Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Dim 19 Juil 2015 - 18:16

@ Darcy:

Merci pour ce retour, Darcy.

Citation :
Le tome me plaît assez. Je trouve la lecture fluide bien qu'étonnée par le rythme narratif. Je suis agréablement surprise car je m'attendais à un style grossier et en fait je trouve ce livre agréable à lire.

Il est clair qu'E. L. James n'est pas une styliste mais, de mon point de vue, l'amoncellement de critiques, moqueries et sarcasmes sous lequel a été enterrée sa prose au sein de la presse francophone est tout à fait immérité. Je persiste à y voir le malaise qui entoure l'émission d'un avis sincère et franc sur un roman ouvertement érotique dont le style, limité, ne suffirait pas à justifier à lui seul l'enthousiasme du critique.

Je pense qu'on sous-estime trop volontiers la difficulté technique que comprend la bonne gestion d'une intrigue, d'un rythme, d'un souffle et de personnages, surtout si ceux-ci s'étendent sur des centaines de page. Si elle ne se distingue pas par son style, la trilogie possède néanmoins des qualités littéraires autres: un sens du rythme certain, des rebondissements invraisemblables mais prenants et, surtout, des échanges entre personnages plutôt bien foutus, eu égard à l'intrigue amoureuse développée par l'auteur. Et ça, pour un ouvrage populaire qui n'entend pas rivaliser avec la Recherche du Temps perdu, c'est déjà pas mal du tout.

À titre de comparaison, Davis Foenkinos a obtenu deux Prix prestigieux pour son roman Charlotte (2014), à savoir le Renaudot et le Goncourt des Lycéens. Nonobstant le fond du texte, ce roman est d'une indigence stylistique quasiment parfaite. Verbe, sujet, complément - et encore, lorsque la phrase va à son terme - et un retour à la ligne par point: si E. L. James ne sait pas écrire, que faut-il penser de l'adoubement public dont jouit ce roman en France*?


Citation :
J'ai lu la moitié du livre qui se déroulent sur 2 jours. Il arrive tellement de choses en 1 week-end à ce couple que je ne suis pas étonnée qu'Anasthasia soit épuisée à la fin. lol!

C'est certain, l'unité de temps, de lieu et d'action si chère aux Classiques en prend un coup! Very Happy

*Ici, sur le site de L'Obs, une critique caustique mais à mon sens éminemment juste de Charlotte et de son auteur. David Caviglioli tape dur mais voit clair, je le crains.
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Lun 20 Juil 2015 - 14:12

Dérinoé a écrit:


[color=#0033cc]Il est clair qu'E. L. James n'est pas une styliste mais, de mon point de vue, l'amoncellement de critiques, moqueries et sarcasmes sous lequel a été enterrée sa prose au sein de la presse francophone est tout à fait immérité. Je persiste à y voir le malaise qui entoure l'émission d'un avis sincère et franc sur un roman ouvertement érotique dont le style, limité, ne suffirait pas à justifier à lui seul l'enthousiasme du critique.

Je pense qu'on sous-estime trop volontiers la difficulté technique que comprend la bonne gestion d'une intrigue, d'un rythme, d'un souffle et de personnages, surtout si ceux-ci s'étendent sur des centaines de page. Si elle ne se distingue pas par son style, la trilogie possède néanmoins des qualités littéraires autres: un sens du rythme certain, des rebondissements invraisemblables mais prenants et, surtout, des échanges entre personnages plutôt bien foutus, eu égard à l'intrigue amoureuse développée par l'auteur.

J'ai fini le tome et je te te rejoins: le style de l'écrivain ne démérite pas. Comme tu dis, le rythme les rebondissements et les échanges entre les personnage sont plutôt bien foutus.

Je retiendrai le dernier chapitre: Elena se révèle être une femme odieuse et dérangée. Elle a gardé sous sa coupe Christian toutes ces années. Il s'est émancipée grâce à Ana finalement. J'avais un doute sur sa part de responsabilité dans la construction de la personnalité de Christian mais Ana et son sixième sens avaient raison. Cette femme a vraiment un problème avec les "garçons". J'ai aimé la réaction de la mère de Christian d'ailleurs.

Au final, je trouve le personnage de Christian complexe et psychologiquement bien construit.

Je vais poursuivre avec le tome 3 car on ne s'ennuie pas avec eux. Etant donné les 2 dernières pages, ce couple ne risque pas de se reposer dans les jours qui suivent. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Lun 27 Juil 2015 - 10:34

Voilà, j'ai fini ce week-end. Et bien, j'ai un avis sur cette lecture plutôt positif. La relation de ce couple est distrayante et plutôt addictif pour la lectrice que je suis. Les relations sexuelles s'estompent au cours de ces 2 tomes pour laisser place à une intrigue plus complexe et d'amour.

J'ai lu, il y a quelques années Twilight, et j'ai le même ressenti pour les 2 lectures:

Primo, les relations hommes-femmes sont identiques. Je ne sais pas ce qui se passent dans la tête des américains pour pondre des livres de ce type où il y a une interdépendance aussi forte entre les 2 sexes.scratch En tout cas, le happy end est de rigueur et sans demi-mesure s'i vous plaît. Vous me direz, ces fins font du bien au moral.

Deuxio, je suis étonnée aussi de voir aussi combien je me suis habituée aux styles d'écriture. Je les trouve identiques. Je me souviens m'être reprise plusieurs fois pour finit le 1er tome de Twilight tellement il était mal écrit.pale Et aujourd'hui, je n'ai plus de difficulté. :PJe ne sais pas si je dois en être fière.tongue J'ai l'impression de lire la même chose en fait.

Tertio, Ces livres s'adressent à des jeunes adultes apparemment et j'ai des doutes sur l'image de la femme qui est exploitée tant pour l'un que pour l'autre. Déjà à l'époque, j'avais critiqué les personnages féminins dans Twilight mais là avec la relation sado-maso, on explose le jackpot. Je n'arrive pas à définir mais il y a quelque chose de pas très sain dans le comportement de ces femmes vis à vis de "leurs" hommes. Les héroïnes sont toutes deux délaissées par leurs mères qui leur préfèrent leurs vies sentimentales. Les mères sont faibles, instables et égoïstes. Bref, l'image du père est plus forte, il est comme un roc pour ces jeunes femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Ven 31 Juil 2015 - 22:29

@ Darcy:

Merci beaucoup pour ton double retour, Darcy: cela m'intéresse toujours de savoir comment d'autres ont perçu la trilogie. Wink


Citation :
J'ai fini le tome et je te te rejoins: le style de l'écrivain ne démérite pas. Comme tu dis, le rythme les rebondissements et les échanges entre les personnage sont plutôt bien foutus.

Tout à fait. Le nombre de rebondissement vécu par ces deux jeunes gens en quelques mois à peine est tout à fait fantaisiste. Mais, de ce point de vue-là, on pourrait également fustiger une bonne partie de la production policière actuelle, thrillers et polars inclus. Je suis quand même assez admirative du fait que l'auteur soit parvenue à faire tenir son intrigue sur quelques 1'500 pages sans lasser, assommer ou dégoûter le lecteur.

Spoiler:
 

Citation :
Au final, je trouve le personnage de Christian complexe et psychologiquement bien construit.

Oui, je trouve aussi. C'est plutôt pas mal. Du même niveau, en tous les cas, qu'un certains nombre de thrillers que j'apprécie et qui ont assez bonne presse en général. (Du point de vue de la psychologie et mutatis mutandis, Christian n'est pas plus mal construit que les personnages d'un Jean-Christophe Grangé, par exemple, avec juste ce qu'il faut de prototype sous la chair humaine pour réveiller le fantasme collectif.)

Citation :
Voilà, j'ai fini ce week-end. Et bien, j'ai un avis sur cette lecture plutôt positif. La relation de ce couple est distrayante et plutôt addictif pour la lectrice que je suis. Les relations sexuelles s'estompent au cours de ces 2 tomes pour laisser place à une intrigue plus complexe et d'amour.

Tout se joue sur le plan de la psychologie, en effet. Sans le détail de leur relation, de leurs pensées, de leurs sentiments, on tomberait dans un tout autre genre littéraire, mélange de pornographie et d'aventures motorisées, sans rapport avec les codes de la romance. Et j'ajouterais même qu'à mon sens, la trilogie aurait connu un succès beaucoup plus confidentiel si la description des rapports de Christian et d'Anastasia s'était bornée à des pratiques physiques et techniques, dénuées d'effets d'ambiance. Tout l'intérêt de l'histoire réside dans les tensions psychologique qui entourent et portent cette relation sexuelle, et notamment dans le mouvement de balancier ininterrompu qui les place tour à tour sur l'estrade de la domination.

Je ne dénigre absolument pas le genre pornographique (qu'il soit littéraire ou cinématographique) mais je pense qui si cette longue trilogie s'était bornée à une enfilade de perles sur le collier de la sexualité*, elle aurait beaucoup moins intéressé le large lectorat qui l'a conquis au-delà des frontières. Ce qui intéresse beaucoup de lecteurs, je pense, c'est le jeu du chat et de la souris qui se noue entre les deux héros, constantes oscillations entre prises de pouvoir, dons de soi, éloignements, questionnements et retrouvailles.


Citation :
J'ai lu, il y a quelques années Twilight, et j'ai le même ressenti pour les 2 lectures:

Citation :
Primo, les relations hommes-femmes sont identiques. Je ne sais pas ce qui se passent dans la tête des américains pour pondre des livres de ce type où il y a une interdépendance aussi forte entre les 2 sexes.scratch En tout cas, le happy end est de rigueur et sans demi-mesure s'i vous plaît. Vous me direz, ces fins font du bien au moral.

Je ne sais pas si cet élément aura une incidence sur ton raisonnement mais E. L. James est anglaise.

Sur l'interdépendance des deux personnages, je partage tout à fait ton sentiment. Elle m'a semblé extraordinaire, voire même lassante, dans son continuum transparent. En voilà deux qui peuvent passer des semaines et des semaines à se regarder dans les blanc des yeux sans même jeter un regard distrait sur le réfrigérateur, la gamelle du chat ou la liste de factures empilée sur la desserte.


Citation :
Deuxio, je suis étonnée aussi de voir aussi combien je me suis habituée aux styles d'écriture. Je les trouve identiques. Je me souviens m'être reprise plusieurs fois pour finit le 1er tome de Twilight tellement il était mal écrit.pale Et aujourd'hui, je n'ai plus de difficulté. :PJe ne sais pas si je dois en être fière.tongue J'ai l'impression de lire la même chose en fait.

Sur les recommandations enthousiastes d'une copine, il y a longtemps, j'ai essayé de lire le premier tome de Twilight mais n'ai pas réussi à dépasser la première ligne.

Spoiler:
 

*Je ne suis pas peu fière de cet amphigouri filée qui, sans rien céder aux talents innombrables de la famille Dorcel, salue d'une main primesautière notre cher Francis Lalanne.


Dernière édition par Dérinoé le Dim 2 Aoû 2015 - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Ven 31 Juil 2015 - 23:09

Dérinoé a écrit:


Or, il est possible que la relation initiée par Elena à l'adolescence de Christian lui ait sauvé la vie tout en tenant à distance ses pulsions autodestructrices. Que serait-il advenu si cet adolescent de 15 profondément malheureux et incapable d'accepter que quiconque, pas même sa mère, porte la main sur son bras n'avait pas découvert cette pratique à l'orée de sa vie adulte? Il me semble plausible que la découverte consentie de ce type de sexualité-là puisse déboucher sur évolution, sinon heureuse, en tous les cas positive.
[/spoiler]



Sur les recommandations enthousiastes d'une copine, il y a longtemps, j'ai essayé de lire le premier tome de Twilight mais n'ai pas réussi à dépasser la première ligne.


1/Certainement que les relations sadomaso ont permis à Christian d'intérioriser sa violence et de l'user uniquement dans des relations contrôlées et consenties. Cela lui a permis d'avancer mais cela ne lui a permis de dépasser son traumatisme. Cette femme a pensé a son plaisir. Et ça, tu vois, ce n'est pas normal. Il y a bien eu abus puisqu'elle en a tiré un profit personnel. Cette relation ne l'a pas guéri.  Je ne crois pas que cela ait jamais été l'intention de cette femme.

2/Les 3 tomes suivants de la saga Twilight sont mieux rédigés. A tel point que je me suis demandée si c'était Meyer qui les avait écrit.

Au fait,j'ai commencé la version de Christian "Grey". sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Dim 2 Aoû 2015 - 19:28

@ Darcy:

Spoiler:
 

Citation :
2/Les 3 tomes suivants de la saga Twilight sont mieux rédigés. A tel point que je me suis demandée si c'était Meyer qui les avait écrit.

Hé! Une fois le premier tome porté par le succès que l'on sait, peut-être l'auteur a-t-elle bénéficié d'un rewriting attentif de la part de ses éditeurs?

Citation :
Au fait,j'ai commencé la version de Christian "Grey". sunny sunny

Je serais vraiment très curieuse de connaître ton avis car les commentaires ou avis (proférés par des inconditionnels de la trilogie) semblent témoigner d'une certaine déception. J'espère que tu nous donneras bientôt ton sentiment sur ce 4ième opus.


Dernière édition par Dérinoé le Dim 2 Aoû 2015 - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Dim 2 Aoû 2015 - 19:37

Dérinoé a écrit:
@ Darcy:

Spoiler:
 

Citation :
2/Les 3 tomes suivants de la saga Twilight sont mieux rédigés. A tel point que je me suis demandée si c'était Meyer qui les avait écrit.

Hé! Une fois le premier tome porté par le succès que l'on sait, peut-être l'auteur a-t-elle bénéficié d'un rewriting attentif de la part de ses éditeurs?

Qui sait ! !!!

Citation :
Au fait,j'ai commencé la version de Christian "Grey". sunny sunny

Je serais vraiment très curieuse de connaître ton avis car les commentaires ou avis (proférés par des inconditionnels de la trilogie) semblent témoignaient d'une certaine déception. J'espère que tu nous donneras bientôt ton sentiment sur ce 4ième opus.
Et bien pour l'instant, le récit est un peu fade. Je ne sais pas sic'est parce que l'écrivain n'arrive à trouver le ton pour décrire les émotions d'un homme. Donc l'histoire n'est pas passionnante puisqu'elle reprend les mêmes scènes que le premier roman sans arriver a trouver de second souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Dim 2 Aoû 2015 - 22:46

@ Darcy:

Citation :
Et bien pour l'instant, le récit est un peu fade. Je ne sais pas sic'est parce que l'écrivain n'arrive à trouver le ton pour décrire les émotions d'un homme. Donc l'histoire n'est pas passionnante puisqu'elle reprend les mêmes scènes que le premier roman sans arriver a trouver de second souffle.

Merci pour ce premier avis, Darcy.

C'est bien ce que je craignais. Une telle entreprise, pour présenter quelque intérêt, nécessite une certaine élaboration, laquelle seule permettrait à l'auteur d'éviter le double écueil de la redondance et des poncifs de genre. Or je crains que cet opus n'ait été écrit dans une certaine précipitation, comparativement aux précédents ouvrages d'abord publiés sur le Net à coups d'épisodes progressifs.

Cela étant dit, on peut se demander si l'idée même de cet ultime opus ne contrevient pas à l'esprit de la série. Une bonne partie de l'intérêt suscité par le personnage de Christian réside dans le mystère qui l'entoure: introverti, secret, voire mutique quant à son passé et à ses sentiments, le personnage se dévoile peu, et par à coups uniquement. Or de manière assez harmonieuse, le processus narratif reflète et porte cette dissimulation en ce que seules les pensées d'Anastasia nous sont révélées, le point de vue ou la perception de Christian n'intégrant jamais la narration: ainsi, à l'instar d'Anastasia, le lecteur est tenu à une stricte spéculation durant les trois premiers tomes. On peut donc douter de la pertinence d'un ouvrage qui passerait sur ces champs d'hypothèses tel un char d'assaut lancé sur les prairies florissantes de la colline.
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Dim 2 Aoû 2015 - 23:01

Dérinoé a écrit:

Une bonne partie de l'intérêt suscité par le personnage de Christian réside dans le mystère qui l'entoure: introverti, secret, voire mutique quant à son passé

Le problème est là.  Cet homme est qui est sensé être un génie torturé par son enfance et aux moeurs séxuelles salvatrices se révèle être un homme comme un autre qui ne pensent qu'au sexe et qui accessoirement n'aime pas qu'on le touche.  Ça perd de son charme.  Il n'est pas aussi complexe que je le pensais. 😁😂 Je crois que c'est pour ça que le roman est raté.

Moins violent que le char d'assaut, je vois davantage une charrette branlante et lente qui viendrait en effet écraser les belles prairies florissantes de notre imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Mar 4 Aoû 2015 - 1:49

@ Darcy:

Citation :
Le problème est là. Cet homme est qui est sensé être un génie torturé par son enfance et aux moeurs séxuelles salvatrices se révèle être un homme comme un autre qui ne pensent qu'au sexe et qui accessoirement n'aime pas qu'on le touche.  Ça perd de son charme.  Il n'est pas aussi complexe que je le pensais. 😁😂 Je crois que c'est pour ça que le roman est raté.

Aoutch! C'est bien ce que je craignais, oui. Pour que le tome soit réussi, il aurait sans doute fallu creuser la personnalité de Christian sans jamais tomber dans la niaiserie sentimentale ou dans la psychanalyse à bon marché. Un exercice fort délicat, en l'occurrence.

Citation :
Moins violent que le char d'assaut, je vois davantage une charrette branlante et lente qui viendrait en effet écraser les belles prairies florissantes de notre imagination.

Ah! Ah! Ah! What a pity! Le livre n'aura pas même atteint le niveau du char d'assaut.

Question annexe, car ton point de vue m'intéresse: as-tu lu certains des romans surfant sur la vague de la romance érotique depuis le succès de Cinquante Nuances de Grey?
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Mar 4 Aoû 2015 - 10:11

Aoutch! C'est bien ce que je craignais, oui. Pour que le tome soit réussi, il aurait sans doute fallu creuser la personnalité de Christian sans jamais tomber dans la niaiserie sentimentale ou dans la psychanalyse à bon marché. Un exercice fort délicat, en l'occurrence.

C'est dommage quand même.  Depuis samedi je n'avance pas. Je n'ai lu qu'un quart. Je me demande si je vais aller jusqu'au bout.

Question annexe, car ton point de vue m'intéresse: as-tu lu certains des romans surfant sur la vague de la romance érotique depuis le succès de Cinquante Nuances de Grey?

Non et j'ai été influencée par le film. Je suis loin d'être une adepte.
Revenir en haut Aller en bas
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1545
Age : 39
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Mar 4 Aoû 2015 - 17:49

Oui, je l'ai lu aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Mar 4 Aoû 2015 - 18:00

Morte de rire. Je ne dirai pas mieux. Je m'attendais aussi à ce qu'on parle de lui de manière sérieuse et élaborée.
Bref, je viens de passer plusieurs pages pour accélérer...


Dernière édition par Darcy le Mar 4 Aoû 2015 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1545
Age : 39
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Mar 4 Aoû 2015 - 18:04

Je me suis fait violence pour lire... Alors que j'ai adoré la trilogie
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Mar 4 Aoû 2015 - 18:07

Oui, moi aussi. Je me demande comment l'écrivain à pu se planter autant. Elle n'a pas compris les attentes de ses lectrices.
Revenir en haut Aller en bas
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1545
Age : 39
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Mar 4 Aoû 2015 - 18:08

Tout dépend, certaines ont adoré.

Pas moi clairement lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Mar 4 Aoû 2015 - 18:11

Comment peut-on adorer après le ton et le rythme de la trilogie 😕? Cela frise l'incompréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1545
Age : 39
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Mar 4 Aoû 2015 - 18:54

Bah écoute, je ne sais pas...

Certains diront : comment peut-on aimer tout court lol!

Il en faut donc pour tous les gouts
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Mar 4 Aoû 2015 - 18:58

lol! oui c'est sur. 🎵 Il fait de tout pour faire un monde.🎵
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Jeu 6 Aoû 2015 - 20:34

Voilà je suis venue à bout du livre. C'est dommage, c'est dans les dernières pages que le livre trouve son ton; en effet, la rupture avec Anastasia donne de la matière et puis le dernier chapitre est une introspection dans une scène de l'enfance de Christian (avant d'être adopté).
Elle donne la clef pour comprendre sa fascination pour la flagellation et surtout elle permet de comprendre celle subit par Ana avec le ceinturon.
Cette scène dévoile la part la plus sombre de Christian.

Je vous la donne en spoiler parce que c'en est un gros de...spolier!

Spoiler:
 

Sans faire de la pseudo-psychologie, on comprend que Christian reproduit le comportement de cet homme. D'ailleurs, l'appellation "la pute camée" vient de lui. Brrr, cette scène donne un frisson d'angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1545
Age : 39
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Jeu 6 Aoû 2015 - 21:09

Oui, certes, cette scène est bonne mais c'est pratiquement la seule lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Jeu 6 Aoû 2015 - 21:14

Celle avec le psychiatre est intéressante aussi. Rolling Eyes Mais elle n'arrive qu'à la toute fin.
Revenir en haut Aller en bas
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1545
Age : 39
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Jeu 6 Aoû 2015 - 21:17

Je crois que j'étais déjà trop lassée pour apprécier
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5810
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Jeu 6 Aoû 2015 - 21:22

En fait ce sont les 2 scènes qu'on attend. Tout le reste n'est que pour broder. Sleep study
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   Lun 10 Aoû 2015 - 1:24

@ Darcy et @ Jess Swann:

Merci pour vos comptes-rendus respectifs, vous m'avez bien fait rire! sunny

Ce livre me semble définitivement avoir manqué les attentes suscitées chez le lectorat par les trois tomes précédents, à savoir une plongée au plus profond de la psychologie de Christian.

@ Darcy:


Citation :
Sans faire de la pseudo-psychologie, on comprend que Christian reproduit le comportement de cet homme. D'ailleurs, l'appellation "la pute camée" vient de lui. Brrr, cette scène donne un frisson d'angoisse.

Personnellement et d'une manière générale, je peine à avaler les explications psychanalytiques transparentes qui fleurissent dans la littérature contemporaine. J'ai le sentiment que si le passé façonne en effet le présent, ce n'est quasiment jamais de manière symétrique et évidente, dans une construction en miroir qui serait parfaitement déchiffrable à l'oeil nu. C'est un peu ce que j'appelle le "syndrome Tim Burton": dans son adaptation (2005) de Charlie et la Chocolaterie de Roald Dahl (1964), il a inventé au personnage de Willy Wonka, chocolatier excentrique de son état, une enfance traumatisée par un père dentiste tout à fait absente de la version originale. (Laquelle - et c'est à mon sens l'une des marques de fabrique de Roald Dahl - se garde bien d'expliquer de quelque manière que ce soit l'origine du comportement de ses personnages les plus loufoques ou les plus inquiétants.)

Il semble évident qu'une enfance fracassée puisse fortement influer sur la psychologie d'un individu mais, entre le bagage génétique, le hasard du trajet de vie et la capacité de résilience, variable d'une personne à l'autre, les rapports de cause à effet entre un épisode passée et un présent continu se diluent souvent au point d'en devenir illisibles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James   

Revenir en haut Aller en bas
 
La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James
Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» La trilogie Fifty Shades of Grey de E.L. James
» Fifty Shades trilogy - E.L James
» FIFTY SHADES (TOME 4) GREY, de E.L. James
» Ré-écritures, fanfictions et droit d'auteur
» Fifty Shades of Grey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: La Romance et sa grande famille : Bit Lit, Chick Lit & Compagnie-
Sauter vers: