Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Roman graphique : L'empoisonneuse, texte de Peer Meter, dessins de Barbara Yelin

Aller en bas 
AuteurMessage
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7130
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Roman graphique : L'empoisonneuse, texte de Peer Meter, dessins de Barbara Yelin   Mar 17 Sep 2013 - 17:22

Spoiler:
 

Rien qu'à voir la couverture, je suis certaine que certains d'entre vous prennent peur : il ne faut pas ; c'est même à cause du regard de cette femme que j'ai pris le livre à la bibliothèque.
C'est un livre que j'ai trouvé très intéressant.

D'abord un résumé :

Il s'agit d'une histoire vraie, une affaire assez effrayante d'empoisonnement d'une trentaine de personnes, dont 15 sont mortes, avec de la mort-aux-rats à Brême en Allemagne, entre 1815 et 1828, par une femme : Gesche Gottfried.
Elle a été la dernière personne à être exécutée publiquement à Brême en 1831.

Le livre commence par le voyage d'une femme écrivain anglaise qui se rend à Hambourg en train avec une amie, vers 1880. Le train est dérouté sur Brême, où une halte forcée de 2 heures est prévue. Cette femme se souvient alors de sa dernière visite à Brême en 1831, alors que, jeune écrivain, elle vient y écrire un récit de voyage pour le compte d'un éditeur de Leipzig, car elle admire l'atmosphère libérale de cette ville hanséatique.

Il se trouve qu'au moment où elle entre dans la ville, on dresse sur la place de la cathédrale un échafaud pour exécuter publiquement une femme accusée d'empoisonnement.
Cette jeune femme est d'abord choquée, puis elle cherche à comprendre : elle parle avec le pasteur, puis l'avocat, avec son logeur, avec des gens rencontrés dans la rue, qui tous suintent la bien-pensance et la misogynie.

Cette "empoisonneuse"a vécu au coeur de la cité, elle était connue pour ses bonnes actions envers les pauvres de la communauté, une bonne voisine, ... et en même temps sur une quinzaine d'années, elle a empoisonné ses parents, ses 2 maris, ses 3 enfants, et des voisins ; certains ne sont pas morts, car elle ne leur donnait qu'une petite dose de poison.
Aucune enquête n'a été faite sur ses morts nombreuses, on disait que cette femme avait "l'haleine pestilentielle", que sa maison était "malsaine", le médecin n'a jamais jugé bon de pratiquer une autopsie et indiquait "choléra" comme cause des décès ...

Peu à peu, la jeune femme comprend que les actes de cette "empoisonneuse" peuvent se voir comme la manifestation d'une société malade, fermée sur elle-même, qui refuse l'autocritique et se barricade dans ses certitudes morales et religieuses.

Et du livre se dégagent 3 thèmes :

La place faite aux femmes dans cette société prospère des années 1830 : le chemin qui leur est tracé : l'église, l'enfantement, la cuisine (Kirche/Küche/Kinder), cette femme n'a-t-elle trouvé que l'assassinat pour exprimer sa colère, de même que la jeune femme écrivain écrit pour exprimer son moi profond qu'on lui dénie à chaque instant ("comment un éditeur sérieux peut-il confier la rédaction d'un ouvrage à une femme ?") et canaliser sa colère.

Cette femme est malade, perturbée, elle a manifestement une psychose, mais le juge, le pasteur, l'avocat lui font de longs sermons en prison, dans une forme de harcèlement moral médiéval, sans accepter de voir en elle une malade, dont l'amour pour ses proches passe par le poison qu'elle distribue dans la nourriture (ce qui est très symbolique).

La peine de mort : pourquoi la ressent-on comme une violence bien plus forte que celle d'un meurtre ?


Ce roman graphique de 200 pages, a été écrit par Peer Meter, scénariste allemand qui a travaillé avec RW Fassbinder dans les années 80, et dessiné par Barbara Yelin, au fusain.

Vous pouvez lire ci-dessous 2 compte-rendus, avec des extraits des planches.
Bodoï
CR de lecture
Revenir en haut Aller en bas
valmont
Mal'conciliu di lume
avatar

Nombre de messages : 4357
Age : 46
Localisation : Au fin fond de nulle part...
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Roman graphique : L'empoisonneuse, texte de Peer Meter, dessins de Barbara Yelin   Mar 17 Sep 2013 - 18:19

Petit Faucon a écrit:
Il s'agit d'une histoire vraie, une affaire assez effrayante d'empoisonnement d'une trentaine de personnes, dont 15 sont mortes, avec de la mort-aux-rats à Brême en Allemagne, entre 1815 et 1828, par une femme : Gesche Gottfried.
Décidément, le poison est l'arme préférée des femmes. Je ne connaissais pas cette affaire: merci de nous la faire partager. Cela rappelle un peu l'histoire de Marie Besnard, célèbre empoisonneuse française du siècle dernier. Elle aurait empoisonné douze personnes, dont son propre mari.

Petit Faucon a écrit:
Le livre commence par le voyage d'une femme écrivain anglaise (...) Cette jeune femme est d'abord choquée, puis elle cherche à comprendre : elle parle avec le pasteur, puis l'avocat, avec son logeur, avec des gens rencontrés dans la rue, qui tous suintent la bien-pensance et la misogynie.
C'est donc un livre qui brosse le portrait d'une société bien pensante et morale, mais qui n'hésite pas à employer la peine de mort sous couvert de justice. La punition apparait plus violente que l'acte lui-même.

Petit Faucon a écrit:
une société malade, fermée sur elle-même, qui refuse l'autocritique et se barricade dans ses certitudes morales et religieuses.
mmhh, ça m'a l'air très intéressant

Petit Faucon a écrit:
La place faite aux femmes dans cette société prospère des années 1830 : le chemin qui leur est tracé : l'église, l'enfantement, la cuisine (Kirche/Küche/Kinder), cette femme n'a-t-elle trouvé que l'assassinat pour exprimer sa colère, de même que la jeune femme écrivain écrit pour exprimer son moi profond qu'on lui dénie à chaque instant et canaliser sa colère.
C'est pour ça que tu parlais de misogynie ? Vu sous cet angle, l'histoire de cette femme me semble passionnante. J'aime beaucoup lorsque tu parles des "3 K": une vie à la maison, centrée sur la famille et pratiquante. Une sorte d'obscurantisme tardif. pale 
Tu m'as donné envie de le lire... Merci !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filmsdelover.com
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7130
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Roman graphique : L'empoisonneuse, texte de Peer Meter, dessins de Barbara Yelin   Mer 18 Sep 2013 - 8:54

Merci Valmont pour ton commentaire.

Je sais que ce n'est pas un sujet de lecture très fun ou attrayant ; les dessins sont au crayon en noir en blanc, donc c'est un peu austère.
Mais vraiment j'ai trouvé cette histoire passionnante.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9087
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Roman graphique : L'empoisonneuse, texte de Peer Meter, dessins de Barbara Yelin   Mer 18 Sep 2013 - 12:49

Merci pour l'ouverture de ce topic. Je me note les références de ce roman graphique pour l'emprunter à la bibliothèque à l'occasion (quand je me remettrai aux BD Wink ).
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7130
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Roman graphique : L'empoisonneuse, texte de Peer Meter, dessins de Barbara Yelin   Mer 18 Sep 2013 - 13:18

Je suis contente que ce livre suscite l'intérêt Very Happy 
Merci Serendipity !
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves
avatar

Nombre de messages : 18670
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Roman graphique : L'empoisonneuse, texte de Peer Meter, dessins de Barbara Yelin   Mer 18 Sep 2013 - 20:05

Merci pour cette présentation Petit Faucon.  

Je le mets également dans ma PàL virtuelle Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roman graphique : L'empoisonneuse, texte de Peer Meter, dessins de Barbara Yelin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Roman graphique : L'empoisonneuse, texte de Peer Meter, dessins de Barbara Yelin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roman graphique : L'empoisonneuse, texte de Peer Meter, dessins de Barbara Yelin
» Le roman graphique
» Irmina, un roman graphique de Barbara Yelin
» Roman Coins and their Values, et Van Meter
» [Burton, Tim] La triste fin du petit Enfant Huitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: