Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Philip ROTH

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 41
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Philip ROTH   Mer 21 Mar 2007 - 18:52

Prix médicis étranger 2002, considéré en 2002 comme le meilleur livre étranger par les auditeurs et les critiques du Masque et la Plume, et un quatrième de couverture qui semblait passionnant :

Amazon.fr a écrit:
Portrait d'une Amérique à la fois profonde et proche. Voilà le dessein de Philip Roth. Un portrait brossé sans mise à quatre épingles et à travers la figure centrale d'un professeur d'université, Coleman Silk, juif et noir à la peau claire, âgé de soixante et onze ans, accusé à tort de racisme puis à qui l'on reproche d'entretenir une relation avec une femme de trente-quatre ans, illettrée et agent d'entretien. De quoi faire tache dans la bonne conscience américaine, dans les Berkshires, où "il reste des gens, des péquenots comme des universitaires, qui n'auront jamais le bon goût de renoncer à leurs vieilles valeurs pour se mettre au pas de la révolution sexuelle. Des pratiquants étriqués, des maniaques des convenances."


J'avoue que j'ai acheté La tache quasiment les yeux fermés. Et j'aurais mieux fait de les ouvrir un peu plus. C'est le premier livre de Philip Roth que je lis et je pense que je ne vais pas pousser plus loin l'exploration de l'univers de cet auteur. No

Au niveau de l'histoire en elle même, La tache nous livre un portrait de l'Amérique au travers des destins croisés de plusieurs personnages :
Coleman Silk, ancien doyen de l'université d'Athena, limogé de son poste pour avoir traité des étudiants noirs de Spooks, pouvant se traduire par fantômes autant que par zombies. Il vit maintenant une relation clandestine avec une femme de ménage de l'université ayant la moitié de son âge. Mais Coleman a en lui un lourd secret qui pourrait apporter un éclairage nouveau à cette affaire.
Faunia Farley, maîtresse de Coleman Silk, sauvage, illettrée, elle cache elle aussi un lourd passé.
Les Farley, l'ex mari de Faunia, vétéran du Vietnam ne se remettant ni de la guerre du Vietnam, ni de la mort de ses enfants qu'il attribue à l'infidélité de sa femme
Delphine Roux, jeune professeur de l'université d'Athena ayant joué un rôle important dans l'éviction de Coleman Silk.

Au travers de ces personnages, c'est donc un témoignage sur les apparences trompeuses, sur le mensonge, sur l'hypocrisie et la pudibonderie, sur le fait qu'à force de mentir aux autres on finit par se perdre soi même. La thèse est plutôt intéressante et je ne serais pas surprise de n'en avoir saisi qu'une infime partie. Malheureusement je n'ai pas accroché du tout au livre.

Tout d'abord j'ai trouvé les personnages quasi tous détestables. Mad
Coleman Silk est un monstre d'égoisme et même la révélation surprenante de son passé m'a profondément ennuyée.
Faunia Farley est selon moi la représentation même d'un fantasme masculin mais qui n'a pas d'incarnation réelle : celui d'une femme qui ne rechignerait jamais à satisfaire tous les désirs de son (vieil) amant, sans jamais remettre en cause la supériorité intellectuelle du Mâle, sans jamais se plaindre et surtout sans jamais vouloir poser de question. Je n'ai jamais cru à sa relation avec Coleman Silk et je dirais même que je n'ai jamais cru au personnage lui même. Philip Roth est l'objet de critiques véhémentes des mouvements féministes américains et sans l'accuser de sexisme, j'avoue que le terme de vieux cochon a plusieurs fois traversé mon esprit à la lecture de ce roman. Mad
Les Farley est quant à lui un ancien vétéran traumatisé : comme c'est original Rolling Eyes
Il n'y a guère que Delphine Roux et les dommages collatéraux de la vie de Coleman (sa famille, ses enfants) qui m'aient intéressée. Mais ils sont peu présents dans le roman et souvent traités à l'emporte pièce.

Quant au style : bonjour l'angoisse ! Certes il y a du vocabulaire et certaines tournures brillantes. Et oui il y a des références et je n'ai peut être pas tout compris. Mais c'est d'un lourd ! Roth a systématiquement recours à l'énumération et le tout est pompeux voire parfois franchement chiant.

Alors voilà, je ne recommande pas ce livre mais comme l'auteur est assez connu et que j'ai passé un bon mois dessus, je me disais qu'il était tout de même intéressant d'ouvrir un topic. lol!
Et si quelqu'un l'a lu et qu'il n'est pas du tout du même avis que moi, je serais absolument ravie qu'il m'éclaire ma lanterne.
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
nephtis
Ethereal Wings on the Nile
avatar

Nombre de messages : 9123
Age : 53
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Mer 21 Mar 2007 - 20:51

Je ne l'ai pas fini, je n'ai pas aimé le style décousu de Roth et son histoire tiré par les cheveux

Et je reste encore étonnée du succes de son livre.

J'ai trouvé le tout creux, sans consistance, et surtout invraisemblable, les personnages sont détestables, et "miteux".
Impossible de m'accrocher au héros ennuyeux,et fat . Il m'est dificile de poursuivre une lecture quand les personnages ne me séduisent pas, là dessus un style "tape à l'oeil" qui se veut intellectuel, et qui sombre dans le ridicule.

Non, vraiment je n'aime pas ce livre et ne le conseillerai pas !
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23768
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Mer 21 Mar 2007 - 22:00

Motivée par le courage de Toxic, qui a pris la peine de nous faire un commentaire aussi détaillé sur un livre qu'elle n'a pas apprécié, j'ai tout de même pris la peine d'aller chercher dans ma bibliothèque le livre de Roth que j'ai essayé de lire et dont j'avais oublié le titre. Il s'agit d'Opération Shylock.

Pour info, la quatrième de couverture :
Citation :
En face de Philip Roth, personnage central de cette confession, un deuxième Philip Roth, un homonyme, un imposteur. Et ce sosie parfait, ce double monstrueux, s'est mis en tête de faire retourner "chez eux" (...) les Juifs venus d'Europe vivant en Israël.
Tout se noue en quelques jours à Jérusalem, pendant le procès de John Demjanjuk, un Ukrainien alors suspecté d'être le "bourreau de Treblinka". Ajoutons que Philip Roth relève d'une profonde dépression, qu'il se fait passer pour le Philip Roth qu'il n'est pas, et que le Mossad s'en mêle...

A première vue plutôt intéressant, m'avait-il semblé, et d'ailleurs également encensé par la critique. J'ai abandonné au bout de 122 pages exactement (le marque-page y est encore) sur 650, lassée par le style qui est exactement tel que tu le décris.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 41
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 22 Mar 2007 - 19:22

Bon ben ça me rassure parce que je commençais à me dire qu'il y avait vraiment quelque chose qui m'avait échappé pour que je trouve ça nul alors que toutes les critiques étaient si élogieuses. Suspect

C'est d'ailleurs marrant qu'on se retrouve encore toutes les 3 sur ce topic alors que j'avais acheté ce livre bien avant de connaître The Inn at Lambton. Comme quoi si cat n'avait pas créé le forum, on se serait peut être retrouvées dans le club des anti Philip Roth Laughing !

Par contre je vois que je suis la plus persévérante du lot car je suis venue à bout des 480 pages de ce livre !
(y a qu'un livre que j'ai pas fini pour l'instant et c'était le Prix Pullitzer 2002... Très mauvaise année 2002 pour les prix littéraires !).
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Oz
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Philip ROTH   Lun 9 Avr 2007 - 16:00

Bon, à mon tour d'amener mon grain de sel sur La Tache.
Premièrement, j'ai réussi à le terminer mais c'est vraiment pour les mêmes raisons que tout le monde - je ne comprenais pas qu'un livre aussi apprécié par la critique ne puisse me plaire plus que cela... Mais enfin bon, moi je l'ai terminé...
Il faut dire que cette histoire de racisme m'a particulièrement touché: en effet, il y a eu un cas de "racisme" à mon lieu de travail et il est vrai que quand on connaît une partie des tenants et aboutissants, on ne peut qu'être révolté par ces prétendus plaignants qui se croient accusés de racisme ou qui inventent de toutes pièces une histoire de racisme pour se venger. Donc c'est vraiment un intérêt particulier pour ce cas de racisme qui m'a permis de persévérer et de finalement achever ce bouquin.
Parce qu'il faut bien l'admettre, le cas de racisme invoqué dans La Tache doit représenter un bon 99% des cas invoqués: complètement infondé et fabriqué.
Je sais que je dois choquer bon nombre de personnes en étant aussi brutal mais l'étiquette de "raciste" est le genre même d'étiquette qui me rend malade, car une fois l'étiquette "collée" il est absolument et complètement impossible de s'en défendre et encore moins de s'en défaire. Et il n'y a rien de moins tangible qu'une accusation de racisme!
Pour revenir au bouquin, Coleman Silk ne se défait donc jamais de l'accusation et cela ruine sa carrière professionnelle. Bien sûr, il n'y a pas que ça, le bouquin est assez touffu tout de même mais c'est la trame que j'ai suivi tout au long du livre. Il choisit de ne pas utiliser la seule défense qui aurait pu le sauver (sa propre négritude) mais cela démontre bien la futilité - et la destruction que cela peut provoquer - de ces accusations de racisme.
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 41
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 12 Avr 2007 - 20:22

Bon ben apparemment personne n'a encore trouvé la clé du succès critique de ce livre. Doit bien y avoir quelque chose pourtant. scratch
Concernant la thèse du racisme, j'avais trouvé l'idée de départ du livre absolument brillante. Seulement cette idée qui est dévoilée en entier en quatrième de couverture et qui a été l'argument de vente et de communication du livre, ne doit représenter au grand maximum qu'un quart de l'histoire. Et le reste est vraiment Sleep
Publicité mensongère !
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philip ROTH   Dim 4 Mar 2012 - 19:17

toxicangel a écrit:
le tout est pompeux voire parfois franchement chiant
Je ne saurais mieux synthétiser...
Avis partagé après lecture de La tache, du Complot contre l'Amérique et d'Indignation... Me suis plutôt ennuyée ferme (style plat, intrigue poussive) et ai refermé les volumes avec le sentiment d'une certaine duperie sur l'audace du propos. C'est censé partir fort sur des thématiques finement revisitées (si, si, la religion, le racisme, le sexe, les rapports sociaux, l'autorité, l'estime de soi, la vieillerie) et le livre ronronne douillettement sur deux cents pages, avec quelques impudeurs crasses de-ci de-là pour assurer les ventes. Les personnages sont rarement attachants et je ne trouve (personnellement) rien d'imaginatif dans la langue; ni hardiesse ni poésie. L'auteur me paraît donc quelque peu surcoté...
Mais comme je suis bonne fille et fondamentalement optimiste, je réessaierai (avant mes quarante ans). Wink

(Posts originaux ici : Arrow ).
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 41
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Dim 4 Mar 2012 - 19:59

A ce point là, ce n'est plus de l'optimisme, Timesnewroman, c'est du dévouement, voire de l'obstination Very Happy
Personnellement, j'en suis restée à ma première impression et je place désormais sans aucun complexe Philip Roth dans la liste de mes auteurs détestés. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Dim 4 Mar 2012 - 22:37


Alors, pour ma part, je n'ai lu qu'un livre de Philip Roth et il s'agit de la fameuse Tache qui, vraisemblablement, ne fait pas l'unanimité sur cette section du forum! Laughing



J'ai été touchée par l'histoire de Coleman Silk et je crois que l'un des plus forts sentiments qui me reste de cette lecture, c'est que tous les personnage dont il est question sont à la fois touchants, décevants et horripilants.

Pour moi, la question est moins celle du racisme, qui sert en fait de déclencheur à bon nombre d’événements relatés dans le livre, que celles de l'hystérie collective, de l'identité culturelle, de l'ambition ou de la solitude. En ce sens, le fait que la supercherie de Coleman Silk soit rapidement dévoilée ne m'a pas dérangée.

Spoiler:
 

Le déchirement humain de cette famille, qui est aussi un tableau moral des attitudes que l'on peut adopter face aux aléas de la vie, m'a vraiment touchée. Un peu comme celui où se meuvent les différents personnages de la Peste de Camus, chacun incarnant une forme de réaction face au fléau.

Et puis, si le mensonge dans lequel se trouve enfermé Coleman Silk est brocardé, le fait que son judaïsme prétendu lui ouvre des portes et qu'il se trouve encore, la supercherie dévoilée, des collaborateurs du système pour s'offusquer d'une escroquerie que leurs principes iniques concourent à favoriser ne l'est pas moins. J'ai bien aimé ce côté "lance-flammes"!

En outre, j'ai apprécié la description mordante du monde universitaire, dans la première partie du livre: cynique, grinçante, franchement tordante.

Je ne dirais pas que la Tache est un chef-d’œuvre qui m'a laissé un souvenir impérissable mais ce fut pour moi une lecture agréable et un bon bouquin, féroce en ce qu'il déchiquette un certain politiquement correct, que je recommanderais volontiers.

Revenir en haut Aller en bas
nephtis
Ethereal Wings on the Nile
avatar

Nombre de messages : 9123
Age : 53
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Lun 5 Mar 2012 - 18:18

toxicangel a écrit:
A ce point là, ce n'est plus de l'optimisme, Timesnewroman, c'est du dévouement, voire de l'obstination Very Happy
Personnellement, j'en suis restée à ma première impression et je place désormais sans aucun complexe Philip Roth dans la liste de mes auteurs détestés. Laughing


Je persiste et je signe ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 21 Juin 2012 - 13:14

toxicangel a écrit:
A ce point là, ce n'est plus de l'optimisme, Timesnewroman, c'est du dévouement, voire de l'obstination
C'est vrai, il faut que je me corrige. Mais corrige-t-on sa vie, hmm? Si j'ai bonne mémoire, la conclusion des Corrections de Franzen n'allait pas dans ce sens-là... Wink
Pour en revenir à Philip Roth, signalons anyway qu'il vient de recevoir le Prix Prince des Asturies des lettres, "en récompense de sa contribution à la littérature américaine" (à titre informatif, comparatif, Paul Auster l'avait reçu en 2006 et Margaret Atwood en 2008. Coïncidence, trois auteurs qui m'insupportent, suis fin prête pour m'exiler à Molène avec la corona sterling et une ramette de papier).

Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7082
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 14 Fév 2013 - 16:47

Pour celles et ceux qui seraient intéressés, Le Monde publie un hors série consacré à Philip Roth, avec une très belle photo de lui (qui doit dater des années 80 je dirais)

On trouve sur leur site l'interview originale en anglais : http://www.lemonde.fr/livres/article/2013/02/14/philip-roth-i-don-t-wish-to-be-a-slave-any-longer-to-the-stringent-exigencies-of-literature_1831662_3260.html
Que je trouve très intéressante : il y dit notamment que le lecteur va disparaïtre car l'effort de lire sera bientôt trop pour la plupart des lecteurs actuels Rolling Eyes et que c'est, entre autres, la raison pour laquelle il ne veut plus écrire de romans.

Il en existe une version abrégée en français ici => http://www.lemonde.fr/livres/article/2013/02/14/philip-roth-je-ne-veux-plus-etre-esclave-des-exigences-de-la-litterature_1831831_3260.html

Et vous, qu'en pensez-vous ? Question


Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 14 Fév 2013 - 21:07

De Philip Roth, je ne connais que La tâche, j'avais également vu le film. Les deux étaient corrects, mais ça ne m'avait pas intéressé.

Sur l'interview, il a l'air honnête et ce qu'il dit me paraît assez juste.
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1604
Age : 45
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 14 Fév 2013 - 21:16

Un écrivain aussi a le droit d’être fatigué et de prendre sa retraite. Même le pape a réussi à s'y mettre lol!

Je me retrouve assez bien dans sa définition du "vrai lecteur de roman", et je pense que l'on est pas mal dans ce cas sur le forum: un lecteur qui lit plusieurs heures par jour une fois son activité terminée.

j'ai lu deux livres de Roth: La tache et Pastorale américaine. Je ne les ai ni aimé, ni détesté, je crois qu'ils m'ont surtout dérangé. No
C'est vrai que c'est assez difficile à lire, que ça ne va pas à l'essentiel... Mais au bout du compte, ces livres laissent une impression de malaise, dont on a du mal à se départir, et qui résiste même très longtemps après la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves
avatar

Nombre de messages : 18426
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Lun 9 Jan 2017 - 10:25

Je suis allée voir American pastoral, adaptation du roman de Philip Roth du même nom, roman que je n'ai pas lu Very Happy

J'ai bien aimé le film, sans pour autant avoir adoré. La mise en scène est très classique et offre un portrait esthétiquement très "carte postale" de l'Amérique. Quand à l'histoire, elle montre comment la rébellion de la fille qui sombre dans le terrorisme détruit sa famille, ébranlant la perfection de leurs liens.

Une image très léchée et de très bons acteurs sont au service d'un film assez classique, tant au niveau de l'histoire que du traitement, montrant les revers du rêve américain des années 60.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7885
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Lun 1 Mai 2017 - 19:40

Je découvre ce topic et je suis étonnée de lire autant d'avis négatifs sur Philip Roth. Laughing

J'ai tourné autour de cet auteur pendant quelques années, et puis je me suis dit qu'en amatrice de littérature américaine il était temps de m'y mettre. Du coup j'ai lu récemment Portnoy et son complexe et j'ai absolument adoré, j'ai trouvé ce bouquin brillant et très drôle, je comprends qu'il ait fait date dans la littérature contemporaine américaine.

J'ai ajouté Indignation et La tache à ma PAL et je risque de repasser par ici bientôt. Smile
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7885
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 6 Juil 2017 - 13:45

Comme promis, me revoilà, après avoir lu Indignation. lol!

Un des derniers romans de Roth, assez différent dans le ton de Portnoy et son complexe, j'ai toutefois bien aimé cette lecture. Le résumé :

Citation :
Nous sommes en 1951, seconde année de la guerre de Corée. Marcus Messner, jeune homme de dix-neuf ans, intense et sérieux, d’origine juive, poursuit ses études au Winesburg College, dans le fin fond de l’Ohio. Il a quitté l’école de Newark, dans le New Jersey où habite sa famille. Il espère par ce changement échapper à la domination de son père, boucher de sa profession, un homme honnête et travailleur, mais qui est depuis quelque temps la proie d’une véritable paranoïa au sujet de son fils bien-aimé. Fierté et amour, telles sont les sources de cette peur panique. Marcus, en s’éloignant de ses parents, va tenter sa chance dans une Amérique encore inconnue de lui, pleine d’embûches, de difficultés et de surprises.
Indignation, le vingt-neuvième livre de Philip Roth, propose une forme de roman d’apprentissage : c’est une histoire de tâtonnements et d’erreurs, d’audace et de folie, de résistances et de révélations, tant sur le plan sexuel qu’intellectuel. Renonçant à sa description minutieuse de la vieillesse et de son cortège de maux, Roth poursuit avec l’énergie habituelle son analyse de l’histoire de l’Amérique – celle des années cinquante, des tabous et des frustrations sexuelles – et de son impact sur la vie d’un homme jeune, isolé, vulnérable.

Ce n'est pas un bouquin qui me marquera outre mesure, mais je dois reconnaître qu'il est vraiment bien ficelé. Roth construit son intrigue sur peu de choses, et arrive tout de même à en dire beaucoup sur une époque. Mais le ton presque hystérique de Portnoy m'a manqué, je reviendrais donc assez vite à ses premiers textes. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7082
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 6 Juil 2017 - 14:04

Merci beaucoup pour ton commentaire et le résumé, esperluette.

Je suis en ce moment dans la lecture des Chutes de JC Oates, et le sujet de cette Indignation de Roth me parait se rapprocher de celui des Chutes, ou explorer des thèmes communs : la famille américaine des années 50 à 70, le conservatisme social, etc ...
Du coup, je me demande si je ne vais me remettre à Philip Roth, que j'ai délaissé depuis pas mal de temps, et qui ne m'avait pas laissé le souvenir d'un écrivain qui me parle ...
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7885
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 6 Juil 2017 - 14:12

Oh Les Chutes, j'avais adoré. Ce livre m'avait littéralement happée. Je n'ai lu que 4 ou 5 romans d'Oates, mais à chaque fois j'ai été conquise. C'est vrai qu'il y a des problématiques communes aux deux auteurs, même si je pense que JCO les traduit de manière beaucoup plus sombre que Roth, plus détaché (mais il faut que j'en lise plus pour pouvoir juger). Ceci dit, j'ai l'impression que ces thématiques (critique du puritanisme et conservatisme américain, de l'hypocrisie ambiante) se retrouvent chez pas mal d'auteurs américains contemporains.

Te souviens-tu quels titres tu avais lus de Roth ? Smile A l'occasion, on pourrait improviser une lecture commune !
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7082
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 6 Juil 2017 - 14:46

Et bien spontanément, aucun titre ne me revient, et même mes souvenirs de ses romans sont plutôt vagues.
Je chercherai dans la liste de ses oeuvres, ça me reviendra, je pense.

La lecture commune est une bonne idée, de Roth et de Oates aussi, si tu veux, car comme toi je l'adore, elle me parle vraiment ; mais plutôt à la rentrée, parce que j'ai déjà fait mon marché pour cet été à la médiathèque, et comme d'habitude j'ai été assez ambitieuse, et je ne sais pas si je réussirai à tout lire Wink .
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7885
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Jeu 6 Juil 2017 - 17:35

Ma PAL est vertigineuse, je peux attendre la rentrée sans problème. Wink Laughing Mais totalement partante pour une lecture commune de l'un et/ou de l'autre, j'ai quelques titres en attente sur ma fameuse PAL, et de toute façon tout ce qu'ils ont écrit m'intéresse a priori !
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7082
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Mer 23 Mai 2018 - 16:07

Philip Roth nous a quitté hier 22 mai, à l'âge de 85 ans.


article de RFI a écrit:
En 2012, il annonce avoir renoncé à écrire et explique que Nemesis, paru en 2010, était son dernier roman. « Je n'ai plus l'énergie pour supporter la frustration. Ecrire est une frustration quotidienne, et je ne parle pas de l'humiliation », explique-t-il alors au New York Times. « Je ne peux plus passer des jours à écrire cinq pages, que je jette ensuite ». En 2014, il raconte au quotidien suédois Svenska Dagbladet avoir relu ses 31 livres pour « savoir si j'avais perdu mon temps. On ne peut jamais être sûr, vous savez ». Et ce génie littéraire, sans enfant, d'ajouter avoir ressenti « un énorme soulagement: c'est une expérience presque sublime de n'avoir plus à s'inquiéter que de la mort ».

Il faudrait que je songe sérieusement à lire un de ses livres ... esperluette, si tu passes par ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Poiesis
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 183
Age : 25
Date d'inscription : 27/02/2018

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Mer 23 Mai 2018 - 16:53

Une triste nouvelle...

Je ne l'ai encore jamais lu non plus mais je souhaite y remédier.
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5628
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Mer 23 Mai 2018 - 17:12

Je l'ai peu lu, mais je l'appréciais beaucoup. No François Busnel en a très bien parlé sur France Info ce midi, de l'auteur et de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 52851
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Philip ROTH   Mer 23 Mai 2018 - 19:14

Jamais lu non plu à ma grande honte ! Embarassed Embarassed Mais peut-être un jour Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philip ROTH   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philip ROTH
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Philip Roth.
» Philip Roth
» Le nouveau Philip Roth.
» Philip ROTH - Le sein
» Philip ROTH - Suggestions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: