Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Passion : généalogie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
sanglard34
Riche célibataire


Nombre de messages : 102
Age : 46
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/09/2015

MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Dim 26 Juin 2016 - 12:29

Je suis tombée par hasard sur ce topic lequel, en tant qu'archiviste départementale je ne pouvais ignorer ! lol!(les généalogistes constituent aujourd'hui la majorité des usagers des Archives)
Personnellement, la généalogie, quand elle est une collection de noms et de dates m'ennuie prodigieusement. En revanche, lorsque l'on recherche des tranches de vie, cela devient plus intéressant et pour cela, rien ne vaut la consultation des registres de notaires surtout avant le XIXème, où il y a plus d'anecdotes qu'après (je recommande particulièrement la fin du Moyen Age ou le XVIème siècle à celles qui savent lire les actes pour leur truculence).
En revanche, ne vous laissez pas avoir par ceux qui vous disent (ou vous promettre) remonter au XIIème siècle :
Petit Faucon a écrit:
Il y a des gens qui arrivent à remonter jusque vers 1200
: à part ceux qui sont de familles de noblesse ancienne (et encore...) c'est quasiment impossible : il n'y a que très peu d'actes (le notariat ne se généralise dans le Midi qu'à la fin du XIIIème siècle et plus tard au nord de la France ; les noms de famille ne se figent souvent qu'au XIVème). Les généalogistes professionnels ou non ont des trucs pour faire remonter très haut mais c'est du pipeau. J'ai même eu quelqu'un un jour qui m'a expliqué sérieusement remonter à Ramsès II ce qui m'a laissé quelque peu sceptique (allez savoir pourquoi...lol!)
Perso, je préfère travailler sur la généalogie foncière: je trouve plus rigolo d'écrire l'histoire de la maison de famille dans le Cantal que d'avoir une liste de noms dont pour la plupart je ne connais pas la vie.
La généalogie aujourd'hui peut largement se faire à la maison avec beaucoup d'archives en ligne. Il suffit d'un peu de méthode et beaucoup de patience. Mais si vous voulez remonter au delà du XVIIIème siècle, il faudra vous mettre à la paléographie (quasiment tous les services d'Archives départementales en proposent des cours). C'est un passe temps qui en effet demande beaucoup de temps, ce qui explique le nombre de retraités qui le pratique. Mais c'est un excellent media de dialogue intergénérationnel et les enfants - du moins les miens ! - adorent qu'on leur raconte l'histoire familiale.
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20708
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Dim 26 Juin 2016 - 12:55

Sanglard a écrit:
quelqu'un un jour qui m'a expliqué sérieusement remonter à Ramsès II

Là il était allé voir une cartomancienne lol!

C'est vrai aussi que les transmissions d'héritage par les notaires racontent beaucoup, et en général l'écriture est magnifique et le style particulier propre aux notaires de certaines époques est souvent savoureux ou parfois inintelligible actuellement, la langue a changée, encore que un acte norarié c'est pas toujours agréable à lire.
Revenir en haut Aller en bas
sanglard34
Riche célibataire


Nombre de messages : 102
Age : 46
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/09/2015

MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Dim 26 Juin 2016 - 13:56

Non, il n'était pas aller voir une cartomancienne mais plutôt un généalogiste professionnel : ils ont des astuces pour vous faire sauter des générations et vous faire arriver qui à Charlemagne, qui à Ramsès qui à un pape (!)... Comme à partir d'un moment il n'y a plus de sources, tout est possible ... Et c'est plus vendeur que de s'arrêter au milieu du XVIIIème siècle avec une fille mère fille d'ouvriers agricoles...
Pour ce qui est des notaires ce n'est pas tant dans le style qu'ils sont intéressants que dans le contenu : comme tout le monde - du moins dans le Midi, pays de droit écrit - allait chez le notaire pour n'importe quel motif, on trouve tout chez le notaire (comme à la Samaritaine...) : de la location de la vaisselle en argent à son voisin pour le mariage de sa fille (acte du XVème) à la relation de l'arrivée d'un éléphant à Lunel au début du XVIIème siècle ou celle d'un tremblement de terre à Lautrec en 1661. Le plus dôle que j'ai trouvé : un divorce chez des protestants originaires de St Affrique en 1580 : l'épouse, une maîtresse femme manifestement, ne pouvant pas avoir d'enfant avec son deuxième mari, exige un divorce pour pouvoir se remarier et essayer avec un troisisème (manifestement elle n'admet pas que cela peut venir d'elle... lol! ) ; le mari, apparemment épuisé, est prêt à tout et reconnaît tout ce qu'elle veut : et le dit mari reconnaît que c'est de son fait, qu'il est impuissant et frigide[si]... Jamais dans un acte du prude XIXème ou même aujourd'hui nous aurions ce type de détail ! C'est pourquoi la lecture des actes notariés, souvent fastidieuses de prime abord est souvent passionnante, notamment au XVème et XVIème siècles. study
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20708
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Dim 26 Juin 2016 - 14:26

lol!  j'aime bien l'idée de Ramses, surtout chez nous  

ton anecdote m'en rappelle une autre, trouvée dans des archives par ma tante lorsqu'elle consultait pour la famille de son mari.

Un haut dignitaire de la vallée du Grésivaudan était connu pour pratiquer le droit de cuissage sur les filles de son fief qui allaient se marier...  puis il venait à la noce donnait une dot. Le pauvre marié même si sa fiancée avait fait Pâques avant Rameau avec un autre était muselé à défaut d'être content, de l'argent s'est bon à prendre surtout lorsqu'on est un pauvre paysan.

Puis, s'il naissait un petitou, le couple allait voir le curé du village qui allait voir le Seigneur le curé l'obligeait à demander pardon à Dieu   à accepter d'être le parrain, et subvenir aux besoins de sa ou son filleul un temps. Ensuite, offrir un cadeau.   le tout avec signature du curé, des parents et du sire en question sur le registre de la paroisse avec témoins aussi.

Subvenir aux besoins, c'était fournir une sorte de layette, et pour cadeau, il ne se foulait pas le bonhomme avec la forte mortalité infantile de l'époque (fin XIXe), il offrait son image peinte sur une planche de sapin et l'offrait.

C'est ainsi que se terminait l'histoire.  Ma tante rigolait en recopiant le récit et l'a lut à toute la famille.

Un jour,  j'avais vers mes 30  ans, un de mes cousins s'était caché dans une cave à vin il avait fait une bêtise. Derrière un tonneau, il sort une planche pleine de crasse et toiles d'araignée. Son butin en main, il sort, le montre à son voisin, qui lui dit :

- Tiens tu as trouvé le parrain du village et se met à rire et dit, suis moi.

- J'ai le même, il l'accompagne dans son étable, prend le tableau, et oui, c'est bien lui le sacripant et il ne mérite que de voir le cul de nos vaches quand ce n'est pas le nôtre, comme chez Jeandron qui l'affiche dans sa cabane au fond du jardin.    

Et de lui raconter comment il avait engrossé une de ses arrières tantes, jolie et pinpante, alors qu'il devenait barbon, on a la postérité que l'on mérite   tant dans la légende vivante que sur le parchemin.
Revenir en haut Aller en bas
sanglard34
Riche célibataire


Nombre de messages : 102
Age : 46
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/09/2015

MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Dim 26 Juin 2016 - 15:05

Fée Clochette, si ces histoires t'intéressent, il faut les chercher dans les archives judicaires (série B) pour les déclarations de grossesse ou les procès contre les séducteurs ou en série G, archives de l'officialité (même chose mais c'est la justice ecclésiastique) : ce sont essentiellement des archives du XVIIIème, donc assez faciles à lire
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20708
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Dim 26 Juin 2016 - 18:22

Merci sunny
Revenir en haut Aller en bas
sanglard34
Riche célibataire


Nombre de messages : 102
Age : 46
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/09/2015

MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Lun 27 Juin 2016 - 19:30

Pas de quoi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Mar 5 Juil 2016 - 16:07

Merci d'avoir remonté ce topic, j'arrive un peu après la bataille Wink .

Fée clochette, merci d'avoir parlé de tes recherches, et aussi du document écrit sur la famille de ton mari.

En fait, depuis mon premier post sur ce sujet si passionnant  mais si prenant de la généalogie, c'est ce que je cherche à faire : tenter  de rendre vivante l'époque où ont vécu ces personnes dont les mémoires ne se souviennent plus, et essayer de raconter la vie de ces époques, les coutumes, les enfants, etc ... en gros, rendre vivants des personnages morts, et permettre aux enfants de réapproprier leur passé, même si c'est tronqué voire faussé ...

Je me suis fixée comme but les 4 branches des 4 grands-parents de mon mari, et en gros ma période couvre les années 1780-1920
J'ai réussi à écrire un petit topo sur une des 4 branches, avec liste des noms et des enfants bien sûr, mais aussi présentation des villes d'origine avec photos et cartes postales d'époques, copie d'affiches, ... et copie de dossier de naturalisation. C'ets un gros travail, et je pense que j'ai besoin d'au moins 2 autres années pour venir à bout du travail ; d'autant que la généalogie fonctionne par immersion (en ce qui me concerne, en tous cas), c'est-à-dire que je ne peux en faire 2 heures de temps en temps, il me faut du temps pour m'immerger et du temps d'immersion pour pouvoir synthétiser ...

Sanglar34, merci de ton point de vue de professionnelle sur les mines que constituent les archives départementales et nationales, et je comprends parfaitement ce que tu dis sur l'histoire des lieux ; d'ailleurs de nombreux écrivains ont été inspiré par l'idée de raconter un lieu à travers les bouleversements de l'histoire.

Enfin, je voulais parler d'une émission que vous avez peut-être vue, et qui m'a vivement intéressée : il s'agit de Retour aux sources sur F2, et qui suivait l'acteur François Berléand sur les traces de ses grands-parents paternels jamais connus, jusqu'à Odessa et Chisinau en Moldavie ; on voyait les recherches aux archives nationales pour les dossiers de naturalisation, et la recherche de photos, de témoignages, de lieux, j'ai trouvé que c'était très intéressant et émouvant.
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20708
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Jeu 7 Juil 2016 - 9:12

Petit Faucon a écrit:
Je me suis fixée comme but les 4 branches des 4 grands-parents de mon mari,

bon courage et à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Jeu 7 Juil 2016 - 9:47

Merci Fée Clochette I love you
Revenir en haut Aller en bas
Nefelibata
Riche célibataire


Nombre de messages : 142
Age : 34
Date d'inscription : 03/12/2015

MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Jeu 7 Juil 2016 - 19:23

cheers  Bravo à toutes celles qui entreprennent ces longues recherches !  
sunny  C'est un magnifique cadeau à offrir aux jeunes générations. sunny
Je me souviens d'avoir vu l'émission évoquée par Petit Faucon, mais l'invitée était alors Clémentine Célarié.
Elle était effectivement très touchante et prenante, mêlant la petite histoire à la grande.

Que vos recherches soient fructueuses ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passion : généalogie   Aujourd'hui à 13:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Passion : généalogie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La poésie, ma passion.
» ANTIC'AGRI a longages (organisé par "LABOUR PASSION")
» La lecture, ma passion
» PASSION - CHEVRONS
» Passion de Sable, de Rebecca Moleray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Autres passions-
Sauter vers: