Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Frédéric Petitjean : Les Dolce et autres ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaelle
Suffolk's Sweetheart


Nombre de messages : 8446
Age : 37
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Frédéric Petitjean : Les Dolce et autres ...   Mar 19 Juin 2012 - 18:16

Les Dolce, Tome 1 : La Route des magiciens de Frédéric Petitjean

Date: 3 novembre 2011
Collection: Fiction
Edition: Don Quichotte éditions
Genre: fantasy urbaine
Prix: 19,19 €
Présentation de l’éditeur
Spoiler:
 

Une famille : les Dolce. Cette lignée de magiciens, pour échapper à la traque dont elle se sait victime, tente depuis des années de se fondre dans le paysage urbain et vit pour l’heure dans une bicoque décrépite de Brooklyn. Le grand-père est à la retraite, le père et la mère exercent des professions passe-partout et les adolescents vont à l’école. C‘est la fin d’un monde : ne restent, du savoir et de la sagesse séculaires dont la famille était dépositaire, qu’une identité et un roman familiaux problématiques – les enfants préféraient en effet avoir une vie comme les autres –, et des bribes lacunaires, vu que l’aïeul, véritable bible des âges passés, n’a plus toute sa tête.
Spoiler:
 


Qui a dit que les auteurs français n’étaient pas capables de faire aussi bien que leurs homologues américains ? Certainement pas moi après la lecture de ce roman.

Avant de commencer cette chronique, je vais une nouvelle fois déplorer le fait que la quatrième de couverture en dévoile autant. Il résume entièrement le livre et en dévoile beaucoup trop, mais peut être que comme moi, le fait de voir un texte aussi "conséquent" vous entraînera à éviter de le lire et cela n’en sera que mieux.

Maintenant passons à une petite présentation des "forces" en présence. Commençons par les Dolce. Ils sont les derniers survivants des magiciens qui jadis peuplaient la Terre. Ceux-ci ont été exterminés par les sorciers. Ils ne sont plus que cinq et doivent donc vivre cachés, traqués par ceux qui ont juré leur perte. Cette famille est composée du patriarche Melkaridion. Multi centenaire, Melkaridion est la mémoire de la famille (qu’il a tendance à perdre tout de même), il en sait plus qu’il ne veut l’admettre et est le détenteur d’un secret.

Ensuite viennent Rodolpherus et Melidiane, tous deux de puissants magiciens. Lui est un véritable puits de savoir et elle est capable de lire dans les pensées, mais comme beaucoup de femmes magiciennes, elle est au bord du précipice et doit se contrôler pour ne pas sombrer comme sa mère avant elle. Enfin viennent les enfants, Antonius et Leamédia. Tous deux ont l’air plus jeune qu’ils ne le sont et sont enfermer dans une adolescence qui ne semble jamais finir. Pire, ils ne peuvent ni ne doivent se faire remarquer (difficile à cet âge) ou s’attacher … Leur nature mais surtout leur fuite ne leur permettant pas de garder des amis. Alors rien n’est facile et ils se rebellent.

Comme je l'ai dit la famille Dolce est poursuivie par une société secrète, La guilde noire, aux liens très forts avec une fondation (à but philanthropique).

Enfin, il y a les amis, les humains, ceux que sans le vouloir les Dolce ont pu se faire, ceux qui à travers le temps sont restés fidèles et qui auront une part à jouer dans le destin des magiciens.

Il est difficile de donner un avis sans trop en dévoiler (le résumé en fait assez). L’auteur distille les informations tout au long du récit. On navigue entre thriller et fantasy urbaine. On frissonne, on sourit, on s’émeut, on s’agace. Les personnages sonnent juste. Nous voyons des magiciens centenaires dépassés par le monde actuel où la technologie a pris le pas sur la nature alors que leurs enfants aimeraient se fondre dans cette nouvelle réalité. Et comme tout à chacun, ils se trompent, agissent sur des coups de tête et regrettent … On parle de magiciens et pourtant leurs réactions sont parfois terriblement humaines. Et que dire de l’allié, celui qui année après année a compilé des données et qui sans le vouloir pourrait amener les Dolce à leur perte.

A l’instar d’une JK Rowling, Frédéric Petitjean a créé un monde, une mythologie. On tâtonne un moment avant de réellement l’appréhender mais tel est le point fort … les choses se dévoilent quand elles le doivent.

Arrive la fin du roman, le cliff-hanger que logiquement on attend … et la suite en novembre 2012.
Revenir en haut Aller en bas
http://wantingsomethingmore.hautetfort.com/
Gaelle
Suffolk's Sweetheart


Nombre de messages : 8446
Age : 37
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Frédéric Petitjean : Les Dolce et autres ...   Lun 18 Fév 2013 - 16:58

Gros Up! J'ai lu le tome 2 !!
Allez les gens, c'est du super bon, il faut le lire!!

Résumé caché parce qu'il est spoiler .. bon après c'est à vos risques et périls


Spoiler:
 

Nous avions laissé les Dolce en mauvaises postures contraints de se séparer pour se protéger de la Guilde noire. .. Souvenez-vous les Dolce sont une famille composée de trois générations et sont les derniers survivants des magiciens qui jadis peuplaient la Terre. Ceux-ci ont été exterminés par les sorciers qui forment la Guilde noires. Traqués par ceux qui ont juré leur perte, les Dolce vivaient cachés. Mais retrouvés par leurs ennemis, ils sont à présent en fuite disséminés en des lieux et époques différentes.

Magistral tel est l'adjectif à accoler à ce second tome! Si dans le précédent Frédéric Petitjean avait mis son intrigue en place, il jette ici son lecteur dans un complot mondial à vous glacer le sang tant on se dit qu'il pourrait s'avérer possible. En effet, l'auteur use de la réalité, des faits divers aux grands faits de guerre pour rendre les actions de la Guilde noire tangibles. Face à cette puissante organisation, nos cinq magiciens semblent être bien faibles et ce d'autant plus que deux d'entre eux n'ont pas terminé leur initiation. Pourtant tout espoir n'est pas perdu ... En effet, les Dolce vont se trouver des alliés, certains inattendus. Et telle est la seconde force du récit, en plus de ses héros parfaitement cohérents dans leur évolution, nous découvrons des personnages secondaires que nous avons déjà croisé et qui prennent une autre dimension, une véritable dimension. Ceux-ci sont ici pour enrichir et servir l'intrigue.

Entre réflexion et courses poursuites, l'auteur nous entraine dans un récit parfaitement intelligent et maîtrisé. L'alternance de narrateurs permet au lecteur d'avoir plusieurs point de vue, il est à la fois le doute et l'interrogation avec les Dolce et leurs alliés mais aussi dans l'effroi face à la toile que tisse irrémédiablement la Guilde noire. Le récit fascine.

Une fois encore la fin sous forme de cliffhanger nous laisse sur notre faim ... Vivement le tome trois...
Revenir en haut Aller en bas
http://wantingsomethingmore.hautetfort.com/
 
Frédéric Petitjean : Les Dolce et autres ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Frédéric Petitjean : Les Dolce et autres ...
» LES DOLCE (Tome 1) LA ROUTE DES MAGICIENS de Frédéric Petitjean
» Karen Blixen : Out of Africa ... Et autres oeuvres
» Contes (Perrault et autres)
» [Big Brother] Périclès espionne (entre autres) FaceBook

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: