Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 André Maurois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: André Maurois   Sam 8 Juin 2013 - 12:38

Je viens de lire un roman de Maurois, et je réalise que cet auteur un peu oublié n'a pas sa chambre à l'auberge. Wink

Petit bio piquée sur Evene :

Citation :
Elève d'Alain au lycée, qui exercera une influence déterminante sur lui, André Maurois obtient un Prix d'honneur au Concours général avant de poursuivre des études de lettres. Anglophone, il sert l'armée britannique qui lui inspire deux romans dont 'les silences du Colonel Bramble' (1918). A la fin de la guerre, ce dernier se consacre pleinement à la littérature. Productif, il publie romans, nouvelles et essais dont 'Le cercle de famille' (1932) et 'Sentiments et coutumes' (1934). S'intéressant également à l'Histoire, il publie plusieurs des ouvrages sur le sujet mais est aussi l'auteur d'illustres biographies notamment 'René ou la vie de Chateaubriand' (1938) et 'A la recherche de Marcel Proust' (1949). Il est élu à l'Académie française en juin 1938 où il siégera près de trente ans.

Je ne sais pas trop pourquoi mais j'ai toujours associé Maurois et Mauriac dans ma tête (sûrement pour l'époque et le nom qui commence pareil lol! ). Cependant maintenant que j'ai découvert les deux (via un seul de leurs romans hein Embarassed ), je pense que Mauriac a écrit une œuvre plus marquante que Maurois. Thérèse Desqueyroux m'a semblé bien plus juste et audacieux que Climats, mais ce roman mérite quand même qu'on s'y attarde. Wink


Citation :
Philippe Marcenat, fils de grands bourgeois limousins conventionnels et rigides, s'éprend passionnément de la ravissante Odile Malet et l'épouse malgré l'hostilité de ses parents. Son mariage sera un échec.
Remarié à Isabelle de Cheverny, qui est le contraire absolu d'Odile, et bien que l'aimant profondément, c'est lui maintenant qui fait subir à Isabelle les tourments qu'il a éprouvés jadis.
Histoire d'un double échec conjugal, Climats, roman d'une finesse psychologique exceptionnelle, écrit dans une langue admirable, est l'ouvrage le plus célèbre et le plus représentatif du talent de romancier d'André Maurois.

J'ai lu ce petit roman avec beaucoup de plaisir, car il est écrit dans un style très soigné et élégant. L'ambiance et le milieu décrit ajoutent à son charme. En revanche j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux trois protagonistes, en particulier à Philippe, qui m'est apparu comme l'essence même de l'égoïsme et d'une certaine hypocrisie. Il y a des idées un peu rétrogrades sur les femmes dans ce livre, peut-être y suis-je trop sensible, mais j'avoue que j'ai souvent tiqué sur ce genre de passages :

Qui donc a dit, qu'entre homme et femme, c'est souvent une phrase naïve et presque sotte, dite par la femme, qui donne à l'homme l'invicible envie de baiser cette bouche enfantine, tandis que pour la femme souvent c'est au moment où l'homme est le plus grave et le plus durement logique qu'elle l'aime, elle, le plus fort ?

J'espère en tout cas que les choses ne sont pas si simples que cela Suspect et qu'une femme peut être aimée pour autre chose que son côté jolie idiote... L'idée que l'intelligence est rare chez une femme, ou alors qu'elle tient à de sublimes intuitions, revient aussi régulièrement.

Heureusement, cela s'arrange un peu dans la deuxième partie écrite du point de vue d'Isabelle, et même Philippe a de belles réflexions :

Je vis devant moi les verres et les fleurs ; je crus que j'allais m'évanouir. Mais l'instinct social est devenu si fort en nous que nous arriverions, je crois, à mourir en feignant l'indifférence.

Surtout il faut éviter de se complaire dans une attitude. Nos sentiments sont trop souvent les statues de nos sentiments.


Cela reste donc une jolie lecture, et je pense relire Maurois à l'occasion (il est notamment l'auteur d'une biographie de George Sand qui m'intéresse).


Dernière édition par esperluette le Dim 9 Juin 2013 - 18:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8055
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: André Maurois   Sam 8 Juin 2013 - 14:24

Merci d'avoir ouvert un topic à cet auteur esperluette cheers
Je n'ai jamais lu un seul de ses livres, mais je sais que nous en avons dans la bibliothèque familiale; Il faudra que j'aille y jeter un oeil Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8785
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: André Maurois   Sam 8 Juin 2013 - 16:38


Je ne connais aucun de ses romans, en revanche j'ai lu deux biographies (un peu datées mais qui font je crois toujours autorité). Celle de George Sand (Lélia ou la vie de George Sand) qui tu citée esperluette, qui m'a plu sans m'enchanter. Mais ce n'est pas la faute de l'auteur, car elle est bien écrite et bien documentée, plutôt du sujet qui m'a paru assez antipathique Sad . Et celle intitulée Les trois Dumas (Alexandre Dumas père, son propre père le général et son fils) dont je garde un excellent souvenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: André Maurois   Aujourd'hui à 17:36

Revenir en haut Aller en bas
 
André Maurois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire d'Angleterre - André Maurois
» Histoire d'Angleterre - André Maurois
» André Maurois
» [Malraux, André] La condition humaine
» Exposition André Abbal - Musée Calbet à Grisolles - Jusqu'au 26 octobre 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: