Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les forestiers (The woodlanders)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Les forestiers (The woodlanders)   Jeu 22 Mar 2007 - 19:33

Ce matin, alors que je prenais ma réconfortante pause "gâteau + internet" (mais chut parce que normalement dans mon bureau j'ai droit ni à l'un, ni à l'autre Razz ) et que je faisais une petite recherche sur des DVD avec Rufus Sewell qui auraient pu m'échapper Embarassed , je suis tombée sur ce DVD zone 1 à la couv alléchante. tongue


Rebondissant sur le DVD, je suis donc allée jeter un oeil sur le livre dont est tirée cette adaptation et "what a surprise" quand je me suis rendue compte que The Woodlanders était en fait l'adaptation d'un roman de Thomas Hardy (et je sais que mimidd en avait parlé dans le topic to be or not to be lambtonien mais je n'avais pas tilté à l'époque Razz ). L'histoire est la suivante :
Amazon.co.uk a écrit:
Love and the erratic heart are at the center of Hardy's "woodland story." Set in the beautiful Blackmoor Vale, The Woodlanders concerns the fortunes of Giles Winterborne, whose love for the well-to-do Grace Melbury is challenged by the arrival of the dashing and dissolute doctor, Edred Fitzpiers. When the mysterious Felice Charmond further complicates the romantic entanglements, marital choice and class mobility become inextricably linked. Hardy's powerful novel depicts individuals in thrall to desire and the natural law that motivates them.

Désolée pour les non anglophones mais je n'ai pas trouvé de résumé en français par contre j'ai trouvé un commentaire in french sur l'édition Phebus :
L'édition Phebus a écrit:
Comme dans Jude et Tess, les personnages n'ont ici à invoquer aucun dieu, sinon l'obscur daimon qui habite en eux, et la solitude est la seule possession qui leur soit accordée. Quant à l'amour, au désir, inquiétant moteur de cette machinerie absurde, il n'est jamais qu'un moyen, le plus efficace, de parvenir à la souffrance, au malentendu, à la défaite. Une fois de plus, nous voici jetés sur les mauvais chemins de cette Angleterre des friches et des landes, terre sauvage battue par tous les vents du ciel, que la civilisation n'a pas encore pénétrée. Et, comme toujours, la nature est l'unique consolation qui s'offre aux âmes blessées. Hardy ne croyait pas aux «bienfaits» du progrès. A l'industrie et au commerce des hommes il préférait le silence des forêts. Un siècle ayant passé, nous avons quelques motifs de plus de lui donner raison.
Bref, un livre sympathique au ton positif qui doit assurément remettre du baume au coeur après une dure journée de travail. lol!

Je ne connais pas du tout Thomas Hardy (j'ai Tess d'Uberville sur ma PAL depuis des mois et j'ai encore raté le film de Polanski lors de sa dernière diffusion) mais son univers me tente énormément (oui j'aime bien les romans sombres moi et tant pis si ça finit mal) et forcément je serais bien tentée par Rufus Sewell en chemise bûcheron cette histoire de forestiers. Embarassed

Comme je n'ai pas vu de topic consacré à ce roman (ni au DVD d'ailleurs), je me suis donc permise de l'ouvrir (et puis ça animera un peu le sujet sur Thomas Hardy) et si quelqu'un parmi vous a quelques renseignements ou avis sur le roman et/ou l'adaptation, je suis preneuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 32
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Jeu 22 Mar 2007 - 19:41

Toxic, je suis moi aussi sure que cette histoire de Ruru en chemise de bucheron qui coupe du bois avec ses beaux yeux verts et qui est super viril en forestier, doit être vachement bien!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Jeu 22 Mar 2007 - 19:46

lol! C'est fou ce qu'on est synchro, j'ai commandé le bouquin en français il y a 4 jours exactement Very Happy (en même temps que d'autres romans très lambtoniens )... je l'attends avec impatience Rolling Eyes , en attendant de pouvoir voir un jour l'adaptation, puisque pour l'instant, les dvd zone 1, ce n'est pas pour moi, et vu le prix du dvd zone 2 affraid


Affaire à suivre Very Happy

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Ven 23 Mar 2007 - 18:47

Mimidd, j'attends donc tes commentaires avec impatience.
Tu as commandé ton livre où ? Tu l'as pris en VO ?

Je pense que je craquerai sans doute pour le DVD lors d'une prochaine commande mais là je vais tout de même attendre un peu car entre la Jane Austen season, les adaptations BBC et les navets à Rufus, je suis submergée. Wink
En tout cas c'est clair que je ne porterai pas mon choix sur le DVD zone 2 d'amazon.fr à plus de 250€. affraid
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Ven 23 Mar 2007 - 20:53

toxicangel a écrit:

En tout cas c'est clair que je ne porterai pas mon choix sur le DVD zone 2 d'amazon.fr à plus de 250€. affraid
Toxic fan indigne Twisted Evil !

j'ai commandé Les Forestiers en vf, parce que j'ai lu Tess et le début de Jude en français, et c'est déjà pas facile à comprendre, alors j'imagine qu'en anglais çà doit être pire affraid (quoique c'est peut être juste la traduction qui est alambiquée Razz )
Je l'ai commandé sur Decitre.fr, une librairie rhône alpine qui fait également librairie en ligne. Mais le roman fait exactement le même prix que sur amazon.fr (21,57 euros - un peu cher, mais moins que le dvd Shocked ), qui est plus avantageux car les frais de port sont gratuits, d'après ce que j'ai compris.


Et pour compléter la citation de l'edition Phoebus donnée par Toxic :
Citation :
Les Forestiers (1887) forme avec Tess d'Uberville (1891) et Jude l'Obscur (1895) le point d'orgue de l'œuvre romanesque de Thomas Hardy.
Tout culmine dans ces trois livres où se concentre le meilleur, c'est-à-dire le plus sombre de l'imaginaire du grand romancier anglais : une œuvre que Proust, Powys, Gide, parmi quelques autres, placeront au plus haut de leurs admirations.
[...]
A propos des Forestiers, Gide écrit dans son Journal : " Hardy n'a rien écrit de plus intelligent, de plus ému, de plus parfait. "
Juste pour dire ce n'est pas seulement parce que Rufus joue dans l'adaptation que j'ai envie de lire ce roman Razz
Par contre, je suis trop bête, en cherchant des infos, j'ai lu l'article de Wikipedia qui raconte la fin du roman

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Jory
Pauvre gouvernante
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 34
Localisation : Lille
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Mer 28 Mar 2007 - 17:10

ooooooooooooh!alors ça, ça m'interesse alors!!!Par contre (ne me lynchez pas svp Embarassed je ne connais pas ce Rufus machin-chose (j'ai pas retenu son nom) mais il a l'air de faire l'unanimité dans le rôle de Giles Winterborne!!!un bûcheron comme on aimerait en rencontrer derrière chaque arbre!!
je me demande ce que donne cette adaptation...
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Mer 28 Mar 2007 - 18:35

Jory a écrit:
ooooooooooooh!alors ça, ça m'interesse alors!!!Par contre (ne me lynchez pas svp Embarassed je ne connais pas ce Rufus machin-chose (j'ai pas retenu son nom) mais il a l'air de faire l'unanimité dans le rôle de Giles Winterborne!!!un bûcheron comme on aimerait en rencontrer derrière chaque arbre!!
Hum ... tu as de la chance que ce sur forum :
Si tu as envie d'en savoir un peu plus sur Rufus Sewell alias Ruru III, le roi du Navet, l'acteur aux 1001 rôles identiques, qui, par un seul regard et un seul coup de gueulante, arrive à faire acheter tout et n'importe quoi à des personnes très équilibrées ( Rolling Eyes ), c'est par ici Arrow .
lol! et garantis Wink


Sinon, pour rester dans le sujet, je suis curieuse de savoir sur quoi tu as travaillé pour ton mémoire. Tu peux nous en dire un peu plus ? Very Happy




ps : C'est fou ce que ce topic est raturé Rolling Eyes

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Mer 28 Mar 2007 - 23:20

Comme nous avait dit notre prof de français de 5ème, ce sont les grands écrivains qui font le plus de ratures lorsqu'ils écrivent lol!
Désolée j'ai pas trouvé mieux comme alibi

Concernant la qualité de l'adaptation, imdb en donne une note de 6,4/10, ce qui est vraiment très très moyen. Mais faut voir sur pièce comme dirait l'autre.

J'attends en tout cas moi aussi des détails sur ton mémoire Jory, ça permettra de relever un peu le niveau de ce topic qui est presque devenu une antichambre du topic de Rufus Sewell. Laughing
(pourquoi j'entends mimidd qui dit : la faute à qui ? Suspect )
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Jory
Pauvre gouvernante
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 34
Localisation : Lille
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Lun 2 Avr 2007 - 0:36

ben voilà je suis partie du fait que nombre des romans de Hardy se situent dans des milieux ruraux clairement délimités (Far From the Madding Crowd, Tess, The Mayor of Casterbridge...) et j'ai donc mis l'accent sur Little Hintock comme environnement déterminant pour l'évolution des personnages (qui ont de ce fait une marge de manoeuvre et de pensée délimitées et retreintes) en j'ai travaillé sur la notion de "limite" comme notion structurante du roman. En effet les implications sont multiples et recouvrent des autres thèmes tels que la restriction, la transgression...
voilà en gros (mais alors très gros!!!) c'est à peu près ça, j'espère que ça vous interesse un peu Embarassed et n'hésitez pas à me poser des questions si le coeur vous en dit...
Sur ce je vais allez me renseigner sur ce Rufus.... scratch

PS: le perso que je trouve le plus interessant c'est Marty South!!! Grace m'horripile et Giles bof...
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Ven 23 Mai 2008 - 19:33

Mon dieu, rouvrir ce topic enterré dans les profondeurs du forum et redécouvrir qu'il fut un temps où je glandais au bureau et que je mangeais des gâteaux...
lol!
Et sinon, il y a une raison bien précise à ce coup de

En effet j'ai profité de mon arrêt maladie pour faire diminuer ma pile de DVD, en regardant notamment Les forestiers, que je devais avoir en rayon depuis... au moins 6 mois.

Mais d'abord mon avis sur le livre que j'ai dû lire, il y a... à peu près un an
C'était le premier Hardy que je lisais et j'ai découvert avec lui l'écriture et l'univers de cet auteur.
Dans les bons points, une écriture assez facile à lire (en VF je parle), une étude très fine des personnages et des caractères et une histoire intéressante.
Dans les mauvais points, quelques tournures qui sonnent un peu datées, des références champêtres en veux-tu en voilà et une insistance sur le malheur des personnages qui tourne parfois à l'overdose.
Je pense notamment au moment où
Spoiler:
 

En bref, une très belle histoire, assez cruelle (comme apparemment assez souvent chez Hardy, même si je n'ai rien lu d'autre de lui depuis) mais un livre qui est loin de rentrer dans mon panthéon, notamment à cause de sa forme (je vous assure qu'à la longue, les pommes, les fleurs et les racines, c'est plus délassant du tout).

C'est donc longtemps après voir lu le livre que j'ai vu le DVD.
Dans l'ensemble je dirais que c'est une bonne adaptation, très fidèle sauf sur la fin. Certes ce n'est que la toute dernière minute mais c'est tout de même une différence de taille, qui change totalement la perception qu'on peut avoir de certains personnages. La fin du livre me paraissait beaucoup plus logique avec tout ce qui précède et également avec l'époque à laquelle se déroule l'histoire mais bon. Rolling Eyes

Comme souvent, le gros point fort de cette adaptation est son casting et son interprétation, véritablement sans failles.
Ruru III est craquant à souhait en Giles avec son brushing moutonesque et Emily Woof campe une Grace convainquante, même si je trouve son personnage un peu plus innocent et en tout cas moins agaçant que dans le livre. Bon par contre elle ressemble parfois tellement à Clothide Courau que c'en est troublant. Suspect

Dans le reste du casting on retrouve également et ça a été une très bonne surprise pour moi :
Jodhi May (la Anne Boleyn de The other Boleyn Girl version BBC) en Marty South
Cal Macaninch (l'écossais discret de Warriors et le vrai papa frappeur de Dear Frankie) en Dr. Fitzpiers
Polly Walker (Mrs Morrissey dans State of Play) en Mrs Charmond

C'est bien mis en scène, bien joué, fidèle, avec une belle musique mais je sais pas, j'ai quand même trouvé que cette adaptation manquait un peu de souffle. Et pour le coup, j'ai trouvé également que cette fois-ci, le réalisateur n'insistait pas assez sur la forêt, qui est presque un personnage à part entière du roman. Il y a très peu de plans qui nous la montrent dans toute sa splendeur et elle ne sert ici que de décors. Je sais bien que dans le roman elle m'avait gonflée mais là elle m'a manqué. Razz

Néanmoins, cela reste une adaptation très fortement recommandable, que je ne regrette pas d'avoir vue, même si elle est loin de figurer parmi mes préférées.

Et maintenant peut être que cela va décider mimidd à poster son avis, celui qu'elle nous promet depuis... au moins...
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Sam 24 Mai 2008 - 14:34

Eh bien figure toi que j'ai fini mon énième relecture de ce livre ce midi, que j'ai commencé à rédiger mon avis au brouillon, que je comptais revoir l'adaptation ce soir et poster mon avis demain. C'est fou ce qu'on est synchro lol!

Pour le moment, je dirais que mon avis sur le roman est un peu différent du tien (plus enthousiaste quoi ^^), mais je suis contente que tu aies quand même aimé Very Happy



EDIT :


Après un peu plus d'un an et plusieurs relectures, je prends enfin le temps de poster mon avis sur The Woodlanders .
Et pourtant, de tous les romans de Thomas Hardy que j'ai lus pour le moment, c'est mon préféré, celui que je peux lire et relire avec plaisir (J'adore Jude, mais bon, on ne peut pas dire que que c'est un roman qui se lit pour le plaisir, et encore moins en boucle Razz)



Dans ce roman, Thomas Hardy se penche sur de la petite communauté de Little Hintock, et en particulier sur les destins croisés de Grace Melbury, Giles Winterborne, le Docteur Fitzpiers, Mrs Charmond et Marty South.
Le roman débute avec le retour de Grace à Little Hintock, après avoir passé quelques années dans une pension à la ville. La jeune fille est littéralement adulée par son père, Georges Melbury, un important négociant en bois, qui a mis tout en oeuvre pour lui offrir ce dont il a cruellement manqué dans sa jeunesse, à savoir de l'instruction.
Mais cette ambition paternelle entre en conflit avec la promesse secrète qu'il s'est faite de marier Grace avec Giles Winterborne, un obscur cultivateur de pommes, en raison d'un préjudice exercé jadis à l'encontre du père de ce dernier. Pour ne rien gâter, le jeune homme, bien sous tous rapports, mais pauvre et inculte, est depuis toujours amoureux de Grace, son amie d'enfance. C'est donc avec étonnement mais grand plaisir qu'il accueille les tentatives du marchand de bois pour les rapprocher.
Mais tous ces beaux projets vont être bouleversés par l'intervention de Mrs Charmond, la chatelaine du coin, une jeune et jolie veuve qui s'ennuie à mourir dans sa propriété, et commence à s'intéresser de plus près à la petite communauté de Little Hintock ; ainsi que par celle d'Edred Fitzpiers, jeune médecin fraichement débarqué, compétent mais inconstant, avide de connaissances et de nouvelles rencontres.
C'est à tout ce remue ménage qu'assiste Marty South, une jeune villageoise qui aide Giles dans ses tâches de forestier et qui est davantage liée au jeune homme que par une simple histoire de bail ...




Comme je l'ai dit plus haut, j'ai adoré ce roman, qui figure dans mon panthéon à moi ^^.
Cà a été un vrai délice de me plonger dans la vie de cette petite communauté, car c'est bien d'une communauté dont il est question dans ce livre. Bien que Thomas Hardy s'attache particulièrement aux destins des personnages cités plus haut, il n'y a pas vraiment de personnages principaux, et si on devait en désigner un, ce serait la forêt.
Contrairement à Toxic, j'ai adoré les références champêtres, les descriptions des feuilles, des troncs, des branches, des pommes, de l'herbe, des petits écureuils et des petits lapins Razz . Thomas Hardy est un vrai poète, et il nous le prouve encore une fois dans ce roman. J'ai souvent tendance à lire très vite et en diagonale les descriptions qui s'éternisent, mais jamais avec Thomas Hardy . Il a la faculté de me transporter comme par magie dans son Wessex plus vrai que nature. En lisant sa prose, j'ai l'impression de me retrouver au beau milieu d'un tableau de Constable ou d'autres peintres paysagistes du XIXème dont j'ai oublié le nom (trop la flemme de ressortir mes cours sur l'histoire du paysage, mais j'ai en tête des tableaux bien précis Wink ).



Autre point pour lequel The Woodlanders est mon roman hardyen préféré : pour une fois, j'ai aimé tous les personnages, aucun d'eux ne m'a horripilé, malgré leur défauts.
J'ai aimé Grace, perdue entre deux mondes sans qu'aucun ne soit véritablement le sien. Je n'ai pas du tout trouvé qu'elle faisait enfant gâtée, et même si elle a un peu tendance à se laisser porter par le courant, j'ai beaucoup aimé son cheminement, ses remises en question, ses interrogations continuelles sur ses sentiments, son honnêteté.
Mr Melbury, partagé entre son désir de rectifier ses erreurs passées et celui de faire le bonheur de sa fille, bonheur qui passerait selon lui par l'instruction et la promotion sociale. J'ai trouvé très originale cette idée de départ, à savoir que Melbury, qui adore sa fille, rêve de lui voir épouser un gars totalement obscur ^^. Le pauvre, il essaie d'agir pour ce qu'il croit être le bien de sa fille, et tout lui revient en pleine face No
Giles, parfait en preux chevalier au coeur pur, mais qui après tout, est aussi un homme, qui a des faiblesses et commet des bourdes.
Edred Fitzpiers, qui se laisse emporter par ses "fantasmes", par tous ces trucs en "-isme", qui tue l'ennuie en s'amourachant d'une représentation projetée sur un objet convenable situé dans son champs de vision ^^, qui en a conscience, mais qui cède quand même à ses pulsions. Fitzpiers est ce qu'il est, mais je ne l'ai pas trouvé énervant comme certains autres personnages de Thomas Hardy. En fait, il m'inspire plutôt un mélange de pitié et de rire. La plume de Thomas Hardy fait mouche quand il s'agit de parodier la figure-type du romantique (au sens litéraire du terme)
Felice Charmond, seule/solitaire dans sa tour d'ivoire, femme fatale prise à son propre piège.
Marty South, qui apparait peu, mais reste néanmoins un personnage capital de l'histoire, à tel point que le roman s'ouvre et se ferme sur elle. Plutôt discrète, la plupart du temps, elle se fond dans le paysage qui l'entoure, mais peut être est ce là la raison pour laquelle Marty est si importante.
J'ai également beaucoup aimé la galerie des personnages secondaires, délicieusement croqués par Thomas Hardy, en particulier le vieux Creedle ^^


En ce qui concerne les thèmes abordés par le roman, on retrouve des thèmes chers à Thomas Hardy (le conflit nature/société par exemple), mais j'ai surtout adoré l'analyse psychologique des personnages, de leurs sentiments, de leurs motivations. Dans The Woodlanders, on trouve l'amour sous toutes ses formes, mais ses mécanismes sont décortiqués avec une tendre ironie. Foin de coups de foudre et de passions dévastatrices. Exceptés les sentiments éprouvés par Giles et Marty, l'amour n'est souvent que faux semblants, projections et fantasmes d'une vie Idéale, exacerbation de sentiments tels que la pitié ou la nostalgie. L'auteur détourne ici de manière subtile les clichés romantiques, et commence déjà à instiller les thématiques modernes qui atteindront leur paroxysme dans Jude (l'infidélité conjugale, le divorce, etc)
Tout cela donne une atmosphère particulière au roman , beaucoup plus en demi teinte que les autres oeuvres de l'auteur (attention, çà ne veut pas dire que tout est rose, c'est quand même du Thomas Hardy lol!). Une atmosphère douce amère donc, comme les pommes de Giles Razz, "allégée" par des scènes (tragi)comiques assez mémorables :
Spoiler:
 






Et maintenant, passons à l'adaptation. Là encore, surprise ! je ne suis pas vraiment de l'avis de Toxic lol! .

Citation :
Dans l'ensemble je dirais que c'est une bonne adaptation, très fidèle sauf sur la fin

Pour ma part, je n'ai pas trouvé que c'était une bonne adaptation, ni qu'elle était très fidèle. Enfin, disons qu'elle est fidèle autant qu'un résumé grossier peut être fidèle à une oeuvre extrêmement riche Rolling Eyes .
Lors de mon premier visionnage, j'ai été effarée par les coupes, les raccourcis, les omissions, les inversions de scène par rapport au roman affraid . Il faut dire que je n'avais pas non plus réalisé combien le film était court Razz . Dur de caser tout le livre dans un tel format, je suis consciente de ce défi. Mais bon ... c'est quand même un vrai carnage. Beaucoup de détails ont été changés, ce ne sont que des détails, mais Thomas Hardy a tellement bien imbriqué ces détails les uns dans les autres, il a construit son roman avec une telle minutie d'horloger que ces légères modifications changent totalement la donne (sans parler du final modifié). On ne comprend plus les motivations des personnages, les scène s'enchaînent mal, on sent qu'il manque des connections logiques (ou bien c'est seulement parce que j'ai lu le roman avant scratch ), les personnages sont assez plats, malgré la très bonne interprétation des acteurs. Le problème vient plutôt de la caractérisation simplifiée des personnages à mon avis. D'autant plus que le film est surtout centré sur Grace. Rufus ne correspond pas vraiment à l'idée que je me fais de Giles, je l'aurais plutôt vu dans le rôle de Fitzpiers, mais bon, c'est Rufus, je l'aimeeeuuuh quoi qu'il fasse . J'ai également bien aimé le reste du casting, mais comme je l'ai dit, les personnages ont été trop simplifiés, et j'ai préféré de loin les personnages crées par Thomas Hardy No
J'ai également été déçue de ne pas retrouver telles quelles des scènes que j'avais adoré dans le roman, à commencer par les retrouvailles de Giles et Grace à Sherton Abbas, sous le pommier ^^.
J'ai vraiment eu l'impression que l'adaptation avait survolé le roman No


En revanche, j'ai beaucoup aimé la musique (j'ai même acheté la BO ^^) et les paysages, même s'ils auraient pu être mieux, et mieux mis en avant. Je me rends compte que je suis un peu dure avec l'adaptation Rolling Eyes . Sans doute parce que j'ai adoré le roman. Mais malgré tous ses défauts, je l'ai quand même regardée plusieurs fois, avec plaisir. Beaucoup de passages m'ont touchée, et quand je repense à l'adaptation, c'est plutôt de manière positive.
Et puis faut dire que c'est aussi la seule adaptation disponible du roman (il existe bien une mini série en 4 parties datant de 1970, mais elle est introuvable, et personne ne sait rien dessus Evil or Very Mad )
Je ne regrette pas vraiment de l'avoir vue, mais je ne dirais pas non à une nouvelle adaptation dans un format plus adapté, bien au contraire





Pfiou, voilà, j'ai fini de poster mon avis. Vous l'aurez attendu longtemps celui là, toutes mes excuses Embarassed

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
C de Villemer
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 525
Age : 59
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Sam 24 Mai 2008 - 17:18

Mimmid,

Magistrale démonstration cheers , tu as suscité l'envie, en tout cas la mienne !

j'aime les descriptions, les arbres et les paysages (j'avais adoré ceux de "Loin de la foule déchainée" et le style d'HARDY) et là il y a comme une évidence à study .

Par contre, je crois que j'attendrai pour le DVD Wink
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Dim 25 Mai 2008 - 13:24

Je suis contente de t'avoir donné envie de lire ce roman cheers
Je ne comprends pas pourquoi il est aussi méconnu, alors qu'il est vraiment magnifique sunny

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3230
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Dim 22 Fév 2009 - 17:00

Petit remontage de topic qui va faire plaisir à mimidd Razz

"Les Forestiers" sort en poche chez Phebus Libretto le 16 avril 2009. Arrow

Alors vous n'aurez plus d'excuse Evil or Very Mad pour ne pas le lire Twisted Evil ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Dim 22 Fév 2009 - 17:08

Yep, excellente nouvelle cheers . Merci pour l'info Muezza, j'espère que certain(e)s se laisseront tenter

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 34
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Dim 22 Fév 2009 - 18:40

Moi je me laisserai tenter sans la moindre hésitation Razz Les Forestiers est un roman qui me tente depuis un moment. Je suis ravie qu'il sorte enfin en poche (en plus, j'aime beaucoup les Libretto !)

Merci pour l'info Muezza sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
kary
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 32
Localisation : perdue dans ma bibliohèque
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Mar 9 Juin 2009 - 14:25

Aaaah honte sur moi... Je n'arrive pas à bien avancer Les Forestiers alors que d'habitude je dévore les Hardy !!! affraid

Je trouve que l'histoire met du temps à démarrer et les (nombreux) personnages me paraissent un peu lointains (surtout Grace)... pale Bon je fais confiance à Hardy pour qu'il me captive bientôt !! study
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Mar 9 Juin 2009 - 15:40

J'espère que la suite va davantage te plaire ... Je commence à me poser des questions pale . Suis-je la seule à aimer adorer ce roman ? confused

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50449
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Mar 9 Juin 2009 - 16:51

Je pourrai bientôt te le dire, car je viens de ma le commander !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50449
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Ven 19 Juin 2009 - 18:50

Mimidd, console-toi, tu n'es pas seule à aimer les forestiers ! Je n'irai pas jusqu'à adorer, mais je l'ai lu avec beaucoup de plaisir, je ne m'y suis jamais ennuyée, je ne trouve pas du tout que l'introduction soit longue, j'ai accroché dès le début.
Ce que j'ai trouvé captivant et fort, c'est l'atmosphère de ces bois profonds et sauvages, denses, humides, moussus et feuillus en été, décharnés et grinçants en hiver. Hardy a recréé là une nature forte. Ses descriptions de l'automne, de Giles éclaboussé de cidre et de pépin de pommes, tel un dieu païen des vergers et des bois est frappante. Ah ! si ça avait été moi à la place de Grace !! J'aurais sûrement préféré cet homme à ce freluquet de docteur ! lol!
Et c'est là que j'accroche moins à Hardy : ses personnages !! Je n'arrive jamais à vraiment les comprendre, les aimer. Ils se mettent toujours dans des contradictions existentielles qui font qu'ils se gâchent la vie comme à plaisir : le père de Grace, jouant ici le rôle du Destin dont Hardy aime à accabler ses personnages, s'est mis en tête de faire de sa fille une demoiselle éduquée, sans se rendre compte qu'il va la déclasser, surtout qu'il l'a engagée avec Giles, un homme de la terre et des bois. D'ailleurs, quelle idée saugrenue que cet engagement !! Comme si cela pouvait corriger le tort fait au père de Giles ! Et quel tort ! Sa fiancée l'a préféré ! Et alors ? Bref, avec une obstination de mule, il veut marier sa fille à Giles "en compensation". Giles aime la jeune fille avec qui il a grandi, mais à son retour du pensionnat, il sent la différence qu'il y a maintenant entre eux. Et là, vraiment c'est incroyable : Grace est d'accord, elle a une grande affection pour Giles, elle accepte tout à fait l'idée de l'épouser, lui l'aime, et patatras ! Voilà le père qui change d'avis !!! Avec maintenant la même obstination, il veut maintenant pour sa fille un Monsieur, poussant même l'exagération jusqu'à souhaiter qu'elle en arrive un jour à ne plus vouloir le reconnaître dans la rue !
Spoiler:
 
Pour Grace, elle est jeune, elle obéit à la volonté du père, cela peut se comprendre, et encore !! Elle épouse le docteur à son corps défendant ! Elle ne l'aime pas, son père l'y pousse presque de force, la vanité et la bêtise de cet homme sont confondantes !
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Ils avaient tout pour être heureux, ces gens-là : de l'argent (le père est bien à l'aise) une réputation (personne ne fait le cidre ou ne plante ses arbres comme Giles !) la beauté et l'amour, et il faut que tout aille de travers !
Est-ce le Destin ? N'est-ce pas plutôt la sottise et l'orgueil ?
En tous cas c'est un très beau livre, car tout en gourmandant tout au long les personnages, je ne les ai jamais lâchés, et ils m'ont intéressée jusqu'au bout !! lol!
Edit :
Je viens de lire tout ton commentaire, Mimidd, car je ne les lis qu'après avoir donné le mien et heureusement ! je n'aurais rien trouvé à dire !! je suis tout à fait d'accord : la mécanique d'horlogerie de la psychologie des personnages (même si j'ai envie de les secouer !) et surtout surtout : la nature, la forêt, moi, j'adore !! Et je ne crois pas que j'achèterai le DVD, car rien qu'à l'idée que la fin est changée, j'en frémis d'horreur !! affraid lol!


Dernière édition par clinchamps le Ven 19 Juin 2009 - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6707
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Ven 19 Juin 2009 - 19:01

Et voilà, tu me fais hésiter. J'avais décidé d'accorder une deuxième lecture à hardy dont j'ai abandonné Jude l'Obscur pour cause d'incompatibilité totale de caractère avec Jude et sa presque femme. J'avais plus ou moins en vue les Forestiers (déformation professionnelle sans doute) mais... les personnages et le sort qui leur est réservé n'ont pas l'air très attirants d'après ce que tu écris.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50449
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Ven 19 Juin 2009 - 19:11

Au contraire, missAccacia, c'est un livre tout à fait passionnant et prenant, par l'engrenage des intentions, des désirs, des sentiments des personnages. C'est Hardy, alors ce n'est pas gai, mais c'est loin d'avoir la noirceur de "Jude" ! Et l'écriture est très belle. Je te conseille tout à fait d'essayer, mais c'est vrai que j'avais tout le temps en parallèle dans l'esprit ce qui aurait pu se passer, qui aurait été tout aussi vraisemblable mais qui aurait été heureux ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
safira
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Mar 23 Juin 2009 - 12:23

Je viens de finir le livre et j’ai beaucoup aimé !
Tout d’abord, j’aimerais dire bravo à mimidd pour son commentaire très pertinent !

Tout comme toi, j’ai aimé la description de la vie forestière.On a vraiment l’impression que c’est un monde à part.
Quant à Giles Winterborne et Marty South, ils font corps avec cette forêt. « Ils en déchiffraient le langage, incompréhensible pour d’autres », « quand le vent chantait dans les branches, ils savaient de très loin en identifier l’essence », « ils étaient pénétrés de leur mystère les plus subtils ».
Quand Grace comprend cela, elle se rend compte que Giles et Marty étaient faits l’un pour l’autre.
D’ailleurs, la fin nous montre bien qu’ils sont tout les deux des cœurs fidèles.C’est la raison pour laquelle j’ai été touchée par ces deux personnages.


[
Citation :
quote="mimidd]

Edred Fitzpiers, qui se laisse emporter par ses "fantasmes", par tous ces trucs en "-isme", qui tue l'ennuie en s'amourachant d'une représentation projetée sur un objet convenable situé dans son champs de vision ^^, qui en a conscience, mais qui cède quand même à ses pulsions.

Je suis tout à fait d’accord.D’ailleurs je ne le crois pas du tout sincère lorsqu’il cherche à reconquérir Grace. No

Et je n’étais pas du tout étonnée qu’il tombe sous le charme de Mrs Charmond.Je m’en doutais dès le début ! Ils sont du même monde.Ils sont tous les deux égoïstes et inconstants. Evil or Very Mad Mrs Charmond en a payé le prix et Edred n’était pas loin non plus d’en faire les frais (l’épisode du piège,
Spoiler:
 

J’ai trouvé la fin avec Marty bouleversante. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Jeu 25 Juin 2009 - 19:56

Merci d'avoir posté votre avis Clichamps et Safira ! Very Happy
(désolée, je réagis un peu en retard, mais j'avais lu vos avis vite fait quand j'étais au boulot Rolling Eyes , pensant y répondre une fois rentrée chez moi, et çà m'est sorti de l'esprit )


Je suis super contente de voir que vous avez aimé ce roman cheers (je commençais à me sentir un peu seule Laughing ), et votre enthousiasme me donne envie de me replonger dedans study


Clinchamps a écrit:
En tous cas c'est un très beau livre, car tout en gourmandant tout au long les personnages, je ne les ai jamais lâchés, et ils m'ont intéressée jusqu'au bout !!
Razz (mais c'est pas faux ^^)

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
kary
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 32
Localisation : perdue dans ma bibliohèque
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   Mer 1 Juil 2009 - 14:07

J'ai fini le roman et j'ai assez aimé mais il ne sera pas mon préféré de Hardy. En fait j'ai trouvé les personnages assez distants. Et je dirais presque que cette fois-ci je ne me suis attachée à aucun d'eux, contrairement aux autres romans de Hardy (Henchard, Elizabeth-Jane, Tess...) Mais le roman décrit en effet très bien l'ambiance forestière. Je viens de me rendre compte que ce qui manque au roman est la réaction du lecteur à la fin de la lecture (en tout cas de mon côté). La fin ne m'a fait ni chaud ni froid alors que je sais que je réagis toujours à la fin d'un roman de Hardy ("rrraaaah c'est dégueulasse !!!" - pour Jude ; "quel destin elle a eu cette pauvre Tess !!" ;
Spoiler:
 
- pour Le Maire de Casterbridge)

Cependant, pour la fin, j'ai été assez déçue par Grace à vrai dire, et pourtant je trouvais que Fitzpiers était le personnage le plus intéressant.

Voilà, voilà, mais sinon je serai curieuse de voir l'adaptation !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les forestiers (The woodlanders)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les forestiers (The woodlanders)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bouton militaire à la grenade Chasseurs Forestiers 1882 à 1914
» Crampons forestiers
» Les appareils débusqueurs forestiers
» La Saussaye
» Le Chemin de la Calonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs) :: Thomas Hardy-
Sauter vers: