Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 KUROSAWA Akira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46690
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: KUROSAWA Akira   Lun 11 Fév 2013 - 17:11

KUROSAWA Akira



Le réalisateur, aux environs des années 50.

Akira Kurosawa (黒澤 明, Kurosawa Akira?) est un réalisateur, producteur, scénariste et monteur japonais, né à Tokyo le 23 mars 1910 et mort à Tokyo le 6 septembre 1998. Avec Yasujirō Ozu et Kenji Mizoguchi, il est considéré comme le cinéaste japonais le plus célèbre et le plus influent de l'histoire. En 57 ans de carrière cinématographique, il réalisa pas moins de 30 films.
En 1943, au cours de la Seconde Guerre mondiale, il réalise son premier film, La Légende du grand judo (Sugata Sanshiro).
Son huitième long métrage L'Ange ivre (酔いどれ天使, Yoidore tenshi) sort en 1948 et est acclamé par la critique, et marque les débuts de l'acteur Toshirō Mifune, qui tournera au total 16 films avec Kurosawa.


Toshiro Mifune
est "crevette d'or" dans l'Aquarium, si vous voulez en savoir plus !! Very Happy
http://the-inn-at-lambton.cultureforum.net/t3797p25-golden-shrimp

Kurosawa a commencé par le dessin et la peinture (illustrateur) puis après avoir été assistant-réalisateur il se met à écrire des scénarios, mieux payés. La censure juge son premier film "La Légende du grand judo (Sugata Sanshirō) trop anglo-saxon et c'est grâce à OZU Yasujiro qu'il sort avec 18 minutes coupées.

Spoiler:
 

Les Hommes qui marchèrent sur la queue du tigre (Tora no o wo fumu otokotachi)( septembre 45), marque déjà son goût pour l'influence du Nô, mais la censure américaine le bloque jusqu'en 1952.
Spoiler:
 

Rashōmon, Lion d'or à Venise, suscite l'intérêt du public américain pour le cinéma japonais dans les années 1950, éclipsant le cinéma italien. Le film sort en France, en Allemagne de l'Ouest, au Danemark, en Suède et en Finlande. Grâce à cette renommée, d'autres cinéastes japonais commencent à recevoir des récompenses et à diffuser leurs travaux en Occident, comme Kenji Mizoguchi, et un peu plus tard Yasujiro Ozu, reconnus au Japon mais totalement inconnus en Occident

Spoiler:
 
En 1952 il réalise Les Sept Samouraïs (七人の侍, Shichinin no samurai) premier véritable chanbara de Kurosawa, genre pour lequel il est aujourd'hui le plus connu. Le film sort en avril 54. Il reste considéré par certains Japonais comme le meilleur film nippon de tous les temps ... L'américain Delmer Daves s'en inspira ouvertement pour tourner "les 7 mercenaires" ...
Spoiler:
 
En 1957 il adapte "Macbeth" de Shakespeare dans le film "Le Château de l'araignée (蜘蛛巣城, Kumonosu-jō" qui devient rapidement une référence d'adaptation shakespearienne à l'étranger.
Spoiler:
 

Le film est présenté dans le sous forum de Shakespeare :
http://the-inn-at-lambton.cultureforum.net/t6519-sprint-shakespearemacbeth-le-chateau-de-l-araignee-de-kurosawa#621572

Cependant il ne retrouve pas le même succès auprès du public japonais et tourne alors "La Forteresse cachée (隠し砦の三悪人, Kakushi toride no san-akunin?), film d'action-aventure qui fut un énorme succès au box-office, chaudement accueilli par les critiques.
Aujourd'hui, le film est considéré comme l'un des films les plus légers et faciles de Kurosawa, mais reste très populaire pour ses nombreuses influences, notamment sur le space opera Star Wars de George Lucas sorti en 1977.
Spoiler:
 
En 1965, il tourne Barberousse, le dernier film avec Toshirō Mifune. Yu Fujiki, un acteur ayant travaillé sur Les Bas-Fonds, déclare à propos du rapprochement des deux hommes que « le cœur de M. Kurosawa était dans le corps de M. Mifune »Donald Richie décrit leurs rapports comme une symbiose unique.Pratiquement toutes les critiques s'accordent à dire que la meilleure période de la carrière de Kurosawa se situe entre 1950 et 1965 - marquée par Rashomon et Barberousse - et que ce n'est pas une coïncidence si cette phase correspond à la période de collaboration entre Mifune et le réalisateur.
Spoiler:
 
Pour la première fois Hollywood l'appelle pour le projet Runaway Train, qui aurait été le premier film en couleur de Kurosawa. Le projet échoue. Kurosawa est par la suite impliqué dans l' ambitieux. Tora ! Tora ! Tora !, produit par la 20th Century Fox .Le tournage débute en décembre 1968 mais Kurosawa reste à peine trois semaines en tant que réalisateur. Son équipe et ses méthodes de travail sont peu familières aux exigences d'une production hollywoodienne et laissent perplexes les producteurs américains, qui en concluent que Kurosawa est un malade mental. Au Noël 1968, les producteurs annoncent que Kurosawa quitte la production, officiellement pour "fatigue". Officieusement, il en est congédié. .Tora ! Tora ! Tora ! reste une véritable tragédie dans la carrière du cinéaste. Après des mois de travail il n'en a pas tourné un mètre.
Spoiler:
 
Après le demi échec de Dodes'kaden (どですかでん, Dodesukaden?)incapable d'obtenir des financements pour les projets à venir et souffrant de problèmes de santé, Kurosawa semble atteindre un point de rupture : le 22 décembre 1971, il se tranche la gorge et les poignets à plusieurs reprises. Cette tentative de suicide échoue, et Kurosawa guérit assez rapidement. Il décide alors de se réfugier dans sa vie privée, ne sachant pas s'il réalisera de nouveau.
Au début de l'année 1973, le studio soviétique Mosfilm souhaite travailler avec lui, Kurosawa leur propose alors l'adaptation d'une autobiographie de l'explorateur russe Vladimir Arseniev, intitulée Dersou Ouzala,La première mondiale de Dersou Ouzala (デルス・ウザーラ, Derusu Uzara) a lieu le 2 août 1975. Alors que la critique japonaise reste muette, le film est chaleureusement accueilli à l'étranger, remportant le Prix d'Or du Festival international du film de Moscou ainsi que l'Oscar du meilleur film en langue étrangère. Le succès au box-office est également au rendez-vous. Aujourd'hui, la critique reste divisée : certains y voient un exemple du déclin de Kurosawa, tandis que d'autres comptent le film parmi ses travaux les plus aboutis.
Spoiler:
 
En 1977, le réalisateur américain George Lucas sort le premier épisode de la saga Star Wars, un film de science-fiction au succès planétaire influencé par La Forteresse cachée de Kurosawa.
Spoiler:
 
Lucas, qui vénère Kurosawa et le considère comme un modèle, est choqué d'apprendre que le Japonais est incapable de trouver les fonds nécessaires pour un nouveau film. En juillet 1978, Lucas et Kurosawa se rencontrent à Los Angeles pour évoquer le projet le moins risqué du réalisateur japonais : Kagemusha, l'Ombre du guerrier (影武者, Kagemusha une épopée racontant l'histoire d'un voleur qui devient le double d'un seigneur japonais. Lucas est passionné par le scénario et les illustrations de Kurosawa, il use alors de son influence pour convaincre la 20th Century Fox et parvient également à engager Francis Ford Coppola - un autre fan de Kurosawa - en tant que coproducteur.Kagemusha devient rapidement un succès au Japon ainsi qu'à à l'étranger, tant au niveau des critiques qu'au box-office. Le film remporte la Palme d'Or au Festival de Cannes 1980 en mai.
Spoiler:
 
Le succès international de Kagemusha permet à Kurosawa d'entamer son projet suivant, Ran (乱, Ran, une autre épopée, en partie fondée sur la tragédie Le Roi Lear de William Shakespeare, Un financement étranger est une nouvelle fois nécessaire. Cette fois-ci, c'est le producteur français Serge Silberman qui vient en aide à Kurosawa. Le tournage ne commence qu'en décembre 1983, et dure plus d'un an. Kagemusha et Ran, sont souvent cités parmi les films les plus aboutis d'Akira Kurosawa. Quand on lui demande quel est son meilleur film Kurosawa évoque Ran ,oubliant sa réponse habituelle : "le prochain" .
Spoiler:
 
En 1993, il écrit le scénario original de La Mer regarde (海は見ていた, Umi wa miteita, suivit en 1995 du script de Après la pluie (雨あがる, Ame agaru. Alors qu'il finalise ce dernier en 1995, Kurosawa chute et se brise la base de la colonne vertébrale. Suite à cet accident, il doit utiliser un fauteuil roulant pour le reste de sa vie, son souhait de toujours - mourir sur le tournage d'un film - ne se réalisera jamais.
Le 6 septembre 1998, Akira Kurosawa meurt d'une attaque cérébrale à Setagaya (Tokyo) à l'âge de 88 ans1 Il est enterré à Kamakura (comme OZU) au An'yo in

Spoiler:
 
En 1990, il avait reçu l'Oscar d'honneur « pour ses accomplissements qui ont inspiré, ravi, enrichi et diverti le public mondial et influencé les cinéastes du monde entier ». En 1999, il est nommé à titre posthume « Asiatique du siècle » dans la catégorie « Arts, Littérature, et Culture » par le magazine AsianWeek et CNN, présenté comme « l'une des cinq personnes ayant le plus contribué à l'épanouissement de l'Asie durant les 100 dernières années ».

Dans ses œuvres, Akira Kurosawa s'attachait à décrire ou à faire une parabole de la société humaine. Il dépeignit ainsi au long de ses films la pauvreté (Les Bas-Fonds, Dodes'kaden), la violence urbaine (Chien enragé), la maladie et immobilisme des fonctionnaires (Vivre), la destruction de l'environnement (Rêves), la vieillesse (Madadayo), …
Il était connu sous le nom de Tenno, littéralement « l'Empereur », pour sa manière dictatoriale de réaliser. C'était en effet un perfectionniste qui dépensait énormément d'énergie et de temps pour atteindre l'effet visuel qu'il recherchait.
Kurosawa s'est inspiré d'histoires de William Shakespeare, des romans russes comme l'Idiot de Dostoïevski et Les Bas-fonds de Maxime Gorki. Lecteur passionné des nouvelles de Georges Simenon, le commissaire Satô du film Chien enragé (Nora inu, 野良犬) partagerait sa perspicacité avec celle du commissaire Maigret.
Entre le ciel et l'enfer reprend une partie de l'intrigue du roman Rançon sur un thème mineur (King's Ransom) écrit par Ed McBain.
Malgré certains critiques japonais considérant Kurosawa comme trop occidentalisé, il a été profondément inspiré par la culture japonaise et notamment le kabuki, le théâtre nô et le genre de cinéma jidaigeki.
Akira Kurosawa a réalisé de nombreux storyboards pour ses films. Ces dessins préparatoires, plus de 2000,, frappent par leur sens de l’expression, des émotions, des lumières, des costumes. Ils sont considérés comme des œuvres d’art à part entière accessibles y compris à ceux qui ne connaissent pas ses films et sont régulièrement exposés. La dernière exposition en France a eu lieu à Paris au Petit Palais en 2009.

La note de Wikipedia dont je me suis largement inspirée est beaucoup plus complète, sur les techniques, le montage, les influences reçues et celles sur les autres, je ne peux que conseiller d'y aller voir, mon pavé est déjà trop long Embarassed Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6280
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mar 12 Fév 2013 - 19:27

Juste un petit mot pour te remercier pour cette présentation très complète Clinchamps. J'ai comblé quelques lacunes Kurozawiennes l'an dernier. J'ai particulièrement aimé Ran et Les sept samouraïs. J'ai aussi vu Kagemusha, l'ombre du guerrier, que j'ai trouvé un peu long. Et dans ma PAV attendent sagement Le château de l'araignée et Rhapsodie en août. Un bilan encore très modeste...
Revenir en haut Aller en bas
Acubens
Ville du Nord...


Nombre de messages : 773
Age : 45
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mar 12 Fév 2013 - 22:22

Clinchamps, il faut te canoniser !


Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46690
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mar 12 Fév 2013 - 23:25

Quand on aime !!! Laughing Faut aller voir le topic du château de l'araignée" dans Shakespeare" et surtout voir le film ... Le prochain sera "Ran" et La forteresse cachée surtout que j'ai vu le remake avec Jun le Spirituel et Abe Hiroshi !!!!!! Very Happy Very Happy hâte de voir la différence !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 13 Fév 2013 - 0:22

Clinchamps

Kurosawa je l'ai découvert avec ses films de samourai (et les 7 samourais, donc ^^) mais son plus beau film pour moi c'est Dersou Ouzala Et j'ai été soufflé par la force de ses films noirs quand j'ai vu Entre le Ciel et l'Enfer (merci Arte) (oui, j'ai commencé un cycle films noirs urbains de Kurosawa, en poursuivant avec Chien Enragé..... )

En parlant influence littéraire, il ne faut pas oublier Yojimbô, qui est inspiré par Dashiell Hammet et son roman La Moisson Rouge (et Kurosawa citait aussi la clé de verre ^^) ainsi que par les westerns de John Ford.... et qui a lui même inspiré Pour une poignée de dollars de Sergio Leone.... (lui-même étant repris par Miike dans Sukiyaki Western Django, sous influence de Tarantino qui a donc cette année commis lui Django Unchained en référence au western spaghetti.... lequel western spaghetti doit lui beaucoup au film de samouraï et surtout à Kurosawa.... vous avez suivi, là? Mais en tout cas, la boucle est bouclée ^^ )

Et j'adore l'affiche que tu as mis pour Kagemusha
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46690
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 13 Fév 2013 - 10:36

Merci, ma Kusa !! I love you J'ai bien l'intention de poursuivre mon exploration, de revoir Dersou Ouzala que j'adore positivement, les 7 samourais vu il y a trop longtemps ... Enfin d'en voir le plus possible ... Very Happy
Bravo pour ta "boucle des influences", très claire et très juste !!! Very Happy le nombre de cinéastes qui se veulent influencés par Kurosawa est grand !! mais mon post était déjà un tel pavé !! Very Happy
Merci pour l'affiche ! j'ai essayé de marquer incidemment l'évolution du styles des affiches au cours des années, et celle que je pensais mettre pour Ran est celle-ci :
Spoiler:
 

Mais j'ai opté pour une autre plus explicite sur le style du film ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
manue
Star Sheep Trooper


Nombre de messages : 2133
Age : 45
Localisation : Sous un camphrier géant
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 13 Fév 2013 - 20:54

cheers cheers Akira kurosawa cheers cheers
Merci Clinchamps pour cette magistrale présentation. En plus je viens de revoir (y'a une semaine) et au ciné (ça c'est un première), Le Château de l'araignée. Et ben, sur grand écran c'est autre chose qu'à la télé. Shocked
Et puisque qu'on montre des affiches, moi j'ai celle-là à la maison.
Spoiler:
 


Dernière édition par manue le Jeu 14 Fév 2013 - 0:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 13 Fév 2013 - 22:36

I love you I love you I love you Manue, c'est trop la classe ton affiche!!

Le Château de l'Araignée sur grand écran... Shocked I love you cheers drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46690
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Jeu 14 Fév 2013 - 0:16

Manue quelle chance le voir sur grand écran !!!! Ton affiche est magnifique !!! cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott


Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 27 Fév 2013 - 13:55

Très belle ton affiche, clinchamp, de Ran, très puissante et explicite, comme le film !

Je n'ai pas encore vu tous les Kurosawa, il faut que je m'y emploie ! J'ai vu Ran, Les 7 samurai et Kagemusha, vous me conseillez lequel ensuite ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46690
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 27 Fév 2013 - 14:35

Je te conseille Dersou Ouzala (sa période russe) un film sublime à tous points de vue ... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott


Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 27 Fév 2013 - 14:52

Merci ! J'essaye de regarder ça au plus vite et je vous dirai ce que j'en aurais pensé Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 27 Fév 2013 - 15:07

Je me glisse dans l'Aquarium pour dire également tout le bien que je pense de cet immense cinéaste qu'est Akira Kurosawa cheers

et pour te remercier Clinchamps du temps que tu as du passer à préparer cette magnifique présentation.

J'ajouterai à la liste des films que tu as cités : "Rêves / Yume" qui est sortit en 1989, et qui est je pense son dernier film : c'est 8 petites histoires fantastiques et poétiques, pas forcément son film le plus abordable, mais en tout cas un film très personnel.
Voici l'affiche du film :
Spoiler:
 

Et pour Lady A je te conseille aussi chaudement Derzou Ouzala, que j'ai vu 3 fois, avec chaque fois la même émotion (il me semble que le film a été tourné en russe, si je me souviens bien).
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46690
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 27 Fév 2013 - 16:09

Oui, il est tourné et parlé en russe, tourné en URSS de l'époque, ce pourquoi il m'a été refusé comme n'étant pas "asiatique" par le site mydramalist.com Suspect(site de listing de films/dramas asiatiques) alors que c'est du pur Kurosawa .... Mais bast ! il faut le voir c'est une merveille ! Very Happy Et Petit Faucon tu t'es déjà glissée dans nos eaux pour Murakami !!! cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 27 Fév 2013 - 16:19

Clinchamps a dit :
Citation :
Et Petit Faucon tu t'es déjà glissée dans nos eaux pour Murakami !!!
Oui c'est vrai Very Happy
Je devrais venir plus souvent car j'ai toujours eu de grandes affinités avec la culture asiatique (quand j'étais enfant, mon père a travaillé pendant plus de 10 ans pour le Japon, et il y allait très souvent, nous rapportait plein de photos et de petits cadeaux, et puis moi j'ai étudié le chinois pendant 5 ans, au lycée et à la fac,).
Mais j'ai un peu du mal à me repérer dans les topics de fans de l'aquarium, je me sens un peu larguée.

Je vais mettre l'Aquarium dans mes favoris pour y jeter un oeil de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46690
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 27 Fév 2013 - 17:13

Le topic "dramas asiatiques" est consacré aux dramas et aux fans, ainsi que ceux sur les musiques ou les tops 10 et quelques autres assez fantaisistes (la térianthropie chez les crevettes ou les goldenshrimps ) mais le reste (littérature, cinéma, anime/manga, culture ....) peuvent t'intéresser ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Mer 27 Fév 2013 - 17:16

Merci, je promets d'être plus assidue !

J'ai vu qu'il n'y avait pas de sujet consacré à Imamura ni à Oshima qui est mort il y a quelques semaines. Je vais essayer de lancer un sujet sur eux si je trouve un peu de temps cheers
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott


Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Jeu 28 Fév 2013 - 12:06

Merci Petit Faucon de parler de Yume, j'avais complètement oublié que je l'avais vu alors que comparé aux trois autres de Kurosawa que j'ai vu, je l'ai trouvé vraiment très différent et il m'avait beaucoup touché Smile.

J'aime ton prosélytisme clinchamps lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Jeu 28 Fév 2013 - 13:55

Lady A a dit :
Citation :
J'aime ton prosélytisme clinchamps

moi-z-aussi
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46690
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Jeu 28 Fév 2013 - 14:02

Lady A a écrit:

J'aime ton prosélytisme clinchamps lol!

Je cherche toujours à donner envie de venir jeter un œil dans ce sous-forum si riche ... pas obligé d'y rester, mais y passer, c'est bien Very Happy

Pour rester dans Kurosawa, je voudrai parler ici d'un film que j'aime énormément :


Dersou Ouzala



Distribution :
Maksim Mounzouk : Dersou Ouzala
Spoiler:
 
Youri Solomine : Vladimir Arseniev

Spoiler:
 

Kurosawa sur le tournage :


En 1975 Kurosawa traverse une période difficile, son partenariat avec Toshiro Mifune s'est terminé sans qu'on sache trop pourquoi, il fait une grave dépression avec deux tentatives de suicide et pense ne plus tourner. L' Union Soviétique de l'époque lui propose alors un projet sur une idée qui l'avait déjà intéressé : faire un film d'après le livre autobiographique de l'explorateur russe Vladimir Arseniev. Kurosawa accepte et réalise le film en URSS, parlé en russe et joué par des Russes. Cependant quand on a fréquenté un tant soit peu le maître japonais on reconnaît tout de suite son esprit : attirance pour les légendes et mythologies ethniques, passion pour la Nature, mais dans ce qu'elle a de plus rude et de moins accessible à l'Homme (le brouillard dense du Château, l'hostilité de la taïga sibérienne, glaciale, ou torride, alternant la neige, le gel et la boue ... )La scène où Arseniev et Dersou sont perdus dans les marais, puis pris par la nuit est éblouissante de maîtrise et de beauté.
Spoiler:
 

Mais ce film est avant tout la magnifique histoire de l'amitié improbable de deux hommes très différents.
Arseniev, lors de son exploration, rencontre un vieil homme solitaire, un Golde (minorité ethnique chinoise de la Sibérie) qu'il prend comme guide et ils deviennent amis. La première partie du film nous montre la maîtrise incroyable (qui fait l'admiration de l'équipe) de Dersou sur son environnement, son habileté, sa sagesse, puis la seconde partie nous le montre quelques années plus tard à l'occasion d'une nouvelle expédition, mais l'âge est là maintenant et change la donne ...
C'est un film d'une beauté majestueuse, prenante, émouvante, bouleversante que je ne crains pas d'appeler "chef d'œuvre" bien que les puristes fassent à son encontre la critique habituelle sur les derniers films de Kurosawa : trop occidentalisé !! je trouve cela parfaitement ridicule, Kurosawa aurait pu tourner n'importe quelle histoire, de n'importe quelle origine, cela aurait été du Kurosawa, au bout du compte !!

On le trouve en DVD, mais ceux que j'ai vus ne sont pas très bons au niveau du rendu de l'image ... malheureusement ... le film est long mais il n'y a aucune longueur, seulement le déroulement invincible du temps ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Jeu 28 Fév 2013 - 14:48

De Dersou Ouzala je me souviens d'un film très émouvant, et plus particulièrement (à la fin il me semble),

Spoiler:
 

Et les paysages sont splendides, je l'ai vu deux fois au cinéma, et c'est beaucoup plus spectaculaire sur grand écran I love you
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott


Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Jeu 28 Fév 2013 - 15:08

Dersou Ouzala a en effet l'air très bien. Et puis l'intérêt pour les légendes et la nature, je ne trouve pas que ce soit éloigné de l'esprit russe non plus, donc ça me donne la sensation que Kurosawa a bien saisi la "russitude" si je puis dire Smile

Et tu fais bien d'inviter ceux de l'auberge dans cette petite arrière-salle Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46690
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Jeu 28 Fév 2013 - 16:45

Lady A a écrit:
Dersou Ouzala a en effet l'air très bien. Et puis l'intérêt pour les légendes et la nature, je ne trouve pas que ce soit éloigné de l'esprit russe non plus, donc ça me donne la sensation que Kurosawa a bien saisi la "russitude" si je puis dire Smile

Oui, je le crois aussi, après tout le Russe est une langue orientale !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott


Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Jeu 28 Fév 2013 - 16:49

Tout à fait ! J'essaye vraiment de regarder ça au plus vite Smile !!
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Jeu 28 Fév 2013 - 19:43

Je voudrais modérer sur la "russitude" justement de Dersou Ouzala.... c'est justement l'histoire de la rencontre entre un Russe occidentale et un sibérien animiste, dont la philosophie se rapproche plus de la philosophie japonaise sur la nature, justement. Et où nous on s'identifie au héros russe, qui est dans notre position d'occidental.... sunny

Sinon chez Kurosawa, je me répète (et j’adore Dersou Ouzala, hein....) mais il faut aussi découvrir ses oeuvres films noirs, qui sont de pures merveilles (et font découvrir une sombre et ô combien fascinante facette du Japon en reconstruction.... sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: KUROSAWA Akira   Aujourd'hui à 13:13

Revenir en haut Aller en bas
 
KUROSAWA Akira
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» KUROSAWA Akira
» Le château de l'araignée de Kurosawa (MacBeth) d'Akira Kurosawa 1957
» AKIRA - KANEDA - (PBM 030)
» [ SCX10 Axial ] hilux by akira
» AKIRA - SHOTARO KANEDA (WF 2000) ( RAH-110 )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: