Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Vera Brittain and WW I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
HussarBlue
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 179
Localisation : On Hadrian's wall, back in the fall of '72
Date d'inscription : 01/12/2012

MessageSujet: Vera Brittain and WW I   Lun 3 Déc 2012 - 15:27


Il y a déjà longtemps, circa 1990, je re-visitais Westminster Abbey, et soudain je vis, dans une des travées, nulle autre que Queen Mum, au bras d'un vieil homme en uniforme rouge : je fus plus ému par la vue de cet antique "Old Contemptible" que par celui de la Reine-Mère, tout aussi vétuste...

Ce qui me permet la transition vers Vera Brittain et un extrait de mon Diary :

Jean-Yves m’a envoyé, en réponse à mes notules sur la guerre de 14-18 le texte de la chanson de Brassens, qui prend un étonnant relief à la lecture, sans la goguenardise de la musique et la gouaille de la voix.
Quiconque – comme moi, en promenade ou en vacances - s’attarde à comparer l’interminable liste des morts « au champ d’honneur » et l’importance des villages traversés ne peut qu’être effaré…et sensible à tout ce qui touche à cette (je dirais volontiers épopée, si le terme ne relevait du registre noble que je ne peux me résoudre à accoler à cette stupidité sans nom) blessure quasi-mortelle infligée à mon pays, et la dérision froide de Brassens me paraît finalement pertinente.

Il est instructif de découvrir la vision que peuvent avoir, sur un même événement, les historiens d’autres pays : je possède « et ce fut la Grande Guerre » de GM Thomson et surtout « le traquenard de Sarajevo » de Degrelle. Leur lecture laisse une impression d’incommensurable dégoût.

L’ouverture des hostilités se résume à voir à l’œuvre la vénalité de la presse et des hommes politiques (surtout français d’ailleurs), la lâcheté, la frivolité, la bêtise et l’incompétence.

La figure la plus sympathique de cette affaire est finalement – outre Caillaux, malheureusement pris dans les détours de ses affaires intimes – le Kaiser, qui débarquant de sa croisière en mer du Nord et s’adressant à Bethmann-Hollweg lui dit d’un ton accablé « mais comment en est-on arrivé là ? », ce qui représente assez bien la situation… En allemand, les morts des monuments, aussi nombreux qu’en France, sont appelés « Opfer » c’est à dire « victimes », je me rallie à cette qualification.

Il existe un livre déchirant sur le coté anglais « Testament of Youth » de Vera Brittain : une de ces lectures comme on fait rarement, qui vous laisse dans une humeur désespérée pour plusieurs jours. Il n’y a aucune recherche d’émotion, seuls les faits bruts, la vie d’une infirmière volontaire de la Croix Rouge, et la mort des jeunes hommes de sa génération (Vera B. était l’une des premières femmes admises à Oxford juste avant la guerre. De famille très bourgeoise, elle passa au parti travailliste après l’armistice, sous l’influence de son expérience).



Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8477
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Lun 11 Nov 2013 - 21:23

Je profite du 11 novembre pour faire remonter ce topic et vous dire deux mots sur Vera Brittain (1893-1970), féministe et pacifiste, amie de Winifred Holtby, auteur de "Testament of Youth", pavé malheureusement jamais traduit en français, mémoires sur la Guerre de 1914/1918 et son chemin vers le pacifisme.

Vera Brittain avait en effet perdu 3 jeunes hommes de son entourage à la guerre : son frère, son fiancé et un ami intime de la famille.

wikipedia a écrit:
Testament of Youth has been acclaimed as a classic for its description of the impact of World War I on the lives of women and the middle-class civilian population of Great Britain. The book shows how the impact extended into the postwar years. It is also considered a classic in feminist literature for its depiction of a woman's pioneer struggle to forge an independent career in a society only grudgingly tolerant of educated women.
Pour en savoir plus sur cette femme étonnante, qui écrivait à l'administration fiscale quand on oubliait de lui faire payer des impôts sur ses droits d'auteur, voici un lien vers une émission de la BBC (radio 4) au cours de laquelle on entend le témoignage de la fille de VB (Shirley Williams, qui fut ministre d'un gouvernement travailliste) : Great Lives / Vera Brittain Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9455
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Mer 24 Juin 2015 - 21:02


En scrutant les sorties ciné à venir, je suis tombée par hasard sur la bande-annonce de l'adaptation de ses Mémoires de jeunesse (Testament of Youth) dont il est question plus haut. Sortie annoncée en France pour le 16 septembre.

L'actrice suédoise Alicia Vikander (Royal Affair) joue Vera Brittain, et figurent à ses côtés entre autres Dominic West, Emily Watson et Hayley Hatwell.

Je ne sais pas vous, mais ces images me tentent beaucoup. Objectif que j'espère pouvoir remplir avant de voir le film : lire le livre.


Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8477
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Mer 24 Juin 2015 - 21:10

Tatiana a écrit:
Objectif que j'espère pouvoir remplir avant de voir le film : lire le livre.

Idem, je l'ai prévu pour juillet Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9455
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Mer 24 Juin 2015 - 21:18


Si j'arrive à me le procurer, on pourrait donc le lire en duo Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8477
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Jeu 25 Juin 2015 - 8:40

J'espère que tu pourras te le procurer rapidement alors  Very Happy . En ce qui me concerne, je l'ai dans ma PAL depuis plus de deux ans et si je ne le lis pas en juillet cette année pendant mes congés, je n'aurai jamais le temps de le lire ensuite (il fait quand même 700 pages et je ne pense pas qu'il s'agisse d'une lecture facile en anglais Wink ).

Hors sujet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 12975
Age : 20
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Jeu 25 Juin 2015 - 17:41

J'avais déjà repéré ce film il y a plusieurs mois, et la bande-annonce m'avait beaucoup plu (et le casting est vraiment alléchant ! drunken )
J'ai vu que le film sortira en France le 16 Septembre cheers

Le livre me tente également, j'espère avoir l'occasion de le lire un jour ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9455
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Ven 10 Juil 2015 - 13:23


Je suis plongée dans Testament of Youth, lecture qui me touche énormément. Je ne m'étonne pas que toute une génération de femmes se soient reconnues dans ce parcours d'une jeune fille s'ennuyant ferme dans une ville anglaise du Derbyshire et dont l'existence est bouleversée par les débuts de la Première Guerre. Récit à la fois très personnel à travers la description de son environnement familial, de ses frustrations et de ses aspirations, presque banal en somme, si Vera Brittain ne se démarquait par une avidité de savoir et une volonté de sortir des conventions de son époque. D'où sa détermination, peu commune pour l'époque et pour son milieu, d'entrer à Oxford. Elle n'a guère le temps de profiter de l'université car elle décide vite de s'engager comme infirmière volontaire (dans le Voluntary Aid Detachment), près de chez elle d'abord puis à Londres à partir de l'automne 1915. Sa description de ce milieu et du rythme harassant de ses journées me rappelle beaucoup le personnage de Sybil de Downton Abbey, et surtout la série The Crimson Field que j'ai vue tout récemment.

Le style est très fluide, et j'apprécie les nombreux extraits de son journal intime comme ceux de sa correspondance avec son fiancé parti au front, Roland Leighton. Autre temps, autres moeurs, mais l'échange quasi quotidienne de lettres faisait partie intégrante de la vie des soldats et de la population de l'arrière. Le livre raconte en détails les débuts de la romance entre les deux jeunes gens, et là encore c'est très touchant, très émouvant, on a l'impression d'apprendre à les connaitre, depuis la première rencontre grâce au frère de Vera jusqu'aux fiançailles en 1915 en passant par des rencontres plus ou moins régulières où ils se doivent de n'être jamais seuls au cours desquelles leurs sentiments s'affirment.

Que du positif pour le moment dans cette tranche de vie d'une jeune Anglaise qui étouffait dans son milieu et qui a acquis grâce aux années de guerre la liberté à laquelle elle aspirait, à un prix que je devine très lourd.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 12975
Age : 20
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Ven 10 Juil 2015 - 16:10

Merci pour cet avis, Tatiana cheers
Revenir en haut Aller en bas
Miss Raisa
Chemise mouillée
avatar

Nombre de messages : 430
Age : 23
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 05/05/2015

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Sam 11 Juil 2015 - 12:06

Alors ça Tatiana, ça fait très envie comme avis ! cheers L'anglais est difficile ou ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6579
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Lun 13 Juil 2015 - 15:56

Je vais vous rejoindre progressivement, je viens de me procurer le roman. Incroyable que ce témoignage n'ait pas été traduit en français.

Un lien (je vérifierai s'il n'a pas été posté) sur Vera Brittain: Arrow

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9455
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Mer 15 Juil 2015 - 12:31


@ Miss Raisa : l'anglais n'est pas particulièrement difficile, mais je précise que j'ai l'habitude de lire en anglais.

Ravie que tu rejoignes bientôt MissAcacia cheers . Après deux longs trajets en train ce week-end, j'ai pas mal avancé et suis toujours autant sous le charme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8477
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Lun 20 Juil 2015 - 14:31

Contente d'apprendre que tu vas nous rejoindre dans cette belle lecture MissAcacia cheers  

Tatiana, tu as déjà fini, tu me donnes des complexes Embarassed

De mon côté, je n'ai même pas encore lu la moitié de ce livre en deux semaines de lecture Embarassed . Ce n'est pas une lecture toujours simple (pour répondre à Miss Raisa), l'anglais est quand même assez littéraire et il faut une bonne dose de concentration (donc pas une lecture de plage Wink ). Ceci dit, les chapitres sont assez courts et ce découpage permet de se voir avancer dans sa lecture Wink

Pour le moment, mon seul bémol est que l'édition dont je dispose ne comporte aucune note explicative, notes qui seraient pourtant utiles aux lecteurs français. Voire même pour aux lecteurs de 2015 de manière plus générale car "Testament of Youth" a été publié en 1933 ... à l'époque, les lecteurs avaient en tête certaines batailles ou certaines circonstances de la guerre qui sont moins évidentes de nos jours... je prends pour exemple la bataille du Jutland, dont il est question dans la partie que je lisais hier soir scratch , ou bien les allusions à l'homme politique anglais Kitchener (ministre de la guerre qui trouva la mort dans des circonstances étranges) ou au système universitaire anglais (avec les examens que Vera passe à son arrivée à Somerville - les Pass Mods par exemple scratch).

Ceci ne perturbe pas trop la lecture cependant Wink  

Pour le moment, mes impressions rejoignent celles exprimées la semaine dernière par Tatiana. J'ajouterai que ce qui m'a surpris, c'est l'évocation très directe de la mort dans les conversations et les correspondances (entre Vera et son fiancé, puis entre Vera et son frère). On mesure ainsi à quel point la mort est devenue un sujet tabou dans notre société ...

Une anecdote qui m'a amusée : Vera déplore la part prise par le football dans les revues universitaires en 1916 (les résultats footballistiques semblent, selon elle, être plus valorisés que les résultats académiques), ça ne s'est pas arrangé depuis  lol!
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9455
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Lun 20 Juil 2015 - 21:33


Merci pour ton retour Serendipity. Honnêtement je ne pensais pas finir ma lecture si rapidement, et ai été la première surprise Laughing .

Si ça peut te rassurer, l'édition que j'ai lue (qui date de la fin des années 1970) ne comporte pas de notes explicatives non plus. Manque que j'ai ressenti non pas tant pour les événements de la guerre qu'à propos de l'université, en effet. Les sigles et appellations spécifiques sont nombreux, et un glossaire par exemple aurait été fort utile. Mais comme toi ça n'a pas perturbé ma lecture.

Malgré une légère baisse d'intérêt pour la dernière partie du livre sur les années immédiates après la conflit (néanmoins intéressantes sur l'itinéraire de Vera Brittain vers le féminisme et son engagement pacifiste ainsi que le début de son amitié pour Winifred Holtby), j'ai trouvé ce livre magnifique, récit personnel simple et poignant. C'est la témoignage le plus fort que j'ai lu sur cette période, et j'avoue avoir eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises. La jeune Vera, ainsi que tant d'autres infirmières, ont fait face à des circonstances tragiques en travaillant sur un terrain parfois très dangereux et parfois jusqu'à épuisement, tout en tremblant pour leurs proches au front. Je me suis souvent demandée comment j'aurais réagi à sa place, si j'aurais eu son courage. A la lire, j'ai vraiment eu l'impression de découvrir une relation très spéciale entre Roland Leighton et elle, très poétique mais aussi réaliste. Pour reprendre une expression chère à la Anne Shirley de Lucy Montgomery, ils étaient des "kindred spirits"  Wink . Chacun était aussi conscient du risque énorme couru par Roland et c'est pourquoi l'éventualité de sa disparition apparaît souvent dans leur correspondance.

J'aurais dû noter les passages les plus marquants. L'épisode maltais, dans des paysages côtiers féeriques où la mer déchaînée faisait parfois des siennes et où les conditions de travail étaient harassantes, en est un. Le plus extraordinaire est qu'elle dit ne pas garder de mauvais souvenir de ce séjour.

Moi qui n'emprunte que rarement des livres à la bibliothèque, je regrette de ne pas avoir acquis celui-ci. Je pense qu'il finira par rejoindre ma bibliothèque.

Bonne suite de lecture à toi Smile .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6579
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Lun 20 Juil 2015 - 22:36

Je suis à peine dans la préface, car je suis retenue par une autre lecture, un peu de vie sociale estivale et l'apprentissage à marche forcée du code de navigation côtière, mais vous me donnez vraiment envie de poursuivre Very Happy . Je l'ai sur liseuse.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8477
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Ven 24 Juil 2015 - 21:52

J'avance toujours lentement dans ma lecture mais je voulais passer déposer quelques impressions de lecture à mi-chemin environ...

Spoiler:
 

J'essaie de ne pas trop anticiper le récit en faisant des recherches en parallèle de ma lecture ou en me replongeant dans la vie de Vera Brittain afin de découvrir son histoire sans idée préconçue...

J'ai relevé quelques extraits qui m'ont plu, dont celui-ci :

Citation :
"I wrote anxiously to Geoffrey, in a kind of superstitious belief that I could hold him to life by my letters"

Ce matin,j'écoutais une interview d'Antoine Compagnon sur France Inter qui rappelait à quel point la génération de 14-18 était douée pour les vers et à quel point cela s'est perdu depuis. C'est la réflexion que je me faisais en découvrant chaque en-tête de chapitre ...
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 12975
Age : 20
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Sam 25 Juil 2015 - 16:59

Merci pour ton avis, Serendipity !
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9455
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Dim 26 Juil 2015 - 11:07


Oui l'épisode maltais est une légère bouffée d'air frais grâce à ses paysages idylliques, en dépit des conditions harassantes de travail des infirmières.
Spoiler:
 

Je te rejoins sur la présence de la poésie. Je pensais que cette qualité était particulière à Vera et à Roland, mais ce que tu dis des propos d'Antoine Compagnon me fait découvrir que ce don a touché plus largement leur génération.

La citation que tu as choisie est belle. En effet, l'échange de lettres était la preuve que les hommes au front étaient toujours en vie, ce qui rassurait leurs correspondants, et permettait aussi de s'évader le temps de quelques lignes. Ça me fait penser qu'on m'a offert il y a quelques années un recueil de lettres d'Henri Barbusse à son épouse, que je n'ai pas encore lu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8477
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Dim 26 Juil 2015 - 20:18

Tatiana a écrit:
Je te rejoins sur la présence de la poésie. Je pensais que cette qualité était particulière à Vera et à Roland, mais ce que tu dis des propos d'Antoine Compagnon me fait découvrir que ce don a touché plus largement leur génération.

Les propos d'Antoine Compagnon m'ont un peu fait bondir en fait car il généralise. Seules les classes éduquées étaient douées pour les vers à l'époque et même si je n'ai aucune idée de leur proportion dans les tranchées, je pense qu'il s'agissait d'une minorité (la même minorité que décrit Vera Brittain dans son livre).

Les paysans qui savaient écrire et qui correspondaient avec leurs familles avaient des préoccupations plus terre-à-terre Wink

Pour revenir au point de départ, j'ai relevé cette citation (Vera y parle de son frère Edward) :

Citation :
"... I felt moved to write him a poem that would tell him, as I could never quite tell him in words or in letters, how greatly I esteemed him for the brave endurance which he had shown .."

Dans cette partie, j'ai été marquée par :

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6579
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Lun 27 Juil 2015 - 0:23

serendipity a écrit:
Les propos d'Antoine Compagnon m'ont un peu fait bondir en fait car il généralise. Seules les classes éduquées étaient douées pour les vers à l'époque et même si je n'ai aucune idée de leur proportion dans les tranchées, je pense qu'il s'agissait d'une minorité (la même minorité que décrit Vera Brittain dans son livre).

Les officiers combattants et sous officiers de troupe, qui étaient sur le front, furent souvent issus de ces classes éduquées. Capitaines, majors, lieutenants, sergents... Souvent des instituteurs, universitaires, commerçants, ingénieurs, médecins ou étudiants. Ils étaient relativement nombreux, quoique minoritaires dans la société de l'époque très rurale, et ont payé un lourd tribut à la "guerre d'offensive" de 1914 - 1915 car ils montaient souvent en première ligne devant leurs hommes.
J'imagine que ce fut la même chose pour les troupes anglaises, dont les étudiants d'Oxford.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9455
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Lun 27 Juil 2015 - 8:54


Maintenant que tu le soulignes Serendipity ça paraît évident, les auteurs de poésie étaient issus de la classe aisée et étaient des gradés. Quoi qu'il en soit, la poésie était un moyen efficace d'exprimer leurs ressentis, mieux que la prose, comme le mentionne Vera dans la citation.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8477
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Lun 27 Juil 2015 - 20:43

Merci pour vos retours Tatiana et MissAcacia Very Happy .

Je trouve également intéressant de faire quelques recherches sur les intellectuels qui ont influencé Vera Brittain dans sa jeunesse : elle évoque notamment plusieurs fois Olive Schreiner (notamment dans sa correspondance avec Roland).

Je ne connaissais pas du tout cette écrivaine sud-africaine dont l'engagement -notamment pacifiste et féministe mais pas uniquement- était tout à fait intéressant Wink J'ignore si elle est toujours lue et connue de nos jours No
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8477
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Mer 5 Aoû 2015 - 10:23

J'avance tranquillement vers la fin de ce "Testament of Youth", une lecture qui sera marquante Very Happy

La dernière partie du récit de Vera Brittain est très différente des parties consacrées à la première guerre mondiale et auraient mérité (à mon humble avis) d'être dissociées de ce récit (j'ai lu que Vera Brittain avait également écrit un ouvrage consacré à son amitié avec Winifred Holtby "Testament of a friendship" et je trouve que cette partie du récit y aurait plus sa place a priori  Wink ). Je comprends mieux ta baisse d'intérêt Tatiana, surtout quand on lit le livre d'une traite Wink

Je trouve cette partie très intéressante cependant, avec l'immédiat après-guerre, la confrontation de cette génération avec la suivante -qui aspire à plus de légèreté- le sort des "superfluous women" et l'engagement politique de Vera Brittain qui se dessine Very Happy  je pense que je ralentis inconsciemment le rythme de lecture pour continuer encore un peu le chemin avec ce livre qui m'occupe depuis maintenant un mois Wink

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9455
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Ven 14 Aoû 2015 - 13:44


Merci pour la suite de tes impressions Serendipity Smile je suis contente de savoir que, comme moi, ta lecture restera marquante. Avec maintenant un peu de recul, j'aurais pu faire traîner un peu ma lecture pour la savourer davantage.

Je suis tout à fait d'accord avec ta remarque concernant la dernière partie du livre. Si elle se situe dans la continuité autobiographique, son propos est très différent. Il y une vraie césure avec son vécu pendant la guerre. Néanmoins, si cette partie m'a moins intéressée, essentiellement d'un point de vue historique et même narratif car le récit est moins poignant, elle m'a semblé indispensable pour comprendre le parcours de Vera Brittain.

Bonne fin de lecture Wink .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8477
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   Ven 14 Aoû 2015 - 14:03

J'ai fini "Testament of Youth" depuis une bonne semaine Tatiana Very Happy et je confirme que cette lecture aura été marquante.

Dans sa dernière partie, Vera Brittain évoque ses rencontres avec d'autres femmes écrivains (outre Winifred Holtby, Rose Macauley et Rebecca West). J'ai eu envie d'en savoir plus sur ces deux auteurs et j'ai fait quelques recherches sur leurs vies. J'ai ensuite lu une nouvelle de Rose Macauley, intitulée "Miss Anstruther Letters", qui m'a beaucoup plu  Very Happy

Hors sujet sur cette nouvelle de Rose Macauley:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vera Brittain and WW I   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vera Brittain and WW I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vera Brittain and WW I
» Testament of youth de Vera Brittain (le livre)
» [Jaworski, Jean-Philippe] Janua Vera
» Jaworski Jean-Philippe - Janua Vera - Récits du vieux royaume T1
» Vera Cruz:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: