Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le cinéma asiatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
AuteurMessage
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Lun 20 Aoû 2012, 11:49

Hihi, si jamais je le recroise je lui demanderai un autographe pour toi! Smile

J'ai vu sinon Nameless Gangster, excellent film coréen sur la mafia, sorte de Affranchis/Donnie Brasco coréen.

Situé avant et pendant la guerre du président Tae-woo Roh contre le crime organisé en 1990, Nameless Gangster alterne entre les années 1980 et le temps « présent » des années 1990. Nous suivons Choi Ik-hyun (Choi Min-shik), un douanier devenu entrepreneur et qui est accusé de détournement de fonds, d’intimidation, d’enlèvement et d’agression.
(copié du site spectacularoptical)

Ha Jeong-woo est vraiment fabuleux aussi dans le deuxième rôle, je l'avais vraiment aimé dans The Chaser et dans le haletant The Murderer l'an dernier aussi.
Il faut absolument que je vois Love Fiction!


Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 23 Aoû 2012, 11:39

L'avantage de prendre l'avion, sur des long-courrier, c'est qu'on a accès, des fois, à des films auxquels on aurait pas pensé.... en revenant du Japon, c'est ce qu'i m'est arrivé. Je regarde la liste des films proposés, et je tombe sur un, que je ne connaissait pas, avec notre Haut niveau de conscience: Oguri Shun. Ni une ni deux, je le lance....

Et j'ai bien fait....

Kitsutsuki to ame (The woodsman and the rain)
L'histoire:
Une équipe de tournage débarque dans le village de Yamamura pour réaliser un film d'horreur. Koichi, le jeune réalisateur propose aux habitants de participer. Katsuhiko, un vieux bûcheron se lance dans l'aventure. Une amitié naissante va naître entre les deux hommes.

Y'a qui:
Oguri Shun, donc qui joue Koichi, le jeune réalisteur débutant
Et Yakusho Kôji... vu dans plein de film, dont dernièrement Shall we dance, n'est ce pas Clinchamps ^^ et c'était le monsieur en blanc de Tampopo.

Autant dire tout de suite que j'ai aimé, voir adoré ce film... (ok, je aprtais du Japon, j'avais pas envie, ça m'a permis d'adoucir la rupture...) mais encore plus Kôji Yakusho, dont je me ferais bien la filmo, tellement son rôle de vieux bûcheron habitué à la nature, terriblement humain, naif parfois et un peu ours m'a émue, fait rire et donné envie de me perdre en forêt.
Oguri Shun n'est pas en reste, et après avoir envie d'en voir plus avec lui suite à la vision d'un épisode de Rich Man Poor Woman, son rôle de jeune réalisateur totalement renfermé, peu sûr de lui (à tel point qu'au début, le bûcheron le prend pour un assistant) qui va peut à peu gagner de l'assurance m'a définitivement convaincue que oui, le haut niveau de conscience est mérité lol!
Le film est un de ces films typiquement japonais, mais qui n'aurait pas déparé dans la cinémathèque italienne... parce que non, ce n'est pas une histoire de film d'horreur, rassure-toi Mimidd (même si y'a des zombies... enfin... des zombies genre film qui a été tourné à la MJC du coin lol! ) mais une histoire d'échange, de grandir, de relation parents-enfants. Katsuhiko est veuf, et la relation avec son fils problématique... or, il se trouve que le jeune réalisateur a le même prénom et l'âge de son fils... je vous laisse découvrir la suite.
Typique aussi des deux cinéma, la découverte de la vie dans ces montagnes, la façon dont les habitants vont participer à cette aventure, embarqué par Katsuhiko, qui découvre le cinéma et la sensation de jouer...

Bref, une histoire d'amitié, d'échange, d'évolution... si vous avez aimé Tampopo, je vous le conseille fortement I love you I love you I love you

Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15343
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 23 Aoû 2012, 12:15

vendu!!! cheers bounce en plus, notre niveau de conscience a dans ce film une allure d'enfer!!! tu m'as fait peur quand tu as parlé de film d'horreur car c'est pas trop mon truc même avec Shun!!^^mais je vois que c'est plutôt un film sur les relations humaines donc ça me parle plus! je me mets en chasse tout de suite!!! Ma PAV ne te remercie pas!!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 23 Aoû 2012, 12:18

Ce film a l'air super, Marie21, je le note aussi! Smile
merci pour ce résumé, ça donne vraiment envie de le voir! cheers
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46739
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 23 Aoû 2012, 12:56

Nul n'ignore la place d'Oguri Shun dans mon panthéon personnel, mais si en plus il y a Yakusho Kôji bounce bounce bounce et si Kusa compare le film à Tampopo et au cinéma italien ... je cours, je vole, je cherche et je l'ai !!!! cheers cheers cheers

Je profite que je suis là pour parler d'un film tout à fait inclassable, touchant et envoûtant, réaliste et fantastique, clair et mystérieux : "la forêt oubliée" de OGURI (toutélié !!!) Kohei, avec entre autres Asano Tadanobu(celui de mon avatar, car ma ban vient de ce film)
En abordant ce film, il faut absolument laisser à l'entrée non l'espérance bien au contraire, mais la rationalité, le clair et le solide : dès le début l'irréel s'insinue subrepticement, les univers parallèles se chevauchent, et si nous avons des villageois d'une vérité absolue, nous avons aussi de mystérieuses visions oniriques. Si on se laisse seulement porter, peu à peu les éléments prennent leur place et et sans comprendre vraiment on ressent intuitivement le propos du réalisateur. Mystérieusement une sensation de bonheur, de paix, d'équilibre nous habite à la fin sans que l'on sache vraiment comment on en est arrivé là. Les synopsis nous induisent en erreur, car la chronologie du film n'y est pas respectée : l'évènement annoncé dès le début n'arrive que vers la fin, c'est plutôt une conclusion qu'un début de l'histoire (mais il n'y a pas d'histoire...) Wink

Quelques phrases du critique de Fluctuat relevée dans l'article de Première :
Citation :
Peu défendu à Cannes, le nouveau film de Kôhei Oguri (L'Aiguillon de la mort) est pourtant l'un des plus beaux films de l'année(2005) : rarement nous arrive une oeuvre dont la richesse (esthétique, narrative, thématique) atteint un degré si élevé..............
................... le film de Oguri peu sembler difficile car il faut s'y investir, oser s'y perdre, passer l'hermétisme et l'intimidation de ses plans-tableaux successifs où toutes les proportions du cadre font sens. Devant cette oeuvre a priori complexe par la construction déliée de sa narration, il faut aussi lentement se laisser aller dans des méandres de métaphores pour découvrir des secrets, de profondes subtilités.La Forêt oubliée est le film d'un homme âgé, le film d'un sage prenant le temps d'observer un paysage et l'homme qui y vit. Curieusement, The Taste of Tea de Katsuhito Ishii en serait le pendant jeune, moderne, les deux films entretenant plus d'une connivence. .............
Imprégné du panthéisme shinto, Oguri situe la nature au centre des sujets, elle est entre, le lien et la mémoire des hommes, ce qui sert à la réconciliation voire à la réunion inter et trans-générationnelle (découverte de cette forêt oubliée donnée par le titre)................

Un mot encore de la musique, de l'Estonien Arvo Pärt, tout à fait envoûtante et si je l'ai remarquée, croyez bien qu'on ne peut pas passer à côté !!!
la bande annonce :


et si vous avez 5 minutes le morceau intégral "Silouans song" ça en vaut la peine !!


Non, ce n'est pas lugubre, c'est juste nordique, immense, et beau !!!
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 25 Aoû 2012, 10:21

Je viens de regarder au chaud sous ma couette alors que dehors le ciel est gris: la plus séduisante des comédies romantiques. I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you
L'acteur principal a une de ces chocolate voice!!! I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you
Je vous poste le trailer pour la forme. Razz

SEDUCING MR. PERFECT

Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15343
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 25 Aoû 2012, 12:14

C'est un classique!!! lol! Razz Je le connais bien celui-là...Daniel est trop beau!!! drunken mais ça reste un petit film qui casse pas des briques!^^ Wink
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 25 Aoû 2012, 12:25

Ha mais j'ai bien aimé malgré la trame hyper classique. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody


Nombre de messages : 35728
Age : 70
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 25 Aoû 2012, 16:31

Il a l' air trés romantique en effet ce film Darcy !

Clinchamps, je suis allée voir sur Amazon.fr si ton film s' y trouvait et oui avec des sous-tires français Wink Je me laisserai peut-être tentée un de ces jours.... j' ai reconnu tes deux bans sur la video !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead


Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 25 Aoû 2012, 17:12

Eh va falloir que je pense à mettre le récap à jour moi, avec vos derniers ajouts bounce

J'ai noté plusieurs titres à rajouter à ma pàv, notamment Kitsutsuki to ame, et merciiiiiiiii Clinchamps pour ton avis sur La Forêt Oubliée, du coup je suis triiiiiiste parce que j'ai pas mon DVD dans mon chez moi (mais je me le note pour pas l'oublier dès que je pourrai le prendre )
Mon Tadanobu il joue dans des trucs bizarres mais en général bien quand même lol! (mais bizarres lol! )

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46739
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Sam 25 Aoû 2012, 17:21

Scarlett a écrit:
Il a l' air trés romantique en effet ce film Darcy !

Clinchamps, je suis allée voir sur Amazon.fr si ton film s' y trouvait et oui avec des sous-tires français Wink Je me laisserai peut-être tentée un de ces jours.... j' ai reconnu tes deux bans sur la video !!! cheers

C'est là que je l'ai eu... et en effet il y a presque toutes les bans que j'ai faites dans le trailer !! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6282
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Lun 27 Aoû 2012, 00:17

Gargl, voilà deux films de plus sur ma PAV Kusa et Clinchamps: des bûcherons référencés chez Tampopo, THE degré supérieur de conscience du meilleur côté de la caméra (celui où on le voit ^^), des forêts oubliées mais pas par Arvo Pärt (ce film là je l'avais déjà repéré), c'est tout bon pour moi ça... Very Happy Merci pour les présentations...
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46739
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 28 Aoû 2012, 20:38

MissAcacia a écrit:
des bûcherons référencés chez Tampopo, THE degré supérieur de conscience du meilleur côté de la caméra (celui où on le voit ^^),

je confirme, je viens de le voir et c'est un bijou !!!! cheers cheers cheers Et Shun est bien devant la caméra ... mais aussi derrière, et c'est justement ce vers quoi il veut aller IRL, toutélié !! Et il y a l'acteur de Tampopo, le routier, pas Ken, l'autre au chapeau, il est partout celui-là !!! Very Happy et toujours excellent !!!
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 28 Aoû 2012, 22:41

cheers cheers cheers Contente qu'il t'ai plu Clinchamps... c'est un vrai petit bijou, ce film... et je n'avais pas reconnu l'acteur de Tampopo routier au chapeau, mais tant mieux ^^ cheers

Je me reverrai bien ce film, parce que bon, l'avion c'est bien, mais c'est pas non plus la meilleure condition (vu que je l'ai lancé limite au décollage, et qu'après ils ont voulu nous nourri, toussa... lol! lol! )

En tout cas, au delà de Shun Oguri, je retiens surtout le personnage du bûcheron que j'ai a-do-ré... cheers cheers cheers

(et toutélié, comme le film vient de sortir en DVD, je me demandais où j'avais vu l'affiche... ben tout simplment en 4ème de couverture d'un des magazines ciné que j'ai ramené lol! )
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46739
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 28 Aoû 2012, 23:16

Le bûcheron est sans conteste le personnage principal, et l'acteur est génialissime !! cheers cheers Sur Amazon.com il y est pour ...93, 7 dollars et d'occase 76 dollars !! On va attendre qu'il baisse, hein ??? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
MyleneS
Woodalchi lady


Nombre de messages : 10806
Age : 26
Localisation : In a k-drama*
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 30 Aoû 2012, 17:45

Je viens de tomber sur une information des plus intéressantes! (ICI) Le 22 septembre 2012 sortira A Werewolf boy, un film coréen fantastique/romantique, réalisé par Jo Sung-hee. Je ne connais pas du tout ce réalisateur, ni les acteurs, mais je trouve qu'il a l'air vraiment intéressant et très beau (émouvant, comme j'aime) Je ne sais pas si on en a déjà parlé quelque part à l'auberge alors, pour le cas où ce film vous intéresserait, voici un petit résumé trouvé sur internet :

Citation :
L'histoire parle d'une jeune femme qui, après avoir reçu un appel téléphonique bizarre, retourne dans le chalet de son enfance. Elle se souvient d’une rencontre avec un jeune homme loup et la plus sauvage des rencontres fait place à un amour éternel ...

Et la bande-annonce :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46739
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 30 Aoû 2012, 17:59

Oui, c'est avec le garçon à l'éventail de SKKS, soit Song Jong Ki (si je l'écris comme il faut) merci de l'info, MyLoveQ, je l'ai vue aussi sur FB et je l'attends avec grande impatience car j'aime beaucoup cet acteur (bien qu'il soit la chasse gardée de notre Reine de Corée, aka Mimidd !!! Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15343
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 30 Aoû 2012, 18:44

merci MyLoveQ pour la bande annonce et l'info! Wink la bande annonce est super bien faite et donne envie de voir le film! si seulement il pouvait être projeté dans certaines salles de ciné en France!!!
ce film m'intéresse beaucoup bounce car j'aime bien l'acteur chouchou de Mimidd. I love you ça faisait un bail que je ne l'avais pas vu en plus!!^^

Darcy m'a montré mardi soir 200 pounds Beauty ! je dois avouer que j'ai passé un bon moment télévisuel! le sujet est très original et l'actrice a une sacré belle voix! c'est elle qui chante "Maria" avec pas mal de panache ...



par contre, même si les acteurs sont assez bons et l'ensemble très sympa à voir avec pour toile de fond la chirurgie esthétique, je mettrais un petit bémol sur la façon dont l'histoire se termine et pas vraiment convaincue par le "concert"/ déballage publique à la fin !! lol! c'était plus le moment bisounours et bon lol! (et c'est moi qui dit ça?!!! lol! ) et je pense qu'ils auraient pu davantage exploiter le thème de la chirurgie esthétique, carrément d'actualité en Asie et la perte d'identité due à cela! Wink mais quand même bien sympa et le héros assez charismatique! Wink
Revenir en haut Aller en bas
MyleneS
Woodalchi lady


Nombre de messages : 10806
Age : 26
Localisation : In a k-drama*
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 04 Sep 2012, 01:39

Je viens de regarder Virgin Snow et j'ai vraiment bien aimé L'histoire est simple, tout en tendresse et délicatesse, avec quelques scènes romantiques et une touche d'humour. Le casting est excellent, avec un Lee Jun Ki attendrissant et la très belle et très talentueuse Aoi Miyazaki (que j'avais adoré dans Tada Kimi Wo Aishiteru). Ils y forment un couple vraiment mignon Smile J'ai beaucoup aimé le mélange de cultures et de langues, ce qui ajoutait encore un élément intéressant à ce film. Ce n'est pas un chef d’œuvre, mais c'est tout de même un film très intéressant et agréable à regarder

Selon moi, il y a cependant quelques points négatifs (ou moins positifs, je dirais). J'accorde beaucoup d'importance à la musique, dans les films et les dramas, et ici je trouve qu'elle était trop absente. Je viens de terminer ce film il y a une dizaine de minutes et je ne me souviens même pas d'une seule mélodie entendue! Je trouve ça un peu dommage, car même la musique du générique de fin n'était pas inoubliable J'ai également trouvé que certaines scènes étaient trop rapides, ou qu'il aurait fallu ajouter des scènes supplémentaires, car l'histoire a évolué trop vite, sans vraiment qu'on s'en rende compte. Ils s'améliorent dans la langue de l'autre bien trop rapidement pour que ce soit réellement crédible. Et quand ils sont arrivés au 100ème anniversaire de leur couple, j'avais l'impression qu'ils n'étaient ensemble que depuis deux ou trois semaines, mais pas plus! Suspect

Hormis la trop grande discrétion de la bande-son et la rapidité de l'histoire, j'ai vraiment bien aimé cette romance, qui se laisse facilement voir Smile
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46739
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mar 04 Sep 2012, 11:48

merci de ton avis, MyLoveQ ! Par contre, je me souviens l'avoir regardé après "Iljimae" (j'étais en manque sévère de Lee Jun Ki ) et l'avoir trouvé quelconque et ennuyeux ... comme quoi les ressentis ... lol!
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46739
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mer 05 Sep 2012, 17:45

Double post pour la bonne cause :
Azumi !!

Je me suis décidée hier soir à sortir ce film de ma PàV (en passant c'est un coffret collector superbe, avec version longue et DVD de bonus !!) et je dois dire que j'ai vraiment bien aimé ce film, même si en fait la version "cinéma" aurait sans doute suffi, les combats duraient parfois un poil trop !!

l'histoire : le soir de la bataille où Tokunaga a mis la pâtée à Toyotomi, deux hommes parlent : la guerre, c'est nul, ça tue des gens, ça ruine le pays, toussa, faut faire quelque chose ! tuer les hommes de pouvoir qui déclarent les guerres !" là il s'agit de trois seigneurs qui veulent empêcher Tokugawa de prendre le pouvoir et mette le jeune Toyotomi à sa place (je sais qu'ils ont échoué ha ha ha !! j'ai étudié l'Histoire) donc l'un des deux dit à l'autre : recrute des jeunes et forment des assassins pour la Mission !
Aussitôt dit, aussitôt fait !! En route vers la montagne avec un groupe de jeunes garçons, l'un des deux recueille une gamine qui se tient en silence près du corps de sa mère morte ... c'est Azumi ...
Bon après, c'est la Mission, les poursuites, les combats, enfin la routine ...
Ce film est intéressant car bien ancré dans l'histoire, et aussi par le côté "je-suis-un-enfant-sodat-qui-a-vécu-dans-la-montagne, comment vais-je réagir en me confrontant au monde ? " Entendons-nous, c'est le côté castagne et éclaboussures de sang qui domine largement le côté historico-philosophique, mais le film n'est pas entièrement vide de sens, c'est déjà pas mal dans le genre. Alors moi, je le voulais parce qu'il y a Oguri Shun :

Spoiler:
 

mais il n'y fait qu'une brève apparition, ... Crying or Very sad (très haut degré de conscience ...)mais sur qui je tombe à la 20ème minute ??? mais sur Takenaka Naoto aka Stresemann, mais il est vraiment partout ce mec !!
Spoiler:
 

Il y a d'ailleurs des tas de têtes connues dans ce film : Kazuki Kitamura (Akihabara@deep, Kill Biil 1)Yuma Ishikagi, le Tennoji de Hana Kimi, Hiroki Narimaya vu dans une foule de dramas (Gokusen, Stand Up .....)Yosho Harada (Still Walking ...) et surtout, surtout : Odagiri Jô, qui est totalement flippant et totalement génial dans le rôle d'un psychopathe sanguinaire :
Spoiler:
 

J'ai maintenant hâte de voir le second parce que Oguri Shun revient (par une entorse scénaristique)mais pour un vrai rôle, mais malheureusement pas Jô Odagiri il en serait bien en peine le pauvre !!! lol! lol! même avec une entorse scénaristique !!
En bref, j'ai bien aimé, je n'ai pas trouvé cela effrayant, car c'est de la violence au premier degré, c'est cruel mais pas glauque !!
Ah !! Oui, la fille qui joue Azumi, faut peut-être en dire un mot : Aya Ueto, n'est pas mal du tout, elle se bat très bien ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6282
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Mer 05 Sep 2012, 19:44

Clinchamps, vile tentatrice, ma PAV ne te dit pas merci... comment je vais m'en sortir moi ??? lol! lol! Et en plus je suis obligée de te remercier pour ta présentation sympathique et illustrée, pffff (même si j'en avais déjà entendu parler, forcèment lol! )

BTW, j'aime beaucoup ton avatar, très bonne scène
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46739
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 06 Sep 2012, 12:55

MissAcacia, tupourras t'intéresser aux deux d'un coup, car Azumi 2 : Death or Love est bien aussi.
Spoiler:
 
Et revoilà Shun, avec un niveau de conscience au top dans le rôle d'un marginal genre bandit d'honneur qu'on aimeerait bien suivre dans ses montagnes (en passant de magnifiques vues de paysages, une très belle photo, et une musique comme je les aime : discrète mais belle !! )

Spoiler:
 
C'est un peu plus gore que le premier, avec une pointe d'exagération qui frôle le grand guignol, ce qui permet de voir tout ça sans se sentir trop concerné, l'intrigue est la même : simple !!! lol! avec quand même une part plus importante faite aux femmes, à part Azumi deux viles morues de premières grandeur. L'une est Kuriyama Chiaki (vue dans Kizarazu cats eyes : world series ) et il y a aussi Tak Sakaguchi spécialiste en arts martiaux, qui a entre autre fait la choré des combats de Akihabara@deep et vu dans "Be bop hugh school mais je l'ai vu sous un autre titre que j'ai oublié !! Il y a l'amorce d'une ombre d'histoire d'amour, qui apporte une lueur vite éteinte de douceur !! Very Happy

Le dernier plan est très beau, esthétiquement et symboliquement !!

Encore des images pour appâter le chaland !! lol!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6282
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 06 Sep 2012, 13:40

Arrête, j'ai failli les commander hier mais je me suis "limitée" à La forêt oubliée, Departures et Rhapsodie en août (malgré la présence de Richard Gere, je me pincerai le nez)...

J'ai fini de regarder le bûcheron et la pluie et j'ai beaucoup aimé: les personnages, l'histoire (avec tout ce qu'elle a de non dit qui est aussi important que ce qui est réellement exprimé), la photo.
Spontanément, je n'aurai pas fait le rapprochement avec Tampopo, mis à part les deux acteurs communs et l'idée d'une "quête" et d'un personnage un peu perdu (le réalisateur joué par Oguri shun) qui est plus ou moins "pris en main" par un personnage plus âgé (le bûcheron joué par Yakusho Kôji), qui va lui montrer la voie et lui redonner confiance.
Après, même s'il y a des moments comiques ou amusants (quand tout le village se prend au jeu, notamment), il ne faut pas s'attendre à y trouver la truculence décalée, un peu absurde et poétique, de Tampopo.
Sinon, j'ai presque tout aimé:
Spoiler:
 
Encore une fois la démonstration qu'on peut faire un bon film avec peu d'éléments, s'ils sont bien travaillés.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46739
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Jeu 06 Sep 2012, 14:03

MissAcacia je suis entièrement d'accord avec ton spoiler, j'ai ressenti la même chose tout du long !!!
Spoiler:
 
Ce que tu dis pour le non-dit plus important que le dit, est très juste et c'est ce que j'adore dans le cinéma japonais, ce talent pour nous obliger à faire le chemin nous-mêmes vers les personnages, au lieu de bous expliquer en long et en large le pourquoi et le comment !! Grâce à cela on entre à fond dans l'esprit et le cœur des personnages, bien mieux que si on nous expliquait en mots en en images ce qu'ils éprouvent. Et en passant,, ils sont beaux, les sugis, hein ??? Tu verras, dans Azumi ils sont beaux aussi ! Twisted Evil
Dans tes films à voir je ne connais pas Rhapsodie en août, je vais jeter un œil et j'ai hâte d'avoir ton avis sur Departures et la forêt oubliée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cinéma asiatique   Aujourd'hui à 18:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cinéma asiatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [cinema] dictionnaire du cinéma asiatique
» Le cinéma asiatique
» Red Trousers - Anthologie Du Cinéma De Hong Kong:
» The Big Heat:
» Lion Vs Lion:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: