Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le cinéma asiatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Kristy
Préceptrice


Nombre de messages : 29
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Le cinéma asiatique   Ven 16 Mar 2007 - 17:39

Comme j'ai promis, voici ma modeste contribution sur les oeuvres asiatiques (sortout ciné HK, Chinois).

Avant de rentrer dans le vif du sujet, j'ai été voir tout à l'heure la Cité Interdite (enfin le vrai nom c'est the curse of the golden flower,trop long à dire en français et pas assez frappant dans nos esprits....) Pour ceux qui ont été le voir, je leur dirai que oui en Asie ils font cela, mais ils font des trucs encore mieux et avec moins de dizaines de millions de dollars. La cité interdite est le film à plus gros budget du circuit asia (et je me demande s'il arrivera à rentabiliser même s'il y a d'excellents acteurs et beaucoup de jolies filles ). Bon, le film c'est clair m'a laissé très perplexe.

Petits tests, voici une liste de films asiatiques (très souvent HK), et des acteurs ou réalisateurs, si vous ne connaissez rien de la liste, ce post est pour vous, si vous savez tout, là il faudra m'appeler et on en discutera au coin de la cheminée, entre un épisode de North and South. Razz

Réalisateurs

Zhang Yimou (Hero, Le secret des poignards volants, cité interdite, épouses et concubines, vivre etc.) est un réalisateur chinois, il est très porté sur l'esthétisme, les belles histoires d'amour, la tragédie.

Ang Lee qui est plus connu parce qu'il travaille avec les européens et US

John Woo c'est le réalisateur des films pang pang. lol! et de certains navets US

Johnnie To spécialisé dans les films de gangsters et compagnie (Fulltime Killers, Breaking Naws, Running out of time 2,election) mais aussi des films plus romantiques et limite gag.

Hark Tsui, et que petite je l'appelais Hard Tsui, c'est le réalisateur fétiche des HK, pour les personnes qui ne sont qu'habituée à Orgueil et préjugés ou N&S ou autres, un conseil ne mangez pas trop avant, et préparez vous à un travail des yeux. Oui parfois les scènes sont insoutenables, pire que des films d'horreur...(la trologie des syndicats du crime, les deux Zu, Il était une fois en Chine, Green Snake, et Seven Swords ). A noter que ses films aussi violents soient ils font partis de la culture des asiatiques. En dehors de certains il est TB.

Et mon chouchou Wong Kar Wai, réalisateur et scénariste, il a quelques chose de touchant et d'ultra romantique dans ses films. Là je ne peux pas citer ses films puisqu'ils sont tous très bien.

Tran Anh Hung le viet, il est réalisateur de petits moyens, mais de superbes films comme à la verticale de l'été, le poignant l'odeur des papayes vertes (en disant que le titre, j'ai déjà les larmes aux yeux), et du sombre cyclo.


Acteurs/ Actrices
pas forcément les plus talentueux mais les plus connus

Je ne vais pas vous faire l'affront de vous citer Jackie et Jet tongue
Chow Yun Fat / Andy Lau (HK) l'acteur le plus adoré de l'Asie
Tony Leung (il y en a deux connus, l'un est l'interprète de l'Amant, mais l'autre c'est le chouchou de Wong Kar Wai). Les deux tournés vers l'international contrairement à leurs collègues.
Gong Li (Chine) / Maggie Cheung (la grande copine du 2eme Tony Leung)
Shu Qi (celle qui se faisait kidnappée dans le Transporteur, HK)
Daniel Wu (HK) le jeune qui monte / Aaron Kwok (HK)/ Leon Lai (HK)
Zhang Ziyi (Chine) / Zhou Xun (Chine)
Takashi Kitano ( Japon) / Michèle Yeoh (Malaisie/HK/US)
The Twins (composé de Charlène Choi et Gillian Chung)
Jeon Ji Hyun (Corée) et d'autres actrices dont les noms se ressemblent que je n'arrive jamais à mémoriser, pareil pour les acteurs DSLEE
Tony Jaa (Thailande)
L'inoubliable Leslie Cheung...

Bon la liste est déjà longue, et sans doute barbante, donc je m'arrêterai là.

Sleep
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Ven 16 Mar 2007 - 21:35

Bon alors je teste :

Zhang Yimou : pas vu mais beaucoup entendu parler. Si j'ai le temps j'irai bien voir La cité interdite, la BA est fascinante

Ang Lee : ben forcément, Sense and Sensibility et Brokeback Mountain, 2 chefs d'oeuvre

John Woo : Volte Face avec Nicolas Cage et John Travolta, c'était pas mal et il fait aussi une pub avec Clive Owen. Pour le reste connais pas

Johnnie To : connais pas du tout

Hark Tsui : connais pas du tout

Wong Kar Wai : Happy together et In the mood for love, 2 très beaux films très lents et très purs mais aussi assez tristes

Tran Anh Hung : j'ai vu l'Odeur de la Papaye Verte mais je m'en rappelle plus par contre je me rappelle assez bien de Cyclo. J'avais trouvé ça un peu trop long et trop mou mais le "héros" et son histoire avec la fille étaient très romantiques. Et puis il y avait la chanson Creep de Radiohead dans la BA
__________________________________________________________


Chow Yun Fat : yes - Excellent dans Tigre et Dragon. J'aimerais bien le voir dans Anna et le Roi

Tony Leung : les 2 mon capitaine, avec une préférence pour le chouchou de Wong Kar Wai

Gong Li : elle est tellement belle. Je l'ai vu dans Qiu Ju (?) femme chinoise (où elle était pas du tout glamour) et sûrement dans d'autres trucs mais je me rappelle plus lesquels

Maggie Cheung : c'est pas l'ex femme d'Assayas ? Je crois que je l'ai vu que dans un petit film où elle avait qu'un petit rôle : Augustin, roi du Kung Fu

Shu Qi (celle qui se faisait kidnappée dans le Transporteur, HK) : j'ai dû voir Le transporteur mais je me rappelle absolument pas d'elle

Daniel Wu (HK) / Aaron Kwok (HK)/ Leon Lai (HK) / Zhou Xun (Chine) : connais pas

Zhang Ziyi : yes, tigre et dragon toujours. Je l'ai pas vu dans d'autres films

Takashi Kitano : euh je connais ces films, j'en ai vu certains mais je saurais plus dire lesquels

Michèle Yeoh (Malaisie/HK/US) : of course, la James Bond Girl et l'une des maîtresses d'armes dans Tigre et Dragon

The Twins (composé de Charlène Choi et Gillian Chung) : connais pas

Jeon Ji Hyun (Corée) et d'autres actrices dont les noms se ressemblent que je n'arrive jamais à mémoriser, pareil pour les acteurs DSLEE

Tony Jaa (Thailande) ; connais pas

L'inoubliable Leslie Cheung...

Donc je connais pas tout mais j'en connais un peu : qu'est-ce qu'on fait dans ces cas là chef Kristy lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
laura p
Demande enflammée


Nombre de messages : 375
Age : 52
Localisation : entre Caen et Strasbourg
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 17 Mar 2007 - 9:59


Quelle bonne idée, ce topic ! Very Happy Personellement, je suis comme Toxicangel, je ne suis pas une spécialiste, mais j'aime bien le cinéma asiatique. Par rapport à ton questionnaire :
-Zhan Yimou, of course.
-Ang Lee, Sense and Sensibility
-John Woo, que je n'aime pas trop depuis Broken Arrow et Volte-face, mais je n'ai pas vu ses derniers films, peut-être meilleurs.
-Johnnie To, Embarassed que je ne connais pas
-Tsui Hark : j'ai vu Zu, les Guerriers de la Montagne Magique, et j'avoue ne pas avoir tout compris scratch
-Wong Kar Waï, In the Mood for Love
-Tran Anh Hung, Embarassed que je ne connais pas non plus.

J'ajoute Chen Kaige, réalisateur de Adieu ma Concubine (avec le regretté Leslie Cheung), et L'Empereur et l'Assassin, avec Gong Li, que j'ai adoré !

Acteurs :
-Chow Yun Fat (attention Toxicangel, il est redoutable dans Anna et le Roi !)
-Tony Leung
-Gong Li, forcément
-Maggie Cheung, sublime dans In the Mood for Love et Hero
-Zhang Ziyi (mon mari est amoureux...)
-Michèle Yeoh, que j'aime beaucoup.
-Leslie Cheung, si drôle et émouvant à la fois dans les Histoires de Fantômes chinois.

J'aime bien les tous premiers Jackie Chan, notamment The Legend of The Drunken Master.
Je ne sais pas si on peut considérer Mark Dacascos comme un acteur asiatique, le fait est qu'il tourne beaucoup à Hong Kong. Je l'ai apprécié dans les films de Christophe Gans, très imprégné par le cinéma asiatique, dont il est une vraie encyclopédie !
Le dernier film asiatique que j'ai vu est la Princesse du Désert, avec Zhan Ziyi, et j'ai beaucoup aimé.
encore pour ce topic !

Revenir en haut Aller en bas
Kristy
Préceptrice


Nombre de messages : 29
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 17 Mar 2007 - 12:58

Vous avez un bon niveau ! (je vous rassure, il y a six ans, je ne connaissais rien de tous ceux là.)
Pour les réalisateur comme Johnnie To, c'est peut être un peu normal,puisque c'est un réalisateur très "local". Mais c'est comme certains acteurs/ réalisateur français très connu ici (et en Europe), et inconnus pour le reste du monde.

Pour le cas de Mark Dacascos... lui fait parti de la vague d'immigré asiatique, donc on ne le compte pas vraiment comme acteur asiatique sauf pour quelques films comme China Strike Force. Il n'est pas très apprécié en Asie.

Chen Kaige, je ne l'ai pas oublié, mais mon post était déjà trop long...
Attention, si vous ne connaissez pas Andy Lau, ni Leslie Cheung, ni Tony Leung vous passez à côté de la moitié des films hongkongais, et surtout à côté des plus beaux, les plus vus, les plus "nobles" films...

Oui Maggie Cheung est l'ex d'Assayas, elle est vue là bas comme la plus frenchie des asiatiques (vive la France). Vous allez rire, mais nous on la connait comme une femme de drame, de wu xia pian (cape et épée version asia), mais savez vous que jusqu'en 1993-5, elle fut considérée comme la sotte et belle de service, et l'éternelle fiancée de Jackie Chan dans les films Policie Story (Hé oui ca casse un mythe) Embarassed

Pour vous faire bondir, une autre new : savez vous la la sublime Gong Li pour nous européens et les américains, est considérée comme une femme à la beauté moyenne , sans de charme réel en Asie ???
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 17 Mar 2007 - 13:09

Je ne connais pas trop le cinéma asiatique, mais j'ai beaucoup aimé certains films.

Je connais Chow Yun Fat (je l'ai adoré dans Anna et le roi aux côtés de l'immense Jodie Foster c'est un de mes films préférés), Gong Li, Zhang Ziyi et Michelle Yeoh je les ai admirées dans Mémoires d'une geisha (je ne sais pas laquelle était la plus belle des trois... il y a vraiment de l'injustice sur cette terre, je vous le dit !). Et Ang Lee of course ! Quel fan de Jane Austen et de Kate Winslet ne le connaît pas ?

Ca me fait penser que je n'ai toujours pas vu Tigre et dragon... Ma mère l'avait enregistré l'autre jour mais je ne sais pas où elle a mis la cassette... scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Llyann
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 86
Age : 33
Localisation : Neuchâtel (Suisse)
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 17 Mar 2007 - 13:26

Je suis une grande amatrice de cinéma asiatique, et surtout Nippon, et une très grande fan de Takeshi "Beat" Kitano, dans ses fonctions d'acteur ou de réalisateur.
Il est capable d'émouvoir (Kikujiro No Natsu - L'été de Kikujiro), ou jouer vraiment des personnages plus qu'immondes (Chi To Hone - Blood and Bones).

Plus d'infos sur Kitano ici : http://www.takeshikitano.net

Sinon un grand Réalisateur Japonais, celui qui a fait connaitre le cinéma nippon à l'occident : Akira Kurosawa. (Les Sept Samouraî, Rashomon, Kagemusha... ). Sa filmographie très variée et prolifique en a fait le réalisateur Japonais le plus connu en dehors du pays du soleil levant. Malheureusement il est plus connu pour ses films en costumes que pour les films sociaux ou policiers qu'il a pu faire.

Un très bon site sur le réalisateur : http://mathieu.perrin.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
séli
Countryside Lady


Nombre de messages : 2237
Age : 59
Localisation : Au pied de la Chaîne de l'Etoile...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 17 Mar 2007 - 15:16

Pour moi, le "must" du cinéma asiatique c'est un animé japonais le merveilleux Tonari no Totoro ("mon voisin Totoro"), un chef d'oeuvre de tendresse, de beauté et d'humour. Satzuki, Mei, les Totoros, le Chat-Bus... que du bonheur!

Séli
Revenir en haut Aller en bas
laura p
Demande enflammée


Nombre de messages : 375
Age : 52
Localisation : entre Caen et Strasbourg
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mer 21 Mar 2007 - 18:31


J'ai lu sur allo ciné que Wong Kar -Waï avait rejoint le club des réalisateurs asiatiques exilés à Hollywood. Il a déjà tourné My blueberry night, avec Nora Jones, Jude Law, Nathalie Portman, Rachel Weisz, Ed Harris et Kevin Spacey.
Il tournera ensuite The Lady from Shanghaï, avec Rachel Weisz again.
Espérons que ce grand réalisateur ne perdra pas son âme (paraît-il autoritaire et tyrannique) dans les méandres de la cité du cinéma américain...
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Cinéma asiatique (Wong Kar-Waï)   Mar 11 Déc 2007 - 22:50

J'aime beaucoup le cinéma asiatique d'une manière générale et j'ouvre ce topic pour vous parler d'un cinéaste cher à mon coeur : Wong Kar-Waï.



Wong Kar-Waï est né en 1958 à Shangaï. En 1963, à la veille de la Révolution cuturelle, ses parents émigrent à Hong-Kong. Ses souvenirs d'enfance lui fourniront le cadre d'un de ses films les plus importants, In the Mood for Love.





In the Mood for Love (2000)


Hong-Kong, 1962. Su Li-zhen, belle et discrète jeune femme, travaille comme secrétaire auprès d'un homme d'affaire, Monsieur Ho. Elle a pour mari un homme constamment obligé de voyager pour rencontrer ses associés, notamment au Japon. Elle le charge souvent de commissions, par exemple de rapporter deux sacs à mains identiques que Monsieur Ho veut offrir à sa femme et à sa maîtresse. En son absence, elle s'occupe de leur emménagement dans un petit appartement loué à Mme Suen, une Chinoise joviale, mais envahissante.
Le même jour, le journaliste Chow Mo-wan emménage dans l'appartement voisin. Lui aussi est marié et voit très peu son épouse, fréquemment prise par des occupations de dernière minute. Leur solitude commune et d'évidentes affinités rapprochent Su Li-zhen et Chow Mo-wan, mais c'est à peine s'ils osent se parler quand ils se croisent dans l'escalier, à la fois par crainte des ragots et par un sens inné de l'honneur et de la fidélité conjugale.
Un jour, un collègue de Chow Mo-wan, Ah Ping, lui signale qu'il a aperçu sa femme en compagnie d'un inconnu. Peu après, Li-zhen et Chow Mo-wan remarquent que les absences de leurs conjoints coïncident presque toujours. Détail encore plus troublant : l'épouse de Chow Mo-wan possède le même sac à main que celui offert à Li-zhen par son mari, et Chow Mo-wan a reçu en cadeau de sa femme une cravate semblable à celle qu'arbore le mari de Li-zhen. Li-zhen et Chow Mo-wan réalisent alors leur infortune et cherchent à comprendre. Au cours de promenades et de dîners au restaurant, chacun joue le rôle du conjoint de l'autre, afin de cerner ce qui les a poussés à l'adultère. Chemin faisant, ils échangent des confidences et apprennent à se connaître...
Ce film, au moment de sa sortie, a été pour moi un véritable choc visuel, sonore et esthétique. J'aime à le comparer avec La Princesse de Clèves. Tout est merveilleux dans ce film, et l'émotion, intense.
Pour voir la bande-annonce du film, cliquez ICI





2046 (2004)


Réalisé en même temps qu'In the Mood for Love mais terminé seulement en 2004, présenté à Cannes dans des conditions rocambolesques, 2046 est la seconde partie du diptyque entamé avec In the mood for Love.
J'ai été moins séduite par ce film très dense, mais néanmoins, il s'agit incontestablement d'une grande oeuvre. La séquence de science-fiction est très réussie, Tony Leung parfait en personnage veule et désabusé. Faye Wong est très touchante et Gong Li extrêmement émouvante.
La bande-annonce et d'autres videos en cliquant ICI





My Blueberry Nights (2007)


la critique est quasi unanime à dénoncer le maniérisme de ce film que je n'ai pas encore vu. Pour consulter la fiche allociné, cliquez ICI.
Voilà, j'espère vous avoir donné envie de découvrir ce cinéaste ; j'essaierai de poster deux autres liens très prochainement...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 11 Déc 2007 - 23:04

Popila, nous avons déjà un topic consacré au cinéma asiatique ici : Arrow
Est ce que ca te dérange si je fusionne ton sujet avec celui-ci, sachant que l'on a un peu parlé de Wong Kar-Waï dedans, et que tu a mis en titre "cinéma asiatique", ou bien tu préfère dédier ce sujet au seul Wong Kar-Waï, et dans ce cas, je ne touche à rien Question

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 11 Déc 2007 - 23:38

Mimidd, je ne comprends pas, j'ai pourtant fait une recherche et je n'ai pas trouvé ce topic consacré au cinéma asiatique : ce que je peux être nouille, parfois! Je pense qu'il vaut mieux fusionner : tu l'as bien compris, je ne voulais pas borner le sujet au seul Wong Kar-Waï. Et je suis très contente de voir que je ne suis pas la seule à cultiver cette passion...

Edit : oui, vérification faite, ça doit s'intégrer assez facilement ; il me suffira de modifier la première phrase. D'avance, merci, Mimidd! Et tant que j'y suis, une question : j'aimerais ouvrir un topic consacré aux animations japonaises, et, plus particulièrement, à Hayao Miyazaki (Princesse Mononoké, Mon voisin Totoro, Le château ambulant,...). Où me conseilles-tu de le poster (histoire d'éviter une bourde de ce genre)?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mer 12 Déc 2007 - 0:12

Il me semble qu'on avait un peu parlé des anime japonais sur ce topic : Arrow , mais tu peux parfaitement ouvrir un nouveau topic spécifique dans la section "ciné, tv et acteurs", aucun problème Very Happy

Je vais de ce pas fusionner Wink

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
rolidiffy
Coléoptère d'Afrique


Nombre de messages : 262
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 15 Déc 2007 - 14:36

Je connais très peu le cinéma asiatique. J’ai vu quelques films bien sûr mais culturellement les asiatiques sont tellement différents de nous qu’il est parfois difficile de comprendre les films ou les thèmes abordés.

Ce film coréen par exemple Spring, Summer, Fall, Winter... and Spring est visuellement un chef d’œuvre mais je n’ai pas vraiment compris le message du film (i.e. les aspects culturels et religieux).

J’avais adoré deux films de Hong Kong, Eat Man Drink Women and The wedding banquet avec un des acteurs cités plus haut (ev. Tony Leung ?). L’acteur qui joue le père dans Eat Man Drink Women me semble connu également et on le rencontre dans les films asiatiques.

J'ai vu le film "in the mood of love". Une sorte de huis-clos dans un appartement à Hong Kong. Très bien interprété et dirigé.

A part çà, je suis fan de Jackie Chan – ses stunts sont épatants et il est tellement sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Copetan
Romancière anglaise


Nombre de messages : 3183
Age : 39
Localisation : Entre la Cité de Calvin et la Terre Sainte
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 15 Déc 2007 - 15:09

Eat Man Drink Women (Salé Sucré en français) et The Wedding Banquet (Garçon d'honneur) sont des films taïwanais (que je recommande très chaudement). D'ailleurs, leur réalisateur est très connu dans l'auberge puisqu'il s'agit d'Ang Lee. Le père dans les deux films est joué par le même acteur (Lung Sihung), un des acteurs fétiches d'Ang Lee. Malheureusement, il est décédé il y a quelques années déjà.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/copetan/
rolidiffy
Coléoptère d'Afrique


Nombre de messages : 262
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 15 Déc 2007 - 16:40

@Copetan - merci à nouveau pour tes éclaircissements. Je ne savais pas que 1) les films étaient du régisseur Ang Lee (of course Sense & Sensibility) et 2) que l'acteur (Lung Sihung) était décédé.

Tu es un vrai cinéphile - chapeau Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Copetan
Romancière anglaise


Nombre de messages : 3183
Age : 39
Localisation : Entre la Cité de Calvin et la Terre Sainte
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 15 Déc 2007 - 18:59

Pas vraiment, c'est juste qu'Ang Lee et moi partageons des origines taiwanaises Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/copetan/
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 15 Déc 2007 - 22:52

Apparemment, je n'ai jamais vu un seul film taïwanais... shame on me! Mais j'ai commandé Sense and Sensibility pour Noël, ceci compense donc un peu cela... enfin, j'espère!

rolidiffy a écrit:
Je connais très peu le cinéma asiatique. J’ai vu quelques films bien sûr mais culturellement les asiatiques sont tellement différents de nous qu’il est parfois difficile de comprendre les films ou les thèmes abordés.
Ce film coréen par exemple Spring, Summer, Fall, Winter... and Spring est visuellement un chef d’œuvre mais je n’ai pas vraiment compris le message du film (i.e. les aspects culturels et religieux).


Je n'ai malheureusement pas pu aller voir cette fable métaphysique de Kim Ki-Duk, mais je vous recommande, du même réalisateur, Locataires. Ce film est plus accessible, à mon avis, parce qu'il traite de problèmes concrets qui affectent la société coréenne, et en particulier du statut des femmes : c'est drôle, sensuel, parfois violent, mais la fin est tout en légèreté... je me rappelle être sortie du cinéma dans un état d'euphorie complète!

l'histoire : Un jeune homme repère les maisons habitées en laissant, la journée, des prospectus à leur porte. Il squatte alors différents logis, jusqu'à sa rencontre impromptue avec une jeune épouse battue...

Plus de renseignements en cliquant ICI
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Chevalier Bayard
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1375
Age : 41
Localisation : secteur 2814
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 14 Mar 2009 - 2:52

Je suis très fan du cinéma asiatique que j'ai découvert via le cinéma d'action Hong-Kongais et le géniallissime (bien qu'il ait vieilli aujourd'hui) The Killer avec un duo John Woo / Chow Yun Fat bien loin alors d'Hollywood, des Paycheck et autres Tortue Géniale...



J'ai vu tous les films listés jusqu'à présent et vais en rajouter quelques autres à la liste qui valent le coup d'être vus et montrent la diversité du cinéma asiatique. Et encore, je suis loin d'être un spécialiste. Si néanmoins vous voulez en savoir plus, je laisse de nombreux liens dans le texte et les images (qui viennent d'un domaine qui m'appartient), sauf que ce sera en anglais Smile

Par où commencer ? ... bon, par exemple par le film dont est issu mon look du moment: Memento Mori.



Ce film est le deuxième film d'une trilogie sud-coréenne, Yeogo Goedam, très classique de fantômes. Et pourtant ce second épisode est à des années lumières des deux autres de la série et de tous les films de fantômes asiatiques classiques.

Très poétique ce film est une vraie expérience. Pour ainsi dire le côté "histoire de fantôme" est quasi-inexistant puisque le film raconte avant tout une histoire d'amour entre deux jeunes lycéennes dans une société et un environnement (Corée du Sud et lycée) où une telle histoire n'est pas acceptée, où elle doit être cachée alors que la plus grande preuve d'amour serait d'oser affronter le regard, les sarcasmes, voir les coups des autres.

Spoiler:
 

Vous trouverez une bande-annonce dans le spoiler ci-dessous mais celle-ci insiste trop lourdement sur le côté "horreur" alors que s'il y a bien quelques scènes qui accélereront votre rythme cardiaque, ce sera plus car l'histoire vous aura capturé par sa mise en scène impeccable.

Spoiler:
 

Par contre, si vous cherchez du côté de l'horreur, je ne saurais trop vous conseiller Kaïro de l'inégal (attention vous êtes prévenus) japonais Kiyoshi Kurosawa.



Kaïro est un des très rares films d'horreur qui me file la vraiment la trouille. Pas du tout par un système BOOOO ! de surprise mais par une vraie montée en puissance des scènes d'angoisse. A chaque fois cela marche sur moi. C'est simple, rien qu'en préparant le résumé j'entends déjà des voix appeler à l'aide... vous allez comprendre en regardant la bande-annonce ci-dessous ... si vous l'osez Very Happy

Spoiler:
 

L'histoire est un peu confuse et j'ai lu des résumés que je n'ai pas réussi à appliquer au film, donc vous allez devoir vous débrouiller pour l'instant avec ma synthèse : le monde se retrouve peu à peu envahi par les fantômes, âmes des morts qui n'ont plus nulle part où aller et sont condamnés à errer sans fin sur cette Terre où les vivants perdent tout espoir devant l'avenir de solitude qui les attend.

Pour relativiser, j'ai présenté ce film à des amis qui lui sont restés totalement insensible et ne comprennent pas qu'il me mette autant les choquottes... mais chez moi ça marche, et chez Liewen également Wink

Sous le titre Pulse ce film a connu un certains succès dans des festivals américains, ce qui lui a valu un remake titré Pulse également et que des commentaires bien peu élogieux ne m'ont incité à aller voir ...

Tiens, on reste au Japon avec cette fois un super-héros: Casshern



Sorti en 2005, Casshern et le pendant du français Immortel (ad vitam) et du décevant américain Captain Sky et le monde de demain. En effet ces trois films avaient la particularité d'être quasi-entièrement tournés devant des écrans bleus (ou verts, pour les puristes), les acteurs évoluant en effet dans un décor qui seraient réalisés plus tard sur ordinateur, une technologie déjà alors répandu dans le monde du jeu-video.

Si j'ai dit que le film américain était décevant c'est qu'il n'exploite pas son support et livre au final un film qui aurait très bien pu être réalisé avec des effets traditionnels. Personnellement je trouve le film français très réussi mais j'avoue humblement que quand il s'agit d'Enki Bilal je peux facilement perdre mon objectivité Embarassed

Néanmoins, le plus réussi des trois, et de très loin, est sans aucun doute Casshern qui suit la naissance et les premiers combats d'un super-héros dans un monde livré à la guerre et à la folie des hommes.

Spoiler:
 

L'image est superbe. L'histoire est par moment un poil confuse mais le lyrisme est là et l'on a devant les yeux le plus féérique des films de super-héros. A voir !!!

Question "film de super-héros" mais en beaucoup beaucoup moins sérieux, vous avez aussi le sud-coréen Arahan qui est très sympa avec une grosse touche d'humour (les coréens sont forts pour ça, au point que parfois c'est une peu destabilisant pour nous autres spectateurs occidentaux).



Spoiler:
 

Dommage cependant que le final soit trèèèèèèèèès long avec un combat qui n'en finit pas Razz

Question "action non sérieuse" un de mes films "détente" favoris et Naked Weapon avec une actrice dont il faudra que j'aille parler dans le topic des femmes qui nous font délirer: Maggie Q.


(Aouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuhhh !!!)

Naked Weapon bénéficie d'un scénario qui tient sur un demi-timbre poste: de part le monde de jeunes filles sont enlevées par une organisation d'assassins qui entrainent ces filles à prendre la relève. C'est de l'action débridée (si je puis me permettre), ça va dans tous les sens, c'est défoulant, c'est sexy (je vous ai parlé de Maggie Q ?) .... bref ça relaxe le cerveau et ça met une pêche d'enfer !! Smile

Spoiler:
 

Je pensais à la base ce film plutôt destiné à un public masculin (parce que Maggie Q quand même), mais j'ai pu constater avec des amies, ma sœur et, last but not least, Liewen, que ce film marche également sur un public féminin. Donc foncez si vous avez envie de faire un tour de roller coaster Wink

Je termine pour aujourd'hui par un film plus traditionnel de l'éclectique réalisateur hong-kongais qui a déjà été cité ici, Tsui Hark avec le film Green Snake (aussi titré "White Snake" parfois).



Si vous avez aimé les Histoires de Fantômes Chinois et autres Zu, Les Guerriers de la Montagne Magique, précipitez-vous sur Green Snake qui est pour moi le meilleur dans le genre avec un Tsui Hark très inspiré par son sujet. Ce film est ma-gni-fique. Pour preuve, cette scène ci-après où les deux démons-serpents, personnages principaux du film, prennent apparence humaine en ville. L'un se joint alors à une orgie, tandis que l'autre part en vadrouille et s'arrête devant une école. Il s'agit, tous genre confondus, d'une de mes scènes de cinéma préféré. Je regrette de ne pas pouvoir vous la faire partager ici avec mieux que cette video youtube de pas très bonne qualité silent

Spoiler:
 

Voilà c'est tout pour ce soir mais si ce post vous a plu je reviendrai vous présenter d'autres films Smile


Dernière édition par Chevalier Bayard le Dim 15 Mar 2009 - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.g2unit.com
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 14 Mar 2009 - 10:47

Merci pour ce petit aperçu du cinéma asiatique, Chevalier Bayard sunny


A ma grande honte, je n'y connais presque rien (c'est un comble, non ? Embarassed ), mais il n'est jamais trop tard pour bien faire ...

Memento Mori a l'air très intéressant (et pis un titre en latin, je ne peux pas résister Laughing ), mais le côté horreur fait-il vraiment peur ? Je suis une grande peureuse, donc j'évite d'habitude.
En toute logique, je n'ai pas osé regarder le trailer de Kaïro, mais Casshern me tente beaucoup sunny (je viens de l'ajouter à mon panier amazon ^^)

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
rosetyler
Ready for a strike!


Nombre de messages : 963
Age : 35
Localisation : à bord du coeur en or avec marvin le robot dépressif
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 14 Mar 2009 - 10:58

Parmi les films asiatiques certains réalisateurs ont déjà été cité, comme le très prolifique et le génialissime Johnnie To, pour ceux qui voudrait le découvrir, je conseille P.T.U., où l'histoire d'un flic un peu blasé qui va s'évertuer de retrouver son flingue de service durant une nuit dans les rues de Hong Kong sous peine d'être viré de la police (sanction quand on a perdu son arme de service), y'a pas mal de suspense et c'est drôle aussi comme souvent dans les films de jonhnie To, ou encore triangle, film réalisé par trois réalisateurs mais dont la partie mise en scène par To est la meilleure.


Il y a aussi Takeshi Kitano, bien sur dont il ne faut pas rater L'été de kikujiro, probablement son film le plus poétique, Hana Bi, ou encore Sonatine.


Mais il y a aussi deux grands réalisateurs coréens très différents l'un de l'autre qu'il faut découvrir. Le premier c'est Kim ki Duk: parmi ces films les plus intéressants sont Printemps, été, automne, hiver, et printemps, très poétique, très beau sur le sens de la vie et comment acquièrent-on la sagesse, une très belle histoire.

Et puis il y a Locataires, là aussi très belle histoire d'un jeune homme qui vit chaque jour dans une maison différente squattant un lieux dès que ses occupants en son absent. Il fait le ménage à fond et répare les objets cassés en remerciement, et repart, jusqu'au jour où il va venir en aide à une femme mal traité par son mari.

L'autre réalisateur coréen à ne pas manquer c'est Bong Joon Ho, qui réalise des films toujours très drôle mais avec un fond social et une analyse de la société de son pays toujours très intéressante.
Memories of murder d'abord où l'histoire de policiers de campagnes dans les années 80 qui se démène mais pas forcément avec les bonnes méthodes à retrouver un tueur en série qui sévit dans la région. c'est très drôle et ça nous montre aussi l'état de la police coréenne loin de la capitale, plus moderne.

Barking dog, nous parle du quotidien d'une cité en apparence calme, où l'on suit les journées banales de certains habitants de la cité, quelques peu chamboulé par la disparition étrange des chiens des habitants.
Et enfin son dernier film et probablement le plus connu, The host, l'histoire d'un monstre à la godzilla qui attaque Séoul. On suit les tribulations citadines d'une famille complètement barré, l'un se saoule toute la journée, l'autre dort toute la journée et une autre est championne de tir à l'arc. Sous le sujet film "catastrophe", le réalisateur nous montre les gros défaut et problème de son pays comme la corruption, la présence militaire américaine ou encore le chômage chez les jeunes diplômés qui malgré leurs études ne trouvent rien. c'est très drôle comme tout les films de bong Joon Ho.
Revenir en haut Aller en bas
http://leschoixdetrillianabordducoeurenor.hautetfort.com
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 14 Mar 2009 - 11:18

rosetyler, copine de moi!!!
tous ces réalisateurs que tu viens de citer, je suis fan absolue!!! cheers


J'ai vu hier Lust Caution, de Ang Lee sur canal plus cinéma(gratuit pr les possesseurs de freebox pdt 10 jrs), et c'était vraiment sublime...
Revenir en haut Aller en bas
rosetyler
Ready for a strike!


Nombre de messages : 963
Age : 35
Localisation : à bord du coeur en or avec marvin le robot dépressif
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 14 Mar 2009 - 11:26

@christelle: Ah oui il est bien Lust caution? j'hésitais...je voulais aussi acheter l'odeur de la papaye verte mais il est un peu chère !
Tu as vu tout les films que j'ai cité? quels sont tes préférés?

Sinon il y a aussi filatures de Yau Nai hoi très bon film policier.
Revenir en haut Aller en bas
http://leschoixdetrillianabordducoeurenor.hautetfort.com
Chevalier Bayard
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1375
Age : 41
Localisation : secteur 2814
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 14 Mar 2009 - 12:25

mimidd a écrit:
Memento Mori a l'air très intéressant (et pis un titre en latin, je ne peux pas résister Laughing ), mais le côté horreur fait-il vraiment peur ? Je suis une grande peureuse, donc j'évite d'habitude.

Comme je le dis, ce n'est pas l'essentiel du film mais, oui, il y a qqs scènes qui risquent de te faire un peu peur oui. Mais tu louperais quelque chose... Ne le regarde pas seul et puis voilà (je suis habitué à avoir le bras broyé par Liewen) Wink

mimidd a écrit:
Casshern me tente beaucoup sunny (je viens de l'ajouter à mon panier amazon ^^)

N'oublie pas de me dire ce que tu en as pensé ! Mais je l'ai conseillé à beaucoup de monde et tous ont aimé jusqu'à présent Smile

Puisque rosetyler en parle à nouveau dans un post précédent, hier y'avait PTU sur 13ie Rue. J'ai cru comprendre qu'ils faisaient un cycle Johnnie To. Personnellement je suis un fan absolu de Breaking News.



Johnnie To est un réalisateur hong-kongais extrêmement prolifique et il n'y a que quelques uns de ces films qui arrivent jusqu'ici. En règle générale on peut se jeter dessus sans trop de problème. Pour vous donner une idée du talent du monsieur, regardez cette ouverture exceptionnelle de Breaking News en un plan séquence de 7 minutes magistral.

Spoiler:
 

En polar, coréen cette fois, j'aime aussi beaucoup Public Enemy de Woo-Suk Kang.



Il raconte la traque par un flic du genre Harry Callahan (un peu cowboy donc), d'un serial killer en puissance qui n'est autre qu'un notable influent. Je n'ai pas réussi à trouver de trailer ou d'extrait à vous montrer. Je n'ai réussi à trouver que des trailers de deux films qui ont suivi dont je me méfie. En effet, et c'est une grand problème du cinéma asiatique (mais on se débrouille aussi pas mal), quand un film marche là-bas, il y a un paquet monstrueux de suites et copies plus ou moins heureuses, jusqu'à épuisement complet des bonnes idées du film original.

J'ai oublié hier de parler de Godzilla: Final Wars. Un topic sur le cinéma asiatique san parler de Godzilla, quand même ! Rolling Eyes



Bon, vous vous en doutez ! Là c'est du lourd ! Livré par le japonais survolté Ryuhei Kitamura qui nous a déjà donné les Versus et Azumi ce film offre de grandes vacances à votre cerveau mais vous vous surprendrez à rire aux éclats à de nombreuses reprises. Attention toutefois à la crise d'épilepsie Very Happy

Spoiler:
 

En résumé dans ce film, la Terre est attaquée par des extra-terrestres qui envoient sur sa surface tous les monstres possibles et imaginables. La seule solution de survie pour l'humanité est alors de libérer Godzilla, seul capable d'en découdre avec tous ces monstres dans des combats de catch qui marquent la rétine (du lourd, j'ai dit)

Alors qu'elle n'a pas sû donner sa chance à ce nanard, du même Ryuhei Kitamura, Liewen a par contre bien aimé Sky High qu'elle compare à un épisode de Charmed (snif !).



Ce film, issu d'une série manga et télé trés populaire au Japon, raconte les origines des personnages. Pour ma part j'ai trouvé que comme trop de films asiatiques, il était assez déséquilibré avec un début génial et une fin qui se traine en longueur... Mais bon, ça peut faire une soirée plateau-télé sans trop de problème Smile

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.g2unit.com
rachel17
Riche célibataire


Nombre de messages : 122
Age : 44
Localisation : santiago (chili)
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 14 Mar 2009 - 17:56

oh le cinema asiatique, tout un monde quand meme...j'ai longtemps ete hermetique a ce monde...des tonnes de samourais et autres guerriers, des longueurs de combat, des milliers de femmes epleurees et des kilos de chair ensanglantes...

mais (il y a toujours un mais) je suis tombee sur epouses et concubines..oh le choc tout un poeme meme dans la tragedie pour simplement un petit massage des pieds et a suivi adieu ma concubine, puis l'empereur et l'assassin.

Ce dernier montrait le debut de tous ces "peplums" asiatiques qui allaient debarquer en commencant (desolee pour le c cedille mon clavier ne l'a pas) par hero...suivi du le secret des poignards volants et du moins bon la cite interdite (mais quelle lumiere, quel jeu dans les couleurs...quand meme)

mais quand je lis la filmographie de Che Kaige et de Zhang Yimou, je me dis qu'il m'en reste a savourer..

D'ailleurs lala j'attends avec impatience le debarquement du les seigneurs de la guerre avec jet li..acteur que j'apprecie beaucoup dans ces phases strictement asiatique...le maitre d'armes est quand meme pas pire avec cet acteur..
Revenir en haut Aller en bas
http://rachelchili.blogspot.com
rosetyler
Ready for a strike!


Nombre de messages : 963
Age : 35
Localisation : à bord du coeur en or avec marvin le robot dépressif
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 14 Mar 2009 - 19:21

Enfin je te rassure quand même le cinéma asiatiques ne se borne pas seulement aux films de gangster ou de samourai, il y a aussi d'excellents films policier, et de très réussi comédies, beaucoup de films dont le sujet est beaucoup plus contemporain. Il n'y a pas que les grandes fresques historiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://leschoixdetrillianabordducoeurenor.hautetfort.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Aujourd'hui à 5:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cinéma asiatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [cinema] dictionnaire du cinéma asiatique
» Le cinéma asiatique
» Red Trousers - Anthologie Du Cinéma De Hong Kong:
» The Big Heat:
» Lion Vs Lion:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: