Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le cinéma asiatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15334
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Dim 8 Jan 2012 - 10:47

Je verrais bien Everybody has little secrets!!! Wink Merci Pandora pour la présentation.
Mais I saw The Devil et I come With The Rain (d'après ce que m'a dit Clinchamps), c'est pas du tout mon style!!!!très peu pour moi les films coréens violents et sombres! lol! No
Revenir en haut Aller en bas
Acubens
Ville du Nord...


Nombre de messages : 773
Age : 45
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Dim 8 Jan 2012 - 22:57

Donc voilà, je fais une petite pause dans mon visionnage de Finding Mr Destiny. D'abord pour me préparer quelque chose de chaud, parce que j'aime bien siroter en matant un film. Et surtout, parce que le besoin de vous faire partager mes premières impressions sur l'histoire - alors que je n'en suis qu'à la moitié - est impératif.

Finding Mr Destiny est une petite perle. Pas forcément une révolution en soi, mais tout un tas de raisons font que je m'éclate comme une petite folle en le savourant. Entre autres :

- Une galerie de personnages tous plus frappés les uns que les autres
- Un scénario vraiment sympa
- Une mise en scène inventive et rigolote
- Des situations franchement marrantes
- Des acteurs bien inspirés et qui ont l'air de s'amuser comme des petits fous
- Gong Yoo

Gong Yoo, c'est la neuvième Merveille du Monde. Il doit l'ignorer, il faudrait le prévenir. Jusqu'à présent Lee Jun Ki était l'unique créature qui parvenait à me faire tourner de l’œil, à présent il partage cet honneur* avec Gong Yoo.

Ici, il joue un personnage à l'opposé du séducteur de Coffee Prince : innocent, naïf, propret sur lui, un poil psycho-rigide. Et bien, je vous le donne Émile, il arrive quand même à dégager un sex-appeal de malade, à faire se pâmer les mouches. Petit cerise sur le gâteau : la dimension comique qu'il arrive parfaitement à donner à son personnage.

Voilà, je voulais vous faire profiter de mon enthousiasme et surtout vous dire à quel point, finalement, je me sens frustrée de regarder ça toute seule dans mon coin. A chaque éclat de rire, j'aurai envie de mettre une bourrade à l'épaule d'à côté en m'esclaffant, et à chaque moment swoonant, j'aimerais entendre un chœur de soupirs qui accompagnent les miens. Pffffff...

Allez, j'y retourne !




* Non mais quelle prétentieuse !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Dim 8 Jan 2012 - 23:35

Alors j'ai vu Everybody has (little)* Secrets avec donc Lee Byun Hyun (Mr Lynx... tiens faut que j'aille changer son surnom de crevette dorée...)

Et j'ai bien aimé.... bon la BA et le résumé sont dans la page d'avant, sous le matricule de miss Pando.

J'ai trouvé une petite comédie romantique pas si "romantique", assez sympa au finale, et définitivement Mr Lynx est un prédateur.... bon là, du genre qu'on aimerait bien tomber dans ses griffes
Après il faut que je passe outre le fait que la première soeur est un peu une pestouille, et c'est le genre insupportable avec laquelle j'ai du mal en coréen (les yeux ronds, le "op-pa" à son copain, le côté hautain narcissique quand elle s'adresse à la valetaille ou autre... nan sérieux c'est mon plus gros blocage coréen... avec leur côté "bling-bling" surdéveloppé... )
ATTENTION ceci PEUT révéler des moments clé de l'INTRIGUE
Spoiler:
 
Sinon la BO est très jolie... l'héroïne est chanteuse dans le club de jazz familiale (assez chic, hein) et s'en sort pas trop mal, et on entend du Donizetti à un moment ^^ (oui, je suis dans ma période "Gniiiiiiiiiiiiii, du classique ^^)

Donc une romance pas banale est sympathique. Mais dans le genre j'ai préféré Petty Romance (faut avouer que Mr Voice )

*Ouais, le titre est pas clair des fois ils sont little, des fois pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf


Nombre de messages : 2986
Age : 36
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Lun 9 Jan 2012 - 10:59

Acubens a écrit:

Gong Yoo, c'est la neuvième Merveille du Monde. Il doit l'ignorer, il faudrait le prévenir. Jusqu'à présent Lee Jun Ki était l'unique créature qui parvenait à me faire tourner de l’œil, à présent il partage cet honneur* avec Gong Yoo.* Non mais quelle prétentieuse !!! lol!

Acubens a écrit:

Voilà, je voulais vous faire profiter de mon enthousiasme et surtout vous dire à quel point, finalement, je me sens frustrée de regarder ça toute seule dans mon coin. A chaque éclat de rire, j'aurai envie de mettre une bourrade à l'épaule d'à côté en m'esclaffant, et à chaque moment swoonant, j'aimerais entendre un chœur de soupirs qui accompagnent les miens. Pffffff...

Allez, j'y retourne !

lol! Accubens, qu'est-ce que je rigole en lisant tes commentaires
J'avais tiré un trait sur Finding Mr Destiny parce que j'avais lu de très mauvaises critiques mais là...ben je crois que je vais le voir!!! Mais maintenant que tu l'as vu en entier, quel est ton avis final?

Bon alors, si je résume, m'attendent sur ma PAL :
- Welcome to Dongmakgol
- Petty Romance
- I come with the rain
- Kaza-Hana
- Every body has a little secret
- The taste of tea
- Finding Mr Destiny

Ah...et j'oubliais Le roi et le clown


PAV que j'ai légèrement fait basser ces derniers jours en regardant :

- My sassy girl, la rom-com coréenne qui a fait un tabac lors de sa sortie et qui a fait l'objet d'un remake aux States. Alors j'ai bien aimé...mais sans plus Neutral . J'avais lu tellement de louanges que je m'attendais à mieux...
Mais ça se laisse voir hein, le scenario est intelligent et j'ai adoré la fin.

- Fly daddy fly car j'avais besoin d'une piqûre Leejunkienne. J'ai cette fois-ci beaucoup aimé. Certes, il y a des maladresses, mais la sauce prend un fois de plus merveilleusement bien entre les deux acteurs (LJK et Lee Mun Sik, qui jouait son père dans Iljimae).
Et puis...ben Lee Jun Ki en lecteur assidu torturé et mutique,








Revenir en haut Aller en bas
Acubens
Ville du Nord...


Nombre de messages : 773
Age : 45
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Lun 9 Jan 2012 - 13:36

Natacha Rostov a écrit:
J'avais tiré un trait sur Finding Mr Destiny parce que j'avais lu de très mauvaises critiques mais là...ben je crois que je vais le voir!!! Mais maintenant que tu l'as vu en entier, quel est ton avis final?
Et bien, en fait, autant la première moitié était vive et rigolote, autant j'ai trouvé que la deuxième partie perdait beaucoup de cette fantaisie. On retombait plus dans la romance courante, et les personnages devenaient plus conventionnels, sans ce petit grain de folie qui m'avait plu au départ. Ceci dit, le bilan reste positif, car j'ai passé un très bon moment. Et à présent, mon univers fantasmagorique est fréquenté par Gong Yoo qui passe le temps en jouant aux cartes avec Lee Jun Ki (je leur ai interdit les jeux traditionnels, seuls sont autorisés le strip-poker et le strip-belote).




Natacha Rostov a écrit:
Bon alors, si je résume, m'attendent sur ma PAL :
- Welcome to Dongmakgol
- Petty Romance
- I come with the rain
- Kaza-Hana
- Every body has a little secret
- The taste of tea
- Finding Mr Destiny

Ah...et j'oubliais Le roi et le clown
Je pense que tu vas adorer Welcome to Dongmakgol ! Quel bijou ce film, clairement un de mes préférés.

Sinon, j'ai vu Petty Romance récemment : c'est très inventif et franchement marrant, je ne m'attendais pas à un film si "libéré", ça change un peu... Et puis ça fait plaisir de ré-entendre la merveilleuse voix de contrebasse (failli dire d'outre-tombe Very Happy) du très-sexy-et-décidément-très-beau Lee Sun Gyun.

Je vais me renseigner sur les trois suivants dont je n'ai jamais entendu parler, mais je te fais confiance, s'ils sont sur ta PAV, c'est que ça doit être alléchant ! Very Happy

The taste of tea, ça fait un moment que je dois le regarder, mais ça a l'air tellement super que je dois organiser le planning des enfants pour être seule à la maison, afin de le savourer en toute tranquillité. Very Happy
Ah, et Le roi et le clown... faut que je suggère subtilement à mon mari de me le commander, en mettant en avant l'approche historique et les éloges internationales, plutôt que l'attrait Junkiesque... lol!




Natacha Rostov a écrit:
My sassy girl, la rom-com coréenne qui a fait un tabac lors de sa sortie et qui a fait l'objet d'un remake aux States. Alors j'ai bien aimé...mais sans plus Neutral . J'avais lu tellement de louanges que je m'attendais à mieux...
Mais ça se laisse voir hein, le scenario est intelligent et j'ai adoré la fin.
C'est marrant, tu as exactement résumé ma pensée. C'est un film que j'ai trouvé très plaisant, marrant, original, mais je n'ai pas compris en quoi ça différait tellement des autres comédies du même style. C'est vrai que la fin est très belle, mais de là à recevoir une telle collection d'éloges... Du coup, je m'étais dit qu'il faudrait que je le revois parce que j'avais certainement dû passer à côté d'une dimension plus profonde.


Allez, faut que je retourne au boulot, merci pour cette pause ! cheers







Revenir en haut Aller en bas
Athéna
Sparkling Spirit !


Nombre de messages : 2298
Age : 23
Localisation : Perdue entre Thornfield Hall et Busan, en route vers l'Acropole.
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Lun 9 Jan 2012 - 13:41

Acubens a écrit:

- Une galerie de personnages tous plus frappés les uns que les autres
- Un scénario vraiment sympa
- Une mise en scène inventive et rigolote
- Des situations franchement marrantes
- Des acteurs bien inspirés et qui ont l'air de s'amuser comme des petits fous
- Gong Yoo

Gong Yoo, c'est la neuvième Merveille du Monde. Il doit l'ignorer, il faudrait le prévenir. Jusqu'à présent Lee Jun Ki était l'unique créature qui parvenait à me faire tourner de l’œil, à présent il partage cet honneur* avec Gong Yoo.

Tiens c'est étrange... j'ai drôlement envie de voir ce film tout à coup Rolling Eyes Quel pouvoir de persuasion tu as Acubens !

Acubens a écrit:
Et à présent, mon univers fantasmagorique est fréquenté par Gong Yoo qui passe le temps en jouant aux cartes avec Lee Jun Ki (je leur ai interdit les jeux traditionnels, seuls sont autorisés le strip-poker et le strip-belote).

Gong qui joue au strip-poker et au strip-belote, il n'y a que cela de vrai ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf


Nombre de messages : 2986
Age : 36
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Lun 9 Jan 2012 - 13:59

Surtout avec Lee Jun Ki (nonnnn, je ne suis pas mono-maniaque )
Allez, moi aussi je retourne bosser ( Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead


Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Lun 9 Jan 2012 - 23:30

Acubens a écrit:


Natacha Rostov a écrit:
Bon alors, si je résume, m'attendent sur ma PAL :
- Welcome to Dongmakgol
- Petty Romance
- I come with the rain
- Kaza-Hana
- Every body has a little secret
- The taste of tea
- Finding Mr Destiny

[...]
Je vais me renseigner sur les trois suivants dont je n'ai jamais entendu parler, mais je te fais confiance, s'ils sont sur ta PAV, c'est que ça doit être alléchant ! Very Happy

[b]The taste of tea
, ça fait un moment que je dois le regarder, mais ça a l'air tellement super que je dois organiser le planning des enfants pour être seule à la maison, afin de le savourer en toute tranquillité. Very Happy

Acubens, j'en ai parlé à la page précédente si tu veux jeter un oeil Wink
Et oui The taste of tea, à savourer tranquillement, c'est un vrai petit bonheur I love you

Ca a l'air sympa quand même Finding Mr Destiny, même si la deuxième partie est un peu plus faible, je me le note bounce

Moi je continue ma boulimie filmique Laughing (en même temps je vais vous laisser un peu plus tranquille dès mercredi, je vais être à temps complet pendant quelques semaines donc mes journées vont être un peu plus remplie Laughing Rolling Eyes Crying or Very sad ), j'ai regardé (dans le courant du weekend et aujourd'hui) :

- The Seaside Motel, que j'ai totalement adoré la manière de filmer, toutes les petites histoires, Tomaaaaaaaaaaa, Yakuza Beetlejuice, Choupi Tatoué mit pilosité faciale, le fait que tout le monde passe son temps à s'interroger sur le nom du motel
Gros gros coup de coeur

- Hana Yori Mo Naho, qui m'a très très beaucoup plu aussi (bien sûr que si cette phrase est grammaticalement correcte voyons), j'ai particulièrement aimé la résolution de la vengeance et bonjouuuuuuuuur Okada Junichi (bon celui-là heureusement que je ne l'ai pas regardé pour voir Asano Tadanobu, parce que bon, rôle essentiel certes, mais il apparaît 3 fois, l'arnaaaaaque )

Comme j'aime bien approfondir quand je découvre quelque chose, j'ai continué avec Oto-na-ri, toujours avec Okada Junichi et Aso Kumiko (qui était aussi dans The Seaside Motel et que je trouve vraiment très très belle, elle est lumineuse, je vais essayer de trouver aussi d'autres films encore avec elle), et là pif paf pastèque, encore un méga coup de coeur, ce film est une merveille Je crois que je l'ai fini avec un énorme sourire niais et des petits couinements sur le générique de fin (et j'ai envie de dire hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii la fin I love you ).

Et puis bon, comme je n'allais pas m'arrêter en si bon chemin et que ça faisait 3 films japonais je suis repartie faire un tour en Corée et la connaissance de Monsieur Voice dans Petty Romance, que j'ai un peu adoré aussi lol! (bon, bisou sous la pluie, chemises à carreaux, potentiel capillaire de malade, câlin de dos devant lequel j'ai - oui, encore - couiné comme c'est pas permis, et donc chocolate voice, voilà voilà quoi...)
L'histoire est très sympa, j'ai bien accroché à l'évolution de la relation entre les 2, bref...

Je vais retourner du côté japonais et possiblement bizarre de la Force dans mes prochains visionnages, parce que je vais continuer à explorer la filmo d'Asano Tadanobu, et j'ai Rampo Noir (adapté de nouvelles d'Edogawa Rampo), Survive Style 5+ et Tokyo Zombi à regarder (donc je ne sais pas trop quel sera le taux de couinements par rapport au taux de lol! )


_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 10 Jan 2012 - 0:03

cheers cheers cheers J'aime quand tu plonges comme ça!!

Et gniiiiiiiiiiiii, moi j'ai couiné devant tes avis, en particulier pour The Seaside Motel qui est un gros coup de cœur de l'an dernier et surtout pour la fin de Oto-na-Ri, qui est sans doute une des plus belle fin de film que je connaisse... rhââ, je fond rien que d'y penser... (et un des plus beau générique de fin ^^) (et je confirme qu'Aso Kumiko est très bien... viens de me rendre compte qu'elle joue dans Casshern, une occasion de le revoir peut-être ^^)

Et voui, Mr Voice dans Petty Romance.... ah là là, les baisers sous la pluie... les câlins de dos.... I love you I love you I love you I love you Et le potentiel capillaire....

Rhââ, tu me donnes envie des les revoir!!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 10 Jan 2012 - 0:08

J'aime bien me balader dans ce topic dernièrement, parce que vous parlez :
- soit de films que j'ai adorés ou beaucoup beaucoup aimés I love you : Hanamizuki, Heavenly forest, My girlfriend is an agent, Le bon la brute et le cinglé, Departures, Antique Bakery, Finding Mr Destiny, Petty Romance, The seaside Motel, Hana Yori mo naho, Otonari ...
(ou à défaut, avec des acteurs que j'aime bien dedans Laughing : Fly Daddy Fly, Virgin Snow ...)
- soit de films qui sont dans ma PAV cyclops : I'm a cyborg but that's ok, I come with the rain, I saw the devil
- soit de films qui donnent très envie bounce : ben, en gros, tous les titres restants, sauf tes trucs de zombie, Pando Laughing , et My Sassy Girl, dont j'ai beaucoup entendu parler, mais dont je ne pense pas que ce soit ma tasse de thé Embarassed

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46691
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 10 Jan 2012 - 0:51

Otonari, quel régal ce film !!!! et la fin !! Quelle émotion !!! et les voix du générique !! Jamais je n'ai autant aimé un générique !! cheers cheers Il faut absolument que je voie Petty romance, depuis le temps qu'il m'attend sur ma PàV !!! bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Athéna
Sparkling Spirit !


Nombre de messages : 2298
Age : 23
Localisation : Perdue entre Thornfield Hall et Busan, en route vers l'Acropole.
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 10 Jan 2012 - 0:55

Une petite question : est-ce que ces films sont doublés en français la plupart du temps ? Si oui, est-ce qu'il vaut tout de même mieux les regarder en VOST ? (je ne demande pas pour un film en particulier, mais pour les films asiatiques en général)
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46691
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 10 Jan 2012 - 0:57

Les films dont nous parlons ici sont en VO sous-titrée en français quand on a de la chance ou en anglais. Si on peut l'éviter, laisser tomber le doublage !!! Je te jure que Oguri Shun parlant anglais avec la voix d'un ado c'est sévère !!! affraid affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
Athéna
Sparkling Spirit !


Nombre de messages : 2298
Age : 23
Localisation : Perdue entre Thornfield Hall et Busan, en route vers l'Acropole.
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 10 Jan 2012 - 1:01

clinchamps a écrit:
Je te jure que Oguri Shun parlant anglais avec la voix d'un ado c'est sévère !!! affraid affraid affraid

Je n'ose même pas imaginer... Suspect Merci pour l'info Clinchamps (décidément tu es partout pour me venir en aide ).

A défaut de me lancer dans un nouveau drama, je vais voir ce que je peux faire pour quelques films
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 10 Jan 2012 - 7:50

Les films c'est très bien pour continuer l'aquarium sans s'engager dans un drama.... bon sauf si on fait une consommation de film boulimique (comme ça m'arrive quand je suis en crise, ou comme Pando vient d'avoir lol! lol! )

Mais oui, il vaut mieux les regarder en VO (déjà parce que la VF n'existe pas pour certain....). Les miens sont tous en VOST Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Athéna
Sparkling Spirit !


Nombre de messages : 2298
Age : 23
Localisation : Perdue entre Thornfield Hall et Busan, en route vers l'Acropole.
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 10 Jan 2012 - 14:00

Je vais faire attention de ne pas tomber dans le piège lol!
Revenir en haut Aller en bas
Acubens
Ville du Nord...


Nombre de messages : 773
Age : 45
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 10 Jan 2012 - 23:29

Mes amies, je viens de voir une petite merveille, je ne vous dis que ça !




Secret
(Titre original : 不能说的秘密)





Origine : Taïwan
Année : 2007
Genre : Romance, Mystère

Réalisateur : Jay Chou




Résumé
Citation :

Xiang Lun, jeune pianiste surdoué, fait son entrée dans la prestigieuse école TanJiang où son père est enseignant.

Le jour de son arrivée, alors qu'il explore l'ancien bâtiment réservé à la section musicale, il est attiré par une mystérieuse mélodie. Celle-ci le mène à Xiao Yu, une étrange étudiante en musique, et pour qui il éprouve une fascination immédiate.

Ils deviennent très vite amis, puis finissent par admettre leurs sentiments l'un pour l'autre.

Malgré tout, Xiao Yu reste entourée d'une aura de mystère, à la grande frustration de Xiang Lun, jusqu'au jour où il finit par découvrir l'incroyable secret de la jeune fille.




Casting principal




Jay Chou : Xiang Lun
Kwai Lun-mei : Xiao Yu
Anthony Wong Chau-sang : Chiu, le père de Xiang Lun






Alors que dire... j'ai encore la gorge nouée et les yeux tout mouillés.

Ce film est absolument magnifique ! Tout y est : scénario original, belle image, beaucoup de sensibilité dans la réalisation, jeu sobre et inspiré des acteurs. On ne tombe absolument pas dans le mélo gnan-gnan et les personnages ont une vraie personnalité qui les rend sympathiques et attachants. Je n'ai pas vraiment relevé de clichés mais de toute façon, j'étais tellement prise par l'histoire que je n'y ai même pas fait attention. Et si on effleure un moment le fameux triangle amoureux, sa justification en est parfaitement logique.

C'est une œuvre que l'on peut découper en deux parties, qui pourtant se fondent l'une dans l'autre avec subtilité : la première nous présente l'histoire somme toute classique d'une rencontre entre deux jeunes étudiants. Puis, à la moitié du film, la situation prend une tournure inattendue qui nous fait basculer dans une atmosphère fantastique, mais sans jamais s'enliser grossièrement ou se perdre dans des directions farfelues. Si on peut deviner la clé du mystère - j'avoue pourtant que je me suis perdue en fausses pistes - ça ne gêne en rien l'évolution du récit, tellement on est pris par l'enchaînement des événements.

Petite info intéressante concernant le beau gosse l'acteur principal : vous aurez probablement noté qu'il est également le réalisateur du film, mais aussi le co-scénariste. De plus, il interprète lui-même la chanson principale. Si on ajoute à ça qu'il joue vraiment du piano, et pas comme un manchot s'il-vous-plaît, on serait tenté de se demander : "Il y a quelque chose pour laquelle il n'est pas doué ?" J'ai été lire sa bio : apparemment, il était un pianiste précoce et surdoué étant enfant et a déjà derrière lui une belle carrière de musicien.


Voilà, j'espère que mon petit laïus vous donnera envie de voir ce bijou. Si je vous dis qu'il est rentré direct dans mon top 3 des films asiatiques, ça ne vous fait pas un peu envie ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46691
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mer 11 Jan 2012 - 0:12

Et comment que ça fait envie !!!! Very Happy Mais je me demande quand je vais pouvoir tout voir !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Athéna
Sparkling Spirit !


Nombre de messages : 2298
Age : 23
Localisation : Perdue entre Thornfield Hall et Busan, en route vers l'Acropole.
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mer 11 Jan 2012 - 0:15

En effet, ça donne carrément envie drunken Je vais me faire une petite liste pour les films à voir, et vu ton enthousiasme, je vais mettre ce film direct Smile
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead


Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Jan 2012 - 0:00

Alors fini les gloussements, les deux derniers films que j'ai regardé étaient assez bizarres lol!

On va commencer par celui qui sera le plus simple à évoquer, Tokyo Zombie, 2005, réalisé par Sakichi Sato.


Citation :
A Tokyo, les habitants ont pris l'habitude de se débarrasser de leurs déchets qui à force de s'accumuler ont fini par former une véritable montagne surnommée le Black Fuji. Un jour, à force de mélange d'ordure, tous les cadavres enterrés dans la décharge reprennent vie et fondent sur Tokyo pour dévorer ses habitants. Mitsuo et Fujio, deux loosers patentés décident de fuir en Russie et devront éviter les nombreux zombies qui se massent sur leur route.

Un peu comme la coupe de cheveux d'Asano Tadanobu qui met déjà à l'épreuve mon amour si tôt dans notre relation *soupir*, ce film c'est un peu un gros n'importe quoi Laughing
En fait le côté zombie n'est pas si prononcé que ça, ni même vraiment super important. Le soucis c'est que je ne sais pas trop ce qui est important en fait dans ce film scratch
Il y a clairement deux parties, l'invasion zombie d'une part, et le départ des deux abrutis fan de jujitsu pour essayer de fuir en Russie, et une deuxième partie qui se passe paf pastèque cinq ans plus tard, avec une société japonaise reconstruite avec les riches qui s'ennuient, ont asservis tous les pauvres et de temps en temps organisent des combats contre des zombies.
Ouais je sais.
Je crois que l'humour est peut-être troooooooop japonais pour moi sur ce coup, je suis un peu passée à côté Laughing même si j'ai ri plusieurs fois, j'ai quand même plus souvent rigolé en me disant "mais qu'est ce que je suis en train de regarder là Laughing " mit facepalm Laughing
Bref, c'est pas désagréable, mais ça n'a un peu ni queue ni tête et c'est donc bizarre.
Je ne pense pas le revoir un jour Razz

Après les choses se corsent, parce que j'ai regardé Ranpo Jingoku, aka Rampo Noir, adapté de nouvelles d'Edogwa Ranpo (qui a son topic dans ce sous forum précisément).
Ça se corse parce que c'est une expérience plutôt éprouvante, un peu comme la lecture de ses nouvelles, et pourtant j'en ai lu que 5 pour l'instant (enfin la preuve que le dérangeant ça marche tout de même je n'ai pas pu m'empêcher de mettre d'autres de ses livres dans mon panier Amazon Rolling Eyes ça dérange, mais ça fascine, c'est beau la complexité du cerveau humain tongue )
Bref.


Bienvenue dans un monde de paix et de douceur Very Happy

Citation :
It's not scary per se, but it is horrifying in every sense of the word. In that light, Rampo Noir is a daring exploration of the horror genre, but let's be clear, it's also a journey that not all of us may be willing to take. This is one film that's definitely not for the squeamish.

Avis qui résume tout, tiré d'une plus longue critique par là

Le film est composé de 4 segments, chacun d'une durée différente.

Citation :
Mars Canal : un homme nu marche dans un décor désert, composé de cailloux et de poussières. Au bout de sa route, une mare dans laquelle il voit les souvenirs de sa relation avec son ancienne fiancée. Vision qui le remplit d'horreur.

Le premier est le plus court, 6 ou 7 minutes, et c'est bien suffisant, c'est très expérimental lol!
En gros les 5 premières minutes sont totalement silencieuses, et le reste c'est des sons bizarres et super saturés.
On va dire que j'ai rien compris, mais je me suis familiarisée avec l'anatomie de Tadanobu (bonjouuuuuuuuur paire de fesses)


Citation :
Mirror Hell : l'inspecteur Akechi enquête sur une série de crimes. Chacune des victimes est retrouvée, atrocement défigurée, avec un miroir à ses côtés. Tous ont été conçus par le même homme : Toru.

Ce fragment là est bien plus intéressant, et la réalisation est très chouette, avec des miroirs de partout (bon à force ça rend un peu dingue les miroirs). C'est la partie la plus accessible des quatre, même si elle a un charme assez vénéneux quand même.


Citation :
Caterpillar : le lieutenant Sunaga est revenu de la guerre sans bras ni jambes, ayant perdu tous ses sens sauf la vue et le toucher. Depuis, sa femme s'occupe de lui. Mais le ressentiment grandit en elle et ses soins se transforment petit à petit en torture.

On arrive dans le lourd lol! Celle là je croyais connaître l'histoire, puisque c'est la première des cinq nouvelles du recueil La chambre rouge, que j'ai lu. Sauf que non, parce que c'est un peu mélangé avec une autre nouvelle pour introduire un nouveau personnage (un peu la nemesis du détective incarné par Tadanobu). Et puis le coeur même de l'histoire est changé. Attention spoiler.
Spoiler:
 

La dernière est pas mal non plus dans son genre, mais celle-là est vraiment bien glauque Razz
Ça laisse une impression bizarre quand c'est fini. Foutrement efficace.

Pas très bizarrement, je n'ai pas fait beaucoup de captures Laughing juste un peu la fin, parce qu'on voit le frère de Matsuda Shota.


Accessoirement je milite pour le poil chez le Tadanobu, c'est mieux

Citation :
Crawling Bugs : Aizo Masaki déteste l'humanité au point d'être pris d'urticaire dès qu'il touche quelqu'un. Ce qui ne l'empêche pas d'être amoureux de sa patronne, une pop star dont il est le chauffeur. Obsédé par sa beauté et ne la voulant que pour lui, il la tue.

Celle là aussi, elle est pas piqué des vers (ah ah, jeux de mots) (hum).
Visuellement il est super intéressant aussi, c'est con, j'étais un peu KO au bout d'un moment dans mon visionnage et je crois que je voulais aussi en finir, j'ai pas fait énormément de pauses pour prendre des caps.


C'est très fantasmagorique, il y a la vraie vie, et puis il y a la vie de dedans la tête du monsieur, où y a plein de couleurs, et pas d'insecte. Mais dans la vraie vie y en a. Ou pas. Ou ptêt que si.
Spoiler:
 

J'aimerai pouvoir retirer de ma rétine la dernière image de ce fragment, mais c'est pas possiiiiiiiible lol!

Bon, je tiens à dire que je suis pas traumatisée non plus hein, je vis bien Laughing je suis juste très perplexe et peut-être un peu hantée par certaines images, dans le sens où je ne sais vraiment pas, mais vraiment pas quoi en penser. C'est génial? C'est pourri?
Je ne sais pas, mais c'est très interloquant (dédicace à Jean Micheng).

Deux petits liens vers d'autres critiques :
http://www.kurosawa-cinema.com/films/japonais/rampo-noir/
http://www.midnighteye.com/reviews/rampo-noir.shtml

En tous cas je vais continuer à explorer la filmo d'Asano Tadanobu même si il fait un peu trop de trucs expérimentaux, mais je crois qu'en plus d'être un peu amoureuse, je suis fascinée, ce type peut faire n'importe quoi (y compris avec ses cheveux et là je suis moins d'accord mais bon, jurisprudence Schwartzman, je souffre en silence)

Dans un registre plus léger lol! Acubens, il donne envie ton film I love you (pas comme le mien, je me doute affraid Laughing )

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Jan 2012 - 0:09

Bon faut que je regarde Tokyo Zombie quand même puisque je l'ai...

Et Rampo Noir me tente énormément. Oui, je suis bizarre, je sais Suspect Suspect
Mais j'aime bien quand les japonais explorent les tréfonds de l'âme humaine... pis Asano Tadanobu ^^ (effectivement il peut faire plein de choses bizarre avec ses cheveux lol! )

Sinon Acubens, dans un registre sans doute plus léger (mais quoique, à lire ton avis et résumé ^^) Secret aussi me tente bien
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46691
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Jan 2012 - 0:48

Ton Tadanobu a joué dans un film qui s'appelle "eli eli, lama sebachtani" tout un programme quand on sait que ce sont les dernières paroles du Christ en croix !! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead


Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Jan 2012 - 9:38

Ouais d'ailleurs celui là je le classe dans la catégorie expérimentale qui me fait un peu peur Laughing


Citation :
« Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as-Tu abandonné ? » Le jour où ce mot a été crié dans une détresse profonde, le Christ est mort sur la croix. En 2015, un virus s’est propagé dans plusieurs villes à travers le monde. Un virus qui pousse au suicide. Les gens, une fois contaminés, développent la maladie et meurent. Les médias nomment ce fléau le Syndrome du lemming. Il n’y a aucun remède pour combattre ce mal fait de peur et de désespoir… sauf peut être la musique noise expérimentale d’un duo rebelle.

Bon après le voir jouer de la guitare électrique pendant 20 minutes à la fin a priori, pourquoi pas lol!

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46691
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Jan 2012 - 11:26

Cette atmosphère me rappelle un roman de Murakami Ryû : Les bébés de la consigne automatique, bien glauque aussi !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead


Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 12 Jan 2012 - 11:57

Je viens d'aller relire ton avis, je pense que dans les Murakami je vais rester sur Haruki pour le moment lol!

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Aujourd'hui à 15:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cinéma asiatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [cinema] dictionnaire du cinéma asiatique
» Le cinéma asiatique
» Red Trousers - Anthologie Du Cinéma De Hong Kong:
» The Big Heat:
» Lion Vs Lion:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: