Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Lun 9 Avr 2012 - 11:41

MissAcacia a écrit:
J'arrive environ à la moitié du roman et pour le moment, malgré quelques passages très savoureux (que je n'ai pas noté bien évidemment, cruche que je suis), je ne suis pas très emballée. (...)Peut-être que la seconde moitié me plaira plus... Very Happy

J'ai largement préféré la seconde moitié Wink et je ne dis pas cela pour te motiver Wink
Comme je l'ai écrit dans mon premier post, le chapitre 13 a constitué l'apogée de mon ennui Rolling Eyes et ensuite c'est bien reparti lol!
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 22545
Age : 73
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Lun 9 Avr 2012 - 13:52

Very Happy J'ai lu "Rose et ses sept cousins fort jeune c'était un livre de la bibliothèque "rouge et or" et j'ai beaucoup aimé, je l'ai prêté à ma fille, qui l'a beaucoup aimé, et de temps en temps je pense à Poebe en lavant les carrelages.... c'est même à cause de Rose et ses sept cousins, que j'ai appris à faire du pain lol! et la cuisine ...
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 7086
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Lun 9 Avr 2012 - 20:12

Oui, effectivement ça s'améliore vers la fin, c'est un peu plus lively avec les interventions plus fréquentes des garçons et le petit duo Jamie et Pokey qui font quelques espiègleries. Ceci dit, Rose m'agace quand même un peu, mais c'est pure jalousie car une adolescente de 14 ans qui soit rose, lumineuse, potelée, avec des cheveux blonds bouclés et soyeux, bonne, douce, généreuse... et pas dégingandée, anguleuse, maussade avec de l'acné et des cheveux ternes... forcément c'est agaçant lol!

Bon après on retrouve le fond de morale de Little Women: on fume pas, on boit pas, on dit pas du mal de ses voisins, on est active et utile, modeste et pas frivole et on tient sa parole quand on la donne + l'esprit sain dans un corps sain (celui qui lit trop à la lueur des chandelles, il est bien puni).
Sur le fond, je serai assez d'accord avec nombre de ces principes, mais j’abhorre le prêchi-prêcha.
C'est dommage car j'aime bien l'écriture de LM Alcott (pour autant que je puisse juger en VO).

Ce qui me gène le plus c'est Phebe. Rose a beau être très gentille,elle en fait quand même le toutou de la petite fille chérie. Elle est promue "amie" ou "demoiselle de compagnie" on ne sait trop, mais ce qui pourra arriver à celle qui la remplace, on s'en fiche bien. Phebe s'en tire par caprice (bien intentionné mais caprice tout de même) de Rose. Et elle devient encore plus dépendante de la famille Campbell.
Et puis on l'aime beaucoup, Phebe mais personne ne s'étonne qu'elle soit au travail un 25 décembre. Moderne sur l'éducation des filles, mais pas sur la condition des servantes.
Et pourtant, je suis d'accord avec Fée Clochette, je trouve que Phebe est une jeune fille remarquable.
Le ton condescendant envers Mac (le poor worm) est aussi assez pénible.

J'ai mis beaucoup de temps à démêler l'organigramme de la famille. Je pensais que Archi, Charlie et Steve étaient frères et je me suis mélangée les pinceaux entre les tantes et les grand-tantes et dans les frères et soeurs de l'Oncle Alec (je ne suis pas sûre d'avoir mis tout le monde à la bonne place d'ailleurs).

Je continue avec Rose in Bloom, histoire de voir comment vont tourner ces histoires entre cousins... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 22545
Age : 73
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Lun 9 Avr 2012 - 20:52

MissAcacia a écrit:
Ceci dit, Rose m'agace quand même un peu, mais c'est pure jalousie car une adolescente de 14 ans qui soit rose, lumineuse, potelée, avec des cheveux blonds bouclés et soyeux, bonne, douce, généreuse... et pas dégingandée, anguleuse, maussade avec de l'acné et des cheveux ternes... forcément c'est agaçant

rooooh on sens le vécu lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Lun 9 Avr 2012 - 21:19

MissAcacia a écrit:
Oui, effectivement ça s'améliore vers la fin, c'est un peu plus lively avec les interventions plus fréquentes des garçons et le petit duo Jamie et Pokey qui font quelques espiègleries.

Pokey, un personnage dont j'ai eu du mal à dire à quoi il pouvait bien servir Rolling Eyes J'ai bien compris que c'était en quelque sorte un pendant comique de Phoebe (nous reviendrons sur cette dernière), mais je trouve ce personnage inutile ou alors insuffisamment développé (à vrai dire déjà trop développé pour moi, et je penche carrément pour l'inutilité du personnage Embarassed ). Je serais curieuse de connaitre vos avis sur la question Wink

MissAcacia a écrit:
Sur le fond, je serai assez d'accord avec nombre de ces principes, mais j’abhorre le prêchi-prêcha.
C'est dommage car j'aime bien l'écriture de LM Alcott (pour autant que je puisse juger en VO).

Je suis 100% d'accord avec toi Wink

MissAcacia a écrit:
Ce qui me gène le plus c'est Phebe. Rose a beau être très gentille,elle en fait quand même le toutou de la petite fille chérie. Elle est promue "amie" ou "demoiselle de compagnie" on ne sait trop, mais ce qui pourra arriver à celle qui la remplace, on s'en fiche bien. Phebe s'en tire par caprice (bien intentionné mais caprice tout de même) de Rose.

Là encore, 100% d'accord Wink

MissAcacia a écrit:
J'ai mis beaucoup de temps à démêler l'organigramme de la famille.

J'ai très tôt constitué une fiche avec les personnages, leurs parentés et caractéristiques principales, car je me mélangeais allègrement ce petit monde au bout de 5/6 chapitres Rolling Eyes

MissAcacia a écrit:
Je continue avec Rose in Bloom, histoire de voir comment vont tourner ces histoires entre cousins... Very Happy

Chouette, j'ai très envie d'en faire autant. La première qui finit (et ce sera probablement toi MissAcacia) ouvre un topic ?
Il semble que ce second opus soit meilleur que le premier Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 7086
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Mar 10 Avr 2012 - 0:23

serendipity a écrit:
MissAcacia a écrit:
Ce qui me gène le plus c'est Phebe. Rose a beau être très gentille,elle en fait quand même le toutou de la petite fille chérie. Elle est promue "amie" ou "demoiselle de compagnie" on ne sait trop, mais ce qui pourra arriver à celle qui la remplace, on s'en fiche bien. Phebe s'en tire par caprice (bien intentionné mais caprice tout de même) de Rose.

Là encore, 100% d'accord Wink

Tu me rassures, j'avais l'impression de me laisser emporter par l'agacement provoqué par l'avalanche de bons sentiments.

J'ai démarré Rose in Bloom et j'ai les plus fortes craintes pour le brassage génétique. Nous nous acheminons tout droit vers la consanguinité (reste à savoir laquelle). Dr Alec est tout de même conscient du problème, et ça m'empêche d'avoir une trop mauvaise opinion de lui après toutes ses théories sur la santé et les moyens de la conserver chez les adolescentes. Mais pourra-t-il faire quelque chose ? That's the question.
Je tiens le pari Serendipity, la première à la fin du roman ouvre le topic (à moins que quelqu'un d'autre ne nous coiffe au poteau).

Concernant LMA en général, je commence à avoir lu pas mal de ses œuvres et son côté moralisateur me porte sur les nerfs. Pourtant elle a une écriture qui peut être assez mordante mais c'est comme si elle s'imposait d'écrire sous la férule de la ligue des vertus WASP. Il n'y a que dans Behind the mask que l'on a ce côté mordant sans les leçons de morale.

Fée clochette a écrit:
MissAcacia a écrit:
Ceci dit, Rose m'agace quand même un peu, mais c'est pure jalousie car une adolescente de 14 ans qui soit rose, lumineuse, potelée, avec des cheveux blonds bouclés et soyeux, bonne, douce, généreuse... et pas dégingandée, anguleuse, maussade avec de l'acné et des cheveux ternes... forcément c'est agaçant

rooooh on sens le vécu lol! lol!

Ah, non, moi je n'avais pas les cheveux ternes... mais j'avais des lunettes lol! lol!
Mieux vaut ne pas comparer Rose Campbell à Anne Shirley. A âge équivalent je trouve la deuxième bien plus "réelle" même si elle se trouve plutôt à la place de Phebe qu'à celle de Rose socialement parlant.
Revenir en haut Aller en bas
austen94
Victorian Time Lady
avatar

Nombre de messages : 3182
Age : 50
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Lun 18 Juin 2012 - 23:37

Je rebondis sur ce topic ... après un message laissé ailleurs ...

J'ai effectivement lu ce livre il y fort fort longtemps ... C'était un vieux livre de la bibliothèque verte (qui appartenait à ma mère, sinon à la sienne). Je l'ai lu vers 8 - 10 ans et j'avais adoré !! J'ai encore le prénom de Phoebe en tête ( je ne savais pas comment le prononcer ..).
Je me souviens très bien de la valse des tantes et de Rose qui devait régulièrement être trimballée chez les unes et les autres (une enfant à cette époue avait peu droit à la parole ...).

En vrac, comme cela, toutes les bribes qui me reviennent :
- une fête orientale (avec lampions chinois ...) et un personnage qui étonnait Rose car c'était un asiatique avec une natte
- les joies du patin à glace l'hiver sur les lacs gelés
- une expression : "si la montagne ne vient pas à Mahomet, c'est Mahomet qui ira à la Montagne" (ou l'inverse ... scratch Question ) ... mais dans tous les cas, cela m'avait marqué à l'époque !!
- le cousin malade qui s'avère être plus digne d'intérêt qu'on ne croit
- l'oncle Alec qui met de la fantaisie dans tout cela
- Phoebe qui chante comme un rossignol
- et puis surtout Mac, Archie, Charlie ... moi qui n'ai qu'une soeur et des cousines, je révais d'une telle famille ....

Bref, tout cela pour dire que plus de 30 ans après, je me souviens plutôt bien d'un roman que j'avais oublié jusqu'à tout à l'heure Very Happy Very Happy

Dans mon souvenir, on devinait très bien à la fin vers qui le coeur de ROse allait (consanguinité quand tu nous tiens ...) ... Mais bon, du coup, je vais me laisser tenter :
1 - par l'achat et la relecture du roman (je serai évidemment déçue ... Crying or Very sad Crying or Very sad )
2 - le plaisir de la découverte de la suite

Je vous tiens au courant Smile
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Lun 18 Juin 2012 - 23:42

Je suis impressionnée par tes souvenirs austen94 cheers
Je suivrai tes impressions de relecture avec intérêt Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lilougeri
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 657
Age : 32
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Dim 1 Juil 2012 - 10:25

Après LW, TGW et The Inheritance je continue ma lecture de LMA.

Je dois dire que j'ai beaucoup aimé. Suite a vos commentaire des le débuts je me suis faits un petit schéma de la famille. ça aide.

Je pense que l'oncle Alec, cousin Archie et Mac sont mes préférés. Mais dans l'ensemble j'ai adoré cette petite bande de cousins qui adore leur cousine. Leur péripétie sur l'ile ou à la montagne son bien sympathique.
Rose est certes trop parfaite et il y a des manques dans les personnages mais je reste dans l'optique que ces un livre pour enfant. Approfondir davantage les personnages, les complexifiés rendrez la lecture plus ardue.
Et c'est plutôt le genre de livre avec lequel on commence le genre roman. Pareil pour la morale. Même si je suis d'accord avec bon nombre des principes c'est vrai qu'a force ça peut fatiguer mais la encore c'est un livre pour enfant et a 8-9 ans on ne peut pas dire les choses de la même manière qu'a une personne de 14 ou 18 ans. Un peut comme les petites filles modèle ou même petite princesse je pense que ça fait partie du style et même de la façon d'éduquer de l'époque.
En faite ça m'a déjà plus ennuyer dans LW car en dehors d'Amy, Jo et Meg sont quand même déjà des petites femmes qui travail et pourtant i y a une aspect moralisateur important comme si les héroïne était de vrai enfant. . Je trouve le livre moins enfant que Rose et donc l'aspect moralisateur qui infantilise le lecteur et le livre me gène plus.
Tout ça pour dire que dans ce cas de figure je pardonne plus facilement l'excès de morale car je le trouve logique.

J'ai donc beaucoup aimé ce livre même si on peut difficilement oublié que ces un livre pour enfant. Après il suffi d'être réaliste sur le livre que l'on lie et de ne pas attendre une intrigue à la Brönte, Gaskell ou Austen. (Je tiens à dire que cette remarque n'est pas dirigé contre le forum mais des gens que je connais et qui relise leur vieux livres et ensuite "insulte" l'auteur car les personnages ne sont pas assez complexe, l'intrigue est trop facile...Oui d'accod mais il y a écris a partir de 7 ans sur la couverture.)

En tout cas bonne surprise. J'ai donc lu la suite et je vais poster mon commentaire sur le topic concerné.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Lun 2 Juil 2012 - 14:04

Merci pour ton avis sur ce roman Lilougeri cheers

lilougeri a écrit:
Suite à vos commentaire dès le début je me suis fait un petit schéma de la famille. ça aide.


lilougeri a écrit:
Après il suffit d'être réaliste sur le livre que l'on lit et de ne pas attendre une intrigue à la Brönte, Gaskell ou Austen.



Je ne lis pas encore ton avis sur la suite car je viens juste de la commencer et c'est une lecture au long cours que je vais probablement étaler sur l'été Wink
Revenir en haut Aller en bas
Padmé
Pauvre gouvernante
avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 06/09/2013

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Ven 6 Sep 2013 - 22:55

serendipity a écrit:


Je sais que MissAcacia dispose de ce roman et envisage de le lire. Mais à part elle, y a t-il des membres qui auraient lu ce roman au cours de leur enfance ?

Bonsoir

je suis actuellement en train de lire Rose in bloom après 18 ans d'attente exactement.
Pardonnez-moi de déterrer ce topic ! Embarassed 

Comme plusieurs d'entre vous, j'ai lu Rose et le Clan des Campbell étant gamine, je devais avoir 7 ou 8 ans.
Par contre, ce n'était pas une édition de la Bibli Verte, mais un Rouge et Or collection "Souveraine" ayant appartenu à ma mère. (1965)
Je me demande s'il y a des différences entre les 2 : traduction revisitée ?
En tout cas, j'avais adoré ce roman, lu et relu... comme vous, je me demandais comment prononcer "Phoebe", ce qui peut paraître curieux puisque dans mon édition, ce prénom était orthographié "Phoebé".

La tante Jane (en VO et dans la Bibli Verte apparemment) était devenue quant à elle la tante Juliette. Rolling Eyes 
Les illustrations sont délicieuses, bien que je ne sache pas qui en est l'auteur. (oui, j'avais arraché la première page du livre avec les crédits)
L'accessoire qui m'avait marquée : la ceinture en cuir de Russie (allez savoir pourquoi !confused )

En tout cas, je m'étais toujours sentie assez frustrée sur la fin : le vingtième et dernier chapitre nous présentait brièvement la vie des personnages sept ans après, et ce en 5 malheureuses petites pages.

J'ai toujours eu l'impression que ça clochait là-dedans.
L'autre jour, j'ai retrouvé ce bouquin, et après des recherches sur le net, j'ai découvert que LMA avait bien écrit une suite (Rose in Bloom, donc), suite que le traducteur de mon édition avait éhontément condensée en cinq pages à la fin du premier roman.
Du coup, je me suis commandé Rose in Bloom en anglais sur un site UK.tongue 

Au passage, je me suis bien spoilée toute seule en me renseignant sur la suite, notamment sur le destin d'un des personnages. Dire que j'avais réussi à me préserver pendant 18 ans...Sad 

Bref, tout ça pour ça. Je vous mets quelques photos by me des illus de mon édition.
Et c'est vrai qu'après l'avoir relu la semaine dernière, j'ai nettement décelé ce côté prêchi-prêcha que vous évoquiez plus haut.

Rose en page de garde:
 
Rose rencontre Phoebé:
 
Rose rencontre ses 7 cousins : Archie, Charlie, Mac, Steve, Georgie, Will et Jamie.:
 
Oncle Alec:
 
Rose ouvre la fameuse malle remplie de cadeaux et de curiosités:
 
Rose fait la lecture à Mac:
 
Peut-être mon illustration favorite:
 
Finalement, c'est Pierre le Guen qui a illustré cette édition:
 

Voilà, j'aurais bien des choses à dire sur ce roman qui fut un vrai délice d'enfance, mais il y a Downton Abbey à la télé, alors je passe en coup de vent.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Sam 7 Sep 2013 - 11:49

Bienvenue à Lambton Padmé Very Happy 
Je suis bien ravie que tu déterres ce topic cheers merci pour ces belles illustrations Razz 
Je serai curieuse de lire ton avis sur "Rose in bloom" quand tu l'auras terminé Very Happy 
Si tu as envie de passer te présenter plus amplement à la communauté lambtonienne, n'hésite pas à le faire ici Arrow  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 53686
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   Lun 26 Jan 2015 - 16:09

Je viens de découvrir par hasard que LM Alcott l'a effectivement écrit, mais que P-J Stahl (auteur entre autre des "patins d'argent" )de son vrai nom Pierre-Jules Hetzel et à l'origine des fameuses éditions Hetzel, l'a traduit, et même peut-être réécrit,(il écrivait des romans pour la jeunesse) vu qu'il est nommé a l'égal de Louisa May en tant qu'auteur ! Cela expliquerait peut-être les bizarreries par rapport à l'original ! En tous cas, moi gamine, je l'avais adoré !! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Eight Cousins (1875) / Rose et ses sept cousins
» Louisa May Alcott.
» Les six cousins !!!!
» Olivier Séchan . Trois cousins dans un moulin
» Chers cousins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs) :: Louisa May Alcott-
Sauter vers: