Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Jeu 8 Mar 2012 - 16:58

Comme souvent le jeudi, je relaie un article de L'Hebdo, que j'ai trouvé particulièrement intéressant. Cette fois-ci, il s'agit d'une évocation du lien qui peut se créer (ou pas) entre le traducteur et l'auteur. Arrow

Je trouve très sympa l'idée de faire parler parallèlement une romancière et sa traductrice, qui ont fini par nouer des liens d'amitié. Dommage que ce soit si court. Very Happy J'ai aimé comme Pascale Kramer relève que même si son style simple, il est concentré et imagé, donc pas si évident à traduire. Et bien sûr, cette remarque :
Citation :
Il faut aussi accepter que, de toute manière, une fois traduit, ce n’est pas le même texte. Certaines choses se perdent, d’autres sont mieux en allemand qu’en français. Quand Andrea Spingler me dit que c’est intraduisible, je lui dis: “Tant pis, tu enlèves.”

Et puis du côté de la traductrice :
Citation :
Dans un texte, il y a toujours des choses que l’on ne comprend pas tout à fait, des finesses dont on ne saisit pas entièrement l’importance ou dont on ne sait pas où et dans quelle direction chercher la signification.
Ce qui fait que pour elle, connaître personnellement la romancière est un vrai plus, puisqu'elle peut l'interroger quand elle a des doutes. Ah, si seulement nous aussi nous avions pu interroger Jane Austen. Very Happy


Ouh là, ce qui me fait penser que j'ai une traduction à relire, que j'avais totalement oubliée. affraid Embarassed Embarassed Embarassed

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Athéna
Sparkling Spirit !


Nombre de messages : 2298
Age : 23
Localisation : Perdue entre Thornfield Hall et Busan, en route vers l'Acropole.
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Jeu 8 Mar 2012 - 17:10

Merci beaucoup pour cet article Cat, que je trouve très intéressant !

Les relations entre l'auteur et le traducteur, l'auteur et son texte, et le traducteur et le texte, m'ont toujours intéressées. Car lorsque je lis un livre traduit, je me pose toujours des questions du style "est-ce que là c'était vraiment comme ça ?" "est-ce que l'auteur s'exprime-t-il si mal dans la VO ? affraid ". Et quand j'achète un livre en anglais et que je l'ai lu en VF auparavant, j'ai toujours un peu peur d'être déçue, de ne pas ressentir les mêmes choses et de préférer la version française pour son style, ou tout simplement pour l'histoire qui peut être amenée un peu différemment.

Et je comprends parfaitement le ressenti de l'auteur, lorsqu'elle explique qu'elle n'a pas toujours de réponses aux questions de sa traductrice. Il est vrai que l'auteur écrit ce qu'il ressent, ce qui lui passe par la tête. Il se relit pour vérifier les fautes, la cohérence et si le ton du roman lui plaît, mais le travail s'arrête plus ou moins là, tandis que la traductrice doit analyser le roman en question. Qu'est-ce que ce doit être difficile ! La traductrice n'est plus seulement un simple traducteur mais doit presque faire office de psychologue afin de comprendre le cheminement de la pensée de l'auteur. Quel casse tête, et pourtant, je trouve cela impressionnant, et le travail d'un bon traducteur me laisse toujours admirative drunken
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Jeu 8 Mar 2012 - 18:29

Cat, je m'imprime ce texte pour le lire ce soir tranquillement. Merci pour l'ouverture de topic Very Happy

Je profite de l'occasion pour vous parler d'une émission radio que j'ai récemment écoutée et qui traite des questions de traduction, c'est l'Humeur Vagabonde de France Inter, diffusée le 25 janvier dernier avec comme invité David Bellos, on peut la réécouter ici

Citation :
David Bellos est professeur de littérature française et comparée à Princeton, où il dirige le cursus de traduction et de communication interculturelle. Ecrivain et traducteur il a notamment réalisé les versions anglaises de La vie Mode d’emploi, de Georges Perec, et plusieurs romans d’Ismaïl Kadaré. Il publie aujourd’hui chez Flammarion une histoire fabuleuse de la traduction, « le poisson et le bananier », traduit en français par Daniel Loayza…avec sa vigilante collaboration.
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Jeu 8 Mar 2012 - 19:26

cheers cheers Avant tout, je salue l'ouverture du topic, parce que c'est des questions que je me pose depuis longtemps aussi, le rapport entre le traducteur et l'auteur... comment traduire sans trahir, et en tenant compte aussi de la langue dans laquelle on s'exprime...

Je me posais ça en partie à partir des traduction très réussie de Camilleri et sa langue particulière en français... fruit d'un très long travail du traducteur ^^
Mais aussi Avec le traducteur de Pratchett, Philippe Couton (qui a reçu des prix) et dont je sais qu'il adapte certaines choses pour qu'elles fonctionnent en français... que j'ai retrouvé en lisant la Compagnie Noire... que j'ai aimé (alors que l'autre série de Glenn Cook, j'avais moins accrochée... traducteur différent ^^)

Comme Serendipity, je vais lire ça plus au calme (donc ce week-end pour moi ^^). cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Jeu 8 Mar 2012 - 23:29

Merci pour ces retours, les filles. Je suis contente que ce sujet vous intéresse.

Serendipity, je ne te remercie pas, par contre, pour la référence de David Bellos et de son livre, Le poisson et le bananier. Je ne vais sûrement pas être assez forte pour résister.

Kusa, j'imagine effectivement que traduire Pratchett doit demander une bonne dose de virtuosité.

Petit HS : mon mari a lu récemment La forme de l'eau de Camilleri et il a trouvé ça très bien. Il vient de s'acheter trois ou quatre autres de ses romans. Merci pour le conseil. sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Jeu 8 Mar 2012 - 23:34

Retour après avoir lu l'article (très intéressant).
C'est qu'elles ont l'air sacrément intéressantes, Cat, ces rencontres des 9 et 10 mars. C'est loin de chez toi Vivey ? (j'espère, sinon tu dois enrager de ne pas y aller Wink ).

cat47 a écrit:
Serendipity, je ne te remercie pas, par contre, pour la référence de David Bellos et de son livre, Le poisson et le bananier. Je ne vais sûrement pas être assez forte pour résister.

Sachant que je n'aurai pas le temps avant longtemps de jeter un oeil à ce livre, je me suis fait la version très très courte avec l'interview par Kathleen Evin (qui doit durer moins de 45 minutes) lol!
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Jeu 8 Mar 2012 - 23:48

Vevey n'est pas très loin de chez moi, mais il faut se faire une raison, je n'aurai pas le temps d'y aller. Dommage puisque l'Anglais est à l'honneur cette année. Crying or Very sad

Je vais sûrement me rabattre sur l'interview, mais je crois que le livre rejoindra tout de même ma PAL un de ces jours. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Daehan
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Ven 9 Mar 2012 - 11:24

Je n'ai pas encore lu l'article mais est-ce qu'on sait pourquoi certain traducteurs changent le nom des personnages.
Un exemple parmi tant d'autre est "pourquoi Nancy Drew est devenu Alice Roy" ?

Pour ceux qui connaissent La communauté du Sud, les exemple ne manquent pas non plus (Alcide qui devient Léonard... )

Parti de ce constat, je ne pense que les traducteurs qui s'intéressent vraiment à l'auteur original soient si nombreux et s'ils traduisent vraiment chaque phrase ou s'ils font des adaptations qui leur sont propres. scratch
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Ven 9 Mar 2012 - 12:11

Je ne répondrai pas de manière générale, mais Nancy Drew qui devient Alice, c'est un peu comme les enfants du Club des 5 qui deviennent Michel, Annie etc ... ou Jenkins qui devient Bennett.

Le contexte est celui d'une autre époque où il fallait faciliter l'identification du jeune lecteur. De nos jours, les jeunes lecteurs sont plus branchés sur le monde grâce aux nouvelles technologies et nul besoin de rebaptiser Harry Potter lol!
Revenir en haut Aller en bas
Panda
Tardy mate


Nombre de messages : 4570
Age : 30
Localisation : In the Dragon's lands
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Ven 9 Mar 2012 - 15:09

Merci Cat d'avoir ouvert ce sujet, je trouve ça passionnant ce travail avec les mots ! Je n'y avait jamais songé avant de voir vos discussions sur les différentes traductions d'Orgueil et Préjugés (qu'il puisse y avoir plusieurs traductions ne m'avait alors jamais traversé l'esprit ) mais maintenant, je me demande toujours si j'aime un livre à cause de son traducteur ou si je n'aime pas un livre à cause de son traducteur.

Quoiqu'il en soit, ça doit être travail difficile et je n'avais pas encore pensé à toutes les questions qui étaient soulevées par le traducteur, merci beaucoup pour cet article très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Ven 9 Mar 2012 - 17:21

L'article de l'Hebdo est intéressant, car on a un cas concret de problème de traduction sous les yeux :
l'auteur qui estime qu'elle a un style simple et direct
la traductrice qui ressent son style comme dense et plein de sous-entendus ...
on voit bien que les mots ne sont pas interchangeables d'une langue à l'autre, que le travail du traducteur est un vrai travail I love you et qu'une mauvaise traduction est une trahison.

Il faut des qualités tout à fait particulières pour être traducteur : se couler dans le texte de l'auteur, l'analyser sans prendre parti, servir sans trahir ; c'est un peu un travail de copiste de tableau comme il y avait autrefois, avant l'invention de la photographie couleur.

Le plus difficile, je pense, c'est la traduction de poésie, car au texte s'ajoute la musique du vers, et ça corse l'exercice ; c'est pourquoi j'aime beaucoup les éditions de poésie bilingue, car on a face à face le texte original et la traduction, et ça permet de profiter des deux (double plaisir, donc !!)

Merci Cat pour ce débat qui est lancé.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Ven 9 Mar 2012 - 18:50

De rien. Very Happy

Il y a tellement longtemps que je voulais ouvrir un topic pour parler de la traduction en général, et pas seulement des traductions de Jane Austen. cheers Alors là c'était l'occasion rêvée. Very Happy

Comme tu le dis, Panda, le rôle du traducteur est fondamental. Il peut aussi nous dégoûter d'un livre, j'en suis persuadée. Quand je lis un livre traduit, je me pose toujours la même question que toi, surtout lorsque je n'aime pas trop le style. C'est difficile de se prononcer sur la forme lorsque l'on n'a pas du tout accès à la langue originale. Quand je n'aime pas un livre traduit, je me sens encore plus coupable par rapport à l'auteur. Neutral

Je suis d'accord avec toi, Petit Faucon, pour la poésie, l'exercice est encore plus délicat. Et quand on pense que parfois le saut périlleux est double. Pour Shakespeare, par exemple. Il faut rendre à la fois la musique de sa poésie et l'inventivité de sa langue. Certains en viennent même à mettre la traduction et l'adaptation pour l'écran sur le même pied. Dans les deux cas, en changeant de langage on est presque nécessairement poussé à la trahison. Mais en même temps, quel défi magnifique. Rendre accessible tout en mettant en valeur... C'est vraiment un métier passionnant.


_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par cat47 le Sam 10 Mar 2012 - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bonnie
Wavering Wanderer


Nombre de messages : 3757
Age : 34
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Ven 9 Mar 2012 - 23:22

Je plussoie ce qui a déjà été dit. En général je suis bien incapable de me rendre compte si une traduction est mauvaise, quand il s'agit d'un auteur que je découvre a fortiori. Par contre si jamais je m'aperçoit d'une erreur, ça m'énerve Twisted Evil Un exemple ? Vers les fêtes j'ai lu Un réveillon mortel, d'Alice Thomas Ellis: dans ce roman, une des héroïnes lit The Tenant of Wildfell Hall d'Anne Brontë (ce qui est un super méga bon point pour l'auteur ^^) et là, c'est le drame: la traductrice que ne balancerai pas à traduit le titre du roman de Brontë par LE PROPRIETAIRE de Wildfell Hall Evil or Very Mad ... alors je sais bien qu'il y a plusieurs variantes de traductions pour ce titre où on voit tantôt la locataire, la châtelaine etc ... mais au masculin, j'ai jamais vu ça... et ça m'énerve beaucoup Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Daehan
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Dim 11 Mar 2012 - 14:28

je ne fais pas beaucoup de comparaison avec des livres mais au niveau carnage de traduction, il n'y a rien de pire qu'une série télé ou un film.
Parfois, je me demande ce qu'ils leur passent par la tête.

Par exemple comment on peut traduire "This one" par "C'est étrange"
ou "verveine" par "veine de vénus", mais verveine ça se dit pourtant en français scratch
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Mar 13 Mar 2012 - 14:00

C'est un sujet qui semble dans l'air du temps, probablement à cause du livre de David Bellos, car j'ai trouvé ce billet sur un blog du Monde : ne tirez pas sur le traducteur, qui renvoie (en moins précis) à l'article de l'Hebdo posté par Cat :

http://passouline.blog.lemonde.fr/2012/02/08/ne-tirez-pas-sur-le-traducteur/

Revenir en haut Aller en bas
Aldae
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Mar 13 Mar 2012 - 17:18

C'est très intéressant comme sujet, et comme articles, parce qu'effectivement je crois qu'on oublie souvent la traduction dans une oeuvre. Vous avez parlé de Pratchett, effectivement, on m'a plusieurs fois dit que la qualité des livres en français tenait beaucoup de la qualité de la traduction, voire que parfois le texte français pouvait être plus intéressant que le texte original (à la marge biensûr).

Pendant longtemps je ne me suis même pas posé la question de la traduction. Et puis, à force de lire des livres en version originale, je me suis demandée de plus en plus si ce que je lis est bien ce qu'à voulu dire l'auteur. Après tout, il suffit de changer un mot ou un adjectif pour que la phrase n'ait plus la même saveur. Cela fait que maintenant, quand je veux vraiment lire un livre proche de l'original, j'essaye de trouver des recommandations de traduction sur internet.

C'est finalement un métier peu reconnu alors que les phrases que nous lisons viennent malgré tout en partie de eux.
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott


Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Jeu 10 Mai 2012 - 23:47

Comme on dit en Italie : "Traduttore,traditore!" ;-) !

@Daehan : je ne suis pas sûre mais je crois que "veine de Vénus" est un autre nom (moins courant) pour la verveine.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Lun 6 Aoû 2012 - 16:59

Je fais remonter ce topic pour signaler une double interview très intéressante sur le blog La Mare aux Mots, des traductrices jeunesse Josette Chicheportiche et Rose-Marie Vassallo sunny
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Ven 10 Aoû 2012 - 18:32

Merci beaucoup, Serendipity. Les thèmes abordés et les réflexions de la traductrice sont vraiment très intéressants. C'est un domaine que je ne me lasse pas d'explorer. Cool

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead


Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Sam 27 Oct 2012 - 18:39

Je pense que ça peut aller dans ce topic, je suis tombée sur un article de l'Express super intéressant grâce à quelqu'un que je suis sur twitter qui en a parlé, sur la traduction des polars américains dans les années 50 et 60, et de tout ce qui a été passé à la trappe affraid
C'est à lire par là Arrow

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Sam 27 Oct 2012 - 20:36

Ah ouais... carrément.... ça récupère du sel les nouvelles traductions en tout cas ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8053
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Sam 27 Oct 2012 - 21:49

Merci Pando d'avoir signalé cet article, très intéressant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Amazing Needle Spirit


Nombre de messages : 3742
Age : 45
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Dim 28 Oct 2012 - 7:57

Super cet article! Merci!
Revenir en haut Aller en bas
http://unmondeencouleurs.over-blog.net/
valmont
Mal'conciliu di lume


Nombre de messages : 4357
Age : 44
Localisation : Au fin fond de nulle part...
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Dim 28 Oct 2012 - 11:24

J'ai trouvé cet article très intéressant cheers J'ai bien aimé la confusion entre gai et gay lol! Le traducteur est primordial et son travail peut parfois être assimilé à un massacre. Par exemple, je sais que la traduction 10/18 de P&P n'est pas la meilleure, loin s'en faut. Mais comme je ne lis pas couramment en anglais (j'espère changer ça) seuls les puristes qui lisent dans le texte original peuvent faire la différence. Les autres, comme moi, ne s'aperçoivent de rien (sauf s'il achète une autre édition) tongue
On peut établir un parallèle avec les doubleurs au cinéma. Parfois, le massacre est terrible... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filmsdelover.com
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Dim 28 Oct 2012 - 12:05

Ah, un tiers, quand même... Rolling Eyes Merci pour le lien vers ce très intéressant article, Pando.

Les éléments relatifs à l'argot m'ont fait penser à une question que je me pose régulièrement en ce moment en lisant Maupin . En gros j'ai l'impression de ne pas comprendre environ ... un tiers des expressions utilisées par l'auteur et je me demande comment son ou ses traducteurs ont fait pour rendre un style aussi particulier. En tout cas cela me prouve que j'ai de sérieuses lacunes en anglais américain, à moins que ce ne soit en anglais de San Francisco. Laughing Car Mary Ann, qui débarque de Cleveland, semble elle non plus ne pas maîtriser tout le vocabulaire. De tels détails ne doivent pas être évident à rendre en traduction.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur   Aujourd'hui à 18:44

Revenir en haut Aller en bas
 
L'auteur et son double, une réflexion intéressante sur le métier de traducteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» EPOXY/DOUBLE FACE CUIVREE
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant
» de l'aide pour identifier un double tournois de louis XIII
» [REQUETE] DOUBLE SIM SUR HD2
» [TEST] Double carte sim HD2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: