Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Tanguy Viel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
paola
Préceptrice


Nombre de messages : 28
Age : 41
Localisation : la belle ville rose
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Tanguy Viel   Sam 2 Mar 2013 - 20:26

Voici un auteur adoré qui pourrait bien trouver de nouveaux lecteurs à l'auberge. Non pas qu'il puisse se rapprocher de près ou de loin à Jane Austen, mais c'est un véritable coup de cœur depuis sa première publication et je suis toujours ses écrits au rythme des publications (et elles sont rares, car ce n'est pas un auteur prolixe).
Comment puis-je caractériser ses romans ? Il est bien là le problème....Je ne sais pas. Inclassable déjà, ce sont des récits où la femme a très peu de place, voire pas du tout (sauf dans les deux derniers romans), ce sont des histoires d'hommes, de disparus, de casses avortés, de coups tordus et même de drames familiaux,enfin, si on peut parler de drame...Tout ça servit par une narration tellement singulière semée d'hésitations où le récit progresse lentement mais sûrement. La composition est toujours soignée (du premier au dernier, un véritable jeu pour le lecteur qui rappelle un peu la composition d'Atonement, au moins pour le premier roman).
J'aime les descriptions tellement dynamiques du cadre et qui contraste avec les actions amenées lentement, j'aime l'ironie mordante du narrateur....Bref je vous invite vraiment à le découvrir, et pour cela, vous avez le choix entre ces titres :

Le Black Note : son premier et un de mes préférés, hommage à la formation de Coltrane, on suit différentes voix narratives qui relatent la disparition d'un camarade. Je glisse le résumé proposé par les Editions de Minuit, là où sont publiés tous les romans de Tanguy Viel :

«  Paul, le saxophoniste, ils l’ont surnommé John à cause de John Coltrane, Georges, à la contrebasse, c’était Jimmy, et Christian, c’était devenu Elvin. Même la maison sur l’île, quand ils se sont installés ensemble pour jouer, ils ont voulu la surnommer : ils l’ont appelée Black Note. Mais la maison maintenant n’existe plus, et le quartette non plus. De la clinique où on l’a conduit, le narrateur et trompettiste du groupe continue de ressasser ce temps de la vie commune. Très vite, le récit se concentre autour d’un événement : Paul, sa mort, et les circonstances obscures qui l’entourent. »

Cinéma : reprend l'analyse d'un film « le limier » : le narrateur nous entraine dans une analyse détaillée du film et mêle des éléments de sa propre vie : le lecteur est plongé dans une confusion sans jamais se perdre véritablement (c'est le seul que j'ai pas véritablement apprécié, cependant j'aime toujours sa façon de narrer).

L'Absolue Perfection du Crime : Mon préféré ! On rencontre comment des amateurs du banditisme vont entreprendre le casse d'un casino et le lecteur découvrira ce qu'il adviendra de l'entreprise...Prenant, sans être un roman policier, on s'attache à chaque personnage et là où l'action est attendue, on a le sentiment d'un enlisement, déroutant, cette sortie a été largement médiatisée je me souviens.

Insoupçonnable : Séduction et tromperie, ah tiens oui, il y a un personnage féminin important, j'avais oublié..... Histoire familiale, classe sociale élevée, comment y accéder, comment accéder à l'argent si ce n'est par le crime....Rappelle un tantinet le film « Match point », sous certains aspects


et enfin Paris-Brest : tellement apprécié, l'auteur souhaitait écrire un roman sur la famille, il campe l'action dans sa ville natale et trompe le lecteur constamment par le procédé de la mise en abyme : j'écris un roman sur un jeune homme qui écrit un roman....Bref, la famille en question paraît au premier abord comme toutes les familles avec les portraits que l'on pourrait retrouver dans chaque foyer, mais progressivement l'auteur plonge l'intrigue dans la noirceur, comme il sait si bien le faire, tellement prenant.....


Voilà, j'espère vous avoir donné envie de le découvrir pour les uns, et d'en parler pour les autres.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Tanguy Viel   Dim 3 Mar 2013 - 18:18

Chouette idée de topic Paola. sunny Je n'ai pas encore lu Tanguy Viel mais ses romans me tentent beaucoup, et je me rappelle l'avoir vu dans La grande librairie, il me semble que c'était pour Paris-Brest, j'avais noté son nom dans un coin de ma tête. Wink
Revenir en haut Aller en bas
paola
Préceptrice


Nombre de messages : 28
Age : 41
Localisation : la belle ville rose
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Tanguy Viel   Dim 3 Mar 2013 - 19:06

Merci Esperluette Wink Paris-Brest serait un bon choix pour commencer. Tanguy Viel produit de courts textes dans des revues littéraires, des presses universitaires (où il explique la relation avec son éditeur par exemple) ou bien encore de toutes petites éditions...... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tanguy Viel   Aujourd'hui à 19:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Tanguy Viel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tanguy Viel
» Interview Tanguy Mouchot/Editions Chott
» [Résolu] Wie viel Uhr ist es?!
» Le viel armand
» Interview de Pierre Tanguy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: