Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Doris Lessing

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7484
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Jeu 18 Sep 2014 - 17:54

Je viens de terminer Un enfant de l'amour / A Lovechild de Doris Lessing

Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce n'est pas un livre gai.
C'est l'histoire d'un jeune anglais, fils unique d'un couple dont le père a été poilu, qui a 20 ans en 1938 ; il s'engage en 1939 pour devenir soldat, partira sur un bateau avec 5 000 autres soldats dans une espèce d'épopée catastrophique, jusqu'au Cap, où il vivra une histoire d'amour brève et fulgurante, qui sera le seul moment de sa vie où il sera lui-même. Il apprendra quelque temps plus tard qu'un enfant est né, et il essaiera de le retrouver, sans y parvenir ; de même il écrira à cette femme un plein carton de lettres qu'il n'enverra pas.
Sa vie sera une vie qui n'est pas la sienne, et il va demeurer étranger à la vie qu'il mène, jusqu'au bout.

Ça se lit vite, il y a peu de personnages, et nous sommes dans la tête de cet homme pendant tout le livre. study
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante
Selenh

Nombre de messages : 5686
Age : 59
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Sam 20 Sep 2014 - 13:47

Merci Petit-Faucon. En conclusion, Doris Lessing aussi aurait pu intituler un de ses romans «Étrangers sur la terre» : je viens de terminer le second volume de l'autobiographie, que je ne te remercierai jamais assez de m'avoir fait lire et l'impression finale est la même. Avec beaucoup de paix et d'acceptation du monde concernant l'autobiographie cependant. À la réflexion, je sais ce que j'aime tant chez cet auteur comme pour d'autres : la lucidité.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7484
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Mar 23 Sep 2014 - 12:35

C'est gentil de parler de La marche dans l'ombre, le 2e tome de son autobiographie ! comme tu n'en avais pas parlé, j'ai supposé (bien à tort, donc) que ça ne t'avait pas plu sunny
Je suis donc très contente de savoir que tu ranges Doris Lessing dans ton panthéon de bons écrivains I love you
Moi aussi, j'aime particulièrement la lucidité comme qualité, dans les êtres humains en général, et dans les textes que je lis, aussi.

Pour en revenir à ce roman Un enfant de l'amour, j'ai trouvé une analogie avec l'Etranger de Camus, auquel j'ai pensé quand j'ai refermé le livre ; chez Lessing, son héros n'arrive pas à communiquer son soi profond, ni à sa mère, ni à sa femme plus tard, ni à aucun de ses amis ; il en est de même, pense-t-il, pour son père, qu'il a cotoyé sans finalement le connaître. Quand on y réfléchit, c'est une situation assez fréquente avec les personnes qu'on connait ou qu'on côtoit, et c'est assez effrayant.
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay
Rosalind

Nombre de messages : 9274
Age : 68
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Mer 22 Oct 2014 - 20:07

Petit Faucon a écrit:
Je viens de terminer Un enfant de l'amour / A Lovechild de Doris Lessing

Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce n'est pas un livre gai.


Tout à fait d'accord avec toi, j'ai eu du mal à arriver au bout car j'ai trouvé ce roman très angoissant.
Petit Faucon a écrit:


Pour en revenir à ce roman Un enfant de l'amour, j'ai trouvé une analogie avec l'Etranger de Camus, auquel j'ai pensé quand j'ai refermé le livre

 

Troisième essai avec Doris Lessing, cette fois c'est bon Very Happy

Je suis paresseuse, je copie ce que j'ai écrit dans "que lisez-vous en ce moment ?"

Rosalind a écrit:
Après avoir abandonné Alfred et Emily j'ai décidé de tenter une nouvelle approche de Doris Lessing avec Le temps mord un recueil d'essais sur différents thèmes.

Bon choix sunny pour le moment je n'ai lu que le premier chapitre, consacré à Jane Austen  Wink  et c'est passionnant.

Les prochains chapitres concernent D.H. Lawrence, Virginia Woolf et Tolstoï, mais j'ai vu qu'elle traite aussi de sujets très éclectiques, comme l'opéra, les chats, l après 11 septembre ou le Zimbabwe. Et aussi de personnes, et d'auteurs, dont je n'ai jamais entendu parler Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay
Rosalind

Nombre de messages : 9274
Age : 68
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Ven 31 Oct 2014 - 23:31

Doris Lessing fait l'éloge de Walter de la Mare, et a été enchantée par son conte " Les trois singes royaux".

Elle parle également des nouvelles de  A.E. Coppard, qui d'après elle
Citation :
comptent parmi les meilleures jamais écrites en anglais

J'ai cherché mais je n'ai rien trouvé en traduction. Qui aurait déjà lu cet auteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7484
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Lun 3 Nov 2014 - 13:54

J'avoue à ma grand honte ne connaître ni Walter de la Mare ni AE Coppard Embarassed 

Coppard n'a pas l'air d'être connu en France, une petite recherche sur Gougueule ne ramène que des pages en anglais  ...

C'est dans Le temps mord que tu as trouvé ces références ?
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
Dulcie

Nombre de messages : 799
Age : 31
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Lun 14 Jan 2019 - 12:05

Terminé La cité promise de Doris Lessing, le dernier volume de sa "trilogie", après Les enfants de la violence (qu'il me reste à découvrir) et L'écho lointain de l'orage (lu au cours de 2017). Je pense que chaque roman peut se lire indépendamment.

C'est un très long roman (environ 950 pages). Il nécessite donc de l'énergie et de la tranquillité pour s'y consacrer pleinement mais en vaut réellement la peine. Il peut être intimidant par son nombre de pages, plus encore l'ampleur et la multitude de ses thèmes - dont on est récompensé par la profondeur et la pertinence des analyses effectuées. On se perd également un peu dans les personnages. Mais la langue, le style de l'auteur est claire, directe, au fond très abordable.

J'ai beaucoup aimé ce que j'ai lu de Lessing depuis deux, trois ans (pas grand chose : un recueil d'essais, le second volume de son autobiographie, le "Carnet d'or" et "L'écho lointain"). Elle m'est tout de suite apparu comme un écrivain important que j'ai chaque fois apprécié. Mais ce livre-ci est désormais (pour l'instant ?) son meilleur à mes yeux. Je me dis qu'il fait véritablement partie des ouvrages que "chacun" devrait lire afin de mieux tenter d'appréhender, comprendre le monde, la société, les êtres.

C'est une lecture qui met mal à l'aise, qui vous tend un miroir reflétant une image souvent loin d'être flatteuse. Mais je dirais que cela n'en rend l'implication que plus forte et puissante pour le lecteur.

Le roman est éminemment critique envers les gouvernements, les institutions politiques, éducatives, de santé (en particulier mentale). Sa mise à sac de la consultation psychologique/psychanalytique est étonnante mais passionnante, porteuse de questions aux répercussions directes, mais qui au-delà fait s'interroger sur le pouvoir/impuissance du langage, l'action "d'adresser" la parole à un autre, ce qui se révèle ou pas lorsqu'on parle ou qu'on se tait.
Mais il se montre tout autant empli d'une ironie grinçante envers les individus, leurs (semblant de) choix, les comportements sociaux au sens large.

C'est un livre plein de colère mais d'une rage froide et désabusée. Lessing ne fait aucune ou si peu de concessions, à rien ni à personne. Elle s'y montre impitoyable mais d'une façon je pense salutaire, qui tente malgré tout d'éveiller/réveiller un dynamisme, une conscience de soi et des autres chez ses lecteurs.

Ce qui m'a le plus étonnée dans ce livre qui a été publié en 1969, c'est à quel point il se révèle visionnaire sur ce qu'est devenu notre monde pendant les cinq décennies depuis écoulées. C'est un poncif de dire que "le monde au fond ne change pas" mais il me semble que la fin des années 60 nous est souvent décrite comme une période d'espoir, de renouveau. Mais Lessing semblait déjà (nous) prévenir de ce qui allait advenir (est en train) : le désastre écologique, la surveillance par ordinateur, le conformisme sous couvert d'invididualité...
Ce roman m'a semblé si juste et malheureusement pertinent qu'il en est presque effrayant. Mais nécessaire, de ces romans qui nous rappellent que la littérature peut être puissante et qu'elle pourrait avoir un véritable impact si "lire" prenait véritablement son envol parmi les populations, en tant que groupes et chacun pour soi.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
esperluette

Nombre de messages : 8190
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Lun 14 Jan 2019 - 15:43

Merci pour ce post Dulcie, tu donnes très envie de découvrir ce livre ! Il y a des années que Lessing est sur ma PAL virtuelle. Embarassed Je pensais plutôt commencer par Le Carnet d'or, mais ton enthousiasme pour ce titre pourrait me faire changer d'idée. Wink
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9365
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Lun 14 Jan 2019 - 16:37

Merci pour cet avis Dulcie. Je pensais aussi lire Doris Lessing cette année (centenaire de sa naissance). J'ai "Un Enfant de l'Amour" dans ma PAL. Ce sera un double challenge en lien avec mes résolutions 2019 : célébrer le centenaire de cette écrivaine et m'attaquer à un livre qui me fait un peu peur (les membres qui l'ont lu l'ont trouvé angoissant). Je me suis fixé comme objectif de le lire avant fin avril Wink
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9365
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Ven 18 Jan 2019 - 19:56

Petit up pour relater ma première rencontre avec Doris Lessing. J'ai choisi de me frotter à son style en VO avec une courte nouvelle, intitulée "Mrs Fortescue", qui évoque la découverte par un adolescent du secret de sa voisine du dessus (la fameuse Mrs Fortescue). C'est terrible et sans concession, le style accessible en VO. Je ne sais pas si j'ai aimé, mais c'est une nouvelle marquante.

Avez-vous lu des nouvelles de Doris Lessing ?
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7484
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Lun 21 Jan 2019 - 16:12

Doris Lessing a écrit pas mal de nouvelles, il me semble qu'elle a commencé par ce format.
On en parle en page 1 du topic, je pense.
Pour ma part j'ai lu Les nouvelles africaines, qui se passent au temps de la jeunesse de DL en Rhodésie ; j'en garde un bon souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doris Lessing   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doris Lessing
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» VICTORIA ET LES STAVENEY de Doris Lessing
» Doris Lessing.
» Doris LESSING: Le cinquième enfant
» Doris Lessing.
» Doris LESSING (Zimbabwe/Royaume-Uni)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: