Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Boooof

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1527
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: Boooof   Jeu 10 Jan 2013 - 19:08

Cassandre a écrit:
Fée, au début, il m'agace avec son air prétentieux et quand il se fait jeter, il me fait presque de la peine mais c'était mérité, sa déclaration était horrible et après, il se donne tellement de mal pour conquérir sa belle qu'est-ce que j'aime cet homme

Ah ça pour être horrible elle l'est sa déclaration !! Mr je me crois mieux que tout le monde mais c'est ça qui est bien, c'est qu'il évolue dans le livre et qu'on le voit faire ! (en même temps vu la façon dont il se fait jeter s'il n'avait pas réfléchi après ça c'était le dernier des crétins)
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Boooof   Jeu 10 Jan 2013 - 19:12


@ ladyhawke-5757-:

C'est une discussion fort intéressante que tu soulèves ici, comme en témoignent d'ailleurs le nombre et la diversité des interventions que suscite l'ouverture de ce topic. Connaissant peu ou pas du tout l'Histoire de l'Angleterre ou de la France de cette époque, je me contenterais de lire les explications et avis, fort intéressants, donnés par les uns et les autres sur la question sociale que tu soulèves.

Citation :
Ses ouvrages me tombent des mains . Je ne suis pas romantique et le XIX° siécle est loin d'être mon siècle favori tant en France qu'en Grande-Bretagne .

Je ne sais pas exactement ce que tu entends par "romantique" - soit si tu te réfères ici aux mouvements artistiques qui ont traversé certains pays d'Europe au XIXème siècle principalement ou si, au contraire, tu penses plutôt à l'acception dérivée qui qualifie un type de disposition amoureuse portée au lyrisme, à l'épanchement des sentiments et aux débordements de la passion - mais, dans le second cas, je me demande si l'on peut qualifier les romans de Jane Austen de "romantique"? Je me suis souvent posée la question dans la mesure où des œuvres comme Raison et Sentiments, Orgueil et Préjugés et Persuasion, les trois livres que je connais le mieux, semblent postuler que le bonheur durable d'une union ne saurait passer que par un mariage d'amour et qu'un sentiment amoureux ne pourrait quant à lui se passer d'estime, d'admiration et de complicité, de parts et d'autres du couple en gestation. Une vision de l'épanouissement de l'individu et de la société finalement beaucoup plus profonde, réfléchie et, pour l'époque de Jane Austen, subversive - en ce qu'elle accorde une place centrale à cette notion diffuse de bonheur qui hante nombre d'histoires d'amour traversant ses œuvres - que celle de bluettes sentimentales tournant autour des idées de séduction, de fraîcheur et d'excitation. (Entendons-nous bien: le terme de "bluette" n'est, dans mon esprit, nullement péjoratif. Il me semble simplement que les romans de Jane Austen dépassent le cadre d'histoires d'amour censées nous divertir en embrassant une vision sociale et anthropologique via ces thèmes fondamentaux que sont ceux de la morale et, in fine, du bonheur.)

Citation :
Je considère Darcy comme un franc imbécile.

Pourrais-tu expliquer pourquoi?

Parce que, pour ma part, je le trouve doublement intéressant, et ce dans la mesure où il est capable de poser les valeurs morales ou intellectuelles de la femme qu'il aime au dessus de la condition où la place sa naissance d'une part et en ce que ses sentiments - comme ceux d'Elizabeth du reste - se nourrissent d'un ensemble de qualités qui, si elles n'excluent pas le charme ou la beauté, accordent également une grande place à la répartie, à l'indépendance d'esprit, à la vivacité, à la finesse ou à la droiture d'autre part: tous traits qui font de l'héroïne un alter ego de Darcy, et pas uniquement un fantasme charnel dépourvu de personnalité propre. Je me souviens qu'adolescente, à ma première lecture d'Orgueil et Préjugés, j'avais trouvé surprenant de tomber sur un livre où l'attirance du héros ne semblait pas uniquement portée par l'admiration du corps ou de l'élégance de l'élue de son cœur mais, également, par l'escarpement bien réel d'un caractère et de qualités morales aux contours nettement dessinés.

Citation :
C'est le siècle qui voit s'épanouir les plus grandes injustices sociales,

J'ajouterais que, si nul ne songe à contester qu'il existe nombre de romans ayant abordé la question de la misère sociale de cette époque de manière beaucoup plus frontale et détaillée, les histoires de Jane Austen s'articulent bien souvent autours de lois ou de coutumes créant, elles aussi, la détresse économique d'une petite bourgeoisie saignée à blanc: je pense par exemple à l'entail, pierre de touche de l'histoire des sœurs Dashwood dans Raison et Sentiments ou ombre menaçante planant sur l'avenir des sœurs Bennet dans Orgueil et Préjugés, le cul de sac financier et moral dans lequel le célibat plonge les jeunes femmes de l'époque - telle Charlotte Lucas, l'amie d'Elizabeth - ou, encore, l'opprobre morale et, par conséquent, sociale et pécuniaire, rejaillissant sur toute une fratrie après les frasques d'un seul de ses membres. Si, bien sûr, ces situations n'égalent pas en tragique les scènes les plus violentes décrites par Elizabeth Gaskell ou Charles Dickens, elles témoignent de la déchéance où se trouvaient plongées des familles entières à cause de lois et de morales aussi injustifiées que lourdes de conséquences.

P.S. Moi, j'aime bien le titre de ton topic. Il m'a donné envie d'aller voir de plus près ce qui pouvait susciter un tel cri du cœur. Wink



Dernière édition par Dérinoé le Ven 11 Jan 2013 - 13:25, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21949
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Boooof   Jeu 10 Jan 2013 - 19:14

Il me semblait bien que nous le détestions au début du livre.... il nous séduit progressivement et comme Lizzy nous aimons le détester et apprendre à l'aimer... drunken




Very Happy ladyhawke lol! tu nous laisses en plan, discuter entre nous, reviens....... reviens..... c'est toi qui a créé le topic tu es l'hôtesse d'accueil.... et comme Lizzy dit à Mr Darcy...

nous pourrions discuter du nombre de couples dans la salle.... de forumeuses dans ce topic, et de leurs avis divers et variés....


Reviens-nous sunny bounce
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23572
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Boooof   Jeu 10 Jan 2013 - 19:57

J'ai déplacé ici (ça se trouve en page 1), la réponse de ladyhawk. Les gens qui ont posté après 19h peuvent peut-être aller consulter ses commentaires avant de continuer la discussion. Wink




ladyhawke-5757- a écrit:
je souhaite ne pas avoir été trop didactique et avoir explicité assez mon propos pour que personne ne m'en tienne rigueur .

Ladyhawke, je pense que tu n'as pas été trop didactique (je pense qu'il y aurait d'ailleurs matière à une réponse longue comme le bras à faire sur ta vision de l'histoire du XIXè siècle anglais, mais ne me sentant pas la patience de le faire, je laisse la main aux spécialistes sunny ).

Je pense par contre que tu n'as pas vraiment répondu aux questions qui t'ont été posées. Et tu ne donnes pas non plus l'impression d'avoir lu les commentaires qui ont été fait. Personne ne s'est plaint d'avoir été traité d'imbécile. Ce qui nous a horrifiées lol! c'est que tu traites Darcy d'imbécile, et ceci sans vraiment justifier ton propos.

Par ailleurs, j'ai corrigé la graphie du titre de ton sujet, qui était agressif à l'oeil. La prochaine fois, pense à ne pas multiplier excessivement une lettre, même si tu souhaites être très expressive.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21949
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Boooof   Jeu 10 Jan 2013 - 21:34

Ladyhawke a écrit:
Je considère Darcy comme un franc imbécile

C'est là-dessus qu'il faut que tu t'expliques. Parce que pour nous il ne l'est pas. Alors argumente. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Lily of the valley
Sherlock's Blue Scarf
avatar

Nombre de messages : 6239
Age : 48
Localisation : Pile entre Honoré (de B) et George (S)...
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Boooof   Ven 11 Jan 2013 - 10:10

Moi je dis aussi que c'est un imbécile !!!
;
;
;
;
;
;
;
Spoiler:
 

Voilà, c'est donc un grand nigaud qui ne sait pas s'y prendre... lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bravigou.canalblog.com
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1527
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: Boooof   Ven 11 Jan 2013 - 10:41

Moi non plus je ne me suis pas sentie "agressée", ni traitée d'imbécile, contrairement à ce pauvre Darcy ( tout mouillé donc mdrr)
Mais justement c'est ça qui m'intéresse parce que j'aimerais savoir pourquoi tu le trouves aussi stupide ?
Sur l'intérêt que l'on trouve ou non aux romans de Jane, je ne réagirai pas, je ne suis pas assez calée en histoire pour le faire et je pense que ça dépend des gouts de chacun ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boooof   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boooof
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Boooof

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Jane Austen :: Oeuvres et adaptations-
Sauter vers: