Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ian McEwan : Atonement

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23871
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Ian McEwan : Atonement   Sam 3 Fév 2007 - 23:52

Bon, même si Toxicangel et Nephtis en ont déjà parlé plusieurs fois, c’est moi qui ouvre le topic sur Ian McEwann, auteur de Atonement, un livre faisant l’objet d’une adaptation réalisée par Joe Wright qui devrait parvenir sur nos écrans dans quelques mois si tout va bien.

Le début de l’histoire : par une journée de canicule de l’été 1935, la jeune Briony Tallis voit son rêve de monter sa pièce, The Trials of Arabella, à l’occasion du retour de son frère Leon et d’un de ses amis, saccagé par des détails (en particulier des cousins pas très coopératifs) qui lui prouvent que malgré son sens de l'ordre, la vie ne prend pas toujours le tour attendu. Par ailleurs, sa sœur aînée, Cecilia, se trouve confrontée à des sentiments contradictoires face à un ami d’enfance, Robbie Turner, le fils d’une employée de maison au service de la famille, jeune homme brillant dont les études à Cambridge ont été financées par Mr Tallis. Briony assiste à une scène étrange entre les deux jeunes gens et un peu plus tard, se voit confier par Robbie un mot pour Cecilia.

J’ai apprécié ce livre, je pense qu’on peut même dire qu’il m’a marquée, mais j’ai tout de même quelques réserves sur la manière dont Ian McEwann traite son sujet.

Ce que j’ai adoré : l’intrigue, passionnante, les personnages, peints avec minutie et profondeur, les angles variés et la construction en quatre parties inégales, très bien maîtrisée. McEwann analyse, décortique plutôt, les caractères avec une précision chirurgicale. J‘ai eu l‘impression de connaître intimement Briony bien sûr, mais aussi Cecilia et Robbie et même Emily. A tel point que parfois j’aurais presque souhaité avoir un peu plus de marge de manœuvre dans mon interprétation, en particulier pour ce qui concerne les motivations de Briony. Je me suis sentie comme étouffée par l’amoncellement de détails. J’ai l’impression que tout comme son héroïne principale, l’auteur est un amoureux des mots (ce qui rend d’ailleurs la VO pas toujours évidente à suivre sans dico) et que la rigueur du terme utilisé ou des détails décrits compte énormément pour lui. Même précision dans la description des lieux, McEwann donne vie au décor, j’ai eu l’impression d’évoluer dans la maison et d’en ressentir l’atmosphère.

J’ai bien aimé également tout ce qui dans l’histoire touche au rapport en littérature et réalité, en particulier le rapport de Briony à la création mais aussi le fait que Cecilia soit férue de littérature ainsi que le clin d‘œil à Jane Austen vers la fin du livre (qui fait de Briony est en fait une Catherine Morland tragique).

Mon problème avec McEwann : la rareté des dialogues. Je ne sais pas si c’est le cas dans tous ses livres, mais ici, j’ai été gênée par cette tendance tout de même assez lourde, en particulier dans la première moitié du livre. Première moitié où la tension monte régulièrement, où l’on ressent l'approche du drame tout en étant englué dans une sorte de torpeur créée par la narration pratiquement en continu des états d’âmes des principaux protagonistes. J’imagine que l’auteur a souhaité nous voir engloutis dans la lourdeur de cette journée caniculaire, j’admets qu’il maîtrise parfaitement le procédé, en attendant, la sensation est pénible et j’avoue avoir été rebutée plus d’une fois en tournant une page à la vision d’un autre énorme paragraphe, suivi par son frère tout aussi imposant et pas le moindre indice d’action ou de dialogue à l’horizon. Un exemple : Mrs Tallis attendant des nouvelles assise sur son canapé. Dans ce passage, on en apprend beaucoup sur la famille et sur le caractère de Briony, j’en conviens, et en plus, le suspens est à son comble car les indices nous indiquant un drame proche se sont succédés. En attendant, j’ai trouvé ce chapitre interminable, même écrit par un virtuose des mots. D’ailleurs McEwann fait en quelque sorte lui-même son auto-critique vers la fin du livre, nous montrant bien qu’il s’agit d’un procédé littéraire intentionnel, peut-être une sorte d’hommage à Virginia Woolf.

Il y a du brio dans ce travail, j’admire, mais j’ai de la peine à être transportée.

Je pense que transposer ce livre à l’écran va être un vrai défi : retranscrire, sans en dénaturer l'atmosphère, une œuvre comportant de nombreuses scènes où les protagonistes laissent simplement vagabonder leurs pensées me semble déjà loin d‘être simple. S'ajoute à cela la difficulté des changements d’époque, de point de vue, le fait que l’héroïne principale est encore une enfant, qu’il faudra montrer l’évolution de ses sentiments en tant qu’adolescente puis en tant qu’adulte. Bref, je suis impatiente de voir le travail de Joe Wright.

Quoiqu’il en soit, Atonement devrait figurer parmi les musts lambtoniens, ne serait-ce que par son casting : Keira Knightley, James McAvoy, Romola Garai, Brenda Blethyn, quelques figures familières donc. Je dois dire que le jeune McAvoy ne correspond pas exactement à mon idée de Robbie, que j’imagine plus grand, plus viril et plus rugueux, on verra bien. Je suis aussi surprise de voir que Romola Garai, de trois ans plus âgée que Keira, jouera Briony à 18 ans, alors que le personnage de Cecilia joué par KK aura plus de 25 ans à ce moment. Mais retrouver les années 30, toujours très photogéniques, dans un film anglais tiré d'un tel livre, je me réjouis.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Alanis
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Dim 4 Fév 2007 - 15:53

A lire ton résumé de l'histoire, je me suis aperçue que c'est un livre que j'ai commencé un été il y a deux ans. J'avoue ne pas l'avoir fini, j'avais trouvé le style, comme tu le dis d'ailleurs, un peu trop lourd.
En revanche, j'ai une certaine curiosité à voir l'adaptation. Qui sait, ça me donnera peut-être envie de réessayer le livre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley
avatar

Nombre de messages : 2245
Age : 72
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Dim 4 Fév 2007 - 21:40

je n'ai pas lu le livre, mais en cherchant des infos sur Romola Garai sur allociné, j'ai découvert la prochaine sortie de ce film qui parait bien allèchant, mais CAT tu ne me donnes pas très envie de découvrir le livre Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 41
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Ven 9 Fév 2007 - 22:29

Allez, un post sérieux pour faire taire mes détracteurs.
Car oui j’ai bien lu Atonement (enfin Expiation en français) et j’ai absolument adoré ce livre.
Bien évidemment, j’ai préféré certaines parties du récit à d’autres. Il faut dire que la rupture entre ces parties est tellement nette, les intrigues tellement distinctes, qu’une même personne aura sans doute du mal à les apprécier de la même façon.

J’ai tout d’abord été subjuguée par la première partie. J’ai lu Expiation à une époque pas si lointaine où j’avais un peu de mal à me mettre un bouquin entre les mains le soir, la faute aux 6 tomes du Guide galactique de Douglas Adams, que j’avais terminés péniblement (un vrai purgatoire en fait). J’avais acheté Expiation un peu par hasard et j’avais eu une riche idée ce jour là.

J’ai tout de suite accroché à l’intrigue, aux personnages. Bien sûr, on devine vite les relations qui vont se nouer entre eux car leurs caractères rappellent ceux que l’on a pu croiser aux détours d’autres romans (le modèle avoué d’Ian McEwan pour Expiation n’étant autre que Jane Austen). Comme tu le dis Cat, la tension monte crescendo et l’atmosphère est étouffante peut être mais je la qualifierais plutôt de moite.
Car il n’y a pas à se méprendre, c’est bien de désir dont on parle dans cette première partie et j’ai rarement lu un livre qui le traite avec tant de grâce : à la fois métaphorique (la chaleur de l’été, le plongeon dans la fontaine) et parfois terriblement directe.
Le style ne m’a absolument pas dérangée, bien au contraire et je n’ai jamais ressenti de lourdeur. L’absence de dialogues étant selon moi un procédé d’Ian McEwan pour nous faire ressentir à quels points ses personnages sont prisonniers de l’intrigue, ils ne sont que des pantins entre les mains de l’auteur et donc de Briony. On sait bien avant eux ce qu’il va se passer et nous sommes dont obligés d’assister impuissants au dénouement inéluctable. Alors oui c’est brillant, mais arrêtons de clouer les bons élèves au pilori tout de même. Laughing

Après une telle entrée en matière, je dois avouer que la suite m’a quelque peu déçue. Prise séparément de la première partie, elle reste cependant tout à fait fascinante.
J’ai toujours eu du mal avec la guerre, que ce soit en film ou en livre, je ne saurais donc trop m’étendre sur ce passage. J’ai néanmoins trouvé la description à la fois réaliste, émouvante et désespérée.
En revanche, la dernière partie avec Briony, ses non-dits, ses fins multiples et la volonté de susciter un espoir malgré tout m’a beaucoup touchée. Sad

Rien que pour la première partie, je recommande chaudement la lecture d’Expiation et bien sûr, la future adaptation de Joe Wright devrait mettre prochainement ce roman sous les feux de la rampe lambtonienne.
Comme toi Cat, j’ai néanmoins quelques appréhensions à ce sujet.
Bien sûr Joe Wright peut se contenter d’une adaptation littérale car l’histoire est suffisamment riche pour se suffire à elle même. Mais ce serait tout de même perdre bien des aspects passionnants en route.
Je trouve également James McAvoy un peu trop fin pour le rôle de Robbie, que j’ai ressenti comme étant plus brut, dans son physique surtout. C’est néanmoins un bon acteur et je ne pense pas qu’il sera le principal souci de cette adaptation.
Pour le reste, j’attends de voir. Suspect

De Ian McEwan, j’ai également lu Délire d’amour, roman sur la folie amoureuse (l’érotomanie très exactement) que je n’avais pas vraiment aimé (un peu trop glauque).
J’avais également vu The cement garden avec Charlotte Gainsbourg, adaptation de son roman du même nom. Cette fois-ci, l’histoire est encore plus glauque que Délire d’amour (le livre traite notamment de l’inceste entre un frère et une sœur) et bien que ce film m’ait assez plu (même si terriblement dérangeant), j’ai eu un peu peur que le roman ne soit encore trop morbide (mais peut être que je me trompe).
En tout cas, pour ceux qui hésitent, je vous conseille fortement la lecture d’Expiation, qui peut être vu comme un essai littéraire mais qui reste avant tout un très grand roman.

Et ceci était mon 999ème post… Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
nephtis
Ethereal Wings on the Nile
avatar

Nombre de messages : 9149
Age : 54
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Sam 10 Fév 2007 - 14:06

@ Toxic copine de moi !

J'ai été subjugué par la première partie du livre, cette lenteur, la chaleur qui enlise tout et tous, cette tension sensuelle qui explose dans la scene puissante et merveilleuse de la bibliothéque.
Son écriture , dans cette premiére partie, est si minutieuse, précise si envoutante que je pouvais sentir la chaleur, les odeurs, j'avais l'impression d'etre là, témoin invisible d'un drame qui allait bouleverser plus d'une vie.
Rarement un livre m'a causé un émoi aussi sensoriel.
Aussi je suis comme vous, assez septique sur une adaptation visuelle de cette partie. Il va falloir un grand talent pour suggerer ces sensations, cet "enlisement" et cette apathie qui precedent le cataclisme. Un grand talent aussi et une grande délicatesse pour la scene de la bibliotheque.

J'ai été trés touché par la petite Briony qui passe de l'enfance au monde adulte sans en comprendre tous les sens cachés et les significations.

La2e partie me parait moins travaillé, et là aussi je te rejoins Toxic, la guerre (en littérature et en film) n'a jamais été mon sujet de prédilection, aussi j'ai moins aimé, mais peut être que j attendais trop à retrouver la même écriture envoutante.

Je conseille vivement ce livre pour surtout cette première partie qui est comme un rêve dont on arrive pas à sortir,qu'il laisse une impression mélancolique et inoubliable, il m'arrive de la relire.

J'ai lu Le jardin de ciment et m'a déception a été immense: je n'ai pas retrouvé le style tant aimé, et l'histoire est assez sordide. L'écriture est "contemporraine" ,incisive on est trés loin d'Expiation que je vous recommande plus que chaudement !
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 53050
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Mer 14 Fév 2007 - 23:44

J'ai été littéralement scotchée par "expiation", que j'ai trouvé envoûtant. La partie qui traite de la création littéraire m'a paru difficile, mais contrairement à Toxicangel j'ai trouvé la description de la retraite sur Dunkerque avec la souffrance de robbie blessé extraordinaire de vérité, et la chute de la fin avec ce retournement de la réalité m'a vraiment frappée. je me suis précipitée sur "samedi" son dernier roman, et je ne l'aime pas : comme tout se passe en un seul jour, chaque instant de la journée du héros est détaillé et j'ai en vie de sauter - d'ailleurs je saute - des pages pour avancer dans cette journée. Si quelqu'un l'a lu ...
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23871
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Mer 7 Mar 2007 - 19:19

Voici quelques liens vers les photos promo du futur film de Joe Wright :

http://keira.fanfilled.com/gallery/displayimage.php?album=860&pos=0

http://workingtitlefilms.com/filmPhoto.php?photoID=527

Sur le site Working Title, on trouve également le dossier de presse:
http://workingtitlefilms.com/featureContent.php?featureID=125

Un article consacré au dramaturge Christopher Hampton, qui a adapté le roman pour cette version:
http://arts.guardian.co.uk/features/story/0,,1722992,00.html

Un clip sur le tournage:
https://www.youtube.com/watch?v=AgSaI-IK1nM

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Mer 7 Mar 2007 - 19:34

Merci Cat^^
Oh James James James... je vais bientôt me lancer dans plein de post pas constructifs je sens...
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23871
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Sam 17 Mar 2007 - 22:39


_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 34
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Dim 18 Mar 2007 - 14:25

Je suis pressé de voir ce film. J'ai lu le roman dès que j'ai su que Joe Wright allait réaliser l'adaptation.

J'ai beaucoup aimé. Le style m'a beaucoup plu et l'histoire est très poignante. J'ai particulièrement aimé la fin. Le début est un peu long mais les changements de points de vue, les monologues intérieurs m'ont plu.

Le teaser laisse présager un très bon film. Merci, Cat Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 32
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Dim 18 Mar 2007 - 14:31

C'est sûr : il faut que je le vois. J'aime bien le fait que Joe Wright et Keira Knightley travaillent à nouveau ensemble. Il l'avait merveilleusement bien mise en valeur dans P&P (un peu trop d'ailleurs, il nous manque le point de vue de Darcy).

J'aimerais avoir le temps de lire le livre avant que le film ne sorte.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 34
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Dim 18 Mar 2007 - 14:51

Tu devrais avoir le temps Doddy... Il n'y a toujours pas de date de sortie en Angleterre, alors en France...

En plus de Keira Knightley, il y a James McAvoy, Brenda Blethyn (Mrs Bennet), et Romola Garai ! Un excellent casting.
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 32
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Dim 18 Mar 2007 - 15:35

Que des acteurs lambtoniens ! cheers Toutélié !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15745
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Dim 18 Mar 2007 - 19:22

merci pour le lien, Cat Very Happy
Il va falloir que je me plonge moi aussi dans le roman avant la sortie du film study

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Laure
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1327
Localisation : Perdue dans la lande
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Dim 18 Mar 2007 - 22:28

waow...la photo a l'air superbe, la musique sublime, les acteurs parfaits, Keira trop maigre...tout pour un film parfait, quoi! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 35
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Dim 18 Mar 2007 - 22:31

merci Cat!
J'ai emprunté le roman à ma bibliothèque municipale, je pense commencer à le lire dans le courant de cette semaine ou la semaine prochaine. J'ai hâte! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23871
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Dim 18 Mar 2007 - 23:14

Je suis contente que vous soyez plusieurs à prévoir de lire le roman, ce topic va bouger et ce sera très bien comme ça. Je trouve tout comme toi Laure que ces extraits laissent présager plutôt du bon. Impatiente je suis. cheers

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf
avatar

Nombre de messages : 3011
Age : 38
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Lun 19 Mar 2007 - 13:02

Je suis en train de lire Expiation. J'ai commencé la deuxième partie ce matin, le brusque saut dans le temps et le changement d'atmosphère ne m'a pas perturbée, mais j'avais lu vos posts et je m'y étais préparée! Jusqu'à présent, j'aime beaucoup et je suis très sensible à l'analyse si fine de l'auteur de chacun des personnages. il entre tellement bien dans leur tête qu'on les comprend et qu'on ne peut que les aimer. Même si j'ai un peu de mal pour le moment à supporter Briony...
Enfin, je suis tenue en haleine par l'histoire de Cécilia et de Robbie. Vivement ce soir pour découvrir la suite!
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23871
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Jeu 22 Mar 2007 - 20:17


_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Susan
Extensive reading
avatar

Nombre de messages : 216
Localisation : Pas très loin de la ville lumière..
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Lun 26 Mar 2007 - 13:21

Il y a quelques mois, en lisant ce topic, j'avais eu envie de lire Atonement (merci Cat !) et je ne le regrette pas! même si j'ai trouvé les 3/4 parties très inégales, j'ai été :

subjuguée par la première
lassée par la deuxième (j'ai sauté des pages)
intéressée par la troisième
et absolument touchée par la "petite" dernière

je vous en dis plus dès que j'ai plus de temps..

Susan study
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf
avatar

Nombre de messages : 3011
Age : 38
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Ven 30 Mar 2007 - 13:39

J'ai terminé Expiation il y a quelque temps déjà. J'en ai savouré la lecture. J'ai n'ai pas plus aimé ou moins aimé les différentes parties du livre. Les personnages restent les mêmes, et suivre leur histoire d'une époque à l'autre a été un grand plaisir. L'épisode de la retraite à Dunkerque m'a marquée. D'abord parce que j'étais attachée à Robbie, et puis parce que la justesse des descriptions en fait un terrible témoignage sur la guerre. Les mots et les scènes décrites sont durs et crus, mais n'ayant lu jusqu'ici que très peu d'ouvrages sur la seconde guerre mondiale, j'ai apprécié ces pages. Le ressenti est bien plus fort que dans un film.

L'histoire de Cécilia et Robbie m'a beaucoup touchée. Quelle magnifique description de la naissance d'un amour si profond (la scène de la fontaine, et la scène de la bibliothèque ) et de sa survie face aux épreuves!
Les dernières pages sont émouvantes, on comprend enfin la signification du titre de l'ouvrage,
Spoiler:
 
Heureusement, je me suis réconciliée avec Briony au cours de ma lecture.
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 41
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Ven 30 Mar 2007 - 19:41

Contente que tu ais toi aussi apprécié le livre Natacha et bienvenue dans le club pour l'instant très restreint (Nephtis et moi Razz ) des adoratrices des passages de la fontaine et de la bibliothèque.
Mais avec l'adaptation qui arrive, nul doute que la scène de la bibliothèque va supplanter le passage de la chemise mouillée dans le coeur de milliers (!) de romantiques irrécupérables...
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23871
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Ven 30 Mar 2007 - 23:30

Désolée Toxic, mais si j'ai moins apprécié certaines parties d'Atonement, en aucun cas les passages de la fontaine et celui de la bibliothèque ne sont en cause, au contraire! Je me réjouis de voir ce qu'en fera Joe Wright, d'ailleurs.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 32
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Jeu 5 Avr 2007 - 21:15

toxicangel a écrit:
Contente que tu ais toi aussi apprécié le livre Natacha et bienvenue dans le club pour l'instant très restreint (Nephtis et moi Razz ) des adoratrices des passages de la fontaine et de la bibliothèque.
Mais avec l'adaptation qui arrive, nul doute que la scène de la bibliothèque va supplanter le passage de la chemise mouillée dans le coeur de milliers (!) de romantiques irrécupérables...

J'ai presque fini la première partie, j'en suis au moment où
Spoiler:
 
et ton voeu est réalisé Toxic (même si je ne faisais pas partie des adoratrices de la chemise mouillée mais plutôt de la lovely chocolate voice de MMF Wink ).

Pour l'instant j'adore, je dévore chaque mot. Je le lis en VF bien sûr parce que pour avoir étudié un extrait en VO il y a deux ans je sais que je deviendrai folle à déchiffrer tous les mots ! Je me sens tour à tour très proche et très différente de Briony (comme elle je voulais écrire à son âge, je me souviens avoir gribouillé deux-trois trucs même si son analyse du monde qui l'entoure est un peu plus fine que la mienne ne l'était à l'époque). Je sens qu'elle va faire une énorme bêtise ! La prof qui nous avait fait étudié un extrait de ce bouquin nous en avait parlé comme d'un truc énorme et là je suis impatiente. Je le sens venir et ça me fait presque peur !

Et les scènes de la fontaine et de la bibliothèque... Mon Dieu !!! quelles scènes, quelles scènes !!! Je n'en reviens pas je suis toute tourneboulée. Pendant deux cents pages McEwan nous décrit des sentiments, des sensations, des décors, on connaît tous les personnages intimement et là... là... au moment de ces deux scènes-là ! C'est d'un tel... lyrisme n'est pas le bon mot mais c'est celui qui exprime le mieux mon impression. On a l'impression d'étouffer en même temps que les personnages. La scène de la fontaine m'a fait rêver, elle était si réelle ! quant à celle de la bibliothèque, je n'en parle même pas. Je crois que ce livre, en tout cas sa première partie, est en passe d'entrer au panthéon des oeuvres que je n'oublierai jamais, voire de mes oeuvres préférées. Et la prose de McEwan est agréable à lire, même quand c'est long, on fait l'effort de continuer parce les impressions ressenties au final sont si justes, c'est incroyable. Je sens que je ne suis pas très claire dans mes explications, mais l'essentiel est là : j'adore !!!


Cela dit, je me pose quand même une question : comment Joe Wright va-t-il faire pour transposer cela à l'écran. C'est vrai, pendant plus de deux cents pages on nous décrit des sentiments, des pensées, des atmosphères, il n'y a quasiment pas de dialogue, c'est plein de mondes intérieurs qui sont quasiment disséqués (y a pas à dire, Mr. McEwan maîtrise parfaitement l'art du point de vue omniscient ! Razz ). A l'écran on va perdre toute cette finesse d'analyse des sentiments, tous ces mondes intérieurs si riches... scratch Mais bon, j'ai quand même hâte, parce que j'adore Joe Wright, j'adore Keira Knightley... et le trailer m'a mis l'eau à la bouche.


Dernière édition par le Dim 29 Avr 2007 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 32
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   Mar 10 Avr 2007 - 18:09

Ca y est, je viens de terminer Expiation et... que dire ? D'abord merci de m'avoir fait repensé à ce livre qui était tombé au fin fond de ma PAL... Parce que je serais vraiment passée à côté de quelque chose en ne le lisant pas.

J'ai beaucoup aimé les quatre parties, toutes très différentes. On se laisse emporter sans problème par la première, je crois bien que depuis les cinquante pages de la pension Vauquer du Père Goriot je ne m'étais jamais aussi bien promenée dans les décors d'un roman ! Et les pensées ! cheers C'est un régal de plonger ainsi dans le subconscient des personnages. Je me suis reconnue dans certains aspects de la personnalité de Briony, surtout dans le fait qu'elle mélange totalement fiction et réalité. Robbie le dit à un moment dans la deuxième partie
Spoiler:
 
en disant qu'elle est le genre de fille à vivre dans ses pensées (ça c'est tout moi lol). Une Catherine Morland en fait. D'ailleurs la citation de Northanger Abbey au début du roman tombe à pic.

Je ne reviens pas sur les scènes de la fontaine et de la bibliothèque, elles sont sublissimes, je n'ai qu'une hâte : voir ce que Joe Wright et ses acteurs en feront. Quant à la "bêtise" de Briony... affraid

La deuxième partie ne m'a pas ennuyée du tout, et pourtant je ne suis pas fana des récits de guerre. Heureusement c'était entrecoupé de flashbacks sur les "retrouvailles" de Cecilia et Robbie (merveilleuse scène de baiser, je priais de toutes mes forces pour qu'ils se retrouvent), la scène où Briony veut être sauvée par Robbie... A la toute fin de cette partie, j'ai eu une intuition fugitive en me disant qu'il délirait, mais j'avais trop hâte de lire la suite pour m'y attarder davantage
Spoiler:
 

La troisième partie ou "le réveil de Briony". Il aura fallu une guerre et l'épreuve du sang pour qu'elle distingue clairement réalité et fiction. La lettre qu'elle reçoit de son éditeur a son importance aussi à mon avis puisque c'est lui qui l'informe que décrire des sensations et des consciences ne suffit pas car sinon le récit n'est pas ancré dans la réalité.

J'étais folle de joie en voyant que Cecilia et Robbie s'étaient retrouvés et j'étais complètement perdue en voyant que
Spoiler:
 
Alors là, cette fille je ne la cerne pas du tout... scratch

La dernière partie... je mets tout en spoiler pour éviter de gâcher la surpise de ceux qui ne l'ont pas encore lu...
Spoiler:
 

Bref, j'ai dévoré chaque mot et je compte ce roman parmi mes préférés désormais (sans exagérer). Je trépigne d'impatience à l'idée de voir le film.


Dernière édition par le Mar 10 Avr 2007 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ian McEwan : Atonement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ian McEwan : Atonement
Revenir en haut 
Page 1 sur 18Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ian McEwan : Atonement
» Atonement (Expiation): les critiques presse et internet
» Atonement : sources d'inspiration
» REVIENS MOI
» Bande originale d'Atonement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles) :: Ian McEwan-
Sauter vers: