Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jacques Poulin, le "Nobel québécois".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Lun 3 Sep 2012 - 12:13

J'emprunte la formule de "Nobel québécois" à la presse canadienne (ici) pour ouvrir un topic à un grand auteur francophone, Jacques Poulin.

Né en 1937, Jacques Poulin est un auteur discret qui publie peu (13 romans en 44 ans). Il a été question de ses livres dans le topic fourre-tout "Littérature canadienne francophone" et les coups de coeur des membres pour cet auteur m'avaient donné envie depuis fort longtemps de me pencher sur son oeuvre.

C'est chose faite. Je lis actuellement le premier volume d'une série de deux romans :
- "La traduction est une histoire d'amour" (publié en 2006) ;
- "L'Anglais n'est pas une langue magique" (publié en 2009).

Je vous livre ici le tout début de "La traduction est une histoire d'amour" qui vous donnera une idée du style de l'auteur :

Citation :
"Nue comme une truite, je sortais de l'étang avec une poignée d'algues dans chaque main, lorsque tout à coup, je vis ma chatte se ruer tête baissée vers une petite chose noire qui descendait la côte menant au chalet.
Quand elle surveillait son territoire, la vieille Chaloupe faisait semblant de dormir sur la table à pique-nique qui est à mi-chemin entre le chalet et l'étang. Un intrus venait de paraître au milieu de la côte, alors elle fonçait sur lui ventre à terre. Je suis traductrice, j'aime les mots, et si je dis ventre à terre, ce n'est pas une figure de style : son ventre traînait vraiment à terre."
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Lun 3 Sep 2012 - 12:15

J'ai profité d'un peu de temps libre pour regrouper ci-après les avis déjà exprimés sur les romans de Jacques Poulin (et ils sont unanimes) :

lesezeichen a écrit:
Volkswagen Blues de Jacques Poulin

Un vrai petit coup de coeur, ce roman québécois. Lu d'une traite. Il s'agit d'une "road-movie" littéraire au cours duquel nous accompangons un écrivain québecois et une jeune Indienne (et un chat appelé Chop Soeuy) dans leur vieux Volkswagen à la recherche du frère de celui-ci. Cette recherche nous mène de la baie de Gaspé jusqu'à San Francisco, en passant par Saint Louis et par le "Oregon Trail" en suivant la piste des émigrants vers l'Ouest.

Lors de la lecture, on apprend même pas mal de choses sur le passé colonial de l'Amérique mais sans s'en rendre compte tellement l'histoire est légère et agréable à lire. Et il va sans dire que ça donne énormément envie de faire comme eux et d'entreprendre un tel voyage. Mais ce n'est pas tout, on y parle aussi beaucoup de livres...

Un très bon moment de lecture que je vous recommande vivement.



Rebecca a écrit:
Miss Halcombe
Je te suggère Jacques poulin. On aime, ou non, mais moi j'adore son écriture toute en douceur! Mon préféré: la Tournée d'automne, qui parle d'un bibliobus...

Miss Halcombe a écrit:
J'ai lu hier après-midi ( à l'ombre des arbres du jardin sunny ) " Tournée d'Automne " de Jacques Poulin. J'ai bien aimé ; j'ai trouvé ce livre très agréable à lire: un style fluide, une histoire toute simple qui nous fait voyager dans les paysages du Quèbec . Et surtout, l'omniprésence des livres ( et des chats ! ) , puisque l'on voyage en bibliobus. J'ai bien envie de lire d'autres livres de Jacques Poulin !

Rosalind a écrit:
Je viens de finir "la tournée d'automne" de Jacques Poulin, après avoir lu "Volkswagen blues". J'ai découvert cet auteur que j'aime décidément beaucoup. Un style très simple, des rencontres, des chats, des livres ... Tout est décrit par petites touches, à la fin on a le tableau dans son entier. Les personnages ne semblent plus de fiction, mais des amis que l'on pourrait croiser au détour d'un chemin. Moi qui me félicitais de bénéficier d'une belle médiathèque, je regretterais presque de ne pas vivre dans un trou perdu de Gaspésie pour attendre l'arrivée du bibliobus et de son chauffeur ...
Bref vous avez compris, je suis sous le charme, et heureusement ma belle médiathèque (pardon, pardon ...) a encore plusieurs livres de Jacques Poulin, donc j'ai encore quelques bonheurs de lecture en perspective. Le prochain sur ma liste : "Chat sauvage" sunny

lesezeichen a écrit:
Je suis contente que tu aies aimé comme j'ai dit quelque part plus haut (plus facile de se retrouver dans ce fil Wink ) ses livres me procurent un bien-être presque physique.

A un moment donné j'avais décidé de faire une pause en ce qui le concerne puisqu'ils finissent par se ressembler un peu, mais ton post me donne envie de me relancer. On dit beaucoup de bien de Les Yeux Bleux de Mistassini mais celui-ci n'est pas encore sorti en poche il semble Crying or Very sad

lesezeichen a écrit:
Ceci dit, outre Michel Tremblay il y a un autre auteur québécois qui me fait un effet particulier qui va un peu dans la même direction. Il s'agit de Jacques Poulin. Je ne saurais pas dire pourquoi, mais ses livres me procurent un intense bien-être physique et je me sens très "légère" en les lisant. Bon ce n'est pas exactement la même chose mais c'est quand même spécial. Il est donc peu surprenant que Poulin soit fan de Gabrielle Roy. Dans son Volkswagen Blues il écrit:

Il aurait aimé lui dire que le titre du livre de Gabrielle Roy prenait une signification spéciale quand on savait que cette femme était très belle et vulnérable et que ses yeux verts étaient brillants comme des lumières. Il aurait voulu lui dire aussi de ne pas lire trop vite, parce que l'écriture de Gabrielle Roy était très personnelle et que par exemple, il était toujours intéressant de regarder à quel endroit dans la phrase elle plaçait ses adverbes.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Lun 3 Sep 2012 - 13:48

J'avais reperé cet auteur en fouinant dans le topic de la littérature québécoise, je suis particulièrement tentée par Volkswagen Blues. Wink Mais avant je compte découvrir Gabrielle Roy, je note donc cet auteur sur ma liste d'idées pour de futures lectures... study

Merci pour le topic serendipity. sunny
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Lun 3 Sep 2012 - 14:22

Je souhaitais découvrir J. Poulin par "Volkswagen Blues" également, mais le hasard des bibliothèques en a décidé autrement (ce livre n'est disponible que dans un antenne loin de chez moi, alors que les deux romans que j'ai empruntés sont disponibles près de chez moi Wink ). Je pense que je finirai par acheter VB si la lecture des deux premiers romans me séduit Very Happy

Edit :

J'ai terminé "La Traduction est une histoire d'amour", un petit résumé pour vous situer le roman :

Citation :
Jeune femme d'origine irlandaise, Marine travaille à la traduction d'un roman de l'écrivain québécois qu'elle admire, Jack Waterman. Hasard ou destin, elle fait la rencontre de cet homme dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, à Québec, chez lui. Ils se lient d'amitié très vite et ce dernier lui trouve un logement: un petit chalet de l'Île d'Orléans. Un jour là, un petit chat noir fait irruption, et les deux personnages commencent à mener une enquête afin de trouver la propriétaire du chat, qui pourrait avoir besoin d'aide.

C'est un petit livre aux chapitres très courts, qui se lit vite. Je comprends maintenant le "bien-être physique" évoqué ci-dessus par lesezeichen. Sans aller jusque là, je trouve que son style est très apaisant, qu'il se dégage une impression de sérénité quand on se plonge dans sa lecture (impression qui est pour moi renforcée par le beau papier jaune pâle des éditions Actes Sud sunny ).

Ce livre n'est probablement pas un coup de coeur, mais c'est une jolie lecture, que je vais compléter par "L'Anglais n'est pas une langue magique", le second roman qui compose ce cycle.

En faisant quelques recherches sur l'univers de Jacques Poulin, j'ai constaté que les personnage de Jack Waterman apparaissait dans d'autres livres (Volkswagen Blues et Les Yeux bleus de Mistassini par exemple). Je ne sais pas si ce personnage est le fil rouge de l'oeuvre de Jacques Poulin, mais il est clairement le double de l'auteur Wink c'est très clair dans "La Traduction est une histoire d'amour".
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Ven 7 Sep 2012 - 20:39

Je fais remonter le topic après avoir achevé la lecture de "L'anglais n'est pas une langue magique" (très joli titre d'ailleurs Very Happy ).

J'ai un peu moins aimé ce second volet qui commence ainsi :

Citation :
«Prenez moi, par exemple. Vous ne me connaissez pas du tout. Je descends à pied la rue Saint-Jean, vous êtes assis à la terrasse du Hobbit et vous ne me voyez même pas. Je suis le petit frère de Jack.»

... et dont voici la quatrième de couverture :

Citation :
Francis, le petit frère de l'écrivain Jack Waterman, est "lecteur sur demande". Un coup de fil et il arrive chez vous dans sa Mini Cooper. Il aime les textes qui parlent des Indiens, de la traite des fourrures, de la place immense que le français a déjà occupé en Amérique. Sa cliente principale est Limoilou, une jeune fille de Québec qui porte encore aux poignets les cicatrices qu'elle avait à la fin de " La traduction est une histoire d'amour ". Les mots que lit Francis ont parfois des vertus thérapeutiques. Le petit frère serait presque heureux, mais il y a ce rendez-vous manqué avec une mystérieuse femme, et la "Police montée" qui le prend en filature devant les Plaines d'Abraham où la Nouvelle-France est tombée jadis aux mains de l'Angleterre...

Dans ce roman, on retrouve les personnages de "La Traduction est une histoire d'amour" et la fameuse "petite musique" de Jacques Poulin, mais j'ai été un peu déçue par ce livre Sad

Spoiler:
 

Bon, malgré tout, ce que j'ai aimé dans ces deux livres ... c'est qu'ils conduisent à d'autres lectures cheers Dans "L'anglais", le fil rouge est le journal des explorateurs américains Lewis et Clark (qui prend la poussière dans ma PAL depuis quelques années Rolling Eyes ), entre autres, car du fait de l'activité du narrateur, chaque chapitre évoque un livre (plus ou moins).

J'ai relevé cette citation, du narrateur Francis qui commente son activité de lecteur sur demande :
Citation :
«C'est une appellation que j'aime bien, parce que les initiales font LSD: pour moi, la lecture est une drogue.»

Une citation qui devrait plaire aux lambtoniennes Razz

Edit : pour les admiratrices de l'écriture de Jacques Poulin, voici un lien vers l'introduction d'une thèse en littérature comparée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Sam 15 Sep 2012 - 9:39

Merci pour l'ouverture de ce topic Serendipity. Je tenterais bien l'aventure Jacques Poulin. Peut-être Bibliobus...enfin ce que je trouverai à ma chère bibliothèque Razz
En tous cas, que tu aies commencé par La traduction est une histoire d'amour et L'anglais n'est pas une langue magique, ne m'étonne guère Wink
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Dim 6 Jan 2013 - 22:03

J'ai lu Volkswagen blues et j'ai beaucoup aimé. :heart:C'est un roman très attachant, entre le road trip initiatique et le roman d'amour-amitié. Le ton est original, parfois drôle, parfois émouvant, et les deux protagonistes sont deux très beaux personnages, un peu paumés. On traverse l'Amérique avec eux (j'ai eu le plaisir de retrouver des paysages connus quand ils arrivent dans les Rocheuses Smile), on apprend plein de choses, on n'a pas vraiment envie de les quitter. Wink

Je relirai Poulin, c'est sûr. bounce


Dernière édition par esperluette le Sam 17 Aoû 2013 - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Dim 6 Jan 2013 - 22:32

Tu confirmes tout le bien qui a été dit ici et là sur ce livre esperluette cheers
Et si j'ai bien compris, les personnages se retrouvent dans d'autres livres de Jacques Poulin Wink
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Dim 6 Jan 2013 - 22:52

Notamment ceux que tu as lus Wink puisque le héros de Volkswagen blues est Jack Waterman. sunny
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Dim 6 Jan 2013 - 23:01

Je m'en suis souvenue quand j'ai relu le topic après avoir posté Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7161
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Mar 5 Mai 2015 - 17:25

Je viens de le lire La traduction est une histoire d'amour Very Happy  Et c'est un coup de coeur  



Pourquoi ai-je attendu aussi longtemps avant de le lire, alors qu'il était dans ma bibliothèque depuis plus de deux ans   scratch sans doute car je n'avais pas compris que c'était un roman, je pensais que c'était un essai, et c'est une forme avec laquelle j'ai un peu de mal Rolling Eyes

J'ai été accrochée dès les premières lignes. J'ai retrouvé avec bonheur le personnage de Jack Waterman dont j'avais fait la connaissance dans Volkswagen blues. Ainsi que tu l'as remarqué Serendipity, il est clairement le double de l'auteur. Voici la photo de Jacques / Jack



C'est le récit d'une jolie rencontre entre le vieil écrivain et sa jeune traductrice, et leur intérêt commun pour une jeune adolescente qu'ils pensent en danger. L'histoire elle-même n'a pas une grande importance, c'est la petite musique entre les personnages qui me ravit.

Je viens de commencer Chat sauvage

et je retrouve la même atmosphère. Ici Jack est un écrivain public, qui écrit avec une plume Waterman Wink  


Cette fois il est à la recherche d'un vieil homme... et comme dans chacun de ses romans on rencontre aussi des chats
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7161
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Lun 18 Mai 2015 - 0:51

Je viens de lire Volkswagen Blues et j'ai beaucoup, mais vraiment beaucoup aimé      

J'étais persuadée de l'avoir déjà lu, je pense que j'avais dû l'emprunter à la médiathèque et le rendre sans l'avoir lu, pour une raison indéterminée scratch

Bref au lieu d'être une relecture comme je le pensais, ce fut une découverte ! et enthousiasmante

L'histoire est beaucoup plus construite que celle de La traduction.... ou de Chat sauvage, où les impressions prédominent (attention, ce n'est pas une critique, j'ai adoré ces deux livres).

Les deux personnages sont Jack, et la Grande Sauterelle (appelés aussi l'homme et la fille). Curieusement ces deux dénominations se mélangent d'une phrase à l'autre.

C'est un road movie (ça se dit pour un livre ?) Jack part à la recherche de son frère qu'il a perdu de vue depuis des années, et traverse tout le continent à bord de son vieux Volks. Il part de Gaspé (l'extrême est du Québec) pour aller jusqu'à San Francisco, en suivant l'Oregon Trail (la piste de l'Oregon) empruntée par les pionniers au temps de la conquête de l'ouest.

Il va faire ce voyage en compagnie de la Grande Sauterelle, une jeune fille d'origine indienne rencontrée sur la route, qui va l'aider dans sa quête. Elle est un magnifique personnage de roman  I love you intelligente, indépendante, forte et passionnée. Elle possède une culture incroyable, lit continuellement les livres qu'elle "emprunte" sans scrupule dans les librairies et les médiathèques. Mais ceux des médiathèques elle s'arrange pour les renvoyer par la poste Wink

Je reprendrai mon commentaire plus tard, là je me rends compte que ça part dans tous les sens Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacques Poulin, le "Nobel québécois".   Aujourd'hui à 3:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Poulin, le "Nobel québécois".
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jacques Poulin, le "Nobel québécois".
» Jacques Poulin
» Volkswagen Blues, Jacques Poulin
» [Poulin, Jacques] Volkswagen Blues
» Jacques Poulin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: