Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Philip ROTH

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7391
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Mar 26 Juin 2018, 22:05

C'est un très bon livre,Ysabelle, je l'ai vraiment apprécié. J'ai vu sur les posts précédents que pas mal de lectrices n'ont pas accroché ; Roth a un style précis, intelligent, parfois provocateur, qui peut désarçonner ; je ne sais pas si il te plairait, mais comme tu as aimé le documentaire qui était une longue interview , je pense que tu aimerais ce livre. sunny
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 8096
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 28 Juin 2018, 11:11

Petit Faucon a écrit:
Je vois sur le topic des lectures que tu as mis de côté La tâche, esperluette !

Le roman ne me déplaisait pas foncièrement, c'était plus un problème d'incompatibilité d'humeurs entre ce livre et ce moment de ma vie disons. Laughing
Mais je vais y revenir, j'ai arrêté là exprès car je venais de finir la première partie et qu'il sera plus facile de reprendre là qu'en plein milieu d'un chapitre. Par contre je ne sais pas si cela sera dans quelques semaines ou mois. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7391
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 02 Aoû 2018, 16:57

Je poursuis avec Philip Roth ; j'ai lu Nemesis, et j'ai prévu de lire ensuite Portnoy, afin de respecter la progression suggérée par esperluette Wink .

Nemesis est le dernier livre publié par Roth, je crois, il date de 2010.
L'ambiance du livre est mélancolique, même si j'ai ressenti la même colère (atténuée) que dans La tâche devant l'injustice, ici l'injustice de la maladie, qui touche des enfants, les estropie ou les tue ; il s'agit de la poliomyélite, avant l'invention du vaccin dans les années 50.
La culpabilité est le grand thème de ce roman ; le héros, un jeune professeur de sport de 22 ans travaille pour la ville de Newark, sur un des terrains de sport d'un quartier pauvre de la ville ; c'est l'été caniculaire, les jeunes s'ennuient, les filles sautent à la corde du matin au soir pour s'occuper.
La polio se répand dans la ville, puis dans le quartier, sans qu'on sache comment elle se propage, et les élèves du jeune prof sont touchés.
Finalement, le jeune professeur l'attrape aussi, mais en vient à se persuader qu'il a contaminé plusieurs enfants ; ce sentiment fera de lui un homme détruit, il ne s'en remettra pas.
Un livre assez philosophique, je trouve ; sur les choix que l'on fait, de se sentir coupable, de se faire du mal, de renoncer à une vie "normale" par abnégation, d'assumer d'être un "type bien". C'est un roman assez court, mais très intéressant et intelligent.
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5659
Age : 59
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 02 Aoû 2018, 19:41

Merci pour cet avis Petit Faucon.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7391
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 04 Oct 2018, 17:59

Comme convenu avec moi-même Razz Razz  je viens de lire Portnoy et son complexe, traduction ratée de Portnoy's complain.

J'ai beaucoup aimé le livre, qui est effectivement très drôle et plein d'autodérision.
Je comprends qu'à sa publication il y a plus de 50 ans il ait pu faire scandale, et qu'il ait marqué son époque.
Le livre est un monologue à voix haute d'un homme de 33 ans, qui s'adresse à son psy, et qui lui détaille toutes les raisons qu'il a d'avoir des difficultés à réussir sa vie personnelle (il considère sa vie professionnelle comme réussie).
Toute la partie sur son enfance est très drôle et j'ai eu en effet quelques fous rires. La 2e partie est teintée quand même d'amertume, et on sent qu'il rit jaune lorsqu'il évoque ses compagnes et les échecs de ses tentatives de vie à 2, et qu'il explore le couple ; cette partie-là est plus grave bien que toujours pleine d'ironie et de dérision.
Au final, un livre à lire, et qui permet de comprendre pas mal le fonctionnement de l'homme quand on est une femme (je parle de mon cas Razz ).
Je ne sais pas si c'est mon préféré de Roth, mais c'est un livre réussi.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 8096
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Ven 05 Oct 2018, 13:33

Je suis ravie que tu aies aimé Portnoy, Petit Faucon ! Very Happy
Ce roman m'a également appris ou confirmé des choses sur le fonctionnement des hommes. Laughing Je pense que c'est un livre que je relirais, j'en ai vraiment un excellent souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philip ROTH   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philip ROTH
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Philip Roth.
» Philip Roth
» Philip ROTH - Le sein
» Philip ROTH - Suggestions
» Philip ROTH (Etats-Unis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: