livre :
Spoiler:
 

Puis vers la fin, à la déclaration de guerre de 1939 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette   Aujourd'hui à 23:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Magnan, écrivain poète, père du commissaire Laviolette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre Magnan
» Pierre Magnan
» Le mystère de Séraphin Monge de Pierre MAGNAN
» [Magnan, Pierre] Laure du bout du monde
» Tante Mame de Patrick Dennis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: