Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Essais historiques et autres livres historiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6070
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Essais historiques et autres livres historiques   Ven 30 Nov 2012 - 17:34

J'ouvre ce sujet qui a vocation à parler des livres à caractère historique dont vous aimeriez parler.

Je me lance donc avec :
L'histoire des peurs alimentaires - du Moyen Age à l'aube du XXe siècle de Madeleine Ferrières



La présentation de l'éditeur :
"Au-delà de la peur de manquer, de la famine, angoisse prégnante en Occident jusqu'à une période encore récente, il y a la crainte de manger du corrompu, du malsain, de l'immonde. En même temps que l'Occident a cherché à réduire la pénurie, il a mis sous surveillance l'ensemble de la chaîne alimentaire. Notre comportement actuel vis-à-vis de la nourriture a donc une longue histoire que Madeleine Ferrières s'attache à reconstituer. Des règlements médiévaux de boucherie aux perspectives géniales de Giovanni Lancisi, médecin de la cour pontificale au début du XVIIIème siècle ; du conflit entre symbolique faste ou néfaste des aliments et médecine et hygiénisme, mais aussi, la peur des poisons, levures, plantes ou légumes importés ; de la suspicion à l'endroit du cuivre ou des conserves à la mise en cause de l'air vicié des villes, l'Occident invente, avec précaution et prévention, un ordre alimentaire illustré de manière éloquente au début du XXème siècle par le Pure Food and Drug Act américain. Mais cette invention n'est pas allée sans une autre : celle du consommateur. Rassasié, revendiquant une 'bonne bouffe', prudent, il appartient à l'utopie de l'abondance et de la sécurité. "

Le livre aborde en une vingtaine de chapitres l'évolution du rapport de l'être humain à ce qu'il mange ; sujet passionant et assez complexe, d'où il ressort les thèmes suivants :

1- Bien avant la peur de ce que l'on mange, il y a la peur de manquer de nourriture, qui est une constante historique et qui cesse dans nos sociétés occidentales au début du XXe siècle.
La peur de manquer et des disettes amène à manger des aliments dont on sait qu'ils sont nocifs, comme le seigle ergoté qui donnait au Moyen-Age le "mal des ardents", et dont on a extrait le LSD en 1938, et dont le pain fabriqué avec donne des hallucinations et peut provoquer la gangrène puis la chute des mains et des pieds.

2- L'ignorance complète des modes de contamination par les microbes ou les bactéries jusqu'au XiXe et Pasteur amène à des situations aberrantes (on pense pendant très longtemps que le ténia et les parasitoses viennent "spontanément", et donc on vend très longtemps de la viande contaminée par le ténia à des prix au rabais, mais sans songer à la détruire : tout au plus on conseille le salage ou le lavage au vinaigre ...)

3- La proximité des hommes avec les bêtes permet toutes sortes de passage de maladies de l'homme vers les bovins ou les ovins, comme la maladie du charbon des moutons, ou la tuberculose, qui atteint les vaches (je l'ignorais) et le lait qu'elles produisent (du coup j'ai mieux compris comment la tuberculose a pu se répandre autant au XiXe, les hommes contaminant les bêtes, et réciproquement).

4- Le fait d'être carnivore induit quand même toutes sortes de maladies, car dans l'animal on mange tout, y compris la tête et les pieds, et on mange aussi le chat et le rat, mais pas le cheval, qui est trop important.
Pendant des siècles, les consommateurs (des villes en particulier) ont exigé de voir les animaux vivants et sur pied avant de les acheter pour les manger ; d'où abattoirs en pleine ville, nuisances sonores et olfactives, et ruisseaux de sang dans les rues ... ce qui nous parait inconcevable Suspect

5- Etre citadin induit la peur de ce que l'on mange, car celui qui mange ne produit pas ce qu'il consomme : d'où la peur de se faire rouler ; on achète donc en premier en reniflant ce qu'on va acheter, puis en tâtant, puis avec les yeux ...

Il y a encore toutes sortes de sujets abordés, la législation sur les aliments, la définition du vin (il y en a qui en fabrique avec le l'eau du jus de myrtille et des additifs comme l'intestin de mouton et la colle extraite de peau de cheval ...), les notions de médecine, la classification entre l'estomac des travailleurs qui peut manger de tout et surtout du pire, et celui de l'intellectuel, qui doit manger que des viandes blanches ...

Bref un livre un peu ardu mais qui m'a passionné ; j'ai retrouvé aussi certaines des recommandations que me faisait ma grand-mère sur tel ou tel aliment, qui donne à penser que les préjugés et autres peurs se transmettent pendant très longtemps.


Je mets enfin en lien une interview de l'auteur sur le site doctissimo.fr :
http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2003/special_medec/articles/nu_6578_peur_alimentaires.htm
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8550
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Ven 30 Nov 2012 - 18:02

Merci d'avoir ouvert ce topic Petit Faucon et d'avoir pris le temps de nous parler de ce livre qui a l'air en effet passionnant cheers
L'interview est rapide mais complémentaire à ton post cheers
Revenir en haut Aller en bas
Bexounet
The Admin's Worshipper
avatar

Nombre de messages : 1940
Age : 42
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Lun 3 Déc 2012 - 20:14

Oh !! Mais il est bien ce topic ! Merci de l'avoir ouvert Petit Faucon !

Il faut que je vous parle du bouquin que je suis en train de lire. Je lis un ouvrage d'Henri Guillemin : "Madame de Staël et Napoléon ou Germaine et le caïd ingrat". (texte de 59, augmenté en 66, ré-edité en 87)
J'adore (mais vraiment vraiment. I love you ) ce livre. Pour comprendre pourquoi, il faut que je vous explique une chose fondamentale pour comprendre l'intérêt que je porte à cette ouvrage d'histoire déjà ancien.
Je ne crois pas en la neutralité de l'histoire, je ne crois pas en la neutralité de l'historien. L'histoire, c'est forcement raconté d'un point de vue. Même l'historien qui recherche "la neutralité" exposera en fait SA neutralité.

Donc l'histoire, c'est pour moi très intéressant de savoir qui la raconte.
Pendant longtemps, l'histoire a été un domaine réservé de la bourgeoisie bien-pensante. Une preuve est que ,même moi, un gamin de culture politique de gauche, fils de prof d'histoire-géo (de gauche), ayant eu un communiste comme prof d'histoire en 4ème/3ème, même moi, j'ai eu longtemps en tête l'image injuste d'un Robespierre fou sanguinaire. Oui, Robespierre, l'ami du peuple, l'incorruptible est devenu un personnage sulfureux sous le pinceau de d'historiens grands bourgeois bien-pensants.
Henri Guillemin, lui, ne fait pas partie 'des gens de biens'. Ce natif de Mâcon est un chrétien de gauche, ancien universitaire, résistant, qui se réfugia en Suisse lorsque "je suis partout" de Brasillach s'attaqua à lui.
Henri Guillemin est un brillant conteur. Il aborde l'histoire avec un œil rafraichissant, traite ces prédécesseurs trop crédule de "jobard". Mais surtout, il regarde cette période aussi en gardant en tête les questions d'argent, comme le prêt que le Banquier Suisse[edit] Genevois [/edit] Necker accorda au royaume de France via le ministre de Louis XVI nommé... Necker (oui, le même, facile la banque dans ces conditions). Pour illustrer les événements de Brumaire, Guillemin cite Neker qui se réjouit de ce nouveau pouvoir qui "donnera beaucoup aux propriétaires, en droits et en force" écrivant à sa fille la baronne de Staël.

Bref, ce début de lecture a profondément réajusté l'image que j'avais de Anne-Louise Germaine Necker, baronne de Staël-Holstein. J'en avais une image bien trop romantique. L'erreur est corrigée.

Si Guillemin vous intéresse le site de la Radio Télévision Suisse Arrow permet de re-visionner quelques conférences diffusées sur ses ondes.
Vous pourrez aussi beaucoup de textes, liens audio et vidéo sur le site d'Etienne Chouard Arrow
Enfin, ce site : Arrow propose un inventaire des vidéos de Guillemin su la Télévision Suisse Romande.

Voila. J'espère avoir rendu justice à ce merveilleux raconteur d'Histoire qu'était Henri Guillemin.
Lisez-le, en plus ça se dévore.

Bexounet


Dernière édition par Bexounet le Mer 5 Déc 2012 - 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6070
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mar 4 Déc 2012 - 14:16

Merci Bexounet pour cette contribution très intéressante, et je note le livre qui a l'air instructif et rafraîchissant Smile

Je connais depuis (très) peu de temps Henri Guillemin, grâce à Selenh qui a posté 2 de ses interventions sur la RTS à propos de Zola, dans le sujet réservé à son auteur.
J'ai trouvé le ton de sa voix très agréable, à la fois sincère et sérieux, et la façon dont il raconte la vie de Zola et l'affaire Dreyfus est passionnée et passionnante ; je ne peux donc que renchérir sur ce que tu as dit de "ce merveilleux raconteur d'Histoire qu'était Henri Guillemin".
Revenir en haut Aller en bas
HussarBlue
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 179
Localisation : On Hadrian's wall, back in the fall of '72
Date d'inscription : 01/12/2012

MessageSujet: Guillemin   Mar 4 Déc 2012 - 16:50

J'ai eu la chance, dans les années 60 - sans doute 1965 - d'entendre une conférence de Guillemin donnée au Théâtre de Chalon sur Saône, au temps de mes années de lycée...

Il parlait des Philosophes des Lumières, et il fallait le voir - arpentant la scène à grandes enjambées d'échassier, tenant le livre dans ses mains - démolir Voltaire, ce faux tolérant (sa fameuse citation, si souvent rabachée dans les médiats, ne figure nullement dans les oeuvres complètes du sieur Arouet), au bénéfice de ce fou de Jean-Jacques, contre qui était ameutée toute la bande de l'Encyclopédie....

Ca fait bien longtemps, mais je n'ai pas oublié, tant est puissante l'influence d'une passion constatée...

Je ne suis ni chrétien, ni de gauche, et j'aime toujours Guillemin.... mais quant à dire que l'Histoire a longtemps été le domaine de la "bourgeoisie bien-pensante" il faut ne pas connaître Michelet, Seignobos, Walter, Mathiez, et autres, tous gens du XIX° et du début du XX°...

Il est vrai que les historiens de gauche du XIX° ont favorisé la figure de Danton, apparemment plus "sympathique" que le froid Robespierre... puis avec le temps, et la mainmise marxiste, celle de Robespierre a été exaltée, jusqu'à Mélenchon actuellement...

Robespierre était honnête, certes, à la différence du corrompu Danton, mais il a été l'inspirateur de la Terreur, toujours plus sanguinaire avec le temps, lui qui, du temps des Rosati de sa jeunesse arrageoise, déclamait contre la peine de mort... Ce qui me rappelle le Pierre Goldman dans son interview à Libération de 1977 je crois, indiquant qu'il était "contre la peine de mort, pour les affaires de droit commun", ce qui, a contrario, voulait dire qu'en matière politique n'est-ce pas .... Tartuffes....

Pour en revenir à Guillemin, j'ai son "A dire vrai", bien intéressant. Et pour la Germaine et son papa, les biographies jumelles de Ghislain de Diesbach sont absolument remarquables, étant au surplus fort bien écrites.
Revenir en haut Aller en bas
Bexounet
The Admin's Worshipper
avatar

Nombre de messages : 1940
Age : 42
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mar 4 Déc 2012 - 19:43

Je suis content de lire vos impression, Petit Faucon et HussarBlue. Je constate que l'on peut dire que Guillemin ne saurait laisser de marbre.
HussarBlue a écrit:
J'ai eu la chance, dans les années 60 - sans doute 1965 - d'entendre une conférence de Guillemin donnée au Théâtre de Chalon sur Saône, au temps de mes années de lycée...

Il parlait des Philosophes des Lumières, et il fallait le voir - arpentant la scène à grandes enjambées d'échassier, tenant le livre dans ses mains
HussarBlue, Shocked je t'envie d'avoir eu la chance d'assister à une conférence de Guillemin.

Sur les figures historique comme Danton et Robespierre et sur le sens de l'histoire, HussarBlue, je pense que nous n'arriverons pas à être d'accord, ce n'est pas grave et d'ailleurs ce n'est pas l'objet de ce topic, mais je comprends bien ton point de vue et c'est bien pour ça que le point de vue me parait essentiel quand on parle d'histoire.
HussarBlue a écrit:
démolir Voltaire, ce faux tolérant (sa fameuse citation, si souvent rabachée dans les médiats, ne figure nullement dans les oeuvres complètes du sieur Arouet), au bénéfice de ce fou de Jean-Jacques, contre qui était ameutée toute la bande de l'Encyclopédie....
Je ne suis pas un expert de Voltaire, néanmoins je me permet de te compléter ton observation sur la citation de Voltaire que fait Guillemin. Ce qui va suivre est issue de mes petites recherches personnelles avec les moyens du bords (le net principalement).
Henri Guillemin dans une de ces conférence de la TSR dit :
Citation :
"Voltaire a écrit dans son essai sur les moeurs sa pensée profonde : “un pays bien organisé est celui où le petit nombre fait travailler le grand nombre, est nourri par lui, et le gouverne ”.
Effectivement, H.Guillemin ne cite pas tout à fait correctement Voltaire dans son chapitre CLV "Etats de l'Asie au temps des découvertes" de son "Essai sur les mœurs et l'esprit des nations"
Voltaire dans son chapitre CLV de son Essai sur les mœurs et l'esprit des nations a écrit:
"Quand nous parlons de la sagesse qui a présidé quatre mille ans à la constitution de la Chine, nous ne prétendons pas parler de la populace ; elle est en tout pays uniquement occupée du travail des mains : l’esprit d’une nation réside toujours dans le petit nombre, qui fait travailler le grand, est nourri par lui, et le gouverne. Certainement cet esprit de la nation chinoise est le plus ancien monument de la raison qui soit sur la terre."

Nous conviendrons quand même que le sens de cette citation reste grosso modo identique...

Le texte de ce chapitre 155 est consultable ici Arrow et ici Arrow

Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
HussarBlue
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 179
Localisation : On Hadrian's wall, back in the fall of '72
Date d'inscription : 01/12/2012

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mar 4 Déc 2012 - 20:07


La citation de Voltaire que tu évoques me semble tirée du vieil apologue des Membres et de l'Estomac, mais celle à laquelle je faisais allusion c'est :

> "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous
> dites mais je me battrai jusqu'au bout pour
> que vous puissiez le dire"
disait VOLTAIRE

Eh non, il ne l'a jamais dite... Cette maxime constitue, selon toute vraisemblance, un apocryphe. Elle est par ailleurs introuvable dans Le Traité sur la Tolérance (1763) auquel on la rattache généralement.

Paul F. BOLLER, JR. et John GEORGE, (They never said it : a book of fake quotes, misquotes, & misleading attributions, Oxford University Press, New-York, 1989, p. 125) signalent que cette phrase prêtée à VOLTAIRE était issue de la plume d'une de ses biographes, Evelyn B. HALL (The Friends of Voltaire, London, 1906), qui n'avait fait que résumer la pensée de ce dernier vis-à-vis du sort d'un écrit publié en 1758 par Claude Adrien HELVETIUS :

ce livre, De l'esprit, avait été condamné tant par le Parlement de Paris que par la Papauté et l'Université, avant d'être destiné au bûcher. « Beaucoup de bruit pour rien », en aurait conclu VOLTAIRE, qui n'avait nullement été impressionné par cet ouvrage.

En 1935, Evelyn HALL déclara, pour sa part, n'avoir jamais eu l'intention de prêter le mot précité au philosophe français et qu'elle serait « fort surprise s'il devait être découvert dans ses travaux ».

Par contre, il a bel et bien tenu les propos suivants : « Pour qu'un gouvernement ne soit pas en droit de punir les erreurs des hommes, il est nécessaire que ces erreurs ne soient pas des crimes ; elles ne sont des crimes que quand elles troublent la société : elles troublent cette société, dès qu'elles inspirent le fanatisme ; il faut donc que les hommes commencent par n'être pas fanatiques pour mériter la tolérance. » (Traité sur la Tolérance, 1763, chap. XVIII).
Revenir en haut Aller en bas
Bexounet
The Admin's Worshipper
avatar

Nombre de messages : 1940
Age : 42
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mar 4 Déc 2012 - 20:19

Ah ! Rolling Eyes D'accord, Embarassed je n'avais pas bien interpréter ta phrase sur la citation silent . Je l'avais comprise de travers, et j'avais cru que tu contestais la citation de Voltaire que j'ai donné et qui a été mainte fois répétée, martelée par Guillemin...

Quant à "je ne suis pas d'accord avec vous [...]", je suis pleinement d'accord avec toi ; ce que tu explique correspond à ce que je savais de cette citation apocryphe.

Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mer 5 Déc 2012 - 21:17

Cela me fait plaisir de voir Henri Guillemin mentionné avec autant d'enthousiasme sur ce topic. Voilà qui me rappelle mon enfance, ses émissions étaient toujours un grand moment quand nous regardions la télé en famille.

Et cela me fait aussi plaisir que tu recommandes la bio de Germaine de Stael par Ghislain de Diesbach, HussarBlue, qui est en effet très agréable à lire et passionnante.

Je n'ai pas lu celle sur le papa mais je tiens à préciser pour Bexounet que Necker ne peut à proprement parler pas être qualifié de "banquier suisse". Genève était indépendante et ne faisait à cette époque pas partie de la Confédération suisse. Razz Je sais, je sais, je coupe les cheveux en quatre.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Bexounet
The Admin's Worshipper
avatar

Nombre de messages : 1940
Age : 42
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mer 5 Déc 2012 - 22:41

cat47 a écrit:
Je n'ai pas lu celle sur le papa mais je tiens à préciser pour Bexounet que Necker ne peut à proprement parler pas être qualifié de "banquier suisse". Genève était indépendante et ne faisait à cette époque pas partie de la Confédération suisse. Razz Je sais, je sais, je coupe les cheveux en quatre.
Ooops... en plus je le savais... ça m'a échapper. je cours corrigé ma faute...

Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3153
Age : 34
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mar 5 Fév 2013 - 21:15

Je viens de terminer ce livre-ci:



Captain Bligh & Mister Christian de Richard Hough, sur la mutinerie du Bounty. Pour résumer les événements s'il y en a qui ne connaissent pas l'histoire, en 1788, une frégate commandée par William Bligh par vers Tahiti pour prendre des plants d'arbres à pains à destination des colonies aux Antilles. Sur le chemin du retour, un groupe de marin commandé par un des officiers du bord, Fletcher Christian, se mutine et prend possession du navire. Bligh et 18 autres hommes sont abandonnés sur un chaloupe pendant que le navire regagne Tahiti. De là, tandis que Christian et quelques autres partent fonder une colonie à Pitcairn, d'autres restent et sereont pour la plupart repris et jugés pour mutinerie, Bligh et ses compagnons ayant réussis l'exploit de gagner Timor pour y raconter leur mésaventure.

Après les romans et les films, j'avais envie de lire un ouvrage sur la célèbre mutinerie qui ne soit pas une fiction et mon choix s'est porté sur un livre écrit par Richard Hough dans les années 70. Le livre est relativement court (300 pages avec des cartes et des illustrations) mais décrit de manière assez complète le voyage, le séjour à Tahiti la mutinerie (en fait au commence par ça avant de revenir en arrière, on dirait que les anglo-saxons aiment bien commencer in media res, d'ailleurs) et le sort des différents partis (hommes loyaux à Bligh, mutins et non-mutins restés à Tahiti, mutins installés à Pitcairn). Un des avantages du livre est de brosser un portrait assez équilibré de Bligh et Christian, sans diaboliser l'un au profit de l'autre et on a une assez bonne idée de leurs qualités et défauts respectifs. Ensuite, on n'est pas obligé d'adhérer à certaines théories quant à la nature exacte de leur relation et les raisons de la dégradation de leur relation, mais c'est assez argumenté pour être intéressant.

Hough est un peu plus flou concernant Peter Heywood, même si au final il semble le présenter comme innocent au niveau de la mutinerie (les témoignages contre lui étant assez douteux), ce qui concorde avec toutes les versions (à part la bouse de John Boyne, excusez-moi, deux ans après je ne m'en suis pas remise) et surtout Ned Young, qui a ici un rôle assez sinistre, que ce soit sur le Bounty ou plus tard à Pitcairn. Soit, pourquoi pas, même s'il me semblait tout de même un peu plus recommandable, mais j'aurais aimé que l'auteur cherche à analyser un peu plus ses possibles motivations.

Cette réserve mise à part, le livre est clair, on ne nous noie pas dans des informations inutiles, et ça permet sans doute de se faire une idée assez juste de la personnalité des deux plus célèbres acteurs de l'histoire, sans tomber dans la caricature.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
papotea
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1200
Age : 41
Localisation : quelque part dans la verte Normandie
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mer 5 Fév 2014 - 10:26

Suite à la demande, je vous mets mon avis sur "une histoire symbolique du Moyen-Age" de Michel Pastoureau, dont j'avais "survolé" avec intérêt son livre sur le Bestiaire Médiéval.

Je précise tout de suite que ces lectures ne sont pas des lectures plaisirs (même si elles sont très plaisantes) mais des lectures pour le boulot. J'avais en particulier à préparer une visite guidée sur les couleurs au Moyen-Age, donc je me suis tournée vers LA sommité de l'histoire des symboles en général et des couleurs en particuliers: Michel Pastoureau.

Et c'est vraiment passionnant: il fait découvrir un Moyen-Age loin des clichés "âges sombres" (bon pour moi qui passe ma vie professionnelle à en parler, ce n'est pas une découverte), haut en couleur, où tout est symbole (la couleur, les animaux, les vêtements, etc etc), et en plus il le fait avec une intelligence simple, c'est à dire qu'il ne prend pas ses lecteurs pour des idiots tout en les amenant à son niveau. Et ce qui rend l'exercice d'autant plus passionnant et vivant, c'est qu'il montre à quel point nous et notre société sommes encore très largement influencés par ces codes mis en place il y a des siècles (ce qui évite le "qu'est-ce qu'on en a à faire de gens morts il y a 700 ans).

Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mer 5 Fév 2014 - 11:28

Ah Papotea, effectivement, Michel Pastoureau est très très intéressant à lire  cheers 

Et il a donné une série de conférence au Louvre, qui justement met les vidéos accessible en ligne .... C'est passionnant, et je pense que cela complète bien l'ouvrage  cheers drunken 
http://www.louvre.fr/les-couleurs-du-moyen-agepar-michel-pastoureau

(et accessoirement, le Louvre met en ligne les cycles des conférences qu'il organise ^^ Arrow )
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6070
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mer 5 Fév 2014 - 11:46

papotea a écrit:
Suite à la demande, je vous mets mon avis sur "une histoire symbolique du Moyen-Age" de Michel Pastoureau, dont j'avais "survolé" avec intérêt son livre sur le Bestiaire Médiéval.

Je précise tout de suite que ces lectures ne sont pas des lectures plaisirs (même si elles sont très plaisantes) mais des lectures pour le boulot. J'avais en particulier à préparer une visite guidée sur les couleurs au Moyen-Age, donc je me suis tournée vers LA sommité de l'histoire des symboles en général et des couleurs en particuliers: Michel Pastoureau.

Et c'est vraiment passionnant:  il fait découvrir un Moyen-Age loin des clichés "âges sombres" (bon pour moi qui passe ma vie professionnelle à en parler, ce n'est pas une découverte), haut en couleur, où tout est symbole (la couleur, les animaux, les vêtements, etc etc), et en plus il le fait avec une intelligence simple, c'est à dire qu'il ne prend pas ses lecteurs pour des idiots tout en les amenant à son niveau. Et ce qui rend l'exercice d'autant plus passionnant et vivant, c'est qu'il montre à quel point nous et notre société sommes encore très largement influencés par ces codes mis en place il y a des siècles (ce qui évite le "qu'est-ce qu'on en a à faire de gens morts il y a  700 ans).


Si tu t'intéresses à l'histoire des couleurs, et des pigments en peinture, je te conseille également un livre très documenté de Philip Ball : Histoire vivante des couleurs / 5000 ans de peinture racontée par les pigments
tout à fait accessible et très intéressant.
Je l'ai lu il y a quelques années, et j'avais appris plein de choses ...

Sinon j'ai à la maison un livre sur le Bestiaire médiéval, mais je ne  sais plus de qui... les illustrations en sont magnifiques  I love you 


Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9493
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mer 5 Fév 2014 - 18:21


Merci pour tes impressions sur cet ouvrage Papotea, je le note sur ma liste de livres à découvrir dans un avenir plus ou moins proche. Je suis d'autant plus curieuse de le lire qu'il semble sortir des sentiers battus de ce qui a pu être écrit de négatif sur le Moyen Age. Qu'il le "réhabilite" est une très bonne chose (même si à ma connaissance il n'est heureusement pas le seul à l'avoir fait).

Kusa, j'ignorais que les conférences de Michel Pastoureau au Louvre sont disponibles en vidéo. C'est une très bonne nouvelle  cheers  .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Léti
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 35
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Lun 20 Oct 2014 - 13:48

Merci pour ce très intéressant topic ! En lisant le début, je pensais vous faire partager mon goût pour les livres de Pastoureau...Et je vois que vous en avez déjà parlé Smile J'aime beaucoup son travail, à la fois documenté, intéressant, bien sûr, et accessible. J'ai lu en particulier son livre sur le bleu et celui sur le noir, qui sont passionnants (savez-vous que des historiens d'autrefois se demandaient carrément si les Romains voyaient le bleu, parce que ceux-ci n'avaient aucun terme précis pour désigner cette couleur ? Razz )

Et merci, Petit Faucon, pour la référence de P. Ball, que je ne connaissais pas Smile Je vais me pencher là-dessus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6070
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   Mer 29 Oct 2014 - 13:48

Léti, merci d'avoir réveillé ce topic quelque peu endormi ; n'hésite pas à poster un compte-rendu de Pastoureau, c'est toujours intéressant d'avoir plusieurs opinions sur le même livre ou le même auteur sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Essais historiques et autres livres historiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Essais historiques et autres livres historiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Essais historiques et autres livres historiques
» ROMANS ET LIVRES HISTORIQUES
» Adrien Goetz : "Intrigue à l'anglaise" et autres livres
» A quoi sert la législation des Monuments Historiques ?
» Melissa Nathan - Pride, Prejudice and Jasmin Field (et autres livres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: